144
Commentaires

La soldate et le palestinien, lol

Derniers commentaires

Deux remarques sur ce qu'on ne voit pas dans ces photos :

Sur la soldate : dans la photo où elle est à côté du prisonnier, son bras gauche à disparu. Ce n'est pas seulement qu'elle ne le touche pas, ce qui pourrait avertir le Palestinien qu'il se passe quelque chose, alors qu'il doit rester non seulement aveuglé, mais sans sensation. Elle a mis son bras gauche en retrait, caché par son corps, comme si elle était manchote. Ce bras est d'ailleurs également invisible sur la deuxième photo. Je me demande si elle est droitière ou gauchère… En tout cas elle est comme mutilée par ce à quoi elle participe.

Sur le "banquet" au McMachin : aucun des Gaulois ne mange. Uderzo n'a pu pousser le bouchon jusqu'à montrer les villageois la bouche plein de hamburgers. lls sont enfermés sans rien à manger. Et bien sûr, Idéfix est resté à l'extérieur : les chiens ne sont pas admis chez Mc Machin. Je doute que cette accumulation de frustrations soit très efficace comme pub pour de la bouffe.
Moi aussi, j'ai été frappé par cette affiche aperçue dans les abribus. Mais pas par le côté "Valeurs d'Astérix". Ho bien sûr aussi, mais ce n'est pas ce qui m'a le plus frappé.

Ce qui m'a frappé, c'est cette image, de gaulois en train de mettre le bordel au seins d'un mac do, et ce petit commentaire de Mac Donald nous expliquant "Venez comme vous êtes". Suis-je le seul à "y lire un message clair" ? Allons ? Ces gaulois un peu fort avec une grosse moustache en train de foutre le boxon dans un mac do, ça ne vous rappelle rien ? Si... C'est lui...

Si vous n'avez qu'une envie, c'est de démonter des mac do, mais que vous n'osez pas, parce que ce n'est pas très correct, au fond, Mac Donald vous le dit clairement « Venez comme vous êtes ! », et pour cela ils utilisent la figure la plus anti-impérialiste qu'il existe dans la culture française, et en même temps, ces personnages qui évoquent furieusement José Bové, afin de vous retirer les derniers scrupules que vous pouviez avoir...

Suis-je donc le seul à comprendre que le démontage des établissements de restauration n'est plus « mal vu » par la firme au clown ?
Lémédias se concentrent sur cette soldate que l'on accuse de bêtise, stupidité, irresponsabilité ... La brebis galeuse au sein de l'armée exemplaire d'une "démocratie" irréprochable (ou l'inverse).
Or, les soldates de l'armée sioniste ont bien d'autres talents. Grâce à un système breveté tsahal (et qui ne demande qu'à équiper les caméras de surveillance du monde entier) des soldates peuvent désormais surveiller et tuer à distance.
Un vrai petit boulot de femme d'intérieur, pas salissant, tranquille. On doit pouvoir aller se repoudrer le nez de temps à autre, passer à la machine à café et le soir, de retour à la maison, faire une partie de Nintendo avec la petite famille, pour ne pas perdre la main.

http://www.planetenonviolence.org/Soldates-Israeliennes-Seules-Femmes-Au-Monde-A-Tuer-A-Distance-Nanoflight-Developpe-Une-Nouvelle-Arme-Secrete_a2236.html

Se faire prendre en photo avec des prisonniers qu'on humilie, c'est d'un banal !
D'ailleurs plusieurs députés israéliens ont exigé des poursuites judiciaires à l’encontre d’Eden Abergil (ce qui semble actuellement poser un problème car elle n'est plus soldate et ne peut plus être jugée par l'armée).

C'est tellement facile "d'exiger des poursuites" quand ont sait parfaitement qu'elles sont impossibles...

Pratique aussi de faire porter le chapeau de toutes les saloperies commises par l'armée israélienne, par une femme qui n'en fait plus partie. Sachant en plus que l'Etat d'Israël encourage ce type de comportement...

A l'inverse, serait-il imaginable dans un pays arabe, que des poursuites aient lieu à l'encontre d'un individu pour mauvais traitement envers un israélien ?...

