237
Commentaires

Léjeunes, levaccin, et les menottes

Commentaires préférés des abonnés

et, personne n'a pensé à la vaccination électronique ? ça devrait "solutionner" le problème...

Pour ma part, j'en ai par-dessus la tête de ces injonctions faites aux jeunes d'être solidaires. Prof en lycée, j'ai vu nombre de mes élèves tomber en dépression, d'autres me dire que l'humanité était pourrie et qu'il n'y avait rien à en attendre que(...)

La statistique présentée de 17% des 17-29 ans avec 2 doses est quand même sacrément trompeuse. Globalement, si on a pas de problèmes de santé, on a pu se faire vacciner qu'a partir de début juin.
Moi qui ait 29 ans et qui ait voulu me faire vacciner (...)

Derniers commentaires

La vache ! Le Parisien, aujourd’hui :

Covid-19 : «Si les soignants avaient été vaccinés, mon père serait encore vivant»


EXCLUSIF. Johanna, ainsi que d’autres membres de sa famille, saisissent le Premier ministre après la mort son père qui a contracté le Covid alors qu’il était à l’hôpital Henri-Mondor, à Créteil. Tous veulent ainsi porter devant la justice l’obligation pour les soignants de se faire vacciner.


Ou comment mettre la responsabilité et culpabilité sur le dos des soignants. :( Finis, les applaudissements à 20h.

Je me demande si les journalistes réfléchissent avant de faire ce genre de titre et d’article.

Son père est mort du covid, surtout. Et potentiellement, de l’absence de politique nationale de prévention suffisante face à une pandémie.

Et comme on n'arrête pas le progrès, la CNIL vient d'autoriser les CPAM...CAF et autre joyeusetés à donner les noms de non-vaccinés aux médecins traitants ! 

Tout le monde est content ??? 

à en juger par ce forum, y a pas que des mecs officiellement de droite pour penser "obligation" ou "interdiction" lorsque des processus sociaux leur échappent (échappent au pouvoir, mais surtout à la comprenette...).

stop le blablabla , il n'y a pas d'excuses valables contre la vaccination covid a ce stade, sauf a dire "je suis égoïste et individualiste, j'assume". oui les vaccins présentent toujours un risque mais c'est quoi l'alternative, une purge de toute une partie agee de la population ?

  jeune, vieux, mi jeune , mi vieux, on s'en fout l'injonction est la même pour tous "faites vous vacciner" et si vous ne le faites pas pour vous faites le pour les autres par solidarité, altruisme..... 

ca serait ballot de relâcher l'effort maintenant. 

Daniel, votre conclusion est aux fraises : il n'y a aucune contradiction entre dire "tous les non vaccinés vont choper les variant delta" et "il y aura moins de forme grave   chez les vaccinés"

Contrairement à ce que laisse penser votre texte, qu'il ait tort ou raison, le jeune se démerde très bien face à la morgue du journaliste.

Je trouve les chiffres de la vaccination en france plutot correct

61% de la population adulte partiellement vaccine

Les jeunes continuent a se faire vacciner avec 40% de vaccination partielle c'est pas mal sachant que ca fait pas longtemps que la vaccination est ouverte pour eux.

A l'époque du Sida , il y a eu des hommes, qui tout en se sachant contaminés ont continué à avoir des relations sexuelles  non protégées . 


La contamination est devenue dès lors possiblement  un crime ( via l'article 222-15 du code pénal) 


Actuellement 11 vaccinations  sont obligatoires en France métropolitaine .


Les professionnels de la santé et ceux exerçant auprès de personnes âgées doivent être à jour de leurs vaccinations y compris contre la grippe . 


En cette période de choix de formation professionnelle, c'est une information à faire circuler .

Trouble Fait : "Vaccination Obligatoire ! Pour que ce porc retourne dîner en ville !"

un commentaire lu sur FB :


"Je fini par être plus terrifiée par l'avenir sombre qu'on nous distille depuis plusieurs mois à travers les "on dit" qui finissent par se réaliser alors qu'on nous faisait croire que c'était impossible dans notre société, que par le virus dont je n'ai toujours pas vu la couleur (aucun cas autours de moi, pourtant, je suis dans le commerce de distribution, je côtoie des milliers de personnes par semaines). Quant au vaccin, j'ai décidément bien du mal à me faire entendre qu'on me l'impose alors que les labos qui le produisent annoncent eux-mêmes dans leurs contrats avec les états qu'il est "en phase de test au moins jusqu'en janvier/avril 2023". Hum.... Comment dire, je doute un peu là, autant les vaccins obligatoires ne m'ont jamais posé de problème (BCG, tétanos etc.), autant là, j'aimerais au moins avoir le droit d'attendre la fin de phase de test pour me faire piquer, juste pour être sûre qu'il soit efficace et sans risque, enfin, quand on est prudent, on est taxé de complotiste maintenant alors... Ta vidéo m'a fait froid dans le dos, je me tiens plutôt à l'écart des RDV tv de ce type, je n'avais pas vu ces images, je m'en portais mieux avant."

Les menottes vont exister mais dématérialisées. Le pass sanitaire va priver les individus non vaccinés de toute vie sociale. Un confinement par l'extérieur : interdit de musées, interdit de restaurants, de bars, de boîtes, pourquoi pas de magasins ou de trains, voire de métros. Et tous les autres, les vaccinés, soumis à un contrôle par délégation par les propriétaires de lieu, transformés en auxiliaires de police.

Rester assis sur un banc avec ses amis. C'est tout ce que les flics en civil qui nous gouvernent autoriseront aux jeunes et aux récalcitrants.

Il y a 3 semaines déjà, Christian Lehmann, pointait d'autres responsables que les jeunes: la politique, ou plutôt l'absence de politique vaccinale du gouvernement. Il a d'abord, en juin, refusé d'organiser les "vaccinodromes à la plage," déconseillé les prises de rendez-vous des deux doses sur deux lieux différents, envoyé le message que tout ça pouvait être reporté à la rentrée.
C'est ici : https://www.liberation.fr/societe/sante/le-virus-est-patient-il-est-toujours-la-20210615_WKUERPWJNNGZXJK4A7QN4KF4IQ

Bref, absence d'anticipation, politique de l'autruche, croyance dans la parole performative "le déconfinement est un succès". On prend les mêmes et on recommence.

Ben faut reconnaitre qu'en ne se vaccinant pas on les fait bigrement suer.La révolte en cas de reconfinement est peut être a nos portes .On pari peut être sur un débordement du gouvernement de Macron qui n'arrivera pas , mais c'est tentant .En toute logique , ils devraient augmenter la répression , les atteintes aux libertés , et ça ne se finira peut être pas qu'a coups de gifle .Regardez le Chili , la Colombie , eh eh peut être qu'on en est pas loin ...J'ai presque envie de dire vive le covid , après tout est il vraiment plus dangereux qu'un libéral ? N'est il pas un allié dans la lutte contre le capitalisme ?

