73
Commentaires

La troïka taxe les comptes bancaires à Chypre : inquiétude de la presse européenne

Même si la presse française du week-end est particulièrement discrète sur le sujet, les conditions posées par la Troïka au plan de sauvetage de Chypre font l'objet de nombreux commentaires dans la presse européenne.

Derniers commentaires

Chypre s'est transformé en paradis fiscal, paradis ultra-libéral, sous un gouvernenement démacratiquement élu communiste :où est le paradoxe ? Chypre est un sous-marin de l'écononomie-industrielle financiarisée (rappelez-vous où sont basés les traders de "minerai"-viande ?) ultra-libérale au coeur de l'Europe = un paradis fiscal ! Chypre est un virus du moins disant social ; dont le peuple est exclu ou socialement laminé... Chypre est une base parmi d'autres (la city de Londres, l'Irlande, le Luxembourg...) de l'inexorable déclin sociale de l4Europe . Bien plus qu'un symptome . Dans ce sens j'abonde dans le sens de Tom .
L'argent sur vos comptes bancaires ne vous appartient plus. Juridiquement, c'est une créance que détient votre banque; qui peut faire défaut à tout moment.
Achetez de l'or, du Franc Suisse ou de l'immobilier.
Ce qui est en train de se passer à Chypre (et le valse hésitation de ces dernière heures est juste ahurissante) est un événement absolument majeur. Que la presse française ne s'en fasse pas l'écho est désespérant ...
C'est dommage, d'immenses réserves de gaz ont été récemment découvertes à Chypre. Peut-être même du pétrole.
Mais il faut le temps, à Total et ENI, de réaliser les études et les constructions.
Et le gouvernement ne peux pas assurer seul les 10 milliards d'euros nécessaires à la construction de l'usine de liquéfaction.

Aucun rapport, mais 10 milliards d'euros ! Comme c'est cocasse !
Chypre paradis fiscal?
Ben oui et AVEC la bénédiction de l'Europe jusqu'à maintenant!
Là est l'arnaque,Chypre est dans cet état là à cause du système "paradis fiscal",comme l'Irlande dans son temps...
et qui a payé au bout et paiera encore...?

Spéciale dédicace aux mous du genoux:"ha,mais ça n'arrivera pas ICI" !

et dire que Lagarde est la "femme politique préférée des français"...y a du boulot!
Le silence des médias français est consternant.

Voilà une information qui pose de nombreuses questions et dont les conséquences risquent de produire des effets délétères tant sur le plan politique qu'économique et financier.

1 - est-ce légal ? Le parlement n'a pas encore été saisi et les banques ont déjà bloqué les fameux 6.75 % et 9.9 %...
2 - est-ce équitable ? Pourquoi taxer les dépôts et pas le foncier, les actions, les obligations, les yachts ... ?
3 - est-ce efficace ? Ne risque-t-on pas, en dépit du secret qui a précédé la mise en oeuvre de cette décision, d'assister à un "bank run", une panique à l'ouverture des banques, une fuite massive des capitaux ?
4 - que penser des arguments de la Troïka qui a vendu jusqu'à présent les politiques d'austérité au nom de la défense du petit épargnant, qu'il fallait préserver des conséquences des comportements irresponsables des cigales grèques, espagnoles, portugaises, etc. ?
5 - qui va encore avoir confiance dans une banque européenne ?
6 - et dans les institutions européennes ?
...
Mais bon, Hollande a fait un discours historique, le pape son premier Angelus, la France a gagné au rugby et la neige joue les prolongations dans les stations de sport d'hiver... les JT sont débordés !
Merci.
Mais il y a des phrases que je ne comprends pas, comme celle-ci :
« […] il n'est pas sûr que le parlement allemand donne son accord pour ce plan de sauvetage même s'il est douloureux pour Chypre.»
Bonjour
A lire également le billet, comment dire, "ironique" de Paul JORION sur le sujet.
L'Europe qui protège, qu'y disaient… où sont ceux qui disaient ça, que je les protège aussi.

