234
Commentaires

"Libre Palestine" : quelques idées simples

Commentaires préférés des abonnés

Il y a beaucoup à dire sur l'interdiction de cette conférence et l'ignominie que cette interdiction représente. Mais prétendre en 2024 que la solution à deux états serait "plus réaliste" que la solution d'un état unique non-religieux et non-ethnique,(...)


Merci pour votre position si équilibrée sur ce qui se passe actuellement à Gaza et en Cisjordanie.

Deux remarques cependant :

« On n'offre pas sur un plateau des arguments à la mauvaise foi haineuse du camp d'en face. Sinon cela s'appelle tirer contre (...)

Je pense même qu'elle fait des sacrifices d'enfants pour invoquer l'antéchrist qui viendra apporter le chaos et la devastation sur le monde, que dis je l'univers. 

Franchement, respectez vous et arrêtez de ne pas comprendre ce que les gens disent(...)

Derniers commentaires

Qui pour dire que la Palestine n'est pas en Europe ? Qui pour dire que l'Ukraine, agressée de la plus ignoble des manières par les Russes, est, elle, à nos portes ? De quoi parle-t-on ? Qui pour rappeler l'histoire du sort des Juifs dans les pays arabes, Maghreb inclus ? Ce que nous voyons arriver à Gaza était prévisible. Malheureusement... Quelles seront les conséquences en France ? J'en ai bien peur... 

le terme genocide est un peu fort attendons les instances internationales pour qualifier cette guerre . quant un état de droit pour gaza avec le hamas au pouvoir autant parler d'état religieux !!

aux sujet de l'invisibilisation du peuple Palestinien, pourquoi faire compliqué...


Il n’y a pas de Palestiniens car il n’y a pas de peuple palestinien », a déclaré dimanche le ministre des Finances israélien

Vous parlez de M Guedj,effectivement il est un anti radical LFI notoire ,avec son épouse.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2024/04/19/rima-hassan-candidate-lfi-aux-europeennes-convoquee-par-la-police-pour-apologie-du-terrorisme_6228775_823448.html

Dans ce torrent de messages suscités par  cette chronique toujours partisane et en faveur de Jean Luc Mélenchon, dont on rappellera que ses années passées dans le Jura, l'ont sans doute amené à côtoyer de sinistres hurluberlus revendiquant sans vergogne et en utilisant parfois des moyens discutables comme des fêtes dionysiaques où coule à flots le vin jaune,  la libération de cette région frontalière de  la Suisse. Il est incontestable que la FI n'est pas capable de voir dans cette carte la présence d'un échiquier sans doute inspiré par le quadrillage romain des villes de l'Empire . Et qui dit empire romain, dit empire palestinien avec colonisation de terres et autres réjouissances diaboliques symbolisées par ce fond rouge, le rouge qui est à la couleur du sang, de la violence. Tout le monde s'accorde à le dire, alors que la violence est l'un des maux principal de notre société, comme le soulignait encore à juste titre , l'excellente Mme Lévy dans causeur, une officine obscure étudiante utilise cette couleur sans retenue. Passons sur le vert qui un jour sera sans doute la couleur de la France quand le califat aura  étendu sa domination dans nos belles contrées. Au royaume des aveugles insoumis, les borgnes seront rois et on ne peut que se féliciter de l'annulation de ces réunions, retrouvons un peu de sérénité en nous plongeant dans les analyses pertinentes des analystes de sites plus pertinents comme celui du point, site où on peut apprécier des commentaires beaucoup plus mesurés de la part des lecteurs. Pour conclure,  rendons hommage à un grand chanteur à texte, Mr Bruel qui fort justement déclarait récemment que la violence, c'est mal , une sentence que ferait bien de méditer celles et ceux qui viennent soutenir ce groupuscule gauchiste.

Un seul état laïque. Ensuite les religieux et les religions feront ce qu'ils souhaitent dans leurs vies privées, dans le cadre d'un état détaché des religions et en respectant le règles d'une république sociale et imposant la mixité, avec interdiction des partis et syndicats religieux. Que des français défendent autre solution me sidère toujours. Réclamer un état "juif" et un état "musulman" est stupéfiant et court-termiste !


