66
Commentaires

La journaliste, l'étudiante, les ministres et les pizzas à la poële

Comment le tweet islamophobe écrit par une journaliste du Figaro provoque une vague de soutien à cette journaliste, suite à des menaces, éclipsant totalement la jeune femme ciblée par le tweet.

Commentaires préférés des abonnés

Si cette journaliste avait eu la moindre notion de la réalité des étudiants pauvres en France , si elle avait une fille , comme moi , boursière dernier échelon , vivant dans une chambre d’étudiant de  9 m² ,  avec un budget bouffe à peu prè(...)

plutôt habile Judith Waintraub  sur ce coup là !


elle allume la mèche ( en postant juste la date du jour et ça, personne ne peut lui reprocher, même si personne n'est dupe ...) et passe ensuite pour la victime 


c'est réfléchi tout ça,  !(...)

Vous voulez dire que pour être neutre et impartial, ASI doit être de votre avis ?

Derniers commentaires

C’est bizarre que ce soit le voile qui choque plutôt que la pauvreté ou la mauvaise alimentation de certains étudiants en France au XXIe siècle.

Quand j’étais en résidence universitaire au XXe siècle, je peux certifier qu’il y avait la même chose, alors que je suis européenne blanche (sans voile). Je me souviens de mon régime boites de petits-pois. Nous n’avions même pas l’autorisation d’avoir des plaques chauffantes, mais j’en avais une en cachette car le restau de la résidence universitaire était une espèce de sauna huile frite écœurant. Je préférais manger dans ma chambre en compagnie de mes animaux domestiques les blattes.

L'extrême droite et ses idiots utiles harcèlent une une pauvre étudiante qui n'a rien demandé. 


Et certains, sur ce forum, ne trouvent rien de mieux que de minimiser ce harcèlement, voir d'y participer. La honte.


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

les frérots veulent les "protéger", Ervé aimerai bien les niquer  et Mona voudrait les libérer ... et tout ça sans leur demander leur avis 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Oui il y a maintenant une bonne quinzaine d'années, j'ai rencontré une dame d'une cinquantaine d'années, veuve depuis peu. À son arrivée en France elle avait été très heureuse d'enlever son voile, c'était une femme moderne, instruite, libre. Après le décès de son mari, elle a commencé à être insultée de plus en plus régulièrement, traitée de prostituée (la version moins polie) par les hommes du quartier, même par certaines jeunes filles voilées

 Pour avoir la paix, pour ne plus être seule, ostracisée, rejetée, elle a cédé et a choisi de porter le voile. 

Un autre témoignage : une dame se faisant traiter de prostituée par sa propre fille, car elle ne voulait pas se voiler. C'était il y a 15 ans. Aujourd'hui on en est à défendre le "choix", la "liberté" des femmes de se voiler. Quelle liberté, quand il s'agit d'abord de ne pas être rejetée d'un groupe, d'une famille, d'un quartier ?

Que des femmes soient obligées de le porter ne signifie pas que toutes le sont.


Et quand bien même, dans le cas qui nous occupe ici, en quoi cela justifierait-il d'insulter cette femme? Le principe est que le camp (les voileurs ou les dévoileurs) qui insulte le plus gagne? N'est-ce pas vous qui n'avez pas tout compris au principe de liberté?

Vous interprétez. En quoi est-ce que je justifie le tweet de la journaliste dans mon post ?

Et je vous retourne votre première phrase : le fait que certaines femmes choisissent totalement librement de porter le voile ne signifie pas que ce soit le cas des autres.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Pour avoir la paix, pour ne plus être seule, ostracisée, rejetée, elle a cédé et a choisi de porter le voile."


Et "notre" Rrrrépublique devrait, donc, lui interdire de le porter? La vie des femmes, de toutes les femmes, est pleine de ces accommodements. On ne peut pas, toujours, se battre sur tous les fronts, alors on choisit ceux qui sont prioritaires, et on fait profil bas sur les autres.


Ou bien êtes vous une femme qui a réussi à vivre sans avoir jamais rien cédé sur rien? Sans même parler des femmes, aucun être humain n'a jamais pu faire ça.


