48
Commentaires

Le projet de loi contre le "cyber-djihad" adopté par les députés

"Beaucoup de papiers donnent à ce texte un contenu qu'il n'a pas et ne correspond en rien à ce qu'est le texte des articles dont nous débattons". Quelques minutes avant que ne soit adopté son projet de loi de lutte contre le terrorisme, Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, a taclé une partie de la presse. Car si le projet de loi a bien été adopté par les députés, il ne l'a pas du tout été par la presse qui n'a cessé d'en pointer les dangers et l'inefficacité.

Derniers commentaires

En lisant les dernières synthèses des révélations Snowden sur https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9v%C3%A9lations_d%27Edward_Snowden j'ai pensé à vous faab :

"Le 3 juillet 2014, le site web tagesschau.de du groupe audiovisuel public allemand ARD indique qu'après analyse du code source de XKeyscore par Lena Kampf, Jacob Appelbaum et John Goetz, il apparait que la NSA considère comme « extrémiste » potentiel toute personne, exceptées les personnes américaines, britanniques, canadiennes, australiennes et néo-zélandaises, qui s'est intéressée au réseau tor ou à la distribution linux Tails, même sans les avoir installés. Il en est de même lorsqu'on se connecte au site du Linux Journal"

http://www.linuxjournal.com/ <-- Cliquez içi pour devenir un extrémiste potentiel aux yeux de la NSA si ce n'est pas déjà fait.

"Ainsi le site officiel de tor est observé ainsi que les serveurs racines de Tor et les connexions vers bridges.torproject.org. Par ailleurs, XKeyscore semble capable de lire l'ensemble du contenu des emails envoyés à bridges@torproject.org et pas uniquement les métadonnées."
Le PG exprime son horreur devant cette loi (en associant FdG dans son tweet), j'avoue que je suis un peu surprise... lien twitter
Bon, vu que je fais "une consultation habituelle de sites internet faisant l'apologie du terrorisme", j'ai intérêt à être prudent sur mes produits ménagers, qu'on n'aille pas croire que je prépare une bombe artisanale...
Ou bien, je vais passer totalement sur Tor. C'est sans doute déjà noyauté par les services américains qui ont financé en partie le projet mais les français ne doivent pas avoir accès aux éventuelles brèches.

En fait, à côté de leur liste noire, vont-ils proposer une liste blanche où les journalistes, les chercheurs, les curieux etc. pourront s'inscrire pour ne pas être suspectés ? Et vu que le Hamas est sur la liste des entreprises terroristes, tous les participants aux manifestations pour Gaza sont officiellement suspects ?

D'autre part, bloquer quelqu'un en France par la volonté d'on ne sait quel petit caporal des "Services", c'est déjà difficilement acceptable, qu'on lui enlève son passeport, c'est techniquement compréhensible, mais que signifie la rétention de sa carte d'identité ? Je suppose qu'un argument "technique" est avancé mais, symboliquement, ça ressemble à une déchéance de nationalité, que surtout on ne puisse plus se dire "terroriste" et français. D'ailleurs, je me demande si Régis Debray est un vrai français vu ses escapades guevaristes et sa théorie du foco appliquée plus ou moins consciemment par les jihadistes internationaux.

Enfin bon, la Terreur, on sait gérer en France, tradition oblige...

Danton, discours du 10 mars 1793 sur l'institution d'un tribunal révolutionnaire :
"(...) Je sens à quel point il est important de prendre des mesures judiciaires qui punissent les contre-révolutionnaires ; car c'est pour eux que ce tribunal est nécessaire ; c'est pour eux que ce tribunal doit suppléer au tribunal suprême de la vengeance du peuple. Les ennemis de la liberté lèvent un front audacieux ; partout confondus, ils sont partout provocateurs (...)
Rien n'est plus difficile que de définir un crime politique, mais si un homme du peuple, pour un crime particulier, en reçoit à l'instant le châtiment, s'il est si difficile d'atteindre un crime politique, n'est-il pas nécessaire que des lois extraordinaires, prises hors du corps social, épouvantent les rebelles et atteignent les coupables ? Ici le salut du peuple exige de grands moyens et des mesures terribles. (...) Faisons ce que n'a pas fait l'Assemblée législative, soyons terribles pour dispenser le peuple de l'être, organisons un tribunal, non pas bien, cela est impossible, mais le moins mal qu'il se pourra, afin que le glaive de la loi pèse sur la tête de tous ses ennemis
".

