48
Commentaires

Le projet de loi contre le "cyber-djihad" adopté par les députés

"Beaucoup de papiers donnent à ce texte un contenu qu'il n'a pas et ne correspond en rien à ce qu'est le texte des articles dont nous débattons". Quelques minutes avant que ne soit adopté son projet de loi de lutte contre le terrorisme, Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, a taclé une partie de la presse. Car si le projet de loi a bien été adopté par les députés, il ne l'a pas du tout été par la presse qui n'a cessé d'en pointer les dangers et l'inefficacité.

Derniers commentaires

En lisant les dernières synthèses des révélations Snowden sur https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9v%C3%A9lations_d%27Edward_Snowden j'ai pensé à vous faab :

"Le 3 juillet 2014, le site web tagesschau.de du groupe audiovisuel public allemand ARD indique qu'après analyse du code source de XKeyscore par Lena Kampf, Jacob Appelbaum et John Goetz, il apparait que la NSA considère comme « extrémiste » potentiel toute personne, exceptées les personnes américaines, britanniques, canadiennes, australiennes et néo-zélandaises, qui s'est intéressée au réseau tor ou à la distribution linux Tails, même sans les avoir installés. Il en est de même lorsqu'on se connecte au site du Linux Journal"

http://www.linuxjournal.com/ <-- Cliquez içi pour devenir un extrémiste potentiel aux yeux de la NSA si ce n'est pas déjà fait.

"Ainsi le site officiel de tor est observé ainsi que les serveurs racines de Tor et les connexions vers bridges.torproject.org. Par ailleurs, XKeyscore semble capable de lire l'ensemble du contenu des emails envoyés à bridges@torproject.org et pas uniquement les métadonnées."
Le PG exprime son horreur devant cette loi (en associant FdG dans son tweet), j'avoue que je suis un peu surprise... lien twitter
Bon, vu que je fais "une consultation habituelle de sites internet faisant l'apologie du terrorisme", j'ai intérêt à être prudent sur mes produits ménagers, qu'on n'aille pas croire que je prépare une bombe artisanale...
Ou bien, je vais passer totalement sur Tor. C'est sans doute déjà noyauté par les services américains qui ont financé en partie le projet mais les français ne doivent pas avoir accès aux éventuelles brèches.

En fait, à côté de leur liste noire, vont-ils proposer une liste blanche où les journalistes, les chercheurs, les curieux etc. pourront s'inscrire pour ne pas être suspectés ? Et vu que le Hamas est sur la liste des entreprises terroristes, tous les participants aux manifestations pour Gaza sont officiellement suspects ?

D'autre part, bloquer quelqu'un en France par la volonté d'on ne sait quel petit caporal des "Services", c'est déjà difficilement acceptable, qu'on lui enlève son passeport, c'est techniquement compréhensible, mais que signifie la rétention de sa carte d'identité ? Je suppose qu'un argument "technique" est avancé mais, symboliquement, ça ressemble à une déchéance de nationalité, que surtout on ne puisse plus se dire "terroriste" et français. D'ailleurs, je me demande si Régis Debray est un vrai français vu ses escapades guevaristes et sa théorie du foco appliquée plus ou moins consciemment par les jihadistes internationaux.

Enfin bon, la Terreur, on sait gérer en France, tradition oblige...

Danton, discours du 10 mars 1793 sur l'institution d'un tribunal révolutionnaire :
"(...) Je sens à quel point il est important de prendre des mesures judiciaires qui punissent les contre-révolutionnaires ; car c'est pour eux que ce tribunal est nécessaire ; c'est pour eux que ce tribunal doit suppléer au tribunal suprême de la vengeance du peuple. Les ennemis de la liberté lèvent un front audacieux ; partout confondus, ils sont partout provocateurs (...)
Rien n'est plus difficile que de définir un crime politique, mais si un homme du peuple, pour un crime particulier, en reçoit à l'instant le châtiment, s'il est si difficile d'atteindre un crime politique, n'est-il pas nécessaire que des lois extraordinaires, prises hors du corps social, épouvantent les rebelles et atteignent les coupables ? Ici le salut du peuple exige de grands moyens et des mesures terribles. (...) Faisons ce que n'a pas fait l'Assemblée législative, soyons terribles pour dispenser le peuple de l'être, organisons un tribunal, non pas bien, cela est impossible, mais le moins mal qu'il se pourra, afin que le glaive de la loi pèse sur la tête de tous ses ennemis
".

