71
Commentaires

Kouchner, le mystère des sondés

Le sondé est une espèce fascinante.

Derniers commentaires

Une "petite" info concernant notre french doctor, ministre en infraction aux lois de la République:
http://www.bakchich.info/article6408.html
après avoir fait sa réputation sur le nom de "french doctor", avoir serré les mains de l'abbé pierre et de soeur emmanuelle...... pour se positionner en personnalité préférée...etc..., il finit sa vie comme marchands d'armes, et encore un des meilleurs de france ! félicitations !
là je dis : MÔssieur Kouchner ; il a son nom au bas des contrats avec HU JINTAO, KHADAFI, peut-être la syrie entre 2 amuse-gueules ce 14 juillet ?
et maintenant son nom va orner le contrat de vente d'armes avec le Brésil..........
KOUCHNER, ou comment on peut vivre quand on a pas de conscience...... facile !!!!
Ancien jeu de mots du temps où BK était à MSF et qui est un sondage à lui tout seul:
"Kouchner = un tiers-mondiste, deux-tiers mondain !"
Pour ma part je réponds très souvent à des sondages sur internet pour des grands institus comme ifop, ipsos, ou d'autres.
Ca porte rarement sur des questions politiques, mais quel que soit le sujet, j'avoue qu'il m'arrive parfois de répondre en fonction de mes opinions ou de mes convictions, et pas de la réalité. Il y a aussi des questions qui sont mal formulées, ou pour lesquelles le choix des réponses n'est pas exhaustif. Evidemment, dans ce cas la réponse ne correspond pas non plus à la réalité.
Si vous avez des questions je suis à votre disposition...
Ben euh... moi j'ai souvent été sondée, mais je n'ai jamais identifié par la suite le sondage en question dans lémédia. Je n'ai pas fait non plus de recherches approfondies. J'en ai surtout gardé l'impression que la formulation des questions et les choix de réponses proposés ne me permettaient pas d'exprimer mon opinion. J'aime bien le "vous vous déclarez plutôt d'accord avec cette affirmation" (ou "plutôt pas"): un peu, mais pas trop, faut voir... bref, on a tendance à répondre ça parce que l'énoncé ne correspond pas à ce qu'on pense, et il y a fort à parier que la nuance ("plutôt") est oubliée au moment de l'interprétation. Alors que l'opinion du sondé était justement dans la marge, la différence entre sa pensée et l'affirmation proposée, différence qui lui a fait choisir la réponse "plutôt".
Peut-être un peu crétin, le sondé a horreur des traîtres. On a attendu de savoir comment Kouchner saurait se rendre utile aux affaires étrangères, poste qu'il n'avait jamais occupé, et on a vu les "couleuvres" que Sarkozy lui a fait avaler ; du moins c'est ce qui se disait dans les médias! Car Kouchner n'a jamais eu besoin de nier son malaise pour qu'on pense (grâce aux médias) qu'il n'ait que le droit de se taire! Lorsqu'il reconnaît son abjuration, il est le traître au lieu du pragmatique socialiste sacrifié : il a toujours été avec sarko et a consenti par le silence quand chacun l'imaginait bouillir intérieurement. Pas de mystère, qu'un seul paradoxe : comment les médias ne s'offusquent-il pas eux-mêmes d'avoir ainsi été blusés par le com de Kouchner? Réponse : ils l'ont toujours su, et ce sont encore les gens qui passent pour des cons d'une masse.
Mieux : puisque la situation tourne en défaveur de Kouchner et que c'est Sarkozy qui mène les médias? Peut-être que Sarko est derrière cette manoeuvre : briser l'utopiste d'hier, le transformer en pragmatique aujourd'hui, c'est être le moderne machiavel de demain, briseur d'anciennes icones et adulées par celles-ci! Avec Yade, Dati et Kouchner, sarko fait décevoir les symboles... Il ne restera plus que lui. Pour faire quoi? sinon pour trahir tous ces sondés qui ne pourront plus aduler personne d'autre que lui ? Crétins de nous.

PS : quand on répond à un sondage, on croit répondre à un agent de l'Etat car on sait que ces sondages servent (à manipuler) les élections et l'opinion, par conséquent on répond comme si on était à la télé, comme si on était journaliste, on fait semblant... d'être adulable pour son opinion consensuelle!
J'ai subi un sondage en 1976 ou 77 à Lyon, dans ma jeunesse quoi, je ne me souviens évidemment pas des détails mais il faut y être pour le croire.
On me demandait grosso modo combien je gagnais et de combien je considérais avoir besoin .......c'est là que ça se corse: à toutes les questions suivantes il m'a été impossible de choisir ma réponse, la personne m'opposant un "étant donné que vous avez répondu ça à la première question vous ne pouvez pas mettre ça". De plus je ne trvaillais que depuis quelques mois, je venais juste de prendre mon indépendance, et je n'avais aucune idée des factures qui m'attendaient (encore merci à mon patron qui m'a fait une avance sur salaire et une leçon de comptabilité, c'était le temps de l'entreprise est une grande famille) bonjour la fiabilité de la première réponse sur laquelle étaient basées les suivantes! J'espère que mon témoignage vous aidera à déterminer la validité de ce "bel outil".
Les sondages meritent mieux qu'une critique "en bloc" indifferenciee: ils se trompent tout le temps, ils posent des questions telephonees, leurs methodologies sont pourries et ils bidouillent les chiffres.

