311
Commentaires

Les canto-gagas

Dans l'emballement final autour de "l'opération Canto"', dans cette apothéose

Derniers commentaires

Je suis à la Nef depuis 4 ans. On y est obligatoirement sociétaire, c'est à dire que l'on doit acheter des parts du capital.
Les services bancaires ordinaires (chéquier, carte, virements...) sont gérés par le crédit coopératif car la Nef n'a pas d'agence.
On ne m'a JAMAIS proposé de produits
Chaque année, on reçoit les comptes, la liste des prêts octroyés, on va aux AG...
Il n'est pas possible d'avoir de découvert à La Nef, Je ne sais pas ce que cela signifie, je n'ai jamais essayé. On est responsable de ses sous, on ne dépense pas plus que ce que l'on a.
Je pense que c'est une banque différente, mais nous ne sommes 26 000.
Allez voir leur site pour en savoir plus. Le projet de banque éthique européenne avancez, nous serions 85 000. C'est peu.
ça pourrait être un contrepouvoir
Mais personne ne sait combien d'argent a été retiré ?
J'ai fermé un compte au Crédit Lyonnais et vais déposer la somme sur mon compte Nef mais j'ai pas l'impression que le système ait vraiment bronché...
Ou alors ils disent rien, de peur qu'on le fasse vraiment ?
Comment savoir ?
C'est pas faux non plus.
Ce qu'on reproche à Cantona, c'est d'avoir provoqué (sans doute bien involontairement au final !) un débat dont on ne veut pas que l'opinion public s'empare : Le système bancaire, la monnaie, la spéculation, le crédit, la dette... Cantona a provoqué des discussions chez les gens, qu'aucun Lordon ne provoquera jamais. C'est peut-être ça qui dérange les gens qui savent. Les "sérieux".
Al ' aradio , les journalistes ont continué à ricaner ce matin ,
puis lu dans le Canard , après le ricanement d'usage contre Cantona , un petit rappel : Zidane l'intouchable , celui devant qui il est de bon ton de se prosterner car il va dans le sens du poil démédias , Zidane VRP pour le plus grand bien des vautours de la FIFA :

- Une annonce qui aurait du faire faire des vagues : le mondial du foot qui aura lieu au Qatar par 50° à l'ombre , avec stades climatisés dans les moindres recoins pendant un mois complet .
Retombées atmosphèriques garanties .
Grâce à ce monsieur Zidane qui a reçu 1 million d'euros pour avoir obtenu la signature de ce contrat .
Le même Zidane semeur de zizanies auteur , sur le terrain , d'un "coup de boule" en fin de carrière , devant les yeux de millions d'enfants tenus de le vénérer , devant son fils .

Sus à Cantona l'électron libre . Sus à son épouse , ce que le canard misogyne ne pouvait manquer de faire .
Vive les vieux .
ça aura au moins permis de tester la virulence des inconditionnels de Cantona...
Eh eh !! Le Canto !!! Il a été totalement dépassé par cette histoire !! Le mec répond à un journaliste de Province, entre la poire et le fromage. On lui demande ce qu’il pense des grèves contre la réforme des retraites (comme si son avis sur la question avait le moindre intérêt !!!), comme il n’y connait pas grand chose, il lance un truc sur la façon de faire tomber le système (et sur le fond, il est loin d’avoir tort : Le système repose sur les banques, et elles sont intouchables !).

Manque de pot pour lui, l’interview est filmée, et se met à “buzzer” sur le net, son idée est reprise, comme souvent sur internet, l’effet boule de neige est intense. Lui, sans doute, est déjà passé à autre chose, ne se rappelle même plus de son interview (elle date d’il y a 2 mois quand même !!!), et au final, se retrouve totalement piégé : Soit il revient sur ce qu’il a dit, et il passe pour une grande gueule. Soit il ne revient pas sur ce qu’il a dit, mais ne retire pas l’argent. Et il passe pour une grande gueule. Soit il retire son fric mais… Pour le mettre où ? Il ne doit pas avoir 500 € sur son compte bancaire ! Et donc, dés le départ, il était sûr qu’il allait passer pour un con et un dégonflé dans cette affaire !

Or, plus ou moins volontairement, Canto a permis au moins une chose : On a, depuis une semaine, parlé du système bancaire. Des gens qui ne s’étaient jamais posé de questions se sont mis à s’en poser. Certains ont sans doute découvert certaines choses. Peut-être que le début d’une amorce d’un embryon de prise de conscience s’est fait. C’est déjà ça.
J'ai un ami qui a été sans-papiers, qui a écrit un livre racontant son histoire (publié en janvier), dont j'ai été un des relecteurs. Parmi ses déboires dus à sa situation, il y avait le problème du compte en banque. Sans papiers, il ne pouvait évidemment pas s'ouvrir un compte en banque. Mais ses employeurs (au noir, bien sûr) voulaient parfois ne le payer que par chèque. Comment récupérer son argent, dès lors ? Il avait besoin de l'intermédiaire d'une personne ayant un compte, récupérant l'argent et le retirant pour lui. Mais deux fois sur trois, il se faisait arnaquer, l'intermédiare gardant tout ou une partie de la somme. Voilà ce que c'est la situation d'une personne sans compte en banque. Un élément de plus pour mesurer l'absurdité de la proposition de Cantonna.
Quelle revolution !

Tous les marches ont cloture a la hausse en Europe et qui continuent de grimper aux USA.

Ah tiens ! ca c'est un concept : faisons disparaitre le capitalisme en poussant les marches a la hausse ...

Refaisons une autre revolution demain le 8 !
[large]Au fait combien de nos révolutionnaires commentateurs ont pratiqué le retrait ?[/large]
Mazette! Vous prenez cher aujourd'hui Daniel!
Peut-être cette dernière phrase était trop vite expédiée.