Là, c'est carrément ce qu'on appelle "un cheval, et une alouette"... Plomb durci : 1500 morts palestiniens, dont la moitié de civils, et 13 morts côté israélien, dont 3 civils...
Quoiqu'on pense de la politique d'Israël, je trouve consternant de généraliser la bétise d'un individu et de l'assimiler à la politique d'un état.
Pour revenir à Israël, il ne faut pas oublier qu'il y a aussi des israéliens respectueux des prisonniers palestiniens ou qui critiquent la politique d'Israël concernant les territoires. D'ailleurs plusieurs députés israéliens ont exigé des poursuites judiciaires à l’encontre d’Eden Abergil (ce qui semble actuellement poser un problème car elle n'est plus soldate et ne peut plus être jugée par l'armée). A l'inverse, serait-il imaginable dans un pays arabe, que des poursuites aient lieu à l'encontre d'un individu pour mauvais traitement envers un israélien ?...
Tiens, moi je ne vois pas le soucis avec le dessin d'Asterix, ce n'est qu'une pub, et combien de héros de BD ont "posé" pour de la pub?

Je suis infiniment plus choqué par le ridicule album quasi-xénophobe d'Uderzo, à des lieues de la tradition de tolérance et d'ouverture des albums précédents...
"... cette gamine de 20 ans qui n'a effectivement qu'une cervelle vide d'ado du 21eme siècle... elle n'est pas responsable..."

Non, en effet, elle n'est pas responsable, elle est même complètement irresponsable ! Son geste, sa démarche est irresponsable, ou inconsciente. De la même façon, peut-on parler de stupidité ? est-elle stupide ? son comportement l'est, son attitude l'est, en tout cas ça en a toute l'apparence. Mais peut-être n'est-ce qu'un genre qu'elle se donne, un rôle qu'elle joue ? Qui sait ? Qui la connaît suffisamment pour pouvoir l'affirmer ou l'infirmer ? Sûrement pas nous, ici, devant nos écrans. Pour montrer à tous ceux qui la critiquent (dont moi) qu'ils se trompent, elle n'a qu'une chose à faire : s'excuser auprès de tous ceux qu'elle a blessés, choqués, injuriés. Il est assez facile de prétexter que dans le contexte israëlo-palestinien elle n'a pas réalisé l'impact de ce qui n'était pour elle qu'un "jeu" pour amuser la galerie fessebouqueuse. Le fera-t-elle ? Qui la croira ? En tout cas, ce serait une façon de calmer le"jeu". Enfin bon... je dis ça, je dis rien...

Ce dont je suis sûr c'est que la logique "œil pour œil dent pour dent" ronge comme un cancer l'espérance de paix au Proche-Orient ; ne l'alimentons pas non plus inutilement ici.
Je suis assez mécontente de voir qu on promeut ce genre d'info nauséabonde qui correspond à n'importe quelle guerre, n'importe quel conflit et qu'on pisse et crache sur cette gamine de 20 ans qui n'a effectivement qu'une cervelle vide d'ado du 21eme siecle... elle n'est pas responsable. La betise, les gouvernements, la violence humaine l'est... mcdo aussi et coca cola... tuer et faire prisonnier des gens à longueur de journée dans ces pays en guerre (chose que personne ne connait ici, qui peut se targuer d'être parti au front dans un pays mutilé par la connerie ambiante) met à l'épreuve le psychisme, le rire, le mépris, la soumission, le déni sont autant de défenses psychiques qui expliquent ce genre d'actes malsains.

A bon entendeur... Il y a tellement plus engageant et plus intéressant comme sujet... Je suis déçue... A revoir "de la servitude moderne" qui fait pas mal relativiser...

Et je rajouterai que le comparatif avec notre ami Jésus est osé et beaucoup trop complexe en terme de relations humaines, d'image de sauveur, d'incarnation religieuse, de symbolisme psy, social, religieux et culturel... là c'est simpliste
... mes bien chers frères et sœurs... il est temps, je crois, de poser la question qui tue (enfin... vous me comprenez...) : "Et dieu dans tout ça ?"

J'ai chopé ce matin, entre deux tartines, une chronique radio consacrée au dernier album bd de Marc-Antoine Mathieu : "Dieu en personne"

Je suis loin d'être un cador en bd, je suis encore plus nul en histoire des religions, mais j'ai l'impression que M-AM dessine autant avec sa main, qu'avec ses tripes, qu'avec son coeur, qu'avec son cerveau. Bref, qu'il vaut bien un sacré détour (ou un détour sacré, c'est selon les croyances de chacun).
"Et dieu dans tout ça ?" …il a la tête sous l'oreiller et des boules de cire dans les oreilles...heureusement qu'il a fait l'homme à son image et que tout est de sa volonté... d'après les racontars…et vu le résultat… qu'est ce que cela aurait donné si le diable avait fait l'homme à son image
Le vainqueur du moment aime les trophées

Les vainqueurs ont toujours raison...dans leurs livres d'histoire...et le temps d'être vaincu par un vainqueur qui aura à son tour toujours raison...

