170
Commentaires

Le bouquet de Thuringe

Commentaires préférés des abonnés

Dire que certains journalistes s'offusquent actuellement quand Todd, qui fait la tournée des plateaux, leur annonce que libéralisme et droite extrême sont joyeusement solubles.

Z’en faites pas Daniel, si au détour d’un bug dans la matrice un gauchiste avait l’opportunité d’accéder au pouvoir, l’alliance avec LaPen se ferait en un clin d’œil.


Comme le dit Todd ces temps-ci, on a une police qui vote FN et qui tape pour Macron.(...)

Ils ont toujours été prêts à tout pour garder le pouvoir. En Allemagne comme en France. et ailleurs. L'avenir est sombre. 

Derniers commentaires

Le pire, c'est que l'AfD ne tire pas de profit direct de ce soutien. C'était juste une manière de faire perdre Die Linke, qui aurait sinon gagné cette élection. C'est une nouvelle illustration d'un principe bien connu : l'extrême-droite n'est qu'un supplétif, le dernier filet de sécurité du système.

Commentaire qui me semble pertinent d'une personne à qui j'ai envoyé votre article : 

"D. Schneidermann rapporte la « petite image » symboliquement terrible : les nazis reviennent en Allemagne, qui plus est en Thuringe (cruellement punie lors de l'annexion dite « réunification » mais catastrophique socialement pour cette région), et avec la complicité des partis traditionnels démocratiques ! On retombe bien bas. 

 

En France c'est pas beau non plus : depuis Pasqua « à 99% d'accord avec le FN », nos soi-disant démocrates ont continué à jouer avec le repoussoir LePen, et à faire passer ses idées en lois. 

Le Macron (à même pas 16 % au 1er tour), une fois devenu président parce que rempart contre le fascisme, démolit de larges pans du pacte républicain contre l'avis du peuple avec des méthodes proto-fascistes. A l'extérieur, il caresse des dictateurs, soutient l'apartheid israélien, copine avec les néo-nazis ukrainiens, laisse Erdogan envahir son voisin, participe aux pressions contre l'Iran illégalement sanctionné, et joue les caniches de l'impérialisme criminel au Sahel aussi... 

C'est en arborant le drapeau arc en ciel de la paix que j'ai défilé aujourd'hui dans les rues de Saintes, persuadé que le capitalisme voyou qui nous croque nos vies et la Sécu est aussi celui qui fomente des guerres et la terreur..."

Le dernier livre de Chapoutot montre comment la dénazification a été bâclée à l'Ouest (avec la complaisance des "vainqueurs"). Des SS ont dirigé une école de management ayant formé 600 000 cadres supérieurs après la guerre. Hans Martin Schleyer, le patron des patrons assassiné par la RAF, était un ancien colonel SS. Comme Werner Von Braun qui dirigé la NASA (La France patronale a aussi su recycler ses collaborateurs et leur mentalité).


Ne pas oublier non plus la manipulation des néo nazis par le renseignement dans l'affaire NSU

Quand la police allemande n'entretient pas en son sein des néo nazis :

Un groupe néonazi dans la police allemande - Le Figaro

Des policiers allemands soupçonnés d'avoir mis sur pied une cellule néonazie


Dans Libération :

(...), les renseignements intérieurs estimant qu’il n’existait pas de structure organisée en Allemagne. (...)

Et si le nombre de militants d’extrême droite est en baisse dans le pays, passant de 65 000 au début des années 90 à 24 100 en 2018 – «ce qui s’explique pour l’essentiel par le déclin des partis d’extrême droite tels que le NPD», écrit Nele Wissmann, le nombre de militants d’extrême droite classés comme violents a en revanche doublé presque tous les dix ans. Il y en avait 1 400 en 1990, 2200 en 2000, 5600 en 2010, et on en compte désormais 12 700.

Elle conclut : «Faute de comptabilisation exhaustive et précise, on ne connaît pas précisément le nombre de victimes du terrorisme d’extrême droite entre 1949 et 2011, mais il est vraisemblablement élevé.» Johanna Luyssen  correspondante à Berlin


Se rappeler la complaisance de l'Allemagne et de l'UE pour les kidnapping, les prisons secrètes et la torture par la CIA en Europe, espionnée par ces mêmes USA sans qu'aucun des Etats ne prenne une mesure quelconque de rétorsion.

Julian Assange souffre pour rien et tout le monde l'oublie. Comme Edward Snowden. 

A l'instar de Diogène marchand dans Athènes avec une torche qui répondait chercher un "homme", il est possible de s'interroger où sont passés les démocrates, à quoi cela ressemble ?


Chais pas, cette histoire de Nazi.

Vouis, chais pas...

Je me demande ce que cette emphase (médiatique) sur le mot Nazi signifie.

