33
Commentaires

Mediapart se dote d'une charte déontologique

Le journal en ligne adopte une charte déontologique pour ses journalistes. Au programme : déclaration d'intérêts, grille des salaires publique, interdiction de participation à des meetings politiques, et...autorisation de la relecture des interviews.

Commentaires préférés des abonnés


Médiapart se dote d'une charte déontologique.


C'est un début et ils font bien de prendre exemple sur l'éthique du média en la matière. 

Mais la vraie urgence, c'est la création d'un conseil de déontologie du journalisme. Pas un mot dans cet articl(...)

On notera que la charte de Mediapart (celle des journalistes) n'interdit pas le soutien à un candidat lors d'une campagne électorale. L'année dernière, une bonne partie de la rédaction, un par un, y est allé de son billet de blog pour appeler à voter(...)

Mince alors... Plennel a fait un discours pour soutenir Hamon à un moment clé de sa vie politique, et vous ne dites pas sans arrêt "Médiapart proche de Benoit Hamon" ?!
Ce traitement de faveur envers Le Média et son pastiche inconditionnel me vont dr(...)

Derniers commentaires

Je pense que je vais m'abonner à Mediapart. ça et leur attitude exemplaire dans pas mal de dossiers, même si je ne suis pas entièrement fan de leur ligne éditoriale, c'est vraiment un média indépendant et qui fonctionne comme tel, sans entonner l'air de "tous les autres sont pourris" : important en démocratie.

"interdiction de participation à des meetings politiques." 

Très bien. Et donner une tribune à un candidat aux présidentielles (Macron) deux jours avant le que les gens ne votent, ça va dans quelle catégorie? On voit bien qu'un conseil de la déontologie journalistique au sens large est nécessaire, et pas par les journalistes eux-mêmes. Vu l'importance des media dans la "fabrication du consentement" (Chomsky), ce serait une première étape si on veut que les choses évoluent dans le bon sens.

Ceux qui passent leur temps à se pleindre du surplus d'articles sur le Média, arrivent à nous en parler dans la moitié des commentaires d'un article qui ne traite pas de ce sujet.


Vivement que le désabonnement de certains soit effectif.

Mince alors... Plennel a fait un discours pour soutenir Hamon à un moment clé de sa vie politique, et vous ne dites pas sans arrêt "Médiapart proche de Benoit Hamon" ?!
Ce traitement de faveur envers Le Média et son pastiche inconditionnel me vont droit au coeur...

,avec tout mon sarcasme.
un futur non abonné @SI.

Et pour la censure des abonnés ? MP est tout dans la posture.

Pour la transparence, prenez du verre (déf. " Le verre est un solide non cristallin présentant le phénomène de transition vitreuse ") 

Pour le reste, c'est une vaste rigolade !

MP adore ce genre de postures. 


Même les banques les plus pourries ont des codes de conduite qui émeuvent aux larmes.

Certains commentaires, quelle blague...

On parle de charte de déontologie, ils répondent (absence de) soutien à la FI et supposé soutien à Macron ...

Et ce qu'ils ne précisent pas, c'est que certains journalistes de Mediapart ont appelé à voter Macron après le premier tour. Je vous rappelle aussi que, Mediapart ayant eu régulièrement maille à partir avec le FN et ses nervis, la rédaction est bien placée pour savoir qu'il y a une différence entre Le Pen et Macron.


Le révisionnisme de certains électeurs de la FI sur une rédaction de Mediapart qui aurait soutenu Macron est absurde, il y avait au moins un article au vitriol par semaine sur Macron ("Macron, tel César en sa start-up" m'avait particulièrement marqué).

Quant à leurs méthodes d'interview, elles sont les mêmes pour tout les invités : pas de confrontation, les laisser répondre sans forcément chercher à avoir le dernier mot. Méthode qui fait malheureusement défaut à beaucoup d'intervieweurs et notamment à Daniel Schneidermann, ce que beaucoup ici déplorent régulièrement.

Donc encore servir des femmes violentees pour prouver le bien  fondé d'une mesure, par contre faire gaffe a ne pas mette de titre attrape clic , en se servant de la violenrce exercé sur elles, seraient normale, mais meme ici , Daniel revendique d'écrire ce qu'il veut sur ce sujet.  Ce que fait Lingaarde àa et machiste et utilitariste, les femmes et encore plus les bobos, et les vielles, sont des machistes, ou de féministe à la S de Bauvoir, pas trop dérangeantes ...'par exemple sur des faits de harcèlement, les victimes demandent à relire leurs propos, et c’est une demande à laquelle on accède par souci de respecter leur parole"'  les porcs. Perso je trouve normale de faire relire , la retranscription de paroles exacte est immonde , ça oblige l'interlocutrice a être hyper attentive, bonjour la spontanéité , TOUT les humains ont le droit de se tromper, d'avoir des lapsus (qui ne sont jamais révélateur d'une croyance , mais d'une inquiétude ) , de se laisser emporter... 

Enfin MDp ecoute ses anciennes lectrice, ça fait des années que dis leur dit qu'être a droite c'est pas bien , mais qu'ils en ont le droit s'ils previennent . S ils disent je sui capitaliste , ça va , on sait d'ou ils parlent , ça permet de prendre du recul. Mai être a gauche, c'et être pour le protectionnisme, pour les service public, pour l'école gratuite, contre le capitalisme san régulation, pas dire ça et apres soutenir Hollande=/Juppé/Macron. Dire c'est bien, mais dire la vérité ça va leur faire trop mal, ça se fait pa chez les bobo de dire je suis a droite, ils préfèrent mentir, ou ils pensent vraiment qu'affamer les jeunes et les femmes, les vielles c'est a gauche.  

