54
Commentaires

Lacombe en conflit d'intérêt selon les soutiens de Raoult

Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses de Saint-Antoine (à Paris) était ce 28 mars aux côtés d'Edouard Philippe pour commenter la progression de l'épidémie de Covid-19. Ces derniers jours, on l'a vue critiquer les méthodes de Didier Raoult. Elle reçoit en retour des accusations de conflits d'intérêts avec les labos pharmaceutiques.

Commentaires préférés des abonnés

La rubrique Cheknews de Libé ressemble de plus en plus à une machine à laver.


Que des médecins puissent légalement être rémunérés par des labos pour  de la "promotion commerciale"  en dit long sur la qualité de notre législati(...)

J'ai une amie qui étais délégué médicale (comprenez commerciale pour médecin). Elle faisait très bien la différence entre les petits cadeau commerciale (les stylos a l’effigie du labo...) et les cadeau bien plus douteux (bouteille de champagne valant(...)

L'Université d'été d'Anticor en 2019 à Nantes a consacré un de ses ateliers aux conflits d'intérêt dans le domaine de la santé. Si je peux me permettre, en complément de cet article, je suggère aux lecteurs/ices de ce fil de prêter attention aux prop(...)

Derniers commentaires

Le problème ce que le Dr Lacombe n'a pas été aussi virulente contre d'autres confères  qui présentent des projets concurrents.


https://blogs.mediapart.fr/bunchun/blog/270320/la-science-bon-dos-dr-raoult-conflit-d-ego-ou-conflit-d-interet 



De plus elle a été employé de l'INSERM ,l'INSERM  dont le chef est le mari d''Agnès Buzyn et L’INSERM est favorable à la méthode CRISPR pour élaborer un vaccin....


Conflit d'ego : Mr Lévy et sa femme , déjà elle même en conflit d’intérêt !  étaient opposés à la création de l 'unité de recherche à Marseille , les  160 millions octroyés à Didier Raoult pour monter son unité de recherche sont autant d’argent qui ont échappé à l’INSERM.


Je suis tout à fait allergique aux  complotistes , à la médiatisation mais là , on peut aussi se demander de l'indépendance de ces médecins qui s'expriment.


La parti pris contre Raoult  de ASI est d'ordre  de la méthodologie ou relève de  l'intuition, d'attaque ad hominem ... ?

Merci du lien, en effet intéressant. 


J'avais noté par exemple que la chloroquine était utilisée en "compassionnel", ça me semblait idiot vu que c'est plutôt au début de l'infection qu'elle pourrait être utile, mais est-ce seulement idiot ou carrément malveillant? On devient tellement méfiant que ça trouble le jugement. Et parfois, on s'aperçoit qu'en étant exagérément méfiant... on avait vu juste.

Vous ne voyez pas la différence entre un mec qui s'est pris d'un complexe de dieu, qui déclare en tout début que la Chloroquine sera la solution et construit des expérimentations pour soutenir ses dires et d'autres médecins qui font des études, qui n'en font pas la pub et qui si vous lisez les textes sont accompagnés de "May be" à tous les étages? Si vous voulez la réaction d'un médecin généraliste à priori sans conflit d'intérêt, allez voir ici. Par contre, en conflit d'intérêt, vous en oubliez un qui est que Raoult est financé par Sanofi.

Le Pr Raoult a annoncé fin février une solution pour lutter contre le coronavirus. RIEN depuis là n'est venu contredire ses dires, au contraire. Mi-mars il a publié des résultats démontrant l'efficacité de son traitement. 

Depuis quelques jours le traitement du Pr Raoult est utilisé dans le nord de l'Italie. L'Italie va permettre (ou permet déjà) aux médecins de ville de le donner afin de désengorger les urgences. Le Sénégal le prescrit avec succès, la Belgique aussi. A New-York un médecin de quartier a traité sa communauté en prévention : aucune hospitalisation grave, aucun décès n'est à déplorer. Une étude chinoise et une étude norvégienne démontrent son efficacité. Et j'en passe...


L'IHU de Marseille communique sur les personnes soignées et les décès de l'IHU et de l'APHM sur sa page web https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

Vous remarquerez que le taux de mortalité est beaucoup plus bas à Marseille qu'ailleurs. Ce doit être le climat....


Depuis mi-mars donc les personnes qui sont atteintes du coronavirus, se retrouvent dans un état grave et meurent dans les hôpitaux et dans les maisons de retraite sont des personnes qu'on laisse mourir pour soigner des querelles d'ego ou de gros sous ? Où est le serment d'Hippocrate ?


En fait je ne comprends pas : nous avons un grand médecin et chercheur français dans le top des experts mondiaux sur le sujet qui trouve un remède, pas miraculeux mais qui fonctionne, contre une pandémie mondiale et une partie de la communauté scientifique de son pays cherche à le casser ? Les media ne le soutiennent pas ? Nous devrions TOUS être fiers de lui. Ce qui n'empêche pas par ailleurs de continuer la recherche pour voir si on trouve encore mieux. 

