24
Commentaires

Menaces contre des journalistes : l'État hausse... les épaules

Ce lundi 3 mai, journée mondiale de la liberté de la presse, les journalistes Morgan Large et Nadiya Lazzouni - l'une victime d'intimidations répétées dont un sabotage de voiture, l'autre menacée de mort - ont reçu un courrier du ministère de l'Intérieur refusant de leur accorder une protection rapprochée. Dans un contexte de montée des agressions envers les journalistes, comment les protéger ?

Commentaires préférés des abonnés

Voté !

Malheureusement pour Morgan et Nadiya, ce qu’il se passe est caractéristique du gouvernement et de sa police. Soutien à elles et à tous les journalistes.

"Concilier la liberté d'expression au droit à la sécurité" ? C'est moi ou cette formule est étrange ? Concilier, c'est rendre deux choses compatibles, du coup je me demande ce que ces zozos avaient en tête lorsqu'ils ont écrit cette prose.

Pierre [de] Bousquet... ça ne s'invente pas ^^

Derniers commentaires

J'ai peur que ce que raconte Jean-Patrick MANCHETTE, dans l'un de ses premiers polars L'affaire N'Gustro ne se reproduise à nouveau.


Heureusement qu'il y a ASI et ses confrères, notamment, Blast, Reporterre, Le Média, Là-bas si j'y suis, et Médiapart comme médias alternatifs pour nous prévenir et nous informer de ces évènements contre les puissants qui dirigent ce monde pas très beau dans lequel nous sommes.

Vous pouvez ajouter un directeur de France3

Oui....oui.. des trous dans la raquette, plus exactement plus de cordage tout simplement.


Désolant


dévastateur


Tous les jours on se pince sur une horreur,  une lâcheté, un calcul minable.   


On y ajoutera le sort réservé à Julian Assange  abandonné de tous, dont l'état mental voisine  la folie. 


C'est une autre méthode pour ruiner l'investigation : laisser mourir, un témoin un instigateur de vérité, pour faire peur, pour éloigner toute curiosité à l'avenir. .  


Cela se passe chez   Poutine? non chez l'huluberlu ébouriffé..que la covid a raté..  


Et tous les médias qui ont pioché, publié, et mal publié, puis lui ont tressé des louanges,  oublient  Assange?.


 Pourquoi?   Par peur de se ramasser sur le dos nos cousins d'outre altantique, nos alliés.. nos alliés? oui. Nos alliés? re-oui. Nos alliés? ah..euh..Trop tard,  vous avez hésité. Fusillé.

Autant je peux mettre sans problème dans la case Snowden, autant Assange n’a jamais été net dans ses actions:

- ses publications sans filtre quitte à mettre en danger des vies

- son soutien aux théories complotistes de Trump, quitte à salir la mémoire d’un innocent


Et pour rappel, tout a commencé par une accusation de viol. Derrière, ce sont les femmes qui l’accuse qui deviennent coupables…

On voit que le massacre des journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo n'a toujours pas permis à nos responsables de prendre conscience que les menaces peuvent préfigurer d'un passage à l'acte réel (d'ailleurs le sabotage en est déjà un il me semble).

Ou peut-être est-ce juste de l'indifférence envers le danger pour ces journalistes...

D'un autre coté si j'étais journaliste je me sentirais encore moins en sécurité surveillé par la police de nos jours.

"Concilier la liberté d'expression au droit à la sécurité" ? C'est moi ou cette formule est étrange ? Concilier, c'est rendre deux choses compatibles, du coup je me demande ce que ces zozos avaient en tête lorsqu'ils ont écrit cette prose.

Pierre [de] Bousquet... ça ne s'invente pas ^^

Pourtant c'est fastoche de remonter un numéro , triangulation , gps, et bien sur numéro ...Avec la triangulation , c'est a dire faire des cercles de la portée de chaque antenne déclenchée avec ce numéro on arrive a un point super précis , un peu plus compliqué si vous êtes en ville , (densité habitations) mais apparemment ça les interesse pas de dénoncer le libéralisme .Ah ah ! Sinon faut faire la meme chose que ceux qui vous harcèle , en les harcelant un petit peu plus fort et plus si affinités... Ca ne revient pas trop cher , deux costauds d'une société de sécurité , ou deux banlieusards baraqués , qui disait faut se battre avec les armes de l'ennemi ? Non je deconne la violence c'est pas bien , contre une petite gaterie  sait on jamais ....

Voté !

Malheureusement pour Morgan et Nadiya, ce qu’il se passe est caractéristique du gouvernement et de sa police. Soutien à elles et à tous les journalistes.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.