26
Commentaires

La contre-offensive ratée d'un semencier contre "Cash Investigation"

Cash Investigation a enquêté sur la mainmise des multinationales sur les semences de fruits, légumes et céréales. Au lendemain de la diffusion, le semencier français Limagrain a tenté un contre-feu. Sans convaincre.

Commentaires préférés des abonnés

Marrant comme on commence à voir des critiques systématiques de Cash, qu'importe les thématiques, généralement sans arguments et qui leur reproche de fouiller la merde.


Faut vraiment qu'on soit à un stade avancé de déliquescence de la démocratie pour (...)

Approuvé 17 fois

Vos propos sont assez surprenants. Vous accusez les médias comme @si d'être partial puis vous avancez des trucs comme : « Kokopelli dont ils font la promo est un ramassis d'illuminés qui sont anti-vaccins, entre autre ».


Alors traiter des semences san(...)

Après le visionnage des émissions de CASH, je me suis très souvent demandé pourquoi la justice ne se saisissait pas de situations qui donnaient le sentiment que certains acteurs économiques avaient des comportements clairement délictueux dont l'impun(...)

Derniers commentaires

J'ai regardé ce Cash Investigation.

Etant déjà très intéressé par la problématique des semences, à titre personnel cultivant quelques pieds de tomates et au titre du bien commun, je n'ai pas appris grand chose (à part la partie en Inde très instructive).

Même si Cash Investigation m'agace parfois un peu sur la forme, j'ai malgré tout trouvé ce numéro très bien.

Je trouve qu'il est assez pédagogique sur certains points (les semences hybrides, la création de nouvelles variétés de tomates) et je pense que nombre de téléspectateurs ont dû apprendre des choses.


Le fait que Limagrain soit mis en lumière (de manière certes très négative) est intéressant aussi. Les dérives de l'agro-alimentaire, ce n'est pas que les affreux germano-etats-uniens Bayer-Monsanto mais aussi une grosse entreprise française, très méconnue.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Emmanuelle Ducros se décarcasse .... pour les multinationales.


Malgré les promesses du prénom, Emmanuelle n'est pas très sexi ...Etonnant ! non ?

Asi qualifie Emmanuelle Devos de journaliste, c'est assez abusif, lobbyiste est plus pertinent. Elle est en guerre contre tous ceux qui dénoncent l'empoisonnement par MonsantoBayer h24.

peu importe le niveau de diabolisation d'une filière Cash arrivera toujours a faire monter la sauce avec la mise en scene et le montage. Alors oui Limagrain ca craint mais ca n'est pas du grand cash ..... ca s’essouffle un peu, surtout si on a déjà vu le monde selon monsanto. 


Je trouve bizarre que les entreprises acceptent encore de participer aux interviews. je ne pense plus que ce soit par arrogance, par complexe de supériorité ou par espoir de limiter un peu la casse..... l'interview est construite de telle manière que l'humiliation est imparable. Il ne manque d'ailleurs que les excuses a la japonaise pour parfaire le la mise en scene.


La seule explication que je vois c'est qu'elles considèrent que se faire demonter par Elise lucet  fait partie du prix a payer pour donner l'illusion d'une justice, d'un équilibre, d'un contrôle a minima des riens sur les riches "checks and balances" comme on dit aux us. Au final c'est juste un mauvais moment a passer et ensuite elles sont tranquilles, un petit rachat d'action, une petite campagne de com , un plan de licenciement et ca repart.  


 ce qui manque a Cash, probalement faaute de moyen, c'est un suivi consequent sur la durée. je suis curieux de savoir si les employes de chez lidl travaillent toujours avec la commande vocale  et si les objectifs de productivité toujours aussi delirants ....etc.


Bref cash c'est de la bonne info meme si je ne suis pas forcement emballe par la forme mais je me demande si ca aide a faire changer les choses.  j'imagine qu'on pourrait adresser cette critique a toutes les emissions d'investigations des lors que les pratiques douteuses  qu'ils revelent  releve plus de la morale que du droit... difficile d’impulser un changement sans passer par la case justice.


(vague impression d'avoir déjà tenu un propos similaire dans un commentaire precedent sur cash).


Pour en revenir a cette emission , Cash aurait probablement du évoquer tous les documents produits par Limagrain quitte a prendre un peu de temps pour démontrer leur vacuité. 


