Notre petite entreprise, an II

chronique Par Daniel Schneidermann discuté depuis 08:57 le 08/05/2010

Chose promise, chose dûe, voici les comptes de notre site pour 2009. Ils sont moins bons que ceux de 2008. Après un spectaculaire excédent en 2008, nous sommes en déficit. Léger certes, mais déficit tout de même : 14 500 euros.

Pas de quoi s'affoler pour autant.

D'abord parce que ce l'année 2009 a été marquée par un événement exceptionnel : nous avons dû déménager, ce que nous n'avions pas prévu. Pour une petite entreprise comme la nôtre, les frais d'un déménagement, qui gonflent toujours davantage que prévu, peuvent suffire à faire plonger les comptes dans le rouge. Surtout qu'ils se sont conjugués à une baisse des abonnements de 2009, par rapport à ceux de la saison précédente, qui fut exceptionnelle. Propulsés par l'élan de soutien consécutif à la suppression de l'émission, sur France 5, nous avions grimpé jusqu'aux cîmes himalayennes de 43 000 abonnés. Notre étiage actuel se situe plutôt autour de 25 000...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Notre petite entreprise, an II

J'ai la réponse, j'ai piraté la base de données d'@si.
Vous allez voir, c'est édifiant, voici les salaires mensuels.

Daniel Schneidermann: 38 500 €
Pierre Schneidermann: 38 499 € (faut pas déconner)
Alain Korkos: 19,99 € + avantages (feutres & café gratuit au QG)
Anne-Sophie: 18,99 € + avantages (droit d'utiliser les feutres à Alain, mais apporte elle-même son café)
Judith Bernard: 25,53 € (à force de gueuler dans le bureau du directeur et de revendiquer une augmentation, le capitaine a craqué. En revanche c'est elle qui apporte les croissants désormais)
Sherlock: 12,12 € (mais possède son falcon, avec une effigie du Che dessinée par Alain dessus, pour tromper l'ennemi)
Sébastien Rochat: Bénévole, mais a tous les avantages: droit d'accès illimité au café (et non pas une fois par jour contrairement aux autres), aux archives personnelles du capitaine, et n'est pas soumis au devoir de laisser une pièce à la dame pipi.
Laure Daussy: 30,99 €. Le personnel a grondé face à cette injustice quant à l'ancienneté par rapport au salaire, mais a retrouvé le sourire quand Laure a révélé les affaires sexuelles qui se déroulent au Figaro. A droit au café.
Guy Birenbaum: pas de salaire, est contre l'argent, mais dispose de l'aile sud du manoir du capitaine, et du droit d'accès à la Grand Cave contenant des Champomys et autres Fruités des années 70.
Dan Israel: 45,31 €. A réussi on ne sait comment, à obtenir un treizième mois.

Autres membres du personnels: 5 € nets, rémunérés en liquide afin de bénéficier d'avantages fiscaux évidents. N'ont pas droit au café, et doivent encore allumer des bougies tous les matins sous le portrait du maitre des lieux. L'obligation des offrandes a été abolie dès 2008, mais l'usage de laisser des confiseries est toujours toléré.

À votre service :-)
...
> Lire ici > Lire en contexte

Par Arnaud Romain

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

L'émission qui confronte Touati, invité chaque semaine sur F2 et TF1 à déverser la doxa libérale, face à Mélanchon traité comme une merde sur ces mêmes chaînes oú il est black-listé, c'est pas une émission de décryptage médiatique ? Ca en dit pas long comme le bras, en creux, sur les médias ? Ca ne révèle rien sur les médias au-delà de l'intérêt du débat en lui-même ?

Je pense qu'@si compte énormément sur notre capacité à faire des synthèses entre ce qu'il nous propose et ce qu'il sait que nous savons par ailleurs... je m'explique : lorsqu'@si invite CHristophe Barbier en temps qu'hyper-éditorialiste en axant le débat sur ce thème, le but n'est pas de donner la parole à Barbier une fois de plus... les forums ont été truffés de remarques du genre : "comme si on le voyait pas assez !" "Quelle idée ? Encorte Barbier !" "Barbier, c'est le politiquement correct, la soupe tiède des grands médias ! Pourquoi nous l'imposer ici ?"... j'en passe. Mais justement, @si sait que nous pensons presque tous celà, et il l'invite pour que notre propre filtre et notre esprit critique s'exercent à l'endroit de cet homme durant l'émission. Pourquoi ? Parce qu'il est partout, qu'il est influent, qu'il est l'ami de la première dame et qu'il a donc du pouvoir ! Il faut le foutre à poil et qu'on voie ce qu'il y a dedans... et encore une fois, en creux, il y avait largement matière à réflexion dans l'émission que Guy B. lui a consacré... il faut simplement réaliser que Daniel ne PEUT PAS contacter ces gens (Touati, Barbier et d'autres) en leur disant que le but est de les foutre à poil... en fait, je pense que souvent, ils sont foutus à poil et repartent sans s'en être aperçu vraiment, et ils reviendront... sans ce procédé, ces rats de labo médiatiques fuiraient le site à toute jambe pour n'y plus revenir jamais, ce qui serait dommage. Il faut vraiment s'efforcer souvent à synthétiser ce qu'on pense déjà, ce qu'on sait déjà, et partir du principe qu'@si nous donne un outil supplémentaire dont on ne peut se servir que combiné à tout ceci. C'est la combinaison qui fonctionne, et à ce titre, oui, @si nous permet le décryptage... même quand l'émission ne semble pas le faire par elle-même jusqu'au bout ou jusqu'au fond.

En ce qui me concerne, je zappe de plus en plus souvent les émissions politiques des médias traditionnels parce qu'au fil du temps, les ficelles m'apparaissent de plus en plus et de mieux en mieux. Les doubles langages des journalistes, leur façon de ne jamais relancer ou de sembler gober la langue de bois (et donc participer à ce que tous la gobent) en la tenant pour vérité d'évangile, la parole des grands éditorialistes qui passent pour perpétuels experts... tout ceci au fil du temps ne me trouve plus bon public. Je reviens de loin. Ma conscience politique (au sens large) était plutôt j'menfoutiste, panurgique et superficielle. Et je sais que ce site m'a permis aujourd'hui, en quelques années (plus aujourd'hui qu'au temps de F5) de faire mes choix, de déceler en trois minutes que sur tel plateau, on peut vite passer à autre chose : c'est grugé d'avance... Le but d'@si, pour ce qui me concerne, a été latgement atteint.

Bref, @si a été un outil nécéssaire et suffisant, pour ce qui me concerne, pour ouvrir quelques cases essentielles... mais je conçois parfaitement que pour certains autres, d'une culture plus forgée, d'une conscience politique plus avancée, le site ne soit pas pointu au point de suciter une adhésion enthousiaste. Mais que ceux-ci se disent une bonne chose : pour d'autres (dont je suis) et surtout AU REGARD DE L'OFFRE médiatique accessible au grand public pour forger son esprit critique (hé oui, TF1 pour l'instant l'emporte encore en terme d'impact sur Le Monde Diplo !), @si semble tout de même être un média accessible à absolument tout le monde, sans élitisme, un média utile, cohérent et plutôt honnête.

Donc pour répondre à Secundus qui manifestement en veut pour son argent, qui considère le travail de Judith comme soporifique, et qui a tant de suggestions pour qu'au bout de 15 ans, Daniel comprenne enfin quelle est la vraie vocation de sa propre émission et comment la faire, je n'ai qu'une chose à dire : mais casse-toi mon pote... inutile de t'infliger de telles souffrances. Désolé, je suis vulgaire, mais je considère la condescendance et la bouffissure satisfaite de certains comme une insulte tellement plus vulgaire à l'endroit de tous ceux qui trouvent leur compte dans le boulot qui est fait ici : quand tu dis que Judith est capricieuse, barbante et soporifique, moi qui aime son boulot, j'entends la chose suivante "ceux qui trouvent de l'intérêt au boulot de Judtith sont des cons"... ni plus, ni moins... il se trouve qu'il y en a, des cons qui aiment son boulot, à Judith. Moins de cons que pour les deux émissions d'actu chaude, mais il y en a, dont je suis, et qui ont pris beaucoup de plaisir et trouvé un grand intérêt à écouter Eric Hazan ou Henel, et bien d'autres.

Bien sûr que la critique du site est nécéssaire, mais c'est comme tout très cher, il y a la manière... il y a aussi les manières....
> Lire ici > Lire en contexte

Par philippe salson

Re: Notre petite entreprise, an II

J'ai rapidement parcouru le fil de la discussion et j'ai décidé de passer à l'action (c'est-à-dire de poster mon premier commentaire) parce que je ne me suis pas reconnu dans le ton général de cette discussion.
Je trouve les jugements tranchés, hâtifs et sévères.

Regardons d'abord bien ce qu'est @si : une petite entreprise qui produit du contenu informatif de manière totalement indépendante. Et ça ne court pas les rues (à part le sempiternel exemple canonique du Canard enchaîné). Et c'est la raison initiale de mon abonnement au site : durant les premiers mois, je n'ai pas pris le temps de lire les articles et de regarder le contenu. Et puis, petit à petit, je me suis pris au jeu. J'ai trouvé le temps de regarder les émission pendant mes repas. Peut-être suis-je plus bête et plus ignorant que la moyenne des abonnés commentateurs, mais j'ai appris beaucoup, je me suis révolté de temps en temps, j'ai parfois été ému, etc.

Alors savoir si @si fait de la critique médiatique ou pas, je m'en contrefous à partir du moment où le débat est intelligent. J'ai par exemple beaucoup appris depuis quelques semaines sur le système financier. J'ai entendu des discours qui allaient à l'encontre et démontaient les discours les plus médiatiques, répétés par quelques têtes pensantes, quelques économistes patentés et des journalistes peu informés. Alors sûrement que oui, même ces débats économiques, ce sont encore de la critique médiatique. Cela ne me dérange pas qu'il n'y ait un plateau que de politiques et qu'on y parle assez peu de médias, à partir du moment où on entend un discours alternatif et pourtant argumenté et crédible (émission sur l'euro). Et sur ce terrain de l'économie, je n'ai pas entendu sur France Culture (Du grain à moudre, La Rumeur du Monde, Les Matins ou Répliques sont de bons vecteurs du discours économique dominant, par exemple) d'émissions aussi intelligentes et surprenantes (dans le sens où les discours n'étaient pas ceux que j'attendais).

La Ligne jaune, c'est vrai, n'a pas toujours de ligne éditoriale définie. Elle est un peu foutraque mais c'est comme ça que je l'aime. Une semaine, on peut parler d'un truc aussi insignifiant que Domenech ou Zaïa (je ne suis pas sûr de l'orthographe) et d'autres semaines, parler de l'affaire de Karachi (bien avant les Grands Médias) ou de la maladie. Mais elle n'est jamais inintéressante car GB sait diriger les débats et questionner les intervenants (je me rappelle du député Dosière, intraitable sur les dépenses de l'Elysée et beaucoup moins regardant sur celles des députés).

Bref, j'aime bien cette petite maison qu'est @si, j'y ai mes rendez-vous, même si je n'ai pas le temps de lire les articles ni les forums. J'aime ce côté joyeusement bordélique où les objets ne sont pas toujours bien rangés sur les étagères, où l'on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Une maison qui grandit petit à petit, qui change aussi.

Et tout à l'heure, je regarde la Ligne Jaune, je vois DS tenir un discours qui m'inquiète à la fois sur les résultats et sur les abonnements. Je pense que les abonnements doivent constituer le noyau dur d'@si (du moins, pour les recettes). Quel beau geste que l'abonnement ! C'est un engagement de fidélité sur un média de l'immédiat et du zapping. Et ce contrat financier (l'abonnement) crée aussi d'autres liens. Je me sens un peu impliqué dans l'avenir d'@si, j'ai envie de faire en sorte que les discours qu'on y tient soient entendus par le plus grand nombre : je me suis précipité pour parrainer des amis et leur conseiller les émissions qui m'ont grandi.

alors continuez s'il vous plaît à être un peu bordélique, à mêler critique médiatique, débat d'idées, révélation de trucages et vulgarisation scientifique. Je vous aime......
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (264)
Par Oblivion

Re: Notre petite entreprise, an II

Euh… si vous souhaitez qu'on pousse jusqu'à faire une petite gâterie pour convaincre un futur abonné,
je prends une commission de 30%, monsieur Schneidermann.
C'est mon dernier mot.
Par alain-b

Re: Notre petite entreprise, an II

et pour que les anciens ne s'en aillent pas tu fais quoi ?
;-)
Par Oblivion

Re: Notre petite entreprise, an II

Par BLG

Re: Notre petite entreprise, an II

Ce sont des traitres à la cause ! S'ils s'en vont, ils ne reviendront pas !

;-)
Par Winston Smith : misanthrope

Re: Notre petite entreprise, an II

elle accepte de réduire sa comm à 15% !
Par pompastel

Re:

Comme çà, en passant, a-t-on une idée de la proportion d'asinautes fidèles qui ne sont pas français ?
Par Daniel Schneidermann

Etrangers

Bonne question, Pompastel, mais malheureusement la réponse est non, on n'a pas cette statistique. Tout au plus, à en juger par le forums, on peut supposer que la proportion d'étrangers (et d'expatriés) est très importante.
Par L'ami du laissez-faire

Re: Etrangers

Peut ^rtre y a t'il moyen de vous associer a un média de même type d'un autre pays francophone (suisse/belgique/etc..) , pour échanger des émissions, et donner ainsi un petit coté "courrier international".

c'est juste une idée comme ça.
Par L'ami du laissez-faire

Re: Etrangers

J'ajouterais, qu'a échanger des chroniques sur la politique d'un autre pays, vous avez moins de risques de pressions politiques.
Par Il a trouvé le stop

Re:

Demandez plutot ça à Hortefeux... C'est un spécialiste des statistiques par nationnalité...
Par yannick G

On m'aurait menti

Quoi, il faut avoir des ami(e)s maintenant ?

Vous voulez dire qu'on ne vient pas ici pour s'en faire ?

Oui, c'est vrai, je ne suis pas le bon exemple, j'ai probablement plus d'ennemi(e)s que d'ami(e)s ici, aussi.
Cela étant dit, lorsqu'on préfère le qualitatif au quantitatif....

:) yG



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:03 le 08/05/2010 par yannick G.
Par little jo

Re: Notre petite entreprise, an II

Moi j'ai beaucoup de mal à faire du prosélytisme. Ça me gène. Je pense que je ne suis pas le seul.

Je pense que le succès du site viendra si la qualité du contenu du site est bonne. J'ai peur que d'insister pour regarder une émission (même très bonne de mon point de vue) soit contre-productif.

Cependant, si au fil d'une discussion, on parle de la crise économique, je n'hésiterai pas à parler de cette émission et d'envoyer le lien.
Par alain-b

Re: Notre petite entreprise, an II

Vous n'avez jamais conseillé un livre ou un film qui vous a plu à un ami ou un proche ?
J'appelle pas ça du prosélytisme. DS n'est pas un gourou :)
Par yannick G

Re: Notre petite entreprise, an II

DS n'est pas un gourou

Et encore moins un grand gourou. Bien qu'il en ait mis plus d'un et d'une dans sa poche.

:) yG
Par pompastel

Re: Notre petite entreprise, an II

Par sgd

Re: Notre petite entreprise, an II

Un reportage sur DS " le grand gourou" et ses fidèles asinautes ... désolée Yannick..;-) .le reportage .
Par Benoît

Re: Notre petite entreprise, an II

Sauf que quand j'achète un livre il n'est pas écrit dans la préface une démarche en trois points sur "comment je dois faire de la pub à mes amis". D'ailleurs il n'est même pas marqué du tout "faites de la pub pour ce livre". C'est si son contenu est bon que l'on a tendance à en faire la pub.

Donc que Schneidermann nous incite au détour d'une chronique à faire de la pub... pourquoi pas ? Mais de là à nous donner une méthode du parfait rpomoteur, je trouve ça vraiment maladroit.

D'ailleurs il ne me viendrait pas l'envie de faire de la pub à des quidams m'entourant pour un site dont je sais que, en tombant sur un article au hasard, ils ont une chance sur deux de se dire "bof" - simplement parce que le site est un tout plus ou moins cohérent, et qu'il faut à mon avis que la personne aille par soi-même volontairement explorer ce "tout".
Par Arnaud Romain

Re: Notre petite entreprise, an II

Un livre se vend par un plan média, de la pub, il est adossé à une maison d'édition qui le finance etc... (même un petit livre, avec un petit plan média, un petit peu de pub, pour une petite maison d'édition...)

@si que je sache n'est pas comparable à un livre, il ne se finance pas par la pub, ni par des fonds publics, et il n'a pas d'actionnaires. Pour faire un racourci, en quelques sortes, @si, c'est nous. Que Daniel nous enjoigne à faire en sorte que chacun en prenne conscience et oeuvre selon ses envies ou moyens à la pérénisation du site, ça me semble la moindre des choses. Ne pas le faire serait, à mes yeux, soit un signe d'orgueil déplacé, soit un manque total de responsabilités, ne serait-ce qu'envers les salariés du site. Je viens justement d'envoyer à 5 amis très proche un parrainage que j'ai doublé d'un mail pour chacun, retraçant un peu l'histoire d'@si... qui est-ce, comment ça fonctionne, dans quel but et pour quel coût. Avec un mois d'accès gratos, la possibilité de se faire une idée est largement couverte... et Daniel a raison de nous y inciter.

Et puis c'est un peu lassant, je l'avoue, de lire perpétuellement ces mises en doute, en cause ou en pièces des contenus d'@si : se détournerait-on d'un restaurant parce que l'intégralité de la carte n'est pas à notre goût ? Et le goût des autres ? Et puis, dès l'instant où on sait qu'on peut y faire un bon repas parce qu'une partie de la carte nous plaît, n'est-ce pas l'essentiel...? Je sais, la métaphore est lourdingue... je suis lourdingue...

Ce n'est pas une attaque ad hominem à l'encontre de Benoît en l'occurrence (qu'il ne le prenne pas ainsi surtout), mais la pseudo-intransigeance souvent déversée ici (et qui n'est bien souvent que le corrolaire de l'opportunité offerte de donner son avis sur tout... et de se faire mousser un peu) me semble souvent très égocentrée : "cette émission est nulle ! Pourquoi l'avoir faite !!?"... simplement parce que une large proportion des @sinautes y a trouvé un intérêt... Si cette émission est nulle, pourquoi l'avoir regardée ?... pourrait-on se contenter de rétorquer.

Bref, je digresse tout seul dans mon coin. C'est l'âge.

Ciao ciao...
Par Benoît

Re: Notre petite entreprise, an II

Et puis c'est un peu lassant, je l'avoue, de lire perpétuellement ces mises en doute, en cause ou en pièces des contenus d'@si : se détournerait-on d'un restaurant parce que l'intégralité de la carte n'est pas à notre goût ? Et le goût des autres ? Et puis, dès l'instant où on sait qu'on peut y faire un bon repas parce qu'une partie de la carte nous plaît, n'est-ce pas l'essentiel...?

Bon, ok, je la ferme. C'est vrai quoi, y'en a marre de ces râleurs gauchos idéalistes. Y manquerait plus qu'à ce qu'ils expriment ce qu'ils souhaitent pour le site dont ils font partie (c'est pas parce que "@si, c'est nous" qu'on devrait se permettre de nous remettre en cause).

...
Par Varlin

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Moi j'ai beaucoup de mal à faire du prosélytisme. Ça me gène. Je pense que je ne suis pas le seul.



Moi, je ne me vois pas vanter un site de critique des médias alors qu'ASI n'est pas un site de critique des médias. ASI propose des émissions sur la littérature, sur le cinéma, sur le "tout et n'importe quoi" ("Ligne jaune", qui n'est pas pour autant de mauvaise qualité), sur l'image (Korkos)...
Accessoirement, ASI critique des dysfonctionnements journalistiques occasionnels. Ce n'est pas de la critique des médias. Désolé, pour moi la critique des médias suppose d'aller au fond des choses, d'analyser les raisons de ces dysfonctionnements qui tendent à devenir structurels et qui ne sont pas de simples dérapages.
Donc, si je devais conseiller un bons site de critique des médias, je recommanderais Acrimed. Et particulièrement l'article consacré à l'émission qui montre le porte-parole d'Acrimed expliquant la différence entre Acrimed et ASI.
Par contre, je veux bien conseiller ASI si on me demande de citer un média en ligne généraliste de qualité.
Par Benoît

Re: Notre petite entreprise, an II

Moi, je ne me vois pas vanter un site de critique des médias alors qu'ASI n'est pas un site de critique des médias.

Je me suis fait la même réflexion.

J'ai un certain malaise avec @si, et j'avoue que je suis inscrit plutôt dans l'espoir de voir le site prendre des directions vraiment intéressantes.

Comme quelqu'un le disait dans le sujet sur Mélenchon... il va falloir que M. Schneidermann sache si son objectif est de faire une entreprise de création de contenu sur l'actualité citoyenne et artistique... ou si il veut faire du décryptage de médias. Ou les deux, en les distinguant. Mais la grosse confusion actuelle entre les émissions me laisse un peu perplexe. Au moins pour les contenus écrits c'est clair, avec la différence bleu/rose. Quand est-ce que @si se décidera à faire une émission consacrée au décryptage des média, plutôt qu'au débat sur l'actualité ? (pour tout vous avouer, je podcaste France Culture et écoute plus d'une heure par jour de débats très intenses et d'un niveau largement plus élevé que ce que j'ai pu voir globalement sur @si.

Je ne peux pas aller vers quelqu'un et lui dire "Va absolument voir @si c'est génial" (si c'est pas de ce niveau d'emphase c'est sûr que ça loupe de toute façon), et en lui disant ça ne même pas savoir en fait quoi dire sur @si si ce n'est son indépendance (ce qui est déjà beaucoup, mais pas suffisant en soi).

@si, un média web indépendant, et puis c'est tout ?

(je provoque mais c'est vraiment là qu'est le malaise pour moi)
Par little jo

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Moi, je ne me vois pas vanter un site de critique des médias alors qu'ASI n'est pas un site de critique des médias.