Que la Terreur change de camp, et que les têtes tombent (métaphoriquement à défaut de guillotine ou de drone, en tout cas ni au sabre ni au couteau, on n'est pas des sauvages...).

P.S. : liste terroriste unique au 4 septembre, où on trouve par exemple Al Haramein ONG dont le siège social est à Riyad. J'aurais tendance à penser que le gouvernement saoudien s'en sert et que du fait de nos bonnes relations avec eux, le gouvernement français devrait être mis sur la liste des suspects favorisant l'apologie du terrorisme sans parler des diverses fournitures d'armes et soutiens militaires opérés pour des changements de régimes. Combien de terroristes égorgeurs parmi les milices en Lybie ? Ne devrait-on pas interdire de sortie du territoire BHL, des agents de nos "services" ou de notre diplomatie vus leurs actions favorisant le terrorisme ?
" je vais passer totalement sur Tor. C'est sans doute déjà noyauté par les services américains "
Oui.
Même sans ça c'est une très mauvaise idée.
Pourquoi ?
Penchez-vous sur les noeuds de ce réseau. Il semble que le chiffrement sur les machines hôte puisse être contourné.
De plus TOR est concu comme un système d'anonymat et non de sécurité.
Quand il s'agit d'inculpation, c'est l'anonymat qui compte.

Au niveau suivi des paquets sur les noeuds, pour ce que j'en sais, il y a des possibilités de traçage par ce qu'on appelle des corrélations end-to-end mais ça demande une maîtrise de la chaîne. Comme on peut aussi analyser les données en sortie hors chiffrage, on comprend que les "Services" aient intérêt à offrir des nœuds, à faire transiter du trafic par leur réseau. En tout état de cause, le traçage reste complexe et même si on ne nous dit pas tout, il semble qu'il n'y ait pas de solution vraiment opérationnelle actuellement, que le réseau soit fiable pour l'anonymisation.
Pour ceux que ça intéresse : petit article pas mal.

Enfin bon, en tout état de cause, les solutions ne manquent pas pour dissocier une IP personnelle des IP enregistrables sur le site consulté, à la limite, il suffit de se connecter par les spots wifi plutôt que par sa ligne perso, ce qui suffirait pour interdire les mises en accusations juridique.

Je suppose que leur loi ne vient pas de nulle part, qu'il y a eu une demande de la police pour des cas où ils auraient pu intervenir mais je crains que ce soit une mesure idiote risquant surtout de donner de "faux positifs", des erreurs judiciaires dont on parlera un peu mais pas trop surtout si ça concerne des gens quand même vachement musulmans.

Dans le genre, quand Guéant a voulu montrer qu'il agissait, garde à vue de 37 heures pour rien en 2012, pour deux frères ayant choisi les mauvaises destinations touristiques.
Pour un citoyen, il n'existe pas de solution légale pour contrer un piratage par les services de notre gouvernement.
Une fois de plus seuls les délinquants du réseau pouront contourner les dernières consolidations de la loi.
Vous pointez à juste titre du doigt les abus qui ne sauront tarder.