Le probleme des sondages n'est pas tellement qu'ils seraient manipules, c'est qu'il faudrait enseigner, sur le meme mode que la critique des medias, les outils pour les decrypter et les lire. Suivant la methodologie, la question posee, la volatilite de l'opinion et la nature des resultats, ce sont des questions specifiques qui se posent a chaque fois et il ne suffit pas de rejeter en bloc les sondages.

Les barometres de popularite ont un interet tres specifique de ce point de vue: d'abord ils sont faciles a critiquer: "approuvez-vous l'action" de untel ou untel, ca ne veut pas dire grand chose, ca n'est pas correle a la force electorale, et c'est sensible a beaucoup de facteurs exterieurs en realite independants de l'action de la personne en question. En revanche, ces sondages ont UN interet majeur qu'il ne faut pas prendre a la legere en matiere de statistiques: pour chaque barometre, c'est la meme question qui est posee a intervalles reguliers avec des series tres longues dans le temps (certains ont plus de 30 ans!), ce qui rend significatives les variations (beaucoup plus que les positions absolues) de popularite dans le temps.

A partir de la, on peut analyser ce qui fait varier dans le temps la popularite et proposer une analyse des mouvements enregistres. Quelques hypotheses sur ce qui est mesure: d'abord la popularite agit comme une mysterieuse grace: certains ont le "truc", d'autres pas, independamment de leur valeur personnel et de leurs realisations effectives. Par ailleurs, ca probablement un certain lien avec certaines formes de succes mais au final on ne sait pas tres bien lequel et dans quel sens ca marche. C'est mieux, mais ca ne garantit rien, meme pas l'affection et encore moins l'eligibilite. L'authenticite y joue un role, le charme aussi, et ca confere a celui qui la detient une forme d'autorite morale personnelle, ou de charisme pour rester dans le champ religieux.
En gros, la popularite remplit (a mon avis) exactement la fonction que remplit l'adjectif "cool" pour les adolescents: ca ne sert a rien mais c'est de premiere importance de l'etre. Ce n'est ni cause ni consequence de rien, mais c'est une mesure objective de l'echo mediatique/ social de la voix et des actes du type populaire, ou cool. Pour cette raison, la popularite est autant un reflet de la maniere dont les medias vous traitent qu'elle conditionne leur traitement, et meme: la "cote de popularite" est la mesure la plus objective et la plus exacte de la "portee mediatique" d'un individu: elle capture a la fois ce qui vient des qualites propres de l'individu, et ce qui vient de l'impartialite ou non des medias envers lui. Exactement comme "cool": tout ce que fait un cool est cool, mais un cool c'est aussi celui qui fait des trucs cools. Ironie a part, c'est donc en fait tout sauf une statistique a negliger ou a ridiculiser. Au contraire c'est un bel outil critique d'analyse mediatique, dont il faut juste delimiter la portee, et zone de validite.
Beaucoup d'hypotheses et de jugements de valeur dans ce billet...

Je pense que les "sondes" sont a la fois plus simples et plus terre a terre que DS ne l'imagine. on sait tous qu'une politique etrangere, c'est une question de dosage entre des valeurs et des interets, et pourquoi en voudrait-on specifiquement a kouchner d'avaler son chapeau? Passer d'un camp a l'autre, ma foi, ce serait grave si les camps en question etaient eux-meme separes par des valeurs identifiables, ce qui est encore moins vrai en politique etrangere. Alors pourquoi en aurais-je voulu particulierement a kouchner de sa participation au gouvernement?