En même temps, si @si était seulement un site sur la critique des médias, je pense qu'il n'y aurait pas autant d'abonnés.
Par Gamma gt

Re: Notre petite entreprise, an II

@si ne peut faire uniquement la critique des médias,
cela tiendrait dans une page, il n'y a plus de média,
TF1 la deux, le figaro, le monde, france soir, libération, voici, gala, france inter, RTL, Europe 1, et j'en passe des dizaines,
ça des médias ?
critiquer le vide :
faut être très fort, surtout que nous connaissons depuis 30 ans facile !
gamma
Par Benoît

Re: Notre petite entreprise, an II

Haha. Exactement pour ça que je ne parle pas de critique des médias.
Oui, ça tient en une page de dire "TF1 c'est le mal, le Figaro c'est le mal, Le Monde c'est le mal etc.". Ptet pour ça que Acrimed m'intéresse pas plus que ça.
Par contre le décryptage de médias, c'est-à-dire rentrer en profondeur dans les mécanismes, il faut que @si se donne les moyens d'être autorité en la matière. C'est pour ça que je vote @si. Parce que je pense qu'ils peuvent être cette vigie, qui sans cesse décortique la façon dont sont construites les informations qui abreuvent 90% des français.
C'est déjà le cas pour les dossiers en bleu. Et aussi pour la chronique d'Anne-Sophie, sous un certain angle.
Mais je ne suis pas encore tout à fait satisfait pour ce qui est des émissions, qui ne sont parfois pas plus du décryptage de média que n'importe quel débat d'actualité. J'ai bien dit parfois. Il y a des exceptions, mais j'aimerais bien qu'une émission y soit entièrement consacrée. On pourrait appeler cette émission, disons par exemple... @rrêt sur images ?
Par Gamma gt

Re: Notre petite entreprise, an II

Par Bruno BEAUFILS

Re: Notre petite entreprise, an II

Juste une piste à suivre peut-être : ajouter la possibilité d'avoir des lecteurs "payants" sans abonnements. Certains articles ou certaines émissions peuvent intéresser des lecteurs sans forcément leur donner l'envie de s'abonner. Utiliser du micro-paiement (genre www.allopass.com, etc.) est peut-être une piste à explorer pour ceux qui ne veulent pas s'engager.

Les sites pornos font ça depuis longtemps (d'une manière générale sur le web le porno a toujours eu une longueur d'avance sur les autres) et je penses que ça leur fait gagner beaucoup d'argent (même si c'est plus simple d'attirer des lecteurs sur ce genre de sites que sur un site come @si ;-)
Par Secundus

Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Oui la vidéo sur Melenchon est intéressante mais ce n'est pas une émission de critique des médias. Le problème d'@si c'est que c'est une chaine (un site) qui a perdu son rédacteur en chef. Les chroniqueurs fonctionnent un peu en territoire autonome. Certains produisent des textes que personnellement je ne lis que très rarement. Ce qui m'interresse c'est les émissions.

La ligne jaune fait faux bond régulièrement (de quoi s'énerver car tout de même on paye un abonnement) et ma compagne désespère de n'y voir que très peu de femmes. D'ailleurs pourquoi aussi peu de femme à la tête des grand médias ou invitée par M. Birenbaum ?

D@ns le texte est une émission de caprice de Judith absolument barbante et somnifère. Et qui n'est pas là non plus une critique des médias. Je passe sur l'émission sur Avatar qui est une catastrophe.

Et quant à l'émission phare @rrêt sur image, le prélude qui dure 3 minutes et qui nous conte une histoire du treize de TF1 (pour résumer) est une escroquerie. Sophie était meilleure, la jolie Justine qui nous manque était bien aussi. Mais ceux qui ont suivi... Et Daniel qui ne semble pas se rendre compte que le bateau coule ! S'en suit alors une émission fleuve, d'où rien ou presque n'évoque la critique des médias. La dernière avec Kahn, Guigou, Dupont-Aignan était du sous "mots croisés" de France 2 mais en plus long.

Il faut une émission en plus (ou alors supprimer le repoussoir "d@ns le texte" . Et faire une émission avec participation de tout les chroniqueurs qui aurait leur mot à dire à montrer et non plus à écrire. Là se serait le vrai arrêt sur image !

Puis une autre consacrer à des invités vus dans les médias, politiques, économiste, etc.

Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu ! Comment vendre un site qui se prétend ce qu'il n'est plus ?
Par Arnaud Romain

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

L'émission qui confronte Touati, invité chaque semaine sur F2 et TF1 à déverser la doxa libérale, face à Mélanchon traité comme une merde sur ces mêmes chaînes oú il est black-listé, c'est pas une émission de décryptage médiatique ? Ca en dit pas long comme le bras, en creux, sur les médias ? Ca ne révèle rien sur les médias au-delà de l'intérêt du débat en lui-même ?

Je pense qu'@si compte énormément sur notre capacité à faire des synthèses entre ce qu'il nous propose et ce qu'il sait que nous savons par ailleurs... je m'explique : lorsqu'@si invite CHristophe Barbier en temps qu'hyper-éditorialiste en axant le débat sur ce thème, le but n'est pas de donner la parole à Barbier une fois de plus... les forums ont été truffés de remarques du genre : "comme si on le voyait pas assez !" "Quelle idée ? Encorte Barbier !" "Barbier, c'est le politiquement correct, la soupe tiède des grands médias ! Pourquoi nous l'imposer ici ?"... j'en passe. Mais justement, @si sait que nous pensons presque tous celà, et il l'invite pour que notre propre filtre et notre esprit critique s'exercent à l'endroit de cet homme durant l'émission. Pourquoi ? Parce qu'il est partout, qu'il est influent, qu'il est l'ami de la première dame et qu'il a donc du pouvoir ! Il faut le foutre à poil et qu'on voie ce qu'il y a dedans... et encore une fois, en creux, il y avait largement matière à réflexion dans l'émission que Guy B. lui a consacré... il faut simplement réaliser que Daniel ne PEUT PAS contacter ces gens (Touati, Barbier et d'autres) en leur disant que le but est de les foutre à poil... en fait, je pense que souvent, ils sont foutus à poil et repartent sans s'en être aperçu vraiment, et ils reviendront... sans ce procédé, ces rats de labo médiatiques fuiraient le site à toute jambe pour n'y plus revenir jamais, ce qui serait dommage. Il faut vraiment s'efforcer souvent à synthétiser ce qu'on pense déjà, ce qu'on sait déjà, et partir du principe qu'@si nous donne un outil supplémentaire dont on ne peut se servir que combiné à tout ceci. C'est la combinaison qui fonctionne, et à ce titre, oui, @si nous permet le décryptage... même quand l'émission ne semble pas le faire par elle-même jusqu'au bout ou jusqu'au fond.

En ce qui me concerne, je zappe de plus en plus souvent les émissions politiques des médias traditionnels parce qu'au fil du temps, les ficelles m'apparaissent de plus en plus et de mieux en mieux. Les doubles langages des journalistes, leur façon de ne jamais relancer ou de sembler gober la langue de bois (et donc participer à ce que tous la gobent) en la tenant pour vérité d'évangile, la parole des grands éditorialistes qui passent pour perpétuels experts... tout ceci au fil du temps ne me trouve plus bon public. Je reviens de loin. Ma conscience politique (au sens large) était plutôt j'menfoutiste, panurgique et superficielle. Et je sais que ce site m'a permis aujourd'hui, en quelques années (plus aujourd'hui qu'au temps de F5) de faire mes choix, de déceler en trois minutes que sur tel plateau, on peut vite passer à autre chose : c'est grugé d'avance... Le but d'@si, pour ce qui me concerne, a été latgement atteint.

Bref, @si a été un outil nécéssaire et suffisant, pour ce qui me concerne, pour ouvrir quelques cases essentielles... mais je conçois parfaitement que pour certains autres, d'une culture plus forgée, d'une conscience politique plus avancée, le site ne soit pas pointu au point de suciter une adhésion enthousiaste. Mais que ceux-ci se disent une bonne chose : pour d'autres (dont je suis) et surtout AU REGARD DE L'OFFRE médiatique accessible au grand public pour forger son esprit critique (hé oui, TF1 pour l'instant l'emporte encore en terme d'impact sur Le Monde Diplo !), @si semble tout de même être un média accessible à absolument tout le monde, sans élitisme, un média utile, cohérent et plutôt honnête.

Donc pour répondre à Secundus qui manifestement en veut pour son argent, qui considère le travail de Judith comme soporifique, et qui a tant de suggestions pour qu'au bout de 15 ans, Daniel comprenne enfin quelle est la vraie vocation de sa propre émission et comment la faire, je n'ai qu'une chose à dire : mais casse-toi mon pote... inutile de t'infliger de telles souffrances. Désolé, je suis vulgaire, mais je considère la condescendance et la bouffissure satisfaite de certains comme une insulte tellement plus vulgaire à l'endroit de tous ceux qui trouvent leur compte dans le boulot qui est fait ici : quand tu dis que Judith est capricieuse, barbante et soporifique, moi qui aime son boulot, j'entends la chose suivante "ceux qui trouvent de l'intérêt au boulot de Judtith sont des cons"... ni plus, ni moins... il se trouve qu'il y en a, des cons qui aiment son boulot, à Judith. Moins de cons que pour les deux émissions d'actu chaude, mais il y en a, dont je suis, et qui ont pris beaucoup de plaisir et trouvé un grand intérêt à écouter Eric Hazan ou Henel, et bien d'autres.

Bien sûr que la critique du site est nécéssaire, mais c'est comme tout très cher, il y a la manière... il y a aussi les manières.
Par Benoît

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

L'émission qui confronte Touati, invité chaque semaine sur F2 et TF1 à déverser la doxa libérale, face à Mélanchon traité comme une merde sur ces mêmes chaînes oú il est black-listé, c'est pas une émission de décryptage médiatique ?

Non.

Ca en dit pas long comme le bras, en creux, sur les médias ? Ca ne révèle rien sur les médias au-delà de l'intérêt du débat en lui-même ?

Tout ce que ça nous dit sur les médias c'est qu'ils n'accueillent pas souvent ce genre de débats. Mais après ? C'est à nous de deviner le reste, de spéculer l'existence d'un complot médiatique hypothétique et de se conforter dans nos opinions fondées sur nos craintes et nos fantasmes ? Ou bien c'est à un site de journalistes professionnels dont la ligne éditoriale est clairement le décryptage des médias (cf ce que dit DS dans l'émission sur Acrimed) de nous aider à avoir une vue la plus profonde sur les problèmes, les raisons de ces problèmes, et pourquoi y échapper n'est-il pas aussi facile que ça en a l'air dans les beaux discours de critiqueurs-branleurs ?
Par Arnaud Romain

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Et le jour où l'actu sera axée, pour un fait ou un autre, sur le problème Israelo-palestinnien, @si devra partir du principe que les @sinautes n'en connaissent rien, de ce problème, et monter 3 émissions pour reprendre historiquement tous les précédents épisodes AVANT de traiter l'info du jour ? Certains médias d'actu sont très généralistes, peu pointus, restent dans les grandes lignes et la doxa majoritaire... les "gratuis" du mètro le matin n'ont pas la même vocation, et heureusement, que le Monde diplo qui part du principe que ceux qui font le choix de se diriger vers ses articles ont la capacité de décryptage, d'analyse ou la simple culture de l'actu pour prendre le train en marche... @si s'adresse à ceux que le décryptage des médias intéresse. Qui en ont le goût et l'ont préalablement cultivé... on a tous ici, tout de même, deux ou trois grilles d'analyse et de décryptage, on s'est tous, en moyenne, posé deux ou trois questions sur les médias proposés partout et les rouages qui les régissent... heureusement qu'#si ne passe pas sont temps, en préalable à chaque émission à défoncer trois portes ouvertes avant d'entrer dans le vif du sujet...

@si, ce n'est pas un le JT de TF1 qui doit partir du principe, pour continuer à rassembler ses 7 millions de spectateurs, qu'il doit aussi et surtout s'adresser au moins concerné et au moins informé d'entre eux : seule solution, la simplification et l'émotion en guise d'analyse et de mise en perspective.

L'émission qui confronte Touati à Mélanchon se suffit à elle-même dans son fond comme dans sa forme pour qu'un maximum d'aspect soient abordé.... et rien que la "prise de pouvoir" rédactionnelle des protagonistes sur le programme du débat en dit long puisque nulle part ailleurs on aurait pu assister à ce phénomène dans d'autre médias : Chabot, Calvi, LCI ou I-télé auraient imposé un reprise en main par l'animateur afin de revenir au plan prévu, privant ainsi ses spectateurs du débat dans sa forme la plus passionnante parce que la plus pure... vous avez là, par la volonté de Schneiderman de laisser ce phénomène se développer, une vraie critique en creux des médias formatés... ça crève juste les yeux.... alors votre simple "NON" en réponse à ma question.... passons....



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10:13 le 18/05/2010 par arnaud romain.
Par Benoît

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Généralement, je réponds :

"Ok ok mec, t'as rien compris à ce que j'ai dit"

Tu kiffes Mélenchon (avec un "e", monsieur), il te caresse dans le sens du poil, t'adores. Moi je l'aime bien, je voterai sûrement pour lui, mais c'est pas parce que asi lui offre sur un plateau un économiste à deux balles que ça me fait jouir.

Si asi propose ça, tant mieux si ça plaît à des gens.
Mais le jour où ils mettront en face quelqu'un qui en a dans le bide et qui va dans le fond de l'idéologie libérale au lieu de mettre d'avancer des préceptes d'économiste de 1ère année de DUT infocom ce sera encore mieux.

Bon, ça c'était pour d@ns la politique. Mais si tu crois que du décryptage de médias c'est ça, eh bien je peux rien faire pour toi. J'appelle ça de la masturbation. Mais je me suis pas abonné à asi pour me masturber politiquement.

Si asi veut arrêter le décryptage de médias (du côté des vidéos) et devenir une chaîne de contenus, font ce qu'ils veulent. Mais alors qu'après il n'y ait pas des gens pour me dire "beh si tu vois mon gars le fait de faire un débat même pas contradictoire, c'est déjà du décryptage de médias et c'est vraiment très satisfaisant".
Par Judith

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Ouahou, tout ça dans ma gueule.

Je ne laisserai pas dire, Secundus, que D@ns le texte est une émission qui serait le fruit de mon caprice. Je ne l'ai pas réclamée, pas même suggérée. L'idée en revient entièrement à Daniel, qui me l'a proposée, et je ne l'ai pas refusée. J'ai juste refusé qu'elle soit hebdomadaire (vous imaginez à quoi vous avez échappé ! Et grâce à moi, encore).

Est-ce à dire que c'est un "caprice" de Daniel ? On peut le voir comme ça. On peut le voir comme un défi aussi, et plutôt couillu. Après avoir flingué la production audiovisuelle pendant dix ans, genre ouah c'est nul ce qu'ils font les autres, il se lance dans : essayons de voir comment nous ferions, nous. C'est expérimental, c'est casse-gueule, c'est instructif - et évidemment pas du goût de tout le monde. Mais ce n'est certainement pas un caprice.

Après, que je vous gave totalement (je suppose que vous ne lisez plus mes chroniques depuis fort longtemps, ce qui rend hélas l'argumentation impossible), la chose est évidente, indiscutable, et ce n'est pas mon affaire (ni celle de Daniel), dès lors que vous ne fournissez pas d'éléments d'analyse plus tangibles pour démontrer la vanité de mes propositions.

Le "vrai" arrêt sur images (qui a l'air de correspondre dans votre esprit à sa version d'il y a dix ans, quand les JT faisaient la loi sur l'imaginaire collectif - avez-vous remarqué que la donne a changé depuis ?) me paraît une sorte de vieux fantasme dont vous n'arrivez pas à vous défaire. Le "vrai" arrêt sur images, c'est une expérience collective qui s'invente chaque jour ici, entre l'équipe et les abonnés, c'est une aventure qui s'adapte aux reconfigurations médiatiques récentes, qui n'a pas de visage définitif, ni de vocation exclusive. Voilà pour mon point de vue, qui ne représente que moi mais c'est déjà ça.
Par beyondtheeyes

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Primo, je suis toujours esbaudi devant la capacité de certain(e)s à prendre des coups et de répondre intelligemment, avec courtoisie, à des messages aussi creux et inutilement aggressifs et méchants; secunduso, ben non je ne vois pas
Par Florence Arié

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Si je peux me permettre un secundo: les arguments du genre: la jolie Justine nous manque, c'est fa-ti-guant! Le nouveau, là, Sébastien Rochat, vous le trouvez assez mignon, Secundus?
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

"Le "vrai" arrêt sur images, c'est une expérience collective qui s'invente chaque jour ici, entre l'équipe et les abonnés, c'est une aventure qui s'adapte aux reconfigurations médiatiques récentes, qui n'a pas de visage définitif, ni de vocation exclusive. Voilà pour mon point de vue, qui ne représente que moi mais c'est déjà ça. "

Je souscris pleinement à cette définition du site - à ce point de vue.
Qui par conséquent ne représente pas que vous ^^
Merci Judith.
EDIT: désolé d'avoir dévoilé votre salaire



Modifié 1 fois. Dernière modification le 04:54 le 13/05/2010 par Fan de canard.
Par bysonne

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Je pense et j'espère que nous plus que trois à souscrire à cette définition du site.
Par pompastel

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Au moins quatre !
:-)
Par liza

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

Jolie définition !
5
Par Benoît

Re: Le problème Daniel ce n'est pas la publicité ! C'est le contenu !

J'y souscris également, tant que ce pour quoi je me suis prioritairement inscrit (décryptage des médias) subsiste de façon sérieuse dans les émissions.

5 1/2
Par Tommy

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Par contre, je veux bien conseiller ASI si on me demande de citer un média en ligne généraliste de qualité.


C'est pour cela que je paye mon abonnement, je ne regardais pas ASI à la télé, je la regarde peu de toute façon je fais partie de cette génération "Internet". Alors je viens ici m'informer car c'est de la bonne information comme on en fait malheureusement pas ailleurs, maintenant quand je vois sans arrêt cet héritage qui n'est plus vrai désormais ça me fait toujours bizarre car je n'ai pas l'impression d'être sur un site critique des médias (à quelques articles prêts) mais sur un excellent site d'information (ce qui justifie de payer)
Pourtant au début j'avoue même sur le site c'était de la critique des médias (l'émission sur le fromage par exemple), comme si un virage avait été pris à un moment donné (l'émission entre Mélenchon et Touati je ne vois pas en quoi c'est une critique des médias, pour moi c'est une émission économique sur fonds politique, excellente, mais économique. Quand à la dernière sur la fin de l'euros et bien ça montre qu'on s'éloigne de plus en plus de la critique des médias puisque c'est de l'économie).


P.S : après votre émission sur GTA IV sachez que Rockstar sort le 21 mai 2010 son prochain jeu Red Dead Redemption. C'est une nouvelle licence donc elle n'aura peut être pas d'écho immédiat en dehors des gamers mais au moins vous serez au courant.

P.S 2 : avant de faire de la pub je cherche un job désolé
Par Elihah

Re: Notre petite entreprise, an II

Bon, j'ai envoyé le lien :-)Après, la pub, je sais pas trop faire, puis c'est pas trop mon truc.

Et l'idée "Nous n'avons jamais vraiment exploré la possibilité de vendre nos articles et nos émissions "à la pièce". Nous avons peut-être eu tort." n'est pas si mauvaise...
Dans la série 'rêvons un peu' l'idéal serait une diffusion dans lémédia généralistes, mais bon...
Par ramon 4

Re: Notre petite entreprise, an II

"L'internaute hésite à s'engager dans un abonnement "?

C'est que l'exemple vient de haut : l'actionnaire unique, M. Loubiana, n'a toujours pas fini de libérer le capital de sa société.

Autre bizarrerie : un emprunt au passif et des placements financiers à l'actif. Chercher l'erreur. Ou alors un de ces odieux spéculateurs sur la dette grecque...

Et enfin, comme l'année dernière, des comptes annuels incomplets : toujours pas d'annexe.
Par alain-b

Re: Notre petite entreprise, an II

un emprunt au passif et des placements financiers à l'actif. Chercher l'erreur.
ben y'en a pas, si vous faites l'inverse c'est vous qui avez un souci.
Et franchement, un bilan et un compte de résultat c'est largement suffisant pour se faire une idée de la santé de l'entreprise.
On va pas demander non plus un bilan de santé de l'associé unique ;-)
Par ramon 4

Re: Notre petite entreprise, an II

Bien sûr que l'emprunt doit figurer au passif et les placements financiers à l'actif.
C'est le niveau CP, et vous avez parfaitement réussi l'examen.

Maintenant, on essaye le niveau CE1.

L"'erreur" ou l'étonnement, c'est qu'il y ait SIMULTANEMENT un nouvel emprunt alors qu'il y a une trésorerie disponible qui aurait permis un autofinancement.


Et quand on s'interroge sur la santé financière, la perennité et la continuité d'exploitation, cette étrangeté de gestion monétaire peut surprendre.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Absolument rien d'étonnant, vu qu'il ressort que cet emprunt a financé, on peut le penser, l'immobilisation immobilière, sans doute l'achat des nouveaux locaux. A quoi bon acheter cash, lorsque les taux sont bas, à quoi bon bruler du cash, lorsqu'on est pas sûr du lendemain. C'est une politique d'investissement pereine.

En gros ASi a optimisé ses flux financiers, en ayant moins de réserve, mais plus disponible, en empruntant pour un achat de bien immobilier.

Je garde la notation AAA+ à court terme, reste sur AAA- à moyen et long terme, en l'absence de politique de promotion digne de ce nom, et de véritables canaux de diffusions secondaires, faisant office de seconde source de revenu.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:11 le 08/05/2010 par Agathe Feeling.
Par ramon 4

Re: Notre petite entreprise, an II

Désolé, mais il n'y a pas eu d'immobilisation immobilière, car il n'y a rien à la ligne "Constructions".

En revanche, il y a eu, en 2009, 107 924 € d'investissement en "autres immobilisations corporelles" : possiblement mobilier, matériel informatique, véhicules.

L'amortissement a du être calculé à la louche : 10 000 € tout rond pour 2009.


L'emprunt a du etre souscrit en toute fin d'année, car il n'y a pas de frais financiers ( sauf peut-etre des intérets courus et non échus).
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Ne soyez pas désolé, vous n'y êtes pour rien, dans cette approximation de langage comptable. Cela m'avait fait bizarre,je dois bien vous dire d'écrire "immobilisation immobilière", mais la flemme de retourner voir, je comptais sur la vigilance, peut être moins agressive, de tout un chacun pour rectifier le tir, qui avait néanmoins atteint sa cible, chacun ayant compris.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Il subsite un mystère, l'absence de montant face à la ligne "immobilisation de production antérieure".

Sans doute ASI pourrait par un tour de passe passe comptable, mettre à son actif, les vieilles k7 bétamax ou VHS, trésor de guerre du capitaine, des émissions antérieures..En se basant sur l'hypothèse haute du prix de production d'une émission multiplié par le nombre d'émissions archivées, ou hypothèse basse, sur le prix du marché de la diffusion d'une ancienne émission. Cela n'a sans doute pas qu'un valeur affective, et y donner une valeur réelle, ne peut que valoriser l'entreprise et faire plaisir au banquier...


sinon juste comme ça, en regardant l'impôt sur les bénéfices payés, ça fait mal au coeur de savoir que vous avez payé la moitié de la subvention attribuée à Rue89, tout en refusant ce qui vous était du!!
Par ramon 4

Re: Notre petite entreprise, an II

Immobiliser la production ?
Les règles comptables sont devenues bien plus rigoureuses et il faut justifier les recettes d'exploitation futures d'une telle immobilisation.

Mais, à le supposer possible,voici qu'apparait un horrible détail sordide.
Immobiliser une production antérieure, c'est, par un "tour de passe-passe comptable" , accroître l'actif net, donc le bénéfice imposable à l'IS.

