231
Commentaires

Les sites d'info : retour vers le papier ?

Qu'arrive-t-il aux sites d'information ? Mediapart, Rue89, Bakchich : tous semblent se précipiter vers les bons vieux kiosques, en créant des hebdomadaires, des mensuels, ou des revues. Quant à nous, @rrêt sur images, nous publions chaque semaine deux pages dans un hebdo "traditionnel", Marianne. Est-ce à dire que les sites d'info, qui ne juraient que par Internet, sont prêts à déserter la Toile ?

Derniers commentaires

Bonjour,

Juste une réflexion d'ensemble et de constats ..,

- 1) Un autre modèle économique est possible ?!.
- 2) Un modèle de média gratuit ou payant sur internet n'a pas plus de crédibilité que par la pertinence de ces
informations, .. que le site soit d'ailleurs fait par des professionnels de l'information ou non ...
Donc pour des professionnels ou non, il ne faut pas partir sur une petite rumeur sur les chapeaux de roue .. mais
enquêter ( chercher à recouper au minimum pour un non professionnel de l'information .. ), exemple les images
vidéos d'un journaliste de Reuters diffusées sans commentaires à la suite de la manifestation du 16 octobre 2010 sur
Dailymotion ou Youtube !.. Images trop vagues malgré la pertinence de celles-ci, où je le répète sans commentaire et,
faisant penser que le casseur soit un policier, ou que ce même casseur soit ex-filtré par des policiers ...

C'est bien la pertinence des informations ( leurs qualités, les sujets, sortir du ron-ron ambiant des médias traditionnels
qui pratiquement et généralement diffusent la propagande dune pensée unique, et/ou du pouvoir avec complaisance
.. ), qui font sa popularité. C'est comme cela que je l'entends !

- 3) Je suis très énervé quand un " ami " Facebook signale un article sur Médiapart, et que je tombe sur son titre et
une invitation à 1 euro pour un mois, ou quelque chose du genre ...
Je n'accepte aucune promotion du genre France Telecom, ou tu as internet pendant trois mois à moitié prix et qui
continue par un abonnement plein pot !
J'ai d'ailleurs posé la question à Médiapart par courriel si il ne pouvait pas avoir des abonnements genre " @si ", qui
sont basés sur un modèle économique plus juste, à savoir notamment la possibilité de s'abonner pour les plus
pauvres à un tarif préférentiellement aabordable. C'était en juin je crois, aujourd'hui en novembre je n'ai toujours pas
reçu de réponse même négatives. Donc même si un sujet est intéressant ( je n'achèterais pas l'article, je ne m'y
abonnerais pas annuellement .. notamment trop cher pour mes moyens .. ), je n'en parlerai pas, même si je l'ai lu par
d'autres canaux et que je sais qu'elle est vitale dans le domaine de ma réflexion ou de mon intervention ... A la limite,
j'attends que d'autres la reprenne pour citer les autres ( sur Facebook ), ou je pourrais aussi en faire une synthèse et
un résumé pour en faire un article .. que je ne fais pas dans la pratique car ma net-étiquette suppose que je donne
la source, et je ne vais pas donner car elle ne sera pas accessible à tous.

- 4) Pour Daniel, si je soutiens @si :
C'est d'abord parce que c'était une bonne émission évincée du PAF public pour des raisons évidantes d'une certaines
pensée unique et gouvernementale, où celle-ci était une respiration, comme Didier Porte ou Stéphane Guillon il y a
peu de temps ...
Ce n'est donc pas par un anti-Sarko à priori ...
Il faut le démolir jusqu'au bout pour les méfaits que l'on supposait et vérifiés de nos jours, .. le démolir (
politiquement .. ) continuellement et à bon escient, à chaque fois que l'on suppose, et qui de toutes les façons seront
vérifiés plus tard, .. le démolir tant que sa politique ( et celle de ses supporters et "collabos " .. ) sera là et nuisible,
.. sera à l'ordre du jour.
C'est bien la qualité des émissions et des sujets proposés qui font que je reste abonné, même si il peut y avoir
quelques ratés, l'erreur est humaine ( la moyenne sur l'année est largement au-dessus des 80 % .. ).

C'est aussi parce que le modèle économique se rapproche d'une net-étiquette ...
Je ne suis pas du tout d'accord pour que internet ne devienne qu'un réseau marchant !
Internet doit rester un monde d'échange et d'idées transversales et donnant la possibilité à tous ( du marchant au
nouvelles formes de travail, à un monde d'échange et d'idées .. ) d'être visibles par tous.
Ce n'est pas la pub ou la propagande qui doit être la force, .. mais la qualité de l'information, de la marchandise
(.. du produit équitable ou non ), des échanges d'idées.
C'est la qualité qui doit faire force de fréquentation, ou même du produit (!).

- 5) Si un site prend un modèle économique publicitaire, étant foncièrement anti-pub .. anti-propagande, si le site
nous fais pas un envahissement de l'écran par la pub ( genre pendant une minute il n'y a que cela et réveille mes
voisins car je suis toujours sur sonorisation .. ), donc tant que ces pub restent des bannières muettes quand on ne les
a pas sollicité et qu'on peut y lire tranquillement un sujet intéressant sans être perturbé, cela appartient au supportable.
A condition que qualité du contenu soit au rendez-vous, si ce n'est pas mon modèle préféré et qu'il apporte un modèle
en équilibre par rapport au moyen mis en oeuvre, je le supporte.

En conclusion, 3 modèles économiques différents, dont celui d'@si qui me paraît le plus équitable personnellement
compte tenue de ce que j'ai dit ci-dessus. Je ne sais pas si comme au début il y a encore des abonnements même
gratuit sur motivation, mais l'idée était très bonne .. même si je n'ai pas demandé d'en profiter.
Pour moi, l'information et l'échange d'idée est un service public qui doit être gratuit et accessible au plus grand nombre.
Et le gratuit ne doit pas être synonyme de mauvaises sources ou de mauvaises qualités. Dans un autre monde qui est
possible le partage de la richesse, de l'information et de la culture doit être accessible à tous, tout en construisant des
modèles économiques coopératifs qui devraient en faire vivre " tranquillement ( contraire à l'ultra-libéralisme ou au
libéralisme .. ) " les professionnels ou ceux qui s'en occupent.
La richesse de l'homme, c'est l'homme et ses échangent d'idées et culturels ...

Merci

Ps : Pour le webmaster, un forum dont la largeur des pages serait égal à la largeur des articles, .. serait un plus, qui
me permettrait par exemple de lire les commentaires précédents des @sinautes, tous en regardant par exemple une
émission d'@si et même de lire par exemple en parallèle mes courriels arrivés sur mon courrieleur, et plein d'autres
fonctions ouvertes comme il est possible de travailler sur un ordinateur multi-tâches ...
Daniel Schneidermann a exprimé son interrogation sur le modèle économique adopté par arrêt sur images, à savoir l’abonnement. Je pense, pour ma part, que c’était le bon choix, même si je comprends que ça en repousse plus d’un. Mais je préfère payer réellement par soutien et pour pouvoir lire un contenu de qualité que de payer à mon insu par les pubs qui envahissent déjà trop le web et la télé.

Je comprends cette remise en question, mais avant de passer d’un modèle à l’autre, pourquoi ne pas faire les deux ? Une version gratuite avec des pubs et, pour ceux qui préfèrent, un abonnement permettant d’accéder au site sans pub. Et pourquoi pas des petits bonus réservés aux abonnés. C’est par exemple ce que fait spotify avec la musique. Il est possible d’écouter gratuitement la musique avec des pubs de temps en temps entre les morceaux et, pour les abonnés, la pub disparaît et les titres sont encodés en meilleure qualité.

