165
Commentaires

"Je ne veux pas me laisser enfermer dans le rôle de bouffon"

Ça ne rigole plus. Du tout. Jamais on n'avait parlé aussi sérieusement, aussi furieusement même, de l'humour, des droits des humoristes et de leurs limites. Une chronique de Stéphane Guillon sur Eric Besson a déclenché un débat national qui dure depuis deux semaines; l'animateur-producteur Arthur attaque en diffamation le chroniqueur Didier Porte pour un billet paru dans Siné hebdo. Et Siné hebdo, justement, annonce qu'il fermera ses portes à la fin du mois, faute de lecteurs en nombre suffisant. L'humour ne ferait-il plus vendre ? Et même plus sourire ?

Derniers commentaires

Bravo pour la réponse de Dieudonné, j'ai bien aimé voir le "vieil anar' libre" et l'humoriste Porte se liquéfier littéralement en fin d'émission.
Etrange ce mutisme et ce manque d'arguments, comique cette remarque de Porte s'alignant sur le vaillant Siné "Je pense comme lui".
Bonne émission , humour , gravité, tristesse...
Triste de voir s' arrêter Siné-hebdo dont j' étais une lectrice assidûe malgré quelques réticences à l' égard de dessins un peu trash(s)!!
Le plaisir d' aller l' acheter chaque mercredi et de bien le montrer en regagnant ma voiture... On a les plaisirs que l'on peut!
J' appuie Guillon et Porte à fond , j' essaie de ne manquer aucune de leurs chroniques , c'est jouissif...
Etonnée d' entendre de la bouche de Besson que des "amis...", çà a des "amis" des types (je pense à un autre terme mais par décence...)comme çà?
J'ai beaucoup apprécié la position d' Anne-Sophie Jacques, moins celle de Daniel qui a rétro-pédalé par moments, m'a-t-il semblé.
Merci Siné pour cette année et demie de plaisir, merci Guillon , Porte, quand tant d' autres s'écrasent...
marie
L'humour ne ferait-il plus vendre ? Et même plus sourire ?
C'est moi où c'était une question prétexte à débat sans réponse ?
Autant je trouve que réaliser un dossier sur les petits énervements provoqués par quelques chroniques aide à mieux cerner certaines personnalités, autant cette émission n'apporte pas grand chose en plus de tout ce qui a été dit (sur plateau ou dans les forum). Elle tombe dans le facile, le "c'qu'on a sous la main". L'humour, cette forme d'esprit tellement complexe et précisément indéfinissable, ne peut pas être débattu. Ou bien il l'est mais de manière forcément vaine parce qu'on a tous une réaction différente à ce langage.

Hop hop hop ! Un projet d'émission qui ne soit pas forcément en relation avec une quelconque actualité ?
Ya un dernier truc à dire sur Dieudonné : par sa réponse il démontre la proximité entre Zemmour et le Pen !
tout (et tous) a l'air sinistre dans cette émission, le thème "d'actualité", les réparties, la fin de partie du Sine, leurs mornes déclarations ...
Porte est un comique parfois, un polémiste d'autres fois, humeurs, humour (un bon gars?)
Sine un anar de toujours sans doigté mais avec franchise, décontraction et un pur égoïsme (et népotisme à petite échelle)
mais Porte ne s'en prend pas a Hees l'agenouillé
et Sine se tait à la fin de peur de réveiller d'anciennes querelles dartyiennes
tout le monde va se coucher (devant la bonne conscience pacifiée)
Émission assez ennuyeuse je trouve, les invités n'ont pas grand chose à dire et le thème de l'émission me semble avoir déjà était débattu mille fois… Un peu léger, donc.
C'est dommage. L'émission avait tout pour n'être pas qu'"informative". Mais les points chauds n'ont pas été soulevés. J'ai eu l'impression d'être dans une émission sur le corporatisme d'humoristes en danger qui se défendent pour être uni face au système. Il aurait pourtant été intéressant de pousser les limites de ces défenses qui parfois était étrangement molles. Mais il y avait la politesse, la politesse de la réception des invités pour asi et la politesse du colaborateur au patron pour Porte / Siné. Il aurait peut être fallu qu'asi embauche un chroniqueur humoriste pour pousser les intervenants dans leurs retranchements et leurs contradictions. Ce chroniqueur aurait peut être posé des questions comme :

"Pourquoi Didider Porte, vous qui êtes venu l'année dernière en compagnie de Stéphane Guillon, vous sembliez vous être désolidarisé quelques mois plus tard, et maintenant vous revenez faire votre grand come back guilloniste pour une chronique que vous trouvez d'ailleurs "moyennement drôle" ? Serait-ce par ce que vous vous trouvez vous même en difficulté sur l'affaire Arthur ?"

"Tiens Siné, vous n'appréciez pas l'intervention pas drôle de Dieudonné ? Ah ?! Ce n'est pas parce qu'il a prononcé le mot juif qu'il est pas drôle, mais parce qu'il a fait baptisé ses enfants par Lepen!"