Et dire qu'elle est officier…normalement avec une intelligence au dessus de la moyenne…peut être a-t-elle trouvé ses galons d'officier dans une pochette surprise ou dans un paquet de lessive…à moins qu'elle ait fait un stage chez nous à l'ENÂ(1) ou à la fabrique de Cire ...

L'ENÂ = école nationale des ânes…Si je ne me trompe (que l'animal m'excuse de l'abaisser à se point)
Je vous aurais excusé volontiers mais la faute d'orthographe sur "se point" me pousse plutôt à vous octroyer mon bonnet.
je vous donne mon adresse...57320 Felstroff en zone occupée.
Nombre de ces commentaires me mettent très mal à l'aise. Cette jeune femme est "minable", d'une "insondable stupidité", elle respire la "bêtise", etc. Loin de moi l'idée de la défendre, je réprouve la politique menée par Israël contre les Palestiniens. Mais cela me dérange qu'on cloue cette fille au pilori de nos bonnes consciences, confortablement installés derrière nos claviers d'ordinateur. Est-ce qu'on aurait fait mieux à sa place, conditionnés depuis notre enfance à détester les Palestiniens, obligés de faire le service militaire, etc. (il me semble que les jeunes Israëliens y passent tous, c'est ça ?), soumis à la propagande ??...

C'est tout le système d'un Etat en guerre qu'il faut condamner, mais avec nuance, en montrant la complexité de la situation, en s'interrogeant aussi sur les gouffres insondables de la psyché humaine (ou comment faire du lol (ah les codes fessebook........) avec une situation affreuse devenue anodine, sur le bien fondé de laquelle on ne s'interroge même plus). C'est sûr que la légèreté de cette militaire fait peur, mais s'emporter en invectives contre elle de cette manière est contre productif à mon avis.

N'oublions pas le message de JJ Goldman dans sa chanson "Né en 17 à Leidenstadt".....Il me semble très juste.
[quote=Alain Korkos] On chercherait en vain dans son regard une trace de compassion, de respect de l'autre. On n'y voit qu'une insondable stupidité.

Définition de "stupidité" dans le dico des sââges, version 8.0: "privation d’esprit et de jugement".

Eh bien non, ce n'est nullement de la stupidité qu'il y a dans la tête de cette soldate. C'est au contraire en pleine possession de son esprit et de son jugement qu'elle pose ainsi ; c'est consciemment et en l'assumant qu'elle traite ces hommes comme des objets ou des trophées animaux de chasse. C'est conscient et volontaire, car la société israélienne l'a ainsi éduquée, formatée, préparée, pour trouver normal de considérer que les palestiniens valent moins que des animaux.

Par contre, vous avez bien raison sur la suite prochaine qu'elle telle mentalité, oh combien éclatante sur cette photo, va assurément donner:
[quote=Alain Korkos][...]elle nous montre encore une fois la bêtise humaine, une de ces bêtises qui peut en un rien de temps se transformer en barbarie absolue.

Finalement, Israël est en train de s'autodétruire, et il entrainera la religion juive avec lui ; car quand les enfants de ceux qui sont en train, lentement mais surement, d'organiser l'extermination pure et simple des palestiniens, quand ces enfants ouvriront les yeux et verront l'horreur commise, il ne croiront plus. Et la solution finale d'Hilter, à savoir détruire les juifs, aura ainsi réussi, comme un poison à effet retardant, menant à la destruction des juifs, auto-perpétrée par les juifs, et avec le peuple palestinien comme "dommage collatéral".