J’espère que la possibilité de s’abonner sans pubs restera.
Avec cette adresse on comprend pourquoi ils ne seront plus en déficit d'ici 2011.

http://www.observatoiredessubventions.com/2010/subventions-pour-la-presse-en-ligne/

bravo a arretsurimages.net qui a refusé toute subvention pour son indépendance.
J'ai particulièrement remarqué les silence de Daniel lors de la discussion, courte mais assez significative sur le nombre de CDI's par rapport au nombre de staigaires/CDD dans les différentes rédactions.
Je crains que le "tout-puissant" SPIL ait encore du boulot pour uniformiser les comportements des patrons vis-àvis de ce sujet.
J'apprécie la transparence qui règne souvent entre ces murs asinautes mais sur ce sujet tout particulier je crains qu'elle soit insuffisante...ou alors je suis complètement à côté de la plaque et c'est publié sur un recoin du site qui me serait jusque là étranger?? Dans ce cas je m'en excuse par avance.
Dans l’armée des petits soldats du journalisme, il y a toujours des francs-tireurs. Pour la troisème année consécutive, Là-bas si j’y suis fait des petits à l’Ecole de journalisme de Lille, au cours d’ateliers radios. Diffusion, aujourd’hui, de deux reportages : « Kovalidzin », d’Anne Andlauer et « Du bled au coron », de Roxanne Pour-Sadjadi

Là-bas si j'y suis, France Inter, lundi 24 mai 2010 http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1940
Émission sans grand contenu mais intéressante.
Sans grand contenu car personne n'a de boule de cristal.
Intéressante car il est bon d'avoir un débat participatif autour du futur de l'information dans nos sociétés.

Il serait bon de faire une émission de ce genre avec 3 parties : Ces groupes d'informations, des blogueurs experts et à succès, et des pures consommateurs d'information. Ainsi on verrait se dégager des idées sur ce qui sera le future succès de l'information dans le future.

Je pense qu'il y aura de plus en plus de sites d'information de niche avec une réelle expertise, et une culture propre, au lieu de suivre simplement les buzz, et d'être un leader d'opinion sans grande profondeur. Quand je parle de culture propre, je parle de toutes ces communautés qui se créer autour de passion et qui forme un tout culturel et politique (et pas forcément social). Je pense à la culture de geek, de l'apparence (musculation), de la drague...etc

Comparer des sites comme numerama.com à ecrans.fr...

Les journalistes ne sont ils pas trop dans le traitement social de l'information ?

De l'expertise ! Aidez-nous à mieux comprendre la société, le monde !

P.S :

Abonnnement : Il suffit de mettre un sondage sur la première page de votre site pour savoir ce que nous pensons en majorité. C'est bien plus puissant que la sofres. Beaucoup de communauté utilise des sondages en première page.

J'ai eu 1 mois gratuit, et je me réabonnerais.

Moi non plus je n'aime pas FaceBook.
Tiens DS, au fait Twitter et FB ne sont pas les mêmes choses. Ne suis pas sur FB et suis fan de twitter, par exemple. Demandez donc à Guy qu'il vous re-explique les différences.

Une image que j'aime est que publier sur Twitter c'est comme diffuser son propre fil AFP. Ne vous lisent que ceux qui vous suivent. Pas d'états d'âme, pas d'épanchements inutiles. Vous pouvez rester dans le pro, la réaction à l'actualité et l'avis de publication sur le site d'@si.

Allez-y donc Daniel.
Juste une petite réaction au doute de DS sur les abonnements.

Première année je me suis abonné, deuxième année je me suis réabonné et ai offert un abonnement à trois amis.

Je suis pour l'abonnement annuel, structurant. Point barre :)
Rue89 a choisi de rester ouvert et gratuit. Belle réaction de Daniel.

1- Tu es dépendant de celui qui te paie.
@si l'est de ses lecteurs, Rue89 de ses annonceurs.

2- Tu es payé pour ce que tu fournis.
@si fournit des informations, Rue89 fournit des lecteurs.

Chez @si nous sommes les clients.
Chez Rue89 nous sommes la marchandise.

Choisissez votre statut: client ou marchandise?
retour vers le papier: non !
d'abord il y a un pb écologique sérieux;
je suis abonnée à ASI et je suis très contente,
j'essaie d'en faire la pub régulièrement sur mon facebook mais
j'ai l'impression que les gens ne veulent pas payer;
il me semble même qu'ils peuvent payer pour la presse papier mais qu'ils
ont une culture de gratuit pour ce qui est internet;
autre remarque, une fois que l'on est abonné c'est la drogue on ne peut plus s'en passer;
sur ce que vous avez dit sur l'antisarkoysme, ce type Sarkosy est très fort
quand même ! ce n'est pas lui qui est dangereux :
c'est l'homme de paille de ses ordonnateurs ( Bouygues, Lagardère ...., les USA) qui l'est depuis 2007 !
ce gouvernement continue à diviser, à casser l'Europe après avoir foutu la France
en l'air, bien sûr qu'il faut réagir !
aucune revue de presse n'a fait une enquête, un papier d'investigation sur les retraites !
il y a tous les jours des contre vérités dites sur les retraites: quand est-ce qu'ASI, mediapart,
rue89, bakchich feront-ils quelque chose de sérieux sur les retraites ?
pourquoi ne faites-vous rien sur les retraites ?
les manipulations, le lavage de cerveau fait sur ce thème est époustouflant !
Je tente après une émission de lire les forum et de compléter mon esprit critique avec l'avis des @sinautes...Je suis un peu perplexe car j'ai trouvé cette émission des plus intéressantes et ,excusez moi je sors de ma campagne,de découvrir d'autres médias.
Bon d'accord il n'y avait pas de "F.Lordon" (que j'apprécie au demeurant)...... il n'y avait pas de personnes ,me semble t'il,qui nous démontrent le cataclysme et/ou une guerre sociale ou un" artiste" qui fasse sont show ,rendant l'internaute impuissant ....
J'ai vu des professionnels qui se battent pour défendre une autre presse que celle sponsorisée à outrance par des financiers et/ou autre groupe de presses......J'ai vu des journalistes qui s'interrogent sur le métier avec les angoisses de ceux qui vivent de leur boulot ,avec tous les difficultés et doutes ....je me m'interroge donc sur mon rôle de lecteur indépendant....... Si des esprits libres doivent survivre que fais je pour les y aider.?......Je ne comprends plus les grands comme le nouvel observateur,l'express,le monde,....La crise ,pour moi,est passée par là et ils n'ont jamais rien vu venir.......alors leur crédibilité elle est nulle........Avec des émissions comme La ligne Jaune et particulièrement celle ci ,je me suis sentis moins seul dans mon boulot.Quant à savoir ce que la presse deviendra ,il faut remonter les manches et surtout y croire...... Merci à GB
Voici une information importante que j'ai eu : Bakchich risque de s'arrêter !!!

Aidez les , 1.5 euros l'hebdo , très intéressant à lire!

Mais bon diou ca semble avoir échapé à tout un chacun , encore un espace de liberté qui pourrait s'éteindre , comme SINE HEBDO, hélas....


De l'autre, quoi que l'on dise , les sites payants type Mediapart et ASI sont des sites de plus en plus élitistes, j'ai acheté moi même le trimestriel de Mediapart et je suis en version essai 15 jours chez eux : les posts retenus dans le trimestriel sont des posts de sociologues essentiellement et autres érudits et de toute façon l'abonnement est de 90 euros l'année.

Donc le risque dans le futur , est qu'il n'y a plus que les classes aisées qui profitent des info de qualité et la masse a droit au gratuit Metro ou 20 minutes ou leurs suivants, s'ils ne tiennent pas d'ici la.

Dommage ...

Pour l'instant ASI est abordable , pour l'instant ...

Au fait Guy n'était pas très insistant sur les sources et les côuts de ASI !!!! (contrairement aux instistances sur les dépenses et frais des autres médias !!!)
J'ai pris un abonnement à ASI dès la première année … par solidarité. Et je n'ai pas regardé ASI, car … je n'ai vraiment pas envie de suivre une vidéo longue sur mon portable. J'ai commencé à regarder ASI quand j'ai changé de télévision (écran plat) et que j'ai connecté un Mac Mini dessus. Maintenant je regarde les émissions d'ASI en faisant autre chose (qui reste compatible avec le suivi d'une émission: boire l'apéritif en famille, repasser…).

Dans quelques années les téléviseurs seront connectés à Internet sans avoir besoin d'un ordinateur, et c'est cela qui permettra à des chaines alternatives comme ASI d'être à l'endroit où il faut être: dans le salon familial, sur le poste de télévision. Marché plus large = plus d'abonnés, plus de pay-per-view = plus de revenus = ce qu'ASI voudra en faire !

