209
Commentaires

Le "diner" gênant de Kevin Razy, l'humoriste anti-conspirations de Matignon

Fâcheuse coïncidence. Quelques jours après le lancement de la campagne du gouvernement contre le complotisme, "On te manipule", le site StreetPress relève que le youtubeur star qui apparaît dans la première vidéo de la campagne, Kevin Razy, était invité, il y a un mois dans une émission du Cercle des volontaires, un site qui relaie régulièrement des thèses complotistes (à propos des attentats du 11 septembre ou du 13 novembre). Razy assure qu’il "ignorait que ce site relayait des propos conspirationnistes".

Derniers commentaires

Bonjour, Justine,

Très surpris de la nouvelle "formulation" d'@si, et vous allez penser, encore un vieux c... qui pense que "c'était mieux avant" !!!..... Non, c'est autre chose, et, pour nous, les vieux c..., les nouveautés sont toujours déstabilisantes !!!.....

Tout simplement ..... J'aimais bien suivre @si, tous les vendredi, et avais l'impression de retrouver mes vieilles pantoufles, et aujourd'hui, j'avoue être (un peu) perdu !!!..... Peu importe, 'l'homme, depuis Cro-Magnon, a pris l'habitude (non sans douleur), d'être manipulé, trituré, torturé, mais, "fidèlement", ou "bêtement", poursuit sa quête de connaissance, de "mise à jour" de son existence !!!.....

Je vous aime bien, vous tous, participant à cette "enthousiasmante aventure" où vous a conduit Daniel Schneidermann, et poursuivrai ma "quête", ..... envers et "avec" tout !!!.....

Cordialement, 

Pierre.

Pour en revenir au sujet, pauvre Kevin, après les anti-complotistes qui l'accusent de complotisme c'est les complotistes qui lui en mettent plein la gueule pour l'avoir démenti.
Et comme prévu la campagne gouvernementale est vue comme un complot.
Quand @si traite d'un sujet au coeur de son ADN :le traitement de l'actualité des médias" voilà le résultat: tip top! Merci Justine!
L'importance du point d'interrogation est incroyablement sous-estimée. Un point d'interrogation peut servir d'anti-pièce à conviction.

Par exemple, j'entends ce matin que l'Assemblée nationale a voté l'article inscrivant l'état d'urgence dans la Constitution. Et j'en déduis de l'explication qu'il pourra être décrété "en cas de péril imminent résultant d'atteintes graves à l'ordre public", que le moindre gouvernement facho sur les bords ou franchement facho pourra s'en servir à la moindre occasion voulue. Et tout cela avec en préambule le discours de Valls "La menace terroriste est là, inédite, globale" ce qui veut dire que cette menace est là pour durer ce que durent les Constitutions, c'est à dire ce que durent les inscriptions dans le marbre.

Par exemple, deux faits de la journée : Le procès Cahuzac dont tout le monde parle et rappelle que ce monsieur dont personne au PS ne pouvait ignorer la situation financière avait été désigné comme ministre du Budget chargé de la fraude fiscale, et le procès LSK à propos duquel L'Obs révèle encore ce matin une "signature embarrassante pour DSK".

Et de tout cela me revient l'étrange impression malgré moi de complot qui commença au moment de l'affaire du Sofitel, ma naïveté ayant placé un point d'interrogation à ce qui ne pouvait qu'expliquer les faits. Comment un homme de cet acabit dont tout le monde sait qu'il se dit socialiste et qu'il socialise énormément et immodérément a pu être placé au FMI si ce n'est pour couler le PS [large]?[/large] Et comment a t on pu désigner Cahuzac à ce poste si ce n'est pour la même raison [large]?[/large]. Et comment expliquer autrement l'incroyable forfaiture du gouvernement actuel en matière sociale mais aussi de liberté [large]?[/large]

Il y a aussi une Face cachée du complotisme : ceux qui tentent de le démasquer. Une chroniqueuse de France Inter rappelait ce matin la profusion d'émissions de télé titrées la "face cachée". Il y a des complots partout et la télévision est le meilleur endroit pour les dénicher. Sauf que le point d'interrogation n'est pas toujours perceptible à la télévision au contraire des blogs.
Tant qu'ils ne sont pas trop fanatiquement agripés à leurs vérités, tant qu'elles ne sont pas secrètement dictées par des sentiments mauvais comme du racisme, on devrait plutôt voir les adeptes de théories complotistes d'un bon oeuil. Le complotisme nait dans leur esprit de la rencontre de deux choses qui s'y trouvent : un côté curieux, frondeur, pas facile à duper (et en cela il a bien raison) ; joint a un manque de rigueur scientifique, un peu comme le manque de rigueur que Remi Brague donne a appréhender, dans La sagesse du monde, de toutes les théories abracadabrantes concernant l'organisation du cosmos, qui ont pu germer dans des esprits humains qui avaient seulement regardé le ciel, les étoiles, le monde tel qu'il leur apparaissait, sans avoir rencontré la science, et sa rigueur démonstrative. Bref, le complotisme est un stade de l'évolution d'un esprit, entre gober tout ce qu'on lui raconte sans réfléchir, et croire des choses par sa propre raison et observation, avec une rigueur scientifique. Aussi on peut se demander ce qui derange le plus telle ou telle personne qui denonce le complotisme : est-ce que des gens manquent de rigueur scientifique, ou qu'ils ne gobent pas tout ce qu'on leur raconte ?
Je me demande s'il faut classer Alain Cotta et son Règne des oligarchies, dans la catégorie des complotistes ? Sinon quelle catégorie ?
Bon, Kevin Razy est un type qui essaie de faire un peu de business, rien de plus.
On peut lui reprocher de ne pas être très regardant sur ses relations professionnelles, c'est vrai.