Sur l'affaire Rade, moi, je ne vois pas d'abord "l'abjuration" des droits de l'homme, je pense meme que c'est un mauvais proces, mais je vois surtout l'inelegance de la declaration vis-a-vis de sa secretaire d'etat. Et si c'etait tout simplement l'inelegance qui etait sanctionnee, et pas un "grand debat ideologique" sur les droits de l'homme?
Si on sonde trop Bernard se Kouchàterre à chaque courbette, on va fini par touver le fondement...de l'arrivisme.
Les sondages , on leur fait dire ce que l'on veut . c'est l'histoire de la bouteille
à moitié vide ou à moitié pleine ou bien les soirs d'elections les politiques sont
sur le plateau et oh stuppeur , ils ont tous gagné !!! c'est comme chez Jacques Martin
à l'école des fans (vous savez l'ancêtre de la star ac. !!!) .
Quand à Kouchner ca fait déjà longtemps que je l'ai chassé de ma mémoire (Jean Gabin
dans la traversé de Paris) . Il pollue mon cerveau cet usurpateur carriériste théatralisant
ses moindres sorties médiatiques plus occupé à se lorgner le nombrll que de s'occuper de
politique étrangère , ah j'oubliais si il y a Rama Yade c'est cà la politique étrangère de
Kouchner donc il se tire une balle dans le pied , quel Toccard !!
Finalement c'est Rama Yade qui devrait prendre la place à Kouchner car elle n'aurais sans
doute pas admis Kadafi , les infirmières bulgares (tiens Cécilia l'ancienne femme à Martin , Quelle Mafia!)
les JO , la poigné de main à Bush , la reculade devant Poutine et Medvedev sur la Géorgie , le
Kossovo , le Tchad , la reculade de Bling Bling le pognon du contribuable pour sauver
la bande de pied nickelés de l'arche de Zoé , Ingrid Bétancourt "Combien cela a -il couté"
ect..... La liste est longue n'est ce pas et tout ca c'est signé Kouchner le Collabo du grand Satan
"Bling Bling" .
Daniel vous connaissez un exorciste ???
Les sondés sont d'autant plus mystérieux qu'interroges les 4 et 5 décembre, ils avaient prédit que le bon docteur s'en prendrait à Mme Yade quatre jours plus tard !
A ce niveau de capacité prédictives de la part des sondés, je trouve DS bien mauvaise langue de se poser des questions sur les sondages.

L'autre possibilité, c'est que l'explication de cette perte de 10 points fournie par DS est erronée.

http://www.ifop.com/europe/docs/baromatch1208.pdf
Bolloré rachète l'institut de sondage CSA
10/07/2008 | 13H11

Bolloré, déjà actionnaire de l’institut de sondage CSA à hauteur de 40%, a acquis les 60% de parts restantes. Cette acquisition résulte d’un accord signé en 2006 et qui prévoyait que le groupe Bolloré devienne l’actionnaire majoritaire de CSA

Bolloré, ça vous dit bien quelque chose ?

...le péché, aux yeux des sondés,-déserteurs du kouchnerisme, n'est pas l'abjuration, mais la reconnaissance de cette abjuration

Et pour vous Daniel, où se situe le péché ?
Le fait que Kouchner reconnaisse son abjuration, c'est un événement ou une manipulation médiatique ?
TF1 va faire des sondages à 7 jours à l'avance (c'est formidable). Mais c'est toujours pareil, sans l'indice de confiance..., on est pas plus avancés.
Lemme I. — On fait dire à une statistique ce qu’on veut, à une condition : c’est qu’on évite de dire comment elle est faite.
Lemme II. — On ne demande comment une statistique est faite que lorsqu’elle prouve autre chose que ce qu’on désire.
D’où
Théorème. — Quand vous désirez qu’une statistique vous renseigne, cachez soigneusement ce que vous voudriez qu’elle prouve. Car si on le sait, elle le prouvera et, puisqu’elle le prouvera, vous oublierez de demander comment on l’a faite.

Auguste DOETEUF
Propos de O.L. BARENTON Confiseur
Sondage - Kouchner a eu raison selon 2/3 des Français
TF1-LCI : Bernard Kouchner et Xavier Darcos lors du 1er Conseil des ministres, le 18 mai 2007
I

Bernard Kouchner et Xavier Darcos lors du 1er Conseil des ministres, le 18 mai 2007
Kouchner a eu raison selon 2/3 des Français

*
Parmi les électeurs de Ségolène Royal, ils sont encore 56% à trouver que Bernard Kouchner a bien fait d'accepter d'être membre du gouvernement Fillon.

D.H. (avec agence) - le 18/05/2007 - 22h25


Deux Français sur trois (66%) estiment que le socialiste Bernard Kouchner a eu raison d'accepter d'être ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, selon un sondage CSA-Cisco (*), rendu public vendredi. Selon cette étude, 19% lui donnent tort et 15% sont sans avis.

Pour le seul électorat de Ségolène Royal, 56% donnent raison au "French Doctor", contre 37% et 7% de sans opinion. Le pourcentage d'avis favorables atteint 88% pour l'électorat de Nicolas Sarkozy, et 70% pour ceux de François Bayrou et Jean-Marie Le Pen.

(*) Sondage CSA-Cisco pour le Parisien-Aujourd'hui en France réalisé par téléphone vendredi 18 mai, auprès d'un échantillon national représentatif de 1.001 personnes de 18 ans et plus, sélectionné selon la méthodes des quotas.
Excellente plume, Daniel ! Les "sondages" sont un instrument de manipulation au service de la classe politique au pouvoir - national et local - donc des deux partis qui se renvoient la balle un coup à toi, un coup à moi, sûrs de gagner à tous les coups. Le Figaro lançait un "sondage" en ligne hier. Je vous en donne les succulentes réactions.

Voici la page j'en copie une partie car elle va sûrement disparaître, vu les réactions... Tiens, elle a déjà disparu de la première page. Je l'ai retrouvée dans la chronique de firefox.