Au delà de ces petites provocations, la question fondamentale qui n'a pas été posée est "faut il un gros humour qui tâche pour dénoncer les choses ?". Un humour qui tâche et finit inévitablement par dérâper au point que dans tous les défenseurs, de gauche, de Guillon il y a toujours un moment où instinctivement on se retrouve gêné. Il n'y a-t-il qu'un humour possible pour combiner le "faire réagir, le faire rire, le faire de l'audience ?".

Pour ma part, je pense qu'il y a plusieurs humours possibles et qu'on passe un peu vite à mon gout sur les guignols qui font rire depuis bientôt 20 ans et ne semblent pas pour le moment menacé. Parce qu'il y a des humoristes plus radicaux qui sont en ligne de mire avant eux ? Parce qu'ils sont devenus ringards ou font partis désormais du "système" ? Quelques questions entre autres qui pourraient leur être poser lors d'un approfondissement de l'humour sur les plateaux d'asi.

Toujours dans le sens d'un approfondissement, on pourrait mettre un peu de perspective historique. Besson dit que Guillon est un fasciste. Chiche, mettons les projecteurs sur la tradition humoriste dans les années 30 et voyons les différences ?

Dans une chronique dont l'un des sujets est l'attaque de Besson par Guillon, l'animateur de radio Brice Couturier (donc je suis loin de partager une grande partie des idées), affirme qu'il y a une différence entre la polémique (lui ne parle pas d'humour pour qualifier Guillon) de gauche et de droite.

la polémique de gauche, par tradition, ne recourt jamais à ce genre de stylistique. Elle peut être très violente dans le combat d’idées, menacer de mort l’adversaire, mais jamais, par principe, elle ne s’en prend à son apparence physique.

Tout cela pose de nombreuses questions, Guillon est-il un humoriste ? Un polémiste ? Y a t-il un humour de gauche ? Un humour de droite ?
Peut on rapprocher Guillon de Léon Daudet ?

Ou tout simplement, un humour trop extrémiste n'est il pas contreprdocutif intellectuellement ? Ne nourrit-il pas un certain climat ? Ne devrait on pas mettre Guillon et Zemmour et les faire reconduire aux frontières avec Eric Besson ?

Malgré mes critiques radicales, je suis un modéré qui regrette profondément qu'on ne fasse de la publicité qu'aux radicaux au point de devenir myope.

Je le répète comme il y a un an, car l'émission n'est pas foncièrement différente, je suis pour l'humour mais Guillon et Siné ne me font par rire.
Lundi Matin 5/04 pas de chronique de Guillon sur France Inter....D. Porte a la place qui parle d'une lettre d'entretien prealable .... (a licenciement?). C'est un blague de Didier Porte ou c'est du vrai? Je cherche les video de la chronique de Guillon sur France inter: plus rien ! A part la derniere sur Joyandet...Quelqu'un sait-il quelque chose ?
C'est un peu tout le problème, ces quelques humoristes qui, comme Didier Porte, se rêvent en chroniqueurs politiques. Ils contribuent au brouillage entre les espaces, brouillage déjà bien engagé par certains journalistes politiques qui se rêvent en artistes comiques. A force de ne plus savoir ce qu'on vient faire exactement, on autorise une contamination entre politique et dérision qui est très dommageable pour les deux espaces. Et on autorise du même coup la censure la plus obtuse.
super de voir que porte et sine sont pas antisemites
c'est bien....bien bien bien....MMouiiis...
Et tellement sincere
comme ils s'aiment tout les 2.....
bien bien bien.....
J'ai commencé à ne plus acheter "Siné-Hebdo" (c'est à dire il y a quelques semaines) lorsque ONFRAY, ALONSO et FAUJOUR ont déconné et déliré sur l'affaire de la candidate "voilée" du NPA-Vaucluse. Laïcité excluante contre laïcité ouverte, cela fait longtemps ( 1989 : Affaire du foulard à l'école ) que j'ai choisi la seconde. A part ça, je trouve que le journal manquait de radicalité politique dans l'ensemble des articles ( exceptés les QUADRUPPANI, CONCIALDI et GODIN ). Les couv' ( 1ere et 4ème, excellentes !) rappelaient beaucoup celles du "CHARLIE" des seventies. Il manquait à "Siné-Hebdo" quelques illustrations photographiques pour accompagner certains articles ( car trop de dessins et parfois inutiles et nuls venaient alourdir la maquette), l'utilisation du photomontage ou de la photo détournée à des fins satiriques et critiques auraient été plus pertinente. Bref, heureusement qu'il reste le "Canard" et "CQFD" (mensuel satirique et de critique sociale) dans tous les bons kiosques. Qu'on se le dise ! Salut.
Bonjour
Excellente émission, et c'était très réjouissant d'entendre Didier Porte parler d'Arthur et de son manque de talent; J'ai apprécié également qu'il révèle cette anarque aux deniers publics de cet animateur-producteur. Il n'a pas créé de vrais emplois, c'était des emplois précaires. Il a profité d'un système pour s'enrichir. Je vais suivre avec intérêt le procès de Didier contre Arthur. Il aura lieu le 7 mai je crois.
Seule déception, la fin concernant l'intervention de Dieudonné, qui aurait mérité un meilleur traitement sur la dérive de propos raciste et antisémite.
Bonjour,

Abonné depuis le début je regarde régulièrement et avec un réel plaisir votre émission. Étant donné mon plaisir et l'intérêt renouvelé que je porte à ces émissions j'ai quelques scrupules à vous faire part d'une réserve. Mais j'imagine que toutes les réactions peuvent vous être utiles.