Ah ce bon vieux temps du parti ( et du media ) unique....


Médiapart se dote d'une charte déontologique.


C'est un début et ils font bien de prendre exemple sur l'éthique du média en la matière. 

Mais la vraie urgence, c'est la création d'un conseil de déontologie du journalisme. Pas un mot dans cet article évidemment. L'initiative vient de la France Insoumise et les consignes sont claires sur ce site qui défend la presse des menées du bolchévisme. 


Pourtant déjà 185 000 personnes ont signé la pétition. C'est une info ça coco!

En ligne ici: https://www.change.org/p/pour-la-cr%C3%A9ation-d-un-conseil-de-d%C3%A9ontologie-du-journalisme-en-france

Signez, c'est une bonne oeuvre!


Sans cela, impossible que Scnheidermann et ses journalistes rendent des comptes sur leurs propos diffamatoires (Chikirou n'a jamais fait l'objet d'une enquète de la commission des comptes de campagne), ni sur les insultes qu'ils profèrent ("bolchévisme" "mort aux faibles").


Un point passionnant: les parangons de vertus de médiapart, si prestes à défendre la tolérance maximale en tout sauf en critique de l'Europe/OTAN et de Hamon, se voient obligés de déblanchir leur rédaction pour reprendre leur expression surréaliste ("trop blanche"), et sont obligés de s'infliger des quotas pour y parvenir.


J'ai toujours pensé que c'était des tartuffes mais là ils font forts. Un peu comme si "on n'aime pas ça mais on va y arriver". Qu'est ce qui les a empêché depuis plus de 10 ans de s'ouvrir à la société et sa diversité? Au moins ils actent que leur modèle était fondé sur un entre-soi sociologique. Cela explique bien leur ligne idéologique. Déjà ça de pris.


Par contre, allez regarder le média, et prenez plasir au spectacle de cette magnifique diversité: de sexe, de peau, d'âge, de sensibilités politiques, d'origines sociales, géographique...


Une bonne journée.

C'est une grave épidémie moderne dotée de la perversité caractéristique de l'idéal. Cela s'appelle la dictature de la transparence. Or quand on prétend imposer l'une, c'est très probablement qu'on est adepte de l'autre. On se plaira à penser que tel n'est pas le cas de celui qui par orgueil, ignorance, mensonge ou parce qu'il est un être pur et rare qui gagnerait (combien?) à être connu, rêve de transparence. La transparence, cette irradiante vertu qui autoriserait chacun à sonder toujours plus profondément son voisin de manière à exercer un jugement pour lui réputé libre et non faussé, souverain. Bref, tant que ça tombe sur le nez des autres, tout va bien. 


Et puis s'il faut donc en faire passer les autres par là pour se faire une idée de ce que recouvre un site dit d'information, voire de décryptage... Bref, il va falloir sérieusement s'intéresser à ce qui reste de la vie privée avant que nous en soyons (presque) tous... privés, et ne pas douter que l'égalité dans la transparence va rester aussi exemplaire qu'elle l'est déjà, avec quelques petites disparités essentielles et irréductibles. Je crois qu'il y a quelques exemples ici où là qui indiquent que la liberté et l'égalité peinent à trouver leur voie, siècle après siècle. Continuons à fouetter les manants, ou plus exactement à façonner le manche du fouet de nos maîtres. Ça ne change pas beaucoup du léchage de bottes et du baiser de la main qui dispense les miettes et les claques.

Très bonne initiative de la part de Mediapart. Bravo !

Ne pas donner nommément  son salaire pour atteinte à la vie privée? tout en prétendant oeuvrer  à  la justice sociale? .Bourdieu disait (de mémoire) dans le film "la sociologie est un sport de combat" quelque chose comme "ce sont les dominants qui cachent les choses...les dominés (ou les pauvres? me souviens plus) n'ont rien à cacher en général" (quoi que je me suis toujours demander la hauteur de sa richesse matérielle à lui, sans doutes une curiosité malsaine de ma part) ... Que craignent les journalistes de Média part à divulguer ainsi leur salaire nommément?  qu'on s'aperçoive que certains sont très riches et vivent bien de la dénonciation des injustices sociales? qu'ils gagnent autant que les éditocrates payés plus ou moins directement par les patrons qu'ils servent?  Ou qu'il existe une corrélation certaine entre la hauteur de sa richesse et la molesse ou la radicalité des positions  politiques que l'on prend ( pour pratiquer un marxisme réducteur comme on dit)? etc...
 A vrai dire,  ils feraient mieux de jouer la transparence totale dans ce domaine, car le fait de cacher même (et surtout?) à moitié les choses  crée immanquablement le doute...et puis comment enquêter sur la richesse des autres et sa légitimité si soi même on ne joue pas franc jeu dans ce domaine (Mélanchon affiche un haut patrimoine, mais l'a économisé par exemple) .....Il ne faut pas oublier que dans le monde qui est le notre,  si certains ont droit à une vie privée dans ce domaine, d'autres sont quasiment privés de vie. 

mediapart, ce journal atlantisme dirigé par le télévangeliste EP qui ne supporte pas Denis Robert: on s'en f...

la charte de Munich me parait plus intéressante mais comme elle n'est guère appliquée par les médias dominants personne n'en parle.

On notera que la charte de Mediapart (celle des journalistes) n'interdit pas le soutien à un candidat lors d'une campagne électorale. L'année dernière, une bonne partie de la rédaction, un par un, y est allé de son billet de blog pour appeler à voter Macron. Avant le grand final, le cirage de pompes en direct avec le même, la veille du second tour... Bof, si ça les amuse...

Apparemment, tout le monde s'en fout...

Toutafé.

En outre, suite à l’appel à voter Macron, j’ai résilié mon abonnement.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.