Et pendant ce temps là, on nous parle de Merah, histoire de faire croire qu'ils nous protègent vraiment.
le Peuple a voté : il a viré les communistes...il paie le tribut au capitalisme : bien fait pour sa g.....et moi aussi j'espère qu'il vont me déduire un pourcentage conséquent de mon découvert, na...
J'ai mal saisi quelque chose, ou bien ils viennent de faire une taxe sur le capital? Certes peu progressive, et pour renflouer les banques qui ont fait n'importe quoi, mais tout de même, ça me semble une révolution culturelle de la part de la Troïka. Si ça se trouve c'est même une violation de l'article 124 du TFUE (qui dit en gros pas touche aux banques).

La prochaine étape dans le reniement de leur foi serait qu'ils entravent la libre circulation des mouvements de capitaux (interdit par art. 63 TFUE) pour empêcher la fuite des capitaux. Allez, on va y venir!
La crise chypriote n'avait, dimanche matin, que peu d'écho en France. Samedi soir, le journal de 20 heures de France 2, par exemple, n'en a pas dit un mot.

etonnant, non ?
mais que fait pujadas ?
He ben moi, je dis vive Merkel et vive le FMI.

10% d'impôts sur les sociétés contre 33% en France. C'est le taux le plus bas d'Europe. Idem pour tout ce qui concerne l'imposition du patrimoine en général. Et l’assujettissement Chypriote est extraterritorialisé. Installes ton entreprise là bas et moyennant un jeu comptable, les bénéfices réalisés ici, en France, seront imposes au taux chypriote et payes au trésor Chypriote.
à ce petit jeu, les Etats membres de l'Union qui y perdent mais aussi la Russie. Chypre est le Premier investisseur étranger en Russie. Si si ! Chypre, 1 million d'habitant est la première source de pognon en Russie, 143 millions d'habitants. C'est qu'en réalité, les fonds d'investissements Russes font de l’évasion fiscale à Chypre. M'est avis que ça n'est pas seulement le FMI, l’Allemagne et les Pays-Bas qui sont à la manœuvre.

Cette mesure ne comble pas cette autre difficulté : la convention fiscale entre la France et Chypre plafonne le taux d'ISF applicable à l'immobilier à 30% de la valeur du bien. On devrait dénoncer ce genre de plaisanterie. De deux choses l'une. Soit Chypre nous rend le pognon que nos milliardaires évadent là bas, soit ils le prennent eux-mêmes pour construire une économie basée sur autre chose que la rente fiscale (et bientôt le pétrole).

Pas convaincus ? Toujours envie de chouiner de façon pavlovienne contre la méchante Merkel et le vilain FMI ? Je vous propose un voyage au pays de l'optimisation fiscale. C'est fascinant.

http://www.cabinetimperium.com/creation_societe_chypre_offshore_onshore_fr.htm
http://www.company-creation.com/ouvrir-compte-chypre/
http://fr.fbscyprus.com/

[quote=Cabinet d'optimisation fiscale]Les principales sources de revenus viennent du tourisme mais aussi du secteur bancaire et financier grâce aux avantages du système fiscal en vigueur.
Avec un statut de non-résident, vous n’êtes pas soumis aux taxations en vigueur dans la juridiction. Néanmoins il faut faire une démarche d’exonération de la « taxe de Défense ». Le respect du secret bancaire est aussi un clef de cette juridiction.

• comptes multidevises,
• cartes bancaires internationales,
• une plateforme ebanking simple et efficace,
• un compte bancaire sécurisé.

Vous pourrez profiter pleinement de votre patrimoine financier entièrement sécurisé.
Company Création a construit des relations privilégiées dans le domaine de l’offshore. Nous sommes donc en mesure de vous trouver une solution pour ouvrir un compte bancaire rapidement, sans que vous n’ayez à vous déplacer.
Vous pouvez ouvrir un compte à Chypre : personnel ou professionnel.

Chypre est un paradis fiscal géant qui joue au plus malin depuis des années. La décision que vient de prendre l'Union Européenne est excellente. C'est dans cette voie qu'il faut poursuivre.
Ce que j'ai toujours pensé : la dette, c'est du stock, pas du flux.

Donc ce n'est pas avec des mesures d'austérité prises sur une année courante -grévant au passage tout espoir de croissance, compétitivité et innovation- qu'on peut régler l'addition de siècles et siècles de gabegies financières. Il faut taxer le stock, c'est-à-dire le patrimoine.

Du coup, le compte en banque est de fait, le meilleur patrimoine mobilisable financièrement rapidement. Maligne comme toujours, la Troïka !
Selon Le Monde et plusieurs observateurs aigus de la chose, il ne s'agit aucunement d'un plan de 17 milliards, mais bel et bien de 10, dont 5.8 financés par le racket des Chypriotes et des détenteurs de comptes dans leurs banques.