Le politique français de l'année
12/12/2008 | Mise à jour : 18:36 | Commentaires 101 | Votants 17672
.
Quel homme ou quelle femme politique français a le plus progressé dans votre estime en 2008 ?

Martine Aubry
Xavier Bertrand
Olivier Besancenot
Rachida Dati
Jean Sarkozy
Ségolène Royal
François Fillon
Benoît Hamon
Nicolas Sarkozy
Dominique Strauss-Kahn

Il faut admirer le choix ! Autrement dit, pour les amis du président, Aubry, Besancenot, Royal, Hamon et Strauss-Kahn ne sont pas "dangereux". Mais Bayrou n'y apparaît pas.

Les réactions des internautes sont cependant "rassurantes" pour la démocratie. Voici hier soir vers 20h l'état des réponses:

Ou est Bayrou ?
16/12/2008 à 20:13
étrange, ce n'est pas la première fois que ce genre d'oubli est palpable sur le Figaro et dans la presse... comme par hasard dans l'annonce des résultats des baromètres de notoriété ou de "bonnes opinions". A force la ficelle devient un peu grosse.....

délire
16/12/2008 à 20:12
je ne vois pas ce que fout Jean Sarkozy là!
Arrêtez de nous gonfler avec le "syndrome Bush"


Pub ?
16/12/2008 à 19:53
la prochaine proposez le choix entre Sarko et ... Sarko, ça sera plus rapide.

mary
et François Bayrou
16/12/2008 à 19:50
je ne peux qu'inciter ceux qui regrettent l'abscence de Francois Bayrou dans cette liste à ne pas voter
ce sondage est tellement ridicule et orienté que c'est a en pleurer de honte!!


Ou est Mr. Bayrou?
16/12/2008 à 19:12
Bizare pas de Mr. Bayrou, mais bon cela renforce nos choix pour 2012. Le changement est au coin de la rue.

fred11
FILLON parce qu'il en bave pour l'interet général !
16/12/2008 à 19:07
Fillon mène une politique que je n'apprécie pas toujours mais je lui reconnais une abnégation rare en politique aujourd'hui. Il en bave avec son patron, avec ses collaborateurs et collaboratrices, et enfin avec les médias. Sans se plaindre il continue. Bravo.

fred03000100003
eh ben
16/12/2008 à 18:59
eh ben c est bizarre je n est envie de cocher aucune ligne

Nes
mais c'est bien sur...
16/12/2008 à 18:09
que c'est BAYROU. Quelle honte de l'avoir "oublier".


drengr002
Et beh...
16/12/2008 à 17:08
... ça nous fait un sacré choix tout ça... On n'a pas de politiques compétents en France??

Brice
Bayrou !
16/12/2008 à 16:39
Bayrou ! Pourquoi le 3° homme de la présidentielle n'est pas là, alors que figure dans cette liste un simple conseiller général des Hauts-de-Seine ?

arn0nymous
quel humour ...
16/12/2008 à 16:09
Aucun, Bayrou, Dupont-Aignan, de Villepin, de Villiers, où sont-ils ?
Quant à l'héritier, que fait-il dans ce sondage ?
Vous êtes un journal sérieux et de référence alors sortez de ce piège qu'est la brosse à reluire.


priusman
Un peu de sérieux...
16/12/2008 à 15:52
Et Bayrou ? Il est ou Bayrou ?
Et Jean Sarkosy, c'est qui ? C'est celui de Neuilly qui joue avec son scooter et ses consoles de jeux
?

labouinotte
fils de .... fils de ....
16/12/2008 à 16:18
oui vous avez raison que vient faire jean sarkozy dans ce sondage, hormis être le fils de papa, bayrou avait certainement plus sa place ici que ce fils de ... mariée à une fille de ...

Dan66
Pourquoi avez-vous zappé Bayrou ?
16/12/2008 à 15:28
Impossible de votre, la personne que je souhaitais cliquer n'y figure pas.
Est-ce pour éviter qu'il n'apparaisse avec un bon score
?

Voilà, je n'ai pas voté, et n'ai donc pu voir le "résultat" de ce sondage et les conclusions que va en tirer Le Figaro, peut-être en faire ses titres.

Voilà comment les médias amis du pouvoir tentent de manipuler l'opinion depuis début 2007. Ils écrivaient TOUS, Nouvel Obs et Libé compris: "Bayrou n'a pas de programme" pendant les présidentielles.

Alors que même en 2002, Arnaud Montebourg disait:

Le programme de Jospin ? C'est le programme de Bayrou en moins bien. Tu l'as lu, le programme de Bayrou ? Moi, il me plaît beaucoup plus. C'est pour ça que ma femme hésite entre Bayrou et Jospin. Je lui ai dit "Non, vote Jospin, ce sera carrément à droite. Bayrou c'est un peu centriste. C'est honteux, c'est honteux cette campagne, j'en veux beaucoup à nos chefs. D'ailleurs si on perd, je leur ferai payer 500 balles les billets de 100 balles et on est quelques-uns, hein."

Sans commentaire...