Ce soir j'ai inventé la tomate à hublot ! Elle est garantie sans souffrance animale et idéale pour faire de délicieuses tomates farcies . J'ai aussi testé, des enfants de 3 à 9 ans peuvent la faire, les petites mains sont même un avantage. Alors a ceux qui sur ce forum ont un lien avec l'industrie agroalimentaire et sont intéressés à développer un concept prometteur, merci de me contacter en MP.



Après le visionnage des émissions de CASH, je me suis très souvent demandé pourquoi la justice ne se saisissait pas de situations qui donnaient le sentiment que certains acteurs économiques avaient des comportements clairement délictueux dont l'impunité provenait simplement de la faiblesse des moyens de contrôle.

Il est tout aussi surprenant de constater l'absence quasi-totale de reprise de ces enquêtes dans les grands média, y compris chez France 2 qui se limite à des lancements pour assurer l'audience.

Bon nombre des affaires qui défrayent la chronique judiciaire, ces dernières années, ont été mises en lumière par des journalistes mais, dans leur grande majorité, elles concernent le personnel politique et il semblerait qu'il y ait une difficulté à s'attaquer à la délinquance économique. 

A moins que la matérialité des éléments rassemblés par CASH soient trop faible pour étayer des poursuites judiciaires et que le spectateur soit trompé par l'efficacité du montage ?


Cela pourrait faire un intéressant terrain d'investigation pour ASI ?

Marrant comme on commence à voir des critiques systématiques de Cash, qu'importe les thématiques, généralement sans arguments et qui leur reproche de fouiller la merde.


Faut vraiment qu'on soit à un stade avancé de déliquescence de la démocratie pour que certains pensent qu'il vaut mieux défendre les intérêts de l'industrie agro-alimentaire que le journalisme d'investigation. 

Sans parler des bots et autres comptes louches qui se réveillent toujours précisément pour ces émissions et hibernent le reste du temps.

Pardon mais la cristallisation de la bataille sur le travail des enfants et le montant des salaires m’indispose un peu.


On croirait y lire une attitude assumée du genre « nous privatisons le vivant, modifions la valeur nutritive des aliments et vous préparons d’autres joyeusetés du genre mais arrêtez de nous accuser de faire travailler des enfants ou d’exploitation de la misère du monde, nan mais "!


Le plus grave dans cette affaire serait donc de faire travailler des enfants ou de sous-payer ses salariés » ! N’est-ce pas plutôt une façon de nous nous endormir encore une fois ? Cette hypertrophie de la confrontation à l’intérieur d’un cadre n’est-elle pas simplement destinée à nous y enfermer ?

J’ai regardé cette émission, elle était saignante à point... Au moins une heureux, Kokopelli, il va pouvoir distribuer ses bonnes semences sans ne plus être poursuivi par les industriels voleurs du vivant.

Un épisode d'arret sur image pour étudier la mise en scene des reportages de Cash Investigation, Envoyé Spécial & co serait interessant non ?
Les choix de musique, les choix de plan etc .. car comme souvent à la TV, ces choix sont fondamental pour faire comprendre des choses au téléspectateur sans dire aucun mot.

Bravo, le complotisme a de beau jours grâce aux journalistes totalement aveuglé par leur corportatisme tel que vous.

Cash investigation et Envoyé spéciale sont des émissions qui insultent les professionnels à tour de bras, qui jouent sur la peur en ajoutant des musiques angoissantes, un montage qui trompe et des insinuations.
Et quand des professionnels ou des journalistes spécialisés veulent se défendre une bande de journalistes comme vous discréditent leurs paroles car ils seraient "payé" ou ils utiliseraient des "éléments de langage" de l'industrie.
Si cash investigation sort que 1+1=3 ? si un prof de maths rectifie il sera accusé d'utiliser les éléments de langage des mathématiques?


Je ne dis pas que les entreprises sont blanches comme neiges mais vous partez toujours a la défense de cash ou envoyé spécial. Combien de mensonges sont véhiculé par ces journalistes ?
Eux ils font intervenir un militant EELV sans le mentionner et l'association Kokopelli dont ils font la promo est un ramassis d'illuminés qui sont anti-vaccins, entre autre mais la il y a personne qui remonte l'info.

Il y a une perte de confiance envers les médias, mais comprenez bien que vous y contribuez.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.