Je sais la trouille que ça provoque dans le souvenir de certains, mais...

Soyons basique:

C'est quoi Nazi?

Pureté de "race"?

Unicité culturelle?

Régime politique "dictatorial"?

Tout ça ensemble, plus une vision fantasmé d'un avenir bien ordonné?


Quand un Nazi, néo ou assimilé, "zombi" ou "parfumé" vous tiendra un discours fleurant cette idéologie, demandez lui son test génétique, s'il mange du couscous, des sushis ou de la paella, ce qu'il écoute comme musique et s'il aime la manière de "gouverner" de Macron.

Maintenant, quoi?

Quelques  violents, imposant dans la rue ou dans les Institutions leur vision de la société?

Nous savons qui vous êtes, nous savons où vous habitez, ET nous sommes plus nombreux.

Personne n'a le monopole de la violence et de la sauvagerie.

ON SE CALME.

Thomas Kemmerich a bien assimilé les propos de celles et ceux qui lui ont reprochés ses soutiens néo-nazis ; il vient de démissionner.

Le Test de Thuringe aura été plus concluant que celui de Turing.

Merkel n'avait a priori pas le pouvoir d'annuler cette élection, mais le président en question pouvait démissionner.


C'est ce qu'il va faire selon son parti .

J'ai la nostalgie de l'époque où les nazis étaient des méchants.


Où l'idéologie nazie, le fascisme, cette mixture d'ethnicisme, de racisme, de glorification de la violence, du virilisme, de l'homogénéité identitaire, de nationalisme, de l'autoritarisme, cette détestation des droits humains, des solidarités en-dehors du cercle, de l'apitoiement, de l'empathie et de la générosité vues comme faiblesses, cette déshumanisation des "étrangers" à la mort indifférente ou souhaitée, étaient le propre des infréquentables. Leur caractéristique.


Avant les Zemmour rigolards des grands médias. Avant les "very fine people" de Charlottesville. Avant que les pro-Colonels du LAOS ne deviennent le "centre-droit" Nouvelle Démocratie en Grèce. Avant que les leaders d'extrême-droite bondissant au pouvoir les une après les autres, décomplexant leurs homologues des autres pays, ne re-normalisent la sensibilité nazie même là où elle se gêne de dire son nom.


Il y a (projeté?) dans le geste de ce bouquet un découragement, une résignation. Un dégoût.


Des renégats partout. Les renégats du "plus jamais ça". Les renégats de la "victoire" contre les nazis, victoire en forme de défaite non-dite pour nombre d'entre eux. Et puis la cassure du mythe du progrès humain, l'humain révélé incapable de dépasser ses pires heures, non pas étape révolue mais asymptote autour de laquelle il est condamné à osciller éternellement.


J'avais cru en certaines évidences, c'est-à-dire que je les avais crues évidentes, consensuelles. "Les heures sombres" et ce qui s'y rattache, ceux qui s'y rattachent. La leçon de l'Histoire. Le mal le plus indiscutable. Pas la barbarie des génocides, mais la politesse des lois de Nuremberg.


Et aujourd'hui, il faut convaincre. Il faut recommencer. Ré-expliquer pourquoi. Répondre à nouveau à "Le nazisme, pourquoi pas  après tout ?". Répondre même à "Pourquoi pas, après tout ça n'a jamais été essayé ?". Et à toutes les mêmes phrases, les même arguments, mots à mots, qui avaient occupé les années 30. Comme à chaque fois. En se référant aux totalitarismes déshumanisants du passé, comme Zweig avec la Réforme.


Mais les nazis ont cessé d'être les méchants. Notre époque leur ouvre les bras. Leurs modèles inondent à nouveau les ondes. Leur respectabilité est de retour. Leur discours de victimisation reste le même, mais trouve à nouveau des oreilles compatissantes. Au mieux, il leur faut encore un autre nom par-dessus les mêmes idées, le même gadget marketing qui sert d'excuse aux clients de tout parti ou entreprise repeinte après scandale - mais rien à redire au contenu. 


Un coup de Trump par ici, un coup de Putin par là, sur fond sonore de Zemmour, et l'AfD fait de moins en moins tache dans le décor. Une étape franchie. Il en reste assez peu.


(Et quant à ce qu'il nous reste de mémoire, si le révisionnisme historique échoue, l'élément de langage "point godwin" devrait suffire à verrouiller ça.)

Mais tous ces braves gens, AFD, FDP, et plus proches de nous La Raie Publique* en marche, LR  et le Ressentiment National de foutent bien des fleurs et des symboles.


Ce qui compte ici comme chez eux, c'est l'intox et le fric, c'est les lacrymos, les LBD, les matraques en attendant plus efficace.