Je ne vois pas d'intérêt à commencer votre émission en relevant les dérapages ou les inepties des journaux TV. Peut être il faut signaler de temps en temps sur ce qui se passe à 20 heures sur les écrans car la très grande majorité des asin@utes ne regardent pas les JT, mais il ne faut pas en faire un hors d'œuvre car on sait maintenant ce qu'il en est (j'avoue que je n'ai plus de TV).

Par contre, il serait plus intéressant de faire connaitre ce que l'on dit de la France à l'étranger. La rubrique de Gilles Klein mériterait d'être développée. C'est d'ailleurs des articles que j'ai toujours lu avec intérêt dans le Courrier International.

Encore bravo d'exister et nous informer.
Bien cordialement
En fait ces trois émissions traitent du meme sujet nous y voyons des insubordonnés(ou ancien)qui disent non à la société qui nous arrive insidieusement,cette droite extrème qui va nous dominer;nous obliger à obéir,à nous taire,à ne pas rigoler;à etre au garde à vous,à etre de bons petits soldats qui ne pensent pas,qui obéissent;et je reprends à mon compte le post de Sophie de 8H22 avec ou sans faute
En fait ces trois émissions traitent du meme sujet nous y voyons des insubordonnés(ou ancien)qui disent non à la société qui nous arrive insidieusement,cette droite extrème qui va nous dominer;nous obliger à obéir,à nous taire,à ne pas rigoler;à etre au garde à vous,à etre de bons petits soldats qui ne pensent pas,qui obéissent;et je reprends à mon compte le post de Sophie.
[quote= Siné à 7mn45]« … les NMPP nous en réquisitionne la moitié au passage... »

Cette affirmation est-elle vraie ?

Si oui, cela me rappelle furieusement le problème de la grande distribution où des intermédiaires se gavent au détriment, entre autres, des producteurs.

N'y a-t-il pas là un véritable problème ? Le système des NMPP, dont on ne peut contester les nobles motivations qui ont présidé à sa création, n'est-il pas aujourd'hui détourné au service de quelques intérêts corporatistes, la CGT pour ne pas la nommer ?

J'ai toujours trouvé le milieu journalistique très frileux dès qu'il s'agissait de traiter du sujet...

PatriceNoDRM

PS qui n'a rien à voir : si vous ne l'avez pas vu, précipitez-vous sur le dernier numéro de « Mon Oeil », cet OVNI télévisuel diffusé tous les samedi midi sur France2 vers 13h15. C'est [large]ici[/large] ou encore [large]la[/large].

[tchd.fr - la WEB-TV dédiée à ceux à qui il reste du Temps de Cerveau Humain Disponible]
Je souris chaque fois qu'un @sinaute écrit Hees comme ça : Hess (comme Rudolf ?) . Et j'ai bien ri quand Guillon a termina sa frasse en prenant l'accccentte nazzzzi (pourtant, il ne me fait pas tout le temps rire). Porte me fait bien rire et j'avoue que je bois du petit lait lorsque j'entends la pauvre défense de ce pauvre Arthur. pendant que Didier Porte dénonce les dérives des grosses boîtes de prod. qui paient les secrétaires et les balayeurs en tant qu'intermittents du spectacle... et qui, grâce à ElKabot, s'en sont mis plein les fouilles avec notre argent.
Je grince des dents quand je vois que la seule défense de Besson, c'est l'attaque en justice ! Ben mon colon ! Ce monsieur est très limité... son sens de l'humour est inversement proportionnel à sa cruauté mentale. Que cherche-t-il en allant en justice ? A se rendre encore plus impopulaire ? A plaire aux Le Pen ? A-t-il été missionné par Sarko pour séduire les jeunes bourgeois et les vieux réacs en vue de 2012 ?
Quoiqu'il en soit, j'ai une question :
France, dans quel état t'erres !
Crise de l'humour? Pas plus ou moins qu'une crise des médias. Le journalisme et les gens de médias ont perdu leur place d'acteurs de la vie courante en se prenant pour des impartiaux de la vie politique et en se prétendant dignes de juger de ce qui est bien et de ce qui n'est pas bien dans les choix et attitudes des politiques. C'est par cette transgression de leur rôle que les médias perdent de plus en plus de clientèle chaque mois: les gens qui en ont assez de voir des jugements simplistes et de pensée unique rejettent leurs journaux.
Pour l'humour c'est le même principe: toujours les mêmes blagues sur toujours les mêmes gens pour toujours les mêmes raisons, ça fatigue. Si Siné Hebdo s'écroule c'est sûrement plus dû à la ligne éditoriale qu'à l'âge. Il n'empêche que quand c'est répétitif on laisse tomber.