Petit retour vers le passé pour ceux qui ne l'aurait pas vu :
https://www.youtube.com/watch?v=56DqpqX2vqo
<< Il m'est souvent arrivé (...) d'écouter des conversations téléphoniques uniquement pour tuer le temps >>

PS: L'utilisation exclusive de TOR relève de la sensibilité de chacun. A titre personnel je ne trouve pas que le jeu en vaille la chandelle.
Erratum : "de solution légale et sûre"
@faab.après la madrasa,havre de paix,et d'ouverture d'esprit,sa bibliothèque enchanteresse,ses jardins bucoliques,vous nous faites le coup des djihadistes internationaux s'inspirant "plus ou moins consciement"du che.dans la foulée d'e plenel,qui en parle lui,comme des français musulmans plein "d'idéalisme juvénile"...

et comme vous n'êtes pas à un anachronisme près,vous suggérez,que la république va instaurer un régime de terreur pour combattre sur son sol ses supposés djihadistes.
je trouve très belle la citation de danton,par ailleurs sauveur de la république au moment de valmy,et admiré par che guevarra.dans son contexte elle est logique.

danton avec le che...contre les fanatiques religieux.
Extrait de "La sécurité peut-elle justifier un droit d’exception ?, conférence de Denis Salas concernant les suites de l'état d'urgence décrété en 2005 :

"Ces évènements se situent dans le prolongement de la thèse que j’ai soutenue dans mon essai sur le populisme pénal. Je disais, en substance, que nous assistons depuis une période que l’on peut dater du 11 septembre à un investissement spectaculaire des sociétés démocratiques dans les politiques de sécurité. Qu’on l’aborde en juriste, en politiste, en sociologue, en spécialiste de relations internationales, les analyses sont convergentes : partout, face à une insécurité liée à un climat de guerre diffus, où se mêle la figure des ennemis intérieur et extérieur, l’Etat s’arme puissamment. La démocratie devient plus gouvernante et les pouvoirs
délégués sont plus larges et moins contrôlés par les citoyens. Le droit de punir, cet attribut de la puissance, sans cesse mis en chantier, à l’épreuve de la moindre secousse de l’opinion et ses inquiétudes les plus contradictoires, se transforme en profondeur. Lui qui a peu à peu modéré sa violence répressive par une sensibilité démocratique (au sens où la peine a su s’individualiser), voici qu’il oublie cette dimension pour des catégories entière d’individus jugées menaçantes (terroristes, pédophiles, récidivistes…). Avec eux, surgissent les figures du nouvel « homo sacer », cet homme du droit romain exhumé par Giorgio Agamben, celui que tous
peuvent tuer impunément parce qu’il est devenu impur
."

D. Salas dit "devenu impur" mais dans la même lignée que le "sacer" latin, on dirait que "son sang est halal" en jargon islamiste, c'est-à-dire qu'il est permis de verser son sang, comme dans la condamnation à mort de Rushdie par Khomeini, homme sacré/sacrifié, appartenant déjà à l'autre monde.
C'est moins nos cibles que j'interroge, que nous-mêmes, notre société qui admet de plus en plus le remplacement du judiciaire par le policier, la peine de mort par drone et la répression préventive, image miroir de la barbarie que nous sommes censés combattre. Si vous avez écouté le gars de la madrasa, c'est bien elle, notre barbarie, qu'il nous renvoyait, œil pour œil, sang pour sang, un partout, les morts au centre. Mais bon, on peut pas discuter avec les sauvages, c'est comme les indiens qui torturaient joyeusement, les cow-boys ont bien fait de s'en débarrasser...

Et nombre de ceux qui partent en Syrie/Irak aujourd'hui, auraient sans doute été ou étaient émeutiers en 2005. Nos révoltés se "jihadisent" comme il y a 40 ans ils se "marxisaient", Fraction Armée Rouge, Action Directe, Brigades rouges etc.
Alors oui, il y aura des menaces et des violences venant d'eux, comme on peut s'attendre à en voir de "bonnets rouges" ou de vrais "terroristes" épiciers de Tarnac qui rationnaliseront leur "droit" à la violence par telle ou telle doctrine. A défaut de savoir traiter les causes, on se contente de traiter les effets, et on maintient l'état d'exception permanent.

Tant pis, et comme dit l'article XVI de la Déclaration des Droits de l'Homme en préambule à notre constitution : "Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution."

