69
Commentaires

Les lycéens peinent à attirer les caméras

C'est un bruit diffus qui court depuis quelques semaines déjà.

Derniers commentaires

@ Sophie Gindensperger

Cette enquête devrait apparaître dans "censures douces" non ?
En tout cas il y aurait de quoi enquêter plus avant : voir cet article de votre confrère Chloé Leprince sur Rue89
http://rue89.com/2008/04/20/mobilisation-des-lycees-des-cas-de-censure-sur-le-web
l'occasion de mettre en commun vos énergies ? ça me paraît utile, histoire aussi de s'intéresser à la province (où les mouvements reprennent cette semaine)...
les réductions sont bien "ciblées", à l´instar de la carte famille nombreuse, allocations familiales, déremboursement des lunettes et des dentistes. ciblé est bien le mot .

Ce gouvernement agit effectivement contre le peuple français, contre le demos, la masse, la majorité . on peut donc affirmer sans se tromper qu´il s´agit d´un gouvernement anti démocratique qui prendre des mesures tout aussi anti démocratiques.

Faut -il rappeler aux ministres qu´ils sont payés avec nos impôts et par conséquent nos employés ?
Sur le Post j'avais mis en ligne une vidéo trouvée sur le site non officiel de la FPCE du lycée Voltaire (Paris 11e)

Comparez l'affichage de ce "post" sur ma page d'accueil http://www.lepost.fr/perso/kawouede
et sur le lien direct lui-même http://www.lepost.fr/article/2008/04/12/1180421_darcos-supermenteur-coince-par-le-lycee-voltaire-paris_1_0_1.html

Le titre a été changé ce jour (lundi 14/04) à 12h30 environ, sans que j'en sois informé... par la rédaction du Post. C'est devenu beaucoup plus aseptisé :
"Pour une bourde, on appelle Xavier Darcos", au lieu de "Darcos supermenteur coincé par le lycée Voltaire (Paris)"

Du coup, au passage, ça attire moins de lecteurs...

Je vais attendre des explications de la rédaction du Post... avant d'écrire à Robert Ménard bien sûr ;-)
Voici l'adresse d'un BLOG avec une video qui commence à buzzer* et un rap composé par un professeur en colère...

Voir dépêche du Monde

De nouvelles formes de contestation pour attirer les caméras ?
lycéen en colère (le blog) utilisant du "comic sans ms"
désolé mais là ce n'est pas crédible


on peut être en colère et avoir bon goût

signé un snob
Et les casseurs ont permis la médiatisation du mouvement social...
Cassez et vous serez entendus...

