"L'arbre mort" de Bordeaux, arbre à fantasmes anti-écolos
article

"L'arbre mort" de Bordeaux, arbre à fantasmes anti-écolos

Réservé à nos abonné.e.s
Le maire écologiste de Bordeaux a annoncé l'abandon du traditionnel sapin de Noël, cet "arbre mort" à l'empreinte carbone inacceptable. De la fachosphère aux plateaux des chaînes d'info, on agite la menace d'une dictature verte sur le point d'effacer la tradition française. On vous raconte la mécanique de l'emballement.

"L'opinion des fachos, je m'assieds dessus!" : avec cette déclaration tonitruante le 14 septembre au site Actu.fr, le nouveau maire écologiste de Bordeaux Pierre Hurmic pensait peut-être en terminer avec la polémique des derniers jours. Raté : l'édile semble avoir mis une nouvelle pièce dans la machine à polémiques, mise en marche le 10 septembre dernier lors de la conférence de presse de rentrée de la mairie. Au milieu d'un discours de deux heures et d'un catalogue de trente mesures à venir, l'élu prend tout le monde de court en annonçant qu'à Noël, "nous ne mettrons pas des arbres morts sur les places de la ville, notamment sur la place Pey Berland", au motif que "ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation."  Cou...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.