C'était quand même mieux, avant, quand les jeunes ( français ) avaient le choix de mourir  ( ou d'être invalide )de :


- la diphtérie

- du tétanos,

- de la polio

- de la coqueluche

- de l'hépatite B

- de la rougeole

- des oreillons,

- de la rubéole

- méningocoque

- pneumocoque.


C'était bon la liberté ....

Maintenant que Strasbourg est devenue équatoriale avec des pluies de mousson toutes les heures, je commence à sélectionner les animaux par couple et je terminerai en choisissant un duo humain de chaque sexe, genre et origine (vous voyez déjà les difficultés que je rencontre à planifier ma tâche) mais le préalable sera qu'il.elle.s soient tou.te.s vacciné.e.s de A à Z


D'ici là ma barbe aura bien poussé pour que l'iconographie soit complète, et j'aurai surtout achevé la construction de mon vaisseau avec l'aide de Bezos & Musk Lmtd


Tout cela pour dire qu'à part la musique et la poésie, je ne vois guère ce qui pourrait ne pas entraver les rêves des jeunes d'aujourd'hui.

Et je pense à mon insouciance passée comme un trésor honteux dont sont souvent privés ceux qui nous suivent

La campagne de vaccination a été un cas d'école de la gestion style "start-up nation".  Les volontaires pour s'occuper de tout ça se sont impliqués à fond; ya pas de problème; mais du début à la fin tout était brouillon dans la communication; les décisions ont été prises à la dernière minute; et rien n'as a été pensé pour aller chercher les gens. Resultat la prime a été à la jeunesse éduquée et connectée qui a trouvé des rendez-vous sur internet par le portail non officiel de Guillaume Rozier (Vite ma dose). Pour les autres c'était débrouillez vous. Les trés agés qui se déplacent pas ou peu personne n'as offert d'aller les vacciner à domicile (ma grand mère en a fait les frais puisqu'elle s'est chopé le covid alors qu'elle cherchait à se faire vacciner. elle s'en est bien tirée dieu merci). Moi même j'ai été vacciné avant mon père agé qui n'est pourtant pas réfractaire (il avait du mal à trouver un rendez vous).

Bref ceux qui ne sont pas vaccinés; au delà du noyau dur d'anti dont je suis persuadé qu'ils ne sont pas si nombreux; ce sont des gens précaires; fragiles; peut être illetré (tout court ou sur le numérique); peut être pas francophones; qui n'ont peut etre pas été informés qu'ils avaient le droit d'être vacciné; de pourquoi ce serait une bonne idée de le faire; pour qui c'est compliqué d'aller dans un centre à l'autre bout de la ville à certaines heures. les raisons sont multiples.

Les generalistes réclament un fichier de leurs patients non vacciné; ce serait déja interessant qu'ils prennent le relais; en plus des campagnes mobiles; sans rendez vous; chez l'habitant. C'est d'autant plus crucial que beaucoup de ceux qui ont le plus besoin d'être vacciné (comorbidités; age...) ne le sont pas encore. La sécu a embauché des gens pour faire du tracing; pourquoi ne pas faire pareil pour appeler les non vaccinés en particulier à risque; offrir une vaccination à domicile quand c'est nécessaire; etc...

Sinon les jeunes  y en a aussi qui passent des examens; et qui ne veulent pas se retrouver avec de la fièvre le jour où ils le passent; donc beaucoup attendent. Je pense que la menace delta va aussi en convaincre pas mal; même si un peu tard.

Et enfin on a vacciné partiellement un peu plus de 50% de la population; mais 65% des adultes; il ne faut pas oublier que les enfants (moins de douze ans) n'ont pas accès au vaccin (pas encore en tout cas); et que "l'objectif" avec Delta de 85% de la population ne pourra pas se faire de toute façon juste avec la population adulte (ou avec 100% de la population au dessus de 12 ans; ce qui est irrealiste). Bref le tout vaccin n'est pas suffisant; et on en revient à la question de la prise en compte de la transmission aérosol qui est cruciale pour faire reculer l'épidémie; et malheureusement toujours une prise en compte marginale; aucun investissement prévu; ni rien de prévu pour les écoles à l'automne prochain. Le mec qui disait que tout le monde allait se contaminer avait pas totalement tort; si tout est ouvert sans aucune mesure de mitigation avec Delta ça arrivera et plus vite que prévu.

Un argument de plus pour la vaccination. Contrôler voir éradiquer la pandémie c'est aussi minimiser les chances d'apparition d'un variant qui pourrait, lui, toucher des couches de la populations actuellement épargnées. N'importe quel égoïste épargné devrait pouvoir comprendre ça. L'évolutivité de ce virus est un des trucs les plus flagrant et pourtant le moins intégré par les populations peu concernées ou peu pressées

Vous voulez dire que cette société pourrait s'écrouler ? Chouette, je signe où ?

Que le vieux monde s'écroule : pourquoi pas, mais ma préférence va à une version qui ne sacrifierait pas d'abord les plus faibles...

"Quand les riches maigrissent, les pauvres meurent..."


Bref, on connaît le dicton, malheureusement !

Sauf que c'est lorsqu'on est vacciné que les variants apparaissent.

Le risque de variant est aussi plus élevé quand le virus circule beaucoup. La vaccination doit être couplée à des mesures barrières pour éviter la pression sélective du au vaccin mais une fois toute la population vaccinée, vous avez moins de risque de variant si j'ai bien compris

Ce n'est pas corrélé (cf le variant anglais, Septembre 2020, avant les virus)


Ce n'est pas la vaccination qui fait apparaitre les variants, ni même les sélectionne. Dans ce cas les grandes campagnes de vaccinations seraient des catastrophes. La vaccination de masse (1) prive le virus de ses cibles et (2) diminue globalement le nombre de porteurs, et donc la probabilité de survenue de variants, y compris problématiques. 

Dans des conditions naturelles les obstacles à la propagation d'un virus peuvent certes être le moteur d'une sélection de certaines souches, mais face à la vaccination, les virus se trouvent face à un mur bien plus redoutable, bien plus frontal (mur versus haie, si vous voulez). La vaccination de masse est ultra efficace. Mais il faut qu'elle soit effectivement de masse, sans oublier les pays pauvres comme le rappelle Prométhée plus bas. 

Erreur dans ma première phrasen à remplacer par 

"Ce n'est pas corrélé (cf le variant anglais, Septembre 2020, avant les vaccins)"


Désolé

Oui mais l'argument est à double tranchant : la pression sélective résultant d'une vaccination large mais non totale (coucou l'égoïsme des pays riches et tout le débat sur les licences !) favorise également l'émergence de variants potentiellement dangereux...

Argument à prendre en compte, oui, mais comme de la nitroglycérine. Il faut aussi prendre en compte la rapidité de la vaccination, entre autres paramètres, pour être complet. Si vous vaccinez massivement et vite, vous contrecarrez largement le risque "variant dangereux" par le bénéficie "protection du plus grand nombre et difficultés pour les méchants variants à trouver leur cibles résiduelles, les non vaccinés". Donc la logique penche largement en faveur de mettre le pied sur l'accélérateur, pas le frein. 

Absolument ! Malheureusement, pour qu'une poignée d'actionnaires s'en mettent plein les fouilles, il n'y aura pas ce coup "d'accélérateur"...