Porte est ridicule quand il juge que Besson descend de sa fonction en répondant à Guillon: il dit en gros que Besson ne devrait pas répondre sinon en lançant une pique à Guillon. Or c'est en se lançant dans un débat de piques et insultes qu'il descendrait au niveau du clown, dont le terrain est l'insulte! N'importe quoi...
Guillon est par ailleurs l'exemple même du félon qui ne frappe que dans le dos: il fuit toute confrontation mais ne se gêne jamais pour reprendre tout ce qu'on peut faire de plus choquant au café du commerce pour se faire de la pub. Il avait un peu de talent dans le sadisme, mais maintenant c'est juste un ex-méchant qui ne fait pas rire...
Vraiment malheureuse que votre journal s'arrete.Un espace de liberté disparait.
Un dernier espoir:pourquoi ne pas demander à vos lecteurs de devenir actionnaires du journal,comme l'avait fait,longtemps auparavant"L'évènement du jeudi"?Mort lui aussi,d'accord,mais après de nombreuses années de diffusion.Je me doute que le mot actionnaire ne doit pas plaire,mais malheureusement nous vivons dans une société qui fait que...alors en attendant le grand soir...
Eh!Patron!pensez que certains de vos employés vont devenir chomeurs!Je sais bien que les patrons s'en moquent,mais pas vous quand meme!
On dira ce qu'on voudra sur l'émission mais,personnellement,je préfère qu'@si reçoive Siné et D.Porte,plutot que C.Barbier!
Question bête : Bakchich Hebdo et Siné Hebdo n'ont jamais pensé à fusionner ? ou bien la ligne éditoriale est trop différente ?
Porte et Siné sont très biens et on ne peut qu'avoir de la sympathie sur eux.

Juste une observation générale faisant echo à l'article d'Henri Maler "A quoi sert Eric Zemmour ?" ou il écrit
Éric Zemmour fait partie de ces « bons clients » qui transforment le débat public en spectacle de « clashs » et de « disputes ».

C'est un peu ce qui fait la une en ce moment vous trouvez pas ?

Besson / Guillon
Zemmour / Les anti-racistes
Porte /arthur
Mélenchon / Un étudiant journaliste
.....la liste est longue...

Y a-t-il une signification sociologique à cela ?
Emission ennuyeuse au possible.
Le Canard,toutes les semaines,Siné hebdo de temps en temps,Charlie parfois; Guillon,Porte Mailhot et Morel sur France inter...Et puis il y a Rambaud et ses Chroniques etc.....Plaisir intellectuel,c'est sûr mais aussi,énorme gratitude à tous ceux qui nous consolent en nous faisant rire avec intelligence et impertinence..... Ce qui n'est pas le cas d' Arthur bien évidemment.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce qui m'étonne, c'est qu'un hebdo vendu 2 euros à 37000 exemplaires ne puisse pas être rentabilisé. Comment ils font chez ASI, qui revendique 28000 abonnés seulement? Bon, ok, il n'y a pas les frais de papier, de diffusion,etc. Mais je doute que de nombreux canards vendus dans les kiosques, eux aussi indépendants, obtiennent de tels scores de vente. Avant la scission de Charlie, il n'était question que des bénéfices extraordinaires de Val et Cabu...
J'aurais tendance à croire que la véritable raison est à chercher du côté de la lassitude de la famille Siné (trop de boulot) et de la qualité pas complètement satisfaisante du journal.
Je regrette que Daniel n'ait pas posé certaines questions: - sur les relations actuelles Porte/Guillon (dont il a été fait état sur ce site).
- Sur Philippe Val (on sent qu'il s'agit de ne pas mettre Porte en difficulté avec son employeur)
- sur ce que va faire Siné, désormais: va-t-il publier sa chronique sur internet? réintégrer le Charlie sans Ph. Val?

La séquence finale (Zemmour/Dieudonné): on a l'impression que le but de DS, c'est de vérifier une fois ultime le non antisémitisme de Siné en le faisant réagir là-dessus.

A propos de Zemmour: DS ne l'aime pas, mais on aurait souhaité le même positionnement au sujet de son ex-collaboratrice Elisabeth Levy qui, sur son site Causeur, fait du Zemmour puissance 10, en ressassant les mêmes obsessions. Au contaire, DS l'a défendue, lorsque son site a été désigné comme pas très recommandable par le MRAP.
J'ai trouvé l'émission marrante, franco de port, même la relation entre Porte et Siné était authentique, du côté du zéro point de contact, pas de baratin donc, pas de bons sentiments, j'ai appris des trucs sur Arthur, qu'il ne remplissait pas ses salles, sur Dieudonné, sa dernière répartie, bref, bonne émission.

http://anthropia.blogg.org
Les deux réactions "victimaires" des deux enfoirés dépourvu de sens de l'humour les ridiculisent.
J'espère que ces deux "assholes" ne se sortiront pas favorablement de leurs procédures !
Faut vraiment être con pour attaquer un humoriste, un clown, un amuseur, etc.
Y'a que la vérité qui blesse. (Pour Besson, il me semble qu'il n'a pas fait de procès à son ex femme qui a écrit tout le mal qu'elle pensait de lui dans un bouquin)
Pov'types.
Sinon bien ri quand Siné a parlé de son inscription au MEDEF ;o)))...
Bon ben j'ai vu (et chargé) l'émission...
... pas grand-chose à ajouter au commentaire de Jean-Bernard ci-dessus.
À part qu'il n'a pas dérapé, mais évidemment les avocats d'Arthur vont se charger d'appliquer leur métier dans le sens le plus noble, n'en doutons pas...
Un honnête homme face à un requin d'homme d'affaires, normalement dans le monde actuel, il se fait bouffer en 5 sec.
Mais ici, l'affaire, à mon humble avis, fait beaucoup trop de bruit pour qu'il parvienne à ses fins sans que ça ne vire au grabuge pour Arthur.