Maintenant, Arnaud Montebourg est au sein du "directoire" du PS, aux côtés de Martine Aubry qui a fait sa campagne interne sur le refus de partenariat avec Bayrou, mais qui à Lille a fait le contraire: http://www.dailymotion.com/video/x4oevq_aubryaccord-politique-avec-le-modem_news

Elle dit:
.... nous sommes dans un accord politique. Et à l'accord politique il y avait un préalable... ce n'est pas demain que nous allons descendre dans la rue ensemble pour combattre Sarkozy, mais c'est que nous sommes d'accord sur l'analyse politique que l'on fait aujourd'hui...

Nous savons que nous avons à côté de nous des hommes et des femmes qui partagent nos valeurs et on l'a pas découvert hier ou avant-hier, parce que nous nous connaissons, voilà...


C'est tout de même fort quand on sait qu'elle s'est fait élire justement sur le refus de partenariat avec le MoDem...

Pauvre France qui se laisse berner dans tous les médias...de droite comme de gauche... par sondages interposés !!! Pour soutenir la caste politique...

Le cumul des mandats est la racine de tous ces maux: 85% en France, 10% en Allemagne:
http://www.mediapart.fr/club/blog/etoile66/171208/le-cumul-des-mandats-ronge-la-vie-politique-francaise-appel-a-mediapart
plus on se fait sonder, plus on a mal au ....
Nous adorerions cuisiner quelques sondés, sur le plateau. La sociologie, la psychologie des sondés, sont des terres vierges, et certainement prometteuses.


Aaaah, voilà qui me fait plaisir à lire.
Décidemment je suis presque toujours d'accord avec DS. Les sondeurs sont en train de perdre, comme beaucoup de titres de presse, toute crédibilité, la palme (ou le Gérard) revenant au Figaro et à Paris Match (voir leur dernier exploit ci-dessous). Inondation de chiffres contradictoires et incompréhensibles. Résultat : le cruseur est fou, il n'a plus aucun sens et la manipulation ressentie est de plus en plus forte. C'est le propre d'un système propagandiste mais qui ne fonctionne pas les urnes (cf. entre autres : le non au référendum sur l'Europe et l'élection pré-decidée de Delanoé). Mais dans ce régime post-démocratique, plus les ficelles sont grosses plus elles rassurent leurs émetteurs; jusqu'à quand ?

Sur le site du Figaro (Youpi !!!) : En adoptant une attitude pouvant être perçue comme agressive et jusqu'au-boutiste, Ségolène Royal risque d'en payer le prix politique, à en croire le dernier tableau de bord des personnalités Ifop/Paris-Match à paraître jeudi. Martine Aubry y réalise la plus forte hausse du mois (+ 9 points à 67% d'opinions favorables) et s'affirme comme le leader de l'opposition. Elle arrive au 5e rang du classement général des personnalités. En cas de duel face à Ségolène Royal, les résultats semblent sans appel : la maire de Lille l'emporte nettement (60% contre 33%) parmi les Français, y compris chez les sympathisants socialistes (52% contre 44%).
les sondés. Kouchner avale Kadhafi, Poutine, les quotas de reconduites à la frontière, les Chinois. Rien.

Ben oui mais c'est plutôt logique, vue que les questions des sondeurs ne devait pas s'y reporter. Là avec rama yade, vue que ça a fait les gros titres et une petite polémique, il y a dû avoir une question du genre: Etes vous pas du tout, plutôt pas, plutôt, parfaitement d'accord avec l'avis de kouchner sur le rôle du truc des droit de l'homme de Rama Yade.
Certes, la visite de Kadhafi à été aussi pas mal médiatisé, donc des questions ont du être posé par des sondeur, mais c'est Sarkozy qui a dû manger la perte de point, et non Koutchner qui était dans l'ombre. Si le sondeur demande sur Sarkozy et qu'on répond Koutner, il dira que c'est pas dans ses case et qu'il faut répondre «pas du tout, plutôt pas, plutôt ou parfaitement d'accord». De la même manière, les sondeurs n'aiment pas les «ça dépends».
Ah ! Les sondés !

Pour ma part quand on tente de me questionner au téléphone je fais savoir que je ne réponds à aucune question lorsque je n'ai pas de certitude sur le propriétaire de l'oreille qui enregistre mes réponses et que, d'autre part, les instituts de sondages vendent leurs enquêtes, ce qui a pour conséquence qu'il convient de me payer pour me prendre du temps !

Naturellement ces escrocs refusent de payer quoi que ce soit, ils ne recueillent donc jamais mon avis, pourtant passionnant !

Par ailleurs, à titre expérimental j'ai sondé, moi aussi 957 personnes (selon la célèbre méthode des quotas, bien entendu.)

Voici les résultats en exclusivité, et gratuitement !