Donc nous sommes dans une impasse. Et notez bien que les variants Delta et Delta Plus (bien que ce dernier soit extrêmement inquiétant !) ne sont rien à côté du P1 brésilien (qui semble plus long à se propager visiblement). Impasse que je craignais depuis le début : j'ai eu une assez profonde querelle à ce sujet avec l'@sinaute Tristan il y a quelques mois. Les faits me donnent toujours raison, ce qu'il ne reconnaîtra probablement jamais... Ce que je disais, c'est que tout miser sur une politique vaccinale aussi bancale (notamment car incomplète au niveau du globe) est purement suicidaire.


Pour finir, je précise que j'ai mes deux doses dans le cornet depuis hier et ne suis absolument pas dans la population à risque. J'ai d'ailleurs probablement contracté le virus, n'ayant jamais été confiné la moindre seconde et ayant eu à attendre des semaines sans masque ni gel, ni moyen de me laver les mains toute la journée (en raison des contraintes de mon boulot), y compris avant de manger mes pauvres sandwichs de bord de route achetés dans les boulangeries, seuls commerces ouverts à cette époque...

Donc nous sommes dans une impasse. Et notez bien que les variants Delta et Delta Plus (bien que ce dernier soit extrêmement inquiétant !) ne sont rien à côté du P1 brésilien (qui semble plus long à se propager visiblement). Impasse que je craignais depuis le début : j'ai eu une assez profonde querelle à ce sujet avec l'@sinaute Tristan il y a quelques mois.



Nous ne sommes absolument pas dans une impasse: 


1) les vaccins sont toujours efficaces (y compris contre les variants Delta, delta+ etc), contrairement à ce que vous aviez affirmé à l'époque.

2) la vaccination, après des débuts laborieux, fonctionne maintenant à plein régime et n'importe qui peut se faire vacciner sans attendre (contrairement à ce que vous affirmez à l'époque)

3) la stratégie  de miser tout sur le vaccin est la bonne (la baisse du nombre de cas et du nombre de morts malgré des mesures sanitaires de plus en plus légère en atteste), contrairement aux propositions foireuses que vous faisiez à l'époque (le confinement des populations à risque) qui étaient de toute manière impraticable et inefficace.



Ravis de savoir que vous avez été vacciné, dommage que cela ne vous a pas vacciné contre la perte de mémoire (reprenez nos conversations de l'époque, vous verrez bien que les faits m'ont donné raison, et vous ont donné tort).


Allez convaincre les autres de se faire vacciner, et on pourra ainsi sortir de cette foutue période.



Et voilà, toujours le même enfermement dans un raisonnement moisi.

Continuez donc à pomper comme un Shaddock, les Big Pharma vous remercient infiniment !

Et pendant ce temps, les variants continuent de galoper, au risque que l'un d'eux ne fasse tout effondrer. Mais vous direz encore que vous aviez raison, je le sais bien. Ce nouvel obscurantisme est fascinant, vraiment !  ;-)


Sinon, regardez un peu les craintes du milieu médical au sujet du Delta Plus, des fois que ça puisse vous allumer une petite ampoule...

Je vous rappelle qu'en janvier, vous affirmiez que les vaccins disponibles n'étaient pas efficaces contre les variants d'alors.


A ma connaissance, les vaccins (du moins les meilleurs vaccins, ceux basés sur la technologie ARNm) sont toujours suffisament efficaces y compris contre le variant Delta plus.


Naturellement, puisque je suis, contrairement à vous, honnête et ouvert d'esprit, je suis prêt à accepter toute preuve solide qui montrerait l'inefficacité des vaccins ARNm contre les variants actuels et je reconnaitrai alors mon erreur.



Je vous rappelle qu'en janvier, vous affirmiez que les vaccins disponibles n'étaient pas efficaces contre les variants d'alors.


Soit vous mentez sciemment, soit vous ne comprenez strictement rien, comme je vous le disiez déjà à ce moment-là.


Ce que je disais, c'est qu'avec notre ridicule politique de vaccination partielle et lente, il y a toujours un risque de voir émerger un variant résistant à nos vaccins actuels (ce que le milieu médical craignait pour le P1 et ce qu'il craint aujourd’hui encore pour le Delta Plus ou le Lambda). Et l’émergence de variants n'est pas près d'être terminée...

D'où l'importance de ne pas tout miser sur la seule vaccination mais de muscler un peu notre système de santé, préparer des protocoles et du matériel (FFP2 toujours aux abonnés absents !) en cas de retour de flamme, et à plus long terme remettre en place des structures de production médicales pour ne pas dépendre d'un seul pays (que ce soit pour les vaccins, les masques, les bouteilles d'oxygène, etc.). Et bien entendu il faudrait également revoir cette politique vaccinale à l'échelle du globe, ce qui implique de libérer les brevets et de réquisitionner les moyens de production, ne serait-ce que temporairement.


Donc non, vous n'êtes ni "honnête" ni "ouvert d'esprit", mais plutôt clairement de mauvaise foi (ou un peu benêt, c'est au choix) et profondément obscurantiste. Mais au moins, vous êtes stable de ce point de vue !  ;-)

Ce que je disais, c'est qu'avec notre ridicule politique de vaccination partielle et lente, il y a toujours un risque de voir émerger un variant résistant à nos vaccins actuels 


Bien entendu qu'il y a un risque de voir émerger un variant résistant aux vaccins actuels (ce qui renforce l'idée qu'il faut accélérer la vaccination). Mais voici ce que vous affirmiez à l'époque (j'espère que les liens fonctionnent)


25 janvier:  "Les faits, rien que les faits : le vaccin actuel n'est pas assez efficace contre le variant sud-africain (c'est un fait maintenant avéré, mais on s'en doutait déjà un peu lors de notre première discussion...). "


-> Les vaccins ARNm sont efficaces à plus de 70% contre le variant sud-africiain (et protègent grandement des formes graves). Idem sur les autres variants.


ou encore:


15 janvier: "Vous voulez parler de ces vaccins qui n'empêchent nullement la propagation du virus (donc inutile de vacciner tout le monde du coup...) et qu'il faudra renouveler toutes les 6 semaines au gré des mutations du virus ?"


-> Les vaccins limitent la propagation du virus et, il n'y a absolument pas besoin de les faire renouveler toutes les 6 semaines (les vaccins conçu il y a un an sont toujours efficaces).



Bref, plutôt que de racontez des conneries, encouragez les gens à se faire vacciner. Ce n'est qu'ainsi qu'on mettra fin à la pandémie.

Tristan Le Gall arrêtez d'avoir peur du covid cela vous fait utiliser des méthodes d'argumentations autoritaires.

Pamoua, je n'ai et n'ai jamais eu peur du covid19. Etant encore relativement jeune, je sais que cette maladie est bénigne (à plus de 99,99%) pour des gens comme moi(et en plus, je suis maintenant vacciné).


En revanche, j'essaie de donner des informations honnêtes et fiables sur cette maladie. Ce n'est pas grand chose, mais quand on voit toutes les conneries qui se rependent sur internet (et que vous avez parfois relayé), c'est déjà ça.