Et bien sûr, il ne faut pas compter sur "l'Occident" pour empêcher cela, on est trop lâche, exactement comme on l'a été face à Karski.
Bravo. Qu'est ce que je peux dire de plus?
Encore une fois, Alain, Bravo. Magnifique!!!
Les sakozzzzistes ne comprendront jamais ce que tu veux dire, jamais.
C'est la limite entre les humains et les bêtes.
C'est tout.
Remarque sur l'affiche Asterix : outre l'abdication terrifiante et le mercantilisme absolu de l'opération du point de vue de "l'oeuvre" Asterix, c'est aussi, de façon plus surprenante, un contresens complet sur Mac Do qui enchaine après une série de spots sur l'idée "ouvert à tous" une affiche qui conclue sur un "mais pas à lui" qui annule toute la campagne. Une idée épouvantable à tout point de vue, cette pub...
En fait, cette chronique est juste. Et le parallèle entre le Christ et les palestiniens aussi. "Et maintenant, hein, toi, Jésus, maintenant que t'es attaché, que tes yeux sont bandés, quel prophète es tu ? Toi, palestinien, quel avenir vois tu ?"

On parle ici du colonialisme, avec son corollaire le mépris total des êtres humains...

Elle m'a fait penser à Bartolomé de las Casas et à la "Controverse de Valladollid", il y a cinq siècles ... Où la grande question était de savoir "ces sous-hommes ont ils une âme ?" Peut-on les éradiquer comme on le fait pour les animaux nuisibles ?

Elle m'a fait penser aux esclaves noirs, qui n'étaient que tu bétail, dont on regardait les dents...

Elle m'a fait penser aux indigènes de la République, pas encore tout à fait français, pas encore tout à fait humains...

Pour les israéliens, c'est exactement ça, les palestiniens sont des sous-hommes. Les t-shirts dont parle Sémir le prouvent. Les graffitis à la gare de Tel Aviv aussi : "Shoah pour les arabes"... On peut se demander comment cette jeune femme traiterait un prisonnier juif ?

Et Sémir a tout a fait raison. Les palestiniens entravés sont beaucoup plus beaux, plus dignes, plus libres qu'elle... Si je devais choisir ma place, c'est la leur que je choisirais, sans hésiter. Car cette jeune femme est minable, tout simplement.
...en plus, à propos d'Uderzo, la perspective n'est pas incertaine mais correcte, c'est le design du batiment lui même qui est raté, mais c'est comme ça un Macdo :moche,et la bouffe y est incertaine.
j'ai changé mon pseudo c'est pour ca je pense que je n'ai pas pu modifié le message qui précède
En tant que dessinateur en vérité je vous le dit mes chères frères et soeurs, Uderzo est notre maître à tous!
« Cette photo est, à sa manière, aussi atroce que celle d'Aisha, l'Afghane au nez coupé. Parce qu'elle nous montre encore une fois la bêtise humaine, une de ces bêtises qui peut en un rien de temps se transformer en barbarie absolue
Aussi atroce ? Allons allons faut pas déconner non plus…je veux bien entendre dans cette phrase que cette forme de déshumanisation de l’autre est la porte ouverte à la barbarie, mais appeler la photo d’Aisha pour illustrer le propos c’est de la tractation capillaire.
« On chercherait en vain dans son regard une trace de compassion, de respect de l'autre. On n'y voit qu'une insondable stupidité. »
Et ben voilà ! c’est déjà un peu plus calme et proportionné.
Ce travail de rapprochement entre les photos du prisonnier humilié et les tableaux de scènes christique donne un caractère un peu halluciné à l’auteur de l’analyse, mais je n’oublie pas que Mr Korkos se présente comme un explorateur des « résonances, dans le fonds imaginaire que partagent beaucoup d'entre nous ». Ceci dit j’ai beau avoir une culture religieuse, et quelques années d’histoire de l’art derrière moi, mon ‘fond imaginaire que partagent beaucoup d'entre nous’ n’a pas superposé l’image du christ outragé sur celle du prisonnier palestinien, contrairement à l’auteur. Ce que j’ai trouvé pertinent malgré tout et plutôt bien vu c’est le tableau de Fra Angelico : les yeux sont bandés, la couleur du foulard est blanche, les moqueurs sont à gauche, et cerise sur le gâteau il est assis. Mais l’auteur conclut sa démonstration de manière quelque peu malheureuse :
« Il a les yeux bandés, les mains liées, et on se moque de lui. C'est le Christ outragé des Évangiles, c'est un Palestinien prisonnier. Singulière coïncidence.» Alors en bon élève attentif à la leçon d’analyse d’image du professeur Alain je remarque aussi que celle qui outrage est juive, comme dans les tableaux, une ‘singulière coïncidence’ de plus, j’ai bon j’ai bon ?…ce ‘singulière coïncidence’ ca gâche tout.
Et pour finir de m’énerver après un avis, que je partage somme toute, sur la pub McDo l’auteur finit avec subtilité et mesure par un : « À moins que le traître ne s'appelle Uderzo.» ben voyons…. qu'on s'exprime avec émotion sur un forum ou un blog perso pourquoi pas mais un papier édité sous la responsabilité d ASI, je trouve ce manque de rigueur, de sérieux regrettable. J'aime bien ASI aussi à l'avenir,je m'abstiendrai de lire ce monsieur, et me contenterai de l'écouter dans les émissions...
Belle chronique Alain, sur un blog de sales gôchisses que tu connais j'en ai vu d'autres, encore pire. Que dire de ces réseaux sociaux où ce qui est montré sur sa page comme faisant partie de sa vie quotidienne est accompagné de "lol" de pouces en l'air "j'aime ça", comme le montrent aussi les pages Facebooze soutenant des criminels de tout poil.