Parce que défendre deux états, c'est oublier rapidement que les chrétiens vont vouloir le leur aussi ? Puis les coptes, puis les athées, puis les végétarien.ne.s, puis les joueurs et joueuses de jokari...



De plus, deux états ? On sait que cela aboutira à un état pauvre (musulman, sans le soutien occidental) et un état riche (parce qu'avec un investissement et des liens plus historiques avec les pays riches) ; un état palestinien sous perfusion du "ruissellement" du voisin, avec toujours autant de passage de frontière et d'exploitation des plus pauvres, etc.


Radio France Inter ce matin aux brèves actualités de 6h30 :

On y parle du discours de Mélenchon, Mélenchon constatant que la liberté était lettre morte tout comme la démocratie, Mélenchon à peine audible car balayé par le commentaire du journaliste et suivi de la sainte parole de not' Prézident : "Je souhaite que chacun puisse faire entendre sa voix" (com selon Saint Emmanuel)

Et à 7h00, le fils de D en personne: Attal qui pendant plus de deux minutes nous assène comme un adolescent ses convictions du moment tel un acnéeux qui découvre que le monde qui l'entoure n'est pas la reproduction de l’École Alsacienne


Sinon, plus de 1000 procès contre des syndicalistes de la CGT, la devise de la France est comme les pétales des marguerites, elle perd ses principes (Liberté, égali...) les uns après les autres et ses députés à l'Assemblée laissent passer dans le plus profond silence 49-3 et Décrets, la démocratie Française est semée à tout vent

à quoi servent-ils ces députés ?

et tout cela avec l'acquiescement d'une population que fatiguent les débats à moins qu'ils soient des mises à mort dans l'arène

Voilà c'est fait. Une nouvelle fois les USA opposent leur veto à une résolution des Nations Unies relative à la reconnaissance d'un État Palestinien. Prétexte : cela doit résulter de négociations entre les parties. Autrement dit nous devons tous attendre sagement que les israéliens, qui ont toute les cartes en mains, aient un jour une épiphanie et décident d'expulser 800 000 colons des territoires occupés pour laisser la place à un état palestinien. Et cela sans le moindre début de commencement de pression internationale. 

Qui est réaliste ? Qui est un songe creux ?

Merci @ Youri Llygotme  pour le lien:


''Voir le film éclairant "Defamation" de Yoav Shamir sur Youtube.'' 


Pour ma part, j'ai relevé un entretien (2016) de Michèle Sibony, (vice-présidente de l'Union Juive Française pour la paix )

Son témoignage d'étudiante en Israël (''j'avais la sensation en arrivant en Israël que les portes d'Auschwitz venaient  de se refermer juste derrière moi,... la sensation d'être en danger permanent...'') est très éclairant sur la posture de la population israélienne qui soutient la politique d'apartheid:


Michèle Sibony à propos du film Defamation

https://www.youtube.com/watch?v=34rcsU0UN4k


Elle explique très bien la paranoïa inculquée dans l’éducation des enfants israéliens pour qu’ils se sentent victimes de tous. Cf: Dans le film l’exemple édifiant du  voyage ‘’éducatif’’ en Pologne avec interdiction de communiquer avec la population polonaise ‘’parce que ces gens ne les aiment pas !! ‘’ C'est une éducation à la haine par la peur de l'autre, de tous les autres différents, Et pour ceux qui ne sont pas sortis d'Israel, ils n'ont donc pas pu remettre en cause cette éducation.

Ils sont élevés pour se sentir en insécurité partout sauf dans le ''ghetto''  auto-construit par les juifs sionistes en Israel. 

Horrible cette manipulation, ce formatage, de leur jeunesse qui aboutit au fanatisme d’une population !

 Cette instrumentalisation de la Shoah me rappelle un titre de Watzlawick ''Faites vous-même votre malheur''... mais les israéliens conjurent leur propre malheur en faisant le malheur des palestiniens.

C'est toujours un grand moment de lecture qu'un article de DS, d'autant que bonus, il y a des contributions toujours remarquables.

Maintenant, je trouve choquant qu'on empêche les gens de LFI de s'exprimer.  Très choquant même et je souhaite que cette Palestinienne puisse librement dire ce qu'elle a à dire. 

