Le bouquet de Thuringe
chronique

Le bouquet de Thuringe

Après tous les jetés de robes, de blouses, et de codes du travail en France, un jeté de fleurs au réveil. Une femme jette aux pieds d'un homme un bouquet de fleurs. L'homme s'appelle Thomas Kemmerich. C'est un élu du Parti libéral allemand (FDP), qui vient d'accéder au poste de ministre-président du Land de Thuringe, dans l'Est de l'Allemagne, grâce aux voix du parti d'extrême-droite allemand AfD. La femme qui jette les fleurs s'appelle Susanne Hennig-Wellslow, présidente du groupe Die Linke (gauche) au parlement de Thuringe. Elle proteste ainsi contre cette alliance avec les néo-nazis, une première en Allemagne depuis 1945.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.