Gribouille, au secours, le monde est méchant.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Seule une entreprise uninominale mal gérée fait des bénéfices!! et DS l'a bien compris, il me semble, après avoir payer l'impôt sur les bénéfices de l'an passée, une uninominale ne fait pas de bénéfice si elle est bien gérée, mais génère nombres de notes de frais; pour un journaliste, c'est assez simple, toute discussion, toute rencontre, tout mouvement, tout repas, est source d'informations.
Vous semblez oubliez que la valeur d'une entreprise est déterminante, pour son présent, plus elle vaut chère plus le banquier est enclin à quelques efforts, de taux sur les emprunts, d'autorisation de découvert et, pour son futur, pour un éventuel tour de table financier, une introduction en bourse, ou pour les vieux jours de DS, lorsque le moment de se retirer lui viendra à la tête. Pierrot sera alors bien content de recevoir une entreprise valorisée au maximum, pour éventuellement adosser à l'entreprise, un prêt personnel immobilier, ou un tour du monde.

Vous avez une vision toute française de l'entreprise!!! et permettez moi de préciser que ce n'est pas un compliment.
Par ramon 4

Re: Notre petite entreprise, an II

Puisqu'il y a des experts comptables judiciaires, c'est la preuve ontologique que la comptabilité n'est pas du droit, mais juste une technique.
Technique assez rigoureuse cependant pour cantonner et border deux droits antagonistes :
- le droit commercial qui stipule que l'on ne peut se montrer plus riche qu'on ne l'est réellement ( présentation de faux bilan)
- le droit fiscal qui dit qu'on ne peut se présenter moins riche qu'on ne l'est réellemnt ( fraude fiscale).


Vous semblez dire que dans une entreprise , spécialement uninominale, et liée au journalisme, on peut faire du window dressing en toute liberté, notamment par les notes de frais.
Je craindrais le conflit de loyautés : il faudrait citer nommément les personnes rencontrées, par loyauté fiscale, pour que les
dépenses soient validées ; ce faisant, on révelerait les sources, trahissant ainsi la loyauté journalistique ...



Par ailleurs, vous semblez suggérer qu'il faut un beau bilan pour rassurer le banquier, dans l'hypothèse d'une demande d'autorisation de découvert.
Si une entreprise comme Loubiana sollicite un découvert , c'est qu'il y a déjà le feu au lac.

En effet, les abonnements soucrits par avance figurent au bas du passif.
Et il vaut mieux qu'il y ait une représentation des fonds équivalente , à l'actif. Sinon, bonjour Madoff !


Cela, c'est ma vision toute française de l'entreprise.

Par curiosité, dites-moi le genre de vision d'entreprise qui appelle vos compliments.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Confondre la loyauté et le droit ou la loi, c'est fort pour quelqu'un qui donne des leçons. Vous m'expliquerez éventuellement avec un article du code employé, par quel miracle légal, en France, un journaliste serait amené à divulguer ses sources.... à son percepteur. La liberté de la presse, protège les sources dans tous les cas de figure, existants, ou à venir, en France, pour le moment.

Pour le reste que vous dire si vous ne comprenez pas que la valeur de toute chose dans une entreprise est importante, pour la valorisation même de cette entreprise. Valorisation qui est importante pour le meilleur comme pour le pire.

Pour l'exemple que vous citez du découvert, la situation peut existé sans qu'il y ait le feu au lac. Car vous oubliez que du fait de la périodicité des abonnements induites par la création des abonnements au mois de janvier il y peu, cette périodicité n'est pas encore annulée, les finances sont hautes en janvier avec plein d'abonnements en stock, et basses en décembre avec la majorité des abonnements consommés. Et en tout état de cause, il n'est jamais vain de se préparer à quelque dépenses exceptionnelles pouvant intervenir un mois de décembre, pour l'exemple précis. On pourrait sans doute trouver plein d'exemples ou de configurations différentes, faisant du découvert bancaire un outil de gestion comme un autre des liquidités d'une entreprise.

Enfin vous touchez le fond avec Madoff, le nom épouvantail de le gestion financière qui n'a là aucun rapport, s'agissant de la valeur d'une entreprise par une de ses composantes, les anciennes émissions, et non du mode de production principale des richesses de l'entreprise, la maquillage global des entrées et sorties financières de l'entité.

Vous devriez réviser un peu....

Et pour l'exemple de la gestion française, je vous citerai Dailymotion et Youtube, youtube ayant été valorisé sur son potentiel futur, Dailymotion se trouvant scotché à sa valeur intrinsèque. Youtube, ayant fait la fortune de ses créateurs, Dailymotion ne faisant que tour de table sur tour de table pour pallier à des finances déficitaires, déficit du même ordre que Youtube, pour les mêmes raisons, il n'y a pas de rentrée pub encore satisfaisante pour les deux, mais déficit dont s'est débarrassé Youtube, justement par une juste valorisation de l'entreprise, et non une valorisation au minima suivant ce qu'elle produit. Youtube a été vendu pour rappel, 1,65 milliard $ à Google en 2006!!! le plus récent tour de table financier pour Dailymotion, a tété d'une valeur de ... 17 millions d'Euros... Tout le problème de la valorisation est là. Dans un cas une valorisation très haute, mais qui permettra des avantages financiers divers à la hauteur, et de l'autre une vision franco française au raz des pâquerettes forçant à continuellement chercher de l'argent frais.

On pourrait certainement faire une analyse comparable avec une entreprise comme Archos, valorisé au minima et n'ayant pas les moyens de son dévelloppement malgré des produits supérieurs en qualité aux premiers ipods d'Apple, alors qu'Apple avec la puissance financière qui est la sienne a pu imposer des produits de moindre qualité technique. Même si le cas est moins limpide que Youtube et Dailymotion avec plus de paramètres.

D'un côté l'esprit d'entreprise de La Californie, de l'autre une culture d'entreprise française qui frise la sclérose, sans vision d'avenir, sans prise de risque sur la valeur des entreprises, se cantonnant au présent des recettes, en gommant les potentiels des entreprises.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02:06 le 10/05/2010 par Agathe Feeling.
Par ramon 4

Re: Notre petite entreprise, an II

Aujourd'hui à la retraite, j'ai été, durant une trentaine d'années, expert-comptable et commissaire aux comptes.
On en déduira, aisément, mon inexpérience et mon incompétence en matière d'analyse financière ou de valorisation d'entreprise.
Heureusement, il y a le forum d'@si et les précieux conseils d'internautes avisés. Grace à eux, j'ai pu mettre le doigt sur mes lacunes et mes erreurs.

Je ne peux que me louer d'avoir lu vos messages qui allient tradition et modernité.

Tradition, par exemple, avec la référence au "percepteur", quand le grade et le titre ont été supprimés par un décret de 1957.
Tradition, encore, avec l'évocation du fameux "tour de passe-passe comptable". Comme je vous envie d'en connaitre les arcanes. Pour ma part, le secret des anciens devait être trop bien gardé. Mais, en trente ans de carrière, je n'ai jamais compris comment on pouvait faire, d'un seul geste, un bilan fiscalement déficitaire et économiquement bénéficiaire.

A moins que vous ne fassiez allusion à la tradition de l'école espagnole des années 80 ; deux bilans , un pour le banquier et l'autre pour le fisc.



Modernité, en revanche, avec votre concept de valorisation différenciée des entreprises.
US GAAP, IFRS, norme IAS 32, fair value : ce puissant mouvement de convergence des normes comptables , afin que les bilans, partout dans le monde, expriment des valeurs comparables, selon vous, c'est déjà ringard.

Et vous évoquez un système bien différencié : le californien dynamique et le français sclérosé.


Modernité encore avec une théorie de la valorisation qui confond la valeur et le prix, dans votre exemple de Dailymotion et Youtube. L'achat de Youtube par Google, c'est une décision stratégique pour acquérir une position dominante sur un secteur. Et c'est un pari sur un retour sur investissement éventuel.
Mais, comme dit le dicton populaire, dans un pari, il y a un imbécile et un voleur...
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Oui tradition et modernité, c'est tout moi....


Pour le percepteur.. oui bah, je savais pas.. C'est toujours un mot français??
Passe passe comptable, j'aurai pu dire optimisation fiscale, ça vous parle davantage peut être?? Ne me dites pas que tout les bilans se ressemblent, que le pauvre quidam de base ressemble à celui qui est conseillée fiscalement et efficacement!!

Les normes comptables, non c'est très bien c'est pas ringard, même si cela laisse encore de très nombreuses zones d'ombres, (prenez Google et ses avertissements sur ses problèmes d'imposition à l'étranger, qui ne sont pas chiffrés.. mais ce n'est qu'un exemple.. Les actions légales en cours contre les entreprises ne sont pas chiffrées non plus, ni la liste exhaustive de ces actions etc etc...)
Pour Youtube, j'ai utilisé l'expression "valorisation très haute". Certes c'est un prix de vente, mais un prix de vente ou d'achat n'est pas sans relation aucune avec la valeur... m'sieur le comptable!
Par kataman

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Aujourd'hui à la retraite, j'ai été, durant une trentaine d'années, expert-comptable et commissaire aux comptes.

On en déduira, aisément, mon inexpérience et mon incompétence en matière d'analyse financière ou de valorisation d'entreprise.


Dans ce cas, je me permets de vous soumettre une partie de ma réponse de l'autre jour, et que vous n'avez peut-être pas vue :

"
Sinon, pour répondre sur un autre plan, un emprunt au passif et des placements à l'actif cela ne me choque pas. Je suppose que la société a profité du déménagement (et des investissements en résultant) pour solliciter et obtenir un emprunt, ce qui est souvent un signe de bonne gestion : un banquier prêtera toujours pour ce genre de motif, presque jamais pour un découvert, autant en profiter. De plus, cher Ramon 4, regardez un peu plus bas au passif, on voit un montant significatif de "produits constatés d'avance", en gros des abonnements payés d'avance (fin décembre mais courant jusqu'à fin décembre 2010). La trésorerie est donc là (c'est payé) mais comme une réserve de sucre dans les muscles (ou de graisse) elle va servir à faire tourner la machine (payer les loyers, les salaires) pendant les mois qui suivent alors que l'argent ne rentrera plus. Elle va donc décroître très fortement.
"

Elle vous choque vraiment toujours, cette trésorerie ? Personnellement, lorsqu'un client vient me voir en me disant "je vais investir dans cela, je peux autofinancer, dois-je emprunter tout de même ?" ma réponse est très souvent "oui, empruntez, cette fois le banquier vous prêtera sans sourciller... mais si vous ne le faites pas et que dans 6-10 mois vous avez à nouveau un besoin, cette fois non pour un investissement mais ponctuellement, ce sera niet !

Je reprends d'autres points de vos interventions :

- la comptabilité n'est pas du droit ? Bien sûr que si, c'est avant tout du droit, à la base, le droit comptable même :-) et tout à fait autonome (à part quelques menues "pollutions") par rapport au droit fiscal,

- les amortissements ont été calculés à la louche ? Vous critiqueriez un confrère ? Quelle serait la raison de faire un tel calcul à la louche ?
Par ramon 4

Re: Notre petite entreprise, an II

Si la comptabilité était du droit, chaque fois qu'un juge nomme un expert judiciaire, il commettrait un déni de justice , car il botterait en touche dans un domaine de sa compétence.

C'est donc que la comptabilté n'est qu'une technique, au mieux un art.


Les amortissements à la louche ? On l'a tous fait si le logiciel d'amortissement a buggé et qu'il faut quand même sortir la liasse.
Vous observerez que DS communique son bilan le 8 mai. Vraisemblablement, il ne l'a pas eu beaucoup plus tôt.

Pourtant tous les éléments nécessaires devaient être connus depuis fin janvier au plus tard. On peut supposer que le confrère devait être un peu charrette et qu'il s'est occupé de Loubiana dans les derniers jours d'avril.
Par kataman

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Si la comptabilité était du droit, chaque fois qu'un juge nomme un expert judiciaire, il commettrait un déni de justice , car il botterait en touche dans un domaine de sa compétence.

C'est donc que la comptabilté n'est qu'une technique, au mieux un art.


Hum... un déni de justice ??? N'importe quoi, la comptabilité est certes une technique (d'où le recours à un l'expert-judiciaire dans cette technique également), mais également du droit, car ses sources relèvent de la loi et du règlement...

Citation:
Les amortissements à la louche ? On l'a tous fait si le logiciel d'amortissement a buggé et qu'il faut quand même sortir la liasse.

Vous observerez que DS communique son bilan le 8 mai. Vraisemblablement, il ne l'a pas eu beaucoup plus tôt.


Le Canard communique le sien relativement tardivement. De toutes façons, il ne faut pas mélanger :
- l'échéance fiscale (le 19 mai quand on télédéclare, donc il y avait encore de la marge !),
- la date à laquelle les comptes sont approuvés (ok c'est simple s'agissant d'une SASU), mais personne n'impose à DS de calendrier, et il pouvait tout à fait se contenter de la date limite d'approbation (30 juin) + 1 mois (soit le délai de publicité légale avec le dépôt au Greffe) soit le 31 juillet.

Le logiciel d'amortissement qui bugge !? Vous supposez beaucoup ! Et puis on peut se dépanner avec Excel, à la limite...

Citation:
Pourtant tous les éléments nécessaires devaient être connus depuis fin janvier au plus tard. On peut supposer que le confrère devait être un peu charrette et qu'il s'est occupé de Loubiana dans les derniers jours d'avril.


Vous supposez décidément beaucoup...
Par ramon 4

Re: Notre petite entreprise, an II

Pour les suppositions, absolument d'accord avec vous. Mais il faut bien exploiter les rares informations qu'on nous livre, en l'absence d'annexe.

En revanche, pour le déni de justice, je persiste et je signe.
L'expression " Déni de justice" charrie, avec elle, un contenu émotionnel d'injustice ou d'inéquité.

Mais , en fait, c'est purement technique et défini par l'article 4 du code civil.
C'est le fait pour un juge de ne pas statuer , dans un domaine de sa compétence,
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Notre petite entreprise, an II

"C'est le niveau CP, et vous avez parfaitement réussi l'examen.
Maintenant, on essaye le niveau CE1.
"

Le melon se porte gros, apparemment, cette année, Ramon.
Par JREM

Re: Notre petite entreprise, an II

Un abonné inspecteur des impôts qui cherche la petite bête?
Connaissez vous les revenus du placement et la nature et le coût de l'emprunt
pour dire qu'il y a une erreur?
Des fonds propres comme ça, beaucoup d'entreprises, surtout de presse, en rêvent!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:24 le 08/05/2010 par JREM.
Par Le fiscaliste

Re: Notre petite entreprise, an II

Laisse...je m'en occupe
;))
Par pow wow

Re: Notre petite entreprise, an II

Vous êtes marrant Daniel, on n'est pas tous des commerciaux! Je me vois mal, le pied coincé dans la porte faire du forcing chez les amis.

"-Allez, vas-y, prends un abonnement sinon je te pète la gueule"

Sinon pour votre déficit, pourquoi ne pas faire appel au FMI comme tout le monde?
Par PatriceNoDRM

Syndrome SinéHebdo ?

Citation:
Daniel Schneidermann
Surtout qu'ils se sont conjugués à une baisse des abonnements de 2009, par rapport à ceux de la saison précédente, qui fut exceptionnelle. Propulsés par l'élan de soutien consécutif à la suppression de l'émission, sur France 5, nous avions grimpé jusqu'aux cîmes himalayennes de 43 000 abonnés. Notre étiage actuel se situe plutôt autour de 25 000......


Ça me rappelle furieusement une autre histoire : celle de SinéHebdo.

J'espère sincèrement ne pas vous porter la poisse en faisant ce rapprochement. Il ne manquera pas quelqu'un pour me faire remarquer que le contexte est différent, que ça n'a rien à voir, etc... N'empêche que la comparaison s'impose : dans les deux cas, un média est lancé en s'appuyant sur une indignation médiatique. Dans les deux cas, le beau succès d'audience du début laisse ensuite place à un noyau dur de fidèle, mais qui ne suffit pas forcément à transformer l'essai.

Je pense que l'internaute est volage, et que les sollicitations sont nombreuses sur le Net. Or l'internaute est limité par une ressource que (heureusement !) on ne peut pas acheter : le temps. Je consacre par exemple pas mal d'heures à me tenir informé de tout ce qui se passe dans le domaine du numérique. Ce qui, compte-tenu du foisonnement actuel prend énormément de temps. Mais c'est le seul moyen de rester pertinent sur le domaine, et se permettre d'avoir un avis éclairé sur des sujets d'actualité comme DADVSI, LOPPSI 1 & 2, le droit à l'oubli numérique …

Sur @SI, je lis tous les articles, mais je survole les forums et ne regarde pratiquement aucune vidéo (trop long). Si je suis abonné à @SI, c'est aussi par soutien militant : j'ai confiance dans l'éthique de la boutique, et je paye pour qu'@SI puisse se faire entendre dans le paysage médiatique.

De même, j'ai été fidèle de bout en bout à l'aventure SinéHebdo, tant j'avais été outré du traitement infligé à Siné.

J'espère sincèrement que l'aventure @SI va continuer. Si elle devait s'arrêter, ce serait dommage, non seulement pour l'équipe, mais aussi par rapport à ce que l'on peut espérer du futur paysage médiatique numérique.

PatriceNoDRM

[tchd.fr - la WEB-TV dédiée à ceux à qui il reste du Temps de Cerveau Humain Disponible]
Par Daniel Schneidermann

Besoin et soutien

Evidemment, Patrice, le parallèle vient à l'esprit.

Mais il a ses limites. D'abord, on a tenu plus longtemps qu'eux, jusqu'à maintenant !

Ensuite (surtout), j'espère que les abonnements de "besoin" (je paie parce qu'ils m'apportent quelque chose, que j'ai besoin d'eux) vont prendre le relais (l'ont déjà pris) des abonnements de "soutien". Il est clair qu'on a besoin des deux. Pas seulement des abonnements "de besoin" évidemment, mais pas seulement non plus des abonnements de soutien. Et sans qu'on ait de statistique précise, je pense que plus on s'éloigne de la création, plus la proportion "d'abonnés de besoin" est forte, parmi nos nouveaux abonnés.

Exemple personnel : j'ai acheté Siné hebdo, les premiers numéros (démarche de soutien). Et puis, j'ai cessé, parce que je n'ai pas le temps pour deux hebdos du mercredi, et que j'ai davantage "besoin" du Canard.
Par DanetteOchoc

Re: Besoin et soutien

La démarche d'@si étant unique (Acrimed fait un autre job, complémentaire, je pense que l'émission faite il y a peu l'a bien montré) la démarche d'abonnement ne devrait correspondre qu'à un "besoin".

Besoin d'un contenu introuvable ailleurs, d'un regard différent sur les media, une manière de forcer l'esprit critique à sortir de sa paresse pour mieux comprendre les messages que nous envoie la presse quotidienne, ou hebdo.

Je crois que le problème majeur ne réside pas dans le support (habitude sur le net de la gratuité) ni dans la qualité (réelle, malgré le fait que nous passions notre vie à râler). Je pense que le problème vient de l'époque. Fred B. demandait sur un autre forum cette semaine comment faire pour que le cours des choses s'inverse, pour que les gens se réveillent (le questionnement dépasse il est vrai la démarche d'@si, et prenait un tour plus politique, militant). Il parlait de ses enfants en évoquant ses déceptions, face à des jeunes qui ne semblent pas "conscients".

C'est que malgré les bousculades, les provocations intellectuelles, la volonté de faire réfléchir, de pousser ses amis, sa famille, ses élèves, même, quand c'est le cas, à la critique, la vraie, celle qui fait mal, celle qui ébranle les certitudes, et bien la plupart du temps, il n'y a plus personne. L'époque ne le permet pas, enfin pas à une grande échelle.

C'est un travail de fourmi, éternellement recommencé.
La solution, c'est la sueur... Suer comme des dingues, donner les meilleurs contenus possibles, et les gens resteront, d'abord, puis rejoindrons le projet, ensuite. Et faire de la pub. Il m'arrive encore de parler du site à des gens qui se souviennent de l'émission ("ah ouais c'était vachement bien) mais qui n'ont pas connaissance de votre travail actuel. Pub, Pub, Pub, on peut en faire, mais ce n'est pas assez !

Il faut trouver les moyens de porter ce travail à la connaissance du plus grand nombre, multiplier les interventions dans les écoles, je sais que vous aviez pris la parole à l'IEP de Lille par exemple, (j'avais harcelé mes élèves pour qu'ils prennent des notes mais ces petits merdeux ne l'avaient pas fait) ne serait-il pas possible de poursuivre la démarche ? Aller partout, diffuser ?
Par PatriceNoDRM

Le temps, toujours le temps...

J'ai pointé les similitudes entre @SI et SinéHebdo, et vous avez raison d'en souligner les différences, notamment en terme de durée. J'ajouterais que @SI s'appuie sur un média d'avenir. Il fallait avoir la folie et la gniac d'un Siné pour se risquer à lancer un journal papier.

Ceci dit, je remarque que vous aussi mettez en avant le facteur « temps » (« … je n'ai pas le temps pour deux hebdos ... »). Ceci m'amène à formuler une requête : accompagnez systématiquement vos vidéos d'une synthèse écrite qui résume la teneur de l'émission (vous le faites parfois, mais pas systématiquement, et trop superficiellement) . Si possible avec des renvois minutés qui permettent le cas échéant d'aller directement visionner le passage correspondant. Une sorte d'aide au zapping en quelque sorte. Je sais que cette requête va en faire hurler plus d'un, à commencer peut-être par vous-même. Certes, il est préférable de visionner l'intégralité d'une émission. Mais je pense ne pas être le seul à ressentir parfois le "besoin" de regarder une émission mais de ne pas disposer du temps nécessaire.

Je souhaite longue vie à @SI, et je crois que si vous vous y prenez correctement, il ne saurait en être autrement. Le paysage médiatique numérique a absolument besoin de médias indépendants.

PatriceNoDRM

[tchd.fr - la WEB-TV dédiée à ceux à qui il reste du Temps de Cerveau Humain Disponible]
Par charlie.lapared

Re: Besoin et soutien

Vous êtes un bon camarade/collègue, Daniel... et n'attaquez pas Siné Hebdo.
Moi j'ai fait comme vous, je me suis ruée sur les 2 premiers numéros... qui m'ont copieusement déçue. J'attendais certainement trop, comme beaucoup... J'ai acheté l'ante-pénultième et l'ante-ante-pénultième pour vérifier... pareil. Certains rubricards n'avaient pas le "coffre".
Avec @si, on est à des années-lumières... les rubricards tiennent la route. J'avoue avoir eu un court sentiment de lassitude mais D.S. a bouffé du lion toute la semaine passée.
Donc je me réabonnerai probablement (sauf gros lézard financier), par besoin en effet.
Et je suis prête à parrainer... sauf qu'autour de moi, les gens sont de plus en plus fauchés. Car les mois à venir risquent d'être difficiles... on va serrer les dépenses nous aussi...
Par Océane zboub est PIR.