Subsidiairement, ce n'est aucunement ma tendance, mais j'envisage de donner ma voix à LFI aux élections européennes, je ne peux aucunement m'aligner sur des censeurs.

Je suis d’accord et adopte pleinement vos idées simples.

" Dans l'Orient compliqué, désolé de me tenir à des idées simples."

En effet.

Si je puis oser un conseil, passez du temps, beaucoup de temps à écouter les cours, colloques et autres contributions du professeur Henry Laurens au collège de France.

C'est là.

Je n'ai pas fait le tri, à vous de le faire.

Une petite remarque en passant : je ne me souviens pas qu'on ait beaucoup entendu de protestations lorsque Netanyahu a présenté, à l'ONU, une carte d'Israël "de la rivière à la mer", la Palestine ayant totalement disparu. En tout cas, bien peu se sont élevés contre cette carte qui n'était pas un logo d'association, mais le projet d'un dirigeant israélien. De toute évidence, si la disparition d'Israël en tant qu'état juif est inenvisageable aux yeux de certains, celle des Palestiniens est tout à fait acceptable, le projet étant bien d'effectuer un nettoyage ethnique et d'expulser les autochtones palestiniens vers des pays arabes.


À noter que certains dirigeants israéliens ne se gênent pas pour déclarer qu'il n'y a pas de peuple palestinien. Smotrich, par exemple, partisan d'Eretz Israël, s'est bien exprimé devant une carte incluant le Liban, la Syrie et bien sûr la Palestine dans le cadre de son rêve de Grand Israël. Mais on ne fait pas tant d'histoires, non plus que lorsque ce sont des Israéliens qui scandent "from the river to the sea" en revendiquant tout le territoire de la Palestine.

Un Etat binational en Palestine : peut-être aurait-il fallu le penser et le construire dès le départ (en gros au sortir de la première guerre mondiale). Car l'idée est loin d'être nouvelle.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2024/03/29/deux-peuples-pour-un-etat-israel-et-l-histoire-du-sionisme-binational_6224868_3232.htm

Aujourd'hui,  j'ai du mal à imaginer comment ....fors une résilience providentielle de part et d'autre, de plus en plus impensable.




Très déçue DS... Très léger.


Vous évitez de vous prononcer sur les interdictions successives (ce n'est pas la premiere, même sans ce fameux logo) des conferences LFI dans des facs.


Vous ne mentionnez pas que les associations sionistes utilisent la même carte pour défendre Israël. Cela ne vous choque pas qu'ils effacent la Palestine ?


Ecoutez, regardez les enregistrements des conferences autorisees et vous entendrez le discours de paix des Insoumis que vous prétendez réclamer.


Loin des plateaux de TV, de radio qui laissent se déferler un tsunami de haine anti LFI. Ce qui devrait vous poser problème en tant que defenseur de la liberté d'expression, ainsi qu'a toute l'équipe de ASI.


Mais ASI est curieusement bien muet sur ce sujet qui pourtant est au cœur de son sujet.

Je crois que ce qui se passe à Gaza va rester longtemps dans les mémoires et je crains bien qu'Israel signe par là son propre arrêt de mort, à moyen ou long terme. Gare au moment où les US en auront marre et cesseront leur soutien.

Je pense aussi que la population israélienne est systématiquement fanatisée. On en a un échantillon avec Meyer-Habib.

Voir le film éclairant "Defamation" de Yoav Shamir sur Youtube.

Je leur conseille à tous la lecture d'un livre : "BERLIN, 1933, la presse internationale face à Hitler", en espérant qu'il ne s'agisse pas d'un roman d'anticipation, mais d'une invitation à s'interroger notamment sur les sources des informations et d'éviter les certitudes.

Un grand merci à l'auteur !

Hier j'ai vu aux info d'Arte qu’Israël rase une bande de un kilomètre de large tout le long de la bande de Gaza pour en faire un "no mans land". Cette bande est prise bien entendu sur la partie palestinienne,comme ils ont fait lors de la construction du mur qui isole la Cisjordanie. Droit international, mon cul.