Et on le peut d'autant plus parce qu'il a non seulement fricoté avec un site complotiste chelou, le "Cercle des volontaires", là, mais aussi parce qu'il a accepté de bosser pour le SIG qui n'est pas mal non plus dans la catégorie repaire de guignols tordus.

Fin de l'histoire.
Entre conspirationnistes purs et durs, et anticonspirationistes purs et durs.
Ca devient fatiguant.
Cette coïncidence est tout de même un peu troublante. À qui profite le crime ?
Peut-être que j'ai loupé un épisode, mais personne n'explique jamais en quoi les théories du complot son gênantes ? dangereuses ?
Du coup j'ai toujours l'impression qu'il manque quelque chose à ce genre de débat. Quelle est la démonstration si on pousse le raisonnement jusqu'au bout ?
Tandis que les mensonges du gouvernement, leur caractère gênant / dangereux, me paraissent bien plus inquiétants en effet.
- elles minimisent la foi en la démocratie (si des puissances occultes contrôlent tout pourquoi voter ou militer ?) et renforcent donc le conservatisme
- elles induisent/renforcent une vision paranoïaque du monde, et peuvent avoir un effet grave sur de vrais tarés
- elles désignent sans preuve des "coupables" qu'un fou pourrait aller attaquer sur cette base
- elles insultent sans preuve un paquet de gens, puisque les complots nécessitent des complices (généralement en nombre impressionnant)
- elles conduisent facilement à l'antisémitisme ou autres racismes (suffit de relier les auteurs du complot à un groupe ethnique)
- elles rendent leur public très manipulable, une fois qu'il accorde crédit à telle ou telle source de théories (permettant un glissement des théories anodines sur des complots isolés vers les théories holistes type illuminati ou complot juif mondial ; ou une manipulation par divers lobbys)
- elles polluent les débats publics, puisqu'il devient impossible de discuter de quoi faire quand on n'est même plus d'accord sur ce qui se passe
- elles réduisent la crédibilité de la presse d'investigation sérieuse (puisque même la presse d'investigation doit être complice, sinon elle dénoncerait les complots)
- elles réduisent l'intérêt de la critique des médias (puisque à la base tous les médias mentent en couvrant les complots, plus de raison de faire de différence entre leurs traitements de l'information)
- elles servent à des escrocs intellectuels souvent fascisants à vendre des livres et des vidéos, et à faire des conférences (en Iran et en Russie) et à des gourous à enfermer leurs adeptes dans des réalités parallèles

J'oublie quelque chose ?
"- elles polluent les débats publics, puisqu'il devient impossible de discuter de quoi faire quand on n'est même plus d'accord sur ce qui se passe "

Pour savoir quoi faire, faut-il être d'accord sur ce qui se passe, quitte à se tromper, ou bien tenter de tenir compte de multiples avis différents, comme étant autant de "points de vue" qui permettent, mis ensemble, de mieux voir ?
La vérité la plus probable sur un événement ne se détermine pas en croisant des avis de quidams qui n'étaient pas là genre sur un forum internet ou dans un débat télévisé entre Finkie et Zemmour, mais à partir du recoupement des témoignages et/ou éléments matériels analysés par des experts, ce qui est fait par exemple par la presse ou des enquêteurs (et la presse d'investigation ou des commissions d'enquête en deuxième couche s'il y a des points troubles). Éventuellement il n'y a pas consensus complet, auquel cas plusieurs versions sont encore à confronter lors d'un débat.

Les théories du complot ne relèvent pas de ça, puisque généralement le point de vue de la plupart des témoins sera nié avec pour argument qu'ils font partie du complot, les éléments matériels considérés fabriqués ou interprétés mensongèrement par les experts, et les différentes couches d'enquêteurs considérés complices, le tout pour ne retenir que les points de vue allant dans le sens du complot (généralement il se trouvera toujours un témoin ou vague expert divergent, à qui on pourra donner raison à partir du moment où on disqualifie tous les autres).
Ah là, vous faites fort! Un vrai festival.

- elles minimisent la foi en la démocratie (si des puissances occultes contrôlent tout pourquoi voter ou militer ?) et renforcent donc le conservatisme
Au contraire d'individus démocratiquement élus qui font une politique contraire à ce qu'ils promettaient afin de l'être.
- elles induisent/renforcent une vision paranoïaque du monde, et peuvent avoir un effet grave sur de vrais tarés
. Comme déclencher une guerre en Irak?
- elles désignent sans preuve des "coupables" qu'un fou pourrait aller attaquer sur cette base. Vous pensez à qui, là? A George W Bush en 2003 ou à Ncolas Sarkozy faisant bombarder la Libye?
- elles insultent sans preuve un paquet de gens, puisque les complots nécessitent des complices (généralement en nombre impressionnant). Là, c'est sûr, vous pensez à la propagande de l'OTAN contre la Russie au sujet de l'Ukraine.
- elles conduisent facilement à l'antisémitisme ou autres racismes (suffit de relier les auteurs du complot à un groupe ethnique). Ca, c'est pour Samuel Huntington et son choc des civilisations, qui inspire tous les néo-conservateurs de la planète.
- elles rendent leur public très manipulable, une fois qu'il accorde crédit à telle ou telle source de théories (permettant un glissement des théories anodines sur des complots isolés vers les théories holistes type illuminati ou complot juif mondial ; ou une manipulation par divers lobbys). Bon, ça, c'est facile : c'est la presse dominante possédée par des grands groupes financiers, celle qui veut profiter des temps de cerveau disponible.
- elles polluent les débats publics, puisqu'il devient impossible de discuter de quoi faire quand on n'est même plus d'accord sur ce qui se passe. ???? Il est assez fréquent, je crois, que des gens ne soient pas d'accord sur ce qui se passe. Si tout le monde était d'accord sur ce qui se passe, cela s'appellerait certainement un état totalitaire.
- elles réduisent la crédibilité de la presse d'investigation sérieuse (puisque même la presse d'investigation doit être complice, sinon elle dénoncerait les complots). C'est vrai que la crédibilité de la presse d'investigation sérieuse n'est jamais mise en cause par personne d'autre. Demandez à Denis Robert (encore lui!) ou - dans un autre registre - à Aphatie.
- elles réduisent l'intérêt de la critique des médias (puisque à la base tous les médias mentent en couvrant les complots, plus de raison de faire de différence entre leurs traitements de l'information) Celui-là est tellement ... décalé qu'il me laisse sans voix.
- elles servent à des escrocs intellectuels souvent fascisants à vendre des livres et des vidéos, et à faire des conférences (en Iran et en Russie) et à des gourous à enfermer leurs adeptes dans des réalités parallèles Là, je pense que vous mettez en cause les frères Bogdanov et la place que les télés accordent régulièrement à leur délire.