Pour la pub Astérix, n'est-ce pas une réponse directe au Quick Halal, comme pour dire "chez nous on mange du cochon" et on en est fiers?
Magnifique chronique Alain, merci !

La pertinence de la comparaison entre le Palestinien humilié par cette dinde (le mot est faible mais je me méfie de Pierre, et je pratique donc une autocensure impitoyable…) et cet autre Palestinien battu, moqué et mis à mort il y a un peu plus de 2.000 ans est incontestable…

D’autant que le côté misérable, sordide et honteux de la scène moderne ne tient qu’à son réalisme… Les représentations du supplice du Christ, souvent sublimes sont aussi des idéalisations dont l’esthétique masque partiellement la totale horreur.

Je ne connaissais pas le fabuleux Fra Angelico renversant dans la modernité de son ellipse, faute d’être allé à Florence jusqu’à aujourd’hui. Merci pour ce cadeau qui une fois de plus me rappelle qu’il FAUT aller à Firenze ! Et le Matthias Grünewald, si proche de la scène moderne, où est-il donc ?

Bravo pour le retour intercalé des terribles photos entre les représentations Christiques, c’est une mise en page impeccable puisqu’on a envie à chaque instant de revenir au thème !

Pas lol du tout ce truc, mais alors vraiment pas...

Quant à la Pub de “M comme Merde”, en dehors du fait que j’ai une aversion prononcée pour la minable bouffe industrielle (le moindre jambon-beurre me convient bien mieux qu’un hamburger mou et sucré avec des photocopies de viande déchiquetée à l’intérieur et des pseudo-frites aussi molles qu’imbitables), j’ai, en plus, des raisons très personnelles d’éprouver une brutale détestation envers cette très répugnante multinationale… C’est dire combien je rejoins les découvreurs de cette ignominie dans la dénonciation !

Putain ! Que foutent Uderzo, et surtout Anne Goscinny ?

C'est mon retour, j'ai eu envie de le faire ici, et j'ai un gros travail en perspective pour parler de l'émission avec l'excellent Remi Gaillard, très digne enfant de Buster Keaton, mon idole...

Edit : toute la gang est là au même instant, pow wow, Jules et même Jim ! C'est un plaisir de vous retrouver !

***
Alain, ta chro et ton analyse sémiologique sont nickel chrome, comme d'hab'. Bravo et merci. Mais n'est-ce pas faire trop d'honneur à la bêtise de cette jeune femme et à la connerie humaine en général que de lui accorder autant d'attention ?Tu vas me dire qu'on ne peut pas laisser passer ça et tu auras raison, comme pour la photo du Time. Il reste que quelque part je me sens piégé de ne pas pouvoir faire autrement que réagir devant autant de haine et d'inconscience mêlées. Du coup ma colère s'en trouve redoublée. Quelle misère !
Il suffit de lire les albums d'Asterix réalisé par Uderzo seul pour comprendre à quel point Goscinny était le vrai porteur des valeurs du petit gaulois.
Uderzo seul s'évertue à détruire les codes et fondamentaux d'Asterix, jusqu'à faire boire de la potion magique à Obelix, à sexuer le personnage en lui donnant un fils, ou (et là, c'est le final qu'on n'attendait plus) à faire débarquer des races extraterrestres au village. Ces derniers singeant Mickey et Goldorak dans un déluge de clichets obscurantistes sur les manga et comics. On aurait pu s'attendre à plus de culture et d'ouverture d'esprit de la part d'un pape de la BD gauloise.
Uderzo a fait d'Asterix le porteur de ses propres messages, opinions, combats, le noyant sous des morales absurdes et des messages politiques et culturels dont la finesse évoque la charge d'un char Leclerc.