Il me semble que, pour une fois, vous êtes tombés dans le panneau, M. Schneidermann. Il s’agit d’un logo, nécessairement réducteur. Comme beaucoup l’ont fait remarquer, l’UEJF également utilise parfois une image représentant l’ensemble de la région, d’une seule couleur, pour parler de l’état d’Israël, et on ne leur reproche pas pour autant nier la nécessité d’un état palestinien. Pour la simple raison que les frontières de cette région sont en effet instables, et, d’un point de vue très prosaïque, difficiles à représenter sur un logo !  Aurait-il fallu marquer sur cette carte d’une couleur différente les zones palestiniennes ? Lesquelles ? 47 ou 67 ? Et comment l’aurait-on vu avec le nom de l’asso par dessus ?

Ce débat n’a, à mon sens, pas lieu d’être.

Ne pas oublier qu'après l'écroulement  de l'empire Ottoman, les accords Sykes Picot (négociations entre Grande Bretagne et France, affirmant toujours la position coloniale de ces 2 pays) prévoyaient le découpage du Moyen Orient. La Palestine était cédée aux Anglais. On a vu ce qu'ils  en ont fait : la division entre ethnies,  groupes ou du nom sous lequel on veut l'appeler, comme ce qui s'est passé  en Inde,  et aussi l'Afrique du Sud  avec les Boers, et les noirs habitant le pays, comme ils l'ont fait en Irlande, en dressant les uns contre les autres, les populations en présence, toujours avec cet arrière goût colonial et de supériorité qu'ils ont toujours affiché avec en plus l'appât du gain, le sous sol !! et les "couloirs" maritimes et terrestres, toujours les premiers moteurs des ex puissances coloniales... Il y a des héritages lourds à porter !!

Je suis généralement d'accord avec Daniel Schneidermann, mais quelquefois les "idées simples" ne suffisent pas. Pas plus que le fameux "bon sens". Je reproduis ici une citation de l'écrivain israélien Avraham B. Yehoshua en 2018, intitulé « Le temps est venu de quitter le projet des deux États » :


J’espère me tromper, mais je sens bien avec quelques uns de mes bons amis, que le projet des deux États, pour lequel nous avons combattu pendant 50 ans, ne pourra pas se réaliser, et qu’il sert uniquement de couverture illusoire et astucieuse au lent mais profond glissement dans la réalité d’une occupation criminelle, et d’un apartheid juridique et social, avec lequel, dans le camp de la paix, Israélien et Palestinien, nous composons par fatigue et par fatalisme.


Cette citation est extraite du livre "Deux peuples pour un État ?" de Shlomo Sand que je recommande à toute personne qui pense que les idées simples ne suffisent pas à apporter des réponses concrètes.

La préfecture de police interdit la conference de Lille ce soir. 

Il est en effet essentiel de rappeler que les victimes et leurs soutiens ont un impérieux devoir d'exemplarité dans l'expression et le comportement. Exemplarité de l'expression : ne pas parler de génocide ou de colonialisme ou de violences disproportionnée. Exemplarité de comportement : ne pas la ramener. Merci pour ce recentrage.

Le régime d'apartheid est en train de commettre un putain de génocide !!!

Et on veut nous faire croire que ceux qui pourraient faire quelque chose pour l'empêcher et qui au contraire fournissent armes et soutien politique vont un jour avoir une illumination et obliger les fous de Dieu à évacuer 800 000 colons ?

Mais c'est quel degré de foutage de gueule ?

Par ailleurs, le saut logique incroyable qui est fait ici, c'est que plaider pour une solution à 1 État (on ne sait même pas si c'est le cas ici apparemment, mais passons), ce n'est pas nier le droit d'Israël à exister, ni le droit des Israéliens à continuer de vivre sur leur territoire ! Qu'est-ce qu'il y aurait de condamnable dans le faix d'appeler à une solution de paix ? Depuis quand cette idée est devenue interdite ou infréquentable ? C'est quoi cette association d'idées insensée ? Où serait l'antisémitisme dans la solution à 1 État, si c'est bien ici l'objection qui est faite ? Et alors quoi ? Il faudrait donner raison à ceux qui veulent nous réduire au silence, sous prétexte qu'on pourrait déduire du logo que cette association serait potentiellement infréquentable ? Où sont l'état de droit et la liberté d'expression ici ?