Laissons faire la police, laissons faire l'armée, laissons faire l'exécutif, qui a besoin du judiciaire, de procès, des lenteurs de la justice ?
"laissons faire la police,laissons faire l'armée,laissons faire l'exécutif,qui a besoin du judiciaire,de procès,des lenteurs de la justice?"

laissons rabacher les textes sacrés,laissons faire les prières,laissons croire au divin,qui a besoin d'incertitude,de doute,de la fulgurance de l'esprit critique?
Euh... vous ne défendez quand même pas un traitement policier/militaire des pratiques religieuses ?
Les moines, les curés, les rabbins, les imams, les shamans, les économistes (prions pour que revienne la divine croissance) en prison ?
Et puis tous ces hégéliens et marxistes avec leur sens de l'histoire et lendemains qui chantent ?
économiquement,la divine croissance,c'est,à terme,la mort écologique de la planète,la croissance du prosélytisme religieux,c'est le plein emploi grimacant des lendemains qui déchantent...
Gaspard Proust, à propos du recrutement des jihadistes sur internet :
Au XXI e siècle, la fibre optique est le plus sûr moyen d'accéder au Moyen-Âge.
a-t-il un lien de parenté avec l'immense marcel?
Gaspard Proust, de son vrai nom Gasper Pust, avec un bitoniot en forme de v sur le s de Gasper, qui doit se prononcer Gachper, est d'origine Slovène.
Après vérification, Marcel Proust, né à Paris, s'appelait bien Marcel Proust et pas Marchel Pust.
né à auteuil car c'était la commune en 1871...
c'est par la finesse subversive de sa littérature qu'il rejoint les communards.
Vous êtes durs avec Cazeneuve. C'est un simple exécutant... la voix de son maître... il ne fait que retranscrire en droit français les directives de l'Union EUropéenne qui, par l'adoption du projet INDECT, impose aux Etats l'obligation de réduire les libertés publiques sous prétexte de menace terroriste... c'est à dire de menace, je le rappelle, d'un ennemi qui n'est pas désigné (c'est tous azimut et effectivement, qu'est-ce qui définit un terroriste ?), que l'on combat dans une "guerre" qui ne prévoit ni modalité, ni contours, ni moyens précis... et cette guerre se déploie pour un temps indéfini et tous les terrains. Héritage de l'opportun 11 septembre quoi.

Il y aura un moment ou... je ne sais pas, Médiapart ou @si pourront parfaitement être considérés comme séditieux d'abord... dangereux ensuite... terroristes enfin, et le puissance publique, dotée de l'arsenal juridique ad hoc, basé sur une qualification délictuelle parfaitement floue, pourra les anéantir pour qu'enfin dégagés de tous ces terroristes du net, nous puissions retourner nous abreuver à Pujadas l'esprit tranquille. SOuvenons-nous de ce que Jean Monnet appelait la technique de l'engrenage, ou "technique des petits pas"... un pas après l'autre... pour rendre l’asservissement au final tolérable... c'est aussi la métaphore de la grenouille. AU final ? Chacun concluera.
D'accord avec Bernard Cazeneuve : Toute une partie de la Presse ne correspond à rien.
Et Bernard Cazeneuve, lui, n'est rien. C'est grâce à des gens comme lui, vide, insignifiant, qu'un jour on se réveille en dictature.
Où l'on voit l'utilité de 'L'Etat Islamique" :
L'Etat islamique est terroriste.
Il y a des islamiques partout.
Donc des terroristes potentiels partout.
Donc, nous sommes menacés en permanence.
Que pèsent nos libertés à côté d'une telle menace*?

(*) En particulier la menace que font peser ces adolescentes de 13/14 ans poursuivies pour association de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste**?

(**) Il n'y a pas si longtemps, elles auraient été considérées comme des "mineurs en danger". C'est là qu'on voit le progrès.
Pour une fois que les médias tentent de faire un peu de buzz sur quelque chose d'important, ce serait difficile de se plaindre. Pour restreindre les libertés individuelles, au prétexte commode de la sécurité, c'est fou comme d'un seul coup, l'UMP et le Parti "Socialiste" nous entonnent le refrain de "l'unité nationale". Pasqua, Sarkozy, Cazeneuve...belle continuité.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.