D'ici là, il faudrait peut être favoriser les conditions pour que de futurs asinautes puissent regarder ASI sur leur téléviseurs:

- recenser quelques configurations types de manière à inciter les moins technophiles d'entre nous à sauter le pas
- faire un répertoire des sites/émissions que l'on peut voir en utilisant la même formule (ordinateur + téléviseur). Y inclure les TV de rattrapage (ex: LCP même avec sa présence TNT - je ne la regarde qu'en rattrapage, à l'heure qui m'intéresse), ainsi que tous les types d'émission, à priori très éloignées d'ASI dans leur thématique (ex: "On refait le match en vidéo" - version RTL).

L'essentiel, c'est de démontrer que chacun dans sa diversité peut se construire sa propre télévision, à partir d'une multitude de contenus, dont ASI.
Pour tenter de contribuer au débat sur les modèles de développement mixtes papier/réseau, il serait peut-être intéressant d'étendre la zone d'intérêt au journalisme culturel avec au moins deux exemples:

- Chronic'art, qui a d'abord existé comme site web avant de devenir mensuel avec une certaine pérennité, tout en offrant une partie du contenu gratuitement en ligne (chroniques, entretiens) et de manière payante sur papier

- IG Magazine, un magazine de jeu vidéo sans publicités, reprenant une partie du contenu accessible gratuitement en ligne sur Gameblog.

Ces deux cas montrent qu'on peut passer du web au papier et que l'on peut faire payer les gens pour un contenu certes en partie gratuit en ligne, mais augmenté en version papier. Il faudrait mesurer le degré de réussite financièr de ces deux publications et leurs modalités, pour peut-etre en tirer un enseignement pour le presse dite d'information.

Sans oublier Le Tigre.
tout à fait pour un abonnement couplé que j'avais suggéré il y a 2 mois lors de l'émission plenel-legrand!

j'espère qu'on aura une offre sur ce sujet d'ici peu :-)
Si je suis abonnée à @si,c'est au départ par soutien et si j'y suis restée c'est par ce que ça m'intéresse.Je comprends qu'il faille un abonnement:ça évite la pub!Mais s'il vous plait ne compliquez pas trop les choses.Vu les petits problèmes qu'il y a eu avec moi et que je ne veux pas payer en ligne avec ma carte bleue,je me verrais contrainte pour mon plus grand malheur de ne plus etre abonnée!Alors faites des nouveautés pour certains mais gardez votre vieux système d'abonnement pour les nuls comme moi(j'ose espérer ne pas etre la seule!)
un bouquet de sites c'est une tres bonne idee.

J'evolue lentement vers le fait qu'il faudra un jour ou l'autre prendre un abonnement.... probablement du aux frustrations de ne pas toujours pouvoir acceder aux articles de mediapart ou libe... mais la seule qualite du site merite t'elle un abonnement supplementaire?

D'un autre cote un bouquet pour un vrai site d'enquete + un site d'info generaliste + asi + un site musical genre deezer (why not?)... je suis preneur.

Pensez aussi au micropayment par dossiers/articles/emissions sur une platforme commune ou au petit plus gratuit...

Par exemple une dizaine d'articles mensuels gratuits "offert" avec l'abonnement bouquet mais pour des sites inclus potentiellement dans l'offre bouquet mais que l'on n'a pas inclus dans notre abonnement... pour les fois ou alter eco par exemple fait le dossier que l'on a envie de lire

bonne chance pour les brainstorming sessions.

PS: est ce que vous pouvez montrer aux autres sites comment on utilise des cameras numeriques afin qu'ils produisent des emissions d'information dignes de ce nom et qu'on puisse enfin enlever france2.fr de nos listes de favoris.
Très intéressant état des lieux de la presse libre sur internet. Visiblement, le modèle de cette presse, qui pourrait faire vivre ses promoteurs, et donc rester totalement indépendante, est encore à trouver et à construire.
Autant je trouve l'idée du bouquet intéressante (je suis aussi abonnée à Médiapart, même si je n'ai pas encore tout compris de la façon dont ce truc fonctionnait), il me semble qu'il faudrait déjà élargir l'offre, et énormément.
Dans le sens où Ligne Jaune plus Dans le Texte et l'émission @SI proprement dite, constituent déjà un élargissement non négligeable de l'offre par rapport à l'ancienne émission. Ce sont des concepts nouveaux, par rapport au site, mais aussi par rapport à l'audiovisuel.
C'est plus fun, plus naturel, moins compassé, et ça va au coeur des problématiques, toujours en profondeur.

Il est d'ailleurs étonnant que DS se place dans le domaine de la presse en ligne pure. Pour moi, le site est vraiment quelque chose de nouveau. Une innovation véritable à partir de ce qu'offre le web 2.0. Mais malheureusement, on en est aux balbutiements, avec juste la motivation des abonnés. Sans doute y aura-t-il un moment où tout va se mettre en place, et le modèle va vraiment se répandre. Je l'espère, en tout cas.

Pour ce qui est de l'antisarkozysme, il est toujours difficile de refaire l'Histoire, mais je pense que c'est la presse en ligne qui a résisté, qui a été un lieu de retrouvailles pour les antisarkozistes, et qui ensuite, sur ces positions, les seules qui étaient fixes, a relancé le combat.
Il y avait une sorte de sidération par rapport à Sarko, qui semblait impossible à combattre, ce que Badiou appelait la peur, et la peur de la peur. Et c'est en en rigolant, en faisant apparaître ses défauts patents, et qu'il était possible de le combattre, que tout est devenu plus facile pour les antisarkozystes.
Peu d'alliés, mais des bagarreurs brillants, c'est ce qui a fait l'issue de la bataille.
Sarkozy ne s'est pas effondré tout seul : il faisait autant de stupidités , et il faisait autant le matamore, avant son élection et tout de suite après, que maintenant. La différence, c'est que ceux qui l'écoutaient béatement n'ont plus de merde dans les yeux.

Après, on peut toujours dire que la presse en ligne n'y était pour rien, je persiste à dire que ce sont les petites mains qui font la réalité.
Et qu'il suffit de très peu de gens pour changer la face du monde.
Je poste rarement sur cette émission que je regarde pourtant avec assiduité. (Comme toutes les émissions d'@si, serai-je tenté d'écrire !)
Mais celle-ci m'a particulièrement intéressée, parce que je suis devenu un @sinaute qui renouvelle son abonnement, mais un lecteur qui a cessé de lire pratiquement les quotidiens (à part de temps en temps, Le Monde, Libé) et qui s'est libéré d'un abonnement du Parisien, tellement déçu de son traitement de l'information et qui reste uniquement abonné à Télérama.
Je tiens d'ailleurs à écrire ici, que l'abonnement pour moi est un engagement envers le titre. J'ai longtemps été abonné à Marianne, je me suis désabonné lorsque JFK en ai parti, je le lis beaucoup moins souvent, même si je l'achète encore quelques fois.
L'abonnement m'en faisait lecteur, le désabonnement ne m'engage plus.

Ce qui m'a plu dans @si, c'est l'entreprise, c'est le ton, c'est la capacité de l'ensemble des journalistes à se remettre en question, ce qui est franchement loin d'être le cas dans la presse en général. Et aussi parce que j'ai confiance... Le mot est lâché, mais oui, j'ai confiance.