Émission sympa sinon, pas spécialement instructive spécialement en elle-même sur l'humour sur la toile car elle s'est éparpillée un peu à droite à gauche, ce qui est reposant ici, vu les polémiques soulevées.
Merci Anne-Sophie aussi pour les commentaires rigolos sur Arthur ("C'est pas moi m'sieur, j'ai pas vôôôlé... ":) et pour ce que tu-vous as-vez déniché comme petites perles d'humour sur la toile. Effectivement aussi, le sketch des Guignols en 1996 était très drôle, et comme Porte l'a finement analysé, ce sont des marionnettes, on ne va rien dire. Bien que là, elles envoient beaucoup plus que lui sur les rascals du PAF.
J'aime autant vous lire que vous entendre et vous voir dans l'émission, et c'est peu dire, ya pas que pow wow à être sous le charme.

Bref...
Le contentement d'un abonné.
Merci Daniel Schneidermann et l'équipe pour cette émission.
didier porte est 'propre intellectuellement'

le l'écoute presque tous les jours et c'est un régal

je ne suis pas un baveux, je sais pas s'il a dérapé, mais il dit assumé dont acte

arthur me fait vomir depuis...............trop longtemps

jba
Ahhahahahahhahahahahahahhahaha
Je sais Fan , je sais mais qu'est ce qu'on rigole .
J'en ai une autre un peu dans ton style !!
"Que j'aime le son de la Kalachnikov qui crépite le soir à la lisière du bois" !!
Pas mal , non ??? Un peu plus poétique que mon post précédent j'avoue .
Batteur 100% oui Fan exactly sir duck !!!
Ah le Canard est sorti de sa mare !! Salut à toi fan .
Bien ce Didier Porte , excellent cette haine viscérale
pour ce connard d'Arthur !! Comme on dit outre atlantique
un "no name" Arthur ou alors comme disait Coluche "1er dans
un concours de circonstances" !!
@sinautes , j'ai fais un rêve , que Arthur se fasse péter la G..
en direct on TV !!! Idem pour "Of the street" JLD Top Credibiliy ,
la Hyéne Fogiel et tout les autres E....
Bonne emission Daniel avec la présence toujours délicieuse
d'Anne Sophie !!
@ Fan de canard : la campagne a ses charmes et ses inconvénients ! L'essentiel est d'en prendre son parti comme tu le fais avec bonne grâce.

Merci à tous pour cette magnifique émission et pour la tribune offerte à Siné, sa liberté de parole de dessin et d'écrit va sacrément me manquer. Depuis un an et demi le mercredi était le jour des canards : le palmipède et Siné. Le volatile va se retrouver bien seul car je ne songe pas un instant à renflouer la barcasse ex-Valienne dont le naufrage - contrairement à celui de Siné - me réjouira grandement !

Plus sérieusement il va falloir songer à trouver une autre formule pour le fronton des innombrables tribunaux, Liberté, Égalité, Fraternité c'était ronflant mais déjà l'égalité et la fraternité il y a un moment qu'on avait laissé tomber, maintenant la liberté ce n'est même plus la peine de chercher son fantôme, disparu lui aussi...

Il y a bien Travail, Famille, Patrie mais mais outre le fait que c'est un peu usé par une histoire pour le moins glauque (et proche de celle que nous vivons) ce qui est gênant c'est que le travail n'est plus à la mode, la famille nous emmerde et personne ne sait plus ce que patrie signifie...

J'ai une proposition pour nos frontons, si vous n'y voyez pas d'inconvénient :

[large]Nougat, Pieds Plats, Préservatifs.[/large]

Pourquoi ? Me demanderez-vous incontinent.

Et moi de répondre imperturbablement, à la Charcot : Pourquoi pas ?

Nota : DS égal à lui même, excellent, et Anne-Sophie... le rire le plus charmant et le plus pertinent du PIF (Paysage Internet Français)

Et Didier Porte phénoménal ! Sa querelle avec Arthur (dont j'avais oublié jusqu'à la sinistre existence) m'avait échappé. Inutile de dire combien je serais satisfait que l'ectoplasme endemolesque se ramasse mollement dans ce procès pas même digne d'une cour de récré de maternelle première année !

Et c'est ainsi que Porte est grand. Siné aussi bien sûr !

P.S. : + 1 avec mozinor, un petit coin d'@si pour Siné ce serait un sacré cadeau pour tout le monde (qui a bien Plantu en une, lui !)