Je crois que vous devriez lire ce livre. Malgré vos efforts, vous n'êtes pas encore tout à fait au point.
Merci pour cette brillante intervention
Comment savez vous
- qu'ils font une politique contraire, connaissez vous tous les habitants de ces pays pour le dire ?
- que les guerres d'Irak et de Lybie ont bien eu lieu si vous n'y étiez pas,
- que ce soit disant pays appelé Ukraine (qui a toujours été une province Russe) existe,
Ne me dites pas que vous y êtes allé, vous vous démasqueriez...

Toutes ces informations vous venant des médias corrompus aux mains de l'oligarchie qui ne sont qu'une "source de théories" (ou de professeurs peut être, fonctionnaires de l'endoctrinement qu'ils sont), et leur existence étant une raison raisonnable de douter de tout, et comme enfin il est admis d'accuser sans preuve, je vous demande de tenir compte du fait qu'il se peut que les jésuites avec l'aide d'Alain Korkos (que chacun sait impliqué dans le grand complot barquiste <-source indépendante du net, donc indiscutable) ont inventé tout ça. Par conséquent je suggère à tous ceux qui veulent répondre à ces problèmes de s'en prendre au vrai responsable, ce propagateur connu d'images subliminales de barques capable de tous les maléfices, ne vous laissez pas abuser par ses chroniques sur les princesses !

(désolé Alain mais ma source indépendante du net est unanime)
Pauvre Justine. Sa naïveté n'a pas de limite. Elle la trahit en affirmant que quelqu'un qui parle de la trilatérale, du dîner du siècle ou du groupe bilderberg sent le conspirationnisme à plein nez.

Elle sert le discours dominant qui en haut lieu a décidé de rendre des sujets a priori inabordables. Merci Justine. Bonne chienne de garde! Ouaf Ouaf!
Est-ce à dire que vous voudriez que le discours "dominant" affirme l'importance dans la marche du monde des dîners du Siècle avec trilaterale à l'apéro et Bilderberg au dessert, qu'un certain discours "dominé" devienne dominant ?
Ca donne quoi dans les milieux où c'est bel et bien le discours dominant, où les gens pensent ça ? Ils font quoi de cette conviction ? Il semble déjà qu'ils soient aptes à insulter Justine... Ouaf ! Ouaf !
Donc vous êtes d'accord sur le fait que Justine tient le discours dominant. C'est donc bien une chienne de garde. N'y voyez pas une insulte outrancière, c'est une référence au livre.
Toute société fonctionne avec une hiérarchie et une forme de domination. On peut y adhérer ou la contester. Sous des airs un peu contestataire, la ligne d'Arrêt sur images est globalement "chienne de garde". Mais bon Schneiderman est un ancien de France Télé, du Monde et de Libé, on s'attend pas non plus à une remise à plat radicale.

Le problème, c'est que vous semblez tracer une ligne Maginot entre ceux qui parlent du siècle/bilderberg/trilatérale et ceux qui n'en parlent pas. Mais il ne s'agit pas d'une discussion sur le sexe des anges: ces groupes ont une réalité concrète et l'accord tacite de tous les médias pour ne (presque) pas en parler trahi une connivence et/ou une soumission bien réelle. Et malheureusement, ces groupements ne correspondent pas aux canons de la démocratie politique mais plus à une organisation oligarchique de la société.

Peut-être que derrière votre bien-pensance effarouchée (ou celle de Justine), se cache un soutien anxieux à un fascisme oligarchique qui vous répugnerez si vous le regardiez en face. Enfin si j'ai un conseil, continuez à biberonner votre Monde, votre Pujadas et votre Arrêt sur images (même si ce dernier est un peu mieux): vous me semblez un peu trop fragile pour faire face au monde tel qu'il est. J'espère que votre ligne Maginot intellectuelle vous protègera (vous et Justine) le plus longtemps possible pour votre paix de l'esprit.
Euh... non, je ne suis pas d'accord.
Je ne sais pas ce que vous appelez le "discours dominant" et jusqu'à quel point vous faites un clivage tel que vous vous sentez dominé, soumis au discours oppressif de Justine (Sade appréciera...).
Euh m'est-avis moi aussi que vous inventez totalement ce discours dominant dont vous nous parlez.
D'ailleurs vous ne faites que répéter exactement le même discours des personnes prompt à faire du siècle / bilderberg la trilatéral les signes les plus importants d'un vaste complot mondial. Ce qui n'est déjà pas bon signe pour la santé de votre propre sens critique.
Au final quiconque ne partage pas cette conviction est désigné comme un chien de garde du système, exactement comme vous le faites.
Et du coup toute critique de ces convictions devient ou sert "le discours dominant".
Ne voyez-vous pas un pb dans ce raisonnement circulaire ??? Vous reprochez aux gens de ne pas avoir de sens critique et d'indépendance d'esprit, et par la même occasion vous interdisez à quiconque de critiquer ces convictions ?
De mon temps, quand on voulait que les gens acceptent nos critiques, il fallait par la même occasion accepter leurs critiques à eux, ça fait partie du deal.