Qu’il se prenne pour dieu, tant qu’il ne joue pas avec la vie des gens … quoi que !


J’ai bien lu les « may be » et même en anglais dans le texte … De même je connais un peu la chloroquine pour avoir vécu 18 ans dans un pays haut risque de palu.  En tant que user, je ne suis pas fan du médoc, mais ça c’était le palu … ici c’est encore une autre histoire.


Donc je lis bien des sources différentes et pas forcément dans le sens de ce bon Dr, à lire le lien de Jorion en bas !


Le prix n’est pas le même apparemment la chloroquine c’est en centime d’euros … l’INSERM cherche une solution plus chère.


De même ces retrovir sont  ultra chers…

Evidemment il n’y a   pas que le prix qui compte …


Peut-être que Google , l'ami de 22 ans, ne veut pas me montrer  les liens entre SANOFI et Raoult.  C’est bien de dire qu’il a des conflits avec SANOFI, encore faut-il le montrer.  Pouvez-vous montrer, svp ?  Ce serait intéressant.


Si « on » dit que la chloroquine est une solution possible, parmi tant d’autres, alors pourquoi l’ont-ils écarté au début … des tests en France.

Le Docteur Yazdanpanah n’a pas inclus la chloroquine, et lui aussi a des accointances avec des labos …


https://lecourrierdesstrateges.fr/2020/03/30/lacombe-yazdanpanah-ces-medecins-du-service-public-qui-cachetonnent-dans-le-prive/


Je ne suis pas un fan de Raoult, comme les supporters de l’OM, les complotistes, ou simplement l’opinion et d’ailleurs jusqu’ici il n’ a pu montré  de manière claire et limpide de l’efficacité de l’hydrochloroquine :


https://www.pauljorion.com/blog/2020/03/29/hydroxychloroquine-et-coronavirus-comment-apprecier-la-valeur-des-resultats-de-didier-raoult-par-alexis-toulet/


Voici ce qui semble sortir d’une étude chinoise :


https://www.cnews.fr/monde/2020-03-26/la-chloroquine-pas-plus-efficace-quun-traitement-standard-avance-une-etude-chinoise


En attendant le résultat des autres études en cours sur BCG, Discovery etc …


Bien à vous 

On pourrait cependant s'attendre à une retenue scientifique et pas à une course à une notoriété médiatique suspecte.

OU SONT LES MILLIARDAIRES Alors Que le tiers-état,les cols BLEUS, les hussards de la république sont au front, prennent tous les risques,infirmières ,médecins,caissières ,camionneurs,enseignants au péril de leur vie face à l’épidémie. Le clergé fait du télé travail donnant ses instructions à distance. Mais pire encore où est l'ARISTOCRATIE, les milliardaires ont disparus comme des moineaux à l'ILE de Ré, aux caïman bien à l'abri du corona virus. Chers amis journalistes pouvez vous enquêter sur cette aristocratie, sur Bernard Arnaud,Lagardère ,Drahi, Bolloré que font il de leur magot pour sauver notre humanité,à qui ils font tant de mal en endoctrinant à l'aide de leurs journalistes de cour qui nous inculquent l' inefficacité de l’impôt qui nous aurait permis d'acheter des masques, des respirateurs,du repos pour tout ces travailleurs à risque. Je lance donc un appel aux journalistes pour savoir comment l'aristocratie vit le confinement? Et nous informe sur leur mode de vie et leur futures décisions. 

Il faut savoir que les tests de nouveaux produits pour mettre en évidence des effets encore hypothétiques ) ne peuvent généralement pas être faits dans les labos de recherche sans collaboration avec les laboratoires qui les fabriquent, pour la simple raison que le produit n'est pas disponible par ailleurs et que de plus le secret industriel ne permet pas d'avoir tous les détails du dit produit. Malheureusement la diminution constante des crédits et des postes pour les organismes de recherche et les universités a l'effet pervers de multiplier ce type d'expertise pour avoir des sous et négliger la recherche notamment fondamentale. Ce problème se situe bien sûr en amont de la recherche clinique.

Pourquoi les labos indemnisent Lacombe et non pas l'hôpital qui supporte les essais thérapeutiques des médicaments ? Cette personnalisation pose question.

Ouvrez n'importe quel livre de mathématiques de seconde, vous y trouverez un chapitre intitulé "échantillonnage" qui est d'un niveau très simple mais suffisant pour vous convaincre par vous même qu'avec son échantillon de 60 malades le gourou du jour  obtenu des résultats qui prouvent .... rien du tout.

Ou alors vous aurez démontré que les éditeurs de livre de maths font partie du grand complot contre le génial savant qui a raison contre tout le monde ...


L'article semble un peu à décharge. Bizarrement, si les mêmes conflits d'intérêt étaient reprochés au Professeur Raoult, je ne suis pas certain que votre traitement aurait été identique.