Je ne me suis pas encore profondément posée la question sur cette confiance, mais je crois qu'elle vient qu'à chaque lecture d'article, à chaque vision d'émission, à chaque chronique lu le matin, j'ai la nette impression qu'on ne me prend pas pour un lecteur lambda à qui on peut raconter des histoires... Car en fait, ce que font les journaux télévisés et ce que se met à faire franchement la presse, (même si je la lis de moins en moins), c'est la sensation qu'elle ne nous prend pas pour des gens intelligents. J'avais ce sentiment profond en étant abonné au Parisien. Pas de traitement de fond, pas d'opinion, pas de prise de position, des faits relatés comme on les avaient déjà entendu à 7 h le matin sur France Inter...
Bref, et je vais arrêter là ma réflexion, j'ai trouvé l'émission intéressante pour ces raisons là aussi, car elle m'a fait réfléchir sur le rapport que j'entretenais avec la presse. Un lecteur aussi peut (doit) se remettre en question !
A un moment de l'émission sur la répartition de l'actionnariat (51 minutes), DS répond à GB qu'ASI a 25.000 actionnaires. Est-ce vrai ? Je ne savais pas que l'on pouvait être actionnaire.
MC
Pouvoir entendre des journalistes professionnels, à la carrière longue comme leur plume, penser tout haut et confronter leurs analyses sur la presse, le web, l'industrie médiatique etc... c'est aussi pour ça que je suis abonné durablement à @si. Merci m'sieurs dames ! (euh... elles étaient où les filles au fait pendant cet émission ?)

+ l'idée du bouquet webmédias ah ouais alors !
Bonne émission sur les médias, j'ai appris plein de choses merci.
Les enfants de cadres supérieurs constituent près de la moitié des élèves dans les filières les plus sélectives, alors que leurs parents ne représentent que 16 % des emplois.

« L’origine sociale des étudiants » par l'Observatoire des inagalités, 11 mai 2010 http://www.inegalites.fr/spip.php?article1176

P.S. : et quid de l'origine sociale des étudiants en journalisme ?
Bonjour,
Je fais partie des asinautes évoqués par DS qui n'interviennent pas dans les forums.

Néanmoins aujourd'hui, j'ai envie de préciser que je suis preneur d'un bouquet payant de journaux en ligne, et les titres cités me vont bien. Pour moi, peu importe la durée de l'abonnement (un an ne me rebute pas)

Je suis assez dans la ligne de ce que propose DS avec des contenus qui décryptent la crise, les CDS... J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié les premières émissions sur la crise des subprimes avec le dessin animé sur la création de monnaie, ainsi que les émissions avec Jorion, Lordon... et je buvais du petit lait pendant celle de Melenchon.

J'en profite aussi pour dire que j'ai trouvé l'émission d'aujourd'hui passionnante.

Je suis également une fan de "dans le texte", je soutiens donc l'émission, et suis très favorable à une perennisation de "dans le film", émission au cours de laquelle j'ai beaucoup appris.

Dire aussi tant que j'y suis que j'attends avec impatience le samedi et la chronique d'Alain Korkos, que je déguste avec gourmandise.

Peut etre aurais-je du faire un commentaire par émission/chronique... j'espère que vous ferez suivre...
Continuez
et... merci
Bien sûr,Daniel,qu'au début,ma démarche a été de soutenir ASI sur le net,tellement j'étais déçue de l'avoir perdu sur la cinq. Mais,comme beaucoup d'autres,je suis restée .J'apprécie le décryptage de l'info lue ou vue ici ou là .Apprendre,comprendre et pouvoir commenter et lire les réactions des habitués,c'est inappréciable.Médiapart,j'aimerais bien aussi mais je crains de n'avoir ni le temps,ni les moyens.Je peux lire parfois leurs articles quand mon frère me les envoie,comme aujourd'hui,celui d'Edwy Plenel,traitant de l'enquête sur Karachi. Je voudrais faire remarquer à Guy qu'il y a probablement plus de 50000 antisarkosistes dans le pays.....
L'idée d'un bouquet sur le web révèle bien le fait qu'on n'a rien compris au web. Car si dans le PAF on n'a pas le choix, sur le web, l'espace est tout autre et on va où on veut. Sauf bien sûr à vouloir le verrouiller. Serait-ce le but ?
Un commentaire de Beau, m'en dit plus sur la liberté de la presse traditionnel. Certains journeaux octoient 14 a 15 semaines de congés payés, 5000 a 6000 de salaires, pas de réaction sur le plateau ou dans le forum. Voilà comment se faire acheter par le pouvoir. Les journalistes de ces journeaux pouvaient parler des régimes spéciaux SNCF EDF.... des NMPP et fonctionnaires la conscience tranquille.
A part ça, l'idée de bouquet d'information me plait bien
On voit 5 entrepreneurs dans leur coin, qui vont du mieux, à un modèle presque viable à des faillites annoncées. Donc oui, une mutualisation, fusion ou association ou portail commun parait inéluctable.
Je suis étonné que ça n'ait pas paru évident plus tôt.
Il y a pas comme un hiatus, si on lit mediapart, avec des infos satisfaisantes (auto-contrôle de la qualité avec une reconnaissance des lecteurs sur la qualité comme condition à leur abonnement) ou rue 89, en quoi a-t-on besoin d'asi? Le vent médiatique nous atteint au delà de notre propres choix, d'accord, mais à ce point qu'on ait envie de savoir à quoi ressemble la presse qu'on ne lit pas, ni n'écoute, ni ne voit?
Bon admettons qu'il faut s'associer quand même pour des raisons qui m'échappent.
Mon imagination foisonnante, trop, me fait voir ces replis sur le net par des journalistes se sentant refoulés par leurs "hébergeurs" classiques (france 5, le monde, libé, ...) comme une entrée en clandestinité. Au lieu de s'adresser à tous non identifiés et nombreux, on s'adresse à un groupe avec des contours plus définis et restreint, avec un engagement dans la globalité du site affiché comme condition d'abonnement. Comme si on devait tout lire ou rien. Et cette loi du tout ou rien n'existe pas, et j'espère n'existera pas, pour un quotidien ou hebdomadaire imprimé, ou pour une émission de télévision. C'est pourquoi le passage du net à la version écrite n'est pas aisée du tout. Le gué est par là, mais où?
Toujours à cause de mon imagination, je vois cette volonté de sortir du net pas seulement comme un impératif de trouver un modèle économique plus viable, mais comme une volonté de sortir de la clandestinité. Et pour asi, sortir de la clandestinité et retrouver sa logique, ce n'est pas comme pour les autres sites retourner au papier, mais retourner à la télévision publique.
Enfin une grande idée!
Je suis abonné à Arrêt sur Images et à Médiapart (pas de pub, débats d'idées, informations sérieuses...On en a pour son argent)
Je ne veux pas m'abonner à Bakchich du fait de la pub et souvent ça ne vole pas très haut.
Je ne lis plus de quotidien (abandon du Monde en mai 2007 après plus de 40 ans de lecture), pas d'hebdomadaire sauf le Canard Enchaîné depuis 50 ans).
Je suis abonné à Canal+.
Donc l'idée émise par François Bonnet est à prendre en compte le plus rapidement possible.
Merci M. Schneidermann pour cette émission.
Ainsi donc cette émission ne fut-elle que la recherche d'un business plan viable ?
Quid du fond ? Karachi, Sarko, amitiés politico-economiques diverses sont aussi éloignés de l'internaute que du lecteur papier. Et si vraiment la forme privilégie le fond, alors autant mettre le paquet comme suggéré sur le blog Journalistiques.
C'est toujours la même litanie au sujet de la presse papier et sa distribution ; et aussi vieux que la chute des recettes publicitaires : si la presse écrite va mal, c'est en grande partie à cause de sa distribution archaïque. La presse quotidienne américaine vient de perdre 10% supplémentaire de CA au premier trimestre 2010 et elle n'accuse pas son mode de distribution.
Les Etats généraux de la presse écrite avaient conclu de placer le diffuseur de presse (marchand de journaux) au centre du système ? Où en est-on si ce n'est à la case départ ?
Les premières expériences de transfert des pures players sur le papier prêtaient franchement à sourire : Vendredi : format journal inadapté, Backchich info : une maquette largement dépassée dans sa première version.
Enfin, pour se développer, une entreprise a besoin de commerciaux et de prescripteurs. Autrement dit, d'investissement humain.
Je vote pour un truc papier, sans pub, hebdomadaire, avec une parution assez loin de celle du Canard Enchaîné (le samedi?) regroupant des articles de MediaPart, AsI, Backchich, Rue 89 [sub](mais uniquement dans la version parisienne, si on veut tout savoir sur vélib et la conso bobo)[/sub]. A la place des pages pub, un décryptage des messages publicitaires (du style interview du publicitaire qui s'est permis le slogan "la smart, ceux qui ne l'aiment pas n'existent pas", ou comment la pub dit trop bien ce qu'elle est) + un soupçon d'écologie avec des vrais morceaux de décroissance dedans, et d'autres encore que nous gagnerions à connaître...