Que la Terreur change de camp, et que les têtes tombent (métaphoriquement à défaut de guillotine ou de drone, en tout cas ni au sabre ni au couteau, on n'est pas des sauvages...).

P.S. : liste terroriste unique au 4 septembre, où on trouve par exemple Al Haramein ONG dont le siège social est à Riyad. J'aurais tendance à penser que le gouvernement saoudien s'en sert et que du fait de nos bonnes relations avec eux, le gouvernement français devrait être mis sur la liste des suspects favorisant l'apologie du terrorisme sans parler des diverses fournitures d'armes et soutiens militaires opérés pour des changements de régimes. Combien de terroristes égorgeurs parmi les milices en Lybie ? Ne devrait-on pas interdire de sortie du territoire BHL, des agents de nos "services" ou de notre diplomatie vus leurs actions favorisant le terrorisme ?
Vous êtes durs avec Cazeneuve. C'est un simple exécutant... la voix de son maître... il ne fait que retranscrire en droit français les directives de l'Union EUropéenne qui, par l'adoption du projet INDECT, impose aux Etats l'obligation de réduire les libertés publiques sous prétexte de menace terroriste... c'est à dire de menace, je le rappelle, d'un ennemi qui n'est pas désigné (c'est tous azimut et effectivement, qu'est-ce qui définit un terroriste ?), que l'on combat dans une "guerre" qui ne prévoit ni modalité, ni contours, ni moyens précis... et cette guerre se déploie pour un temps indéfini et tous les terrains. Héritage de l'opportun 11 septembre quoi.

Il y aura un moment ou... je ne sais pas, Médiapart ou @si pourront parfaitement être considérés comme séditieux d'abord... dangereux ensuite... terroristes enfin, et le puissance publique, dotée de l'arsenal juridique ad hoc, basé sur une qualification délictuelle parfaitement floue, pourra les anéantir pour qu'enfin dégagés de tous ces terroristes du net, nous puissions retourner nous abreuver à Pujadas l'esprit tranquille. SOuvenons-nous de ce que Jean Monnet appelait la technique de l'engrenage, ou "technique des petits pas"... un pas après l'autre... pour rendre l’asservissement au final tolérable... c'est aussi la métaphore de la grenouille. AU final ? Chacun concluera.
D'accord avec Bernard Cazeneuve : Toute une partie de la Presse ne correspond à rien.
Et Bernard Cazeneuve, lui, n'est rien. C'est grâce à des gens comme lui, vide, insignifiant, qu'un jour on se réveille en dictature.
Où l'on voit l'utilité de 'L'Etat Islamique" :
L'Etat islamique est terroriste.
Il y a des islamiques partout.
Donc des terroristes potentiels partout.
Donc, nous sommes menacés en permanence.
Que pèsent nos libertés à côté d'une telle menace*?

(*) En particulier la menace que font peser ces adolescentes de 13/14 ans poursuivies pour association de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste**?

(**) Il n'y a pas si longtemps, elles auraient été considérées comme des "mineurs en danger". C'est là qu'on voit le progrès.
Pour une fois que les médias tentent de faire un peu de buzz sur quelque chose d'important, ce serait difficile de se plaindre. Pour restreindre les libertés individuelles, au prétexte commode de la sécurité, c'est fou comme d'un seul coup, l'UMP et le Parti "Socialiste" nous entonnent le refrain de "l'unité nationale". Pasqua, Sarkozy, Cazeneuve...belle continuité.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.