Bon... je retourne à ma lecture, Mme Mireille nous à demandé un compte-rendu.
Enfin le gars qui parle de révolution, qui vire 750 000 euros d'une banque dans une autre, parle de retirer publiquement 1500 euros (et ne le fait pas) c'est pas un peu du foutage de gueule ?
Quand à sa révolution... elle a au moins eu le mérite de faire prendre conscience à tout un tas de gens qu'il faudrait des banques alternatives non spéculatives, c'est déjà ça !
Mais Canto lui il a viré une partie de ses sous au crédit agricole, il a du confondre agricole et coopératif, à cause de la coopérative agricole ??? ;-))))) Et je pense qu'il doit en avoir encore un peu dans quelque paradis fiscal, non ?
Imbécile ? certainement pas mais il a pris les gens pour des imbéciles, en tout cas alors arrêtez de prendre sa défense !
"Comme s'il était impossible, aussi, de dire publiquement qu'on peut être un grand footballeur, avoir été recruté par Ken Loach et, politiquement et économiquement, proférer de parfaites imbécillités."
Dites vous?
Mais qu'est ce qui est une imbécilité?
L'idée qu'un "bankrun" peut couler les banques et le Système?
Que vouloir un "bankrun" est dangereux pour le Système?

M'enfin Cantona parle d'un moyen efficace pour faire la Révolution (foutre en l'air le Système) si on veut vraiment. L'alternative sauvage des têtes de banquiers et financiers sur les piques des grilles de Matignon et l'Elysée est moins "imbécile"..?

A moins que ce soit l'idée même de Révolution qui soit imbécile! Dans ce cas...
Pour rappel...
14 juillet 1789: Rien
Signé Louis.
sympa le titre de votre article sur Rue89 : "Quelqu'un peut-il dire à Cantona que son idée est stupide ? "
Vous l'avez édulcoré pour éviter des commentaires acerbes sur votre propre site, ou c'est Rue89 qui en a remis une couche?

Je vous conseille d'écouter Jorion ce matin : http://www.dailymotion.com/video/xfzfhv_les-matins-paul-jorion_news
Un petit peu plus de nuance dans votre jugement ne serait pas de trop .

J'ai notamment un peu de mal avec les sous-entendus nombreux rabaissant les footballeurs qui n'auraient nécessairement aucune légitimité de citoyen pour parler d'économie (ha, cette populace, qu'elle fasse du sport et ferme sa gueule sur les questions de société... il faut laisser cela à l'élite intellectuelle parisienne).

Certes, sa parole n'a pas la même pertinence que celle d'un chercheur en économie... mais n'en n'a pas moins que celle d'un journaliste spécialiste des médias... tous les deux parlent de sujets qu'ils maîtrisent mal.
Je ne pense pas non plus que ce soit une imbécillité, mais le fait même qu'une simple idé.e soit devenue par la magie du net un appel, et que lémédias en aient parlé, est une preuve de pertinence. Que ce soit ou non une imbécillité n'a pas d'importance, à mon avis : si des gens s'en emparent et s'en servent pour essayer de faire pression, ça a une valeur intrinsèque.
Les banques ne communiqueront pas si beaucoup de gens ont retiré leur argent, ou tenté de le faire, de toutes façons, car autrement, il y aura une autre date, et ça risquera d'enfler d'une date à une autre. Quand il y a eu le boycott Danone à cause de la fermeture des usines Petit lu, Danone a prétendu qu'il n'y avait eu aucune incidence sur ses ventes. Alter Eco était allé voir ses comptes semestriels et avait vu que la baisse était petite mais sensible (jusqu'à 5% dans certaines sociétés). L'intérêt d'une société boycottée est de dire qu'il n'y a eu aucun mal, même si ça a été une catastrophe. Or, il est difficile dans le cas de ce Bank Run, d'avoir des informations fiables autrement que par les banques. Les sources potentielles manquent, et les premières fois, ça ne peut avoir un résultat très spectaculaire.

Le principal, c'est de leur faire peur. L'intimidation, ça peut payer.

Mais cette situation met le doigt sur quelque chose de très fâcheux.

En fait, il y a si peu de leaders dans la société actuelle, l'opposition est tellement maltraitée et si soucieuse de respectabilité, qu'il n'y a qu'un ex footeux, ex comédien, avachi sur son fauteuil, pour entraîner des mouvements de foule, malgré le scandale des banques qui nous ont précipités dans la crise, et qui, sous couvert de marchés, continuent de nous étrangler, avec la complicité du FMI et de nos dirigeants.

C'est un symptôme de recul évident de la démocratie. J'ai entendu ce matin Martine Aubry sur France Inter qui disait qu'elle était en train, avec le PS, de construire un programme. Mais il fallait hurler quand les banques ont été renflouées sans contrepartie.... Après, c'est trop tard.
Il faut hurler quand l'ennemi est à nos portes, et qu'il faut empêcher d'ouvrir, pas quand la porte leur a été ouverte, parce que là, il faut cogner dix fois plus fort et on n'a quasiment plus aucune chance.
Vu l'heure, je fais court... Vous avez vu le Cantona ? Il a fait préparer puis n'est pas venu... Il a retiré puis à ouvert un compte ailleurs. Les supporters de King Eric sont des niais ou quoi ? Bon, je file chez BHL (beurk c'était la semaine dernière).
Allez, je vais répondre à tous les imbéciles d'ici, qui se laissenr encore berner, cette fois-çi par par le "pôvre canto".
Allez donc demander à sa femme, QUOI, vous ne connaissez pas sa femme : la belle RACHIDA BRAKNI......Ah vous commencez à comprendre, enfin....La belle donc qui fait la pub pour LCL.....C'est-y pas "bô" çà ??????
Alors : HEUREUX........
pourrait-on avoir une estimation journalistique dans un avenir proche du pourcentage de gens qui ont suivi l'appel qui n'en est pas un de Cantona ? Ca, ça peut être intéressant également.
Chez Taddeï sur fr3, jeudi 2 décembre, il y a eu une séquence-débat animée à propos de la "cantonade", entre Paul Jorion et Catherine Lubochinsky. Le site Agoravox consacre un long, très long décryptage à cette passe d'armes chauffées à blanc !


PS : pardon pour la redite éventuelle, la flemme de lire les 200 coms qui précèdent.
Ha bon Cantona est un imbecile!!!
Moi personnellement je ne le pense pas ,peut être ceux qui se croient inteligent
Car ce n'est pas la façon de dire quelque chose qui doit etre interpreter,mais ceut qu'on veut dire et au moment qu'on le dit
DS a au moins un ami : MINC "Canto est un imbécile.

http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/minc-eric-cantona-c-est-un-28636
Honnêtement, je ne pense pas que Cantona ait vraiment appelé à faire s'écrouler le système. Lorsque j'écoute sa vidéo, j'entends plutôt qu'il appelle les syndicats à utiliser cette menace pour être écouté des décideurs, plutôt que le folklore habituel qui est visiblement inutile.