"ne pas être rejetée d'un groupe, d'une famille, d'un quartier", ça ne vous paraît pas primordial? Je porterais le voile pour moins que ça, si je n'avais pas eu la chance de vivre là où je vis.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ça, c'est une partie de l'histoire. Une toute petite partie. 


Ma fille, au lycée en banlieue parisienne en 1987, m'avait parlé d'une copine qui mettait un foulard parce que sa religion lui interdisait de montrer ses cheveux. Bizarre. Moi-même, j'ai découvert également en fac, niveau DEA et thèse, des femmes chercheuses de haut niveau avec des costumes... de nonnes, me semblait-il. Re-bizarre. Je peux vous affirmer que la lycéenne comme les thésardes, étaient complètement volontaires. 


C'est à ce moment là qu'il aurait fallu, non pas interdire (quelle bêtise!!!) mais se poser des questions, réfléchir, chercher à comprendre  car ce qui se passait était important, grave dirais-je. 


On a préféré mettre le feu, lancer la polémique et les anathèmes quelques années plus tard. Quand il était déjà trop tard. Trop tard si on avait voulu vraiment protéger les femmes. Mais juste à point (et c'est là la malhonnêteté fondamentale) si l'objectif était... bah... séparatiste. 


Vous noterez que de la même manière, on a accusé de refuser de s'intégrer toute une partie de la population française qui était justement en train de s'intégrer (études, mariages dits mixtes, présence dans les logements de "tout le monde"). À l'époque des foyers Sonacotra et des bidonvilles, on faisit l'impossible pour les en empêcher. Mais voilà que certains d'entre eux avaient trouvé, tout seuls, la porte de sortie de leur ghetto. Diable... Les sommer de s'intégrer ne pouvait être que contre-productif. Volontairement encore. L'objectif réel (séparatiste, je dirais même ségrégationniste) est à l'inverse de l'objectif proclamé. 


Ma grande tristesse est d'avoir dû constater qu'une frange non négligeable de ceux avec qui je partageais (ou croyais partager) certaines valeurs se sont rangés dans ce camp là. Par erreur? Ou pas. L'histoire est pleine de ces bifurcations.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bien sûr que si j'étais battue je partagerais le sort de celles qui le sont. C'est comme si vous me disiez que, tombée dans un trou, je m'en sortirais plus facilement que d'autres, et par quel miracle? La force de ma pensée? 

Je ne comprends pas le sens de votre post. Je fais juste part de témoignages recueillis directement dans le cadre de mon boulot de l'époque. 

Ces femmes ont très mal vécu de reporter le voile et l'ont fait pour se protéger. Je n'ai pu que les écouter, écouter leurs émotions. 

Je suis triste de n'avoir pu faire plus, de ma place.

Par ailleurs, je souhaite qu'à l'avenir vous vous absteniez de supposer, ergoter, projeter, sur ma vie et mon histoire.

Il ne s'agissait pas de parler de votre vie et de votre histoire, mais seulement de vous demander de comprendre un mécanisme tout bête et carrément universel qui est de faire certaines concessions pour sauvegarder le principal. 


Si votre objectif n'était que de comprendre, je retire ce que j'ai dit. Mais il me semblait que vous faisiez plus que cela, que vous argumentiez en faveur du traitement (idiot à mes yeux) de cette réalité par l'interdiction (contre-productive) et la discrimination. Et le dédain, aussi: de quel droit contesterait-on leur choix? Car choisir dans un cadre, aussi restreint soit -il, c'est encore choisir.



Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci à vous Mona. Je suis touchée par votre post, qui me parle beaucoup. Je vous rejoins entièrement sur la recherche d'égalité, qui implique aussi l'égalité hommes-femmes. Je pèse chaque mot écrit sur ce forum qui est prompt à traiter de raciste ou islamophobe la personne qui se permet la moindre critique sur cette religion. Je revendique mon droit à critiquer toutes les religions et leurs attributs, surtout quand ce qu'il y a derrière, c'est l'asservissement des femmes. 