Donc, si ce n'est pas déjà fait, allez vous faire vacciner et encouragez vos amis à faire de même.



Désolé, mais encore une fois, ce que je disais est factuellement vrai. On peut en effet considérer que 70% d'efficacité (encore faudrait-il analyser plus en détail ce chiffre, mais passons...), ce n'est "pas assez" pour obtenir une immunité collective qui annihilera le virus.


Quant à la protection des vaccins en termes de transmission, vous vous foutez encore une fois du monde. Je cite l'étude que vous mettez en lien :

"It is therefore unclear whether, overall, vaccination reduces transmission at the population level, thereby conferring protection for those who are not vaccinated, such as individuals who are immunodeficient or those who are currently ineligible for vaccination. Moreover, as the reproduction number varies with sociobehavioral and environmental factors even in the absence of vaccination and because global disease rates represent both vaccinated and unvaccinated individuals, it has proven challenging to determine the effect of vaccination on community-level SARS-CoV-2 transmission.


Bref, c'est surtout le fond de mon propos que vous laissez de côté (ou êtes incapable de comprendre !). Je vous laisse donc avec vos certitudes absurdes et votre moutonnerie habituelle.
Heureusement qu'il y a des gens un peu plus conséquents qui ont compris que l'on ne peut pas continuer à jouer ainsi à la loterie en attendant qu'un variant résistant émerge, et qui insistent sur la nécessité d'avoir une politique dee soin plus global et à l'échelle de la planète !

On peut en effet considérer que 70% d'efficacité (encore faudrait-il analyser plus en détail ce chiffre, mais passons...), ce n'est "pas assez" pour obtenir une immunité collective qui annihilera le virus.


J'adore le fait que vous vous sentiez autorisé à faire la fine bouche sur ces 70% d'efficacité. Pour rappel, en 2020 (avant les premiers essais cliniques) l'OMS cherchait un vaccin efficace à au moins 50%. Heureusement, les chercheurs ont obtenus des vaccins bien plus efficaces qu'espérés.


Mais la question est: est-ce que 70% d'efficacité, c'est suffisant pour stopper l'épidémie ? Si on maintient les gestes barrières (qui en gros divisent par 2 le risque de se faire contaminer, comme on l'a vu à l'été 2020), sachant que les nouveau variants ont un R0 un peu supérieur à 4, disons 4,5 pour prendre un peu de marge, c'est suffisant si 80% de la population est vaccinée. En effet le risque moyen de se faire contaminer serait de 0,2* 1 (les 20% pas vaccinés) + 0.8 * 0,3 (les 80% vaccinés avec un vaccin efficace à 70%)= 0,44

Et on aurait alors Rt = 4,5 * 0,5  * 0,44= 0,99


Si maintenant on a un variant delta avec un R0 plus grand (généralement estimé à 5 ou 6), mais que toute la population est vaccinée, on obtient Rt = 6 * 0,5 * 0,3 = 0,9


Donc oui : vaccin efficace à 70% + geste barrière suffisent, si suffisamment de gens sont vaccinés. Ce qui est encore loin d'être le cas en France (on va se prendre une 4e vague car le gouvernement relâche la pression trop tôt).



Quant à la protection des vaccins en termes de transmission, vous vous foutez encore une fois du monde. Je cite l'étude que vous mettez en lien


Et qui vient de se faire prendre en flagrant délit de malhonnêteté intellectuelle ? C'est Prométhée ! Le passage que vous citez est l'introduction, là où les auteurs exposent le problème qu'ils se proposent de résoudre et font l'état de l'art. Ce n'est pas la conclusion de l'article, qui est celle-ci :

In this study, we identified a strong negative association between vaccination rate at the community level and the risk of infection for unvaccinated members of the community. We find that high vaccination rates were associated with lower infection rates at later time points among the unvaccinated cohort.


L'étude met bien en évidence une corrélation négative entre le niveau de vaccination et le risque d'infection.


Merde alors, vous vous êtes encore foiré en toute beauté. Vous avez une belle tête de vainqueur, comme on dit. Encore un effort et vous serez sur le point de devenir le nouveau jeanbat de ce forum, le type qui ne comprenait rien aux études scientifiques sur le Covid19 et étalait sa mauvaise foi sur des kilomètres.

Heureusement, les chercheurs ont obtenus des vaccins bien plus efficaces qu'espérés.


Mais on s'en fout pas mal que la recherche ait réussi à trouver des vaccins relativement efficaces. En plus, je ne dis jamais le contraire !

C'est juste que 70% d'efficacité, ce n'est déjà plus les 95% initiaux. Et surtout, ce que je dis depuis le début, c'est qu'il y a toujours un risque qu'un variant émerge où cette efficacité tomberait tellement bas qu'on reviendrait à la case départ ! Donc seulement vacciner n'est pas suffisant pour faire face durablement notre problème de santé globale.


Je le répète depuis le début de nos discussions à ce sujet. C'est quoi que vous ne voulez (pouvez ?) pas comprendre dans ces mots très simples au juste ?!?



Sur l'étude que vous avez citée, j'ai en effet pris leur introduction pour un résumé de leurs conclusions. Dont acte !

Ceci dit, je vous invite à bien lire les 4 limites de leur étude qu'ils pointent du doigt en conclusion, notamment les 2 premières.


Mais sur le fond, je n'ai jamais vraiment parlé du problème de transmission puisqu'à l'époque, on ne savait pas encore si le vaccin serait efficace ou non en la matière. Je disais simplement qu'il faudrait certainement devoir se revacciner régulièrement à cause de la nécessaire émergence régulière de nouveaux variants plus résistants. Ce que plusieurs médecins "officiels" ont annoncé après mes propos, et ce que l'actualité a prouvé ensuite puisqu'on voit bien de nouveaux variants avec un taux d'efficacité du vaccin toujours moindre.

On invite maintenant les plus à risque à s'injecter une troisième dose. Et en Israël ou au Royaume-Uni, le variant Delta les affecte quand même, vaccinés ou non. Le seul intérêt étant la très bonne protection contre les cas graves. Sera-ce le cas avec le Delta Plus et tous les autres qui suivront fatalement ?


Le problème n'est pas réglé. Tant qu'on continuera à laisser des poches du globe non massivement vaccinée, il faut bien mettre en place toutes les mesures sanitaires en cas d'émergence d'un variant dangereux. Et il est à parier qu'une vaccination globale et rapide ne se fera jamais. On compte sur la chance pour que les seules variants à venir soient de plus en plus bénins et que le covid suive la voie d'autres virus comme celui du rhume ou de la grippe (comme l'espèrent plusieurs épidémiologistes de renom).

Je n'en démords donc pas que cette stratégie vaccinale était une erreur (bien commode pour quelques actionnaires) et que seule une coordination au niveau global pour un confinement strict et bref aurait été la meilleure solution. Aujourd'hui, elle semble devenue impossible, pour le grand bonheur des Big Pharma. Mais si on ne libère pas rapidement les brevets et qu'on ne vaccine pas massivement et rapidement à l'échelle du globe, on court toujours un risque insensé !