Ensuite, ça lui a échappé (comme Laure Daussy l'a indiquée dans son article) et a notamment été repris par Géraldine Feuillien, mais avec probablement d'autres idées derrière la tête. Ce que L.Daussy oublie de mentionner est en effet l'affiliation supposée de Feuillien, d'une part à des mouvement d'extrême droite (avec un soutient affiché au front national), et d'autre part au "mouvement Zeitgeist" (ce n'est pas très clair pour ce que c'est).

A lire :
http://paris.indymedia.org/spip.php?article4446
http://www.mouvement-zeitgeist.fr/index.php?option=com_kunena&func=view&catid=118&id=13232&Itemid=345#13232
là vraiment Daniel vous prenez parti et vous allez trop loin...

dommage pour votre objectivité habituelle...

clem
Cher Daniel Schneidermann, on sent effectivement que vous vous êtes défoulé dans la phrase finale de votre neuf quinze d'aujourd'hui.
Car enfin...
"Imbécilité", car ça n'est pas vraiment pratique ou faisable? Sous la forme du bankrun, il semble que oui. Mais on peut réfléchir à améliorer le dispositif. Ca a de toutes façons quand même le mérite de proposer une action concrete sur laquelle chacun peut se positionner par opposition à tous ces commentateurs et autres conseilleurs qui ne font que donner leur avis.
"Imbécilité", car c'est dangereux? Peut-être, mais Cantona se place dans une optique protestataire, voire révolutionnaire et on ne fait d'omelette sans casser des oeufs que je sache.
"Imbécilité", car ça n'est pas justifié d'être en colère contre le système bancaire? Sûrement! Surtout quand on s'appelle Christine Lagarde, Baudouin Prot ou Roselyne Bachelot. Vous voilà donc en bonne compagnie! J'espère que ces derniers se féliciteront 1) de cette alliance objective 2) de reprendre à votre compte leur argument coup bas du "chacun son métier".
J'ajoute que Cantona dit dans la fameuse vidéo polémique un truc très vrai et pourtant terrible dans une démocratie : EN FRANCE, MANIFESTER DANS LE CALME, MEME NOMBREUX: CA NE SERT A RIEN.
Rien que pour ça, ça ne mérite pas un peu de d'attention, voire de respect, Monsieur Schneidermann?
"Depuis quelque jours circule sur divers sites un appel à vider vos comptes en Banque a l’appel d’un collectif « bankrun2010 » en partenariat avec le site « stop la banque, lancée par une nommée Géraldine Feuillien, l’intention pourrait paraitre louable. Sauf que derrière certains discours présentés comme contestant l’ordre établi, nous avons encore affaire a une personne liée de très prés a l’extrême droite complotiste et conspirationiste franco belge liée a des gens peu recommandables, des gens comme les sites d’extrême droite « we are change » celui du groupuscule d’extrême droite français d’Alain Soral « égalité et réconciliation » et celui des franco américains de « solidarité et progrès » de Jacques Cheminade et Lyndon Larouche."

Indymédia

Ça a peut-être été déjà signalé quelque part, et ça reste évidemment à vérifier, mais c'est donc pas tellement certain qu'on ait été en présence d'un si bel appel au Peuple que ça (sans que Cantona n'y soit pour quoi que ce soit, d'ailleurs).
L'appel de Cantona, en soi, est très loin d'être une idiotie inutile.

Même si, comme je le pense, suivre son appel ne fera rien péter du tout, et même si c'est vrai que si ça pète, c'est les pauvres qui morfleront en premier, le principal, c'est que sa notoriété a contribué, de manière simple et efficace, à mettre une fois de plus sur le devant de la scène médiatique la colère du peuple et la perfidie du système.

Les avantages : c'est une action ponctuelle fortement médiatisée, qui contribue, comme d'autres, à réveiller le peuple, à soulever des débats, à rappeler l'absurdité et l'injustice du système.

Les inconvénients : les journalistes irresponsables vont mettre l'accent sur la bêtise du projet et sur son échec ; du pain béni pour nos dirigeants, qui vont se servir de cet exemple pour tenter de ridiculiser et de décrédibiliser les mouvements contestataires.

Nous verrons si les avantages de cet appel de Cantona auront été plus forts, à la longue, que ses inconvénients. Nous verrons si le peuple sera dupe des mensonges des défenseurs du système. Nous verrons, en 2012... Luttons contre le désespoir !
Moi je prendrais la défense de DS. Je trouve qu'il dénonce juste, une saillie de Cantona sans grande envergure, voire un peu populiste (ah si c'était le Pen qui avait fait cette proposition...) (bon, là je vais en prendre plein la g...)
Ce qui est ensuite proposé, suivant la saillie de Cantona, c'est l'expression d'une révolte, OK, je la partage, mais l'action et ses conséquences n'ont pas été réfléchies et le tir de barrage fait ici même montre le peu de conscience politique de pas mal de monde. On casse tout, et on met quoi à la place. Il n'y a que peu de messages constructifs qui font part de propositions cohérentes. Alors avant de tacler DS, faites un peu marcher vos méninges ! Si on veut changer le monde, ce n'est pas en se tirant dans les pattes les uns des autres, sous l'oeil goguenard de la bande a Sarko.
L'initiative de Cantona a au moins un effet positif, que beaucoup d'observateurs ont signalé : elle contribue à nous conforter dans l'idée que les banquiers ne sont pas nos amis.

Depuis longtemps, la doxa marxiste, qui s'est diffusée un peu partout, oppose "les travailleurs" au "patronat". Certes, ces "patrons" étaient désignés généralement par le terme "le capital", mais les pauvres considéraient généralement que c'étaient les partons qui les exploitaient. Aujourd'hui, nous prenons conscience que ce ne sont pas "les travailleurs", au sens strict, mais tous les citoyens (retraités, chômeurs, étudiants, etc...) qui sont exploités.
Les banquiers cherchent depuis toujours à donner d'eux une image positive. Pour nous faire oublier qu'ile sont les maitres, ils flattent notre ego en nous lissant croire, par exemple, qu'ils sont "nos partenaires" et qu'ils nous aident à faire fructifier nos économies. Une grande partie de leurs communication vicelarde repose sur ce paradigme..