Quel est le meilleur journaliste du PIF (Paysage Internet Français) :

Daniel Schneidermann : 99,5 %
David Abiker : 95,2 %
Justine Brabant : 92 %
Sophie Gindensperger : 91,9 %
Edwy Plenel : 70 %
Guy Birenbaum : 69,5 %
Jean-Marc Morandini : 0,5 %

Quel est le meilleur chef d'état en exercice :

Je vous fais grâce des bonnes cotes, d'autant plus qu'il n'y en a pas…

Voici le fond du classement :

Georges W. Bush : 0,6%
Nicolas Sarkozy : 0,5 %

Bernard Kouchner (qui n'est pas Chef d'Etat, faut-il le rappeler) a obtenu 0,7 %

Cette étude confirme quelques intuitions que nous avions déjà sur la qualité (ou l'absence de qualité) de quelques personnes, et par ailleurs elle permet de vérifier qu'il existe, dans toute population, un pourcentage incompressible d'ânes bâtés que nous pouvons évaluer entre 0,5 et 0,6 % !

Pour conclure, à titre personnel, je me suis réabonné hier à @si, le meilleur site du PIF, rasséréné par l'avis général des sondés, et j'invite tout le monde à en faire autant, derechef !

P.S. : Ce sondage sur le PIF n'est pas un Gadget.

***
Avec tous ces chiffres à interpréter, je me demande si finalement les sondages ne relèveraient pas de ceci :
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=54&FP=21893718&E=2K1KTSIRKYTO&SID=2K1KTSIRKYTO&New=T&Pic=54&SubE=2C6NU0V6ADBL
Heu... Je suis régulièrement sondée. Politiquement sondée, je veux dire. Non, ça fait pas mal. Et l'institut qui me scrute annonce toujours honnêtement le temps que ça va prendre. Cette année, ils ont voulu me sonder une fois, mais ça collait pas pour une question de CSP ou de profession, je ne sais plus. Mais comme je suis dans leur fichier et que je dois être marquée comme quelqu'un qui accepte de répondre, je ne doute pas d'être à nouveau sondée pour les prochaines Européennes...
Pour ce qui me concerne, j'ai longtemps été un partisan de Kouchner. Je me suis souvent dit que malgré ses errances, ses défauts, son parcours plaidait pour lui, pour sa sincérité de base. Je ne sais pas dire si j'étais Kouchnerolâtre, mais je le prenais vraiment pour un politique différent, encore une fois, eu égard à son parcours. Et puis, quand il a accepté cette place dans le gouvernement Fillon, j'ai été déçu, mais je me suis dit, "au diable, les calculs politiques, si cela lui donne un peu de latitude pour appliquer ce en quoi il croit". J'ai mis les affaires Khadafi et autres sur le compte de la raison d'état (libération des otages, par exemple).
Mais sa déclaration sur Rama Yade a achevé d'ouvrir les fissures de mes doutes (ça se dit, ça ?). Sans compter ces petits arrangements entre amis concernant France 24. Voilà, entre Bernard et moi, c'est de l'amour déçu (surtout pour moi, je ne crois pas qu'il attendait quelque chose de ma part). Et pourtant, une petite voix, de plus en plus petite, continue d'y croire un peu.
Bref, je comprends les sondés...
autre exemple :
Boutih au gouvernement , ce n´est pas une information, c´est un sondage.
Mais si Daniel, nous avons pu entendre cette nouvelle sur Inter ce matin dans le 8h17-8h40 de Demorand si je ne m'abuse
(je somnole avant et j'éteinds après la revue de presse...)
D'abord petit précision, c'est un témoignage personnel et je ne dis pas que les sondés sont tous comme moi...
Je suis sondée très régulièrement, plutôt dans le domaine de la consommation (test produit, test de pub, et quelques fois politiques), parce que une de mes connaissances est sondeur indépendant, il travaille pour des agences connues : ifop, etc.... Il connait mon profil, quand il en a besoin , il m'appelle et me sonde. Mais quand il a besoin d'un profil différent du mien et qu'il est à la bourre pour rendre son rapport, on triche un peu. Depuis que je participe à cela, j'avoue que les sondages, j'y crois plus du tout...
Ouh là là qu'est-ce que ça m'éneeerve ces raccourcis médiatiques, ces successions de petites phrases auxquelles on s'accroche. Même Daniel tombe dedans, c'est dire...
"Kouchner abjure les Droits de l'Homme", n'importe quoi...

Il a juste dit que les Droits de l'Homme n'étaient pas toujours compatibles avec la diplomatie, qui est parfois de la realpolitik. C'est une banalité de le dire, et ceux qui poussent des hauts cris veulent juste faire du foin pour le plaisir de faire du foin.

La France est un des plus grands vendeurs d'armes au monde, Total fait du business en Birmanie, nous vendons plein de trucs en Chine, nous soutenons des dictateurs quand ça nous profite, BREF qu'il y ait un secrétariat d'Etat c'est très chouette, mais c'est un peu hypocrite, ça ne sert pas à grand chose, et Kouchner n'a pas tort de le dire. (A moins que ce secrétariat d'Etat ait changé plein de choses dans le domaine depuis 18 mois et j'ai raté des épisodes ?)