Le problème que j'ai avec votre position c'est que je n'ai toujours pas de réponse à mes questions sur cette histoire de brevets : 

est-ce que c'est vraiment le brevet qui freine la production ou est-ce que c'est juste un problème industriel et qu'on ne peut juste pas produire 14 Milliards de vaccin facilement (problème de matière premières, d'usines, de savoir faire, de controle qualité, etc) ?


Par exemple la Russie n'a pas de problème de brevet (vu qu'ils ont un vaccin) et pourtant ils peinent à produire leur vaccin. 


Je ne suis pas opposé à la libération des vaccins mais je me méfie de la manière dont c'est brandi en "célasolution".

Cet article illustre un peu la complexité de la situation : 


https://www.huffingtonpost.fr/entry/lever-brevets-vaccins-anti-covid-solution-contreproductive_fr_6093da2de4b05af50dcc9026


Ce que je comprends de la situaiton, c'est que les dirigeants ne sont pas défavorables à la levée des brevets mais pas dans n'importe quelle conditions et que les discussions actuelles visent à résoudre les problèmes opérationnels

C'est uniquement le maintien des brevets qui est la cause. L'Inde, l'Afrique du Sud, le Brésil, l'Indonésie et l'Asie du Sud-Est de manière générale, etc., ont largement les moyens techniques (contrairement à nous-mêmes d'ailleurs en France !) d'en produire en masse...

Pour la Russie, c'est bien un problème de structure de production. Voilà pourquoi ils cherchaient à s'allier à l'Europe pour assurer la production.


Mais ça n'intéresse absolument pas les Big Pharma qui ont trouvé la parfaite et infinie martingale ! La 4ème vague (variant indien) est entièrement de leur responsabilité puisque l'Inde et l'Afrique du Sud demandent cette levée des brevets depuis des mois et des mois, dans l'indifférence générale la plus complète.

Je suis assez étonné que personne ne s'en émeuve plus que ça d'ailleurs...

A ma connaissance l'inde produit déjà son propre vaccin. Avez vous des sources pour étayer ce que vous avancez ?

Peu importe, ça ne change rien à la problématique. Le Brésil aussi est train de finaliser son propre vaccin. Et après ? Quel est l'intérêt de tout ça ? Quelle est la pertinence de perdre tout ce temps ? Quelle est l'intelligence de tout ce gâchis de ressources, d'argent et surtout de vies humaines ???


Des sources de quoi au juste ? Suffit de se renseigner un peu, tout ce qui a trait à ces sujets est de notoriété publique. Il n'y a aucun scoop là-dessus...  ^^

Ce que je veux dire c'est que l'inde produit déjà des vaccins contre le covid.


Pour les sources, j'aimerais des sources qui indiquent qu'il y a des usines prêtes mais qui sont bloquées juste par la licence. Ce que j'ai trouvé n'indique pas ça. J'aimerais donc savoir sur quoi vous vous basez

L'Inde est en effet le plus gros producteurs mondial de vaccins. S'ils ont demandé très tôt la levée des brevets, c'était justement pour pouvoir en produire rapidement et à un coût raisonnable pour leur propre campagne de vaccination, ce qui aurait pu permettre d'éviter les variants Delta et Delta Plus par exemple.

Ce n'est donc pas la production en elle-même qui est "bloquée", mais la capacité à fournir en masse des doses à faible coût, notamment pour les pays les plus pauvres...

Vous avez vraiment tendance à revoir le passé comme ça vous arrange.


Mais sur le fond, je n'ai jamais vraiment parlé du problème de transmission puisqu'à l'époque, on ne savait pas encore si le vaccin serait efficace ou non en la matière.


A l'époque, je disais (et c'était déjà la position très majoritaire chez les scientifiques): "les vaccins réduisent probablement la transmission du virus, mais on n'en a pas encore la preuve", et les faits m'ont donné raison.


Et cette histoire de transmission, ce n'est pas anecdotique. Vous utilisiez ce genre d'arguments moisis pour minimiser l'importance de se faire vacciner, et l'alternative que vous proposiez (à savoir, un confinement des personnes à risque) était aussi impraticable que vouée à l'échec. De mon côté, je défendait une vaccination rapide de l'ensemble de la population, stratégie qui est la bonne et qui est la seule manière de se débarrasser du virus (vous le reconnaissez d'ailleurs aujourd'hui).



Mais le pire, si je puis dire, c'est que votre position est complètement absurde même d'après votre point de vue. Car même si le vaccins n'est "pas assez efficace" (selon vous) et qu'on va se prendre une 4 ème vague (je suis d'accord avec vous sur ce dernier point), le vaccin sauve des vies pour un coût très modique. Or vous semblez plus obsédés à l'idée que "Bug Pharma" fasse des bénéfice, plutôt que de sauver des vies. 


OK, disons que sur les 20 euros que coutent chaque dose, le labo pharmaceutique se fasse 10 euros de bénéfice (c'est même moins je pense). Le taux de létalité du covid variant delta doit être de environ 1%  (vu l'age moyen des français). Ce qui veut dire que sur 1000 personnes touchées, 10 meurent. Si on a vacciné ces 1000 personnes avec le vaccin efficace à 70%, on sauve 7 vies sur les 10. 7 vies sauvées au prix de 20 000 euros de bénéfice pour le labo. Franchement, vous ne pensez pas qu'une vie vaut plus de 3000 euros ? Un des slogan de la gauche radicale est "nos vies valent mieux que leurs profits". C'est peut-être le temps de montrer que ce n'est pas qu'un slogan...


Votre position contre la vaccination est donc indéfendable, même de votre point de vue. Point de vue qui est complètement erroné comme je l'ai déjà montré, mais même si vous ne voulez pas admettre avoir tort, vous devriez encourager tout le monde à se faire vacciner sans attendre.



J'ajoute (puisque sinon vous allez dire que je ne réponds pas à vos arguments), que je ne défends pas la position du gouvernement (qui a levé les restriction trop tôt et n'encourage pas assez la vaccination), que je suis d'accord pour dire que les brevets des vaccins devraient être publics (mais ça ne résoudrait pas le problème de production à court terme) et que face au variant delta, il est nécessaire de garder un minimum de restrictions  (genre respect des gestes barrières) en plus de vacciner l'ensemble de la population. Et que, bien sûr, tout doit être fait pour que la vaccination soit étendu à l'ensemble de la population mondiale dans les plus brefs délais.



Encore une fois, vous ne comprenez donc rien à ce que je dis depuis le début ! Vous me prêtez même toujours une position anti-vaccin que je n'ai jamais eue depuis le début, ce que je répète en vain depuis le début.

C'est affligeant d'essayer de discuter avec vous !


Donc je le répète, dès fois que vous appreniez un jour à lire : je dis depuis le début que la stratégie entièrement fondée sur la seule vaccination ne peut pas fonctionner, par définition, tant qu'elle ne sera pas massive, rapide et totale.