Je vous invite à lire les sociologues Pinçon-Charlot sur les riches. Vous y apprendrez que contrairement à nous ils ont compris comment une société humaine fonctionnait, et l'importance des relations. Aussi, 75% de leur activité consiste à nouer et à entretenir des relations.
Ces réunions secrètes qui mettent votre imagination en ébullition ne sont pas des réunions pour diriger le monde ( diriger le monde est un travail quotidien et les autres internautes ont raison de vous rappeler fort judicieusement que les moyens de communication pour le permettre existent et que ces gens n'ont pas besoin de se rencontrer pour le faire ).
Non ces réunions ne sont que des lieux de "rencontres",pour riches et gens influents, les gens y vont pour étoffer leurs carnets d'adresses et se faire des relations utiles pour leur carrière et leur pouvoir.

Le problème voyez-vous quand vous vous mettez dans la tête un complot secret, c'est que vous en oubliez que dans la réalité ceux qui nous dirigent le font ouvertement et sous les projecteurs en face des caméras, et s'il n'y a pas une société secrète par contre il y a une classe sociale, il y a une oligarchie, et tout un tas de chiens de garde prêts à défendre l'ordre du monde pour que surtout il ne change pas et que tous gardent leurs privilèges.

Après c'est un sentiment confortable intellectuellement que de croire que tous les gens sont cons et que vous vous êtes un des rares à savoir la vérité et à reconnaître le complot mondial qui se trame sous les traits du diner du siècle, de bilderberg etc ...
Mais tout ce que l'on peut constater, c'est qu'aussi intelligent que vous pouvez vous croire, au final vous n'apportez rien à la société, vous ne faites absolument rien pour que les choses changent, et toutes les personnes que vous convaincrez avec vos convictions d'un complot mondial, vous ne ferez que les maintenir, vous et tous les autres dans l'impuissance politique totale.

Car c'est ça la fonction politique de cette thèse, traitez moi de complotiste si vous voulez, mais elle sert à neutraliser les gens "anti système" dans des combats qu'ils ne pourront jamais mener ( car comment combattre des sociétés secrètes à l'échelle du monde alors que l'on est sur son fauteuil à regarder des vidéos bidons ? ). Comme toutes les thèses d'ailleurs qui comme par hasard cherchent à mettre le focus sur des objectifs tellement éloignés qu'ils sont évidemment hors de portée et plongent les gens dans l'impuissance.
Est-ce que le summum de l'action politique comme je l'avais lu dans la bouche de Pierre Carles serait de manifester devant le diner du siècle ? Wow sûr que c'est porter un coup fatal au système ça.
Au lieu de mener des actions politiques et d'apporter votre voix, votre sueur et votre force à des combats réels, vous allez vous auto neutraliser politiquement.

D'ailleurs puisqu'aucun parti politique ne reconnaît la centralité du diner du siècle, ce sont tous des éléments et des chiens de garde du système, donc pas la peine de voter ...
CQFD.
dîners du Siècle trilaterale Bilderberg

Vous avez oublié les vidéoconférences et le téléphone. Ces outils du diable permettent également aux membres de l'oligarchie d'avoir des contacts entre eux et avec leurs subordonnés.
Je me demandais à quoi pouvait bien servir l'agitation du gouvernement sur le complotisme/conspirationnisme etc... Mais il semble qu'il y ait plein de bonnes âmes prêtes à emboîter le pas du discours officiel pour le diffuser sur le forum.

Tout ça fleure bon le soviétisme.

Et tout imbu que vous êtes de la propagande gouvernementale, combien de temps avant que vous ne dénonciez les citoyens "déviants" au commissariat de quartier?

Cette adhésion pavlovienne au pouvoir me dégoûte beaucoup plus que tous les conspirationnismes de la terre!
Je m'interroge juste sur la pertinence de l'obsession pour les pince-fesses annuels de l'ultra super bourgeoisie alors qu'elle a des milliers d'autres moyens d'établir des contacts autrement plus discrets.

La seule explication que je trouve qui puisse expliquer l'importance de ces réunions physiques fermées mais peu discrètes est celle que donne Alex Jones, à savoir que le monde serait gouverné par une secte de satanistes mangeurs d'enfants organisant des cérémonies inspirées de Eyes Wide Shut de Kubrik et autres fantasmes éternels du petit peuple sur les sociétés secrètes de l'élite.

Je m'interroge également sur ce qui fait imaginer les super riches comme un groupe assez soucieux du devenir du monde pour établir un programme quant à sa gouvernance et œuvrer tous de concert à l'appliquer, là où leurs actions me semblent plutôt démontrer qu'ils sont prêts à tout pour gagner une place au classement forbes quitte à ruiner leurs voisins, et se regroupent en autant de lobbys rivaux qu'il y a de secteurs industriels en fonction d'où sont placées leurs billes (bon après face à des choses qui les menacent dans leur ensemble, certes, ils sont certainement capables de s'entendre, mais je ne vois pas vraiment leur coopération aller au delà de la défense de tout ce qui permet "l'optimisation" fiscale, et de la lutte contre toute résurgence du communisme ou des politiques anti-monopolistiques...).