Petit à petit, aux yeux de l'opinion, l'image des banquiers se salit. Avec uns seule petite phrase, Eric Cantona réduit spectaculairement l'effet produit par les campagnes publicitaires que les banques nous infligent sur tous les médias.
http://www.youtube.com/watch?v=UsvIcfvBgaM&playnext=1&list=PLBD415CBBE82A2F59&index=4
http://www.facebook.com/event.php?eid=134534563267273

"Suite à la demande du ministre, nous devons annuler ce groupe sous menace de poursuite. Respectant les lois de la république, nous preferons laisser chaque personne décider de son action sans lancer d'appel. Il est vrai qu'une demande de manifestation aurait du etre faite par l'organisatrice Géraldine Feuillin. Nous précisons qu'il est impossible de changer le nom du groupe donc nous sommes obligé de le garder (trop de membres, Facebook empeche de changer le nom)."

????
Oulala on va avoir droit à une leçon de morale de DS si ça continue à chauffer sur le forum ;-)

Blague à part, je trouve que le vrai sujet est plutôt : comment les médias se sont débrouillés pour ridiculiser Cantona et son idée "gauchisante". Ça a drôlement bien marché, même @si y participe.
Cher D.S.
Depuis quelques jours, vous vous efforcez personnellement, dans vos billets comme dans les choix éditoriaux, de donner des gages d'impartialité. Si telle est votre préoccupation, tant mieux.

Mais là, ça tourne au grotesque !

Voilà maintenant que vous vous attaquez à la compagne d'Eric Cantona, victime collatérale d'un buzz qui a au moins le mérite de révéler la défiance manifeste d'une bonne partie de la population vis-à-vis des institutions (bancaires pour cette fois).

Vous auriez au moins pu, dans votre suivi de l'article de bigbrowser, attirer l'attention des asinautes sur le contenu des commentaires des lecteurs, pour la plupart très critiques vis à vis du procédé!
Désolé Mr Ledermann, mais à voir les réactions méprisantes ou haineuses des banquiers, économistes et autres médiacrates je me dis que Cantona a peut-être mis dans le mille,finalement ! Et en tous cas son initiative a au moins le mérite de pointer les vrais responsables de la misère dans laquelle on s'enfonce peu à peu . A moins que vous ne préfériez les pétitions et les manifs , voire même les élections de 2012 ?
alors là le coup bas ! le forum était déjà bien chaud....mais là dénoncer l'appel de Canto parce que sa femme a fait de la pub pour LCL, ça risque de le porter à ébullition ! alors jouons à la sarko ! pouf pouf au hasard, ce vite dit est signé la récation,est ce Laurre Daussy, une ancienne du figaro ? je vous laisse faire les racourcis.

donc parce que Canto était joueur de foot il doit penser comme ses pieds, parce que nicolas Hulot a fait le paris dakar il ne peut etre écolo, parce que Mémenchon a été ministre socialiste, il ne peut faire que du socialisme etc... l'évolution dans une vie humaine n'est pas possible ?

ceci dit comme DS se fait un peu allumé, reconnaissons lui au moins le fait d'avoir créé cette espace de dialogue qui se retourne contre lui ce jour, ce que vient de dire Stigler sur FC. internet est un outil qui permet le retournement des positions.
Il me semble que les critiques injurieuses à l'égard de "l'appel d'Eric Cantona" reflètent plus une servilité vis à vis d'une pensée dominante qu'une réelle réflexion.

Non que j'aie une quelconque sympathie pour cette star d'un jeu qui m'indiffère mais bien parce que ce genre d'action peut faire éclater au grand jour nombre de comportements illégaux des banques, ainsi que leur incapacité à remplir leur rôle.

Toutes ces critiques "oublient" un fait fondamental : il s'agit de NOTRE, de VOTRE argent dont nous sommes censés pouvoir disposer comme bon nous semble !

Que les disponibilités fiduciaires (en liquide, billets et espèces) des banques ne dépassent pas 2% des dépôts est une situation décidée par un panel de banquiers dans la plus totale opacité.

Mais ces banquiers agissent de fait comme s'il s'agissait de leur argent, qu'ils daignent, ou ne daignent pas, mettre à notre disposition. Bien que cet argent serve, dès la première milliseconde, à "travailler" au profit des dites banques, il est impossible de retirer au guichet l'argent du chèque que vous venez de déposer. "Question de vérification" s'exclameront en coeur nos chers (au sens propre du mot) banquiers ... sauf que ces vérifications prennent environ une milliseconde (je le sais, j'ai travaillé pour certaines banques).

Qu'on me cite les lois autorisant à limiter les retraits
. Il s'agit en fait d'un vol pur et simple de la part des plus ardents défenseurs du droit à la propriété. Et c'est bel et bien une mise sous tutelledes particuliers par les banques totalement illégale.

Cette limite ne se retrouve d'ailleurs pas, sauf exception, dans les contrats que nous signons. En général on la voit sous forme d'affichette à l'entrée de l'agence.

On n'en finirait pas de faire la liste des abus et délits commis par les banques, des associations comme l'AFUB croulent sous les plaintes.

Ceci étant cet appel à retirer massivement son argent des banques n'aura, à mon avis, guère d'effet :

- D'une part j'y réfléchis depuis une bonne quinzaine d'années et j'en suis arrivé à la conclusion qu'il faudrait qu'environ 1 million de personnes, rien qu'en France, le fassent simultanément pour que les premiers effets importants se fassent sentir.

- D'autre part cela n'ébranlera en rien l'ensemble du système n'en déplaise à nos "commentateurs autorisés".

Mais la conséquence que cela peut avoir est de dévoiler au grand jour et à grande échelle les myriades d'irrégularités (euphémisme !) dont les banques sont quotidiennement coupables.
C'est Canto qui a recruté Ken Loach pour Looking for Eric et pas le contraire, je crois.