(*) Copyright Ke-Sais-Je

Bernie Sanders et Alexandria Ocasio-Cortez font partie des rares élus qui ont décidé de ne pas perdre leur temps et jouer au simulacre de discours  State of the Union de l'animateur de télévision et Grammy Award du paquets de mensonges Donald Trump 


Bernie Sanders et Alexandria Ocasio-Cortez avaient des choses plus importantes à faire

y avait aussi Pelosi qui déchire le discours de Trump au "state of the union" un peu dans le même genre

Alliance avec l'extrême droite : Angela Merkel veut annuler l'élection en Thuringe 



https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/alliance-avec-l-extreme-droite-angela-merkel-veut-annuler-l-election-en-thuringe_2117476.html


et à part ça...


«Nazisme et communisme: quand le Parlement européen revisite l’Histoire et joue avec le feu»


https://plus.lesoir.be/251369/article/2019-10-03/nazisme-et-communisme-quand-le-parlement-europeen-revisite-lhistoire-et-joue


Il y a bien d'autres commentaires plus  - ou moins ! (https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/10/19/le-parlement-europeen-a-t-il-reecrit-l-histoire-de-la-seconde-guerre-mondiale_6016173_4355770.html) critiques de ce texte, mais encore une fois j'ai trouvé que nos voisins belges* sont particulièrement percutants ;)


* peut-être parce qu'ils ont particulièrement morflé lors des 2 conflits du XXe ?

Le Kapital, tout pour le Kapital !


Les boch ... euh ... les fridol ... euh ... les chleu ... euh ... les allemands sont pas tout blanc ou noir.


Bonjour Daniel. Tu aurais pu rappeler qu'en France, il y a 20 ans Charles Millon a été élu président de la région Rhône-Alpes grâce aux voix du FN

JP COTÉ

La consigne de Merkel :


 "Au moins, il est clair que la CDU ne peut pas participer à un gouvernement dirigé par le Premier ministre élu »

En France pareil. Si Mélenchon (ou Quatennens, ou Ruffin) arrivait en tête  en 2022, les macronistes ne cracheraient pas sur les voix de l'extrème droite. Ils ont bien créé un hashtag #Mélechondémission sur txitter. Pas trace d'un hashtag #LePendémission.

Celle qui jette ce bouquet représente un parti qui a recueilli 343 736 voix  aux élections d'Octobre 2019 ( die Linke est arrivé en tête)


Celui à qui ce bouquet n'est pas destiné représente un parti qui a recueilli 55 422 voix  (le FDP est arrivé dernier)

Comme l'a souligné à juste titre Délecteur de Vrai Thé, c'est la tradition en Allemagne que les tous les chefs de groupe, même et surtout ceux de l'opposition, viennent féliciter l' (dans ce cas pas l'heureux) élu en lui apportant un bouquet de fleurs en signe d'acceptation et de bienvenue.

D'où le geste symbolique très fort de la représentante de Die Linke.

L'ancien Ministre-Président de la Thuringe, Bodo Ramelow, est lui-même membre de Die Linke.

   

Un peu hors sujet, mais tombé par hasard sur un edito de David Abiker ce matin sur Radio Classique, complètement condescendant et méprisant sur les manifestants (~3:00). A moins que je connaisse mal le bonhomme, et qu'il faille le prendre au 2e/3e degré

https://podcasts.google.com/?feed=aHR0cHM6Ly93d3cucmFkaW9jbGFzc2lxdWUuZnIvcmFkaW8vZW1pc3Npb25zL21hdGluYWxlLWRlLXJhZGlvLWNsYXNzaXF1ZS9yZXZ1ZS1kZS1wcmVzc2UvaXR1bmVzLw&episode=aHR0cDovL2RhdGEucmFkaW9jbGFzc2lxdWUuZnIvUG9kY2FzdHMvTGFfUmV2dWVfZGVfUHJlc3NlX2R1XzA2LTAyLTIwMjBfMDhoMzAubXAz&hl=fr&ved=2ahUKEwjFtu_6zbznAhVGrxoKHWwYB58QieUEegQICxAE&ep=6


De toute manière , il ne faut pas se bercer d'illusions: 

 Macron n'est  que le cheval de Troie de l'extrême droite...

C'est drôle de lire un article qui traite de l’extrême droite avec Nathalie Loiseau dedans.. elle compagnon de route du GUD.

En entendant la nouvelle de cette élection, j’ai pensé à votre chronique. J’ai également fait le lien avec les réactions entendues aux interviews de Johann CHAPOUTOT pour son dernier livre, notamment une chronique de G. ERNER sur fc. 

Ça fait vraiment froid dans le dos, les capitalistes ont favorisé l’accès du parti de hitler pour contrer le communisme, plutôt la montée des oppositions anticapitalistes dans chaque pays.

