57
Commentaires

Mais pourquoi Valls est-il partout dans les médias ?

Manuel Valls n'est plus Premier ministre depuis 2017, mais il est très régulièrement interviewé dans les médias français : quinze fois ces 7 derniers mois, d'après notre comptage. Alors que la sortie de son livre relance une tournée promotionnelle, retour sur son omniprésence médiatique, et celle de ses idées.

Commentaires préférés des abonnés

Valls est partout dans les médias parce que ces derniers n'ont jamais assez de réactionnaires cautions de "gauche" pour attaquer théorie du genre, intersectionnalité, décolonialisme, antiracisme politique, et pour taper sur l'autre gauche, la gauche (...)

Piiiiitiiiiiiié , pas lui ! No pasaran ! Qu'il tente la Birmanie !


Valls a trois temps :


- l'imparfait

- le passé simple

- le passé composé


Il conjugue tous les défauts.

Derniers commentaires

Madame Bock, votre article est très intéressant en ce qu'il reprend l'historique de Valls, ses arguments et atermoiements, et je vous en remercie.

Mais franchement, ce mec devrait faire silence et retourner où il veut, mais arrête de faire de l'esbroufe inutilement

Manuel Vals est cependant une nouveauté. Certes, on a pas attendu le 21ème siècle pour "fabriquer" des hommes politiques, la communication, du tribun au favori des médias a toujours existé. Mais là, on a un produit de consommation courante entièrement fabriqué sur mesure pour le marché politique. Les Havas Brothers, Fouks en tête, ont réussi , à partir d'un CV minable, de quelques froncements de sourcils et autres mouvements de menton, à fabriquer un premier ministre de la république. Ectoplasmique, péremptoire, ramasse tout des idées en l'air, aussi utile que la page 3 du SUN, mais surtout parfaitement adapté à la souplesse idéologique du temps. On pourrait même dire décomplexé, un jour socialiste, un autre appelant à voter contre son camp, puis macronien, demain catalan, après-demain ? 


Et tous nos petits marquis poudrés de l'éditocratie, trottinants de prébendes en prébendes , de se satisfaire de cet os à ronger que le pouvoir économique leur demande de mastiquer. Depuis, le même pouvoir économique a encore élevé le débat, il a fabriqué un président de la république. 

 - Autre question qui m'assaille dès le début de la lecture :


Comment peut-on encore définir Manuel Valls comme une personnalité politique de gauche, alors qu'il est élu municipal dans une liste de centre droit ?


Sous-texte : quand va-t-on présenter honnêtement les positions de chacun-e ?


Car en continuant d'appeler de gauche ce genre de discours, il est évident que toute tentative d'une société plus solidaire, humaniste et confiante est vouée à l'échec...



 - Autre réponse simpliste à la question du titre : parce que les médias "vitrines" restent entre eux et ne cherchent pas à apporter une réelle pluralité de points de vue ?

Peut-être les médias vont-ils aussi nous parler des ventes de son livre ? Je ne pense pas que ça devienne un best-seller, malgré les efforts des médias...

Juste pour sourire un peu, le chapô de l'artice sur Valls dans Ouest France...


Il était parti, brisé, vers des conquêtes espagnoles. Il n’a pas eu la mairie de Barcelone mais il a trouvé l’amour. Requinqué, le voilà qui revient dans la vie politique française. Sans casaque mais avec des envies.

On a les moyens de savoir s'il ne s'agit pas d'une campagne de presse, commandée par lui-même, par l'intermédiaire d'une agence spécialisée dans ce genre de pub? Ça doit bien laisser quelques traces.

La gauche Marianne c ' est Valls et Natacha Polony ...  ? et on s' etonne que la gauche perde les elections ???

La politique semble être une drogue dure pour certains hommes/femmes politiques

Valls est un apparatchik obsédé par le pouvoir, à n'importe quel prix, traîtrise, trahison de l'idée  de gauche, stigmatisation de l'islam, etc. C'est  sans fin. Un des responsables de l'enterrement du socialisme.

C’est peut-être les Espagnols qui lui ont dit « Tu peux aller voir là-bas ? Oui, là, je crois qu’on t’appelle. Oui, voilà, recule encore un peu. Fermez les frontières ! Vite ! »

Des médias démocratiques n'auraient pas surexposé Valls. Son omniprésence raconte leur déchéance faite de micros tendus au pire, toujours au pire.

Sans eux, Vall n'est rien.

Oh papa ! T'as encore frisé l'overdose
Tellement le pouvoir ça te shoote
T'es aussi coincé qu'un roll-mops
Tombé dans une cuve à mazout

Quel dommage que la carrière politique espagnole de Monsieur Manuel Valls soit si courte !




( pour les français )

"Vallsisation des esprits" ?   et pourquoi pas, Vallsification ?

c'est aussi un grand ami d'alain bauer, avec comme conséquence la perte d'ouverture d'esprit du godf qui ne pense qu'à travers le prisme de la laïcité

Macron-Valls-Le pen-Darmanin ... Et après y'en a encore pour dire que les extrêmes ne se rejoignent pas...