A pleurer...
Hélas, on nous le fait depuis combien de temps le truc du taux d'adultes par élèves.J'entendais dark -os aujourd'hui (un doublet: sur france Q le matin, france culture, pardon, et dans Canal le soir, tombée dessus par hasard) et qui nous dit qu'on a un taux de 11 élèves pour 1 prof.;Mais bien sûûûûr....Comme ce'st facile.
on nous fait le même coup pour les écoles élémentaires: 20 élèves par classe.. ha c'est sûr qu'en comptant le rural/montagneux etc.. ca fait baisser le taux.
Comme toute moyenne, il faudrait y adjoindre les écarts-type, qu'on rigole un peu.
Puis de toute façon: les gamins, maintenant, ne sont pas des santons qu'on pose là..
Et puis ceci :" profs...seront mieux payés grâce aux heures sup," lu plus haut..
Ouais les heures sup parlons en.. il est hors de question que j'aille me bouffer la santé à faire des heures supp alors que je sors déjà lessivée de mes heures normales.Qui devraient être payées correctement pour ne pas avoir *besoin* desdites heures supp, mais ça c'est un autre débat qui nous entraine vers la manière dont est envisagé le traitement des enseignant-e-s et surtout, à terme, celui de leurs horaires.Je vous parie mon chapeau que dans qqes années, ces heures supp seront obligatoires.
Et tant qu'on y est, les fameux 15% d'élèves en difficulté: sûr que si on n'avait plus de temps dans les horaires prévus pour se pencher sur leurs cas et les aider (autrement dit, si la charge numérique ne nous transformait pas en shivas tourbillonnants) il n'y aurait peut-être pas besoin de cette usine à gaz des stages de vacances.
Là je parle de l'élémentaire:évaluer les gamins, proposer le suivi, faire accepter aux familles, donner l'état des lieux du savoir au volontaire du stage, évaluer à la sortie des choses, enfin, la rentrée, recommencer. et ne aps oublier que dans certains coins c'est 100% des élèves qui ont besoin d'une remise à niveau; enfin, nombre d'élèves qui ont un pbme avec le scolaire l'ont en fait avec leur vie privée-familiale, le scolaire n'en étant qu'un indicateur: un stage de mise à niveau ou bien des heures supp de soutien vont réussir à changer cela?Ha oui?Qu'on m'explique, j'aimerais savoir, ça m'aiderait au quotidien de magiquement pouvoir régler les immenses pbmes intra familiaux de certains enfants ..pour enfin les voir réussir (d'ailleurs *réussir*, et être validé par les résultats de ses élèves, ça conduit en général à faire une pédagogie de l'aval, cad faire bosser en vue de valider des items... super ouverture au monde ça...)
Ha mais j'oubliais: il faut utiliser les locaux durant les vacances.... et surtout "occuper" les enfants des familles qui ne peuvent offrir des activités à leurs enfants (parce que c'est bien ce que dit Dark-os: nous remplaçons par ce système les officines que ne peuvent offrir à leurs enfants certaines familles.. comme c'est noblement dit) .. ben oui, les communes ne proposent pas toujours des structures animation/encadrement/culture/sport accessibles financièrement... ça pose de pbme à personne?
Ouhla, pardon pour ce commentaire fleuve et décousu...
Juste pour finir: je râle, je râle, mais j'attends de voir, à l'usage.De faire, donc. Pour voir.
Bravo à Darcos pour ses connaissances en conjugaison et calcul élémentaire (Canal Plus le grand Journal ce Jeudi 3/04).
Comment peut-on faire croire à nos enfants qu'ils doivent apprendre ces choses inutiles!.
Même avec une calculette, la règle de trois exige un raisonnement que Darcos ignore. Pour la conjugaison rapellons qu'il est agrégé de lettres classiques et qu'il
fut inspecteur général! J'espère que vous aurez la vidéo et qu'on pourra la diffuser dans toutes les collèges.
Attirer carla bruni ils auraient droit a des unes dans l express
S habiller en dior ou prada comem rachida dati ils auraient la une de paris match
Bruler des voitures ou s armer de fuslis a pompe ils auraient la une de TF1
Deployer des banderoles anti chti ou anti parisiens ou anti normands ils auraient toutes les unes pendant une semaine et des commentaires de tous les hommes politiques
Parallèlement, il est assez curieux de constater que la mission Bettancourt ne peine pas à attirer les caméras : on voudrait la mission diplomatique, discrète, voire secrète, pour réussir au mieux. Mais visiblement c'est impossible.
On nous montre des archives de l'avion envoyé en Guyane. On interroge sur l'équipe médicale qui est du voyage. On sait dans quelle zone ils vont atterrir. C'est assez effarant. Surtout pour apprendre qu'il n'y a aucun écho de l'autre côté de Colombie.
heureusement la police veille ....
au respect de l´orthographe et des enfants.
http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid1830-c-zapping.html?
Hier soir, j'ai assisté à un spectacle réalisé à partir du projet d'une classe de 6e d'un lycée.
Encadrés par quatre acteurs professionnels et accompagnés par un orchestre composé d'élèves de conservatoire et de musiciens plus confirmés, les jeunes lycéens ont interprété l'opéra pour enfants de Benjamin Britten, "le Petit Ramoneur".