Ca ne veut pas dire que Kouchner ne croit plus aux Droits de l'Homme, qu'il renie ses combats... c'est tellement nul tout ce qui se dit sur le sujet depuis une semaine.
Mourir pour des idées,
l'idée est excellente,
moi j'ai failli mourir
de ne l'avoir pas eue.

Ce qu'on aimait chez Kouchner,
c'était l'homme de coeur,
l'homme aux droits de l'homme vissés au corps,

et comme tout homme qu'on met en position de se renier,
les patrons, qui embauchent les syndicalistes aux ressources humaines,
pour réaliser le plan social, le savent bien,
quand il est en distortion cognitive, entre ses actes et ses pensées,
il finit par changer d'idées pour se soulager.

C'est ce que vient de faire Kouchner,
et cela s'entend,
en gros, Sarko a recruté Kouchner pour son coeur,
Kouchner a renié ses principes pour faire le job,
et maintenant, Sarko n'a plus d'homme de coeur
et nous non plus.
il est prêt pour le boulot d'Hortefeux.

Et voilà pourquoi votre sondé est malade, Daniel,
il vient d'assister au retournement d'un homme de gauche.


http://anthropia.blogg.org
[quote=DS a écrit :]Autrement dit, en 2007, Kouchner abjure les droits de l'homme pour un poste de ministre, et abjure un compagnonnage avec le PS pour rallier la droite. Les sondés ne bronchent pas. Pas un soupir. Ne réveillez pas les sondés. Kouchner avale Kadhafi, Poutine, les quotas de reconduites à la frontière, les Chinois. Rien. Fin 2008: Kouchner reconnaît publiquement cette abjuration: ses sondages dégringolent. Donc, deux hypothèses. Soit les sondés n'ont rien vu en 2007 et 2008. Soit le péché, aux yeux des sondés,-déserteurs du kouchnerisme, n'est pas l'abjuration, mais la reconnaissance de cette abjuration. Je laisse cette question ouverte, dans l'attente des futurs progrès de la sondéologie.

La tableau de l'IFOP se base sur la question suivante :

Question IFOP : "Pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez une excellente opinion, une bonne opinion, une mauvaise opinion, une très mauvaise opinion ou si vous ne la connaissez pas suffisamment ?
cf fiche ifop de novembre 2008 : http://www.ifop.com/europe/docs/personnalitenovembre2008.pdf.pdf

Je ne trouve pas de courbe concernant l'évolution de cet indice, où Kouchner a une grosse côte depuis un bon moment.


La Sofres propose quant à elle une côte de popularité basée sur la question suivante :

Question : « Voulez-vous me dire si vous souhaitez lui voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir ? » (%, réponse oui)

Elle propose une courbe mensuelle de 1981 à 2008, qui indique que si Kouchner bénéficie d'une côte très importante, il y a bien eu un décrochage après l'état de grâce de l'été 2007 (même si encore une fois, il ne s'agit pas de la même question) : http://www.php.sofres.com/cote/redirect.php?nom2=Bernard+Kouchner&perso=kouchner&id_doumic=3125&fonction=Ministre+des+Affaires+%E9trang%E8res+et+europ%E9ennes&start=1&end=78&forme=graph&submit=Afficher+ma+s%E9lection

Doit on l'interpréter comme un retour au niveau de sa côte initiale, ou comme un effet des épisodes (Khadafi, ...) indiqués dans la chronique de DS ?


Autre chose : est-ce que les articles récents mentionnant que Kouchner n'était plus en odeur de sainteté au Chateau n'ont pas eu autant d'impact que l'épisode "Rama Yade" (frotte frotte la boule de cristal ;-)
"La sociologie, la psychologie des sondés, sont des terres vierges, et certainement prometteuses."
Je crois savoir Daniel quelque peu hermétique à toute sociologie bourdieusienne, mais parler de terres vierges en la matière, c'est un peu osé. Depuis l'article de Bourdieu ("L'opinion publique n'existe pas", repris dans Choses dites, si ma mémoire est bonne), une très conséquente littérature de sociologie politique s'est penchée sur la question... On peut notamment citer l'excellent Patrick Lehingue, qui avec Subunda (Le Croquant), a livré une petite somme de vulgarisation en la matière...
Je me suis aussi toujours demandé pourquoi BK pouvait se trouver en tête des sondages depuis si longtemps. Pour moi c'était ça le mystère, pas sa chute.
Il y a peut-être aussi son "image". Il ne faut pas attaquer les gens sur leur psysique, mais il faut bien convenir que lui, ne se bonfie pas avec l'âge
Pour répondre a l'appel, le seul sondé de mon entourage c'est Martin Vidberg (il en avait parlé sur son blog http://vidberg.blog.lemonde.fr/2008/03/14/suppo-ou-kiwi/ )
voila voila, a votre service :)
Personnellement, je me méfie beaucoup des sondages. C'est mathématique, je ne peux pas me fier à une portion de la population qui se dit représentative du reste. Une portion ne peut être représentative car elle n'englobe pas la totalité de la population. Un peu comme quand on dit "Al Gore est donné majoritaire sur Bush, il va gagner" et qui avait gagné, malgré ce qui disait les-dits sondages représentatifs ? Et comme on ne va pas demander à tous les Français ce qu'ils pensent toutes les semaines (imaginez un référendum par semaine pour savoir ce qu'on a aimé, si on est d'accord, etc...) on utilise les sondages.