A bien y regarder, l’oligarchie s’est déjà compromise dans toutes les zones de la planète pour « se sauver », quitte à annihiler l’espèce humaine. Croire qu’ils pourront survivre sans les autres humains est délirant, ils sont déconnectés de la vie réelle.

2 élus CDU (?)  ont voté pour le candidat de Linke et un autre s'est abstenu ...


Linke-SPD-Grünen = 42 élus, le candidat de Linke a obtenu : 44 voix 


CDU-AFD_FDP = 48 élus , le candidat du FDP a obtenu 45 voix

Le monde se déchire, comme un discours de Trump, une femme jette au sol des fleurs coupées, alors ce matin je reste au lit a regarder les nuages défiler dans un ciel chargé, ce monde m'épuise.

le bouquet de fleurs qu'on apporte est une tradition dans la démocratie Allemande

le fait de le jeter aux pieds est le signe que désormais le faux semblant ne peut plus durer


un moment j'ai cru que c'était des roses blanches en souvenir du groupe de résistants Die Weiße Rose (Sophie et Hans Scholl, Christoph Probst, Willi Graf, Alexander Schmorell et le Professeur Kurt Huber )

Non c'était un bouquet d'autres fleurs


Il y a eu un autre mouvement de cet ordre : Pelosi déchirant le discours de l'animateur de télé Donald Trump

mais peut-on croire en ce parti Démocrate qui vient de truquer les résultats d'Iowa


L'espoir de vient plus des politiques, comme celui-là à Strasbourg (Fontanel) qui n'ose pas écrire en pleines lettres le parti qu'il a rejoint (LREM) après avoir été élu comme socialiste


l'espoir est ailleurs


où where wo donde

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Anne ma soeur Anne" à réécouter  (louis Chedid )

Pourquoi ces fleurs blanches ? Je n'ai pas encore trouvé de réponse certaine, Daniel. Mais j'ai bien l'impression qu'il s'agit de roses blanches. Dès lors, ce serait une référence au réseau de ces résistants allemands qui se sont sacrifiés, massacrés par les Nazis : la Rose blanche. https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Rose_blanche
Le symbole serait terrible : "Rappelle-toi de la rose blanche que tu foules au pied aujourd'hui".

Comme quoi, l'un n'est que le précurseurs voire le facilitateur de l'autre. Et on ose encore nous faire voter de supposés barrages contre le pire, voter la peste contre le choléra. A la fin, on crève des deux. 


La violence à venir ? Pardon mais elle est déjà là et essaime chaque jour ses victimes. Certes, ça pourrait toujours être pire, à l'aune de quoi, on va choisir le pire qu'on veut croire moins pire que le pire qu'on croit pire absolu sans voir que ce faisant, on trace le chemin du pire-que-pire. Qu'on lui ouvre un boulevard.  Si ce pire-que-pire, ce sont les chambres à gaz ou les goulags, alors on peut bien souffrir tout le reste qui devient du coup acceptable, voire désirable. 

Z’en faites pas Daniel, si au détour d’un bug dans la matrice un gauchiste avait l’opportunité d’accéder au pouvoir, l’alliance avec LaPen se ferait en un clin d’œil.


Comme le dit Todd ces temps-ci, on a une police qui vote FN et qui tape pour Macron. L’alliance des extrêmes est déjà en marche 🤷‍♀️

Je ne connais pas du tout le sujet de ce parti ni de ce monsieur mais la citation hors contexte ne me semble pas appropriée pour le dénoncer : "C’est un grand problème de décrire Hitler comme le mal absolu, alors que nous savons que l’histoire ne s’écrit pas en noir et blanc".

Je me souviens qu'à la fin des années 90 Charles Millon s'était "marié" avec le FN à Lyon ( ville résistante par excellence ) pour conserver son poste. 

On avait été nombreux à défiler alors contre cette alliance.


Je me souviens aussi de cette dame disant avec dignité à ce M. Millon que sa place n'était pas ici !

On était alors en train de commémorer la déportation des 44 enfants d'Izieu 


Là non plus, pas d'éclats de voix, pas de violence; juste de la dignité et la volonté de mettre un homme face à sa conscience.

Dire que certains journalistes s'offusquent actuellement quand Todd, qui fait la tournée des plateaux, leur annonce que libéralisme et droite extrême sont joyeusement solubles.

Ils ont toujours été prêts à tout pour garder le pouvoir. En Allemagne comme en France. et ailleurs. L'avenir est sombre. 

Le présent est déjà fort sombre, me semble-t-il. Mais cette sombritude est traversée depuis quelques mois par des rais de lumière qui nous laissent espérer des lendemains un peu mieux éclairés.  Résister au pire-du-pire qui vient, alors que le pire est déjà là,, c'est maintenant, dans la rue (y a manif aujourd'hui) et pas en 2022 dans les urnes.  

J'en reviens 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.