J'ai été impressionné par la qualité de la mise en scène, l'enthousiame et le talent des acteurs-élèves, dans ce que la principale du lycée a nommé plus prosaïquement "contrat d'objectif" de la prof de musique.
J'ai appris ensuite, que la réalisation de ce projet, qui n'impliquait qu'une seule classe, avait considérablement grevé le budget alloué à l'ensemble de ces "contrats d'objectifs".
Autant dire que ce genre d'initiative ambitieuse risque fort de ne pas être reconduite dans les prochaines années, faute de moyens

Mais comment s'en étonner lorsqu'on connait la place accordée à la culture en général, par ce gouvernement ?
Et quels professeurs, parmi les rescapés, pourront désormais consacrer leur temps à ce qui est, aux yeux des décideurs, le superflu, mais qui constitue pourtant l'essentiel pour l'avenir d'une société évoluée et harmonieuse ?
Plus la chape de plomb médiatique est lourde plus il faudra créer : "Résister c'est créer" (cf les anciens du Conseil national de la résistance). Bravo pour les 2 vidéos ( suppressions des options). Il faut trouver des moyens d'actions inventifs...pour lutter contre l'apathie des adultes. Courage les jeunes ! Accrocher-vous!
Dans le cortège des manifestants, le journaliste du Monde a repéré "une gestuelle rap".

Vous le lisez encore, le Monde, vous ?...
Moi non plus.
C'est normal , car même le Stéphane Bern d'@si (j'ai nommé David Abiker) est agacé par les lycéens . Pourquoi ? Mystère ...
Sans doute pense t'il que les lycéens sont manipulés par d'affreux gauchistes et que donc , le fait qu'on supprime des milliers de postes d'enseignant ne justifie pas une colère. Darcos vient de subir un échec cuisant à Périgueux dont il n'est plus le maire , alors que les ténors de la droite étaient venus le soutenir, il n'a plus aucune légitimité . Et son raisonnement fait froid dans le dos. Oui c'est vrai Dark Os désosse.
Faut être juste, ce sont les plus présents sur la toile sur le sujet (avec Libé, mais Chantal Sébire y prend plus de place), en images - certes fixes surtout
http://rue89.com/2008/04/02/les-lyceens-defilent-a-paris-contre-les-suppressions-de-postes
mais pas que fixes, il y a aussi ces images amateur loin des manifs parisiennes
http://www.rue89.com/2008/03/30/un-lycee-debloque-a-coup-de-gaz-lacrymogenes
J'avais trouvé que sur France 2, au moment de l'annonce par Sarkozy de la suppression de la pub, ils avaient fait fort pour nous informer des conséquences probables de cette décision. Un long sujet, des chiffres, des témoignages : complet !

Je m'étais dit, à ce moment-là, qu'ils connaissaient le mode d'emploi pour informer sur les revendications des uns ou des autres.

Qu'ils fassent de même pour nous expliquer un mouvement de grève des cheminots, des maîtresses de maternelle, ou des ouvriers d' Arcelor-Mittal. Qu'ils expliquent !

Chacun pourrait alors se faire une opinion, se dire que le mouvement est justifié ou pas. et que l'expression "prise d'otage" est réservée à Ingrid et non pas aux usagers du métro

J'ai entendu Deveidjan justifier les postes d'enseignants en moins par le fait qu'il y a moins d'élève au lycée.