Canto est à l'origine du projet et il est un des producteurs. Il utilise Ken Loach. Comme réalisateur, bien entendu.
Daniel, vous avez de la famille dans la Banque?
Je suis effaré de voir que cette "déclaration" de Cantona, qui n'est en fait qu'une sorte de saillie, somme toute pleine de bon sens, filmée sur un coin de canapé par un téléphone portable, puisse provoquer autant de réactions outrées d'à peu près tous les commentateurs en place.

Pourquoi y accorder tant d'intérêt ? Les esclaves médiatiques du système doivent-ils à tout instant, hystériquement, donner à leurs maîtres des gages de soumission ? Si les mots de Cantona sont "irresponsables", comment doit on qualifier les banquiers et leurs politiciens affidés qui sont la cause directe et unique de tout ce [s]bordel[/s] bazar que les petites gens ne finiront jamais de payer ?

Mais je suis un esprit simple, je reste persuadé que pour régler un problème, il faut s'attaquer à ses causes. En l'occurrence le comportement de charognard des "financiers". Naïf que je suis...
Pourquoi tant d'échauffement (buzz), DS? Au lieu de prendre les médias sous votre loupe, vous ne faites que répercuter leurs "arguments" qui se font à coup d'assertions non contrôlées.

Profondément décue par votre prestation des derniers jours
>>Comme s'il était impossible, aussi, de dire publiquement qu'on peut être un grand footballeur, avoir été recruté par Ken Loach et, politiquement et économiquement, proférer de parfaites imbécillités.

Vous mettez un footballeur, mon boulanger, un strauss-kahn ou mon petit neveu de 5 ans à la tête de l'état et je pense que la situation économique serait exactement la même que celle que nous connaissons aujourd'hui (ha! les illusions démocratiques).
C'est sûr que les "faut prendre le vélo" quand le pétrole explose à la bourse ou les "la crise est dernière nous" c'est beaucoup plus sérieux (c'est certainement le diplôme et le statut social qui fait ça, Bourdieu a bien expliqué ça)
Des imbécillités? Pourquoi ça? Ce serait effectivement un moyen de mettre à genoux le système financier. Et de toute façon, qu'aurait-on à perdre? Dans tous les cas c'est nous les dindons, alors qu'on précipite un peu plus vite un système au bord du gouffre qui ne survit que grâce à nos milliards à nous, je vois pas le problème.

De toute façon il va bien falloir que ça s'arrête, d'une manière ou d'une autre, et nos dirigeants ne feront rien en ce sens, même pour réformer un minimum. Ça va venir de nous, c'est obligé, on est acculés. Faut ouvrir les yeux. Ou accepter et continuer à se faire plumer jusqu'à la dernière plume, c'est vrai qu'on a le choix.

Ouais alors le mec c'est un footballeur (sous-entendu un crétin), n'empêche qu'il met les pieds dans le plat, et ça a son mérite, que ce soit fait maladroitement ou pas.

Attention au syndrome du larbin qui vous guette, Daniel.
(C'est bien la première fois que j'ai l'impression de lire ici un billet de JM Apathie)

Effectivement, techniquement vider ses comptes c'est nul. Les banques risqueraient de fermer et si elles ferment alors la...

Plus de crédits à la consommation,
Plus de spéculation sur les monnaies,
Plus de spéculations sur les matières premières faisant exploser leur prix quitte à provoquer des émeutes dans les pays pauvres,
Plus d'achat/vente automatique par logiciel des actions,
Plus de frais de découvert à des gens qui n'ont pas assez d'argent pour finir le mois,
Plus de filialles dans les paradis fiscaux,
Plus d'objectifs de ventes de produits dérivés,
Plus de bonus hallucinants pour une infime minorité du personnel,

Alors oui, ca demandrait un peu d'organisation, peut-être en montant des "banques coopératives" entre citoyens (idem pour les entreprises) permettant ainsi de gérer l'argent de manière un peu plus raisonnable...

Je rêve peut-être, mais cette idée de montrer aux banquiers que le citoyen est aussi capable de sanctionner leurs agissements, personellement elle me plait beaucoup.
Et bien, faut-il que ce soit une bonne idée de Cantonna pour que les démonstrations de son imbécilité soit aussi fades, aussi creuses, aussi ineptes.

Mince, le peuple trouve enfin le moyen de montrer qu'il a encore du pouvoir, hors les media, hors les manifs bien tranquilles organisées par les syndicats, et bien ce n'est que stupidité selon nos suprêmement éclairés d'en haut!

Evidemment, on prend le cas extrême où on arriverait à faire capoter les banques, on dit que c'est stupide parce qu'il n'est pas possible de retirer tout son argent d'un coup, mais réfléchir sérieusement aux intermédiaires: faire peur aux banques, retirer non pas tout son argent, mais tout ce qu'on peut se permettre pour montrer enfin que le système actuel ne convient pas, ça non, il ne faut pas essayer d'analyser cette possibilité.

Ah la niche le peuple, tu sortiras quand on t'y autorisera, pense pas, c'est pas bon pour toi.

Je suis très déçu par le manque de recul d'@si sur ce coup là.

Caricaturer une idée pour la faire passer pour stupide, caricaturer un mouvement sans précédent, je ne suis pas sûr que vous en sortiez grandi.
Canto a dit tout haut ce que plein de gens pensaient tout bas. Et avaient envie de faire. Il l'a dit avec ses mots à lui, ben oui, il est popu, le gars. Et y'a que ceux qui savent qui ont le droit de l'ouvrir. Et ça, on le savait déjà. Mâme Lagarde l'a dit, qu'il laisse "ceux qui savent" bosser pour le bien commun (hahaha) et qu'il retourne jouer à la baballe...

Car nous, les vrais gens, on a juste le "pouvoir" ... d'achat (c'est bientôt Noël, faut faire marcher la maison Carrefour), et celui tous les quatre ou cinq ans, de mettre un papelard dans une boîte, pour choisir entre les élites de "gauche", et celles de droite. Joli choix : peste ou chicungunhya ?

C'est con, parce c'est qu'à partir d'un interview (personne ne se rappelle plus où, exactement) ce sont les gens qui ont repris l'idée de ce bon Canto à leur compte.

