27
Commentaires

Le Monde restreint le partage des abonnements en ligne

Fin des connexions simultanées au Monde pour les particuliers. Le site limite le partage des abonnements en ligne. Impossible désormais de consulter le site avec son compagnon ou sa maman . Objectif : en finir avec la pratique du multi-compte "clandestin". Explications.

Commentaires préférés des abonnés

"Partage frauduleux".

C'est bien un concept de vautour néolibéral, ça.

Il me semble que la solution n'est pourtant pas très difficile à trouver pour éviter la diffusion "sauvage" de comptes.


En autorisant 2 accès simultanés, voire trois, on permet a une famille (disons les deux parents) de partager un meme abonnement, ce(...)

C'est d'un emmerdement ce flicage d'appareils qui se connectent...

Derniers commentaires

hé bien , voilà une mesure qui va plaire aux vieux abonnés du monde! 

exit les "partages sauvages" , les "partages frauduleux", les vieux lecteurs , ceux qui sont à 90% favorables à la réforme de retraite,  ceux qui ont peur du mouvement social , ceux qui méprisent les gilets jaunes et ceux qui nous feront un chantage au FN en 2020 seront rassurés! 

La génération gâté ou gâteuse du plein emploi nous aura fait chier jusqu'au bout.

En vrai je m'en fous , je ne lis pas le monde!


Tout ceci est aussi pathétique que les tentatives désespérées des "majors" d’empêcher la copie "pirate" de musique. Ce qui est pathétique c'est que les gens qui misent sur ces solutions ont un cerveau totalement dysfonctionnel. Si vous pouvez entendre la musique alors, bien sûr, vous pouvez la copier et la distribuer autour de vous. C'est la même chose pour les pages du Monde : si vous pouvez les lire avec vos yeux alors, bien sûr, vous pouvez les copier et les distribuer autour de vous. N'importe quel informaticien amateur règlera définitivement ce petit problème d'accès multiple en quelques heures. Il pondra un petit programme qui tourne les pages tout seul, les copie et les met en accès libre pour ses proches. Puis il diffusera ce petit programme sous le manteau pour en faire profiter tout le monde.


Lorsque les "majors" ont dégainé les DRM tous les gens sérieux leur ont expliqué qu'ils allaient dans le mur :


1. Ils allaient emm...der leurs clients honnêtes avec des contraintes technologiques ingérables.

2. Leurs clients honnêtes se tourneraient donc inévitablement vers des solutions alternatives malhonnêtes.

3. Les "pirates" qu'ils voulaient entraver avec leur DRMs s'en f..aient comme de leur première chemise (un échantilonneur de bonne qualité coûte moins de 40 euros).


C'est exactement ce qu'il s'est passé et seuls les Amazon, Apple ... ont survécu. Ils avaient compris que ces c...eries de DRM ne pouvaient pas marcher et que, comme à l'époque des cassettes magnétiques, il falllait tolérer la copie d'usage.


Tout comme les "majors" de jadis, dans quelques temps le Monde pleurera parce qu'en ayant emm...dé ses lecteurs il les aura perdus, sans entraver le moins du monde les vrais tricheurs qui ont un cerveau et savent s'en servir.


Pathétique.

Le Monde a toujours été en pointe dans la fermeture : restriction drastique de la possibilité de commenter (nombre de mots, nombre de commentaires : 3 seulement !!!), commentaires ouverts aux seuls abonnés et dernièrement il a carrément caché les commentaires derrière le bouton Contribuez (ce qui suggère que lire les commentaires des autres citoyens est superflu). Cela s'est amélioré, mais c'était même compliqué pour se désabonner : il fallait... écrire un courrier ! Libé est pas mal non plus dans le genre. Seul Le Figaro a encore (et depuis le début) une politique bien plus libérale (dans son vrai sens) en ces matières (commentaires et désabonnement).

Tant qu'ils maintiennent une offre pour les professionnels des ministères la teneur des commentaires du Monde ne devrait pas trop changer.

"Partage frauduleux".

C'est bien un concept de vautour néolibéral, ça.