Ce qui est absolument impossible dans le cadre d'un système néolibéral qui se fout royalement de la vie des gens et ne lorgne que sur le profit. Et plus la stratégie vaccinale échoue, plus ils se gavent. Donc rien ne changera à propos de cette stratégie vaccinale vouée à l'échec puisqu'ils n'y ont absolument aucun intérêt.

Et bien entendu ils peuvent compter sur les idiots utiles dans votre genre pour faire croire que le problème vient des gens qui ne "voudraient" pas se faire vacciner !


La stratégie Zéro covid que je défendais à l'époque était de loin la meilleure si elle avait été optée (ce qui nécessitait une grosse coordination mondiale et de très gros efforts).

Aujourd'hui, exactement comme je le craignais à l'époque, elle n'est plus possible (sauf localement en fermant les frontières pendant des années), et ceux qui l'avaient mise en œuvre avec succès (Nouvelle-Zélande, Australie, etc.) sont aujourd'hui pénalisés par les autres, ceux qui ont préféré attendre un hypothétique vaccin, encensés par tous les idiots utiles qui applaudissaient derrière...


Merci à vous et à votre bêtise infinie les gars ! Maintenant il ne reste plus qu'à attendre et compter les morts jusqu'à l'affaissement "naturel" du virus. En espérant bien entendu qu'aucun variant très résistant et très mortel ne fasse son apparition d'ici là...

Donc je le répète, dès fois que vous appreniez un jour à lire : je dis depuis le début que la stratégie entièrement fondée sur la seule vaccination ne peut pas fonctionner, par définition, tant qu'elle ne sera pas massive, rapide et totale.


Dans ce cas, pourquoi nous disputons nous, puisque c'est la stratégie que je propose depuis le départ...



Ce qui est absolument impossible dans le cadre d'un système néolibéral qui se fout royalement de la vie des gens et ne lorgne que sur le profit. Et plus la stratégie vaccinale échoue, plus ils se gavent.


N'importe quoi. La crise a montré que le politique se préoccupe plus de la vie des gens que des profits (mais qu'ils sont très incompétents). Il n'y a que des psychopathes comme Trump, Bolsanaro ou les divers autocrates qui ont fait le choix inverse (et bon nombre de ces autocrates ne sont pas des libéraux).


La stratégie Zéro covid que je défendais à l'époque était de loin la meilleure si elle avait été optée


Ce n'était pas une stratégie "zéro covid" vue qu'elle visait à laisser le covid se répendre. Et c'était la pire, vu qu'elle visait à atteindre le même objectif que la vaccination au prix d'un bilan humain beaucoup plus terrible (tout ça pour économiser le prix de vaccins qui est dérisoire comparé à une vie humaine)


Bref, vous réinventez le passé, volontairement ou non. Je ne sais pas si vous êtes un idiot ou juste un menteur.

La crise a montré que le politique se préoccupe plus de la vie des gens que des profits (mais qu'ils sont très incompétents).


Quelle naïveté et quel orgueil surtout ! Non ils ne sont pas "incompétents", bien au contraire. Mais ils savent combien les moutons dans votre genre sont nombreux. Et au royaume des aveugles, les borgnes sont rois !  ;-)


Ce n'était pas une stratégie "zéro covid" vue qu'elle visait à laisser le covid se répendre.


Mais de quoi vous parlez là ?!? C'est vraiment une plaie de discuter avec un veau franchement !

Qui a parlé de laisser courir le virus ??? Je parle de la stratégie "Zéro covid" que certains pays asiatiques et océaniens ont réussi à maintenir. Vous voulez pas un peu vous renseigner avant de baver vos inepties ?

Quelle naïveté et quel orgueil surtout ! Non ils ne sont pas "incompétents", bien au contraire. Mais ils savent combien les moutons dans votre genre sont nombreux. Et au royaume des aveugles, les borgnes sont rois !  ;-)


Et au royaume des complotistes, Prométhée est un titan !



Qui a parlé de laisser courir le virus ??? 


Vous


15 janvier: "Sinon, quand on arrêtera de croire au Père Noël, on commencera à réfléchir aux vraies solutions (ça va bientôt faire un an que je le répète !) : remettre sur pieds notre système de santé et, en attendant (vu que ça risque de prendre un temps fou vu le niveau de destruction atteint), confiner et protéger les personnes à risque (on a oublié la méthode de fabrication des FFP2 ou quoi ?!?). "

et

Et si l'immunisation est possible par vaccin, c'est qu'elle est possible "naturellement", en laissant les gens bien portants être infecté par le virus. Soyez un minimum cohérent en fait...



Quel rapport avec le complotisme ? Vous êtes vraiment quelqu'un de droite en fait. J'hésitais avec le centre, mais là c'est de plus en plus clair !

Donc une critique de gauche est complotiste maintenant. Bravo ! Vous avez gagné votre certificat LREM et autres droitiers du PS comme Hidalgo, Huchon et Valls...  ^^


Pour le reste, quand j'émettais des doutes sur notre politique vaccinale, je ne défendais pas encore la stratégie "Zéro covid" qui me semblait tout aussi impossible à mener que la vaccination de masse rapide et complète.

Là j'avoue que j'avais tort. Maintenant, je suis convaincu que c'était la seule stratégie faisable et souhaitable.

J'ai dit que le gouvernement a été incompétents et vous croyez que cette "incompétence" dont les conséquence ont été un désastre à la fois économique et humain est, quoi ? le résultat d'un plan machiavélique ? Ce n'est pas une "critique de gauche", c'est juste un complotisme de bas étage.


Que certaines décisions du gouvernement s'expliquent par leur idéologie, c'est une évidence. Mais quasiment toutes les erreurs qu'ils ont fait (comme les mensonges sur les masque au printemps 2020, leur cécité face à la seconde vague, le "pari" de macron en janvier 2021, les consignes contradictoires et désordonnées) relèvent bien de l'incompétence pure. Merkel, qui a en gros la même idéologie que Macron, a bien mieux géré la crise sanitaire.


Là j'avoue que j'avais tort. Maintenant, je suis convaincu que c'était la seule stratégie faisable et souhaitable. 


Dommage, car vous aviez raison. La stratégie "zéro covid" (qui on est bien d'accord, est la meilleure réponse possible quand elle est faisable) n'est pas faisable dans un pays comme la France, beaucoup trop ouvert. On pouvait à la limite l'appliquer en Corse et dans les divers îles (Réunion, Gouadloupe, Polynésie Française) au prix de "couper" le territoire national. Le mieux qu'on pouvvait faire (et qu'on a essayé mais foiré l'exécution lors de l'été 2020) c'était la stratégie "tester tracer".


Et de plus, cette stratégie "zero covid" ne sert qu'un temps, elle donne juste du répit pour vacciner toute la population.



Bref, j'arrête là la conversation, ça ne sert plus à rien, on a fait le tour de la question.


le résultat d'un plan machiavélique ?