Quelques idées simples  

1 - la FI est pour une solution à deux États

2 - l'organisation étudiante invitante a ses statuts déposés en préfecture et est agréée par la fac. 

3  - la carte de son logo est aussi celle  reprise dans certains des tracts de UEJF sans que cela ne pose problème 

4 - le maccarthysme ambiant se saisit de n'importe quelle occasion pour faire taire les voix qui demandent le cesser le feu à Gaza.

5 - au delà des prétextes de logo ou du  débat à un ou deux États la question posée est celle de la LIBERTE d'EXPRESSION c'est la SEULE IDEE SIMPLE qui vaille. Tout le reste est de la diversion pour masquer la pente dangereuse dans lequel ce pays est en train de prendre.

Relire Berlin 1933.

Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.

Roussel et Tondelier bien muets sur le sujet, c'est vrai que la chef des verts avait appelée à la censure des tweets du Vieux du coup elle est comblee.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes. Je n'ai rien dit. Je n'étais pas syndicaliste. 

Quand ils sont venus chercher les juifs,  je n'ai rien dit, je n'étais pas juif.

Et puis, ils sont venus me chercher. 

Et il ne restait personne pour protester

Martin Niemoller

 


« Libre Palestine : quelques idées simples »


Le problème c’est qu’Israël ne voudra ni de la solution à deux états, ni de la solution d’un état binational. Elle se veut un état juif sur ce qu’elle considère comme ses terres.

Elle considère les palestiniens comme des ennemis, comme des animaux humains. Négocier avec cet état fasciste  est illusoire. Israël ne respecte déjà pas les résolutions onusiennes.

Elle ne comprend que le langage de la force et a malheureusement le soutien indéfectible des occidentaux.

Pour elle un bon Palestinien est un Palestinien mort, comme jadis avec les colons américains, pour qui un bon indien était un indien mort. On sait comment l’histoire a fini.


Carlos Latuff on X: "RT @palinfoen: Jews only! Israel IS apartheid.  https://t.co/GfysGGLwv5" / X

La veille à Bruxelles, une conférence rassemblant des responsables (?) politiques européens d'extrême-droite dont Orban, Farage et Zemmour, a été interdite par le bourgmestre Emir Kir, pour finalement être autorisée par le Conseil d'Etat belge.


Ce qui est drôle, c'est que du côté de ceux qui veulent y lire un projet d'annihilation d'Israël, je ne vois pas beaucoup d'affolement devant l'annihilation en cours de la Palestine.


Toujours cette vieille technique qui consiste à accuser les autres d'avoir l'intention de nous faire ce qu'on leur fait.

Merci pour le propos clair et documenté. A propos des "ouin-ouin et ses céluikacommencé", du " jeu fatigant des ambiguïtés, des hypocrisies et des duplicités" ca resume exactement la lassitude  de certains insoumis et pourquoi LFI decroche dans ses europénnes.

Autrement dit, on (dont Daniel) demande  encore une fois la plus pure perfection aux minorités victimes, tandis que les majorités de bourreaux se vautrent sans complexe dans les procédés déshonorants (manipulations, etc.)
La gauche, perdante éternelle mais propre.
La droite, sale... mais qui s'en fout vu qu'elle a gagné.

Il est très intéressant de lire la relation de cette censure sur le X de Meyer Habib ... le projet , à mes yeux , semble plutôt le discrédit imposé à une option politique candidate aux européennes , pas vraiment ce petit logo interprétable à l'envie suivant la position prise  par chacun.e.

Pour info, j'ai vu hier (mercredi 17) une représentation fallacieuse de l'affiche de la conférence Libre Palestine reproduit sur BFM ou LFI je sais plus, le logo de Libre Palestine reproduit sur l'affiche en 4 fois plus grand que sur l'affiche originale. Cela permettait, entre autre, de cacher la date et l'heure de la conférence. Juste pour dire...

Le logo sur l’affiche n’est qu’un prétexte pour créer la polemique et engendrer la censure de LFI… ils dérangeraient tant que ça…??? En tous cas, merci Daniel pour ce billet calme et pondéré , ça fait du bien un peu de calme et de réflexion dans ce cloaque nauséabond.