Il est vrai qu'être soutenu par Joachin Son-Forget n'aide pas. Mais être détesté par Cohn-Bendit, ça compense largement, non ?

"est-ce que Karine Lacombe a raison sur le fond ?"


ben... tout dépend de ce qu'on considère comme le fond


le respect de la méthodologie scientifique n'est pas forcément le critère essentiel de l'éthique médicale. 

Par exemple, toute cette méthodologie tend à évacuer l'effet placebo, pour privilégier l'effet du produit. Mais dans la relation thérapeutique, l'effet placebo, la confiance du patient envers le médecin et du médecin envers son ordonnance jouent un rôle considérable dans la guérison.

Il me semble que la même discussion avait eu lieu sur les " experts" de l'aéronautique.


Et, sur des sommes beaucoup moins spectaculaires, ça se pose aussi pour le monde de l'édition et celui de l'enseignement.


Donc … on attend quoi pour en conclure que certains secteurs ne peuvent pas être un business ?

Ah, oui, j'oubliais, si on dit ça, ça fout tout en l'air… excusez-moi, je suis un peu étourdie ces temps-ci.



L'Université d'été d'Anticor en 2019 à Nantes a consacré un de ses ateliers aux conflits d'intérêt dans le domaine de la santé. Si je peux me permettre, en complément de cet article, je suggère aux lecteurs/ices de ce fil de prêter attention aux propos d'une des intervenants sur ce sujet à partir de 36:00 dans la vidéohttps://www.youtube.com/watch?v=11oKeEZm7xU&feature=emb_logo

La qualité du son est mauvaise mais les propos instructifs.

On aborde pas ici le cas de Madame Lacombe mais mène une réflexion sur ce qui alimente les échanges sur ce forum. Pour avoir suivi les travaux de cette université d'été j'y ai notamment appris que la base "transparence santé" est notoirement incomplète d'une part parce que les personnes concernées ne l'abondent pas comme elle devraient le faire et surtout parce que des organismes faux nez (fondations, associations) créent par des labos permettent en organisant des manifestations pour les professionnels de santé voire des patients d'abonder des financements qui échappent totalement aux radars de la dite base. J'ai suggéré aux journalistes de Mediapart qui ont mené une intéressante enquête sur les conflits potentiels d'intérêts des membres du conseil scientifique de recenser ces acteurs inconnus du grand public, enquêter sur leurs actions et financements. Un travail différent mais  peut-être aussi difficile que celui qu'on l'on mènerait sur les dissimulations fiscales...

J'ai une amie qui étais délégué médicale (comprenez commerciale pour médecin). Elle faisait très bien la différence entre les petits cadeau commerciale (les stylos a l’effigie du labo...) et les cadeau bien plus douteux (bouteille de champagne valant un SMIC...). Suite a la crise du mediator, la loi a changé et les deuxièmes type de cadeaux étais interdit. 

Dès le lendemain, les labo avait une stratégie pour contourné la loi et continué d'arrosé les copains...

Mon amie a du renoncer a ce travaille très bien payé qq mois plus tard, la pression (implicite bien entendu) étant de plus en plus forte pour qu'elle accepte de faire comme les collègues et fasse passé un certain nombre de truc sous la table (y compris elle-même éventuellement).


Donc le problème de la corruption en medecine ne date pas d'hier et n'est pas prêt d'être résolue. Dans le cas present je suis a peu près sur que si on cherche du coté de Raoult on trouvera quelques "financement" pour lui aussi.

"il serait presque bizarre, hélas, qu’un virologue n’ait pas de liens avec Abbvie ou Gilead»" 


Il me semble que le principal est dit.

"Je ne fais pas la promotion de ces laboratoires, qui ont besoin de nous, médecins, pour savoir comment nos patients prennent leurs traitements et ce qu’il faut améliorer." 


Si elle collecte ces données dans le cadre de son travail, pourquoi n'est-ce pas l'hôpital qui est rémunéré?

Si je comprends bien, cette doctoresse ""a raison mais sa parole est discréditée.


 Donc pas si sûr que le fait qu'elle ait "raison" soit si pertinent que ça.


Surtout si elle caracole aux basques du premier sinistre.

La rubrique Cheknews de Libé ressemble de plus en plus à une machine à laver.


Que des médecins puissent légalement être rémunérés par des labos pour  de la "promotion commerciale"  en dit long sur la qualité de notre législation qui est tombée au niveau de celle d'un république bananière.

Friedrich-Gustav-Jacob Henle avait proposé une « théorie des germes » pour expliquer l'origine des maladies en 1840. Sauf que c'était un peu trop tôt. 

Il n'est pas toujours bon d'avoir raison avant les autres dans la communauté scientifique, surtout si on ne peut avoir de preuves irréfutables

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Est-ce que ces gens qui répondent en dénonçant le conflit d’intérêts répondent aussi sur le fond ? On peut être en conflit d'intérets et avoir quand même raison il me semble...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.