89
Commentaires

Le kiné, le pêcheur somalien, et les prescripteurs

Stéphane Coulier s'est suicidé. Stéphane Coulier était kiné à Wormhout (Nord)

Derniers commentaires

Une chambre d'hôtel de 5m2 ?
2.23 m* 2.24m ?
on n'exagère pas un peu là ?
je ne connais pas les hôtels de Chatillon mais quand même, j'ai un doute.
il est certain que c'est fort appréciable dans le flux gigantesque d'information d'avoir des gens ici ou là qui attirent notre attention sur une info intéressante, je pense même que c'est désormais le critère de tri le plus pertinent. Nous avons tous je pense un certain nombre de personnes qui nous servent de balises dans ce flux et nous évitent ainsi de perdre un temps précieux à lire des articles sans aucun intérêt ou bien de nous perdre dans les nombreux rideaux de fumée.
A Marseille, l'incendie d'une maison de retraite qui a coûté la vie à six personnes, a été causé par un pensionnaire qui a essayé d'ouvrir un sachet de papillotes avec un briquet.
Juste après qu'il ait tenté vainement d'allumer une cigarette avec son Opinel.

C'était une de mes modestes contributions d'@sinaute prescripteur.
"Entre gagner moins et travailler davantage, je suis convaincu que travailler davantage est la meilleure solution" (Sarkozy, discours de Toulon du 1er décembre 2012).
Faut pas généraliser, Nicolas. Tu as vu ce qui arrive à ceux qui suivent à la lettre tes conseils à la con ?
Alors que moi, dans le boulot, je serais plutôt hypoactif. Jamais submergé. Par l'argent non plus, note bien. Mais je vis.
Je ne voudrais pas paraître hargneux ou bêtement provocateur, mais permettez-moi juste pour aujourd'hui de reprendre un de mes refrains favoris: c'est quoi ces chroniques de scheize ? Je sais que c'est dur mais quand même, Fillon, Lipietz, l'internaute prescripteur (jet moi qui croyais que c'était votre job)... Frankly, le choix était vaste, entre le réveil populaire en Russie, la Syrie, les menus soucis d' Areva, Hollande qui se dit prêt à renégocier les traités (comment, pourquoi, les réactions, tout ça)... Vous faites des choix bizarres, et laissez le lecteur de 11h un brin désemparé.
Alors...."les trois cas que nous avons détectés sont dans l'ordre des 40 heures de journées reconstituées. Cela veut dire que sur une journée de travail, le praticien a exercé ce qui correspond à 40 heures d'actes sur les patients".