***
Je ne comprends pas cette expression "peut-on"? Comme dans " jusqu'où peut-on aller dans l'humour?", "peut-on se moquer du physique?"

de quoi parle t-on? S'agit-il de savoir si l'on "peut" du point de vue légal? Non je ne pense pas, sinon la réponse serait facile à trouver dans le code civil.
S'agit-il de savoir si l'on est conforme au code ancestral du "bouffon du roi"? Honnêtement qu'est ce qu'on en a à faire...on n'est plus en royauté.

Lorsqu'on demande à Porte si l'on "peut" passer d'un statut de journaliste à un statut d'humoriste, je ne vois qu'une seule réponse: oui. La preuve Porte le fait.

Donc oui, "on peut" aller trop loin, "on peut" se moquer des yeux de fouine de Besson, après il y a ceux qui en rient et éventuellement ceux qui essaieront d'empêcher Guillon de continuer ses chroniques, par la censure.

La seule question à mon sens qu'il faut se poser c'est dans quel camp on se trouve.
Trés bonne émission.
Je partage l'analyse de Mr Didier Porte (que j'apprécie énormement) sur SINé HEBDO . Trop brouillon, quoique je regrette l'arret de cet hebdomadaire.
C'est moi qui suis fatiguée ou il y avait d'une drôle d'ambiance entre Siné et Porte?
Impression qu'ils ne sont pas très solidaires l'un de l'autre, pas très satisfaits d'avoir bossé ensemble, plutôt contents d'en rester là? ...
Bon à revoir plus tard.

J'avais acheté les 6 ou 7 premiers numéros de Siné Hebdo comme une revanche contre Val et ce licenciement détestable. J'ai lâché sans vraiment m'en apercevoir. Je n'y pensais pas, n'y trouvais pas mon compte: pas indispensable.
En entendant Siné dire qu'il lui manquait 10 000 lecteurs, j'ai envisagé de m'abonner, juste pour que le journal existe. Mais au fil de l'émission, ce drôle d'arrière goût entre Porte et Siné, la façon dont Siné, à deux reprises, semble regretter d'être embarqué dans ces procès, m'ont fait changé d'avis. Leur manque d'appétit ne me donne pas envie... A reméditer plus tard.
Je venais de lire une chronique fort réjouissante sur France soir (qui mettait en lumière ses déboires), et voilà qu'on m'annonce la fin de Siné hebdo, qui m'a beaucoup moins réjouit, même si il ne m'est arrivé que rarement de le lire, on ne peux pas dire que siné Hebdo faisait dans la complaisance.

Il est trop tard pour Mr Siné pour s'interesser au net, mais pourtant, le net l'a déjà sauvé une fois, dommage qu'il n'ait pas persisté dans cette voie.
Un siné hebdo sur le net, perso je me serais p'tet bien abonné si c'était dans les mêmes ordres de valeur que @si.

Ah et je ne vit pas sur une autre planète mais il m'arrive de ne pas avoir vents de certaines histoires qui vous semblent si importantes cher Mr Schneidermann, l'affaire zemour, l'affaire guillon. Suffit de pas être connecté 24/24 aux autres médias, je sais que vous, c'est votre boulot, mais rassurez vous ce n'est pas le cas de tous, on arrive encore a échapper au tapage médiatique.

Quand au rôle du fou du roi il est connu depuis belle lurette, vous en parliez vous même il n'y a pas si longtemps dans une emission consacrée aux guignols, et on en est rendu a un tel point de degout de l'autorité que le pouvoir à besoin d'en avoir une trentaine aujourd'hui.

Mise a part une franche rigolade aux extraits vidéos pas grand chose n'en ressort. Pas de débat de fond, et je n'ai pas appris grand chose.

Bon en tout cas il serait temps de changer de sujet, les journalistes ceci, les chroniqueur celà ... bof, bof, bof.

Quoi par exemple ? ben ... allez tiens je vous préviens, ça n'a rien a voir avec le sujet, y'a 2 jours j'ai regardé une conférence de Annie Lacroix-Riz sur l'histoire, le pouvoir, l'éducation et sur certains consensus et dogmes établis... qui se voit comme du petit lait même si ça dure 3h20, au bout de 10 minutes elle commence à décrire le mode de fonctionnement d'une partie du système qui m'a parut très interessant.

"il y a des historiens de confiance a qui on ouvre les archives et ceux a qui on ne les ouvre pas.." la suite est édifiante ...

je ne connais pas son parcours ni qui elle est, ni si elle est mais en tout cas j'aimerai la voir invitée si un sujet peux la concerner.