Rappelons qu'Uderzo a revendu ses 40 % de parts des editions Albert-René au groupe Hachette. Ce qui, ajouté aux 20 % étrangement récupérés auprès de la fille Uderzo contre son grès (http://www.liberation.fr/culture/0101556257-sylvie-uderzo-gagne-son-proces-contre-son-pere), donne toute la mesure de la considération dernièrement accordée par ce vieille homme à Asterix, qu'il aura fini par envoyer au tapin.
Regardez le documentaire "Defamation" de Yoav Shamir et vous comprendrez l'attitude de cette jeune soldate. Quand vous êtes élevé toute votre vie dans l'idée que vous êtes victime, que le monde entier vous hait, qu'une "nouvelle Shoah" peut se produire demain, vous êtes certain d'être dans votre bon droit quelques soient vos agissements.
elle, ce qu'il y a à comprendre.Mais il faut bien comprendre qu'il va bientôt falloir qu'ils comprennent, elle et ses courageux z'amis planqués derrière leur bombes face aux cailloux.Passqu'on va finir par leur faire comprendre, vous me comprenez?
D'ailleurs les gaulois chez mcdo ça ne mange ni ne boit.
Nous les méchants UMP sarkozistes de droite, lepénistes rampants, bousilleurs de roms et déglingueurs de talibans, nous préférerons toujours Astérix et Obélix chez McDo plutôt qu'à Quick passqueue Quick c'est hallal. Alors Vive Astérix et Obélix ! Vive la France ! Vive l'Amérique. A bas Quick et ses tortionnaires mahométans.
D'habitude vous êtes pertinent, mais là je vous trouve maladroit. A travers votre analyse de cette photo, vu le choix de votre iconographie, on pourrait y voir une énième charge "chrétienne" contre le peuple juif censé avoir crucifié Jésus (lui-même Juif, rappelons-le au passage). Je ne dis pas que c'était votre intention, mais le rapprochement s'impose dangereusement et pourrait facilement donner du grain à moudre à ceux qui n'attendent que ça.
"La bêtise est la mère du crime."
Bon travail, Alain, comme toujours;
si je peux ajouter une remarque : en bas à droite, on distingue correctement la datation numérique des photos, qui sont séparées dans le temps et ne se suivent pas; il manque donc les photos prises entre ces deux là;
- Notons aussi que le petit étui sur le revers du treillis a changé de côté d'une photo à l'autre
- la similitudes entre ces deux là suggère la "pose", pas du tout spontanée de la soldate;
Ces photos posées et caractérisées ne sont donc pas "anodines" comme s'en défend l'intéressée.

Bien à vous tous.
PhV
« Par votre hypocrisie et votre double pensée, par votre façon de pardonner et de soutenir le racisme et l'oppression, vous allez amener un nouveau malheur sur vos propres têtes. Tout ce que les Palestiniens et les Arabes supportent aujourd'hui, avec votre encouragement et votre soutien, vous le supporterez demain. » Israël Shahak 1975
Et aussi ça http://www.youtube.com/watch?v=IUxYM2SU14o (surtout à 4:15)

Et concernant l'horrible pub de McTruc, visiblement elle fait parler d'elle, et même si c'est en mal les publicitaires ont réussi leur coup.
Merci pour cette analyse et cette recherche esthétique de l'inventeur de la torture. Au fait, est-ce l'homo erectus ou l'homo sapiens ? Je dirais (parce que ça sert à ma démonstration) que ça devait être le "sapiens". Et ce symbole du regard caché de l'autre, le méprisé . Car le regard dérange lorsqu'on prend plaisir à faire du mal. Les têtes coupées, ça va, elles ne voient plus rien donc inutile de leur bander les yeux.
La méchanceté idiote comme moyen de domination de l'autre, voilà qui a traversé les temps !
A.K. vous avez fait un excellent parcours dans l'imagerie de l'instinct colonial à tous les âges !
Putain d'évolution de l'homo sapiens ! ;o(
Que vous ayez mis l'accent sur le fait que ces hommes ont les yeux bandés me console.
Dans tous les articles et commentaires que j'ai vus sur le net, il n'en était pas question, et c'est ce qui me mettait le plus mal à l'aise dans cette photo.
Cet asservissement de l'homme qu'on empêche de voir, qu'on cloue dans sa prison intérieure, pour mieux le contrôler, me révulse.

