196
Commentaires

La laisse de Central Park, et les autres

Commentaires préférés des abonnés

Dormez tranquille braves gens, l'acharnement lui, continue :


Le parquet général de Lyon s'est pourvu en cassation contre la relaxe de Cédric Herrou, décidée en mai par la Cour d'appel de cette ville, a-t-on appris ce jeudi 28 mai auprès de son avocate(...)

Et puis, on pourrait considérer que la presse américaine noie son lecteur dans les détails 


Euh......... ce papier est-il une mise en abîme ? Parce qu'honnêtement, j'ai du lire plusieurs fois certains passages pour comprendre de quoi il est quest(...)

France 2 , ce midi : "attention ces images peuvent choquer" ... pas la mort  de George Floyd , mais les magasins qui brûlent ! D'ailleurs George Floyd n'a pas de nom , il s'appelle : "un homme noir" , le CSA dort ! 

(...)

Derniers commentaires

Trevor Noah (clic droit)

George Floyd, Minneapolis Protests, Ahmaud Arbery & Amy Cooper



C'est vrai que quand on lit un article du NYT, on est noyé par les faits, juxtaposés les uns derrière les autres sans parti-pris. Généralement, je ne les finis jamais d'ailleurs. Mais ce n'est pas si mal car les informations les plus importantes (d'après le journaliste) ont été données au début de l'article et je n'ai pas l'impression à la fin d'avoir subi la vision du monde d'une personne que je ne connais pas et à qui je n'ai rien demandé. 


Peut-être qu'il y aurait moins de haters dans les commentaires des articles si l'on avait ce type de traitement journalistique? 

Christian Cooper fait partie de l'association Audubon  ( protection des oiseaux) et il est membre du conseil d'administration de la section New-Yorkaise


Il a plus de 50 ans et quand il était étudiant à Harvard déjà il s'intéressait aux oiseaux :  il a été président de la société d'ornithologie d'Harvard . 


Son niveau de compétence lui permet de proposer des visites guidées dans central park pour l'observation et l'écoute des oiseaux migrateurs  . 


Il apparaît un film documentaire que HBO a fait sur les ornithologues amateurs de central park en 2012   : les birders .


On le voit dès la 30ème seconde de cette petite présentation du documentaire :


https://www.youtube.com/watch?v=za3OIc55Ym0


On peut faire beaucoup de choses dans Central-Park :


https://www.centralparknyc.org/activities



Mais dans  la partie appelée Ramble qui est un espace de protection des oiseaux , les chiens doivent être tenus en laisse :


https://d17wymyl890hh0.cloudfront.net/new_images/park_activity/Dog_Owner_Guide_to_Central_Park.pdf



C'est complètement fou!

D'abord, la femme qui s'envoie toute seule en l'air en voyant un nègre.* !!!!??!? Dans Central Park en plein jour. !!!???

Ensuite qui se fait virer de son boulot par son patron. !!!??!!!

What the fuck!!! Comme dit l'autre.

Tu m'étonnes Mineapolis.

Mal barré les gonzes...

Pour les emmerdeurs et les coincés du bulbe, je ne suis pas politiquement correct et bien placé pour l'être, j'appelle un chat, un chat.

J’ai l’impression que l’épisode White Bear de Black Mirror était bien prémonitoire.

Une personne filme avec son téléphone, diffuse la vidéo pour la Terre entière et nous jugeons ce que nous voyons. Et demain, nous aussi filmerons-nous toute altercation pour le donner à voir et à juger par tous ?

(Comme le montre la réaction du médecin dans C’est à vous à la vidéo concernant George Floyd*, quand une personne a décidé a priori que ce n’est pas une affaire de meurtre, la vidéo ne change rien à son préjugé.)

Je pense que c’est à la justice de juger à partir de cette vidéo. Dans le cas de l’altercation dans le parc, pitié, ne faites pas de vidéo.


* "Il n'y a pas de strangulation. Ce monsieur avait-il une maladie sous-jacente ?" demande Alain Ducardonnet. (...) Il y a surement quelque chose de pathologique".