Combien d'élèves en moins sur la France entière ? Combien de professeurs en moins ?
Ce n'est quand même pas compliqué à expliquer !
Une suggestion pour l'académie de Créteil
LYON (Reuters) - Pour protester contre la suppression annoncée de 368 postes dans le secondaire dans l'Académie de Lyon, 368 enseignants, élèves et parents d'élèves vêtus de T-shirt noirs numérotés se sont allongés mercredi sur la place des Terreaux à Lyon.
Le ministère de l'Éducation prévoit à la rentrée prochaine dans la région lyonnaise la suppression de 119 postes en lycée, de 179 en collège, et 55 en lycée professionnel.
Au total, 11.200 postes devraient être supprimés en France à la rentrée 2008.
"On peut encore sauver l'école, exigeons un collectif budgétaire", pouvait-on lire sur une grande banderole.
Des pancartes indiquaient en outre "Les maths selon Darcos. 2 élèves de moins = 1 prof de moins", "Allègre dégraisse, Darcos désosse", ou encore "Travailler plus pour virer les copains".
"Nous conduisons aujourd'hui une action symbolique pour montrer que derrière ces 368 suppressions de poste, il n'y a pas que des ajustements budgétaires, mais aussi des vrais gens qui vont manquer à la rentrée dans les collèges et les lycées", explique Jean-Louis Perez, président du Snse régional et professeur de philosophie dans un lycée de Saint-Chamond.
Ce responsable syndical considère que "la légère baisse de la démographie des élèves ne justifie pas autant de suppressions de poste". "Au grand maximum 50 postes, mais certainement pas 368", insiste-il.

Il regrette ainsi, au nom du Snes que l'académie ait donné l'ordre de fermer les options en dessous de 12 inscrits. "C'est l'enseignement du latin, du grec et de l'audiovisuel, qui vont être touchés, c'est la qualité de l'enseignement qui est en jeu", estime cet enseignant.

Catherine Lagrange
quel scandale !!!!

"Mais contrairement à la mobilisation contre le CPE, le relais médiatique de cette grogne est faible."

Il est vrai que l'ampleur de ces deux mouvements sont similaires et on devait les traiter de la même manière !!!!!



Un blogue de plus...
Il faut se rendre à l'évidence. Quand les caisses sont vides, un mouvement jeune (donc forcément pas sérieux ) qui revendique de l'éducation (donc forcément un truc non tangible), ça s'accomode mal avec la mode du pouvoir d'achat qui est un truc sérieux et bien matérialiste ....

J'ai pensé à dire que mouvement lycéen = pas sérieux ?

Et puis après tout, les jeunes ne regardent pas les JT , ils vont pas se décarcasser pour eux hein ... ;)
Aux éventuels journalistes oisifs qui chercheraient à informer le public de ce mouvement, qui, quoique dispersé n'en est pas moins tenace...

(et faut il l'être pour tenir bon depuis le 22 février malgré le mépris du ministre qui ne reviendra pas sur ses décisions, dit il, et de ses recteurs qui se refusent tout bonnement à recevoir les délégations de professeurs, et même à daigner leur répondre
et malgré l'indifférence générale de médias bien trop préoccupés par le désespoir d'Elephant Man, le petit bibi, les talonnettes, les enjeux des surprises que nous réservent les estimations des sondages, les éternelles fluctuations, le grand méchant loup et son âme damnée ou la Pietà de la jungle)

... à ceux là et aux curieux, je communique l'adresse du blog de mon lycée: clic
et puis celui des lycées avoisinant que l'on peut trouver facilement sur ce lien !

Amicalement !
Je suis à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et on a eu le même problème pendant le mouvement pendant la LRU. J'ai contacté Reuters et l'AFP pour leur envoyer des communiqués qui n'ont jamais été repris. Etant une ancienne du CPE (ça fait un peu vétéran) et occupante de la Sorbonne, je peux dire que les couvertures ont été totalement différentes car même au début du mouvement du CPE, il y avait une couverture médiatique assez importante et je pense que ça a beaucoup aidé dans l'amplification du mouvement (peut-être que je me trompe).
Comme à Saint Nazaire on eu de la peine à faire venir les médias nationaux lors de leur grève de la faim qui a duré 19 jours pour obtenir leur salaire que le sous traitant d'AKER YARDS avait arrêté de payer.
Le départ aujourd'hui du MSC POESIA a permis un déblocage car les citoyens de St Nazaire étaient prêts à tout
franchement, les journalistes ne doivent pas chercher trop trop, là. je ne suis que prof, et j'ai des nouvelles qui m'arrivent tous les jours, plusieurs fois par jour, pour m'annoncer que tel ou tel lycée entre dans le mouvement, que le lycée sera bloqué dès 8h demain..
donc, je vous préviens, mes chers : demain, vous pouvez aller dans à peu près n'importe quel grand lycée de 93,91,94, je pense que vous y trouverez qqch. Et si vous essayez juste de vous tenir au courant un tout petit peu avant, vous êtes même sûrs de trouver qqch d'intéressant.
On parle de blocage au lycée depuis au moins une semaine, je vais me mettre à douter de la capacité des médias à réagir...
[i"]Mardi 1er avril, plusieurs milliers de lycéeens ont défilé dans plusieurs villes de France. Diificile de connaître l'ampleur de la mobilisation : la différence entre les chiffres avancés par les organisateurs (entre 11000 et 13000), et ceux de la police (45000), est importante."