Un quotidien papier peut être partagé en pages pour plusieurs lecteurs à la fois. La version numérique sera donc inférieure à cette pratique.
Faudra-t-il encore que l'enregistrement en pdf d'une page soit rendu impossible pour pousser le modèle de l'abonnement individuel à l'extrême. Pour en faire un usage plus qu'une acquisition. Les DRM réalisent cela pour les ebooks, alors que le livre papier… Le livre numérique ne s'achète pas, il autorise votre lecture sur un lecteur. Alors que vous pouvez prêter ou offrir un livre.
En outre, le prix me semble toujours influencé par un calcul d'intérêts évalué à partir des livres papiers, alors que depuis l'apparition des versions numériques, le prix de ces versions m'a semblé largement surestimé grâce à de moindres coûts de production et de diffusion.
S'agit-il toujours bien d'information ou de machines à récolter des sous ? Seront-ils ces journaux toujours aidés au titre d'information ? Voir l'expérience de Mediapart, taxé à un autre barème.

A l'heure de la solidarité, les media affichent leur morgue et leur cupidité ! Bravo !


certes avant il fallait attendre que quelqu'un l'ai lu pour pouvoir le lire , sauf qu'il nous appartenait et que si on le plaçait dans les toilettes a  d'autres usages on le pouvait ,aujourd'hui , on achète ,mais pas vraiment .Puisqu'on ne peut plus en avoir d'autres usages laissez nous au moins en faire profiter qui on veut quand on veut ! Et alors que dire des bars où l'on venait le lire a cent , deux cents personnes .....logique d'entreprise, augmentation des gains sans augmenter la qualité , et comme toujours ,sans remise en question si ce n'est celles des autres !

Pour lutter contre les abus, Le Monde pénalise ses abonnés de bonne foi. Tant qu’on est sur la même adresse IP le nombre de connexions ne devrait pas être un problème. 

Et sinon , le Monde pourrait proposer un abonnement familial comme tant d’autres le font. 

"Mais jusqu'à quand ?"

Le plus longtemps possible, surtout sur des sites comme celui où nous sommes...

J'ai du mal à voir du décryptage dans cet article. Par compte, un grand nombre du microcosme des journalistes doit être impacté...

Pour info Netflix ça faisait un moment qu’on ne pouvait pas avoir 2 écrans simultanément. L’ouverture de l’un coupait l’autre ou demandait de fermer au préalable le support affichant déjà netflix.

Ils ont peut-être modifié leur CGV mais je vois pas le rapport car ça fait plus d’un 1 an que sont proposés des abonnements en fonction du nombre de support simultané voulu.

Il me semble que la solution n'est pourtant pas très difficile à trouver pour éviter la diffusion "sauvage" de comptes.


En autorisant 2 accès simultanés, voire trois, on permet a une famille (disons les deux parents) de partager un meme abonnement, ce qui parait à mes yeux légitime.


Pour ceux qui diffuseraient leurs identifiants a l'extérieur, le fait de se faire déconnecter "sauvagement" n'importe quand (lorsqu'un tiers utilise le compte) rendra la chose inutilisable en pratique pour tout le monde,. L'usage sera confiné au cercle familial in fine, ce qui est il me semble le but recherché.


En limitant a un seul accès simultané, on arrive au beau résultat de faire râler les usagers légitimes....

Vraiment bien joué ! On croirait voir l'industrie de la musique il y a 15 ans.


(ou alors je rate un truc quelque-part, ce qui n'est évidemment pas exclus)


Et... ils ont vraiment besoin de google pour faire ça ???

Pas certain que les lecteurs multiples pour un seul abonnement soient disposés à payer un multi-abonnement. Certes, le journal papier ne pouvait être lu par plusieurs membres de la famille mais le "passes-moi donc la page des sports, des courts de la bourse, du monde des livres..." était monnaie courante.

Cela dit, ma dernière lecture du moindre article du monde (non diplomatique) doit remonter à.... quelques années.

C'est d'un emmerdement ce flicage d'appareils qui se connectent...

Merci pour l'enquête . L'abonnement numérique n'est pas à 9.90 mais à 17.90 euros en vitesse de croisière. Ou alors j'ai raté un wagon et je me fais avoir ? 

Ce message apparaît également quand on n'est pas abonnés et qu'on lit le début de l'article via la liseuse/Reader view de Firefox. On a même droit à un paragraphe gratuit en plus via ce mode! ;)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.