Pourquoi "machiavélique" ? Non, juste cynique, comme d'habitude. Ils avaient conscience que tout miser sur une solution vaccinale profitable valait mieux pour leurs "clients" (les Big Pharma et consorts) que de doubler cette politique vaccinale d'un confinement strict et court, d'une distribution de masques FFP2 à la population fragile et surtout d'une coordination mondiale (sous l'égide de l'ONU et de l'OMS, soyons fous !) pour lever les brevets et produire en masse des vaccins pour le monde entier.

Si n'importe quel médecin ou citoyen un tant soit peu informé peut se poser ce genre de questions, on ne me fera pas croire que les décideurs des plus grands pays du monde sont des idiots ou des incompétents au point de ne pas pouvoir le faire. C'est donc bien un choix délibéré, avec certes un peu d'idéologie, je suis bien d'accord, qui les pousse à faire des "coups" et à prendre des "risques" (avec la vie des autres bien sûr, c'est plus commode...) et à laisser de côté des solution hors marché (par exemple, certains parlent également de systèmes de purification de l'air pour les intérieurs, etc.) !


Et de plus, cette stratégie "zero covid" ne sert qu'un temps, elle donne juste du répit pour vacciner toute la population.


Pas forcément. Si elle est pratiquée strictement et consciencieusement à l'échelle du globe, certains épidémiologistes estimaient qu'elle aurait pu tuer le virus dans l’œuf, avant que trop de nouveaux variants plus virulents et résistants n'émergent.

Mais bon, on ne le saura jamais maintenant...

Je pense que le 0 covid reste possible mais consisterait plutôt à améliorer le cloisonnement des secteurs infectés. Par exemple imaginons qu'on confine mondialement pendant 4 à 8 semaines, le temps de s'assurer que le virus ne circule plus. Aucun confinement n'étant parfait en l'état du monde, il y a des foyers de résurgence possible. Et compte tenu de notre incapacité à confiner localement, la pandémie pourrait alors reprendre.


Du coup il vaut mieux faire la démarche inverse : bétonner les procédures de confinement local (en de multiples points simultanés si on le peut) et étendre progressivement la "zone saine".


Bon espérons qu'on n'ait pas besoin d'en arriver là car je ne suis pas sûr que ni les gouvernants, ni la population ait encore compris ce qu'est une pandémie, et chacun l'aborde avec la même légèreté qu'au début.

Oui, j'avais également lu cette façon de procéder. Mais avouez que c'est très compliqué maintenant avec les variants très contagieux qui circulent désormais. On a perdu trop de temps en misant tout sur le miracle de la vaccination sans s'en donner véritablement les moyens !

Par contre, je pense qu'on devrait sérieusement songer à le faire (ou au moins tout préparer pour) vu que je doute qu'on puisse accélérer et encore massifier la vaccination. Et plus on attend, plus le risque d'émergence d'un variant très dangereux est grand...

Même vaccinés,  on déplore encore des morts. On voit bien que la publicité capitaliste a imprimé sa manière de faire !! Comme celle qui faisait florès avec le Teflon  tellement sain et moderne, depuis  les années 60...dont les PFOA tuent chaque jour avec les cancers et les problèmes tératogènes.. Vacciner tout le monde, (dont on se fout par ailleurs en réduisant les activités, le personnel  et le matériel  dans nos hôpitaux publics,  c'est garantir,  aux multinationales,  la continuation de leurs activités financières....et toxiques..!!     Sont des  Buffoni...

Comme ils ont chanté d'un seul cœur lors de la fête de la musique :

Génération covid, génération désenchantée.


Je me demande si l’attitude de Thomas Porchet et Mr Menottes ne vient pas d’un souci propre à la campagne de vaccination actuelle. Je trouve que c’est une vaccination « de guerre », c’est à dire qui n’est pas assez protectrice et intime pour la personne (dans un vaccinodrome, t’es un peu en mode bétail, et les gens ne prennent pas en compte ton handicap, par ex.).

Je pose cette question, car j’ai vu passer un twitt de Doc Arnica :

Il va falloir aider les gens à prendre rendez-vous pour la vaccination. J’en ai certain pour lesquels même téléphoner est une difficulté qu’ils ne franchiront pas.

Mais je ne sais pas quelle est cette difficulté. J’imagine donc que c’est le côté massif et non individualisé, voire lointain, qui décourage certaines personnes.

Si vaccinodrome il y a, c’est que les pharmaciens et docteurs ne peuvent pas avoir de frigo -70°, c’est bien ça ? Car un médecin ou un pharmacien c’est la proximité et la prise en compte de l’individu. C’est mieux, quoi.

Bref, on est sans doute bien loin des menottes... 

"Le même jour, l'économiste de gauche Thomas Porcher, un ton au dessous, proposait, sur le plateau des Grandes Gueules de RMC, de "rendre la vie difficile" aux non-vaccinés. "


Thomas Porcher... derrière son discours sur l'économie que j'approuve sur bien des sujets, son air me casse les oreilles. Et je crois que c'est le genre de personne à qui il ne faut pas donner trop de pouvoir.

DS, vous auriez pu évoquer le "label" mis en place par la ville de Nice à l'entrée de chaque commerce pour indiquer que le personnel de l'établissement est vacciné.


Il y aura donc les "labellisés" et les autres potentiellement montrés du doigt... Sans compter la pression que mettront certains patrons sur leur personnel.


Et pourquoi pas un pin's pour la population vaccinée distribué par le gouvernement !


Tout ça empeste l'injonction sanitaire. 


es médias comme BFM sont dans la même attitude moralisatrice et bien-pensante depuis des années : votez oui au traité européen, allez voter, faites-vous vacciner...

Pour ma part, j'en ai par-dessus la tête de ces injonctions faites aux jeunes d'être solidaires. Prof en lycée, j'ai vu nombre de mes élèves tomber en dépression, d'autres me dire que l'humanité était pourrie et qu'il n'y avait rien à en attendre que du mal. Et franchement qu'avons-nous fait, nous les adultes, pour leur donner tort ? On les empêche de suivre leurs études, on les empêche de faire la fête, on les empêche de vivre et on continue malgré tout à détruire allégrement la planète sur laquelle ils devront vivre ou plutôt survivre. Quand je vois les sénateurs confits dans leur suffisance retoquer un truc aussi anodin qu'un repas végétarien par semaine à la cantine, je ne peux pas m'empêcher de penser "Qu'ils crèvent et leur monde pourri avec eux."

Dans le Figaro, Devecchio celui qui se félicite du renouveau idéologique et générationnel de Valeurs actuelles, celui qui va "rafraichir" les matinales de France inter se demande s'il ne faut pas interdire ATTAC. Rien de nouveau sous le soleil.   La droite nous rappelle que son coeur de cible c'est : la défense des milliardaires, des profiteurs de crise. Elle donne à voir sa conception de la Démocratie et de la République : interdire toutes les instances qui ont une vision du monde différente de la sienne.

La question est : Pourquoi se permettent ils ce qu'il y a encore 5 ans était impensable ? Pourquoi poussent ils le bouchon toujours plus loin. ? Parce le  vent est favorable, parce qu'ils sont soutenus par le bloc bourgeois qui va du PS au RN en passant par LREM et LR.