Je précise : par altercation, j’entends les accrochages à cause de chien pas tenus en laisse. Les accrochages minimes, quoi...

Ben, il a eu raison, non..?

Il voit la femme avec son chien non attaché.

Plusieurs scénarios:

Il ne filme pas, il lui demande d'attacher son chien. 

Elle s'envoie en l'air et appelle les flics en prétendant se faire agresser. 

Il est mal et n'a aucune justification.


Il ne dit rien et passe son chemin (en fulminant - amateur d'oiseaux)


Il filme par précaution (ou par intention de dénoncer)

Elle s'envoie en l'air et appelle les flics en prétendant se faire agresser. 

Il s'en sort.


Alternative

La femme, dans tous les cas, attache son chien et n'appelle pas les flics.


Dans ce cas qui nous occupe, il y a excès des deux protagonistes. Mais le déterminant est celui de femme qui accuse faussement un homme avec la détermination de faire intervenir violemment la police. Tout de même le cinéma vocal de l'agression pour le 911, c'est du grand art.

Elle aurait attaché son chien et protesté en même temps de l'intrusion filmique, je pense que l'amateur d'oiseau aurait cessé de filmer sans autre conséquence.

Maintenant je dis ça; ils sont tellement tous timbrés aux USA que on ne peut rien jurer.

Déjà dans votre raisonnement, il y a quelque-chose qui ne va pas : se mettre à l'abri de conséquences éventuelles en filmant : pourquoi pas. Mais alors puisqu'il n'y a absolument rien eu suite à l'altercation, pourquoi la poster sur FB s'il ne s'agissait que de se protéger ?

Poster la vidéo caractérise une malveillance préméditée (certainement moins grande que les conséquences réelles, Christian regrette dans le NYT que la vie d'Amy (la maitresse du petit chien) soit désormais foutue).


Ensuite, ce qui permet de se faire une idée en l'occurrence, ce sont les écrits de Christian Cooper (l'amateur d'oiseaux) qui accompagne la vidéo qu'il a posté sur FB (j'ai donné le lien sur un autre message). Il relate les faits AVANT le début de la vidéo :

Lui : il faut attacher votre chien, il y a des panneaux partout

Elle : mais les promenades pour chien sont fermées et il a besoin d'un peu d'exercice

Lui : vous pouvez le faire courir en dehors du sentier

Elle : mais c'est dangereux en dehors du sentier

Lui : si vous faites ce que vous voulez, je vais moi aussi faire ce que j'ai envie de faire et ça ne va pas vous plaire

*il appelle le chien*

Elle : il ne viendra pas

Lui : c'est ce qu'on verra

Elle (en criant) : NE TOUCHEZ PAS À MON CHIEN

*il sort son téléphone, démarre la vidéo, et pointe son doigt sur elle*

Et vu l'angle de la vidéo, Christian fait 2 têtes de plus qu'Amy.


Il faut comprendre que Central Park est grand, que ce n'est pas qu'un repaire de bisounours, et qu'elle est toute seule dans les bois face à un individu qui vient de lui dire "je vais faire ce que j'ai envie et ça ne va pas vous plaire". Et qu'il a voulu attraper son petit chien (manifestement un cavalier king charles, une petite peluche, tout sauf un chien de garde ou de chasse).


Je dirais que ça pose un contexte.


Perso, je m'amuse pas à faire paniquer les bonne femmes qui font 2 têtes de moins que moi. Surtout quand elle m'ont rien demandé et qu'elles sont tranquilles dans leur coin. Je m'amuse pas non plus à faire des rappels à la loi à des quidam. Je ne vais certainement pas m'amuser à aller faire chier une femme parce-qu'elle est allongée sur sa serviette sur une plage parce-que c'est interdit et lui demander de se lever et de marcher. Et encore moins essayer de saisir ses affaires, sa serviette, de lui dire que je vais faire ce qui me plait et que ça ne va pas lui plaire, et quand elle panique, me mettre à la filmer en la pointant du doigt. Et une fois revenu chez moi : poster consciencieusement la vidéo et exposer la flâneuse à la vindicte de millions de personnes et à une condamnation indélébile de racisme prise dans la panique de l'agression, et abolir pour toujours son anonymat de nom et de visage. La faire virer de son emploi à l'aube de la plus grande récession dans un pays où il n'y a pas de protection sociale. Et au final, foutre purement et simplement sa vie en l'air dans un élan bien inspiré de social justice warrior.