Ok. J'ai toujours rien compris.
A moins qu'ils passent 10 minutes par patients et qu'ils comptabilisent ça comme une séance d'une-demi heure, je vois pas où est l'astuce.
Il y a juste un truc que j'ai pas compris : dans une journée il y a 12 heures. On peut pousser jusque 18. Mais comment on fait pour en caser 40 ? Il y a sûrement une faute de frappe ou une ironie que j'ai pas saisi peut-être, mais j'aimerais être sûr.
Suis-je e seul a avoir été surpris par la phrase « Poursuivi pour avoir pris part à la prise d'otages du voilier français le Carré d'as » ? Il me semblait, après lecture du Monde, que les raisons de son acquittement visaient à démontrer qu'il n'avait justement pas "pris part", au mieux "avait été mêlé", sinon "avait eu le malheur (pourtant assez banal dans la région) d'être noir et pas au bon endroit".
[quote=Schneidermann]Entre les anciens médias et le consommateur que je suis, se glissent, chaque jour davantage, ces médias intermédiaires, indispensables, que sont les internautes prescripteurs. C'est évidemment l'une des meilleures choses qui puissent arriver aux anciens médias, en même temps qu'un défi redoutable.
S'il y avait seulement concurrence en matière de prescription, le "défi" ne serait potentiellement pas aussi redoutable que vous le qualifiez. C'est plutôt sur le terrain préalable de la détection qu'il se produit. D'où une double possibilité. Soit on conçoit les internautes-détecteurs comme ceux dont les hommes des médias traditionnels se servent gratuitement du travail, plus ou moins bénévole, faisant d'euxi les supplétifs, sinon les remplaçants des journalistes-enquêteurs (les journalistes-vrais), renouvelant ainsi la division, ou plutôt la subordination du travail entre découvreurs d'information et leurs exploiteurs: baptisés chroniqueurs, éditorialistes, voire "décrypteurs". Soit les détecteurs sont à déterminer comme une manifestation de cette instance de résistance, de ce non-pouvoir, plutôt que contre-pouvoir, qui constitue la juste définition de ce qu'on appelle le peuple: lequel a toujours su, aussi obscurément qu'inébranlablement, qu'il ne saurait "gagner" sans cesser d'être tel qu'il doit être.
Au sujet des circuits de l'information, je vous conseille cet excellent article sur les journaux gratuits dans Acrimed :
http://www.acrimed.org/article3731.html
je suis entièrement d'accord avec ce billet et sur la circulation de l'information .
C'est pour cette raison que j'ai supprimé tous mes abonnements papier et que je suis attentive à ce que mes amis (ies) mettent sur face book . C'est en effet là que je trouve des articles qui m'ont échappé en lisant le Monde . En particulier la presse régionales donne souvent des informations abandonnées par la nationale . En fait la plupart des journaux (je suis abonnée à des revues de presse ) distillent les mêmes informations , ne font aucune analyse .C'est pour cela que je suis abonnée à asi et à Mediapart.
Continuez et si vous avez besoin d'une vieille femme pour relever le quorum de la féminitude (?) je suis partante . mais attention je suis critique .
Pour le kiné, pareil qu'yzondi... je donne pas le nom mais celui que je connais a aussi quatre "patients" en même temps. Perso, je préfère les manip' d'un ostéopathe... Ja! Pour le pov' pêcheur, faudrait faire une quête... Ce qui me fait penser aux capucins d'autrefois quêtant parmi les bons chrétiens pour la délivrance des "otages" retenus chez les Barbaresques. De la Calabre à la Catalogne, sur toute la côte, ça marchait fort. Pourquoi le petit grand homme ne soufflerait-il pas cette idée à Gouano qui parcourt la France : faire la quête pour sauver "nos" otages ?
Bonjour
Comme conclusion, au lieu de faire du nombrilisme sur la presse en ligne, j'aurais plutôt vu:
"Pendant que certains accumulent sans partage l'argent, d'autres cherchent en vain d'en avoir juste pour vivre"
Ce qui serait quand même intéressant, ce serait de comprendre comment ces informations échouent à arriver, au hasard, au 20 h de France 2, alors que les évènements qui étaient jugés ont dû faire la une du journal une ou deux fois (je ne me souviens pas exactement quelle prise d'otage avait été le plus médiatisée à l'époque, mais ça faisait des belles images, les Ponant et compagnie). Que la justice soit lente n'excuse en rien le fait que les journalistes ne s'intéressent pas à ce qu'elle décide sur les dossiers qu'ils ont traité 3 ans avant. Et que l'ambiance soit au tout sécuritaire et répressif n'excuse en rien le fait que les journalistes ignorent les dérives que cause ce système parce que peu d'hommes politiques en parlent.
Curieuse, j'ai tapé "Stéphane Coulier" sur Gougueule. Et j'ai trouvé ceci.

Il semblerait que M. Coulier n'était pas seulement kiné, mais aussi gérant de société, dans l'immobilier, et la finance ... ?
De là à supposer qu'il s'agit d'une histoire pas très claire, et que peut-être son travail de kiné n'est pas seul en cause ?

Si on veut taper sur la sécu, il y a pourtant largement de quoi : par exemple, l'histoire de Didier Poupardin ...

Il y a même eu un comité de soutien, et une pétition en ligne.

Le manifeste des médecins solidaires.

Et je ne comprends pas bien le lien entre les deux infos. A part qu'elles ont été obtenues sur des supports inhabituels...
en enchaînant trop rapidement ses consultations (40 heures de consultations certaines journées!)

C'est clair que 40h de boulot par jour, c'est louche ! ;)
en quoi est-ce "un défi" ?
L'info sur le Kiné est passé la semaine dernière ou il y a deux semaine dans la matinale de France Inter.
Rare sont ceux qui écoutent la matinale de FI
(pas moi en tout cas)
gamma
Gammaaaaaa.......><
Oui bon, rectification:
Je n'écoute pas la matinale de FI.
C'est mieux comme ça ?
gamma
désolé si je t'ai vexé....
C'est dommage, vous auriez entendu le journaliste économique Dominique Tantmieux vous expliquer, sondage à l'appui, que les Français sont majoritairement satisfaits de services publics et de la RGPP.

On se demande pourquoi Talonnettes 1er plafonne à 30% de satisfaits.
Info aussi passée à France info la semaine dernière.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.