Oh mon Dieu, Kouchner l'est méchant, il a tapé sur la gentille et jolie Yade.
De toute manière, dans un gouvernement qui n'hésite pas à faire du commerce avec des pays comme la Lybie ou la Chine, parler des droits de l'homme, je trouve ça très foutage de gueule (désolée pour le langage un peu cru). Sans oublier les nombreuses incartades que la France se permet elle même
Puisque vous doutez, je vous invite à lire cet article très intéressant
http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_des_grands_nombres

après il y a des facteurs psychologique (un sondé osera peu revendiquer un vote FN)
l'honnêteté de l'institut de sondage
le fait que l'échantillon n'est pas forcement représentatif (sondage au téléphone)
la formulation de la question , qui peut induire la réponse
et l'exploitation de la presse, qui peu en déformer les résultats

il faut donc bien se méfier, mais certainement pas dire que c'est n'importe quoi
c'est ahurissant, mais ça marche
Ce qui serait judicieux c'est de publier les sondages
avec les marges d'erreur. C'est, je crois, le cas
aux Etats Unis.
On éviterait de spéculer sur une baisse ou hausse de
moins de 3%.
Ici la baisse de BK est certaine. Mais qui en doutait?
Même si je trouve cette baisse assez faible, vu les
circonstances.
D'où d'autres questions:
Le sondage n'est-il pas trop proche des faits?
N'y a-t-il pas un "temps d'assimilation" de l'information
par l'opinion, un temps de réflexion aussi?
Je confirme ! Les statistiques font appel à des mathématiques élaborées et la théorie en est vérifiée de longue date. Le problème est qu'elle est peu enseignée et peut paraître assez rebutante. L'autre problème est que la complexité même des statistiques autorise toutes sortes de manipulations, comme Bernie73 le souligne. La moindre de ces manipulations n'est pas cet aphorisme de je ne sais plus qui selon lequel les statistiques constitueraient la forme la plus élaborée du mensonge, alors qu'il existe toujours une façon honnête et impartiale de les présenter. Seulement voilà, cela demande du temps et un petit effort !
C'est Disraëli qui disait "les statistiques, la forme moderne du mensonge".

Si on peut discuter sur le point de savoir si les stat sont de la mathématique ou pas (des amis mathématiciens les récusent fortement) il faut bien reconnaitre que l'usage qui en est fait dans les sondages est fort peu rigoureux. Les différents éléments sont donnés plus haut.

J'ai été sondée et je vous assure que le passage par téléphone vaut son pesant de bretelles. J'ai accepté le JEU, pensant bien rire et ce fut le cas. Mais pour savoir le peu de fiabilité des sondages, il suffit d'en lire deux sur le même sujet, au même moment, et se rappeler les élus (Mmes Clinton, Royal...) ou finaliste à coup sûr (Jospin...)
OK pour Disraëli (ce n'était pas : laforme la plus hypocrite du mensonge ? ) Toujours est-il que les stats utilisent bel et bien des outils mathématiques qui eux ne sont pas manipulables: le concept d'intervalle de confiance, par exemple, a une signification bien précise. Et ce sont bien les utilisateurs qui manipulent, pas les stats !
Bonjour,

Une petite réaction à chaud :

"incartades"... le mot est faible : la France exporte 9% des armes mondiales (3ème rang), elle a été impliqué dans des massacres divers et variés depuis la nuit des temps (Rwanda, Indochine, Algérie), et son Bernard Kouchner national, ami d'Hamid Karzaï, semble avoir trempé dans des trafics douteux avec l'Afghanistan (pays qui produit 90% de la production mondiale de drogue dure depuis l'invasion américaine en 2001... ce pays en produisait seulement 30% avant car les talibans détestaient ça)... sans parler de l'affaire Total en Birmanie où il a joué un rôle de choix... cette liste n'étant pas exhaustive du tout, je laisse les internautes la compléter chez eux (avec par exemple les essais de Mururoa, l'affaire des frégates à Taiwan, etc.)

je remplacerais bien ce mot "incartades" par "crimes divers et variés contre l'humanité" si ça ne dérange personne.

Ha, et au fait, voici un excellent lien vers une l'émission de France Inter "Là-bas si j'y suis" présenté par Daniel Mermet. Cette émission est consacré a Kouchner :de nombreux intervenants
dont Daniel Schneiderman, retracent le parcours politique de l'homme aux sacs de riz, non sans humour.

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1563&var_recherche=kouchner
Après Dati, Kouchner.
A chaque fois attaqués du côté où ils ont péché. Dati la frivole, Kouchner le sondé.
plus dure sera la chute.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.