53
Commentaires

"L'arbre mort" de Bordeaux, arbre à fantasmes anti-écolos

Le maire écologiste de Bordeaux a annoncé l'abandon du traditionnel sapin de Noël, cet "arbre mort" à l'empreinte carbone inacceptable. De la fachosphère aux plateaux des chaînes d'info, on agite la menace d'une dictature verte sur le point d'effacer la tradition française. On vous raconte la mécanique de l'emballement.

Commentaires préférés des abonnés

Les fêtes de fin d'année sont une catastrophe écologique : déplacements en cascade, surconsommation en tous genres, importations multipliées...

Et le simple fait d'en parler nous fait toujours passer pour des rabat-joie aigris. Alors que non, le but n(...)

Ces amish-khmers-verts qui ont pris le pouvoir dans nos mégapoles n'ont-ils pas compris qu'ils faut donner du pain et des jeux au peuple pour qu'il oublie ses humiliations et souffrances quotidiennes et surtout qu'il évite de se poser des question su(...)

J'ai beau avoir peu de sympathie pour EELV, je dois reconnaître que quelqu'un qui, en une seule phrase, arrive à se mettre à dos les cathos trad, les commentateurs des chaînes d'info, la Schiappa, la FNSEA tendance sapin et Le Pen ne peut pas être en(...)

Derniers commentaires

Il me semble que dans les autres mesures du maire de Bordeaux il y a le fait de planter des arbres dans les rues, ça ne serait pas du luxe. Bordeaux est une ville magnifique par l'architecture, mais on crève de chaud dans des rues dépourvues d'arbres. C'est frappant quand on s'y promène et qu'on compare avec le Paris Haussmannien et ses alignements de platanes. 

Réaction de Jadot pour contrer ceux qui tentaient de saboter sa candidature auprès des cathos.


Le vert de gris battra t'il le vert de l'islam ? En tout cas vu le Tour que prend leur pré-présidentielle ça sent le sapin.

"Pourtant, l'usage d'un arbre  à feuilles consistantes  ...".??? Pourtant, l'usage d'un arbre  à feuilles consistantes  vous êtes sûr? Dans ce cas bon appétit, ces feuilles sont coriaces mais très nourrissantes!

Avant de reprendre l'argument de votre spécialiste de la forêt sur le stockage du CO2 par les sapins de Noël, vous auriez pu réfléchir que une fois coupés, ils sont brulés ou mis en déchetterie, ce qui fait que leur CO2 est réémis dans l'atmosphère.

C'est exactement le même argument quand certains agriculteurs vous disent que la culture des céréales stocke du carbone. Elle en stocke, oui, pendant six mois et le relargue l'année suivante.

Le sapin est une brindille morte dans la forêt du consumérisme des fêtes de fin d'année. 

En bref et si j'ai tout compris:

Un Maire décide de faire économiser 60.000€ à sa ville en ne mettant pas en place une décoration temporaire.

Ça déclenche un pataquès politique, prétexte à toutes les invectives.

Normal!

Constantinople s'étripait entre les "Vert" et les "Bleu" pendant que les Turcs rodaient autour. MDR :-)

Il serait intéressant pour l'auteur de citer dans l'article le travail de son confrère Gaspard d'Allens et son livre "Main basse sur nos forêts". Où il explique que la monoculture des forêts est une catastrophe écologique. Les arbres sont coupés au bout de 3 à 5 ans alors qu'il n'atteint sa pleine maturité que vers 20 ans, que les traitements phyto-sanitaires ont tué toute vie dans la forêt (vous n'y entendrez aucun bruit d'animaux) et qu'en plus ce n'est même pas un puits à carbone (tous les arbres ne captent et libèrent du CO2 de la même façon). Bref, dans tous les cas la filière sylvicole va devoir changer dans tous les cas, arbres de Noël ou non.

Et s'il n'avait rien dit avant de le faire?

Code Général des collectivités territoriales.

Article L1111-1 :"Les communes ... s'administrent librement par des conseils élus.". 

Article L1111-2 : "Les communes...règlent par leurs délibérations les affaires de leur compétence".



Et pourtant, il ne manque pas d'arbitres des élégances pour venir chicaner les orientations de gestion de nouveaux maires écolos.


Mais, que l'on sache, ces maires ne se sont pas introduits subrepticement dans ces mairies.  Ils ont été élus. Et par qui ??