Alors, moi, je trouve ça plutôt sympathique. Même si ça ne sert pas à grand chose. Sauf peut-être à emmerder le gouvernement. Et à faire prendre conscience aux vrais gens qu'on les prend pour des cons.

La preuve...

De toute façons, les manifs de cette année n'ont pas servi à grand chose non plus, Bernard et François ont renvoyé tout le monde à la maison... C'est Noël, je vous dis, on a autre chose à penser que changer le monde.

Et pis tiens, j'ai lu ça hier sur le ouèbe :

l'appel de "bankrun" récupéré par les fachos ?
Juste envie de l'écrire aussi... : Daniel, votre billet n'est vraiment pas terrible...
1. : Canto a effectivement été repris à l'insu de son plein gré
2. : Le fond du problème est réel : les banques et la spéculation et la réaction massive de la population condamnée au silence, ca c'est une info intéressante
3. : Les transferts massifs vers d'autres banques, ca c'est intéressant. Dès que je me suis débarassé de mon prêt au CA, je bouge à la NEF...
4. :on ne demande pas à arretsurimage de hurler avec les loups, mais de prendre le temps de réfléchir.

... Bon: vous l'invitez quand, Canto !!?
Selon wansquare >< Ici ><, Cantonna aurait vire 750 000 euros depuis le compte qu'il a annonce vouloir vider, sur un compte du credit agricole

Ca rend les choses plus faciles et moins "risquees" quand meme pour le lanceur de "l'appel"
"Que l'opération "je vide mon compte" soit non seulement impraticable (très peu de guichets permettent des retraits massifs en espèces) mais d'abord stupide et dangereuse pour les déposants eux-mêmes"

Dangereuse, certes. Stupide, vous vous oubliez Daniel. Les gens qui ont cliqué n'ont peut être pas réfléchi trop court. Ils ont peut être réfléchi plus loin que vous, ou différement de vous. Il me semble que vous mesestimez l'espoir secret que "ça" tombe, que les choses changent, enfin, que le carcan des connards incompétents mais possédants se désserre, et tant pis s'il faut une phase d'anarchie entre les deux. Vous semblez ne pas imaginer que l'imaginaire populaire, des fois, aspire à la purge.
Si vous aviez écouté Paul Jorion, ce matin sur france Culture, Daniel, vous auriez entendu que son analyse des propos de Cantana est plus nuancée que vous le laissez entendre.
l'opération ... stupide et dangereuse....parfaites imbécillités...Un 9/15 totalement à charge qui fait l'impasse sur un contre exemple concret à ces affirmations péremptoires



Le Président Islandais : « On a laissé les banques tomber et on ne s’en porte que mieux »
03 Décembre 2010 Par Jean REX


2 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Alors que le peuple irlandais est aux prises avec le monstre financier qui menace de le dévorer, le président d’Islande, pays qui a lui aussi dû faire face à l’effondrement de son système bancaire, a déclaré qu’il valait mieux laisser les banques faire faillite pour préserver l’intérêt général. Pour l’instant, les dirigeants européens persistent à croire que pour rétablir l’économie, on ne peut pas se débarrasser des banques parasites, à l’opposé de la seule alternative qui nous reste : établir un Glass-Steagall global pour liquider les activités spéculatives et rétablir un système de crédit pour alimenter l’économie réelle.

Dans une interview avec l’agence d’information financièreBloomberg, Olafur Grimsson a dit : « La différence [avec l’Irlande] c’est qu’en Islande nous avons permis aux banques de faire faillite. C’étaient des banques privées et on n’y a pas injecté d’argent pour les maintenir ; l’Etat n’a pas porté la responsabilité de la faillite des banques privées. »

Début 2010, lorsque le gouvernement islandais a négocié avec les intérêts financiers un renflouement draconien qui fut ensuite approuvé par le Parlement, le Président Grimsson décida de soumettre cette décision à un référendum. Le peuple rejeta unanimement (93%) le plan de renflouement.

« L’Islande se porte bien mieux qu’attendu », a déclaré Grimsson. « Peut-on demander aux gens ordinaires – les agriculteurs et les pêcheurs, les enseignants, les docteurs et les infirmières – d’assumer la responsabilité de la faillite des banques privées ? Cette question, qui fut au cœur du débat dans le cas de la banque islandaise Icesave, va être la question brûlante dans de nombreux pays européens. »

En Islande, les activités en faillite furent séparées du reste des banques, ce qui permet aujourd’hui d’avoir un système bancaire au service de l’économie nationale.
En effet, de quoi il se mêle celui-là ? Laissons la politique et le social et les commentaires aux spécialistes et à Daniel Schneiderman : ce n'est évidemment pas l'affaire des citoyens, en plus s'ils sont footballeur et acteur (il faut le rappeler pour mieux discréditer), où on va ?

Vu le déficit des politiques, les choses intéressantes viendront des citoyens, dont je préfère les erreurs aux réussites des énarques, elles sont plus profitables au peuple.

Souvenez-vous comme ces sans-culottes étaient ridicules... Mon dieu, ces rustres ! Et qui z'ont tout cassé les églises... C'est pas comme ça qu'on fait une révo !

N'empêche que depuis 1871, on en a tout de même un peu peur de ces imbéciles... qui n'ont pas grand-chose qu'eux-mêmes sur qui compter, quand ils apprennent à compter.
Même si j'aime bien le personnage...

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2010/12/07/au-revoir-quand-la-femme-de-cantona-faisait-de-la-pub-pour-une-banque/#xtor=RSS-3208
Je ne m'en remets pas...demandez au grecs, aux Irlandais, aux espagnols, aux portugais, aux islandais....voyons! n'effrayons pas les banques. C'est imbécile d'oser manifester son mécontentement.

C'est vrai, la finance est trop faible, elle ne s'en remettra pas...décidément n'importe quoi ce matin.

des peuples sont spoliés, tondus...mais c'est Canto qui fait le con? je rêve...facile de s'attaquer à ce type qui a oser dire de cesser de courber l'échine.

En plus...il n'a appeler personne à quoique ce soit...ceux sont les gens qui se sont emparer de sa proposition.

trop facile de s'en prendre à lui..désolé
Oui, on peut parler de simplicité triviale ou de vulgarité populiste dans l'analyse économique d'Eric Cantona.
C'est vrai, les médias ont globalement peu écarté d'emblée l'idée de Cantona et ont, au contraire, plongé dedans, validant ainsi sa supposée légitimité, là où on pourrait/devrait reprocher un manque cruel de compréhension du système économique.