Donc pour les déçu de l'emission qui ont encore du temps de cerveau disponible ;)

Le choix de la défaite - Annie Lacroix-Riz
+1

Cette émission commence lorsqu'elle s'arrête.
Emission interessante et pleine de bonne humeur (avec ces deux invités que j'aime bcp) mais qui laisse un gout amer a la fin:
je sais depuis cet extrait qu'a propos de dieudonné, DS a pris le parti du choix du silence, c'est son choix.
mais alors pourquoi faire cette evocation baclée a la derniere minute ? on etait pourtant en plein dans le sujet de l'emission: les comiques qui passent la ligne jaune ...
la pour le coup , c'est ni fait ni a faire. il aurait alors mieux valu ne pas en parler du tout .
bah! Quelle importance la question de rivalité entre deux humoristes ..... qui n'existe que parce qu'elle est dénoncée.
Abonné de Siné-Hebdo, j'ai le sentiment de me retrouver un peu cocu d'en avoir été averti par France Inter un matin, alors que je me suis arraché pour avoir le numéro deux, numéro un introuvable, et avoir reçu le numéro trois sous enveloppe écrite à la main ...
Basta, beau moment de télé, belle émission. Heu, je dis "télé" parce que j'ai pas la télé justement.
Merci m'sieur Siné, merci m'sieur Porte, merci m'sieur Daniel, merci maâme Anne-Sophie.
Même avec un retard d'un verre d'eau (Putain, qu'est-ce qu'on s'en tape, on l'a tous vu !!!)
Arnaud, tes 1500 archives de misteur Porte, où sont-elles dispo ?
Je veux bien les mêmes de Guillon, un bon gars qui imite bien Papa Bedos ...
Bob, t'en vas pas comme ça, en baissant les bras d'un air de dire "ils ont gagné".
Dresse ton doigt encore un fois. Au moins une fois. Tchô.
Extrait de la tribune sur Besson et Guillon publiée sur RUE89 et sur http://www.acturevue.com

Monsieur le ministre Eric Besson,
je vous écris aujourd'hui car j'ai été choqué par vos propos tenus dans le journal Libération du 29 mars, après la chronique de Stéphane Guillon sur France Inter. Vous avez dénoncé avec violence, le travail de cet humoriste en qualifiant notamment ses propos « de facho, mal déguisés sous un look bobo et une vulgate supposée gaucho ».
Par votre réaction, vous semblez détourner le rôle de l'humoriste, le rôle de Stéphane Guillon. Retenir les mots de ses chroniques, ses attaques et autres pitreries humoristiques me semble absurde de la part d'un homme politique.
La présomption du faux, du grotesque et de la caricature doit peser sur le travail de l'humoriste. Il n'est en aucun cas là pour dire la vérité, faire l'éloge d'un homme ou de son travail. Il doit faire rire, simplement rire.
Or, les accusations que vous lancez à l'encontre de Guillon laissent penser que vous prenez au sérieux ses chroniques, que cela ne serait pas de l'humour mais de vraies attaques personnelles portant soit sur votre physique, soit sur votre travail au sein de votre ministère.
Un ministre a la contrainte d'être exposé à la satire
Demander un débat est absurde. Un débat peut avoir lieu sur des sujets sérieux, fondés et rationnels, entre des gens sérieux, qu'ils soient journalistes, chercheurs ou politiques… Mais un débat entre un ministre et un humoriste me paraît grotesque.
Devrait-il expliquer devant vous pourquoi il pense que vous avez « des yeux de fouine » et « un regard fuyant » ? Devrait-t-il décomposer ses blagues, une par une pour retenir celles qui sont drôles et s'excuser pour celles qui dépassent les limites ?
Non, un homme qui devient ministre a des devoirs, des obligations, mais aussi des contraintes. Et la première de ces contraintes est d'être exposé à la satire et aux blagues de certains humoristes.
Vous n'auriez jamais exigé un débat avec une marionnette des Guignols ni avec un imitateur, tel que Nicolas Canteloup, alors pourquoi l'exiger avec Stéphane Guillon ?
Vous jouez les martyrs médiatiques et les victimes politiques
Les attaques d'un humoriste à propos d'un homme public m'inquiètent beaucoup moins que la question que l'on se pose très souvent depuis deux ans : quand Guillon sera-t-il licencié de France Inter ? Hélas, le climat actuel, le fait que des journalistes soient régulièrement limogés (Paris Match, JDD), les excuses du directeur de Radio France, ne me rassurent pas sur ce point.

Suite --> http://www.acturevue.com
J'aime beaucoup Didier Porte.
Je suis d'autant plus déçu qu'il ne condamne pas franchement les excuses de Hees à Besson, faisant suite à la chronique de Guillon.
J'ai noté aussi que contrairement à Siné, l'éructation à forte tonalité germanique concluant cette même chronique n'est pas de son goût. C'est son droit.
Mais j'ai l'impression que certaines de ses réactions s'expliquent surtout par une rivalité existant entre les deux humoristes.
Concernant le "moment d'émotion" justifiant (éventuellement) l'intervention de Hees après la chro de Guillon, le président de Radio France n'en était pas à son coup d'essai, Plenel avait dû beaucoup "l'émouvoir" l'an dernier pour qu'il intervienne carrément en direct.
Sinon, DS a oublié de rappeler (pour les plus jeunes ;)) que le sketch des guignols sur les voleurs de patates parodiait la pud des voleurs de couleurs.
Et puis donc, la carte du merdef de Siné, c'était pas un poisson, bientôt celle de DS ?
Je découvre vraiment Didier Porte (oui pardon, ça peut arriver)
et je suis agréablement surpris par la trempe de ce que l'on a
entendu dans l'émission. C'est autre chose que Guillon, pour sûr...