Ce qui le sauve, c'est qu'il a honte : il le dit à demi-mot dans le NYT.

Elle en revanche est foutue. À vie. Alors que c'est elle qui se fait agresser. Elle qui a peur pendant 10 minutes de calvaire jusqu'à céder à la panique. Elle qui perd son emploi et le droit à une vie privée. Elle qui se fait agresser et doit pourtant présenter des excuses. 10 minutes, une agression, et sa vie est foutue.

>> Mais alors puisqu'il n'y a absolument rien eu suite à l'altercation,

>> pourquoi la poster sur FB s'il ne s'agissait que de se protéger ?


Parce que cette vidéo est d'utilité publique en montrant une femme prête à simuler une aggression afin de faire tuer un homme, parce qu'il est noir.

Cette femme ne simule pas une agression, elle a vraiment été menacée :

LUI : "if you’re going to do what you want, I’m going to do what I want, but you’re not going to like it"

puis il essaye d'attraper son chien en l'appelant et en sortant de sa poche des bonbons pour chien qu'il trimballe spécialement pour ce genre de situation : "I pull out the dog treats I carry for just for such intransigence"

https://nypost.com/2020/05/26/christian-cooper-recounts-amy-cooper-incident-before-video-footage/


Vous faites à cette femme un procès d'intention. En général ce ne sont pas des gens très intelligents qui font des procès d'intention. Vous êtes mêmes environ 11 millions de veaux à lui faire un procès d'intention.

Si tu continues à écrire de pareilles inepties, je vais faire ce dont j'ai envie, et cela ne va pas te plaire.


Tu dois te sentir vraiment agressé et avoir très peur maintenant.


Profites-en pour téléphoner à un psy plutôt qu'à la police, il t'aidera à remettre de l'ordre dans tes échelles de valeurs. :-)

ManuTOO fait le même procès d'intention que vous faites à Cooper. 

Sauf que je ne fais pas de procès d'intention... :-)


https://www.facebook.com/christian.cooper1/posts/10158742137255229


Elle le voit commencer à filmer et lui dit littéralement :

"Sir, I'm asking you to stop recording me [...] I'm going to call the cops [...] I'm going to tell them there's afro-american threatening my life"

(en Français : "M., je vous demande d'arrêter de me filmer [...] je vais appeler la police [...] je vais leur dire qu'un afro-américain est en train de menacer ma vie".


Entre le début et la fin de la tirade, le gars dit juste "s'il vous plaît appeler les flics" ; il ne bouge pas, ne fait pas de mouvement aggressif, son ton est calme et neutre.


Elle ne se sentait pas assez menacée en début de vidéo pour les appeler, mais là d'un seul coup elle a besoin de leur dire "un afro-américain est en train de menacer ma vie" ; c'est donc du pipeau intégral et elle sait qu'elle est en train de menacer de mort ce Monsieur, parce qu'il est noir.


Elle est parfaitement consciente de ce qu'elle fait, et comme cela ne marche pas, elle en rajoute une couche au milieu du coup de téléphone en hurlant à la mort, alors que le gars n'est toujours pas plus menaçant qu'avant.


On peut tortiller du cul autant qu'on veut, les faits sont là. ;-)

Sauf que t'oublies tout ce qui se passe AVANT la vidéo. Les faits sont là, dis-tu, encore faut-il vouloir les regarder.

Tu parles à ton miroir ?