C'est cela qui rend la photo très parlante, cette femme qui regarde en souriant l'objectif, et cette misère derrière. Et les autres qui regardent parce que nous pouvons regarder.

Elle symbolise bien la société israélienne, aveugle et sourde aux cris des autres. Autiste.

Et la jeune femme qui en remet une couche avec ses amis en disant qu'elle ne voit pas où est le problème.

Mais l'oncle Obama commence à dire que ça suffit, alors l'armée israélienne se met à voir, et dit que si cette jeune femme avait été encore dans l'armée, elle aurait été sanctionnée, et réprouve. Cela ne se fait pas.

Cette image restera, parce qu'elle parle beaucoup plus que n'importe quelle photo de massacre. Etrangement.
les derniers comm d'isa ont disparu ?

n'étaient pas forcément d'une grande finesse mais ne méritaient pas de passer à la trappe. Le jardinier est passé par là ?
Eh oui, ça fait mal... Mal de constater que ces jeunes israéliens trouvent juste ça trop lol... Y'a qu'à regarder les commentaires sur la page fessebouque de Mlle Abergil...

D'autant que comme je le disais sur un autre fil, ces "photos souvenirs très lol", il y en a beaucoup... Cette charmante jeune femme n'est pas la seule.

Mal aussi de constater que sous prétexte de "défendre Israël", certains déversent leur venin...
Comme dit le proverbe, "Quand le sage désigne la lune, l'imbécile regarde le doigt."
C’est en effet une militaire israélienne au nez intacte mais au cerveau dérangé et à la morale nulle.

Au lieu de stupidité sans doute de sa part, j’y vois beaucoup de fierté. Cette attitude est à rapprocher de celle des colons qui lors de l’opération « plomb durci » pique niquaient tranquillement et joyeusement à 1000 mètres des bombardements au phosphore blanc de Gaza en présence de leurs enfants…

Ces colons étaient très contents de ce qui se passait devant leurs yeux et le disaient très clairement devant les caméras de télévision du monde entier et notamment françaises.

Je constate que le Palestinien lutte pour être libre et indépendant quitte à vivre sa vie comme prisonnier. Pour moi, il s’agit d’un prisonnier de la liberté. A l’image de ces photos, par contre, on n’a pas l’impression que les soldats israéliens luttent vraiment pour la survie d’Israël…

L’armée "la plus morale du monde" dont des soldats portent des tee-shirt ayant comme images, entre autres, une femme palestinienne enceinte et le tout entouré d’une cible et comme commentaire : «une balle, 2 Palestiniens en moins »….

Cette phrase me gène : « «Il a les yeux bandés, les mains liées, et on se moque de lui. C'est le Christ outragé des Évangiles, c'est un Palestinien prisonnier. Singulière coïncidence. ». En effet, si le Palestinien est outragé comme le Christ, il est ici outragé par une personne de confession juive. Est-ce donc à dire que les Juifs sont ceux qui ont véritablement crucifiés Jésus ?? Vous voyez le glissement ? Je ne pense pas que c’est ce qui voulait être dit…

Voila. J’y vois personnellement de la bêtise et de la haine. Cette soldate est vilaine. J’utilise ce mot exprès car c’est ce qui la caractérise le mieux selon moi. Son geste est vilain. Elle s’humilie elle-même et humilie les siens bien plus que le Palestinien n’est lui-même « humilié ». Finalement, les pro-palestiniens devraient la remercier. Elle a fait du bon boulot pour le Hamas :-)) même !!

Ces images sont aussi à rapprocher de ceux d’Abou Graïb ou des tortionnaire en Algérie.

Quand on corrompt ses valeurs en occupant un autre peuple, il ne faut pas s’étonner que ses propres enfants deviennent des déviants.
La vraie vilénie finalement, c’est ce sionisme qui occupe et vole depuis plus d’un demi-siècle.

SEMIR
ps. j'ai dû corriger quelques fautes d'ortographe... par respect de la langue française bien entendu !!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.