D'après des milieux bien informés, il semble que Manuels Valls  propose une alliance avec Marine LePen, J.L. Mélenchon, et le Roi d'Espagne pour prendre la direction du Conseil Départemental de la Lozère, lors des prochaines élections.


Votez pour eux !.

Une valls à mille temps : un pas à droite, un pas à droite, un pas à droite, un pas à droite, un pas à droite,...

Personnellement je ne trouve pas ça surprenant. C'est le seul ancien premier ministre à la fois télégénique et ne faisant pas d'ombre à Macron. Inviter Jean-Pierre "the yes need the no to win against the no" Raffarin c'est s'exposer au ridicule, quant à Ayrault il a le charisme d'une huitre et est déjà largement oublié, ne leur reste que deux options Edouard Philippe et Valls.

Edouard Philippe, c'est l'homme en tête des baromètres politiques, et dont le temps de parole est soustrait de la macronie, deux raisons de lui préférer Valls pour les médias ne voulant pas tirer dans les pattes de Macron (une troisième pouvant être que lui même a moins envie de courrir les plateaux, étant déjà populaire).

Valls par contre, c'est l'ex PM toujours dispo, qui parle bien mais sans pour autant apparaitre comme un rival du président, et qui se montre plus macroniste que Macron sans être compté dans le temps de parole de Lrem,  tout plein de raisons de l'inviter quand ils cherchent un homme ayant occupé de hautes fonctions pour justifier les politiques actuelles (bon il y aurait Hollande, mais c'est un peu comme Raffarin son image, puis il est plus critique).

Quelle question bizzarre. Mais c'est évident, parce que c'est un grand homme politique et même un grand homme tout court et que son avis  importe, que ce soit  pour la France, l'Espagne et même le monde entier!

Eh Manu rentre chez toi tu gonfle la taulière , arrête de chialer , personne t'aime !

C'est dire s'ils sont au fond du trou ! Allez une pelleté encore


Quand même, quand je vois que seul Demorand a répondu, et faut voir la réponse, je me demande à quel point vous insupportez la profession. 


Quant à Valls, je le vois ccomme la languette qui a mis Flamby dans le caramel. Qu'autant de personnes le prennent au sérieux me stupéfiera toujours.

Ce gars est comme les puces de lits... personne ne l'a invité mais dur dur de s'en débarrasser.

Valls a trois temps :


- l'imparfait

- le passé simple

- le passé composé


Il conjugue tous les défauts.

"Ou qu'il remplit les quotas de gauche du CSA ?"

Il faut vraiment que le CSA soit de droite (et bien à droite de la droite) pour qu'il considère que Manuel Valls est de gauche...

L'infamie personnifiée... Aucune pudeur, à vomir 

Un peu de sérieux tout de même : les idées de Valls n'existent pas vraiment, celle de Le Pen (père et fille) si. Valls recycle des discours que d'autres ont écrit, il ne produit aucune pensée politique originale.

Vous vous demandez si Valls est compté à gauche par le CSA : je crois que c'est douteux, ne serait-ce que parce qu'il a soutenu Macron dès le premier tour de la présidentielle. En bonne logique, son temps de parole doit donc être décompté avec celui de la majorité présidentielle. Il ne doit y avoir que Marianne à encore essayer de faire croire que Valls est de gauche !

Valls est partout dans les médias parce que ces derniers n'ont jamais assez de réactionnaires cautions de "gauche" pour attaquer théorie du genre, intersectionnalité, décolonialisme, antiracisme politique, et pour taper sur l'autre gauche, la gauche à abattre,  "l'islamo-gauchiste", incompatible avec le discours majoritaire.

"Ajoutons qu'Harold Hauzy, l'ancien conseiller en communication de Manuel Valls, est aujourd'hui compagnon de la journaliste Apolline de Malherbe, star de BFMTV. "


Qu'est-ce que cela apporte à l'article ? @si n'est pas téléstar ou voici. C'est balancé en fin de paragraphe, comme si de rien n'était, une insinuation bien crasse en somme, sans contradictoire.


Sur le reste de l'article, vous ne démontrez pas "l'omniprésence" de ce monsieur ni celle de ses idées (en effet c'est bien compliqué de le démontrer), des idées qui ne sont pas les miennes, ni les vôtres évidemment, mais l'a priori idéologique paralyse "l'enquête", si tenté évidemment qu'elle ait un intérêt ? 

Piiiiitiiiiiiié , pas lui ! No pasaran ! Qu'il tente la Birmanie !


Il a snobé la France car il croyait faire meilleure carrière en Catalogne, mais, cette dernière, pas bête, l'a, snobé: il retente donc sa chance en France. Mais qu'il nous laisse tranquilles, qu'il reste en Espagne! C'est vrai que les espagnols ne veulent pas de Monsieur le conseiller municipal.

Je me pose la même question à chaque fois que je vois une interview de Valls. J'ai pas bien compris la réponse de Demorand par contre. 

Parce qu'il ose tout ...? 

Dans tous les médias y compris dans A@I

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.