Par des électeurs qui sont, sans doute, les auditeurs ou les lecteurs de ces médias sévères. 


Pas très futé, quand on vit de la pub, de dire que les clients sont des cons.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'ai beau avoir peu de sympathie pour EELV, je dois reconnaître que quelqu'un qui, en une seule phrase, arrive à se mettre à dos les cathos trad, les commentateurs des chaînes d'info, la Schiappa, la FNSEA tendance sapin et Le Pen ne peut pas être entièrement mauvais... Il lui manque juste Darmanin et Charlie Hebdo pour faire carton plein.

"  Au milieu d'un discours de deux heures et d'un catalogue de trente mesures à venir " La presse n'a retenue que celle du sapin de Noël. Les autres dépassaient sa capacité de compréhension ?


C'est comme les 146 propositions de la convention citoyenne où la presse n'a retenu que celle du 100 km/h.


Cette paresse à la simplification et tendance à la facilité participe à la perte d'esprit critique en politique dans l'opinion et sa mansuétude pour la montée des extrêmes-droites.


A@I peut-il préciser les 29 autres propositions à ses lecteurs ? J'aimerai les connaître.

reste qu'en effet je ne sais pas dans le sud-ouest mais ayant grandi à Toulon (j'ai 78 ans) je n'ai vu apparaître les sapins de Noël y compris dans les familles que vers trente ans... les EELV m'horripilent souvent par leur côté caractiraturellement politicard mais vais finir par les aimer avant ces attaques idiotes

Petite remarque en aparté :


Ici à Strasbourg, la nouvelle mairesse verte a eu l'idée contraire : parsemer la ville de pots géants où sont empotés des arbres de mazette 3 à 4 mètres de haut


ça fait cher l'addition et la symbolique est un peu niaise

Ce qui est tordant c'est de voir la droite tradi, la gauche réac ou le centre cul-cul défendre le sapin de Noël comme une fête chrétienne confondant la date naissance (présumée) du Christ, les fêtes et symboles païens, puis le Noël marketing États-Unien.

Ce qui tend à prouver que l'élection est un piège à cons (toujours d'actualité le vieux slogan), mais que, en même temps, comme disait "Le président" (attention pas Jupiter hein !) par la  bouche de Jean Gabin : "C'est une habitude bien française que de confier un mandat aux gens et de leur contester le droit d'en user."


À propos de sapin de Noël ou plutôt de Père Noël je ne saurais trop vous conseiller la fameuse analyse de C. Lévi-Strauss sur le supplice du père Noël par les autorités religieuses en 1951 à Dijon.


http://classiques.uqac.ca/classiques/levi_strauss_claude/pere_noel_supplicie/pere_noel_supplicie_texte.html


D' habitude "Je ne parle pas aux cons ça les instruit" mais en vertu des justement fêtes de Noël je fais un effort d'œcuménisme et leur confie ce texte quitte à les rendre plus intelligents. Et vive la société du spectacle pour les autres (comprend qui peut, comme disait l'autre).

En tant qu’écologiste...


... la facho-sphère, les chaines d'info, la droite, Macron, le maire de bordeaux et celui de Lyon ont en commun d'imposer l'idée qu'un mandat donne tout pouvoir : gouverner, c'est interdire.


Pour cette raison, je ne peux pas prendre cette guerre au sérieux. Elle est bidon, ces gens-là viennent du même moule.

"l'usage d'un arbre  à feuilles consistantes"


S'il a des feuilles consistantes, il doit être dur de la feuille.

"de la fachosphère au gouvernement"

Les extrêmes se rejoignent.


Saporta visiblement ça ne la gêne pas de tirer dans son camp tant qu'elle garde une place dans les médias. Depuis qu'elle est dans les Grandes Gueules et sur BFM je ne l'ai pas beaucoup entendu mettre en avant l'écologie, par contre son discours s'inscrit parfaitement dans celui de la droite et de la "gauche" vallsiste la plus caricaturale. Ca m'interroge car je pensais qu'elle rééquilibrerait les débats. Perdu.

"FANTASMES ANTI-ÉCOLOS" pas vraiment convaincu, je penche plus par une communication déplorable des maires écolos. Vous avez tendance à mettre de la "fachosphère" et de la "chaîne info" à toute les sauces en ce moment.