Comme le soulignait très bien Aldarr ailleurs, le conspirationnisme holiste insistant sur l'existence de "maîtres du monde" me semble relever d'une peur du constat de la roue libre à laquelle conduit l'ultra-libéralisme, qui me semble autrement plus inquiétant. Ce qui explique d'ailleurs que cette forme de complotisme ait autant de succès chez les libéraux américains que chez les gauchistes européens ou dans l'extrême-droite.
Par rapport au réel tel que je le vois, imaginer que l'humanité soit dotée d'élites économiques qui auraient renoncé au jeu des trônes au point qu'elles auraient organisé sa gouvernance et œuvreraient tous de concert pour régler ses problèmes relèverait presque du rêve. Quelque chose qui garantirait notre survie pour plusieurs siècles, à l'opposé de ce à quoi conduit la concurrence de tous les instants qui est la base du capitalisme, avec les conséquences que la surenchère à laquelle elle conduit ont pour la planète.
ps : A lire Une brillante analyse des origines et déconstruction du complotisme illuminati et assimilés publiée un groupe de communistes révolutionnaires.
Vous êtes payé pour écrire ces conneries?
Défense mentale des complotistes qui n'ont pas d'argument, imaginer que leurs contradicteurs soient du complot.

Démontrez qu'il y ait la moindre nécessité au XXIème siècle de réunir physiquement des super riches, qui se rencontrent déjà dans des dizaines de cercles plus discrets, qu'il s'agisse des villégiatures de la jet set ou des conseils de grandes entreprises, et ont des centaines d'autres moyens à leur disposition pour communiquer entre eux, pour établir une dictature oligarchique mondiale en écoutant des conférenciers du niveau de Patrick Devedjian ou de Fleur Pellerin, et vous pourrez peut être expliquer l'importance démesurée donnée à ces réunions dans la production conspirationniste.

La vérité est que c'est des gens qui aiment se flatter eux mêmes en "en étant" (du groupe de la super-élite invitée), un truc très humain, et très comparable avec le mécanisme mental des complotistes, plein de gens aimant se flatter eux-mêmes en "en étant" (du groupe qui "n'est pas dupe"). L'organisation de ces pince-fesses et leur dénonciation, relevant exactement de la même chose, la satisfaction d'égos sans incidence sur un système qui pourrait être exactement semblable sans passer par la case "réunir 80 super-riches et 60 politiques dans un hôtel" ni par la case "poster des vidéos avec des musiques inquiétantes sur youtube pour en parler".

Défense mentale des complotistes qui n'ont pas d'argument, imaginer que leurs contradicteurs soient du complot.


Ben voyons. Tout le monde sait ici que vous êtes un petit gris...avec deux antennes et une coquille sur le dos :-)
- elles minimisent la foi en la démocratie (si des puissances occultes contrôlent tout pourquoi voter ou militer ?) et renforcent donc le conservatisme
rien ne prouve votre déduction

- elles induisent/renforcent une vision paranoïaque du monde, et peuvent avoir un effet grave sur de vrais tarés
c'est un problème extrêmement secondaire face aux dangers sur l'humanité en général

- elles désignent sans preuve des "coupables" qu'un fou pourrait aller attaquer sur cette base
Il n'y a jamais eu de cas, à ma connaissance. Donc certes le risque existe, mais là encore, il est très loin devant les dangers des réels complots

- elles insultent sans preuve un paquet de gens, puisque les complots nécessitent des complices (généralement en nombre impressionnant)
pauvres choux. Comme si on n'insultait pas des gens à longueur de journée (par exemple avec des arguments du type "assistés", envahisseurs, etc.)

- elles conduisent facilement à l'antisémitisme ou autres racismes (suffit de relier les auteurs du complot à un groupe ethnique)

Si on vous suit, toute remise en cause de la doxa officielle conduit vers l'antisémitisme. Bien d'autres sources beaucoup plus importantes conduisent au racisme.

- elles rendent leur public très manipulable, une fois qu'il accorde crédit à telle ou telle source de théories (permettant un glissement des théories anodines sur des complots isolés vers les théories holistes type illuminati ou complot juif mondial ; ou une manipulation par divers lobbys)
ce ne sont pas les théories du complot qui rendent manipulable. Les gens sont manipulés à longueur de journée (la pub en premier)

- elles polluent les débats publics, puisqu'il devient impossible de discuter de quoi faire quand on n'est même plus d'accord sur ce qui se passe
ce qui pollue, c'est d'accuser à tort et à travers de complotisme.

- elles réduisent la crédibilité de la presse d'investigation sérieuse (puisque même la presse d'investigation doit être complice, sinon elle dénoncerait les complots)
Non, au contraire, si des théories fumeuses peuvent proliférer, c'est à cause des mensonges répétés et de la propagande quotidienne que les médias "officiels" promulguent

- elles réduisent l'intérêt de la critique des médias (puisque à la base tous les médias mentent en couvrant les complots, plus de raison de faire de différence entre leurs traitements de l'information)
Ah bon ? Encore une fois vous inversez la cause et l'effet dans votre "puisque...". De plus, votre "puisque ne démontre rien du tout. Et pour cause : les théories du complot sont basées sur la critique des médias : elles n'en réduisent donc pas l’intérêt, bien au contraire.

- elles servent à des escrocs intellectuels souvent fascisants à vendre des livres et des vidéos, et à faire des conférences (en Iran et en Russie) et à des gourous à enfermer leurs adeptes dans des réalités parallèles
Bah des mecs qui se font de la thune en disant de la merde, y'en a un bon paquet. Et ceux qui vendent leurs "pensées" (Zemmour, Finkie, etc.) grâce aux médias dominants est bien plus important. Sans parler de ceux qui disent de la merde et qui ne passent pas dans les médias dominants, mais qui n'ont rien à voir avec le complotisme.


Enfin : le problème c'est que ce type de logique ("il faut refuser de donner la parole aux complotistes") non seulement provoque la profusion de théories fumeuses, ainsi que la confusion entre les théories fumeuses et celles plus vraisemblables, mais surtout elles laissent aux médias dominants (aux mains des oligarques) le pouvoir de choisir les théorie dites "complotistes" et les théories "officielles". Il y a donc un grand danger que les citoyens soient sous informés sur des sujets graves.