Merci pour votre position si équilibrée sur ce qui se passe actuellement à Gaza et en Cisjordanie.

Deux remarques cependant :

« On n'offre pas sur un plateau des arguments à la mauvaise foi haineuse du camp d'en face. Sinon cela s'appelle tirer contre son camp. ».

De toutes façons quoiqu’ils disent, ils seront condamné ; Ce n’est pas pour leurs positions qu’on les critique, mais pour ce qu’ils sont.  Un obstacle à une politique néolibérale qui favorisent les puissants et écrasent les faibles, ici comme au Moyen-Orient

« Mais pour cela, il faut parvenir à défendre l'indéfendable cause du colonisateur israélien, autant que la cause perdue du colonisé palestinien, et vice-versa. »

Je préfère quand même défendre la cause perdue du peuple palestinien, que la cause perdue de ramener Israël à la raison.

Il y a beaucoup à dire sur l'interdiction de cette conférence et l'ignominie que cette interdiction représente. Mais prétendre en 2024 que la solution à deux états serait "plus réaliste" que la solution d'un état unique non-religieux et non-ethnique, alors qu'Israël a pris quasiment toute la terre, c'est quand même aventureux. J'ai l'impression qu'aujourd'hui, le blocage sur cette solution quasiment impossible est surtout au bénéfice d'Israël, constituant un bon moyen de bloquer toute discussion.


Je signale quand même que dans une situation très similaire, en Afrique du Sud, ça ne s'est pas terminé par une solution à deux états, mais bien par un état incluant tout le monde, ce qui est également le meilleur moyen d'apaiser ensuite les tensions. Puisqu'on en est aux comparaisons, la partition de l'Inde coloniale entre l'Inde et le Pakistan n'a pas fait grand chose pour améliorer la cause de la paix, c'est même franchement l'inverse.


Je pense donc que militer pour une solution avec un état unique est plus clair (on sait quelle mesure prendre concrètement et quelles mesures exiger du colonisateur, c'est clair et simple à comprendre, pas de tracé de frontières à examiner puis à contester, etc), plus juste (je ne suis pas très à l'aise avec l'idée d'états ethnico-confessionnels, personnellement) et plus favorable à la paix présente et future. En comparaison, je ne vois aucun avantage à une solution à deux états, difficile à mettre en œuvre, injuste et (donc) propice aux rancœurs.

la figure de Rima Hassan est devenue si emblématique que je ne serai pas surpris qu'elle réussisse à infléchir la ligne LFI, au moins partiellement, sur ce sujet de deux états.


on voit bien qu'elle n'a aucune envie de la solution des deux états et qu'elle veut la disparition d'Israel. elle a le droit par ailleurs, et au vu de l'électorat que LFI vise, et au vu aussi des réactions que je vois sur ce forum à ce sujet, je commence à me dire qu'un antisionisme radical avec disparition d'Israel est une position politique qui peut, peut-être, amener à la victoire de LFI, ou tout du moins amener à faire un bon score.

C'est dingue comme ce tout petit bout de terre  cristalise tant de haines humaines. Comme une loupe sur la "civilisation occidentale". 

En macronie on encourage la propagation des propos haineux de l’extrême droite sur les chaines des copains milliardaires. Mais on interdit la libre expression des seuls opposants à ce pouvoir inique. Sur un sujet qui devrait faire consensus, la critique d’un pouvoir génocidaire et colonisateur  au moyen orient.

Même sur les sujets de politiques extérieurs, un arc « républicain « se met en place, du bloc bourgeois à l’extrême droite, tous unis contre LFI.


 En Europe, on condamne la riposte iranienne, mais on se tait devant les exactions commises par Israël.

Pourtant ,on voit bien où est l'intolérance et le racisme:



Merci, Oh, merci Mr Schneidermann! Cette affiche m'a également fait froid dans le dos, et pourtant comme je pleure et enrage sur le sort des palestiniens...

Ouf ! Cela fait du bien un vrai commentaire au milieu d'un brouhaha partisan et calomniateur. Merci M. Schneidermann.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.