Re: Besoin et soutien

Vous n'aviez qu'à pas le lire, mais l'acheter par soutien.
Vous m'avez l'air d'un ami radin, vous.
Par Compunet

Re: Syndrome SinéHebdo ?

j'espère qu'@si n'aura pas le même sort que Siné Hebdo, que j'ai soutenu jusqu'au bout par esprit militant, la même raison qui me fait soutenir @si !
les médias ont tendance à l'uniformisation des informations, et, à part le journal d'Arte, de couleur différente, je délaisse de plus en plus l'info traditionnelle..... alors ne me privez pas de la revue de presse hebdo de Gilles Klein, merci.....

mais je ne suis pas devenue une accroc de l'ordi, sur lequel je zappe d'une info à l'autre, avec souvent une lecture diagonale !! désolée....
vos vite-dit me conviennent !

en ce qui concerne la question de la survie de votre site, j'ai toujours le même sentiment que ça passera par le média toujours regardé par une majorité de français (et qui vous a valu vos 40000 et quelque abonnés de la première année ) : la télévision !!
soit vous élargissez votre canal de Free à tous les opérateurs (enfin j'y connais rien !!) et ça devient visible par un plus grand nombre (et accessoirement visible gratuitement pour les abonnées, perso je regarderai plus volontiers les "émissions" sur ma télé que sur mon ordi !), soit vous reprenez un créneau sur la cinq et choisissez chaque semaine une émission dans votre paf @siesque qui passera à différents horaires de la semaine sur cette chaîne (principe sur I Télé je crois genre "Ca se dispute")
ma génération n'est pas très ordi et la plupart de mes amis bossent toute la journée sur un ordi alors s'y remettre le soir pour une heure et plus d'émission, c'est non !
par contre, ils sont tous adeptes d'émissions sur l'actu à la télévision, média qui, après une journée de boulot, reste plus facile d'accès à nos cerveaux fatigués......
Par Claude Benza

Re: Notre petite entreprise, an II

que l'entreprise soit encore viable me fait très plaisir et me rassure sur son avenir (malgré les hauts et les bas)
en tous cas je n'hésiterais pas à continuer à m'abonner, ne serait-ce que pour soutenir un site dédié à l'information indépendant
Par adrien normand

revenus de complément

Cher Daniel Schneidermann

les pages dans "Marianne", c'est très bien mais n'y a-t-il pas une contradiction entre le fait de revendiquer l'indépendance à tout prix vis-à-vis des pouvoirs, capitaliste (pas de publicité sur le site) et étatique (pas de subventions), et celui de vendre sa prose à un magazine qui s'inscrit dans le schéma classique que vous refusez pour @si ? Certes "Marianne" n'est pas "le Figaro" (notamment parce que les modèles économiques de ces deux publications sont assez différents), et puis il faut bien assurer la pérennité de votre site...ceci n'est donc pas un reproche mais une incitation à la réflexivité, exercice que vous pratiquez (et je vous en félicite) mais que vous semblez parfois avoir quelque peine à pousser jusqu'au bout.

Par ailleurs et dans le même ordre d'idée, votre chronique dans "Libération" me semble être une incongruité au regard des valeurs de probité intellectuelle et d'indépendance que vous défendez avec une vigueur souvent naïve (ou bien est-ce une forme bénigne d'hypocrisie ?). Vous avez beau jeu de faire remarquer que Laurent Joffrin vous censure de façon régulière car il est un fait indiscutable que votre signature orne les pages du quotidien d'Edouard de Rotschild et que votre notoriété et celle du journal sont d'une certaine manière interdépendantes. Il est d'ailleurs surprenant que lors de sa visite sur le plateau d'@si, Henri Maler (Acrimed) n'ait pas insisté sur votre lien avec ce représentant emblématique des médias traditionnels qu'est "Libération", et sur ce que cela suppose d'autocensure inconsciente. Courtoisie et bienséance, quand vous nous tenez...

Ces remarques étant faites, je me trouve dans l'obligation de renouveller mon abonnement, et ce afin de vous épargner les compromissions vers lesquelles l'indigence de vos moyens financiers vous pousserait immanquablement. Voyez comme vos abonnés sont bons !
Par Arya

Et le téléchargement ?

La vidéo à la demande, suggestion qui avait été faite plusieurs fois dans les forums, me semble une très bonne idée.

Pour le reste, et bien... J'ai parrainé, offert des abonnements à Noël, fait ce que j'ai pu, mais j'ai bien peur que cela n'ait pas vraiment ramené beaucoup d'abonnés fidèles. La principale raison que l'on me donne est "pas le temps". Et le fait est, probablement, que se mettre à lire des articles ou regarder des émissions @si est une démarche plus active que de mettre la télé en bruit de fond et de s'endormir devant; et surtout, comme disait PatriceNODRM, le temps dont dispose chacun est limité et je ne peux pas "forcer" les gens à abandonner d'autres activités au profit de celle-ci.

Mais, à part la vidéo à la demande, je pense qu'il y a UNE chose qui pourrait faire un changement significatif : proposer les vidéos au téléchargement. Un exemple concret : j'ai abonné mon père à Noël. Il regarde parfois le site, mais dit que regarder les émissions sur l'ordinateur lui est très inconfortable. Du coup, je lui ai promis de trouver un moyen de télécharger les vidéos qui me semblent intéressantes pour lui et de lui encoder et les graver pour qu'il les regarde confortablement sur la télé. Je pense que si je ne le fais pas, il ne renouvellera pas son abonnement.
Mais avouons que cela prend du temps et n'est pas des plus pratique. Si la vidéo était disponible directement en téléchargement au format de son choix, cela simplifierait bien les choses pour beaucoup de monde ! Vous aviez bien trouvé les bons arguments pour lancer votre chaîne sur la Freebox, en misant sur l'attachement des gens à leurs habitudes de regarder les émissions dans leur canapé. Cela marcherait peut-être si la chaîne était diffusée sur toutes les "box"... Mais le téléchargement me semble une bien meilleure option pour résoudre ce problème. Dans le cas de mon père, toujours, je ne vais sûrement pas lui dire de changer d'opérateur internet avec toutes les tracasseries que cela implique, juste pour avoir l'accès à la diffusion TV.

Et sinon, avez-vous pensé à vendre des DVD de vos meilleures émissions, ou de l'intégralité des émissions?
Par beyondtheeyes

Re: Et le téléchargement ?

+1 mais @si.net est dépendant de la plateforme Dailymotion qui ne propose que deux formats, l'un dit « SD » l'autre dit « HD », ce dernier étant le mieux adapté ( de part sa meilleure qualité ) à une consultation sur un écran de télévison, mais qui nécessite pour la majorité des lecteurs DVB/DivX de salon un ré-encodage ( fastideux et source de dégradation de qualité ) au bon format accepté par ladite platine. Le format optimal pour la très grande majorité des lecteurs de DVD de salon serait le MPEG-2 Video des DVD du commerce, mais alors le temps de téléchargement d'une émission serait au mieux multiplé par 5 ne moyenne à débit de connexion Internet équivalente, et cela poserait des problèmes de stockage équivalent sur les serveurs Dailymotion.
Par Arya

Re: Et le téléchargement ?

Oui, je comprends bien qu'il y a des limitations dues à Dailymotion. Cependant je pense bien que les émissions existent aussi en meilleure qualité quelque part, peut-être bien en mpeg2, puisqu'elles sont diffusées via la Freebox, non ?

Pour l'instant le téléchargement via DownloadHelper marche très bien, je vais réencoder tout ça mais j'ai peur que même en HD la qualité pour être visionné sur un écran de TV ne soit pas suffisante...
Par beyondtheeyes

Re: Et le téléchargement ?

J'avais, il y a longtemps, titillé François Rose en MP et sur un autre forum mais je n'ai jamais eu de réponse explicite :

ici [www.arretsurimages.net] et là [www.arretsurimages.net]
Par Ervé

Re: Et le téléchargement ?

Mal placé.
Désolé Vincent.
Dans la grisaille de ce dimanche, je vous avais pris pour Mébahel.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 15:52 le 09/05/2010 par Ulysse Martagon.
Par Elihah

Re: Et le téléchargement ?

Rhôôô.. atmoscent atmoscent.. est-ce que j'ai une gueule d'atmoscent????
(ceci posé, être confondue avec Vincent, c'est.. confondant :-) j'en suis confuse et rouge de plaisir :-) )
Par kataman

Re:

Citation:
Envoyez ce lien à tous ceux que vous connaissez, et qui pourraient être intéressés. Et non seulement envoyez-leur le lien, mais expliquez-leur, de vive voix, pourquoi ils doivent la regarder. Ensuite, ne lâchez pas l'affaire. Rappelez-les quelques jours plus tard, en leur demandant s'ils l'ont regardée, et s'ils ont déjà vu une émission semblable, sur une autre chaîne, ou un autre site. S'il le faut, invitez-les à boire un apéro, à diner, en week-end, en vacances, et davantage si affinités. Cela n'aura pas que des inconvénients. Nos meilleurs publicitaires, c'est vous.


Bon, après avoir lu tous les commentaires et constaté qu'il y avait beaucoup de paroles mais pas beaucoup d'actes... :-) , je me suis fendu d'un petit billet sur mon site internet :
[www.cabinet-antoine.fr]

Ok je n'ai pas une audience nationale (c'est pas le but non plus), mais tout de même 40.000 visites en 18 mois (une centaine par jour). Et je ne me sentais pas d'en faire moins. C'est juste dommage que l'émission ne reste que pendant 15 jours ;-)

Sinon, pour répondre sur un autre plan, un emprunt au passif et des placements à l'actif cela ne me choque pas. Je suppose que la société a profité du déménagement (et des investissements en résultant) pour solliciter et obtenir un emprunt, ce qui est souvent un signe de bonne gestion : un banquier prêtera toujours pour ce genre de motif, presque jamais pour un découvert, autant en profiter. De plus, cher Ramon 4, regardez un peu plus bas au passif, on voit un montant significatif de "produits constatés d'avance", en gros des abonnements payés d'avance (fin décembre mais courant jusqu'à fin décembre 2010). La trésorerie est donc là (c'est payé) mais comme une réserve de sucre dans les muscles (ou de graisse) elle va servir à faire tourner la machine (payer les loyers, les salaires) pendant les mois qui suivent alors que l'argent ne rentrera plus. Elle va donc décroître très fortement.

Longue vie à @si !
Par Hurluberlu

Re: Notre petite entreprise, an II

Merci pour ce renouvellement de transparence.

Au cours de ces années @sinautes, j'ai parrainé seulement trois personnes: l'un a fini par s'abonner (et vient même de se réabonner après un laps de temps de non-abonnement, grâce à l'émission sur Mélenchon qu'il tenait à voir), un autre ne l'a pas fait (bien qu'il ait même par la suite téléchargé l'appli Iphone, signe qu'il a apprécié son mois parrainé, il me l'avait d'ailleurs dit) —quant à la troisième personne, la procédure est en cours (il a reçu le mél, il ne s'est pas encore inscrit, mais il m'a assuré qu'il le fera; je ne sais s'il choisira de s'abonner ensuite). C'est qu'à vrai dire, quoique je parle volontiers de'@si à mes amis, je préfère sélectionner en amont ceux que je présuppose les plus à même d'en apprécier la démarche, voire d'y souscrire, plutôt que d'inonder inconsidérément les boîtes mél de mes contacts. De plus, je ne vais pas jusqu'à faire de la retape à ceux que j'ai in fine parrainés: je laisse à leur libre arbitre la décision de l'abonnement, et préfère donc ne pas trop les bassiner sur ce point une fois qu'ils ont pu tester le site. Au vu de la situation actuelle et de ce dernier message, je pense toutefois que je vais parrainer plus de monde, et utiliser plus souvent le "envoyer à un ami".

L'idée de "vente au détail" d'articles et d'émissions me semble une bonne chose pour améliorer l'équilibre financier du site.

Par ailleurs, il est pour l'instant difficile d'augmenter le personnel de votre petite entreprise. Toutefois —et cette suggestion a déjà été faite sur les forums jadis— il serait peut-être possible de faire plus participer les @sinautes à l'aventure du site (via par exemple un système de blogs hébergés comme on en trouve sur lemonde.fr). La rubrique "dans les forums" me paraît trop irrégulière et sporadique: ne pourriez-vous pas envisager d'autres formes de participation aux contenus du site de la part des @sinautes qui le souhaiteraient? Je ne sais quelles formes cela pourrait prendre, je suggère des blogs, mais peut-être y a-t-il d'autres possibilités. Personnellement, je suis très attentivement l'actualité italienne depuis septembre dernier (quand Berlusconi s'en était pris violemment aux rares organes de presse qui lui étaient hostiles)—la question des rapports entre médias, société et politiques est vraiment centrale dans la berlusconie transalpine— et j'aimerais bien rendre compte de temps en temps de certains aspects du système italien au gré des actualités qui en signaleraient certains aspects d'autant plus intéressants pour des français que le rapport sarkoziste aux médias me semble marquer quelques fortes similitudes avec celui de son homologue péninsulaire.
Par liza

Re:

Il me semble que Asi est dans une crise d'identité, à la recherche de son style. La redéfinition de sa fonction en changeant de médium, de la tv à internet et donc l'ouverture de son champ à quelque chose de plus vaste en est peut être une des raisons. Et la mutation du journalisme aussi qui est très intéressante à suivre (la dernière ligne jaune). Mais il doit être difficile de trouver la voie entre le fait de devoir surfer sur l'actualité et celui de produire de l'analyse des médias. Je dois dire que j'ai bc de mal à m'intéresser à la plupart des émissions principalement car il y a pas assez souvent d'invités originaux et pointus dans leur domaine, et si c'est pour entendre des analyses de type "c'est dans l'air" par des journalistes pas bc plus informés que nous on trouve ça partout et je conçois la difficulté de trouver le ton pour intéresser du monde et faire quelque chose d'alternatif par rapport à ce qui existe déjà (sur le commentaire de l'actualité). Même si la spécificité d'Asi reste la critique des médias, les médias étant en train de se faire et se défaire en même temps que des nouvelles pratiques (les lignes bougent disons) cette crise d'identité est tout à fait normale et touche tout le monde dans le secteur de l'information. Il y a encore quelques mois je venais lire Asi en priorité mais maintenant je suis plus attirée par les regards croisés de sources d'information sélectionnées via twitter par exemple pour ce qui concerne "le flux de l'info" et Asi deviendrait dans ce contexte une valeur ajoutée d'analyse (c'est là que les émissions ne m'apparaissent pas assez pointues, car les intervenants dans l'ensemble n'apportent pas toujours cette valeur ajoutée, trop de journalistes notamment, alors que des invités plus originaux pourraient parfois apporter des visions différentes, j'ai, par exemple, regardé il y a peu une ancienne émission avec l'historienne Sylvie Lindeperg sur Resistance de Christophe Nick et je l'ai trouvé passionnante). Bien sûr je ne parle que de mon cas particulier et généralise mon propos pour essayer de comprendre mon propre sentiment face à Asi et bien d'autres asinautes exprimerons des besoins différents.
Par groumpf

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Pour l'instant, pas la peine de se le cacher, c'est décevant. Si vous avez offert près de 3000 abonnements à des "filleuls" depuis le début de l'année, à peine le tiers de ceux à qui vous avez proposé un abonnement ont fait le geste d'ouvrir un compte, et de consulter le site.


Franchement ce score n'est pas du tout faible, il est même élevé si on le compare avec les retours sur des campagnes SMS par exemple (je ne me souviens plus trop mais c'est même pas 10%), bon ce n'est pas pareil mais quand même, surtout que ça ne vous demande aucune action ni temps.
Par Robert.

Re: Notre petite entreprise, an II

Pourquoi ne faisons nous pas plus de "prosélytisme"?
Il y a peut-être un rapport avec le fait que nous soyons @sinautes.
En tout cas merci pour la présentation de ce bilan.
Je vous soutiendrai au moins jusqu'au prochain.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re:

Concernant le bouche à oreille, qui ne fonctionne pas, ASI ferait mieux d'investir dans un chef de projet marketing pour développer, et innover dans ce domaine, avec tout ce qu'il y a à faire. Personnellement, je n'ai aucune formation marketing.... alors tant pis....! (-;
Par Reitrexe

Du contenu

Votre site n'est pas un site tout à fait comme les autres...

Concrètement, je me dis que chercher une énième manière d'aller pêcher le nouvel abonné est une perte de temps. Pour sûr, la pub amène du monde, mais en quelle proportion restent-ils?

Vos plus fidèles lecteurs se sont inscrits à ASI par démarche personnelle, personne ne leur a tenu la main pour qu'ils lâchent 30 roros.

J'ai le sentiment que vous (ASI) vous êtes un peu dispersés, notamment avec trois émissions, et que le contenu n'est pas toujours au rendez-vous. Oh bien sûr, il y a du bon, du très bon et mieux encore...mais des fois c'est décevant voire soporifique. Cela ne tient d'ailleurs pas au sujet traité mais plus souvent à la qualité des invités, de leur volonté de faire évoluer le débat.

Vous cherchez une meilleure pub? Mais elle est là, devant vous. Votre pub, ce sont vos meilleures émissions, celles pour lesquelles la mayonnaise a pris, celles qui font exploser le forum.

Je ne suis pas dans votre cuisine interne, je ne sais pas quel temps vous consacrez à la préparation de vos émissions, mais je crois que ce l'Asinaute vient chercher avant tout, c'est ça et c'est pour la même raison qu'il paiera (désormais?) 35 euros.

Embauchez Mélenchon et laissez Guigou à la cave!
Par Tom-

@sinaute VRP

J'ai fabriqué des bandeaux du genre de celui-là ou celui-ci, en plus des "officiels" installés en home. Je ne retrouve pas les autres. De toute façon, c'est de peu d'intérêt. Je met ce genre de trucs en signature dans les forums que je fréquente. Je peux adapter l'image au public de mes micro communautés. Sur le forum que je fréquente le plus, une grande partie des habitués sont déjà abonnés. Donc ça marche à condition de ne pas se comporter comme un bourrin.

Par contre, je ne sais pas trop vers où les faire pointer sur le site. Je peux les appâter avec mes bricolages, mais par contre je ne sais jamais où il y a des chances qu'ils soient efficacement hameçonnés. Si je pointe vers le contenu directement, ils vont tomber sur une page leur demandant de s'abonner et il n'y a pas toujours un "vite dit" ou un contenu gratos qui permet de donner un aperçut du contenu payant qui donne envie de s'abonner.

Donc voilà ce que je suggère : dans un petit coin des chroniques, contenus, émissions, etc, pointez systématiquement vers un "vite dit" qui renvoie lui-même vers le contenu payant. Pour notre part, on linkera vers le "vite dit".

Il y a aussi un groupe des amis d'@si sur la coopol. ;-)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:51 le 08/05/2010 par Tom-.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Notre petite entreprise, an II

Merci pour cette chronique-bilan, qui montre une nouvelle fois une transparence souvent absente des autres médias.
Pour un site qui allie chroniques, articles et émissions diverses, je pense qu'on a de quoi s'occuper :-)
Je reviens sur l'idée exprimée plus haut d'Arya: il est vrai que la vente de DVD peut être bonne.
Par exemple, celles de 2008, pour voir ce que ça donne. Mais il faudrait peut-être retravailler l'image.
Pour l'anecdote.
Continuez comme ça, sinon.
À côté, on fait ce qu'on peut ^^
EDIT: en accord avec Patrice nodrm, sur ce fil.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:51 le 08/05/2010 par Fan de canard.
Par yannick G

Et vendre des merguez

lors du prochain IRL (traduction approximative, pic-nique sauvage) d'@si, la fameuse fake-book asidienne, cela ne serait-il pas un bon moyen de remplir les caisses du parti, euh, du site ? Ou ramasser les bouteilles consignées abandonnées lors du même évènement ?
Quoi, je cherche.
En attendant, pour le muguet, c'est trop tard pour cette année.

:P yG

ps: On me signale qu'il faudra peut-être garder l'argent de la buvette pour payer la caution de Daniel cette année... Pfff, décidément.
Par Gamma gt

Re: Et vendre des merguez

100% pour la buvette ( payante), rien qu'avec moi, vous êtes assurés de 100 euros de recette;-)
et je n'aurais pas besoin de transporter la bière et vodka pendant le voyage.
gamma
Par Watson

Une bouteille à la mer

Sur les douze coups de minuit, je lance une bouteille à la mer.
Est-ce qu’il y aurait un publicitaire parmi les abonnés d’@si ?
Par yannick G

Re: Une bouteille à la mer

Bah, vu le niveau des publicités, nous le sommes tous publicitaires, pas la peine de recruter un soi-disant professionnel.

yG
Par Alain Gérard

Re: Une bouteille à la mer

Je pense que Séguéla pourrait pondre un truc du genre : "Si à 25 ans on n'est pas abonné à Arrêt sur Images, on a raté sa vie".
Par Laurent Martelli

Prix libres

Je suggère de mettre les contenus en accès libre, et de proposer aux non abonnés de faire des dons. Cela permettrait de vraiment diffuser et faire connaître les contenus. Même si quelques uns sont en accès libre, ça me paraît trop restrictif. Personnellement, ça ne m'empêcherait pas de rester abonné. Mais pour ceux qui n'aiment pas s'engager, cela permettra de vraiment tester plusieurs fois avant de juger que ça vaut bien quelques euros. Et si vous craignez que vos coûts d'hébergement explosent, utilisez bittorrent.

Sinon, le payement à l'unité, pourquoi pas. Mais je pense qu'il faut des extraits suffisamment significatifs pour appâter le chaland.
Par Igor

Re: Notre petite entreprise, an II

Clairement, comme beaucoup l'ont dit ailleurs, ça serait vraiment un plus de pouvoir télécharger les émissions au format vidéo et mp3, on pourrait les écouter dans les transports ou dans son salon, ce qui serait bien plus confortable !
C'est typiquement le genre de choses qui pourraient vous faire gagner des abonnés.
En plus pas mal de logiciels permettent d'enregistrer les vidéos au format flash et de les convertir, mais c'est fastidieux, donc vraiment, il n'y a pas de raisons de ne pas proposer ces vidéos directement (ou faites-nous part de ce qui vous empêche de le faire).

Et vendre les vidéos à l'unité à l'internaute je ne suis pas convaincu que ça fonctionne bien, il faudrait voir sur quelle plate-forme les vendre, quelles restrictions s'il y en a, etc. Surtout le fait de devoir sortir sa carte bleue pour quelques centimes ou un euro c'est pas vraiment ancré dans les mentalités, surtout pour juste UNE vidéo. Des packs peut-être plutôt ? Voir des dvd compil ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06:55 le 09/05/2010 par Igor.
Par beyondtheeyes

Re: Notre petite entreprise, an II

Par Gamma gt

Re: Notre petite entreprise, an II

ça y est, je l'ai téléchargé, maintenant faut que je teste.
Tiens, un petit Janis Joplin;-) sur YouTube
gamma
Par poisson

Re: Notre petite entreprise, an II

Est-ce que l'évolution de Dailymotion apporte une quelconque amélioration à un asinaute? Parce qu'elle me rend les émissions inaccessibles, (alors qu'avec youtube remanié pas de problèmes pour ma vieillerie d'ordi à lire les vidéos). Asi devrait réclamer un ristourne à dailymotion, d'environ 13 243 euros à peu près approximativement, car si poisson ne peut plus regarder les émissions, le service attendu n'est pas rendu.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

13243 euros..... humm laissez moi compter, cela fait à peu près 4 fois le prix de cette belle machine... prix de la liberté et de l'innovation avec la licence OSX client en nombre illimitée...pas mal, pas mal.
Par Oblivion

Re: Notre petite entreprise, an II

Cela fait un bon moment que quelques asinautes - dont poisson - disent qu'ils n'arrivent plus à lire les vidéos Dailymotion nouvelle génération.
Pensez à régler ces soucis parce que vous pourriez tout simplement perdre des abonnés.