Les soirées sont trop courtes pour parcourir tous ces sites. Donc un média papier regroupant les pure players, oui!
Vous me semblez déjà trop nombreux pour un marché encore trop petit. Vous discutez poliment, intelligemment, de manière transparente, mais la question est éternelle, qui dans tout ça survivra? Comment mangerez-vous (poliment) ou serez-vous mangé (poliment) par les autres? Il me semble qu'AsI lui-même est trop petit pour prétendre être un site d'information, et devrait continuer à se concentrer de manière indépendante sur le traitement des médias mais avec la sécurité d'une cordée dans un machin plus gros.

Merci à tous de nous permettre de participer à cette réflexion
très bonne impression après visionnage de cette émission qui pose beaucoup de questions.....auxquelles finalement personne n'a vraiment de réponse non ??..

la toute première question que je me suis posée est : pourquoi Guy Birenbaum est-il si mal rasé ?? je n'ai décidément pas la réponse ; mais après cette réflexion meta- physique essentielle, je me suis tout de même plongée dans l'écoute !
fi du visuel !!
:)

bon, en clair, les média d'il y a 30 ans posaient moins de problèmes hein ; tout d'abord parce qu'il n'y avait pas internet dans chaque foyer, et tous les français étaient abonnés par atavisme à la presse régionale et par snobisme à un hebdo ou mensuel qui dévoilait avec ostentation sa couleur politique (et en prime on recevait un radio-réveil ou une jolie montre en cadeau !!) ; simple non ?

aujourd'hui, fini les cadeaux ; de plus, on se retrouve avec pléthores de média, avec, entre autres, le net qui a démarré sur les chapeaux de roues en vantant sa gratuité (si on exclut bien sûr l'abonnement mensuel etc.... grhumpff ) !!
ça va pas être simple de retourner les cerveaux pour qu'ils se voient à nouveau payer pour des infos "en plus" ; en particulier pour la génération des 20-30 ans qui passent leur temps à se demander comment ils vont pouvoir télécharger gratos musique, info ou autres jeux !!

mais le journalisme internet ne paie-t-il pas encore les pots cassés de la presse papier qui avait tendance à s'uniformiser ces dernières années ?!.. (et j'ai appris dans cette émission que les journalistes continuaient à "vivre bien" alors que leurs journaux respectifs sombraient !! ça ressemble à une incroyable inconséquence !!)
ce qui a peut-être vraiment changé dans l'info aujourd'hui c'est que les journalistes se sentent (enfin ?) concernés par l'accueil de leurs productions, qui va se traduire à un moment ou à un autre en chiffres ; seraient-ils devenus "responsables" ?!!

bonne émission qui pose bien les problèmes, j'ai trouvé les invités sans langue de bois, ce qui me semble essentiel s'ils veulent vraiment avancer vers la solution ; mais au bout du compte, il n'y a pas vraiment de solution aujourd'hui, et chacun avance par tâtonnements !

belle transparence ; perso, je pense que l'enjeu est pour le net de reprendre le processus à l'envers c'est-à-dire de continuer pour chaque site à se dés-uniformiser de l'ensemble, et en gros que les lecteurs fassent à nouveau de vrais choix, militants et par intérêts perso.....comme au bon vieux temps (hum hum) des Jean Daniel dont l'édito suffisait parfois à justifier l'abonnement au Nouvel Obs (et pas que les cadeaux non mais !) !!
ce que dit François Bonnet est sans doute effectivement une des clefs : regrouper des bouquets d'info au prix d'un abonnement commun ; revenir à des grands groupes de presse mais en restant attentif à ce qu'ils ne deviennent jamais ce que sont devenus les barons de la presse d'aujourd'hui : des instruments du pouvoir dans ces années noires de l'autocratie sarkozyste !!!

et arrêtons l'hypocrisie à la Arlette Chabot, du journaliste qui n'aurait pas de couleur politique ; personne n'est dupe ! ils ont le droit finalement d'être de droite ou de gauche, ce qui ne les empêchera pas de faire de bonnes enquêtes impartiales et les plus complètes possibles !!

je ne sais pas si le net est plus anti-sarkozyste que la presse écrite ; le net a tout simplement la possibilité encore d'être anti-sarkozyste alors que les magnats de la presse écrite ne laissent pas passer l'anti-sarkozysme dans leurs pages papier et pour cause : ils ont tous des intérêts financiers personnels à conserver l'amitié du suprême à talonnettes !!
Bravo pour cette émission car c'est la justification même de l'existence de l'info sur internet. Birenbaum t'es génial : tu es l'Astérix de l'info sur le net. Petit mais costaud et malin. C'est bien la première fois qu'on arrive à faire parler ( ou bredouiller ) des (petits) patrons de presse sur leurs finances, leurs actionnaires, leurs business plans.... Ça en dit très long sur tous leurs présupposés et ça me donne envie de m'adresser à Daniel Schneidermann car il me semble qu'il pourrait penser un peu différemment votre projet qui a bien des qualités mais qui n'est pas parfait.
1/ DS se demande pourquoi l'abonné s'abonne. Soutien ou consommation. Et pourquoi une telle baisse au bout d'un an ?
Je pense qu'il ne faut pas oublier d'où on vient. Au départ, il y a une émission de télé hebdomadaire qui devient un site permanent. Les contenus sont tout de même différents même si la vidéo est très présente mais il a fallu du temps avant que les émissions soient en place et celles de Judith que j'aime bien ne sont pas encore au point. Les abonnés de la première heure soutenaient l'emission de France 5, les abonnés d'aujourd'hui consomment le site.
Mon expérience personnelle me fait dire qu'il aller plus loin dans les émissions de fond du type de celle-ci, c'est à dire non seulement décrypter les médias mais aussi amener un autre langage quand c'est possible. L'émission avec Maler était excellente car elle confrontait deux visions. Par contre, à la fin de 2009 je n'étais pas du tout enclin à renouveler mon abonnement, je ne trouvais plus suffisamment ce braistorming qui est pour moi essentiel car les scoops journalistiques ne sont souvent que l'écume de l'évènement. Je veux savoir pourquoi Yves Calvi me casse les c... avec la future possible candidature de DSK dont je n'ai rien à battre et non savoir si DSK ou un autre mène la bonne campagne pour se positionner. Je veux comprendre pourquoi la radio annonce un rapport des "sages" de l'Institut (poil au....) Montaigne sur l'école et non savoir s'il faut rallonger ou raccourcir les vacances... Bref, ASI est bon quand il nous révèle et nous déconstruit les consensus idéologiques des médias. Bravissimo pour l'émission avec la Guigounette, et Dupont-et nian! même si elle était parfois confuse car elle allait au fond des choses sur l'euro.....
2/ Sur le sentiment d'appartenance dont parlait le directeur de Rue 89, je suis assez d'accord avec lui. Ce n'est pas à cause de mon abonnement que je suis attaché à ASI, mais parce qu'y trouve de quoi alimenter ma réflexion et de quoi me donner parfois envie de réagir.