Ces amish-khmers-verts qui ont pris le pouvoir dans nos mégapoles n'ont-ils pas compris qu'ils faut donner du pain et des jeux au peuple pour qu'il oublie ses humiliations et souffrances quotidiennes et surtout qu'il évite de se poser des question sur le mode de vie dans lequel nous tournons tous comme des hamsters dans leurs roues ?


Ces satanés rabat-joie vont finir par empêcher le père Noël de faire sa tournée sous prétexte qu'il exploite des rênes et fait travailler des lutin sans convention salariale !


Salauds !

Les fêtes de fin d'année sont une catastrophe écologique : déplacements en cascade, surconsommation en tous genres, importations multipliées...

Et le simple fait d'en parler nous fait toujours passer pour des rabat-joie aigris. Alors que non, le but n'est pas d'enlever de la tristesse ou une éventuelle "magie de Noël", mais tout simplement de remettre en question un mode de vie aux conséquences alarmantes qui est à son pinnacle durant la période des fêtes de fin d'année.

Alors, on pourra toujours arguer que l'on se comporte de manière éco-responsable à Noël, mais on cautionne tout de même cette débauche d'excès qui n'ont de sens que celui qu'on lui donne béatement : la tradition.

Bien d'accord, le sapin n'est qu'une brindille.

Noël existait avant la société de consommation. Un Noël sobre n'est pas que possible, il a existé pendant plus de 1000 ans. On peut être contre la surconsommation sans pour autant vouloir priver les gens d'un plaisir véritable de se retrouver et de décompresser. Bref être écolo de manière intelligente au lieu d'être un gros bourrin conceptuel.

Ben oui et pendant '1000' ans on l'à célèbre SANS sapin ..... sauf dans la forêt noire.

Et persô je meosé la,question 'l'écologique gros bourrin conceptuel' n'est il pas un 'concept' de nos média de droite ?

Quand je lis ici des gens qui proposent de supprimer Noël au titre que ce serait une fête du gâchis, je constate que les bourrins conceptuels existent.

Qui propose de «supprimer Noël»? Qui pourrait le faire par ailleurs, est-ce que ça aurait un sens? À moins de rendre la fête illégale, d'interdire les réunions le mois de décembre et d'envoyer la police chez les gens pour les amender. Vous pensez réellement qu'il y a un risque?

Il y a une page très rigolote et déjà ancienne de Brétécher, sur une femme qui a décidé de "ne rien faire pour Noël cette année", et sur tous les obstacles qu'elle rencontre. Et en effet, c'est pas simple. Et ça échoue lamentablement. Même son mec, d'accord au début, finit par se retourner contre elle.  

Vous prenez la question par le mauvais bout. Evidemment que c'est inenvisageable. La question est : pourquoi rejeter Noel en bloc au lieu de le réformer ? Parce qu'on veut perdre par avance la bataille des idées ? Que cela plaise ou non, Noel est une fete populaire très appréciée. L'attaquer de front et sans nuance comme des bourrins c'est s'aliéner la population.

Ce qui se joue ce n'est pas un "risque" législatif quelconque (lol) c'est une simple question de stratégie rhétorique et d'opinion publique (bref de victoire ou de défaite électorale).

La "magie de Noël" peut s'entendre, tout dépend comment. On peut rire, pleurer, on a le droit de croire ou de rêver. Je laisse les croyances aux croyants, et pour ma part je rêve de mes rêves sans pouvoir rêver à ceci: la plus grande catastrophé présente a un nom: le système économique et ses crêches (les bourses), et il va poursuivre ses drames et miner mes rêves d'une autre forma de concensus humain, aidé par un sournois, le covid. Cet élu écolo est maladroit, mais fondamentalement novateur. Attention cependant, les adversaires de l'écologie veillent, et ont commencé à cracher à terre. Les écologistes il faut le dire n'en sont pas à leur première erreur: les incinérateurs posent problème, les stations d'épuration tellement valorisées ne filtrent que 70 % de ce qui  y arrive, leur soutien a tout  féminisme, souvent, est hallucinant (l'égalité homme/femme c'est entendu vaut débat et issue,), il faut relire Cochet et entendre Hulot, différents tous deux, mais essentiels (Oui Hulot a ses contradictions, mais quel pédagogue!!) mais de grâce, messieurs et mesdames les écolos, arrêtez de nous bassinez avec le vélo comme issue.., ce n'est qu'un sapin, un sapin tout petit, qui, à peine, perce l'écorce de terre de son environnement.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.