Où en êtes vous, alors, sur ce sujet ?

Perso, avec une connexion haut débit et un mac puissant, les vidéos s'interrompent bizarrement parfois depuis le changement par Dailymachin.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Comme c'est étrange.... A part le nouveau Mac de Gamma, ou un Mac réglé aux petits oignons, on peut allez voir ailleurs...

Le pire dans l'histoire, c'est que les émissions sont postèes/présentes sur Dailymotion en formats compatible H263/MP3 et H264/MP4, mais ne sont plus disponibles simplement, reformatées en Flash FLV!
Par Oblivion

Re: Notre petite entreprise, an II

J'a pas compris…
Il y a un problème entre Mac OS et les vidéos Dailytruc parce qu'elles sont en Flash, c'est ça ?
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

comme l'indique le nom du fichier de l'émission de la semaine:

h..p://vid.akm.dailymotion.com/video/929/302/22203929:flv_h263_mp3.flv?aksessionid=2093271308_434746&akauth=1273410790_6c8fd3ae53746ad2a65f3f3950bef, le format est du FLV, flash, converti à partir du H263/mp3.... Une hérésie!!!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:15 le 09/05/2010 par Agathe Feeling.
Par beyondtheeyes

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
le format est du FLV, flash, converti à partir du H263/mp3.... Une hérésie!!!

C'est un détail mais il me semble que FLV ( Flash Video ) est un file format ( format de fichier ) et non un codec audio-vidéo. C'est le contenant et non pas le contenu ( H.263/mp3 ). A priori donc il n'y a pas de conversion pour passer du H.264/mp3 au FLV, mais une simple encapsulation
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Comme Vincent a publié une méthode, pour télécharger, je pense qu'on peut publier la méthode la plus simple pour le faire, avec Safari donc:


** Dans le menu activité, regarder les liens de la page de l'émission, et double cliquer sur le lien dont la taille est la plus importante (ou dont le chargement est en cours... ) et hop ça télécharge, vous pouvez couper la page de l'émission.

** Pour les anciens Macs, peut être que copier le lien de l'émission, qu'on trouve dans le code source de la page, et l'ouvrir dans VLC fonctionne.

** Enfin, on peut copier le lien trouvé dans la fenêtre Activitée, citée plus haut", pour l'ouvrir dans VLC, soit pour visionner, soit pour réencoder (pour ipod), soit pour visionner et réencoder en même temps...
Par Oblivion

Re: Notre petite entreprise, an II

Merki, R'oul !
Bon, chez moi, il y a longtemps que je ne peux plus utiliser la méthode 1. Ché pa pourquoi… Chui maraboutée. Macaboutée. C'est pas grave, on s'en fout.

Le truc sympa serait que légens puissent lire les vidéos sur le site sans avoir à les télécharger
en donnant le sésame, abracadabra, un pied en l'air et priant Saint Jobs. N'est-ce pas Pierre Webmasterdasi ?
Par Gamma gt

Re: Notre petite entreprise, an II

Mais, c'est ce que je fais, je lis les vidéos sur le site, en direct, sans les télécharger !
comme la majorité ici, (s'ils ont le Haut débit
gamma
Par Oblivion

Re: Notre petite entreprise, an II

Bon, ok, Gamma ! on vient tous regarder les vidéos chez vous.
En haut débit de rouge… ;))))
Par Gamma gt

Re: Notre petite entreprise, an II

Pas de problème, j'ai des réserves;-)
gamma
Par Gamma gt

Re: Notre petite entreprise, an II

Exact Agathe, j'ai dû changer de Mac, car mon ancien ne lisait plus les vidéos.
Maintenant je n'ai plus aucun problème.
gamma
Par Elihah

Re: Notre petite entreprise, an II

"Clairement, comme beaucoup l'ont dit ailleurs, ça serait vraiment un plus de pouvoir télécharger les émissions au format vidéo et mp3, on pourrait les écouter dans les transports ou dans son salon, ce qui serait bien plus confortable ! "
Tout pareil.(sauf que pas pour les transports que je n'emprunte pas, mais pour le confort de ne pas avoir à charger des chapitres quand ca veut pas etc...et pour me repasser les émissions plus tard d'un coup de clic perso si je veux quand je veux ...)

Et je rejoins Arya, plus haut.
Par liza

Re: Notre petite entreprise, an II

Cette possibilité de télécharger les émissions m'a manqué jusque là car je suis obligée de faire bc de train mais je ne sais pas finalement si ça suffirait à me faire regarder/écouter davantage d'émissions.
Par pachipachi

Re: Notre petite entreprise, an II

Oui, permettre aux gens de télécharger directement serait un plus. Dailymotion ne peut
pas le faire parait-il, sauf pour l'iphone... (donc Dailymotion peut le permettre...)

Mais je ne suis pas sûr que cela amènerait davantage de clients.

Quant à la baisse des abonnements, il ne faut pas oublier que c'est la crise (enfin
pas officiellement, mais dans les porte-monnaie oui), ça ne rend pas les réabonnements
faciles pour tout le monde !
Par little jo

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Quant à la baisse des abonnements, il ne faut pas oublier que c'est la crise (enfin pas officiellement, mais dans les porte-monnaie oui), ça ne rend pas les réabonnements faciles pour tout le monde !

Je travaille dans le web avec abonnement. Et quand une journée, le CA n'est pas au rendez-vous, on sort souvent des excuses de ce type : le volcan, la crise, etc. Mais en fait, il y a toujours une erreur technique ou marketing qui est en cause.

L'analyse de la situation est assez simple :
la première année était très bonne du fait de la notoriété de l'émission. Pas besoin d'être un grand économiste pour prévoir que la deuxième serait plus compliqué. Ainsi @si est passé de 43 000 abonnés à 27 000. Et maintenant on est à 25 000. Cependant l'abonnement a augmenté. Vous avez stoppé l'hémorragie, le plus dur est fait je pense.

Pour la chaîne télé, vous avez avancé dans votre réflexion?
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Faites donc une moyenne mensuelle, rapportée au prix de l'abonnement normal, pris sur le CA généré....oh surprise... C'est en hausse!!
Par Gamma gt

Re: Notre petite entreprise, an II

Faut pas pousser :
35 Euros par an, ça fait 1 demi par mois sur une terrasse !
J'en bois beaucoup plus par JOUR;-)
gamma
Par frank duplessy

Re: Notre petite entreprise, an II

Je vais essayer de refaire du parrainage et de la pub autour de moi, promis, même si les gens ont bien d'autres préoccupations, et qu'il est difficile de les interesser à quelque chose qu'ils ne connaissent pas et qui les oblige à sortir de leur train-train. Mais je vais ré-essayer, promis, je tiens trop à votre survie !
En attendant, comme disait l'autre, n'ayez pas peur ! Vous connaissez les tarifs d'abonnement annuel à des journaux papier. Vous êtes à 35 euros, c'est donné ! Je crois que vous pouvez augmenter vos tarifs ! 50 E ne me semblent pas excessifs. Vous craignez vraiment que cela ferait fuir les internautes qui ont trop la culture du "freeware" ?
Par Florence Arié

Re: Notre petite entreprise, an II

Ce n'est pas une question, je pense, de "culture" du gratuit, mais de porte monnaie. Si à cause du tarif standard, plein d'abonnés basculent en "amis fauchés", on n'arrange pas les comptes.
Par frank duplessy

Re: Notre petite entreprise, an II

La question du porte monnaie me semble une mauvaise excuse. Il faut bénéficier de certains moyens pour avoir le privilège de lire et regarder @si : il faut posséder un ordinateur et s'offrir un abonnement à un fournisseur d'accès. N'importe qui ne peut pas se le permettre, loin de là. Alors, les 35 E annuels d'abonnement à @si quand on a déja les moyens de ces 2 préalables ne devraient, à mon sens, pas trop poser de problème. Avancer l'argument du porte monnaie, pour cette population, pour réfuter une augmentation de 15 E annuels, c'est à dire environ 1.10 E / mois, me semble difficilement crédible.
Mais j'ai peut-être rien compris...
Par PinguiFog

Re: Notre petite entreprise, an II

J'ai 18 ans, je suis étudiant. Loin de moi l'idée de dire que je suis dans une situation compliqué, je suis même plutôt favorisé. Il n'empêche que je dois tenir mon budget d'étudiant et que 15€ ça représente une somme à l'échelle d'un mois. 35€ c'est même pas envisageable pour moi et a mon avis pour beaucoup de jeunes.

D'autre part, c'est une erreur de considérer qu'on paye environs 1,10€/mois. Ce n'est pas la cas. On paye 15€ une fois et pour 12 mois. Je m'acquitterais volontiers d'un abonnement de 3€/mois (soit 36€/an).
Par Alain Gérard

Re: Notre petite entreprise, an II

Ce serait intéressant de connaître la répartition de chiffre d'affaires : sur les 724000 €, combien proviennent des abonnements ? Quelles sont les autres recettes ?

Autre question : pourquoi l'activité déclarée de Loubiana est-elle "Programmation informatique" (code NAF 6201Z) ? Les journalistes sont salariés d'une société informatique ?

En tout cas, les salariés de Loubiana sont vernis : même quand la boîte fait des pertes, ils touchent une participation. Vive la sociale !
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

vaut mieux payer des salaires plus élevés que de se faire imposer sur le bénéfice!!! c'est si simple!
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re:

Ce qui fonctionne sur Internet, ce n'est pas le bouche à oreille. C'est le viral (même si on peut considérer le bouche à oreille comme faisant partie du viral, mais offline...)

Ainsi allez ici, parler de la dernière émission, ou celle de Mélenchon.

Ou ou ailleurs (faire une émission sur un carton du box office, sans en profiter.. arrrgggghhh y a que le capitaine pour agir comme ça.. Très très français, tout ça.)

Ca ne coûte pas cher, ça ne coûte même rien, et le résultat est sans doute plus important que la méthode préconisée par le capitaine. Evidemment couplée à une offre en VOD, c'est encore mieux, voir jackpot.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:24 le 09/05/2010 par Agathe Feeling.
Par Elihah

Re: Notre petite entreprise, an II

Il est question plus haut des difficultés video (et comme ce forum place toujours les trucs à la va comme il se pousse, tant pis je mets ce comm en bas (et accessoirement aussi en chaussettes, passke comme printemps, on repassera).
'Pour l'instant le téléchargement via DownloadHelper marche très bien' dit Arya: justement pas, j'obtiens genre les 3 premières minutes après une nuit de chargement, et that's all folks, un vrai mystère, y'a que chez @si que ça me donne ce résultat je dois dire.
La solution proposée pour Safari par un obligeant @sinaute je l'ai quelque peu oubliée, parce que la manip est longuette, en fait, et honte sur moi car si au tout début je plongeais dans les entrailles de mes ordis (au propre et au figuré) mainetnant que j'ai grandi (haha) je considère que la technique ça doit marcher quand on lui demande, et simplement, et basta, comme les machines à laver, *un* bouton et hop, non mais.(non je ne suis pas une bonne ménagère et plus ou moins 50 ans)
Je sais que les macs, surtout les anciens (5 ans, c'est vieux.. pfff) sont les grands oubliés des techniques du moment, mais bon...non je ne changerai pas d'ordi (pas de pèze) et surtout pas pour un pécé (maccaddict).
Bref de toute façon j'ai des soucis avec Dailymosheun, donc je préfère Sontube (hélas.. mais au moins ca marche encore sans trop être l'occase de poussées intempestives d'adrénaline.
Donc si on pouvait se downloader les émissions @si dans un format banalement accessible/lisible aux tacots comme mes ordis, ce serait un grand pas vers le confort.(car l'an dernier nous étions au bord du gouffre.; cette année nous avons fait un pas en avant ... ahem...oui je m'entraîne pour la comm politique...)
Hugh.
J'ai dit.
(bon pour me faire pardonner l'absence d'intérêt de ce comm, qqq'un-e veut un thé?)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:33 le 09/05/2010 par mebahel.
Par Arya

Re: Notre petite entreprise, an II

Et bien c'est curieux, j'ai un Mac aussi (j'ai comme l'impression que beaucoup d'@sinautes sont sous pomme d'ailleurs) et ça marche très bien : Il suffit de garder la fenêtre de Safari ouverte avec l'émission en lecture ou sur pause, et elle se télécharge en même temps (pas besoin d'une nuit !), ensuite vous faites "afficher le dossier Téléchargements" et tout est dedans.

Bon, je prendrais volontiers du thé aussi, à part ça :-)
Par Ervé

Re: Notre petite entreprise, an II

Hugh !?
Grant ou Jackman ? Le Britiche ou L'Aussie ? Ou le Britiche et l'Aussie aussi ?
Fantasmes mébahéliens d'un dimanche de printemps pluvieux.

(Un caoua pour moi. Bien serré et sans sucre. Comme en Italie. Où il fait beau, mais où il y a Berlusconi. On peut pas tout avoir. Ici on a Sarkozy et la pluie. Je songe à m'exiler. Dans un pays où il y a du soleil et du café. Et un président moins taré. Au Brésil ou au Costa-Rica. Chez Lula ou Laura Chinchilla... En attendant, Méba, il arrive ce caoua ?)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:58 le 09/05/2010 par Ulysse Martagon.
Par Elihah

Re: Notre petite entreprise, an II

Chuis désdolaide, mais j'bossais, moi m'sieur-dame, passke les rienfouteurs de fonctionnaires d'enseignant-e-s qui servent à rien qu'à bouffer le fric des honnêtes entrepreneurs payant des charges, des fois, si en semaine sont trop crevés de leur paresse pour le faire, ils font leurs preps le dimanche, et donc je viens de finir, mes 3 h de colle.
Et donc sorry pour le thé... et par ailleurs, j'ai point de coffee at home - je résiste, je me prouve que j'exiiIIiiste- mais comme proposé à qq'une d'autre par MP, un morceau de côte d'or nouaâââr amandes, ca vous irait?
C'est pas que j'aime le chocolat, j'aime pas d'ailleurs, mais en ce moment, j'ai besoin de réconfort, un peu, donc j'ai du rab pour les ceusses qui y sont addicts :-)
En plus, dans mon sud, il fait un printemps de merde qui s'appelle automne, c'est à vous dégoûter d'habiter dans la province la plus à l'est du Pecos.
Paraitrait même que dans les gronuyages qui nous spolient du soleil habituel, l'un viendrait d'Islande, j'vous jure, mais que fait la police des frontières, brdl?

A part ça , va définitivement falloir que je me remette à la manip de téléchargement sous Safari, apalechoi, j'ai comprenu, oui oui.
Par Luc

Re:

Citation:
Notre émission de la semaine dernière, avec Jean-Luc Mélenchon et Marc Touati, a reçu un accueil enthousiaste.


Daniel, il faudrait prendre le temps de décrypter les forums d'@si...
Pourquoi l'émission de Mélenchon a eu tant de succès sur le forum ?
On y a assisté à une apologie des thèses de Mélenchon par la quasi majorité des intervenants. Curieux non ?
Est-ce que cela signifie que parmi les 25000 abonnés, la grande majorité sont des pro-Mélenchon, loin de sa représentativité dans le paysage politique français ? Dans ce cas, continuez à faire des émissions politiques pour cette majorité active qui est le coeur de votre public.

L'autre explication est que ce public de "révolutionnaires" pro-Mélenchon est très actif sur le net et notamment sur les forums, et sur celui d'@si en particulier (une émission sur ce sujet serait d'ailleurs intéressante). Pour autant, il n'est sans doute pas représentatif de vos abonnés. Si cette minorité vous fait penser qu'il faut continuer à faire des émissions politiques, alors @si deviendrait, non plus l'esclave d'annonceurs publicitaires, mais celui d'une partie influente de son public. Et son indépendance et sa crédibilité risquent d'en être affectées. Et vous risquez de perdre une grande partie de vos abonnés.

Pour ma part, je vous conseille de vous recentrer sur votre mission d'éducation à l'esprit critique qui est de décrypter les médias. C'est une véritable mission d'intérêt public ! Et si vous n'avez pas assez d'argent, mettez de la pub et acceptez l'argent de l'Etat !


Citation:
Envoyez ce lien à tous ceux que vous connaissez, et qui pourraient être intéressés.
Surement pas !
S'il y a une émission que je recommanderais, c'est celle avec Finkielkraut qui apporte sur le fonctionnement d'Internet un éclairage très intéressant.

Bonne continuation.
Par Sophie

Re: Notre petite entreprise, an II

J'ai expédié un mail de pub ce matin à mes amis. ça fait drôle. Et je rejoins ceux qui se sentent embarrassés.

Je trouve durs les commentaires qui ont été votés d'utilité publique. Non que je ne sois pas d'accord avec la plupart des remarques (critique des médias insuffisante, pas assez approfondie, trop de journalistes, ligne éditoriale de la Ligne Jaune ambiguë...), mais j'estime qu'ASI cherche ses marques et qu'on ne peut lui reprocher, après deux ans d'existence, de ne pas avoir atteint tout son potentiel.
Pourtant, j'ai hésité il y a à peine deux semaines à me réabonner. L'émission avec Acrimed m'a décidée. Celle de Mélenchon m'a confortée dans ce choix. Asi est capable de cela si on lui donne la possibilité de le faire et que le site s'en saisit.

En rédigeant le mail pub, j'avais conscience de surévaluer cette mission de décryptage. En choisissant les destinataires, je me sentais assez gênée aux entournures à l'idée qu'après Mélenchon, ils tomberaient sans doute sur le titre et le thème de la dernière Ligne Jaune... Décryptage du traitement des scandales dans les médias, pour beaucoup ce sera rédhibitoire (je prépare déjà ma défense, et je ne ferai pas ça tous les jours). Plusieurs contributeurs ont souligné la nécessité d'avoir du temps disponible pour s'engager dans un abonnement... trouver du temps pour se former, se donner des clés de compréhension de la fabrication de l'info, oui, mais pas pour s'appesantir sur des futilités de cet ordre. Et s'il y a réellement un si grand décalage entre le contenu de l'émission (que je n'ai pas vue) et son emballage, ASI devra se débrouiller pour le faire savoir à ceux qui décideront qu'ils ont mieux à cliquer.
Je comprends la tentation de ratisser large, surtout quand les abonnements baissent. Peut-être est-ce un raisonnement élémentaire, mais je crois sincèrement que si l'on éprouve le besoin d'une critique des médias, c'est qu'un cheminement a déjà été accompli qui implique une certaine exigence. A ratisser large, vous risquez de manquer votre "coeur de cible" (comme je crois qu'on dit dans le jargon). Je ne pense pas que taper tous azimuts fonctionne à long terme, sauf à décevoir tous les publics.

Un point que je voudrais préciser. Quand j'estime que la critique des médias est insuffisante, cela porte sur le fait que une ou deux chroniques sur les JT ne m'intéressent pas vraiment même si elles sont réussies. Je préférerais ce que faisait ASI à la télé (vieux souvenirs p-ê enjolivés) : choisir une émission ou une série de unes et les décortiquer, complètement : la forme, le fond, les implicites (buts, idéologies), les intervenants (qualification, implication, intérêts), le langage... avec des participants compétents dans chacun de ces domaines (probablement pas des journalistes).
En revanche, quand vous montez un plateau comme Mélenchon/Taouti, je trouve que vous êtes dans la critique des médias en donnant l'exemple de ce qu'on peut faire. C'est très bien, vous ne vous cantonnez pas à la position facile de l'inspecteur des travaux finis. Si vous alternez ces types d'émissions, je n'ai rien à redire. Mais je trouve (au mieux) maladroit ces chroniques "alibis" qui vous laissent dans un entre-deux insatisfaisant, ... quant à la ligne jaune (qui pour moi relève du spectacle), je ne vois pas le rapport avec ce projet d'analyse (il ne peut pas y avoir critique sans analyse).
Sur les participants, un avis encore: je ne pense pas qu'un journaliste soit le mieux placé pour l'analyse des discours (un journaliste est capable de vous sortir dix clichés par phrase ;-p), sauf s'il a une formation spécifique (qu'il peut acquérir sur le tas). Au début du site, je me demandais si ce travail critique pouvait être celui d'un journaliste. J'admets avec le recul qu'il faut bien connaître le monde des médias pour pouvoir l'analyser aussi. Donc inventer un journalisme critique des médias n'implique-t-il pas de s'entourer de compétences extra-journalistiques: en sociologie, en linguistique, en économie, j'en oublie ?
Je me doute que tout ça est très compliqué à mettre en oeuvre. Mais j'attends. (ah lalala !!)
Par Sophie

Re: Notre petite entreprise, an II

Je ne parle pas de D@ns le texte parce que je suis injuste et partiale. J'aime bien cette émission, et qu'importe qu'elle ne soit pas une critique des médias. Elle existe, c'est la cerise sur le (petit) gâteau, c'est cadeau. Vive Judith.
Par Mon Nombril

Re: Notre petite entreprise, an II

J'aurais aimé le penser si clairement.
Par Arnaud Romain

Re: Notre petite entreprise, an II

Mais Sophie, il se trouve que le site permet à nos filleuls potentiels d'accéder á un mois entier au site gratuitement... ce qui permet de se faire une idée par soi-même et largement puisque tous les contenus sont disponibles (y compris les "vieux", différence avec un journal par exemple qui offrirait un mois d'abonnement). On donne le tuyau, on incite à regadre de prés et chacun fait ce qu'il veut ensuite...
Par philippe salson

Re: Notre petite entreprise, an II

J'ai rapidement parcouru le fil de la discussion et j'ai décidé de passer à l'action (c'est-à-dire de poster mon premier commentaire) parce que je ne me suis pas reconnu dans le ton général de cette discussion.
Je trouve les jugements tranchés, hâtifs et sévères.

Regardons d'abord bien ce qu'est @si : une petite entreprise qui produit du contenu informatif de manière totalement indépendante. Et ça ne court pas les rues (à part le sempiternel exemple canonique du Canard enchaîné). Et c'est la raison initiale de mon abonnement au site : durant les premiers mois, je n'ai pas pris le temps de lire les articles et de regarder le contenu. Et puis, petit à petit, je me suis pris au jeu. J'ai trouvé le temps de regarder les émission pendant mes repas. Peut-être suis-je plus bête et plus ignorant que la moyenne des abonnés commentateurs, mais j'ai appris beaucoup, je me suis révolté de temps en temps, j'ai parfois été ému, etc.