3/ Sur le participatif (problème collatéral à celui de la gratuité ) DS se gourre dans les grandes largeurs et les sites d'info généralistes également. Ceux que je connais n'ont pas de forums excellents. Les vrais forums sont sur des sites tels que linuxfr ou slashdot, (site américain) ; sites informatiques où les articles sont souvent courts et le principal est dans les commentaires qui sont souvent beaucoup mieux présentés car plus lisibles que ceux d' ASI (polices trop petites et encadrement trop gros) et surtout "modérés" par les participants eux mêmes. Chacun sur ces sites peut voter pour tous les commentaires, en bien, en mal, attribuer des points ou en retirer, attribuer des tags (informatif, drôle, inspiré, nullissime..on peut en inventer de toutes sortes ) ce qui hiérarchise rapidement les commentaires. Ici à part deux ou trois posts mis en tête de page tout est mélangé et on ne peut se faire d'idée sur un commentaire qu'en le lisant ce qui est long et en plus difficile vu la typographie du site. Si vous voulez vraiment faire participer vos abonnés, il faut créer un tel système ou un système de journaux des abonnés, c'est à dire arrêter de partir d'un article de journaliste comme seule base que l'on doit critiquer ou approuver.
Sur les deux sites totalement gratuits que j'ai indiqué le sentiment d'appartenance est fort et l'implication des internautes excellente. Cela n'empêche pas des problèmes et des controverses mais cela prouve que l'abonnement est avant tout un problème de sous.
Ce qui sauve le forum d'asi c'est qu'il est lu par les journalistes qui ont fait les articles et qui se donnent la peine de répondre. Sinon on se perd beaucoup dans les sous-conversations

Bref, j'arrête là avec le sentiment d'avoir regardé une émission passionnante et vive Astérix !
Je sais que @SI refuse la publicite mais depuis quelques mois, il se trouve que chaque fois que je lance les videos je me retrouve avec des spots de pub de 30 secondes.

Je suis aux US, je ne sais pas si en France il y a la meme chose (les pubs sont des pubs americaines).

Alors, je ne suis pas un antipub paraniaque, mais je voudrais savoir si le site avait sa part sur les pubs qui sont diffusees sur leur site?
Si c'est le cas, je ferais contre mauvaise fortune bon coeur, mais si ce n'est pas le cas, je trouve que c'est du parasitisme de Dailymotion.
Je débute la lecture de l'émission et une idée s'impose à moi comme un évidence. Les seuls journaux papiers que j'achète désormais en kiosque sont plus des revues de journalisme d'investigation dans une temporalité bien différente du net. Je pense notamment à XXI. Je ne vois pas comment le papier pourra à l'avenir concurrencer le net pour le scoop et l'immédiateté de l'information. Les articles quotidiens ou mêmes hebdomadaires n'ont aucune chance sur papier. Par contre, il me semble qu'un magazine de journalisme d'investigation, pariant sur la profondeur des sujets, et palliant ce que de nombreux @sinautes reproche aujourd'hui à @si, c'est-à-dire la course au buzz, serait le bien venu. En ayant ainsi deux supports pour deux temporalités : le net pour le scoop, le papier pour la réflexion, il me semble que ça pourrait marcher et trouver son public.
Une chose n’a pas été vraiment évoquée dans ce passionnant débat concernant le destin des « pure players » : l’impulsion capitale de leurs charismatiques animateurs dans la construction de l’image, et du « marketing » des sites qu’ils ont lancé ; et l’inscription de ces respectables journalistes grisonnants et audacieux, devenus patrons de presse, dans l’histoire des médias traditionnels. La plupart des « pure players » sont nés d’une rupture avec les médias classiques, les paléo-médias ; ainsi que d’une promesse enthousiaste de dépassement de ces modèles anciens. Mais toujours avec un certain engagement de continuité dans le propos, attaché à l’histoire professionnelle des « patrons » et actionnaires de ces sites. Toute une part du succès de Rue89, à son lancement, a été – outre de sortir quelques affaires dévastatrices - de communiquer sur le fait que le site était lancé par des anciens de Libération (avec ce sous-entendu qu’ils pourraient faire enfin librement ce qu’ils avaient esquissé auparavant au sein d’un quotidien « papier » sans pouvoir le mener à bien). Bakchich Info se situe naturellement dans la droite ligne de ce que Nicolas Beau faisait au Canard Enchaîné. Arrêt sur images est également né d’une rupture de Daniel Schneidermann avec France 5, et de sa volonté de poursuivre dans les nouveaux médias une démarche entamée dans la petite lucarne. Edwy Plenel, écarté du Monde, lance Médiapart, avec le projet de proposer de longues enquêtes, de l’investigation sur la durée, etc. de faire du « Monde » mais en plus libre, en plus « web », etc.

Une question se pose : ces grands « pure players » d’informations ne sont-ils pas perçus, pour le moment, comme de magnifiques petites souris nées de volcans en cours d’extinction ? Une autre question, corolaire, qu’adviendra t-il, quand – dans dix, vingt, trente ans – l’image de ces sites ne sera plus vraiment rattachée au souvenir de leurs fondateurs, et que l’on oubliera peu à peu leur histoire, c'est-à-dire leur « ADN » journalistique… comme de promo en promo les étudiants de Sciences-Po savent de moins en moins, en lisant le Monde, qui est ce mystérieux « Hubert Beuve-Méry, fondateur » dont le nom orne discrètement la une ? En somme : qu’en sera-t-il des « pure players », demain, quand ils seront arrachés à l’histoire de leur naissance, et de la gloire leurs illustres pionniers (Que Birenbaum a réuni pour notre plus grand bonheur) ? Que deviendront ces médias, quand ils ne seront plus vraiment des symboles de dissidences ou d’alternatives ?

fxa
et bah! je viens juste de lancer l'émission et à la vue des invités, j'ai déjà envie d'arrêter de regarder! Demorand sur France Inter est critiqué (légitimement) pour avoir invité BHL de multiples fois dans son 7-10 mais j'ai bien l'impression que la ligne jaune fait de même. n'y aurait - il pas d'autres journalistes interessants sur la toile???? Toujours les même têtes dans la même émission...
Je vais regarder pour éviter de critiquer sans savoir mais avec hélas, un manque d'enthousiasme et de curiosité qui caratérisait ma motivation avant chaque visionnage.
"à l'heure du web", "à l'heure du web"....et que fait on des revues papiers qui sont en plain boom grâce aux défauts d'internet tel que la frénésie du copié-collé, je pense fortement à la revue "XXI" (ou 21). Inviter à votre table Patrick de Saint-Exupéry aurait été bien productif ! peut être pour une prochaine fois
Ah ben .... j'étais en train de faire la vaisselle quand la lecture s'est arrété à 14 minutes et des bananes ... mais du coup continuer à entendre ces bonimenteurs vendeurs de salades franchement j'ai pas pu relancer le bouzin.

Vous m'excuzerez mr guy, merci quand même, à la semaine prochaine.
Comment je consomme ? je suis suis abonné à @si et je soutiens La Télé Libre, si je pouvais serais abonné aussi à Médiapart, et j'achèterais sur libé.fr. Là, j'attends que les articles payants soit gratuits le lendemain.
Donc, je surfe : Bakchich, Rue 89, Marianne, Le Monde, Les Inrocks, etc. et quand un article m'intéresse, j'imprime. (je sais c'est pas très écolo). Je lis Bakchich hebdo de temps en temps, J'achèterais le mensuel Rue 89, pour voir.

L'idée de créer des passerelles et des partenariats entre tous ces acteurs est à creuser.

Ps
d'accord avec arnaud romain.
Je vote en tant qu'internaute incontestablement pour Daniel Schneidermann !

Des petits chefs d'entreprise. Un plateau de petits chefs d'entreprise, tous à discuter de coûts, de business plan, de moyens de faire du blé pour s'en sortir, tous à vous dire que les solutions se situent nécessairement dans le passé, en regardant derrière soi : le papier, le bouquet Canal...

Seul DS est conscient de la nouveauté du média, de son originalité. Seul DS sent qu'il existe, qu'il doit exister un moyen propre pour le Net de faire de l'information. Seul, il reste encore à croire à une expérimentation créatrice propre au Net plutôt que réactionnaire. Seul, il sait que Facebook, Twitter peuvent amener un passage sur les sites mais pas un arrêt, pas une attente qu'il croit, qu'il sait possible et qui est seule capable de faire fonctionner @si.

Pourtant, sans être complètement paumé (car le site d'@si est dans sa conception incontestablement l'un des meilleurs des sites d'information français), il tâtonne, il erre et ceci depuis le début.

DS est un homme de média, un excellent disciple qui a eu incontestablement d'excellents maîtres en télévision ou en presse écrite dont il a su brillamment tirer les leçons, mais il n'est pas sensible à l'expérience du Net. Depuis le début de sa présence sur la Toile, la seule chose qu'il a su tirer de ce média, c'est une certaine forme d'humilité face à lui. Et cette humilité, DS, elle est essentielle pour progresser, c'est elle qui fait défaut à tous vos compagnons de plateau, leur erreur est de penser, d'être certain qu'ils ont fait le tour de la question alors qu'ils ne l'ont jamais vraiment abordée.