Pour mémoire, Chypre, c'est 1 300 000 habitants, l'équivalent d'une région française moyennement peuplée... 5.8 milliards ! (bien sûr, les comptes étrangers, majoritairement russes vont être taxés mais tout de même...! Un couple de tout petits épargnants qui auront épargné 30 ans pour se mettre à l'abris sous leur propre toit à la retraite vont se voir ponctionnés de 10 000 ou 12 000 euros... pour juste repousser l'échéance de l'effondrement de l'euro). Il ne faut pas être grand clerc pour prévoir un risque brusque de ralentissement de l'investissement et de la consommation qui vont accélérer la récession dès cette semaine.

Bien sûr, la décision a été prise NON pas dans la soirée du vendredi au samedi mais bel et bien 24 heures AVANT... et est restée secrète jusqu'à un moment ou l'accès aux banques était impossible.

Les distributeurs de cash le samedi matin étaient tous hors services. Hé oui... la ratification devait avoir lieu ce dimanche afin que les ponctions aient lieu lundi. Pourquoi ? Parce que c'est un jour férié dans le calendrier orthodoxe et que les banques sont fermées ce lundi... mais y'a du tiraillement pour obtenir une majorité et tout est repoussé à lundi. Or donc, il se pourrait que les banques soient exceptionnellement fermées mardi afin que les informaticiens pratiquent la levée de la taxe.

Faut pas se leurrer, si Lagarde et le tout nouveau gouvernement de droite, ainsi que l'UE ont commis cette ignominie, il s'agit d'un test grandeur nature. On va bien observer la résistance populaire, et si finalement, on débouche sur des remous maitrisables, on pourra dupliquer partout... et les banques qui ont spéculé sur les dettes souveraines des petits Etats de l'Union et se sont gavé vont pousser pour que la Grèce, l'Espagne, l'Italie... soient passées à la même moulinette. Avec des dégradations de solvabilité pareilles, mieux vaut rectifier le tir en faisant payer les peuples plutôt que de prêter. Après, on verra. Puis viendra la France... Ca vous chante les amis ?

Une bonne nouvelle : une généralisation de ces pratiques dictatoriales va précipiter l'euro dans le gouffre (enfin !) et sans doute entraîner la construction européenne dans sa chute (pas trop tôt). Je rappelle que la déclaration des droits de l'homme de 1789 reprise dans notre constitution spécifie clairement que l'Etat doit garantir l'adhésion du peuple à l'impôt. C'est au coeur d'une démocratie. En tout cas de la nôtre. Il est vrai que, en relisant minutieusement notre constitution, je m'aperçois que l'immense majorité de ses articles ont été violés et piétinés par les derniers présidents qui en sont pourtant (ça aussi, c'est constitutionnel !) les garants... un article de plus ou un article de moins... après tout ! Bref, ça pourrait bien être l'étincelle qui met le feu aux poudre, et de ça, je me réjouis....
Ok et bien c'est tout vu, demain je retire ce que j'ai en positif ( c'est à dire pas grand chose) sur mon compte et je vais m'acheter un peu d'or...
Je vais laisser le minimum pour payer les factures et je vais attendre...
Parce qu'ils doivent essayer sur Chypre avant de s'attaquer à d'autres pays plus gros et plus juteux.

C'est vraiment triste , dire que j'avais voté "oui" à Maastricht, aujourd'hui tout ce que j'éprouve pour l'Europe ce situe quelque part entre le dégout et la colère!

Nous voilà donc revenu au temps de ma grand mère, acheter de l'or et le planquer quelque part.

En tout cas merci ASI pour l'info.
J'avais entendu parler de Chypre ce matin sur France Info et n'avais pas compris de quoi il s'agissait. Merci pour votre éclairage.
Alors comme ça, un euro chypriote ne vaudrait pas un euro allemand ou néerlandais. Flûte alors, moi qui pensais que l'on avait une monnaie unique qui nous permettrait de vivre dans la félicité pour les siècles des siècles.
Intéressant, merci, mais cette phrase du Mail m'étonne: "Jamais l'homme de la rue n'a été touché par l'austérité". Ils ont vraiment écrit ça? Ils oublient la Grèce???
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.