Alors savoir si @si fait de la critique médiatique ou pas, je m'en contrefous à partir du moment où le débat est intelligent. J'ai par exemple beaucoup appris depuis quelques semaines sur le système financier. J'ai entendu des discours qui allaient à l'encontre et démontaient les discours les plus médiatiques, répétés par quelques têtes pensantes, quelques économistes patentés et des journalistes peu informés. Alors sûrement que oui, même ces débats économiques, ce sont encore de la critique médiatique. Cela ne me dérange pas qu'il n'y ait un plateau que de politiques et qu'on y parle assez peu de médias, à partir du moment où on entend un discours alternatif et pourtant argumenté et crédible (émission sur l'euro). Et sur ce terrain de l'économie, je n'ai pas entendu sur France Culture (Du grain à moudre, La Rumeur du Monde, Les Matins ou Répliques sont de bons vecteurs du discours économique dominant, par exemple) d'émissions aussi intelligentes et surprenantes (dans le sens où les discours n'étaient pas ceux que j'attendais).

La Ligne jaune, c'est vrai, n'a pas toujours de ligne éditoriale définie. Elle est un peu foutraque mais c'est comme ça que je l'aime. Une semaine, on peut parler d'un truc aussi insignifiant que Domenech ou Zaïa (je ne suis pas sûr de l'orthographe) et d'autres semaines, parler de l'affaire de Karachi (bien avant les Grands Médias) ou de la maladie. Mais elle n'est jamais inintéressante car GB sait diriger les débats et questionner les intervenants (je me rappelle du député Dosière, intraitable sur les dépenses de l'Elysée et beaucoup moins regardant sur celles des députés).

Bref, j'aime bien cette petite maison qu'est @si, j'y ai mes rendez-vous, même si je n'ai pas le temps de lire les articles ni les forums. J'aime ce côté joyeusement bordélique où les objets ne sont pas toujours bien rangés sur les étagères, où l'on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Une maison qui grandit petit à petit, qui change aussi.

Et tout à l'heure, je regarde la Ligne Jaune, je vois DS tenir un discours qui m'inquiète à la fois sur les résultats et sur les abonnements. Je pense que les abonnements doivent constituer le noyau dur d'@si (du moins, pour les recettes). Quel beau geste que l'abonnement ! C'est un engagement de fidélité sur un média de l'immédiat et du zapping. Et ce contrat financier (l'abonnement) crée aussi d'autres liens. Je me sens un peu impliqué dans l'avenir d'@si, j'ai envie de faire en sorte que les discours qu'on y tient soient entendus par le plus grand nombre : je me suis précipité pour parrainer des amis et leur conseiller les émissions qui m'ont grandi.

alors continuez s'il vous plaît à être un peu bordélique, à mêler critique médiatique, débat d'idées, révélation de trucages et vulgarisation scientifique. Je vous aime...
Par bysonne

Re: Notre petite entreprise, an II

Plus un ;-) Voté.
Par Gamma gt

Re: Notre petite entreprise, an II

Ça fait du bien de te lire saison,
moi aussi, je suis à l'aise dans le bordel;-)
écrit plus souvent
+1
voté
je copie Byson
gamma
Par Maximilien Caudron

Re: Notre petite entreprise, an II

Juste un point qu'il faut souligner : le nombre d'abonnés dépend aussi de l'actualité en général et de l'actualité politique en particulier (surtout pour @si à ses débuts à forte coloration "antisarkozyste"). Les années 2006, 2007 et 2008 ont été très profitables pour la presse nationale et les hebdos papiers (Marianne, L'Express, Le Point, etc.) avec des tirages records et très bonnes pour les "purs players" (Rue89, Backchich, LePost, etc.) mais depuis mi 2008, nous sommes dans une période creuse. Même si 2012 ne connaitra pas le même enthousiasme démocratique que 2007 (désaffection comme en 2002, crise, etc.), les gens voudront pleinement participer au débat autour de l'échéance majeure qui décide presque de tout dans notre beau pays. Il faut donc s'attendre à un calendrier plus propice aux souscriptions d'abonnement d'ici dès janvier 2011. Asi peut donc voir l'avenir sereinement, 2011 et 2012 risque, au pire, voir le nombre d'abonnés se stabiliser au mieux, augmenter (un objectif de 40 000 abonnés pourquoi pas ?).

Je ne sais pas quel est la part d'abonnés "tarif réduit" mais concernant le tarif plein peut-être devriez-vous envisager des abonnements de 6 mois ou 12 mois (et créer un abo de 24 mois pourquoi pas) beaucoup plus incitatifs ! Si on prend votre tarif mensuel de 3 euro, à l'année, il revient à 36 euro contre 35 euro pour l'abonnement de 12 mois ! Comme vous dites, les internautes sont infidèles et zappeurs (pas si certain, les nouveaux venus sur le net, donc ceux plutôt habitués aux anciens supports restent attacher aux marques et à la souscription sur longue durée) mais encore faudrait-il les récompenser quand ils font preuve de fidélité !

Par rapport à votre tarif plein mensuel actuel (3 euro) Je verrais bien des abonnements comme suit :

6 mois = 14,90 euro (soit 1 mois gratuit)
12 mois = 29 euro (soit 2 mois gratuits) voir moins pour incitation.
24 mois = 49 euro (au lieu de 72 euro)

Bref, rien de nouveau, c'est utilisé par la presse magazine depuis des lustres et ça marche. Bon, vous n'êtes pas obligés d'offrir un netbook made in china avec ou un Tshirt à l'effigie de Daniel :D

Or, @si a beau vouloir être le plus indépendant possible (pas de pubs, pas d'aides), il est bien intégré dans la logique économique des médias d'information et encore plus demain qu'hier avec le développement des tablettes (iPad, ...) et entre finalement en concurrence directe avec les magazines électroniques (applications) de demain.


Au sujet de la publicité, avez-vous pensé aux liens sponsorisés proposés par Google, en plus de ne pas dénaturer le site, cela permettrait un complément de revenus tout en préservant votre indépendance (c'est Google qui gère tout)...


Enfin, le micro paiement est une bonne idée, je pense à l'émission (très intéressante) sur Avatar où de nombreux internautes seraient prêts (j'en suis sur), à payer à l'acte une modique somme (1 euro, pas plus). Vous pouvez imaginer l'achat de crédits par tranche de 5, 10 ou 20 euro par ex.

Dans tout les cas, c'est en privilégiant le contenu exclusif et vos productions propres que vous susciterez des abonnements (l'émission sur Avatar justifie presque à elle seule, selon moi, une souscription), Rupert Murdoch a raison, la gratuité est un mythe, le journalisme à un coût. Sauf qu'à votre différence, il vend des torchons au contenu non exclusif avec publicité (The Sun par ex.), où est la valeur ajoutée ? La clé du succès pour le payant est là : qualité et exclusivité !



Modifié 3 fois. Dernière modification le 17:58 le 09/05/2010 par Maximilien Caudron.
Par Benoît

Re: Notre petite entreprise, an II

Au sujet de la publicité, avez-vous pensé aux liens sponsorisés proposés par Google, en plus de ne pas dénaturer le site, cela permettrait un complément de revenus tout en préservant votre indépendance (c'est Google qui gère tout)...

S'ils font ça ils perdent à mon avis plusieurs milliers d'abonnés, moi le premier.
Par little jo

Re: Notre petite entreprise, an II

Puis tu ne gagnes vraiment pas grand chose avec google... Même si ton site a un trafic important.

Enfin, je ne vois pas le côté indépendance... T'es dépendant de google brother.

Moi j'aimerais qu'@si enquête sur google et de sa relation avec les médias.
Par bcolo

Re: Notre petite entreprise, an II

Et moi le deuxième.
Par Arnaud Romain

Re: Notre petite entreprise, an II

Tu peux expliquer pourquoi ? J'y comprends pas grand chose.
Par Benoît

Re: Notre petite entreprise, an II

Simplement parce que les publicitaires ont des bonnes raisons de faire de la publicité, les mêmes raisons pour lesquelles je me refuse à m'en prendre dans la gueule (qui plus est sur un site que je paie pour ne pas avoir à me taper des pubs intrusives).

On a le droit d'être favorable au macro-système économique de la publicité, mais moi c'est quelque chose contre quoi je lutte.
Par Arnaud Romain

Re: Notre petite entreprise, an II

Oki... je pensais que tu avais des explications sur le mode de fonctionnement de ce google (en matière de pub et rémunération des pubs sur les sites...). Ca reste super flou pour moi. Mais je m'en fous en fait. Et tout bien pesé, moi aussi, ça me foutrait les boules de voir des pubs sur @si.
Par ALICE De CIAN

Re: déficit 2009

j'ai pris connaissance du léger déficit que vous déplorez qui tient bien entendu à la base du nombre d'abonnés et de lecteurs fidèles.

Si je suis bien d'accord sur vos propositions, il faut aussi envisager d'augmenter de 5 à 10 euros l'abonnement annuel pour des abonnés classiques n'ayant pas de difficultés particulières à payer 45 à 50 Euros pour une année complète et à comprendre que ce n'est pas cher payé pour l' indépendance et la liberté d'expression dans un média où on n'est pas obligé de gober la soupe en paquet servi chez les autres.

Médiapart nous demande 9 Euros/mois et les enquêtes des journalistes qui y travaillent le valent bien. Nous devons faire un choix entre les quadrichromies publicitaires et les articles sérieux sans verser dans l'élitisme.

bon courage et continuez à nous informer loyalement.
adc
Par Bahram Houchmandzadeh

Re: Notre petite entreprise, an II

Rue89 va lancer une version papier en juin/juillet. N'est il pas possible d'établir une collaboration entre les trois media indépendant du web (@asi, Rue89,mediaPart) ? Vous devez avoir suffisamment de matériel à vous trois pour nourrir un hebdo qui vous apporte (un peu) de revenus complémentaires.
Par htintin

Re: Notre petite entreprise, an II

Bon, on peux quand même dire que c'est assez encourageant, même si c'est en baisse, comme vous le dites Daniel, vivre sans autres sources de revenus que vos abonnés doit en étonner plus d'un.

Pour ma part, vu qu'il y a un léger déficit a combler, je vais me réabonner de ce pas et donner un peu plus que l'abonnement de base.

Et sinon c'est volontairement que les chiffres soient incompréhensible pour ceux qui n'exercent pas la profession d'expert comptable ?

J'aurai bien aimé savoir aussi si vous arrivez à vous verser des salaires et auquel cas, de quel montant ... mais c'est p'tet tabou.

Allez bon courage.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Notre petite entreprise, an II

J'ai la réponse, j'ai piraté la base de données d'@si.
Vous allez voir, c'est édifiant, voici les salaires mensuels.

Daniel Schneidermann: 38 500 €
Pierre Schneidermann: 38 499 € (faut pas déconner)
Alain Korkos: 19,99 € + avantages (feutres & café gratuit au QG)
Anne-Sophie: 18,99 € + avantages (droit d'utiliser les feutres à Alain, mais apporte elle-même son café)
Judith Bernard: 25,53 € (à force de gueuler dans le bureau du directeur et de revendiquer une augmentation, le capitaine a craqué. En revanche c'est elle qui apporte les croissants désormais)
Sherlock: 12,12 € (mais possède son falcon, avec une effigie du Che dessinée par Alain dessus, pour tromper l'ennemi)
Sébastien Rochat: Bénévole, mais a tous les avantages: droit d'accès illimité au café (et non pas une fois par jour contrairement aux autres), aux archives personnelles du capitaine, et n'est pas soumis au devoir de laisser une pièce à la dame pipi.
Laure Daussy: 30,99 €. Le personnel a grondé face à cette injustice quant à l'ancienneté par rapport au salaire, mais a retrouvé le sourire quand Laure a révélé les affaires sexuelles qui se déroulent au Figaro. A droit au café.
Guy Birenbaum: pas de salaire, est contre l'argent, mais dispose de l'aile sud du manoir du capitaine, et du droit d'accès à la Grand Cave contenant des Champomys et autres Fruités des années 70.
Dan Israel: 45,31 €. A réussi on ne sait comment, à obtenir un treizième mois.

Autres membres du personnels: 5 € nets, rémunérés en liquide afin de bénéficier d'avantages fiscaux évidents. N'ont pas droit au café, et doivent encore allumer des bougies tous les matins sous le portrait du maitre des lieux. L'obligation des offrandes a été abolie dès 2008, mais l'usage de laisser des confiseries est toujours toléré.

À votre service :-)
Par Sherlock

Re: Notre petite entreprise, an II

Vous avez oublié que j'ai aussi un carnet de 10 tickets par an donnant droit à des séjours sur le yacht de Bolloré (quand mon Falcon est en révision).
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Notre petite entreprise, an II

Oui oui, z'oubliez juste de dire que c'est à la condition que vous passiez votre temps à nettoyer le pont et le reste.
(j'ai des sources sûres)
Heureusement que j' suis là :-)
Par pow wow

Re: Notre petite entreprise, an II

Merci Fan de faire le boulot parce que si on devait se contenter des bilans truqués de Daniel...Moi avec mon convertisseur euro, j'ai piraté ses comptes au Luxembourg et aux Caïmans, c'est pas triste, tu verrais les dépenses filles de luxe et cocaïne, ça frôle le PIB de la Grèce.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Notre petite entreprise, an II

Ça me fait penser que je n'ai pas vu ces options sur l'abonnement...
c'est combien le supplément ?
C'est pas pour moi, c'est pour un copain
Par Mon Nombril

Re: Notre petite entreprise, an II

Et t'as oublié la fortune ramassée par Gilles Klein. Fortune qui le contraint (comme ses amis du show biz et de Bercy) à s'exiler de longs mois chaque année aux US pour échapper au fisc.
Par pow wow

Re: Notre petite entreprise, an II

Ah ouais, genre j'ai un deux pièces à Boston et un château français à Beverly Hills?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:56 le 12/05/2010 par pow wow.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Notre petite entreprise, an II

Ah oui, tiens, j'ai oublié Gilles Klein dans l'énumération.
Boarf, ça sera pour mon prochain piratage des comptes.
Mes excuses Gilles
Par alain-b

Re: Notre petite entreprise, an II

D'autant que Gilles est le seul à avoir donné son salaire dans une émission.
Tu fais un piètre pirate ;-)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08:25 le 13/05/2010 par alain b.
Par Mon Nombril

Re: Notre petite entreprise, an II

GB avait également fait sa sortie du coffre-fort dans une émission ( en comparant avec ses anciens revenus d'éditeur ) et vient de donner (e n gros ) sa rému pour chaque ligne jaune dans le forum ( mais je suis sûr que tu as lu ).

( bon là, j'ai cherché un habile jeu de mot avec pirate ou hacker, mais j'ai pas trouvé, désolé )
Par alain-b

Re: Notre petite entreprise, an II

oui mais si j'ai tout compris, GB n'est pas salarié d'@si (et en plus il a un problème de calculette) alors que GK si.
(un pirate ramène toujours à son port une cargaison de butin)
Par Mon Nombril

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
oui mais si j'ai tout compris, GB n'est pas salarié d'@si (et en plus il a un problème de calculette) alors que GK si. C'est pas faux !

(un pirate ramène toujours à son port une cargaison de butin). Ribery a le bout qu'a nié !




Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:03 le 13/05/2010 par Mon Nombril.
Par bysonne

alain b

Citation:
alain b
(un pirate ramène toujours à son port une cargaison de butin)
C'est pas du tout le genre de Canard. :-)
Exact, moi je prends tout :-)
Par pow wow

Re: alain b

Spèce de gourmand.
Oui mais après je redistribue tout, tu le savais pas, ça, hein, m'sieur pou hou ?
T'as d' la chance que je n' dévoile pas ton salaire !
Par beyondtheeyes

Re: Notre petite entreprise, an II

hénaurme fou rire de retour du turbin, merci ;-)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:56 le 10/05/2010 par Vincent Bottreau.
Par LPR

Re: Notre petite entreprise, an II

Par htintin

Re: Notre petite entreprise, an II

: ))) merci fan2canard



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:23 le 10/05/2010 par htintin.
Par ceci n'est pas un pseudo

Re: Notre petite entreprise, an II

encore un big round of applause for Duck fan ( ne pas traduire ventilo de canard)
Par Ren

Re: Notre petite entreprise, an II

Au delà de tous les commentaires sur le contenu, qui méritent d'être retenus (pour les plus constructifs) je voudrais attirer votre attention sur le public que vous ciblez.
A la lecture de votre article et des commentaires du forum j'ai l'impression que vous ne pensez qu'aux abonnements qui s'adressent à des particuliers. Or il me semble que votre mission de décryptage, qui a une portée quasi-éducative pourrait justifier un élargissement à un autre public.

Que ce soit dans les lycées mais surtout à l'université, les bibliothèques font généralement des abonnements groupés qui permettent aux lycéens/étudiants d'accéder via les ordinateurs disponibles dans les établissements, aux contenus de sites qui comme arrêt sur image sont normalement payant. Les exemples sont multiples: des dictionnaires en ligne pour les facultés de langue, des encyclopédies, des revues spécialisées en Droit ou en économie, et bien évidemment des sites d'actualité (de la même manière que les journaux qui sont en général tous accessibles gratuitement)...

En plus de diversifier votre public et de l'élargir cela vous permettrait également de communiquer à grande échelle sur votre site internet, son contenu afin d'attirer à terme plus d'abonnés !

Seul hic, ces abonnements concernent en général des sites avec un contenu important, et j'ai bien peur que pour le moment vous ne puissiez rivaliser en quantité avec des sites comme lemonde.fr. Néanmoins cela me semble être une piste envisageable et rien n'est à négliger si j'en crois la difficulté qu'éprouvent les sites d'informations à subsister sur la toile.
Par PinguiFog

Re: Notre petite entreprise, an II

Oui je confirme. L'université d'Angers nous offre plusieurs dizaines de milliers d'euro pour des documents dématérialisés. Et @si est une mine d'or pour les étudiant de droit, économie, gestion qui ont la chance de la connaitre.

Reprochez vous des CDI, bibliothèques municipales et universitaires sans oublier les médiathèques souvent à la recherche de contenu rare que les jeunes ne trouverons pas dans leurs établissements scolaires.
Par guy birenbaum

Re: Notre petite entreprise, an II

Par Goulven

Re: Notre petite entreprise, an II

Une petite pub sur un forum dédié au métiers graphiques, des gens qui s'intéressent à l'image, en général ...
http://www.kob-one.com/sujet-19350.htm

Je rejoins pas mal d'avis cependant : l'émission arrêt sur image fait de moins en moins d'analyse des médias, et de plus en plus de "débats de société". je pensais justement que le but de la ligne jaune était d'avoir cet espace (et perso je le souhaite, cet aspect "débat" avec les avantages du support web : intervenants hors promos personnelle, pas de durée limitée, thèmes originaux ou un peu "hors champ") ... La Ligne Jaune fait ça très bien, pourquoi don Arrêt sur>Image me semble concurrencer "La ligne" en délaissant son "corps de métier" ? il y a pourtant matière ... Si vraiment DS est frustré, qu'il s'invite plus souvent sur le plateau de la ligne, je ne pense pas que ça pose problème.

Sur l'aspect financier de tout ça, oui, je pense que l'achat à l'acte doit être essayé, sans en attendre trop bien sur. en même temps, perso, je n'achète jamais de contenu rédactionnel ou journalistique à l'acte, alors que je peux sur un coup de tête commander un bouquin, et alors que paradoxalement je suis un gros lecteur de texte à l'écran, et que je n'ai pas de souci avec l'achat en ligne.
Par PinguiFog

Re: Notre petite entreprise, an II

Oui, payer à l'acte ça me semble un peu curieux, sauf si c'est vendu comme de la VOD par exemple.

Par contre, faire une offre du genre 1 semaine d'accès illimité à @si pour 3€, une sorte d'offre de découverte, ça pourrait être intéressant.
Par Giant Jack

Re: Notre petite entreprise, an II

Bonjour,

Voici quelques idées qui, sait-on jamais, pourraient aider @si à séduire une plus large communauté. Je m'intéresse ici aux modes de diffusion des émissions.

Demander à M. Dailymotion d'améliorer la plate-forme openvideo.dailymotion.com (qui encode ses vidéos au format libre Ogg Theora et se passe donc de Flash), pour pouvoir profiter du potentiel succès de l'iPad d'Apple (qui ne supportera pas Flash). En effet, cette plate-forme est pour le moment relativement instable par rapport à la version Flash.

Développer une application Androïd pour doubler l'audience de l'application iPhone. Placer cette application sous une licence open-source et compter sur la communauté pour l'adapter aux diverses plate-formes Linux pour mobiles qui devraient émerger dans les prochaines années, sous l'impulsion de Nokia. Ah oui, les tablettes d'Archos fonctionnent également sous Androïd ou Linux, selon les cas.

Proposer des vidéos à l'unité, comme cela a déjà été évoqué, voire réclamé, par nombre d'@sinautes. Cette formule donnerait une réelle capacité d'adaptation à différents supports. D'où l'idée qui suit.

Proposer des émissions en VOD sur PlayStation 3, Xbox 360 et Wii. En négociant bien, cela peut même aboutir à une campagne de pub aux frais de Sony ou Microsoft. Cela garantirait à @si une vaste communauté potentielle tout en satisfaisant les constructeurs qui verraient en @si une sorte de "caution intellectuelle", donc un argument de vente.


Qu'en pensez-vous ?
Par Goulven

Re: Notre petite entreprise, an II

En tout cas, je trouve dommage que seul free permette d'accéder à la chaine. Vous avez contacter orange et SFR là dessus ? (et Bouigues et darty et autres ... je sais plus combien il y a de box)
Par Franck M.

Re: Notre petite entreprise, an II

NON à une augmentation de l'abonnement... à mon avis, bcp de nos amis moins fortunés n'ont pas forcément envie de cocher la case 'précaire' ou 'fauché' et veulent être fier de payer leur abonnement 'plein pot' et ce serait dommage qu'ils soient obligés de choisir une autre option à la longue !!!
En revanche, je viens de cherche une case DON sur le site et je n'ai pas trouvé !!! Pas moyen de donner 5 euros juste comme ça, pour le fun, pour le soutien... ?
Comme bcp, je me réabonne en décembre janvier et préfère donner mes 35 euros d'un seul coup, cela donne plus de marge de manoeuvre à l'équipe qui a tout loisir de dépenser mes 35 euros sur l'année plutot que 3 euros au goutte à goutte mensuel ! Seulement voilà, noel faisant, en décembre janvier, je suis fauché donc la case 'abonnement de soutien', je ne la coche pas !!! Par contre, une case 'don de soutien' en plein mois de mai, je n'aurais pas dit non !! Le déficit est de 50 centimes/abonné alors si ceux qui le veulent et le peuvent pouvaient donner 5 euros, ça permettrait peut etre d'éponger ces quelques gouttes d'eau qui sont au fond de la barque non ? Seulement voilà, pour le moment, on ne peut pas le faire !!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:24 le 10/05/2010 par Franck M..
Par Varlin

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:

En revanche, je viens de cherche une case DON sur le site et je n'ai pas trouvé !!! Pas moyen de donner 5 euros juste comme ça, pour le fun, pour le soutien... ?