Si ce n'est pas une coquille... Joli poisson d'avril de jeunes engagés et qui se jouent déjà de l'entourloupe médiatique.
une vidéo par des lycéens que je trouve vraiment jolie:
http://www.youtube.com/watch?v=ojB-BJDLONY

non violente, silencieuse, symbolique avec les bougie qui s'éteignent, ils n'aurait pas fait mieux en 68. Suffisamment fort pour le 20h je ne sait pas, mais c'est le genre de truc qui moi me remonte un peu le morale...
Les explications des journalistes et de la correspondante de l'AFP pour ne pas évoquer le mouvement des lycéens ne me convainquent pas : lorsqu'il y a des victimes de fait divers à faire témoigner, les mêmes journalistes, caméras et micros savent les trouver : ce quasi silence, qui fut encore plus flagrant en automne lors du mouvement étudiant, vient en fait d'une représentation du monde où on écoute davantage le patron que le syndicaliste, le faux expert médiatique ou le philosophe en chemise décolletée et au brushing impeccable que le vrai spécialiste, bref une idéologie qui ne dit pas son nom, où le centrisme sera mieux vu que la révolte, la réforme néo-libérale que l'avancée sociale, etc..
«Diificile de connaître l'ampleur de la mobilisation : la différence entre les chiffres avancés par les organisateurs (entre 11000 et 13000), et ceux de la police (45000), est importante»

Etes-vous sûr que les estimations sont faites dans ce sens ?

Pour être lycéen, je déplore que ces manifestations ne soient pas relayées sur les médias de masse. Ca participe à rendre le mouvement impopulaire, parcequ'il n'est ni expliqué, ni décrit.
D'un autre côté, après les réformes Fillon (vers 2005 je crois), après la crise du CPE, et maintenant ça, comment ne pas lasser la population ? C'est indéniable qu'à force, les gens vont vraiment finir par croire que les lycéens "cultivent leur idéologie de grévistes"..

Le pire c'est qu'avec ce gouvernement, je crains qu'une partie des lycéens/étudiants se lasse et finisse par ne plus se défendre (pour ceux qui considèrent que ces changements sont une atteinte à ce qu'ils ont de bien). Couper la communication et l'information, ça contribue à diminuer très fortement l'ampleur des évènements. Sans faire d'amalgame, mais c'est l'exemple qui me vient à l'esprit, on peut parler de la Chine qui maîtrise ses informations à propos du Tibet.
Les lycéens ne votent même pas, ils ne trouvent pas de pétrole, foutent la pagaille et Créteil n'est pas Neuilly.
Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'il y a des manifestations quand on tente de dégraisser le mammouth.
Heureusement, Allègre ne devrait pas tarder à retourner au gouvernement;
il va remettre de l'ordre là-dedans.
D'ailleurs, Sophie Gindensperger les trouve tellement nombreux qu'elle ajoute un "e" à Lycéens :-) (deuxième ligne). C'est dire si l'heure est grave.
C'était notre rubrique "Pour le remaniement présidentiel".
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.