Cela dit, aimeriez-vous que l'on évince immédiatement toute analyse néophyte? Cela reviendrait à laisser aux élites le soin de dicter le Vrai, sans laisser aux petites voix le droit d'exprimer un avis éventuellement contraire et de proposer des alternatives, fussent-elles mal construites.

La capacité des médias à rebondir sur les dires de Cantona prouve certes un manque de recul vis-à-vis du "buzz" populiste, mais démontre également qu'on laisse la place à des idées alternatives sur lesquelles on a le droit, sinon le devoir, de s'interroger.

Non ?
Il a peut-être dit des bêtises avec cet appel à retirer son argent des banques.
mais il a dit vrai en montrant que défiler dans les manifs, ça ne servait à rien. Faire grève, pas beaucoup plus. Alors que reste-t-il au citoyen ? Attendre tranquillement la prochaine échéance électorale ? Oui, mais, comme elle aussi est entachée d'irrégularités : comptes de campagne validés par le conseil constitutionnel alors que les magistrats chargés de les vérifier y étaient opposés, enveloppes krafts, micro-partis, rétro-commissions ... et j'en passe.

Alors ?
Il y a de quoi choquer Daniel Schneidermann : un foot-balleur qui a une conscience politique !!! Un simple citoyen de base qui ose donner son avis !

Ne soyez pas sévères avec le capitaine , chers @sinautes grincheux et autres bachi-bouzouks , il y a de quoi être bouleversé :-(
Le droit de vote , le droit de grève devraient être retirés à tous ces inconscients irrespectueux du Grand Capital , des Grandes Intelligences .
Qu'est-ce que cette notion ridicule de revenus décents face au Dieu Economie et au Saint-Esprit Finance Moooooooooondiale non mais

sans sourire de mona
"Tous gagas devant Cantona" en vite dit.
"Les canto-gagas" en chronique.
"Quelqu'un peut-il dire à Cantona que son idée est stupide ?" sur Rue 89.

Trois titres pour le même texte. Comment ce fais-ce ?
Vous dites Daniel que cet appel est une idiotie, vous pourriez avoir le même avis sur de nombreuses initiatives populaires de boycott
Dommage d'avoir fait un 9-15 sur un buzz et non sur l'épilogue de l'affaire Bettencourt...
Illustration de votre billet : je ne renouvellerais pas mon abonnement.

Je vous laisse, j'ai rendez-vous à la banque....
Pour se passer des banques, il faudrait dès le départ, demander à son employeur (ou à ses clients quand on a une entreprise) de recevoir sa rémunération en espèce (voir en pierres précieuses ou en or car la valeur d'un billet dépend de la confiance que chacun met dans le système financier mondial). Et il faudrait payer ses factures de la même manière.

Eric Cantona a raison sur un point : la liberté laissée aux banques privées dans le système monétaire est dangereux.
Je ne dirais pas que Eric Cantona ait « profér[é] de parfaites imbécillités. » Je dirais qu'il a donné une piste, un indice que des militants plus ou moins utopistes ont utilisé dans une connotation primaire par une action précipité (et populiste).
Il avait réussi dans le football, il s'est raté dans le dessin.
Laissez lui une chance de se lancer en politique, sinon il va faire un caca nerveux et frapper directement dans les forums ...
J'ai été un grand, très grand fan de Canto, mais force est de reconnaître que ce qu'il dit est consternant.

Pas grand monde non plus pour rappeler que ce nouveau révolutionnaire pourfendeur des intérêts capitalistiques n'a pas toujours été si extrémiste dans ses positions: égérie de Nike, de Bic (je dois en oublier beaucoup), apparemment pas trop regardant sur l'arrière-boutique.

Enorme footballeur (au sens individuel très prononcé), moyen acteur, piètre donneur de leçons.

Je suis entièrement d'accord avec DAniel.
"après qu'il ait cheminé souterrainement pendant deux mois"....
Que ce subjonctif me fait grincer des dents!
Je crois qu'il ne faut pas confondre les réactions de capitalistes effrayés dès qu'on évoque de près ou de loin la possibilité de justice sociale, et les réactions avisés de ceux qui, bien que conscients de l'obscénité des injustices et désireux de faire tomber ce système, analysent et tiennent compte des tenants et aboutissants ce qui peut arriver réellement au cas où.
Il ne faut sans doute pas confondre non plus, dans l'appel de Cantona, ce qui est de l'ordre de la réaction indignée et justifiée ciblant l'obscénité du système financier (et là Cantona vise juste), et ce qui est de l'ordre de l'action par trop naïve malgré le souci de bien faire.

Notons ce que dit Lordon dans le billet mis en lien par DS :

"Car, les banques mises au tapis dans un bel ensemble, il faut tâcher de se figurer de la plus concrète des manières ce à quoi peut bien ressembler la vie matérielle. Manger par exemple. C’est-à-dire aller acheter à manger. Payer par chèque ? plus possible : plus de banques. Tirer de l’argent au distributeur ? plus possible : plus de banques. Obtenir un crédit ? plaisanterie ! plus de banques. Reste l’argent liquide au fond des poches. Canto qui se sera présenté parmi les premiers aura sa lessiveuse pour tenir. Mais pour les 90% rationnés, ça leur fera quatre à cinq jours d’horizon, en forçant plutôt sur les pâtes, et juste le temps de se mettre à l’art du jardin potager, car après… Parce qu’il détruit instantanément le système des paiements et du crédit, l’effondrement bancaire général est l’événement extrême en économie capitaliste, arrêt des productions incapables de financer leurs avances, impossibilité même des échanges puisque la circulation monétaire a perdu ses infrastructures, une sorte de comble du chaos matériel, et le monde social n’a pas belle allure lorsque les individus en sont réduits à lutter pour leur survie matérielle quotidienne.