Le PS a choisi camps. Hidalgo indignée par de la peinture à l'eau sur une vitrine pas par les milliards engrangés par son ami Arnault pendant la crise. Elle se fou qu'il y ait toujours "de la sueur de pauvres dans l'argent des riches" (écrit sur un mur) repris par Marcel.

Elle attend un retour d'ascenseur ? Un financement de campagne. Des editos favorables...

Époque délétère et inquiétante. 

Après le Musulman, les Gilets Jaunes, L'Islam, le Black Bloc, L'islamogauchisme, le Covid, l'Abstention,  le nouvel ennemi des chaînes tout info pourries :  LE JEUNE!! Ces chaines sont un véritable problème !!!

M'enfin, en regardant Benoît "Le Variant" Elleboode, j'ai vu que j'avais pas le quinté !


Puis, je me suis rappelé  que je ne jouais pas aux courses.


Vacciné par deux (2) fois fois pour recevoir mon pass machin truc pour aller quatre (4) jours à la mer, j'ai réalisé n'être toujours pas à l'abri des donneurs de leçons nulles et non avenues (George Vé)


Comme dans le film de Kubrick :


"It was in 2021 that the aforesaid personages lived and quarrelled ; good or bad, handsome or ugly, rich or poor, they are all equal now" 

la vaccination n'est pas un geste anodin; et les complications qui peuvent en découler (et qui auparavant étaient occultées, voire niées  ) étant désormais au grand jour; ça refroidi certains et on peut le comprendre vu qu'en plus c'est une nouvelle formule de vaccin non encore utilisée et pour laquelle on a aucun recul


En outre, peut être aussi que certains on pris conscience que le vaccin, ce n'est pas uniquement pour sauver des vies, mais avant tout pour désengorger les hopitaux volontairement mis à flux tendu et gérés comme des entreprises privées depuis des lustres. 

Donc se faire vacciner pour que rien ne soit remis en question et que l'économie reprenne comme avant ( dixit Lemaire )


Enfin, oui, il y aura une scission entre les vaccinés et les autres . On va vraiment faire en sorte que les seconds soient ostracisé, ça évitera l'obligation de la vaccination, mais ça permettra de trier le bon grain de l'ivraie  

Merci. Vu l'extrait de BFM avec Louis Boyard. Il est prof d'aviron, non ? 

Ah le sujet! Boomer , rien contre les vaccins , mais les arguments me laissent coi .Vacciner pour sauver les gens , ok , pourquoi donc les vaccins ne sont ils pas en licence  libre ? L'économie , cette économie j'en veux pas , je préfère les oiseaux et les dauphins !Maintenant je peux faire un effort , il suffit juste les que asinautes  par exemple , vous me filiez un euro par tête d'asinaute , c'est pas cher payer pour sauver l'humanité , et j'accepte , Astra ,spoutnick , margarine et si toute fois j'y passe , ça laissera un petit pécule a mes gamins pour qu'ils continuent leurs études .C'est honnête , tres libéral , je coche toutes les cases , non? Ah les paradoxes du monde capitaliste ...

Il faut adopter la vaccinated attitude de Marc Rebillet dans sa tournée de la troisième dose:

Best seller de l'été: "A la recherche du vaccin contre la connerie" de Marcel Grand Proust

Que vient-il faire sur un plateau télé, celui-ci ?

Son équivalent des Grandes-Gueules,  l'étudiant-de-droite à la morgue antisociale  facile connait, lui, bien mieux les rouages de la maison média et n'en est que plus dangereux.

Tandis que notre gugusse du jour...

Déjà, mon gugusse-de-gauche, tu réponds au journaliste qui vient de révéler sa fainéantise vaccinale : "De quel droit vous répétez des conversations privées à l'antenne ? "

S'il rétorque sur le fond, tu restes sur la forme : "De quel droit vous répétez des conversations privées à l'antenne ? "

Si le baveux s'empourpre, tu lui lances : "Vous êtes journaliste ou policier ?"

Si le baveux monte sur ses grands chevaux, tu conclues : "Vous savez pas, vous devriez demander à être assermenté. Comme ça, vous pourriez sanctionner les outrages à journaliste. En plus ça ferait du buzz".

Et surtout, tu bosse ses dossiers...

Sinon, tu restes chez toi.

Les antivax se servant d'Irène Frachon et du scandale du médiator, celle-ci a remis les pendules à l'heure pour pas se faire instrumentaliser et dire de se faire vacciner. 

Elle est pneumologue et sait de quoi elle parle, et ça va mieux en expliquant qu'en menaçant.


https://www.leparisien.fr/societe/sante/les-etudes-sont-serieuses-faites-moi-confiance-allez-vous-faire-vacciner-lappel-direne-frachon-aux-antivax-05-07-2021-HDP47PCCENGNZF2SMTEE2NYAM4.php (clic droit)


 Quelqu'un pourrait-il nous rappeler le calendrier vaccinal ?


Depuis quelle date  la vaccination est-elle ouverte pour les 17-29 ans ?


Cela représente-t-il globalement 10 millions de personnes à vacciner ?



Dans cette tranche d'âge, 17% ont reçu leurs 2 doses  à la date de  la capture de l'écran reproduit dans l'article .


Combien de temps en moyenne ont-ils attendu pour recevoir leur deuxième dose ? 


( 6 semaines ? 4 semaines ? plus ? moins ?)


Etait-il possible  d'en vacciner plus dans ce délai , sachant par ailleurs que la vaccination des autres tranches d'âge continue ?



La statistique présentée de 17% des 17-29 ans avec 2 doses est quand même sacrément trompeuse. Globalement, si on a pas de problèmes de santé, on a pu se faire vacciner qu'a partir de début juin.
Moi qui ait 29 ans et qui ait voulu me faire vacciner dès que possible, je n'ai pas encore eu ma seconde dose, car avec le délai de 6 semaines, mon RDV n'est que pour le 13 juillet, alors que je me suis fait vacciné dans la semaine ou ca a été ouvert.
Forcément que le taux est faible du coup pour deux doses uniquement...

et, personne n'a pensé à la vaccination électronique ? ça devrait "solutionner" le problème...

Donc tout le monde s’y met, vous aussi, à la pression maximale en faveur de la vaccination de toutes et tous, sauf que c’est les vacances, bref, mieux vaut lâcher la grappe aux gens, non ?

Le collectif, la solidarité, ces vieux concepts du 20ème siècle...

" J'ai la rage de voir les jeunes bouder la vaccination. Heureusement, il y a un vaccin " ( Pasteur )

Bon, alors je vais jouer mon vieux con, boomer, tout ce que vous voudrez, MAIS:

1/ La vaccination a globalement sauvé l'humanité, selon des mécanismes bien connus d'immunité collective bloquant la diffusion d'agents pathogènes divers

2/ le refus par intérêts économiques, politiques, ou simple connerie d'un certain nombre d'évidences factuelles (climatiques, sanitaires, économiques, et j'en oublie) est à 'origine de la destruction progressive de notre biosphère

Donc, maintenant on se regarde dans une glace, et on se demande ce qu'on fait ou pas pour le collectif dont on fait partie, qu'on le veuille ou non.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.