Mais cette humilité, si elle est nécessaire, elle ne sera jamais suffisante.
Ce qui m'épate sincèrement c'est que personne ne fasse le lien entre papier et internet. L'image, les vidéos, les liens, tout ça ça tient sur un CD/DVD. Pourquoi pas un supplément ASI sur DVD avec Rue89? Ou bien fédérer plus large parmi les 60 sites su syndicat? Ca ne me parait vraiment pas compliqué à réaliser. Nombre de papiers proposent des suppléments facultatifs. On pourrait même penser à les faire sur des DVD/RW, pour ne pas perdre de support, et regraver les retours. C'est plus que possible. ou sur clef USB.. J'ai l'impression que tout le monde est un peu frileux dans la caste journalistique.
Pourquoi ne pas faire une chronique radio avec le neuf-quinze, genre sur france-inter ? Libération et Le point font bien ca sur france-info, tous les matins (ou presque), Joffrin vient causer de tout et de rien cinq minutes et ca lui fait une pub' d'enfer !
Ecoutez, elle était très intéressante cette émission. Néanmoins, j'ai vu là un "arrêt sur image", pas une "ligne jaune" : DS aurait dû organiser ce plateau dans son émission... nulle ligne jaune ici (même si, peut-être, Guy serait tenté de répondre que la mise à plat des financements et modes de fonctionnement en toute transparence ne s'est jamais vue ailleurs.... oui, mais ça reste du "arrêt sur image")... je suis pas mal frustré des vacances prises par "Ligne jaune" ves derniers mois... voilà le vrai fond des choses !
Une petite précision : quand F. Bonnet parle de 18000 exemplaires du bouquin de Mediapart vendus il veut dire des exemplaires vendus aux libraires et susceptibles d’être retournés, mais c’est quand même un excellent chiffre.
D’autre part je serais assez client si Mediapart mettait en vente des articles à l’unité. Parce que 9€ c’est vraiment hors de prix surtout quand on a pas le temps de tout lire.
Je rappelle aussi à GB, pour l’anecdote, que la plateforme de blog de mediapart a tout de même défrayé la chronique y’a pas si longtemps par l'intermédiaire d'un ancien humoriste http://valestderetour.wordpress.com/2008/09/05/internet-a-le-sida/ ;-)

Ce même GB qui risque de se faire tirer les oreilles par certains pour son « le patron du site Acrimed », dans une association il n'a pas de patron, nanmèhô.

Et enfin merci pour cette très intéressante et agréable émission.
encore une honnêteté qui frise la naïveté de DS, mais respect pour lui, je suis accroc, mais que c'est bon à entendre!

rue 89, j'aime pas, c'est du libé réchauffé ou refroidi selon!!!

bakchich, longtemps je me suis posé des questions, le doute n'est plus permis, je ne saurais pas abonné chez eux..

médiapart, flirt , et c'est du vécu avec une certaine politique d'abonnements désinvolte.

et l'ancien du post m'énerve toujours autant

des liens , de la pub j'aime pas ce mot mais je vous en fait, mais daniel a encore raison dans son billet, il faut relancer les 'filleuls',

en revanche, je n'ai jamais autant regardé asi depuis que ds est sur internet, pour moi, il faut qu'il y ait un lien avec son journal, c'est un peu comme le psy, on pourrait se contenter de payer le montant rembourser par la sécu, mais alors quel est l'investissement personnel?

JE vais regarder l'émission ou il y a touati et l'adorateur de chavez et morales que j'exècre, j'essaye de ne pas être sectaire, mais personne n'est parfait.

merci ds, c'est vrai que twitter , facebook compte beaucoup, je suis webmaster d'un site ou il y a 7000 visites journ et croyez moi, ceux qui ont honte de venir directement sur ce dernier passe par des réseaux sociaux , comme la coopol 'ps', twitter, facebook, le BUZZ, tumblr, etc...

nous vivons dans un monde médiatique, je le déplore, mais c'est un fait, et il faut faire avec...

bonne chance à vous
Ca m'a estommaque de voir que Daniel et son equipe n'ont pas penser au bouquet article. Du coup je me dis que qu'ils ne doivent pas vraiment savoir ca qui marche et qui ne marche pas sur internet, les tendences et les nouveau publics.
Allez mon Danniel premier petit exemple comme source d'inspiration :

http://playtime.blog.lemonde.fr/2010/05/10/des-studios-independants-lancent-un-appel-aux-dons

Si tu pars de cet exemple et que tu essais la meme chose avec tes potes (collegues) oui tu devras faire un choix pour savoir avec qui s'associer car vous n'etes pas tous pareils en terme de contenu. Mais aussi les differences exploitees de maniere pertinante entrainent de tres bon resultats.

Critique:
Je surf avec firefox + addblock plus et ce n'es pas pour autant que je vais sur rue89 ce qui compte pour moi c'est le contenu de l'information:
Oui un site tu t'y rends pour trzs peu de temps alors il y a interet de fair tres claire (c'est le cas ici meme si peu mieux faire ) dans la page de presentation et les titres. Par exemple rue89 est pour moi un fouilli un peu comme liberation. je n'est pas envi de passer du temps a chercher une info qui pourais m'interesser sans parler de la lenteur de deroulement ( merci Flash) de la page sur libe. Sans deconner le resultat de la creation artistique de ces pages web peu vraiment etre atteint en ce passant de cette technologie inutile.
je trouve que mediapart a le meme probleme mais different ( same same but different! ) toujours dans la mise en page et presentation de contenu. et probleme pour attirer le trafic tient aussi! ce dernier va egalement pour le site @si.

Mediapart a une page avec plein de titres allenchants et varié avec debut de texte. Un click plus tard si comme moi tu n'est pas abonne (pas de tunes toujours....) tu te retrouves avec la farce " aller deux lignes suplementaires et du gros titre pour te dire de t'abonner pour pouvoir lire la suite" Ca me rappel l'epoque du soap opera ou dans les cinq dernieres minutes il se passe un truc trop de fou et ca coupe "la suite au prochain episode" pour t'allecher.


Sauf que :


-on en a tous pris l'habitude et que ca ne nous excite plus

-l'info il y en a a foison et que mourir con ca ne derange plus grand monde

-Sentir qu'on nous fait pedre notre temps a nous demander de l'argent de maniere si peu elegante ne donne pas envie forcement
de faire le pas. si si la sensation et desagreable meme si dans le fond il y a legitimite.

- enfin, ca sent aucune maitrise de l'element Net.






Apres la critique je me lance :

Prends les articles de la premieres page et tu les fait en cour et concis. Pas forcement resume mais d'ou on part, ou est-ce qu'on va et comment. En gros arreter avec les ... "trois petits point"s ou les liens "lire la suite" mais plutot " plus ample detaile pour les abonnes ". Pas besion de creer la sensation de manque mais plutot de generer la curiosite de celui qui veut apprendre ou connaitre un peu mieux et qui sent qu'on ne va pas le prendre pour un abruti.

Avec un bonus pour les non-abonnes :
Votez pour le ou les articles qui vous interesse le plus et il/s sera libere a 5 heures pm (quand tu sort du bureau cher les Cameron.) avec possibilite de voter sur la page Fessebook qui reprend ta premiere page mais version fesse. Faut toujours s'adapter a l'environnement.

Bon deux petites idees et il est trois du mat ici a brighton et je sent que mon ecris est juste limite. mais juste.
Elles peuvent meme ce combinees ensemble d'abord.

Merci encore pour ces emissions. j'en redemande!!!
Relax vous y arriverais les amis.

le pseudoBemmbaa
Donc un bouquet garnis 1000 fois oui
la rose ASI 35€/an et mediapart 90 € par an, bon alors comment on fait ça. Alors attend là y a que deux roses, donc on va rajouter nos amis de rue 89 papier 3,9€/mois, bakchich hebdo 45€/an. Mouais bon on pourrais rajouter du monde mais on va déjà se contenter de ça, si on commence à faire les 60 sociétés qui font partie du SPIL.
Alors donc sans bouquet garnis, les roses à l'unité ça fait du 217 € par an;
Bon comme c'est un beau bouquet, c'est le début, offres exclu internet 30% de réduc. soit 12,6 euros par mois, (le monde.fr abonnés 17€/mois)
C'est sur c'est pas donné mais mon petit monsieur c'est pas la même chose, y a du papier, des emissions, du multicontenu et bla bla bla.