N'y a-t-il pas eu de complot entre les groupes de téléphonie mobile pour se faire un pognon monstre ?
N'y a-t-il pas d'autres collusions suspicieuses entre les différents distributeurs face aux agriculteurs ? entre les médias dominants sur l'économie (qui doit être de marché, libérale capitaliste, y'a pas le choix ma pauvre dame) ? Le système financier et économique, en promouvant la culture du secret (industriel, opacité financière), n'est-elle pas propice et même n'encourage-t-elle pas des groupes mafieux de se former, dans le secret et contre l’intérêt de la république (la chose publique)?

On ne peut pas balayer d'un revers de la main les thèses des citoyens (qui recherchent de l'information), des journalistes d'investigation ou des intellectuels dissidents. Bien sûr il y a beaucoup de théories fausses, stupides, etc. Mais il s'agit de répondre par des arguments, preuves, démonstrations et contre exemples. Sans quoi il n'est pas possible de réfuter a priori une thèse quelle qu'elle soit (c'est ça la démarche scientifique, si on y ajoute que les théorie invérifiables sont, par contre, inacceptables). C'est pourquoi l'accusation de "complotisme" est stupide et dangereuse.

edit: zut j'avais pas vu la réponse de constant gardener désolé
Tous les complots avérés que vous utilisez comme preuve de l'existence de complots le sont parce qu'ils sont reconnus par la "presse de l'oligarchie" ou la justice du système (après passage par la presse d'investigation en général), et sont donc devenus vérité officielle. Ce qui montre bien que les théories du complots assez étayées (qui ne sont plus des théories mais sinon des faits des présomptions solides) ont parfaitement droit de cité (avec dans des cas occasionnels une étape intermédiaire désagréable pour l'émetteur, traité à tort de complotiste avant que ses dires s'avèrent solides, mais c'est des exceptions plus que la règle jusqu'à preuve du contraire).

Il me semble que l'existence d'AMD en Irak a été mise en doute, y compris par la grande presse américaine, bien avant son invasion. Que Le Monde selon Monsanto n'est pas qualifié de complotiste même s'il s'attaque à des intérêts industriels. Que les révélations de wikileaks ont été largement publiées. Que les manigances de nombreux lobbys et hommes politiques sont dénoncées quand il y a de forts éléments de preuve, etc.. etc... Ce qui ne veut pas dire que le public réagisse pour autant toutes noyées que sont ces informations dans le brouhaha de la société du spectacle.

Dans ce contexte je me demande franchement pourquoi "ils" ne donneraient pas la parole aux complotistes si le but était d'occulter quelque chose, leur discours fusse-t-il vrai irait juste se joindre au bruit ambiant. D'ailleurs dans d'autres pays les médias le font. Alex Jones passe régulièrement sur Fox News et les chaines documentaires américaines passent du docu conspirationniste sans vergogne (y compris des machins qui feraient du tort à l'oligarchie si c'était de vrais complots, sur le Bildeberg, les chemtrails, Lose Change, etc...) . Mais je n'ai pas l'impression que ça ait réduit la quantité de discours complotistes que produit l'Amérique, c'est étrange.
(j'allais aussi citer la Russie et les pays arabes aussi, mais le type de complotisme qu'ils laissent passer relève plus de leur propagande de guerre)

M'est avis qu'ici la diffusion de fausses nouvelles extrêmes et la diffamation de personnes par centaines posent encore un problème à certains. Voire aussi qu'il resterait peut être même mine de rien dans certains médias quelques personnes ayant de l'intégrité journalistique, qui enquêteraient sur les conneries que laisseraient dire d'autres grands médias et les ridiculiseraient vite si elles étaient trop mensongères (comme elles l'ont fait pour toutes les théories du complot célèbres du net, sans que ça fasse changer d'avis leurs adeptes, ce qui montre bien les dangers de cette foi qu'est le complotisme).

Chose dont je suis plutôt heureux.
Bougli-bougla, comme dirait Mélenchon !
Au vue des difficultés rencontré par certain journaliste d'investigation, de la volonté manifeste de discrédité leurs travail, des attaques personnels etc... Soyons honnêtes il y a des chances que chez les jeunes journalistes, nous ayons de plus en plus de disciple d'Arlette Chabot et de moins en moins de Denis Brogniart. Mais selon vous le non retentissement de certaine affaire due au "brouhaha de la société du spectacle" n'est que le fruit du hasard ?



Dans ce contexte je me demande franchement pourquoi "ils" ne donneraient pas la parole aux complotistes si le but était d'occulter quelque chose, leur discours fusse-t-il vrai irait juste se joindre au bruit ambiant. D'ailleurs dans d'autres pays les médias le font. Alex Jones passe régulièrement sur Fox News et les chaines documentaires américaines passent du docu conspirationniste sans vergogne (y compris des machins qui feraient du tort à l'oligarchie si c'était de vrais complots, sur le Bildeberg, les chemtrails, Lose Change, etc...) . Mais je n'ai pas l'impression que ça ait réduit la quantité de discours complotistes que produit l'Amérique, c'est étrange.



Le but justement de donner une tribune au théorie du complot les plus farfelue et grotesque dans des émission de seconde zone sur les télé américaine est justement d'amalgamé le toute (extraterrestre, reptile, société secret, groupe d’influence, lobbying économique, critique du capitalisme) en mettant tout cela sur un même plan on est sur d'évité de devoir répondre à des interrogations légitime.
Donc, le problème n'est pas la dénonciation et ostracisation du complotisme, mais l'assimilation au complotisme et ostracisation d'investigations sérieuses (chose dont je connais très peu d'exemples hors Denis Robert), ce qui n'est possible que car le complotisme délirant existe.
Et ce que vous suggérez en réponse c'est de ne plus dénoncer le complotisme, donc de permettre aux médias de l'oligarchie de donner la parole au complotisme délirant pour mieux y noyer les investigations sérieuses.
Je décèle comme une faille dans votre logique.
Au passage cette logique m'évoque le débat sur le mot "islamophobie".
Islamophobie"est un mot qui dénonce une forme de racisme reformulé mais peut aussi être utilisé pour réduire au silence les critiques légitimes et argumentées d'une idéologie religieuses ou de certains projets politiques qui y sont reliés, en les assimilant à ce racisme reformulé.