"elle sait qu'elle est en train de menacer de mort de Monsieur"

Ah ah ah

"il ne bouge pas, ne fait pas de mouvement aggressif"

Ah ah ah

Non, je n'émets pas l'hypothèse que Christian Cooper a voulu attenter à la vie d'Amy Cooper, ni lui faire du mal, à elle ou à son chien.


En revanche : "Look, if you’re going to do what you want, I’m going to do what I want, but you’re not going to like it." est bien une menace. Une menace très vague qui laisse le champ à toutes les interprétations possibles :  les plus anodines, comme les plus terrifiantes.


Encore une fois, le contexte c'est une femme seule dans les bois avec son chien. Personne à la ronde. Et un grand type arrive pour poser une situation conflictuelle et sort : "je vais faire ce que j'ai envie de faire mais ça ne va pas vous plaire".


Je ne présume pas des intentions de Christian, mais j'explique qu'Amy a de bonnes raisons d'avoir peur et de se sentir menacée. De manière très objective, sa phrase annonce une menace et si lui-même sait qu'il est inoffensif, il s'amuse à laisser planer un doute sur les mesures de rétorsion qu'il envisage de commettre. Il apparaît alors tout à fait normal qu'Amy commence à s'inquiéter, voire à avoir peur.


Là dessus, Christian essaye d'attirer le petit chien, en l'appelant, et en sortant de sa poche des friandises pour chien (un promeneur sans chien qui se ballade seul, avec des friandises pour chien dans la poche, c'est tout à fait normal, et vraiment très courant !). Et c'est là qu'elle commence à vraiment paniquer et se met à crier : "ne touchez pas à mon chien".


Je ne fais aucun procès d'intention vis-à-vis de Christian. Mais j'explique qu'il est tout à fait normal qu'Amy ait eu peur : il l'a menace (objectivement, on ne sait pas de quoi, ça reste vague et non dit, mais c'est objectivement une menace), puis il essaye de choper le chien. Je comprends qu'elle s'inquiète, qu'elle ait peur et qu'elle se mette à crier NE TOUCHEZ PAS À MON CHIEN


La connerie de Christian, c'est d'avoir joué avec l'intimidation physique. Laisser planer le doute sur ses intentions réélles était une provocation malveillante. Et ensuite venir raconter qu'elle a eu peur pour rien c'est de la malhonnêteté intellectuelle. C'est comme les petits branleurs qui font des dérapages contrôlés à 50 cm des vieilles dames en s'amusant de leur peur alors qu'effectivement, tout était sous contrôle et qu'aucun dommage n'est survenu. Christian n'a probablement pas voulu faire de mal à Amy ou à son chien, mais il a, au minimum, laisser planer le doute avec sa menace sur ses intentions.

Vous êtes seule dans les bois sur un sentier de randonnée. Un homme s'approche de vous. Il ne sourit pas. Il vous dit: "je vais faire ce que je veux et ça risque de ne pas vous plaire", ensuite il essaye d'attraper votre petit chien, puis commence à vous filmer *. Vous vous dites :


a. Gourmande : c'est mon jour de chance, ça doit enfin être mon prince charmant

b. Aventurière : je suis tellement curieuse de savoir ce qu'il a envie de faire

c. Timide : je ne dois pas être à mon avantage en jogging mais il a l'air d'aimer mon petit chien

d. Raciste : vous paniquez et appelez la police.


* véridique, tout cela est rapporté par C. Cooper lui-même dans son message FB où il poste la vidéo.


Depuis quand, une cause anti-raciste consiste à accuser une personne plutôt que la défendre ? Depuis quand, une femme seule, dans les bois, face à un homme plus grand qu'elle et explicitement menaçant, doit justifier ses réactions de panique ?


Cette femme a été virée parce-qu'un homme lui a fait peur, l'a menacée, elle et son chien, l'a filmée et a posté le tout à la vindicte ravageuse des réseaux sociaux. Cette femme a reçu des dizaines de milliers de menaces de mort. Pas le 10ème n'est arrivé au flic qui a tué George Floyd ! Elle promenait son petit chien sans causer de tort à qui que ce soit. Sur un sentier de rando de Central Park parce-que les promenades pour chien sont actuellement fermées. Mais heureusement qu'une Karen noire, à la pointe de la lutte anti-raciste était là pour veiller au bon respect des panneaux indiquant que les chiens doivent être tenus en laisse !