Dans les années 90 j'ai entendu le témoignage d'une enseignante, qui nous expliquait que ses élèves musulmanes venaient la voir pour la supplier de faire en sorte que l'établissement scolaire n'accepte pas le port du voile, car sinon elles allaient être également obligées de le porter. 


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Mona !  Je sais bien que lee mots "Arrêt sur Images" peuvent prêter à confusion, mais "des beurs et des beurettes  " c'est sur Youporn.

Une nouvelle fois : "Bal tragique sur Twitter : 1 mort"

(et ce n'est pas Judith bien sûr)

Maintenant on sait clairement qui veut la guerre ,l'idiote du figaro and Co... Affligeant , à vomir !

Bel article, l'unanimisme des titres de presse sont assez gerbants.

La parole de la gamine est touchante de justesse et aurait du inspirer un autre type de titre : 


""Ça fait tellement mal au coeur, ces gens se soutiennent tous dans leur méchanceté et dans leur haine, et moi j’suis chez moi dans mon logement Crous, indique ainsi un tweet de la jeune femme cité par le Parisien en fin d'article. j’ai rien demandé à personne et je reçois des insultes et des menaces alors que la seule chose que j’ai voulu faire c’est aider." "



Si cette journaliste avait eu la moindre notion de la réalité des étudiants pauvres en France , si elle avait une fille , comme moi , boursière dernier échelon , vivant dans une chambre d’étudiant de  9 m² ,  avec un budget bouffe à peu près équivalent à celui d’Imane , son islamophobie doublée de son  mépris de classe seraient sans doute aux abonnés absents . 


Mais voilà , elle n’a pas vu sa fille , l’étudiante pauvre  et ingénieuse , l’être humain , elle a vu un voile , le 11 septembre et le terrorisme . 


Que dire ? 


On n'est pas sorti du 9 m² français.


« Nous avons enquêté sur l’environnement idéologique de la jeune Imane, et évidemment, comme toutes celles qui veulent pousser la présence du voile, c’est une militante islamiste, extrêmement prosélyte et radicale » a ainsi expliqué sur LCI l’ex-journaliste de Charlie Hebdo et militant laïque Zineb El Rhazoui. 


la jeune femme fait par exemple part à ses abonnés de se « lancer dans un projet auquel je pense depuis longtemps, et qui m’accompagnera probablement pendant des années. Alors Bismallah » écrit-elle avant de préciser les détails de son très religieux « projet », à savoir « offrir des kits contenants : Coran, tapis de prière et voile à des musulmans dans le besoin ». 


Oui effectivement c'est "very dangerous " !

Les vrais islamistes me  font, toujours, peur.


Mme  WAINTRAUB me fait souvent honte.


imaginez si la classe politique au complet s'indignait chaque fois qu'une féministe ou une militante antiraciste recevait des menaces de morts (c'est à dire grosso modo quotidiennement malheureusement selon leur audience)

Sans surprise, le CFMVE soutient Imane. La preuve :

Contre le racisme, l'islamophobie et le féminisme des Blancs, je soutiens Imane, le hijab, le halal et la place traditionnelle des femmes à la cuisine ! 


Retire leur l'Islam et ils apparaitrons pour ce qu'ils sont : petits, malhonnêtes mythomanes, escrocs  



Judith Waintraub et  le 11 septembre

plutôt habile Judith Waintraub  sur ce coup là !


elle allume la mèche ( en postant juste la date du jour et ça, personne ne peut lui reprocher, même si personne n'est dupe ...) et passe ensuite pour la victime 


c'est réfléchi tout ça,  ! 


je pense qu'il faut juste ne pas tomber dans ce genre de piège, et donc éviter les insultes et les menaces en réponse à ce genre de messages grossiers

Décryptage des médias, c'est l'ambition d'@si et de son fondateur et boss, D.S. depuis ses débuts, et j'en suis témoin comme d'autres; cela suppose d'éviter au mieux, voir même absolument, de prendre visiblement et/ou ostensiblement parti à l'occasion d'articles témoignant de fortes controverses en cours dans les dits médias.

Pour faire court:  prenez soin en toute occasion de ne pas rejoindre le camp des 'idiots utiles' de l'Islamisme....

Un fidèle abonné. 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.