Réaction de certains de ceux qui en font : "il ne faut plus parler d'islamophobie !" au lieu de "il faut faire le tri entre ce qui relève de l'islamophobie et ce qui relève de la critique légitime et argumentée". Ce qui permet de les accuser d'autant plus d'islamophobie puisque ce faisant ils protègent surtout les vrais islamophobes, qui donnent dans le racisme reformulé sans argumentation sérieuse.

Moi mon point de vue sur le complotisme c'est "il faut faire le tri entre investigation sérieuse offrant sinon des preuves de forts éléments de présomption et complotisme", ce qui relève de la mission de la presse généralement, en particulier celle d'investigation, ce qui me va très bien ; et dénoncer par contre les cas où elle ferait mal son boulot et assimilerait au complotisme des théories suffisamment étayées (mais ne me prétendant pas plus compétent que les professionnels et debunkers aguerris, je ne le ferais certainement pas dans les cas où ils sont unanimes à qualifier quelque chose de complotisme).
"Moi mon point de vue sur le complotisme c'est "il faut faire le tri entre investigation sérieuse offrant sinon des preuves de forts éléments de présomption et complotisme", ce qui relève de la mission de la presse généralement, en particulier celle d'investigation, ce qui me va très bien ; et dénoncer par contre les cas où elle ferait mal son boulot et assimilerait au complotisme des théories suffisamment étayées "

Je ne sais pas où est l'incompréhension, mais c'est exactement ce que je dis.

Sauf peut etre que je vais un peu plus loin : je rajoute qu'il faut se méfier de ce terme, car il est utilisé trop souvent comme anathème disqualifiant. Ce terme est utilisé exactement comme autrefois on accusait les personnes "génantes" de sorcières, ou communistes, ou terroriste dans d'autres circonstances, ou encore "stalinien". C'est exactement le même procédé, qui sert (en outre) à donner un semblant de justification à la censure voire mise à mort par les puissants de ceux qui disent ou cherchent la vérité.

Mais la difficulté c'est que comme on utilise ce terme sans le définir correctement, on englobe à la fois des thèse de bonne foi et des thèses délirantes.

Il faut donc bien définir ce qu'on entend par "complotiste", ce qui n'est jamais fait.
Non ce que je pense c'est que si les journalistes (presque tous) et les media (la aussi presque tous) n'était pas une sorte de relai idéologique d'une pensée unique, donnant à l’ensemble une ressemblance avec un vaste cirque, de un permettrait de généré des vocations et probablement de mener beaucoup plus d'enquête d'investigation sérieuse (voir même d'augmenter le nombre de lanceur d'alerte), de deux les théories délirante circulant sur internet n'aurait pas beaucoup d’écho (car on ne lutte pas contre le complotisme en le dénonçant)....

Parce que en l'état actuelle il suffit que un clown complotiste d'internet se saisis de quelque chose qui pourrais débouché sur une vrais affaire (et échafaude des absurdités ou pas) c'est garantis que aucun journaliste et investigateur sérieux n'ira creuser de peur d’être assimilé à la dite personne (ou même d'être traiter de complotiste)....


Donc, le problème n'est pas la dénonciation et ostracisation du complotisme, mais l'assimilation au complotisme et ostracisation d'investigations sérieuses (chose dont je connais très peu d'exemples hors Denis Robert)

Sur ce point, si il y a peut d'exemple c'est aussi parce que ça fait un bon moment que des choses aussi grosse que cela ne sont pas sorti (ce qui est peut-être inquiétant)...
Mais à titre d'autres exemples Edward Snowden est exilé à Moscou (non par choix) et Julien Assange et retranché dans une ambassade à Londres depuis un bout de temps... Leurs situations enviable contribue certainement à favorisé des vocations :)
Quand vous dites "presque tous" les journalistes, vous parlez des 40'000 journalistes en France ou des 10 animateurs que vous voyez à la TV ?

Même question pour les média : vous parlez de tous les média (presse papier, tv, radio, internet, nationale, regionale, departementale) ou des 3-4 chaines TV les plus connues ?
Je parle des journalistes en règle général et je parle bien des médias dans leurs ensembles (tv, radio, presse papier et internet surtout quand il s'agit que d'un relais). Mais bien sur je parle des médias que on entend.
Il ne s'agit pas la de stigmatisé des individus, mais un traitement de l'information qui à tendance à être uniforme...
Je trouve cet article consternant, en ce qu'il englobe sous une même étiquette "complotiste" tout ce qui s'oppose au discours dominant. Le nouvel ordre mondial, les illuminatis, du pareil au même. Il fallait oser...
Cette approche binaire me laisse sans voix.

Même pas envie d'en discuter. Je préfère citer le site (parodique) LeGorafi.fr : " selon un sondage, un illuminati sur trois croit au complot reptilien".
L'article de Justine Brabant commence par ces mots "le lancement de la campagne du gouvernement contre le complotisme, "On te manipule" "
Et déjà cette campagne paraît illusoire, non pas en raison de la présence de ce Kevin Razy là où il n'aurait pas dû être (il est impossible d'échapper à toutes ces branches complotistes, ce serait comme passer un jour sans entendre parler de Sarkozy même si c'est pour en rire comme avec le commentateur Ervé (binational franco-grolandais) ).

Non cette campagne parait illusoire car le complotisme est une des formes multiples de l'illumination. Cette illumination permet de fournir une explication relativement simple et abordable à des problèmes complexes, et son avantage est que par l'instauration de quelques axiomes, elle déclenche une réaction en chaîne, et tout s'imbrique parfaitement puisque le simple fait d'avoir accepter une grosse élucubration au départ permet de trouver l'acceptation des moindres qui en découlent comme naturelle et une preuve même de la première.