Et qu'on arrête de dire qu'il lui a demandé poliment. Les échanges étaient polis de part et d'autre. Et puis il s'est mis à la menacer je vais faire ce que je veux et ça risque de ne pas vous plaire, puis il appelle et essaye d'attraper le chien. Et là, c'est parti en cacahuète :

Elle, en criant : Ne touchez pas mon chien !

*il commence à filmer et l'a montre du doigt*

Elle : arrêtez de filmer s'il vous plait

Lui : non

Elle : arrêtez de filmer ou j'appelle la police

Encore des conclusions hâtives et erronées. Le gars a menacé la fille et a essayé d'attraper le chien: "Si vous faites ce que vous voulez, moi aussi je vais faire ce que je veux mais vous n'allez pas aimer ça...".


Pour le contexte, les espaces où les chiens courent d'habitude sont fermés. Reste le sentier de randonnée de Central Park où effectivement, "normalement", les chiens doivent y être tenus en laisse.

Lui : les chiens doivent être tenus en laisse, c'est écrit sur le panneau

Elle : les promenades de chien sont fermés il doit faire son exercice

Lui : vous pouvez le faire courir en dehors du sentier de randonnée

Elle : mais c'est trop dangereux

Lui : si vous faites ce que vous voulez, moi aussi je vais faire ce que je veux et vous n'allez pas aimer ça

*Il appelle le chien*

Elle : il ne va pas venir

Lui : C'est ce qu'on va voir

Elle : Ne touchez pas mon chien

*Il commence à filmer*

Elle : arrêtez de filmer s'il vous plait

Lui : Non

Elle : arrêtez où j'appelle la police


Le reste est sur la vidéo


Très clairement, le gars se pose comme hostile et menace explicitement la fille qui n'a rien demandé à personne que de promener tranquillement son petit chien et de le faire courir...  Seule. Toute seule et dans un sentier de randonnée dans un bois. Le gars est immense, et explicitement menaçant. La fille est tellement en panique qu'elle en étrangle son chien et a la voix étranglée.


Et maintenant elle reçoit des menaces de mort et est virée de son boulot. Bravo l'ornithologue ! Chapeau l'artiste ! 

En parlant d'humains... et de chiens, chats etc... demain, il y a la marche des solidarités... pour se montrer solidaires des demandeurs d'asile, des migrants, des sans-papier, des esclavagisés partout... et bien sûr, comme il y a l'état d'urgence sanitaire, les media n'en parlent pas... Nous, ça fait 2 samedi qu'on manifeste à St Nazaire et qu'on nous interdit d'ouvrir nos gu... ou d'arriver avec un quelconque carton sur lequel on se permettrait de critiquer le gouvernement... sans quoi c'est hop, amende, ou emmenés au ballon... même si vous n'avez rien dit ni sorti de petit panneau contestataire de votre sac... juste parce que vous avez un gilet fluo histoire de ne pas vous faire renverser lorsque vous êtes sur votre vélo (ce fut le cas pour un ami : 135 Euros d'amendes)... pour... rien ! 

La connerie et la cruauté se répandent dans une indifférence quasi totale... entretenue par tous nos éditorialistes carpettes sur les media... Les flics blessent, tuent, traumatisent, traduisent en justice, protégés par leur cher Castagneur et personne ne trouve à redire à ce p... d'état d'urgence sanitaire, prétexte à museler tout le monde !

Et que les flics tueurs et racistes, d'un côté ou de l'autre de l'océan atlantique, restent impunis aussi ! J'sais plus vraiment quoi faire à part bien câliner mon animal de compagnie... contrairement à ce que fait al pouffiasse "Karen" qui étrangle son clébard parce qu'elle appelle la police alors qu'elle devrait tout bonnement mettre son chien en laisse !