Est-ce que vous faites des dons à votre boucher, au supermarché du coin, à votre coiffeur, à Libération, au Monde, à Télérama ?
Je trouve incongru de donner de l'argent à des entreprises ou des commerçants qui vous vendent leurs services par ailleurs. S'ils sont en difficulté, c'est que leur modèle économique n'est pas au point.

Il en va différemment pour une association qui donne accès à la totalité de son contenu gratuitement et qui a besoin d'être aidée pour cela.
Par Franck M.

Re: Notre petite entreprise, an II

D'une part, les entreprises peuvent fournir un service gratuit à la société (ce que fait @SI) et donc, peuvent être aidée pour cela sous forme de don... il peut très bien être considéré que l'abonné paye son abonnement pour le service rendu à soi même mais qu'une tierce personne paye sous forme de don pour remercier du service rendu par l'entreprise à la société sous forme de contenu gratuit ou de contenu qui pourra être repris par d'autres médias. Les associations n'ont pas le monopole du service gratuit, et donc pas le monopole de la ressource financière par don !!!

D'autres part, bon nombre d'associations déguisent la facturation de leur service en don afin de permettre au donateur d'avoir un joli crédit d'impot !! Les associations ayant souvent une activité proche de celle d'une entreprise, pourquoi leur réserver la possibilité de recevoir des dons ?
Par Varlin

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
D'une part, les entreprises peuvent fournir un service gratuit à la société (ce que fait @SI) et donc, peuvent être aidée pour cela sous forme de don... il peut très bien être considéré que l'abonné paye son abonnement pour le service rendu à soi même mais qu'une tierce personne paye sous forme de don pour remercier du service rendu par l'entreprise à la société sous forme de contenu gratuit ou de contenu qui pourra être repris par d'autres médias. Les associations n'ont pas le monopole du service gratuit, et donc pas le monopole de la ressource financière par don !!!

D'autres part, bon nombre d'associations déguisent la facturation de leur service en don afin de permettre au donateur d'avoir un joli crédit d'impot !! Les associations ayant souvent une activité proche de celle d'une entreprise, pourquoi leur réserver la possibilité de recevoir des dons ?


Je ne me place pas sur le plan du droit, chacun fait ce qu'il veut. Même de payer des vacances aux salariés de DS si on juge qu'ils ne sont pas assez payés.
Au passage, il y a sans doute des associations qui ont des buts lucratifs non avoués, ça ne remet pas en cause le principe de fonctionnement des assos loi de 1901. Et celles qui délivrent des reçus fiscaux ne sont pas n'importe quelles associations : ce sont des associations d'intérêt général ou d'utilité publique. Celles-là n'ont vraiment pas intérêt à truander.
Par Franck M.

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Je ne me place pas sur le plan du droit, chacun fait ce qu'il veut.


Moi non plus, je me plaçais sur le plan du principe !!! Je ne vois pas en quoi, par principe, un don à @SI serait incongru !

Citation:
Au passage, il y a sans doute des associations qui ont des buts lucratifs non avoués, ça ne remet pas en cause le principe de fonctionnement des assos loi de 1901. Et celles qui délivrent des reçus fiscaux ne sont pas n'importe quelles associations : ce sont des associations d'intérêt général ou d'utilité publique. Celles-là n'ont vraiment pas intérêt à truander.


J'ai quelques exemples en tête qui ne sont pas à ranger dans la catégorie de la truanderie mais bref, ce n'était pas le sujet de mon propos initial !
Par PinguiFog

Re: Notre petite entreprise, an II

Le don aux entreprises marche bien quand l'entreprise a une valeur affective pour ses clients. Regardez les sociétés du monde du libre et par exemple la société Mandriva, éditrice de Mandriva Linux. Les clients payent un service et exigent de pouvoir faire un don.

C'est inhabituel certes, mais ça existe et ça peut permettre d'éponger d'éventuels déficits résiduels.
Par Sophie

Re: Notre petite entreprise, an II

Ce que vous pouvez faire, c'est abonner quelqu'un pour un mois. D'une pierre deux coups: vous aidez @si et vous convaincrez peut-être un futur abonné.
D'ailleurs, je vais le faire... à échéance des deux semaines de l'émission gratuite... créer l'envie...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:58 le 10/05/2010 par Sophie.
Par Stéphane Jolicoeur

Un "démontage, minutieux, d'un "téléconomiste" (coriace) par un politique"

Bonjour,

Je suis assez surpris de la phrase "Le démontage, minutieux, d'un "téléconomiste" (coriace) par un politique". Ca me donne l'impression que votre ressenti (ou ressenti général supposé) est que Touati s'est fait mangé par Mélenchon ! Cela fait d'ailleurs écho à un article que vous avez publié sur votre site et dont le titre est (approximativement) "Aux asinautes de droite", article qui commençait par "Si si, ça existe".

Pour éviter les interprétations, je dois vous dire que je me place ni à gauche ni à droite (si si, c'est possible : cf. Christian Blanc). Je me suis abonné parce que je trouve votre travail objectif, neutre, sans langue de bois et apportant un éclairage différent donc intéressant. Bref, un travail je qualifierais (sans être moi-même journaliste) de très professionnel et "non-panurgien".
Simplement, je regrette votre subjectivité (économiste=méchant, front de gauche=gentils) ou vos raccourcis (asinaute=personne de gauche) implicites et caricaturaux.

Encore merci pour tout votre travail.
Bonne journée à vous.
Par Benoît

Re: Un "démontage, minutieux, d'un "téléconomiste" (coriace) par un politique"

Pareil, bien qu'étant de gauche, je me demandais à quoi rimait cette chronique aux "asinautes de droite"... si Schneidermann faisait ça pour générer une caricature de @si... qui ne passe certainement pas forcément bien du point de vue du sérieux pour quelqu'un qui débarquerait par hasard sur asi.
Par Varlin

Re: Un "démontage, minutieux, d'un "téléconomiste" (coriace) par un politique"

Citation:

Pour éviter les interprétations, je dois vous dire que je me place ni à gauche ni à droite (si si, c'est possible : cf. Christian Blanc). Je me suis abonné parce que je trouve votre travail objectif, neutre, sans langue de bois et apportant un éclairage différent donc intéressant. Bref, un travail je qualifierais (sans être moi-même journaliste) de très professionnel et "non-panurgien".



Ben voyons. Celle-là, on nous l'avait encore jamais faite. Travailler pour Sarkozy et être ni de droite ni de gauche. Pourquoi pas citer Besson tant que vous y êtes ? Tout le monde connait la chanson : apolitique... donc de droite.
Et pis d'abord, Christian Blanc, avant, était rocardien, c'est donc bien un homme de droite.
Combien de fois faut-il répéter que l'objectivité journalistique c'est une vue de l'esprit.
Par Rajan

Désabonnement ?

Malheureusement, des pages comme celle-là ont tendance à m'inciter à me désabonner...
Par poisson

Re: Désabonnement ?

Se désabonner, façon de parler. On peut uniquement ne pas se réabonner.
Est-ce que vous préfèreriez aller directement à la source, et faire vous-même un état des lieux? Moi non, et c'est intéressant de connaître ce qu'il s'écrit dans la presse d'énormités sans avoir à se farcir soi-même des journaux qui ne sont pas dans notre champ habituel de vision.
Par JUSTIN COLBART

Re: Notre petite entreprise, an II

Ok, M'sieur Daniel ; je m'exécute. J'avais d'ailleurs envoyé le lien de l'excellente émission avec Mélenchon aux meilleurs de mes amis !
J'en choisis cinq (avec leur accord clairement exprimé) et je leur fais profiter de la promo abonnement d'un mois !

L'exigeant mais fidèle abonné.
Par Picchio

Re: Notre petite entreprise, an II

Bonjour,
je comprends tout à fait la gêne de certains @sinautes vis à vis de la "pub" du site. C'est terrible d'ailleurs de se sentir gêné de parler d'un site qu'on trouve intelligent, bien fichu et très différent de ce que l'on propose ailleurs. Souvent je parle à des collègues, amis voire famille du site. Les gens touvent les sujets et l'approche intéressants, vous demandent le lien mais quand vous leur rappelez qu'il faut s'abonner, ils font des bons comme s'ils n'avaient jamais rien entendu d'aussi ahurissant de leur vie. Quoi ? Payer pour avoir de l'info sur Internet ? J'ai beau leur rappeler qu'ils auront certaines infos introuvables ailleurs, pas moyen, ils me demandent de leur envoyer le texte... Je repense à une enquête de Martin Hirsh, aillant pas mal d'amùis soit concernés soit travaillant dans le social, pas un n'a voulu faire la démarche de se payer l'abonnement estimant que 35 euros par an est une somme excessive. Mais ça pourrait être 10 euros qu'ils tiendraient le même discours...
Tout cela ne m'empêchera pas de continuer à parler du site, bien sûr !
Par Juléjim

Re: Notre petite entreprise, an II

Pour moi, @si est un site de critique des médias MAIS pas que ça ! Alors qu'Acrimed est un site de critique (sociopolitique) des médias MAIS que ça ! La longue confrontation/explication/invitation Maler versus Schneidermann a montré, s'il en était besoin, les divergences et les convergences des deux approches. Lorsqu'elles divergent, ça fait débat et c'est tant mieux, lorsqu'elles convergent, ça se complète et c'est tant mieux aussi. Cela dit, les deux modèles économiques sont difficilement conciliables, l'un entreprenarial à visée éducative, citoyenne et pédagogique, l'autre associatif à but militant, empêcheur de penser en rond, politiquement incorrect, metteur de pieds dans le paf... Demander à @si de "faire de l'Acrimed", à moyens constants, et c'est le dépôt de bilan assuré en quelques années ; à l'inverse, demander à Acrimed de faire du @si, sans les moyens d'@si, c'est non seulement lui demander l'impossible, c'est aussi lui demander de renier sa propre nature.

Maintenant, il pourrait y avoir une autre voie qui permettrait de dépasser la seule complémentarité des deux démarches : travailler ensemble et non pas côte à côte, collaborer en fusionnant tout ou partie des deux équipes... mais cette idée a-telle seulement une fois effleurer l'esprit de Daniel et Henri, même à l'issue d'une émission commune plutôt réussie ? J'en doute.
Par Varlin

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Maintenant, il pourrait y avoir une autre voie qui permettrait de dépasser la seule complémentarité des deux démarches : travailler ensemble et non pas côte à côte, collaborer en fusionnant tout ou partie des deux équipes... mais cette idée a-telle seulement une fois effleurer l'esprit de Daniel et Henri, même à l'issue d'une émission commune plutôt réussie ? J'en doute.


Effectivement, vous avez raison d'en douter. Outre le fait que je ne vois pas où est la complémentarité entre les deux, ça n'a aucun sens d'envisager qu'ASI et Acrimed collaborent ensemble. C'est vouloir marier l'au et le feu. Ou alors, c'est du même ordre que demander à Mélenchon ou Besancenot de faire liste commune avec Bayrou.
Par Juléjim

Re: Notre petite entreprise, an II

Je précise un peu ce que j'entends par complémentarité. Pour cela je crois qu'il faut distinguer entre "décryptage de médias" et "critique de médias". Acrimed est essentiellement sur la critique, même si les analyses critiques participent aussi au décryptage, des images ou du fond ; @si fait surtout dans le décryptage, la portée critique s'exprimant plus souvent par des points d'interrogation que d'exclamation.

Vous, Godin, vous lisez Acrimed et vous êtes abonné à @si ; par contre, en effet, je ne vous imagine pas voter un jour pour Mélenchon ou Besancenot et un autre jour pour Bayrou ! Si vous n'expliquez pas votre double intérêt pour Acrimed et @si par le ressenti d'une certaine complémentarité dans l'analyse des médias, alors expliquez-moi ce que vous venez faire sur @si. De l'anti-pub ? ou juste le plaisir de dénigrer systématiquement ? A moins que ce ne soit l'absence de forum sur Acrimed qui vous pousse à vous défouler ici ?...
Par Robert.

Question

La diffusion sur la freebox est-elle bénéficiaire?
Son bilan est-il séparé de celui d'arrêt sur images dans la SASU LOUBIANA?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:13 le 12/05/2010 par Robert.
Par alain-b

Re: Question

Si je comprends bien c'est une société différente, mais elle est toujours en cours de constitution [arretsurimages.tv] (ou bien le site n'est pas à jour).
Par Robert.

Re: Question

"arretsurimages.tv" a pour fournisseurs Free (diffusion) et à "arretsurimages.net" (émissions ) et pour clients ses abonnés.

"arretsurimages.tv" est un client d' « arretsurimages.net » dont les recettes doivent apparaître à la ligne "production vendue biens"dans lson bilan.
Ma question est en fait: à combien s'élèvent-elles?
C'est peut-être un peu plus compliqué..
Par alain-b

Re: Question

Vous parliez d'un bilan "séparé", j'ai donc cru que vous posiez la question de deux sociétés distinctes et c'est le cas, puisqu'il ne peut y avoir de bilans séparés pour une même société, même si l'une est filiale à 100% de l'autre.
D'autre part concernant la comptabilisation des produits, ceux concernant la facturation à la chaîne doivent avoir été inclus dans les services, du moment que c'est en "production vendue" c'est pas bien grave.
Pas sûr de toute manière que la somme soit importante, il serait peut-être plus intéressant d'avoir le bilan complet de la chaîne.
Par parpour

Re: Notre petite entreprise, an II

Bonsoir,

Le dernier paragraphe de l'article m'a fait un peu sursauté !
Vous demandez à vos abonnés d'être des VRP... J'adore @si, mais bon cette méthode elle est totalement dépassée.. donc ça m'énerve !!!
Daniel, Facebook avec une Page Fan de !!! C'est le meilleur moyen de faire de vos abonnés (et de vos fans) de bon VRP bon sens !!!!
Vous êtes des sortes de précurseurs du net, mais vous n'utilisez aucun outil 'marketing' du net...

Un autre moyen efficace pour gagner des abonnés est de mettre en place un programme de type "Affiliation", cette pratique est très largement répandue aux US et pour les sites de type abonnement c'est je pense un moyen efficace (le meilleur) de capter de nouveaux abonnés, un bon nombre de bloggeur et webmaster gagne de l'argent avec ce système, Disons que c'est gagnant/gagnant, pour chaque abonné apporté par affiliation un % est versé au blogeur/webmaster...

Il est très efficace car Extrêmement discret, l'internaute ne se rend pas compte dans 99% des cas que le lien proposé par les bloggeurs/webmaster est un lien avec un paramètre d'affiliation. Ça peut être du type: [arretsurimages.net]
Donc ca n'a pas le même effet dissuasif d'une pub....

Site d'affiliation: [www.affiliatefuture.com]
Par constant gardener

Re: Notre petite entreprise, an II

J'invente peut-être l'eau tiède, mais : avez-vous pensé à une "ballado-diffusion" (podcast)? Perso, il m'arrive souvent d'écouter les émissions en faisant autre chose. J'y perds certainement un peu, mais je crois quand même percevoir l'essentiel. Et çà répondrait à l'objection "pas le temps" pour beaucoup de gens. On pourrait aussi imaginer les chroniques matinales sous forme audio. Mais il y a peut-être des contre-indications?
Par beyondtheeyes

Je retente ma chance...

Par beyondtheeyes

Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une

Nombre de visionnages ( par ordre décroissant ) des émissions « la ligne j@une » : [www.dailymotion.com]

01 - 13193 : « Mon blog, mon twitter, mon cancer, sans ligne j@une »
02 - 10571 : « Mitterrand embrouille toutes les Lignes jaunes »
03 - 9628 : « Quand la guerre du climat franchit la ligne j@une »
04 - 7430 : « Médias contre Sarkozy : ligne j@une franchie ? »
05 - 7172 : « Les subventions à la presse en ligne »
06 - 4579 : « Zahia D. ennemie des stars, ou nouvelle star ? »
07 - 4344 : « Villepin-Sarkozy : la ligne j@une de la folie ? »
08 - 4193 : « Homosexuels, handicapés : une ligne j@une pour Canal+ ? »
09 - 3861 : « Barbier, un hyper-éditorialiste sur le grill »
10 - 3704 : « Ce que personne ne dit sur Frêche... »
11 - 3646 : « Argent politique, la ligne j@une traverse la Manche »
12 - 3229 : « Avec les vrais gens, Sarkozy a-t-il franchi la ligne j@une ? »
13 - 3099 : « Comment le buzz du cash a franchi la ligne j@une »
14 - 2691 : « Mais quelle ligne j@une a bien pu franchir Peillon ? »
15 - 2247 : « Gadgets high tech: entre info et promo, quelles lignes j@une »
16 - 2174 : « Entre journalisme et politique, une ligne j@une, vraiment ? »
17 - 2053 : « Karachi : qui a franchi la ligne j@une ? »
18 - 1431 : « Le reporter suisse et les lignes j@unes françaises »
19 - 1428 : « Entre le gouvernement et l'Histoire, une ligne j@une ? »
20 - 1299 : « Les journalistes et leurs opinions: attention ligne jaune »
21 - 1065 : « Orelsan, la Sté générale, Obama et la ligne Jaune »
22 - 953 : « Réforme de l'audiovisuel : le chaos »
23 - 712 : « Hadopi fait valser les lignes j@unes »
24 - 712 : « Jean-François Kahn intégrale »
25 - 643 : « Stern, Courjault intégrale »
26 - 607 : « Bianco: "Le nouveau Désirs d'avenir ? A chier !" Bianco »
27 - 533 : « Domenech : pourquoi la presse joue le maillot »
28 - 470 : « Dati-bashing : où sont les lignes j@unes ? »
29 - 467 : « Pugachev, l'oligarque qui adore Sophia Loren »
30 - 327 : « Alors, heureux ? Le juge Halphen et la ligne j@une »
31 - 299 : « Le gendarme, la prof, le journaliste et le député »
32 - 292 : « Souffrances animales : où passent nos lignes j@unes ? »
33 - 258 : « Fichiers Hortefeux, la ligne j@une passe au milieu »
34 - 211 : « Palace, huîtres et chocolats : l'argent des présidents »
35 - 197 : « Hortefeux, Internet et la ligne j@une »

Quelques remarques et questions :

- Globalement ces audiences sont très décevantes, et en toute honnêteté je ne pense pas que l'on puisse accuser seulement les choix de Guy en matière de polo et/ou de montre ;-)

- Certes, certaines émissions sans antérieures à la mise en ligne du blog de Guy donc ce n'est pas forcément évident d'attirer l'internaute pour celles-ci;

- Certaines émissions abordent des sujets, disons peu sexys pour l'internaute moyen mais tout de même par exemple comment expliquer les 533 visionnages de l'émission sur Domenech ?!? o_O

Bref, tout cela pour dire que je pense qu'@si, en prenant cet exemple de la ligne j@une disponible gratuitement, le vendredi soir, sur le blog de Guy ( et donc Dailymotion ) a un gros problème de visibilité sur l'Internet en particulier, et lémédias en général.

Vous me direz, au delà de 5000 visionnages, si cela pouvait amener autant de nouveaux abonnés ce serait déjà pas mal mais franchement comment expliquer ces chiffres, pour une émission a fortiori gratuite, et disons le de qualité, autrement que par une mauvaise communication marketing sur le produit @si ?

La comparaison est bien-sûr impossible car c'est adossé à une radio nationale de grande écoute mais Stéphane Guillon fait jusqu'à ( meilleur score France Inter ) 715 000 visionnages ( « Le Pen, Besson et Zemmour ! ) et régulièrement plus de 50 000. On peut relativiser en constatant que les interviews de Demorand font plutôt autour de 10 000 en moyenne, voire moins. Mais bon vous l'aurez compris je suis et surpris et déçu des chiffres de « la ligne j@une ». Naïf ? C'est plutôt bien au contraire ? 14 émissions à moins de 1 000 visionnages, tout de même...

Ou alors le produit est-il mal formaté ? Trop long ( pour être attractif ) ? Faudrait-il développer des formats plus courts, si oui selon quel angle ?

Je n'accuse personne, je me doute que ce n'est pas évident, ni en temps, ni en moyens, ni en savoir faire, mais à la vue de ces chiffres je me dis qu'il faudrait faire quelque-chose, non ? Des idées ? [cynique]Un gros buzz énorme avec Guy traitant de ... bip... un de invités ?[/cynique]

Question subsidiaire pour la rédaction : pourriez-vous nous dire si il y a une forte corrélation entre les chiffres ( en terme de classement ) de la « ligne j@une » version gratuite et « la ligne j@une » version payante ?
Par sleepless

Re: Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une

Je pense que vous touchez le point faible, la visibilité.
Le site est là, les émissions sont là, les chroniques sont là, bref, @si existe bel et bien.
Mais qui le sait ?

Ne pas se servir de Twitter, de Facebook comme les outils de promotion efficaces qu'ils peuvent être m'étonne un peu.
Il faut y ajouter les réseaux sociaux/pro de type Viadeo, LinkedIn, faire du viral à fond.

Je ne pense pas me tromper en disant que les abonnés qui tiennent à @si sont prosélytes.
Ça ne suffit pas, et ce n'est pas en les encourageant à relancer leurs contacts que les choses bougeront à mon humble avis.

Vous êtes sur internet, il faut démarcher via internet.
Tiens, où sont les bannières que l'on peut placer sur un blog, un site ?
Par alain-b

Re: Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une

Tiens, où sont les bannières que l'on peut placer sur un blog, un site ?

onglet "aide" en bas à droite, puis 15-comment promouvoir arrêtsurimages.net
Par sleepless

Re: Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une

Merci alain.

Un peu caché, non ?
Aide ?
Faut y aller franco, mettre ça dans un onglet Autopromo :)
Par alain-b

Re: Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une

suis bien d'accord,
j'avais passé un temps fou à les trouver il y a quelque temps.
Par Stéphane Grégoire

Visibilité d'@SI, message perdu dans le thread "Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une"

Salut,
Citation:
Je pense que vous touchez le point faible, la visibilité.


Il manque surtout pour l'internaute distrait qui visionne un contenu d'utilité publique un décompte du nombre d'articles et d'émissions produites et du nombre de ces contenus accessibles gratuitement, ça éviterais les commentaires "Mais pourquoi m'abonner puisqu'on peut voir des contenus gratuitement?" ; quitte à rajouter dans tous ces contenus un lien vers une présentation du site et des chroniqueurs.

Tant qu'on est, ce sera pas mal d'étoffer la page résumant l'historique d'arrêt sur images a-propos.php (je viens de découvrir qu'elle existe) en y incluant un historique sommaire des chroniques et émissions.

Pourriez vous ajouter un compteur d'occurrences dans le plan du site plan-du-site.php ?

Et surtout il faudrait réfléchir au contenu qui indique qu'un contenu est payant et qu'il faut s'abonner, en insistant sur ce qu'@SI veut apporter à son abonné. À mon avis, le contenu actuel est trop négatif, il insiste graphiquement qu'il faut s'abonner, il faudrait plutôt mettre un contenu qui insiste sur le contenu disponible quand on est abonné. Ce contenu ressemble encore trop à une page d'erreur qu'on a personnalisé. Pourquoi ne pas faire une vidéo originale de présentation du site?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:31 le 15/05/2010 par Stéphane Grégoire.
Par parpour

Re: Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une

Je propose qu'une somme soit allouée à une formation marketing web pour Daniel :-)
Par alain-b

Re: Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une

- Certes, certaines émissions sans antérieures à la mise en ligne du blog de Guy donc ce n'est pas forcément évident d'attirer l'internaute pour celles-ci;

GB mettait déjà en ligne les lignes j@unes sur son blog du post, donc depuis le début de l'émission me semble-t-il.