Bon Bon imaginons donc je reviens au départ il a dit "1000 fois oui", soit : 12,6 x 12 x 1000 = 151 200
On va être gentil , on va dire que ASI prend 17% du résultat globale soit 25 704€/an juste pour asi et bhé ça c'est de l'abonné généreux tu m'étonne que avec des abonnés pareil DS dit que c'est urgent.
Depuis quelques temps, vous nous proposez des émissions assez longues, c'était mon souhait, continuez.
gros effort de transparence sur les business model respectifs, inédit (?).

Bonne question idiote de Guy, sauf qu'en toute objectivité, il n'est pas incompatible d'être pointilleux sur la déontologie journalistique et antisarkoziste. C'est un peu facile maintenant de faire un bilan pas si catastrophique du sarkozisme. Déjà, la période n'est pas terminée, ensuite on pourrait tout de même faire un petit bilan pas si réjouissant (Afghanistan, Otan, prison de sûreté, autoentrepreneur, l'élysée actionnaire des médias de service public, etc...) et plutôt que de dire qu'ils nous a fait perdre du temps, je dirai ou j'ajouterai qu'ils nous a fatigué !!!
Combien de blogs, de vidéos, de détournements, de commentaires sur des sites, des discussions avec des amis, avec des ex-amis, des brouilles familiales, au boulot, etc... Le sarkozisme c'est beaucoup ça, une lutte et une exaspération quotidienne.
Sarkozy ne nous fait pas perdre du temps, il nous fatigue.

S'agissant des différents business model, je pense qu'ils sont très liés aux publics concernés et au moment de l'apparition des sites dont il est question.
Rue89, c'est la dissidence de Libé, le premier (?) véritable site d'information "dissident" qui a entraîné avec lui une partie du lectorat de Libé. A cette époque, le modèle gratuit c'était la norme et ils ont bien marché, ils ont donc bâti là-dessus, tant que ça fonctionne pourquoi changer.

Bakchich aurait pu être une dissidence du canard sur le web, la voie reste libre, mais la ligne me semble trop confuse ce qui fait que pas grand monde s'y retrouve.

@si et Médiapart s'appuient sur des figures connues et très respectées par au moins 25 000 abonnés. Médiapart, je ne connais pas trop, mais pour @si, à la réflexion, je trouve ce site indispensable, pas tant pour ces émissions (je sais ça peut surprendre), bien que j'ai trouvé passionnantes celle sur Karachi (qui mériterait une suite), ou celles avec Maler ou Hazan (qu'on a aucune chance de voir ailleurs), que pour les vites dit et certains articles qui sont comme un radar orienté sur le monde médiatique.

En parlant de radar et de modèle, est-ce que le site rezo.net n'est pas un modèle à part entière également ?
Ah là là, le bon pontife de grand-mère à la fin sur Facebook, Twitter Internet.
que je résume par un : "Ce que je comprends ne doit pas être intéressant"
A ce compte-là, toute la discussion précédente sur la difficulté de créer un modèle économique tombe à plat...
un bouquet asi, médiapart et d'autres, 1000 fois oui. Question économique pure.
Autre chose, selon D. Schneidermann (et cela fait plusieurs fois qu'il le dit), le résultat de l'action de Sarkosy, ce sont des gesticulations non suivies d'effets. Je ne suis pas d'accord avec cette analyse (mais cela ne tient qu'à moi), les effets de sa politique sont tangibles. N'oublions pas que ces gens qui nous gouvernent sont mus par une idéologie et l'absence d'idéologie revendiquée est elle même une idéologie.
Cela revient un peu à ce que disait le représentant d'Acrimed l'autre jour : vous n'avez pas conscience de la violence du milieu qui est l'objet de votre étude, tant médiatique que politique et bien sur économique.
Je comprends bien l'intérêt de cette émission, j'apprécie l'effort de transparence, mais mon dieu ce que c'est laborieux. Papier, pas papier, payant, gratuit... J'en suis à 1h12 le sujet de la qualité et de la confiance n'a quasiment pas été abordé. Or selon moi, c'est la raison première des mauvais résultats de journaux comme Le Monde ou Libération, qui produisent (de plus un plus) des points de vue stéréotypés et partisans, totalement déconnectés de la réalité. Le problème du journalisme, qui est a peine abordé lui aussi, n'est à mon avis pas une question de salaires, mais une question socio-culturelle, une question de classe, qui finit par fonctionner en circuit fermé, reproduisant les idées majoritaires du milieu dans lequel elle évolue, en déconnexion totale avec la majorité de son lectorat.

Bref les sujets sur lesquels je m'interroge n'ont pas été abordés, et franchement le nombre d'abonnés de tel ou tel, la rumeur sur l'actionnaire ce n'est pas inintéressant mais plus d'une heure la dessus...
acte 5 10ème minute.
"le sentiment d'appartenir à une communauté"
Que ce soit rue 89, asi ou médiapart, je n'ai pas envie d'appartenir à une communauté!
Le modèle républicain est mon unique modèle.
Daniel : (acte 6, 7:30) Moi j'ai beaucoup plus envie d'expliquer comment ça marche la finance, comment ça marche les crises financières, qu'est ce qui se passe en Grèce, comment ça marche une bulle spéculative.

Voila qui explique les deux dernières émissions. Mais combien d'abonnés vont suivre ?
J'aurais bien aimé savoir l'échelle de salaire à @si... Surtout qu'il y a une folle rumeur sur le salaire du grand boss.

J'ai trouvé qu'on n'a pas beaucoup torturé @si.

Sinon c'était dans l'ensemble intéressant.
à +/- 1h29
petit moment délicieux où l'on goutte comment GB se fait "torturer" par DS, qui se croit en régie
tête déconfite de GB

sinon vous auriez pu parler pour Rue89 et Bakchich du ralentissement irritant de leurs sites pour cause de pub envahissante ou autopromo.

sinon j'aurai adoré la polémique Beau/Bonnet sur Karachi
une prochaine émission?
Merci à tous les invités ( merci Guy ) de cette expérience de brainstorming et de transparence en direct live. Pour ma part je pense que ce serait super de vous retrouver de façon régulière ( tous les 2 mois? ) pour nous informer des évolutions de vos réfléxions respectives par rapport à cette fichue problématique du business model.

[ironie]Émission d'utilité publique, une fois de plus on se demande pourquoi ce genre de débat ouvert et constructif ne se fait pas sur France 2 à 20h30.[/ironie]

+1 sur l'idée du « bouquet », pour moi ce sera ( mes abonnements aujourd'hui ) un package : @si + Mediapart + Le Canard enchaîné + Le Monde diplomatique. Si cela pouvait réduire ma facture totale, tout en garantissant un revenu équivalent voire meilleur à ces « sites d'info » de qualité, je serais évidemment preneur ( comme beaucoup j'imagine ) !
Guy profère une énormité ("les actionnaires de ASI, ce sont les abonnés") et Daniel ne dément pas ! Un peu pénible... au milieu d'une émission passionnante. J'y retourne !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ha tiens... Rosselin.. qui avait piqué un article de mon blog sans m'en prévenir...
Puisqu'il passe par ici, un message personnel à Nicolas Beau, de Bakchich :
A la suite de son article "exclusif" intitulé "Les secrets des RG sur le mari des voilées", j'avais posté une question en commentaire : "Recopier les fiches des RG, est-ce vraiment du journalisme?".
Pour quelle raison ce commentaire a-t-il été censuré?
Merci d'avance.
@si site d'info? Ce n'est pas la première fois qu'il se (re)définit ainsi. Mais est-ce vraiment le cas?
Je constate que les émissions sont de plus en plus longues, ce qui est une excellente nouvelle...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.