Cette sortie de confinement me rend décidément de plus en plus misanthrope. "COVID m'a tuer" mon humanité ;) ...

De mon point de vue, il n'y a rien ni personne à sauver dans cette histoire. Alors effectivement, la femme qui appelle les flics en étranglant son chien, c'est du grand n'importe quoi. Mais l'homme qui demande à la femme de mettre son caniche en laisse en la filmant est tout autant débile. Elle est faite de quoi son intention ? De se protéger contre un caniche (peut-être un king charles) ? De protéger des oiseaux dans un parc de l'une des plus grosse et dense et polluée ville du monde (qui n'a donc rien d'une réserve ornithologique) ? Ou juste de faire chier une femme parce-qu'il serait dans son bon droit ? Par ses remords, il semblerait qu'il ait compris un peu de sa connerie... et que la Karen au départ, c'était bien lui.


Par ailleurs Karen n'a, pour beaucoup, aucune connotation raciale.

Une équipe de CNN se fait arrêter en direct

la caméra continue de tourner seule à la fin.


France 2 , ce midi : "attention ces images peuvent choquer" ... pas la mort  de George Floyd , mais les magasins qui brûlent ! D'ailleurs George Floyd n'a pas de nom , il s'appelle : "un homme noir" , le CSA dort ! 

Moi, J't'enverrais l'IGPN pour faire le ménage dans la police américaine !

Et pendant ce temps en fRance, la police veut interdire qu'on les filme/photographie : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b2992_proposition-loi?fbclid=IwAR2L9MER05y5tpcJjBO6829glZZwDuS_hD2AkCV40kHi94WJVf6sfsWtojE#



Peu m'importe le récit, l'ordre des éléments donnés

je sais une chose, l'Amérique sombre

Make America great again a pleinement réussi

le pays est devenu grand dans son racisme, sa haine, ses peurs, la bêtise de son leader,

le fascisme qui le conduit


La Grande Bretagne avait créé le Ministère des marches stupides , les USA ont désormais innové avec un président qui met en pratique la façon stupide de rester sur place

 Un peu touffue cette chronique. Il me semble qu'elle pourrait être résumée ainsi : le "peuple" américain s'est débarrasser du nègre en élisant un gros bien blanc, la violence d'État raciste reprend ses droit...

Dormez tranquille braves gens, l'acharnement lui, continue :


Le parquet général de Lyon s'est pourvu en cassation contre la relaxe de Cédric Herrou, décidée en mai par la Cour d'appel de cette ville, a-t-on appris ce jeudi 28 mai auprès de son avocate. En mai, le militant poursuivi pour aide aux migrants avait été relaxé. Le feuilleton judiciaire se poursuit. 



Ne jamais oublier que l'opulence des USA repose entièrement sur l'esclavage...

Une époque où la vie d'un esclave ne valait strictement RIEN...


A certains égards, rien n'a changé aux USA : On "tue du Nègre", et on ne s'en porte pas plus mal.

Et puis, on pourrait considérer que la presse américaine noie son lecteur dans les détails 


Euh......... ce papier est-il une mise en abîme ? Parce qu'honnêtement, j'ai du lire plusieurs fois certains passages pour comprendre de quoi il est question au juste...


enfin, j'ai cru comprendre que le chien de la dame avait un compte Instagram, ce qui lui donne un très net avantage sur moi qui n'en ai pas !


Par contre, je ne comprends pas trop les regrets de ce monsieur d'avoir diffusé la vidéo, c'est quand même lui au depart la victime de fausses accusations et il aurait effectivement pu y laisser la vie !

C'est beaucoup plus général que ça, une "Karen": https://en.wikipedia.org/wiki/Karen_(slang)

En France, la laisse , c'est  pour les chiens de garde ....

Je ne sais pas exactement pourquoi mais la fin de la chronique sur la presse anglo-saxonne m'évoque la fin du film 

The Man Who Shot Liberty Valance : https://www.youtube.com/watch?v=363ZAmQEA84

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.