Cette campagne me paraît d'autant illusoire qu'en dehors des soit-disant complots "qui te manipulent", on peut ranger aussi les mythologies qui ont pignon sur rue avec églises, synagogues et mosquées, sans parler des mythes cycliques (régimes amincissants, morningophilie, eveningophilie...).
Juste en passant, j'ai profité de ce bad buzz pour aller voir le site "on te manipule", qui paraît malgré les risques avoir une approche pas trop mal du sujet : indiquer qu'il est bien de se poser des questions et d'avoir de l'esprit critique, travailler sur le démontage de la méthodo des théories du complot plutôt que leur contenu, s'appuyer sur de l'existant pas gouvernemental (ex : renvoyer à Hoaxbuster)
Bref, ce n'est sur le fond pas délirant ou stupide.

(Par contre, la vidéo "virale" n'est pas très drôle et a donc peu de chance d'être virale)
Je me demande ce qui est le plus assommant: le complotisme ou l'anticomplotisme ?

Qu'est-ce qu'il y a ce soir à la télé ?
c'est bien après leur disparition que les grands génies littéraires sont reconnus
Une autre humoriste, Carla Bruni, a déclaré sur RTL à propos du livre de "son mari", La France pour la vie :
"Je l'ai lu d'un trait. C'est merveilleux, je ne savais pas que je vivais avec un écrivain", phrase qui a déclenché l'hilarité quasi générale, en particulier sur les réseaux sociaux.
Un tweet parmi d'autres de la même veine :
Mon fils a fait un collier de nouilles pour la fête des mères. C'est merveilleux, je ne savais pas que je vivais avec un joaillier.
Le chef-d' œuvre du complotisme avec mise en abîme appartient toujours aux antisémites russes, auteurs des " protocoles des sages de Sion" qui continuent avec Bilderberg.
Justine, je suis vraiment, mais alors vraiment navré de le dire, mais j'ai trouvé votre article navrant.

Je pensais que vous aviez plus de regard critique. Enfin si, il y en a un peu, il faut arriver à l'avant-dernier paragraphe pour en trouver.

Imaginons qu'un journal publie un article sur les liens que nourrirait Daniel Schneiderman avec les réseaux complotistes-néo-facho-islamo-truc (c'est une simple supposition, une pure vue de l'esprit!).
Nul doute qu'un site auto-proclammé critique irait éplucher les vidéos et noterait qu'effectivement un jour Daniel a bel et bien souri à un type qui un jour a fait une quenelle, que Daniel a invité des tas de gens peu-recommandables, …

Je suis persuadé que vous seriez partagé entre la consternation et l'éclat de rire devant ce nouveau modèle journalistique.

Comprenez donc ma gène.
Personnellement, je trouve ça génial les théories du complot et pas seulement parce que parfois elles sont vraies :

- GW Bush a attaqué l'Irak sous le faux prétexte de la présence d'armes de destruction massive,

- On ne nous a pas tout dit sur le 11/09 : le gouvernent américain a caché le rôle de l’Arabie saoudite dans ces attentas.

Ou qu'elles ne se discutent pas lorsqu'elles viennent du camp du bien :

- l'Iran prépare une bombe atomique,

- Poutine a abattu le MH17,

- La Corée du nord veut atomiser le reste du monde.

(je n'ai pas dit que ces trois affirmations sont fausses, je dis juste qu'il s'agit de théories du complot et donc que ce n'est pas formellement prouvé)

Mais surtout parce que parfois elles sont extravagantes :

http://elmahdi.canalblog.com/archives/2015/09/17/32639863.html

La terre est plate et voici son plan :

http://p0.storage.canalblog.com/07/95/1241590/106415158.png

Donc pour aller de Buenos Aires à Sidney, bon courage :-)
La vraie question: combien coûte a la collectivité les campagnes pour le moins inutiles du SIG ?!
Justine dixit : "ses silences peuvent passer pour une approbation". Vraiment ?
Une de ses vidéos que j'aime bien : La vidéo secrète sur les Illuminatis.
Je crois que Bolloré a supprimé le Before sur Canal...
D'où l'incompétence d'un gouvernement qui veut faire "djeuns" mais qui ne comprend pas grand chose à leur écosystème !
A sa décharge , il est vrai que les méandres de la toile sont parfois impénétrables , mais se donnent il la peine de "chercher" et séparer le bon grain de l'ivraie ?
Vous ne connaissez pas Kevin Razy ? Ce jeune humoriste est pourtant passé par à peu près tous les tremplins télévisés permettant de se faire un nom dans le stand-up en France : membre du Studio Bagel, invité régulier d'On n'demande qu'à en rire (France 2) et désormais chroniqueur sur Canal+ (Le Before du Grand Journal)... Sa chaîne Youtube compte près de 250 000 abonnés.

Bref, une bonne pioche, en apparence, pour une campagne de com' visant les jeunes.
Pourquoi une bonne pioche? 250 000 abonnés on ne peut pas dire que ce soit une star du web. Un peu trop trentennaire et trop télé pour être l’idole des jeunes d'aujourd'hui. En gros, on est loin des Cyprien, Norman, Mister V ou Seb la frite.
Je comprend pas exactement ce que c'est que le "complotisme" ? Ou se situe la frontière ?
Je propose que l'on construise des grands murs pour séparer les gentils qui gobent les versions officielles des méchants complotistes qui croient aux extraterrestres. Pour qu'il n'y ait pas de risque de contagion.

Ne surtout pas douter.et encore moins débattre.

Il n'y a jamais eu de complot, et nos médias ne disent que la vérité, dictée par nos gentils maitres.

Tout va bien.


Au boulot les feignasses ! et fermez la définitivement.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.