Je crois, mais je peux me tromper, qu'à l'époque où l'on pouvait voir avec dailymotion le nombre de clics, celle qui figure en tête du classement était classé dans les moins bonnes audiences. Il est probable qu'elle ait été « boostée » par le décès de MDA, de plus elle était diffusée sur son propre blog ainsi que celui de Marie Decker.
Cela n'explique évidemment pas certains autres scores étranges.

En tous cas merci pour ces réflexions constructives Vincent.
Par little jo

Re: Morceau d'@si gratuit : le ligne j@une

Citation:
La comparaison est bien-sûr impossible car c'est adossé à une radio nationale de grande écoute mais Stéphane Guillon fait jusqu'à ( meilleur score France Inter ) 715 000 visionnages ( « Le Pen, Besson et Zemmour ! ) et régulièrement plus de 50 000. On peut relativiser en constatant que les interviews de Demorand font plutôt autour de 10 000 en moyenne, voire moins. Mais bon vous l'aurez compris je suis et surpris et déçu des chiffres de « la ligne j@une ». Naïf ? C'est plutôt bien au contraire ? 14 émissions à moins de 1 000 visionnages, tout de même...


Oui enfin, faire la comparaison d'une émission de télé avec une chronique humoristique de moins de 5 minutes, c'est pas sérieux.
Par alain-b

Re: Notre petite entreprise, an II

erreur



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07:54 le 14/05/2010 par alain b.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Notre petite entreprise, an II

Par killerz47

Re: Notre petite entreprise, an II

Indépendamment de l'approche que chacun peut avoir de la politique commerciale d'Apple et des DRMS, j'ai du mal à comprendre qu'on ne puisse pas acheter des émissions d'ASI sur Itunes ou sur les autres plateformes de VOD : faut aller chercher l'argent où il se trouve :)
Autre idée (et je connais la question) : plutôt que d'envoyer un mail à chacun de nos proches, envoyez plutôt des mails à vos établissements culturels, à vos bibliothèques, bref aux relais institutionnels qui ont les moyens financiers pour ça et qui peuvent permettre à un public déconnectés de vous suivre (eh oui : on peut toucher une population déconnectée avec ces relais). Et pourquoi pas réfléchir à ce que ces établissements puissent prêter vos émissions au format DVD ou même; dans la continuité de ce qui a été dit lors de l'émission avec Acrimed, de proposer des débats (entrée gratuite, mais petite enveloppe de la structure qui vous accueille : bibliothèque, centre culturel, bref je me répète ...).

Dernière petite chose : approchez vous des éditeurs de logiciels (bibliothèque, gestion de cyberbase, cybercafé ...). Leur proposer du contenu peut les intéresser : ça peut peser dans la balance lors d'un marché public.
Par beyondtheeyes

Re: Notre petite entreprise, an II

J'imagine que DS ne sera pas enthousiaste mais pourquoi pas prendre « exemple » sur un Edwy Plenel qui prend toutes les occasions qui lui sont offertes pour placer le mot Mediapart sur tous les plateaux de télé et de radio sur lesquels il est ( s'est ) invité ( ? ). DS se fait très rare sur lesdits plateaux. Est-ce un choix personnel, stratégique, déontologique par rapport à l'approche @si ?
Par Goulven

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
DS se fait très rare sur lesdits plateaux. Est-ce un choix personnel, stratégique, déontologique par rapport à l'approche @si ?


Je pense qu'il est un peu tricard surtout sur les plateaux télé ... vous l'imaginez chez Paul Amard ? ou au Grand Journal ?
Par beyondtheeyes

Re: Notre petite entreprise, an II

Non ( je ne suis pas sadique au point de lui suggérer une telle souffrance ) par exemple plutôt chez Taddeï sur France 3, où il a déjà été invité ( notamment en même temps que JFC ) [ce-soir-ou-jamais.france3.fr]
Par Sébastien Vigneau

Sur le prosélytisme, comment partager des articles avec ses amis?

Sur le prosélytisme, il y a un frein important: ne pas pouvoir recommender un contenu à ses connaissances. J'entends par cela, ne pas pouvoir leur permettre d'accéder gratuitement à un contenu que nous leur recommenderions. Comme je comprends par ailleurs la nécessité de l'abonnement, j'imagine que donner à chaque abonné la possibilité de distribuer par email des liens vers les contenus - avec un maximum de 5 à 10 contenus par mois - serait un bon compromis. Un bouton "partager" bien en évidence à côté de celui "discuter sur le forum" serait bien entendu nécessaire. Qu'en pensez-vous?
Par beyondtheeyes

Re: Sur le prosélytisme, comment partager des articles avec ses amis?

Par Florence Arié

Re: Sur le prosélytisme, comment partager des articles avec ses amis?

Ben, il y a déjà "envoyer à un ami", non?
Par Sébastien Vigneau

Re: Sur le prosélytisme, comment partager des articles avec ses amis?

Ah oui, c'est vrai... mais pour les textes. Je ne l'ai pas vu pour les émissions, Or, je pense que ce sont les émissions qui font venir sur le site.
Par Sébastien Vigneau

Sur les émissions et le mélange des styles

Il me semble que, dans l'émission "Arrêt sur Images", se soit ajoutée à la mission initiale d'analyse de l'information, une volonté de révéler l'information cachée. Cette seconde mission est louable, mais a dernièrement pris le pas sur la première. C'est assez génant car cela déçoit l'attente du téléspectateur que je suis: avec un nom comme "Arrêt sur Images", il doit s'agir d'abord d'analyse des médias audiovisuels.

Non que le mélange entre ces deux missions est impossible; il n'a cependant, à ma connaissance, jamais été réalisé en France. Un John Stewart ou un Stephen Colbert le font pourtant à merveille aux États-Unis, mais en assumant l'habit d'éditorialiste engagé - et au prix de ne pas creuser assez les sujets. Sur le site d'ASI, sans doute faudrait-il laisser la révélation de l'information cachée à une émission comme la "Ligne Jaune", et recentrer "Arrêt sur Images" sur l'analyse des médias. Ce faisant, peut-être faudrait-il aussi coordonner un peu plus les sujets entre les deux émissions. Ou bien, il faudrait créer une autre émission, soit une tribune d'éditorialiste (avec quelques invités, l'éditorialiste pouvant changer d'une semaine sur l'autre), soit une vrai émission de débat politique.

Quant à "Dans le texte", je n'ai rien à dire. L'émission a trouvé un point d'équilibre; ne la changez pas.
Par PerrisandWellington

Diversification! Pas possible?

Pourquoi uniquement @si? je n'ai pas lu tout votre forum ,ni dans vos tètes bien mieux faites que la mienne.......mais pourquoi ne tentez vous pas la diversification?....On peut être pur ,tout en vendant son âme au diable....C'est un choix ,qui n'est pas si difficile ,surtout que vous avez la chance et cela se voit sur vos plateaux d'être entourés de jeunes.......alors foncez! Créez un autre site indépendant d'@si, sauf dans la participation, que vous appelez" Buzzi " ,où là vous racontez ce qui plait à la masse à grand renfort de publicité de yaourts ,de voitures......et vous aurez de la pub indirectement.....
Après ,que je te facture une partie des frais d'@si sur ce site défouloir, et le tour et joué ,surtout que cette année le déficit était pas gros ...

Comme cela @si peut être votre vitrine et le deuxième site ,l'affreux média capitaliste.....C'est comme dans les grands restaurants ,ils ouvrent une brasserie pour faire vivre leur"danseuse"......Cela n'empêche pas que la brasserie peut être très bonne mais elle rapporte........J'aime travailler comme cela je suis pure dans mes pensées et vend mon âme au diable pour colmater les brèches......

Et la rien d'illégal! ,Je te crée une société Y qui avec une convention supporte les frais mis à sa disposition par @si......Car j'ai beau parlez de vous ,mais de vous regarder cela demande de la concentration ,un peu de culture et un peu de courage..........Alors que comme qu'on me dit:"T'as vu la dernière de Monrandini avec le jeune qui épouse la vieille qui était déjà morte,dans qu'elle société on vit?" ......Alors si je lui parle d'@si!!!...........
Bon courage



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:07 le 23/05/2010 par PerrisandWellington.
Par Dolestion

Re: Notre petite entreprise, an II

Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub? Une page facebook ? un peu de pub?
Par Hélène Brajou

Re: Notre petite entreprise, an II

L'idée de faire payer "l'émission" (quelle qu'elle soit), voire un "dossier" complet (actualisable ?) est une chose à faire et à proposer. J'avais déjà demandé à des journaux et/ou magazines, il y a bien longtemps, de pouvoir acheter des articles. Inusité, à l'époque ("c'est tout ou rien" ; "on ne sait pas faire" ; "on n'y a pas pensé, mais ça semble difficile" ...).
C'est aussi la raison pour laquelle je ne m'étais jamais "abonnée" à un journal/magazine.

N'excluez rien dans l'étude (au moins) : au dossier, ou à l'émission, voire au thème... Moultes difficultés (techniques) se présentent, cependant. Du coup, il faudra aussi songer aux droits d'aut(rices)eurs ;-)

C'est une recette aléatoire, fluide, nuageuse... Mais occupez-vous du contenu, pas du format.
Merci

(en tout cas, rien à voir avec le délire du commentateur du dessus)
Par Robert.

Re: Notre petite entreprise, an II

Où apparaissent dans le bilan présenté les recettes correspondant à la vente d'émissions à arretsurimages.tv (qui, elle, les vend à ses abonnés) ?

Quel est le bilan d'arretsurimages.tv?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:47 le 16/08/2010 par Robert.
Par Robert.

?

Où apparaissent dans le bilan présenté les recettes correspondant à la vente d'émissions à arretsurimages.tv (qui, elle, les vend à ses abonnés) ?

Quel est le bilan d'arretsurimages.tv?
Par Robert.

Exit Alain Korkos

Je reviens ici sur ce départ et sa raison officielle.
Il est clair, et Daniel Schneidermann l'a dit tout récemment, qu'il nous manque 5000 abonnements.
C'est déjà pourquoi (même si cela n'a pas été dit comme ça) les apparitions de Judith, de Sherlock et de "Ligne Jaune" ont été victimes du "délestage" (joli mot n'est-ce pas?) annoncé le 31/08 au nom d'une nouvelle "logique de parution".
Cette année ayant vu de plus l'engagement de Rafik Djoumi et de Didier Porte, on peut effectivement s'interroger sur la cohérence de la politique d'entreprise de SAS Lioubiana.

Et arretsurimages-tv ? (voir ci-dessus)
Par Il a trouvé le stop

Le chalet surréaliste....

Ca n'a rien à voir avec rien, mais...

Quelqu'un a essayé d'aller refaire un tour dans le chalet ?
(Pour les @sinautes d'après le déluge, il me faut sans doute rappeler que le chalet est le petit nom mignon que Daniel et Judith (entre autres) avaient donné au big-bang-blog, qui fut un peu le trait d'union entre Arret-Sur-Images et @si)

Si les vieux @sinards veulent tenter la nostalgie, il leur en coutera un voyage dans le surréalisme des traductions approximatives...
L'a bin changé not'chalet... L'a été racheté par un poète illéttré qui s'amuse à traduire des articles d'un magazine pipeule anglosaxon à la truelle ?

Exemples de titres d'articles :

- Ce n'est pas le cas de reve.
- «Tara» se félicite de Viola Davis
- Qu'est-ce que l 'Your Obsession?
- 'Real Housewives' chefs de la Maison Blanche
- Ubisoft Votre Forme Wii à utiliser la caméra
- Est l'agent du nouveau GTA? Le temps nous le dira
- Overlord II: Death to cute des bébés phoques!
- Andrea Pirlo est en vente
- I 'm Retour
- Drame Mama: Teen angst
- Jack McCollough Shows Off bandée Museau
- Reese Witherspoon Aiguise ses Softball Skills
- Audrina Patridge Eclaircit Up pour son anniversaire
- Arsenal prêt à laisser partir pour Milan striker
- Messi veut se joindre à Liverpool Le milieu de terrain de Barcelone
- Trois mots pour résumer le nouveau kit de Newcastle jaune
- David Villa, qui joue pour la prochaine saison?

Et le raton laveur ? Il est où le raton laveur ?
Par Robert.

?

Où apparaissent dans le bilan présenté les recettes correspondant à la vente d'émissions à arretsurimages.tv (qui, elle, les vend à ses abonnés) ?

Quel est le bilan d'arretsurimages.tv?
Par JREM

Re: ?

Pour que vos 2 questions aient un sens il faudrait que arretsurimages.tv soit un
entreprise à part. Hors je crois que ce n'est pas les cas.
Et même si cela l'était, ce ne serait qu'un client comme les autres, et les ventes
n'auraient aucune raison d'être ailleurs que dans le chiffre d'affaires.
La seule question valable est à mon avis, que représente arretsurimages.tv
sur les recettes et les coûts de l'entreprise?
Par Robert.

Re: ?

La seule question valable est à mon avis, que représente arretsurimages.tv
sur les recettes et les coûts de l'entreprise?
C'est bien celle que je pose en fait.
arretsurimages.tv coûte-t-elle à ceux qui n'y sont pas abonnés?
Par poisson

Re: ?

A la pizzeria, c'est pareil je me demande pour le parmesan à volonté sur la table, est-ce ceux qui n'en mettent pas le payent quand même?
Par Robert.

Re: ?

arretsurimages.tv est en libre service?
Par poisson

Re: ?

error (sans n°)de ma part. Vous avez raison.
Par Robert.

Re: Notre petite entreprise, an II

"arretsurimages.tv" coûte-t-elle à ceux qui n'y sont pas abonnés?
Par Robert.

Re: Notre petite entreprise, an II

"arretsurimages.tv" coûte-t-elle à ceux qui n'y sont pas abonnés?
Par Mlemaudit

Re: Notre petite entreprise, an II

Etant un abonné récent et ayant regardé toutes les émissions du site depuis le départ, je trouves que le contenu va vers du mieux. Quand on regarde les émissions de la première année, on y voyait les mêmes éternels réjouis de la crèche qui peuplent les programmes des medias traditionnels et je ne vois pas comment on pourrait prétendre tenir un discours décalé sur les medias en y invitant les sempiternels acteurs de ce medias. Je ne vois pas comment Bernard Betâ, Jean-Michel Applati, Nicolas Deumeuré ou Thomas Legland tiendraient un discours différent sur @si de celui qu'ils ont sur le media référent donc leur donner la parole parait quand même assez superflu. ça ne peut amener qu'à les faire repeter leur chanson habituelle. En cela, la démarche de la dernière saison de prendre des gens qu'on invite moins ou qui refusent d’apparaîtrent dans les émissions de référence du PAF ou qui porte un regard critique parait judicieux.

Sinon Korkos, je ne trouve pas qu'il manque spécialement et Didier Porte et Rafik Djoumi Sont sacrement interessant dans leurs domaines.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:08 le 16/12/2010 par Mlemaudit.
Par alain-b

Re: Notre petite entreprise, an II

« Sinon Korkos, je ne trouve pas qu'il manque spécialement »
tant mieux pour vous, dans le cas contraire je vous aurais conseillé cette adresse [laboiteaimages.blog.lemonde.fr]
;)
Par Salomé

Re: Notre petite entreprise, an II

Les comptes 2010, les comptes 2010, les comptes 2010?
Par Robert.

Notre petite entreprise, an III ?

A quand le bilan de l'an III ?
et arretsurimages.tv ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:34 le 22/05/2011 par Robert.
Par alain-b

Re: Notre petite entreprise, an III ?

si ça se trouve cette année la transparence a été supprimée ;)
Par Robert.

Re: Notre petite entreprise, an III ?

A quand le bilan de l'an III ?
et d'arretsurimages.tv ?
Par ag

Re: Notre petite entreprise, an III ?

Citation:
A quand le bilan de l'an III ?

et arretsurimages.tv ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:34 le 22/05/2011 par Robert.


Oui bonne question... So?
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Evidemment si vous ne lisez que la dernière ligne d'un échange, vous ne risquez pas de comprendre.. Le tout portait sur la valorisation des entreprises, et sur le mode de création, même si les différences sont aussi importantes...;D'ailleurs votre dernière phrase est sans doute assez révélatrice de la vision des entrepreneurs en France. Même un charlatan avec un bon produit fera du business aux USA. Ici si vous n'avez pas d'argent, pas d'ami dans la partie, ne fréquentez pas les clubs etc etc.. Vous restent les cinquantaines de pages de chaque dossier administratif à remplir pour chaque demande, vous reste à perdre du temps pour des broutilles alors que ce que vous avez en tête stagne et a toutes les chances d'apparaître ailleurs!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:00 le 10/05/2010 par Agathe Feeling.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Cela n'a rien à voir avec le libéralisme. Reconnaître la valeur d'une entreprise, d'une idée, c'est du bon sens. Ne faire confiance qu'à ceux qui ont des idées, ou déjà produit des idées (le même topo que le marché du travail (recherche jeune diplômé avec expérience... (payé au sSMIC)), c'est de la sclérose, du bon vieux préjugé, que si tu n'as jamais rien fait, alors c'est que tu n'en as jamais été capable... ou que personne ne t'a donne ta chance?? C'est vrai que la confiance ne fait pas partie de notre culture comme vous le dites justement, on préfère ici le copinage ou le préjugé, c'est tellement mieux.

Citation:
Laisser-moi pleurer ...
Vous avez de drôles de fréquentations dites moi!! D'où de ces cas particuliers, une analyse générale assez maigre!!
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Bref, je crois qu'en France, nos voyous patrons n'ont rien à apprendre de vos idôles d'outre-Manche

oui, oui.. sauf que Youtube valait 1,65 Mds$ en 2006 et Dailymotion vaut toujours peanuts!
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Car ce que vous prônez, c'est un système où les créanciers font confiance et soutiennent les plans et les idées des entrepreneurs, dans la mesures où leurs plans paraissent potentiellement profitables, à l'opposé d'un système étatique plus rationnel, où les orientations industrielles sont planifiées par la collectivité, dans l'objectif du bien commun.

en quoi est ce du libéralisme que de faire confiance à des idées profitables?

En quoi le système étatique est il plus rationnel, avec des plans industriels, inadaptés, dès publiés, pour cause de concurrence externe beaucoup plus adaptable et souple? Ce n'est pas du rationnel, c'est tout le contraire. DAns un monde qui va vite, où tout bouge très vite, vous préconisez encore la planification.. annuelle j'espère au mieux, mais j'ai peur que vous pensiez quinquennal!! arrrfff . que savons nous de la concurrence en toute chose dans 5 ans ou même d'ici la fin de l'année?? Rien!
Et puis, et puis... L'Etat serait la collectivité pour le bien public!!! L'Etat n'est qu'un acteur économique parmi d'autres en économie, qui joue perso comme tous les autres et ne met la main à la poche pour autrui que contraint et forcé, et non pour le bien collectif, dont il se fout hors période électorale! Le bien collectif, c'est garder les services publics, postaux, sociaux, judiciaires, dans toutes les communes.. et non les délocaliser pour moins cher, suivant votre sens du bien collectif, et de la bonne gestion de l'entreprise...

Ha au fait, je ne suis absolument comptable, ni financier, ni entrepeneur.... Va comprendre Charles!
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Si on compte uniquement sur la recherche et l'art pour créer des emplois, en zappant les entreprises individuels, j'ai peur de vivre dans la société que vous défendez, la même que Mélenchon en gros...vos dogmes sur ce qui est inutile, n'est qu'une pensée unique à imposer pour remplacer celle actuelle. Vous ne faites ni dans la nuance, ni dans la pragmatisme. Vous avez évidemment deviné que l'absurdité de vos propos, ne me convaincront pas, et ne pourront convaincre que les plus simplets anciens adaptes du "tous pourris", nouveaux adepte du "tout pourri"! C'est affligeant.

Quant à ASI, dans le monde planifié par l'Etat, vous pouvez vous le mettre sous le coude.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:07 le 10/05/2010 par Agathe Feeling.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Un Etat ne vie pas de grandes réalisations, de conquêtes lunaires ou de TGV, mais d'entreprises reduites, d'idées personnelles etc . On fait un TGV tous les 20 ans, et depuis?
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Vous pouvez penser que je caricature votre propos et poser des questions simples sur les entrepreneurs, les médecins, les boulangers, les infirmiers, les sages femmes ou autres, mais la phrase qui reste de vos propos est une de vos premières, qui marquent si bien ce qui se cachent derrière votre théroique, propos si carricaturaux, qu'il n'y a pas besoin d'en rajouter:

Citation:
Or, c'est complètement faux. Les individus, les entrepreneurs en particuliers, sont motivés par leur profit. Et c'est un pur syllogisme de conclure que si ils font du profit, alors il rendent des services à la société
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

La sage femme dont vous parlez est motivée par le profit??
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

C'est vrai que l'art dans le système français est le parent pauvre de la planification quinquennale, contrairement aux mécénats de vos adversaires libéraux outre atlantique, qui financent musée, expo, ou autres, ce que semblent oublier vos fameux plans. Allez fumez votre joint, et pensez que le partage c'est cool, jusqu'à en faire une politique générale.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:48 le 10/05/2010 par Agathe Feeling.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
je ne dis pas, évidemment, que tous les entrepreneurs ne sont motivés que par le profit / Les individus, les entrepreneurs en particuliers, sont motivés par leur profit. ,
oui, oui


Citation:
vous prenez pour acquis que profit IMPLIQUE service pour la société, ce qui est en l'occurence complétement faux.
j'ai dit cela?? caricature sans aucun doute.


Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:11 le 10/05/2010 par Agathe Feeling.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

En attendant les mécènes outre Atlantique font plus pour l'art que vos plans quinquénaux ici.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
Allez fumez votre joint
On ne s'arrête décidémment pas dans la carricature...

En plus vous manquez d'humour! c'est vrai que les communistes à part Marchais et Krazucky ne sont pas réputés pour cela, prenant un peu tout au pied de la lettre.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

Citation:
admettez tout simplement que vous gagnez bien votre vie

J'en rigole encore...


Citation:
et en réalité je suis bel et bien un égoïste (tout comme vous ;)


Par contre gardez vos défauts pour vous, vous n'en serez que plus sympa.
Par VICTIME DE LA CENSURE D'@SI !!!

Re: Notre petite entreprise, an II

bah non comme vous semblez le savoir, y a pas d'investisseur dans le domaine... malgré que le clavier bluetooth pour igrille pain va être possible... Cherchez un peu, vous en trouverez traces dans ce même forum.. Mais à l'époque..; Cela devait être beaucoup trop compliqué à réaliser... arffff!!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:09 le 11/05/2010 par Agathe Feeling.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page