Le syllo de Canto commet donc ce qu’on pourrait appeler une erreur de métonymie : il prend l’accident pour la substance, ou la réalisation particulière pour la généralité. La vérité, si elle manque sans doute de poésie, est que nous avons besoin de banques, nous en avons même un besoin vital. Mais dire que nous avons besoin de banques est une chose, et la question de savoir de quelles banques nous avons besoin en est une autre. Car des systèmes bancaires il en existe de toutes sortes, des pires et des meilleurs. Et l’on pourrait en dire ce qu’on dit déjà de cet autre générique inconsistant, « L’Europe » : ce ne sont pas les banques, c’est cette forme de banque qu’il faut détruire."
L'usage de l'indicatif après "après que" est de rigueur, si c'est qu'on veut bien causer quoi ;-)
J'ai voté. Surtout pour la dernière "insulte"... Bon. Sur le principe, ya longtemps que je le pratique vu que je fluxe et refluxe sur la ligne rouge en partant du principe bien connu que l'argent c'est fait pour tourner et pas pour être mis au chaud. ça va être pareil pour ceux qui vont aller à la tireuse : qu'est-ce qu'ils vont faire du tas de papier ? Hum ?
1e remarque : normalement, les pauvres n'ont pas d'argent à retirer à la banque ; ils ont un compte à découvert et doivent payer des agios.
2e remarque : malgré la caisse de résonance médiatique dans la dernière ligne droite, un peu plus de 30 000 personnes seraient prêtes à agir. 30 000 : c'est environ le nombre d'abonnés à @SI, non ? À peu près 0,005% de la population française, soit quatre fois moins de monde que le nombre d'électeurs de Gérard Schivardi ? Quel succès !
3e remarque : cette histoire de retirer tout son argent de la banque pour faire effondrer le système circule par mail depuis des mois, voire des années, un peu comme l'histoire de l'Africain qui vous propose 1 million de dollars en échange d'un petit service ; bref c'est un bon vieux hoax (on peut discuter du terme, étant donné qu'il y a peut-être un fonds de vérité) que Cantona s'est contenté de relayé par voie de presse… Je suis un peu étonné que personne n'ait relevé ça (je ne l'ai lu nulle part).
« [...] Le site jechangedebanque.org reprend l'idée d'Eric Cantona mais en lui donnant un débouché positif: en effet, on ne peut pas retirer son argent des banques, et ne plus rien faire.[...] »
http://ecologie.blogs.liberation.fr/euro-ecolos/2010/12/jechangedebanqueorg.html
Faire grève aussi c'est idiot. Vous n'êtes pas payé, vous mettez votre usine en péril, vous bloquez l'économie,...
Toute action revendicative est économiquement idiote. C'est même pour ça que ça peut être efficace.
Daniel Schneidermann était en manque de boxon sur les forums. il trouvait que ça ronronnait, tout ça ... alors il a eu une idée ... ;-)
Je plains Cantona parce que ce qu'il a dit légèrement au cours d'une conversation lui a échappé pour prendre une forme complètement idiote. Ca n'est pas lui le responsable, parce que tout le monde en dit, des conneries... not'président, ses ministres et ses ex porte-parole (et dieu sait qu'elles sont souvent énormes), Rachida Dati, vous, moi.
Mais parce qu'il a été relayé par un petit groupe de pression qui s'exprime sur le net, parce que les journalistes reprennent les dépêches et les distordent en vue de "sensationnel", parce que l'économie est telle que Jorion la décrit : une bulle de pythies ou de diseuses de bonne aventure, parce que les banquiers se sont engraissés sur le dos des citoyens qu'on oblige à ouvrir un compte en banque pour y verser leur salaire, parce que les gouvernements néo-libéraux vendent le libéralisme comme inéluctable...
Cantona passe pour un con.
Ne serait-ce pas le journaliste de Presse-Océan qui l'a interviewé le con dans l'histoire ?
Je pense que Cantona est plus qu'un footballeur ou qu'un acteur. Mais qu'il n'a pas la prétention de faire de la politique. Donc je ne concluerais pas comme vous, D.S. .
Faudrait savoir :

- ou Canto dit des stupidités
- ou http://www.liberation.fr/economie/01012306604-les-responsables-europeens-denoncent-l-appel-de-cantona

"Selon moi personnellement moi je" crois que les stupidités on les ignore... on a pas à dénoncer un truc qui sort des pieds d'un joueur de foot... et j'ai lu le texte de Lordon... Finalement, les importants de Bruxelles auraient mieux fait de lancer la fabrication de lessiveuses, car les boîtes à biscuits ce n'est pas ce qui manque.
Mais que fait Eric Besson, le ministre chargé de l'économie numérique contre ces dérives de l'internet !!! (Ah les diatribes que Frédéric Lefebvre nous aurait distillées sur le sujet !!!
Mais que fait le gouvernement ????? (ah, ils sont partis retirer leurs fonds secrets pour les placer dans des paradis fiscaux ?)
Daniel, vous n'êtes pas obligé de conclure votre billet par une insulte.
imbécilités je dirais pas ça. Il a parfaitement raison le Canto: si on fait un bank run généralisé les banques s'effondrent. Après que ça ne serve pas la cause, c'est une autre histoire. Certes on serait probablement plus dans la merde ensuite, mais les banques seraient par terre, il a raison le canto, et Jorion et Lordon ne disent pas autre chose: certes ça marche, mais c'est pas une bonne idée, ça va nous retomber dessus (pour résumer à la hache).
Ah bon!? "timidité des objections"?
Pour ma part, j'ai cru discerner,après un silence méprisant, un certain affolement; non pas sur les possibilités ( ou plutôt impossibilités) techniques immédiates, mais sur la mise en cause réelle et profonde de nos pauvres banquiers, "ruinés?" par la crise; un sentiment profond et enfin net qu'ILS nous prennent vraiment pour des vaches à lait.
Je dirais volontiers "chacun son métier"; mais le citoyen -fut-ce Cantona n'a-t-il pas le droit de dire son mot, quitte à se tromper? Du reste, eux, "ILS" ne se trompent jamais, n'est-ce pas?
partout,PARTOUT, je lis que Cantonna a lancé un appel! Donc, j'ai voulu voir........ J'ai vu.
Or on est loin du 18 Juin, peut être un fort conseil, et encore!(peut être aussi n'ai je pas vu la bonne vidéo)
Excellente façon de faire monter la mayonnaise pour créer l'événement!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.