Quant à Siné, tout en lui indique que cet arrêt est
une suite logique et même une forme de retraite.
Cette dernière aventure a dû qui plus est lui donner
l'impression d'avoir pu fermer la boucle, comme un
dernier bras d'honneur en forme de chant du cygne.

Enfin, agréable émission, bien qu'un arrière goût
de je-ne-sais-trop-quoi y traine assurément...
Minute 37.......
Quelle émotion..............
Déchirante minute où l'on voit notre Daniel, notre tendre Daniel finissant une grande rasade d'eau et tendant son verre à une Anne-Sophie qu'on imagine déssechée par l'émotion de recevoir le grand, l'immense Didier Porte.... elle s'en saisit et, telle une biche au petit étang dans lequel se mire le soleil rougeoyant du soir, elle se désaltère au même verre, recherchant fébrilement mais sans malice l'endroit exact où Dany vient de poser ses lèvres afin d'y poser à son tour les siennes.... quelle émotion !

Mes enfant, si j'ai bien compris l'émission, @si va fermer ses portes dans 4 semaines faute d'argent : la preuve : Daniel n'a même plus de quoi fournir de l'eau à ses chroniqueurs !
En résumé, Siné nous dit qu'il n'avais pas de "gens compétents" à la gestion, que rien n'était vraiment calculé, qu'il n'est pas mécontent que le journal stoppe (masse de travail non anticipée) et qu'il ne sait pas trop analyser les causes de l'échec.

Suis-je le seul à me demander comment le journal a réussi à tenir aussi longtemps dans ces conditions ?
Vendredi soir : j'ouvre mon Internet et avec délice découvre que mon site préféré a invité dans l'émission "arrêt sur image" de Daniel Schneidermann, SINE et GUILLON ! Excusez du peu... Je me régale d'avance en espérant bien sûr ne pas être déçu comme c'est malheureusement souvent le cas quand « la mariée est trop belle »...
Dr Claude Lamy.
Agréable émission, mais sans contenu vraiment informatif. On voit qu'il s'agit d'une émission de départ en week-end.

Je voulais juste faire remarquer que j'ai l'impression que Siné Hebdo a permis à Charlie de se remettre en question. Le journal a de fait éjecté Val (avec les honneurs dus à son fondateur phase 2), et s'est réorienté beaucoup plus à gauche dont il s'était éloigné sous l'impulsion d'un Val vieillissant. Et son côté gratuitement provocateur méritait une autre qualité d'investigation. Ce qui est en cours.

Je crois que cela explique le retour chez Charlie de son lectorat. L'âge de Siné, et ses provocations anarchistes gratuites mais revigorantes, ne pouvaient que difficilement assurer la pérennité d'un journal somme toute cher pour un contenu peu important.
Je regretterai Siné Hebdo, mais je suis comme Siné, ce n'était plus vraiment un journal nécessaire.

Quant à Didier Porte, je trouve qu'il a du courage. Ce n'est pas évident de s'attaquer aussi violemment à quelqu'un qui est en face de soi. Mais pour le prix où il est payé, ça doit valoir la peine... :-))))
Une émission intéressante, mais assez courte (10 mn de moins que d'habitude!) surtout parce que Siné et Didier Porte n'ont pas grand chose à dire. Surtout M. Porte, qui je pense est resté discret pour cause de procès imminent.

En fait c'est une émission assez ratée, car DS est restée à la surface des choses, il a cherché à amener la réflexion sur le métier d'humoriste (à la radio ou dans la presse) et la situation un peu délétère actuelle, mais les deux invités n'ont pas trop mordu à l'hameçon. Ils ont donné l'impression d'être un peu tristes sur la situation (on ne peut guère leur donner tort, si c'est bien leur sentiment), précaire et plus proche de la censure qu'autre chose (mais ça c'est moi qui le dis, ils n'en parlent pas du tout dans l'émission, même pour le cas Guillon).

Le débat est vite retombé, dommage. Mais l'émission est quand même très bonne, meilleure que les dernières, que j'ai vite zappé.
50 minutes seulement ? Vraiment, j'aurais aimé que ce soit plus long, excellente émission, merci @si.
J'ai commencé par l'acte 2. Et j'ai bien aimé l'élégance de Didier Porte qui n'a pas cité son nom mais qui sait, comme tous ceux qui gravitent autour de Siné-Hedo, la responsabilité du rédacteur en chef dans ce genre d'entreprise. Le rédacteur en chef qui est une rédactrice en chef et, accessoirement la femme de Bob Siné*, est pour moi une incompétente. Elle n'a jamais voulu entendre les lecteurs qui se plaignaient d'Onfray, capable de s'appuyer sur Libé pour descendre Coupat et "la bande de Tarnac", et qui multipliait les éditos ineptes (Onfray, je le rappelle, c'est le genre de type qui est capable de changer trois fois de candidat à l'occasion d'un premier tour de présidentielle).
Catherine Sinet a découragé des vraies plumes, comme Bernard Joubert, en retoquant ses chroniques, pour laisser de la place à ses amis du genre Onfray.
Didier Porte a raison de le souligner, Siné-Hebdo manquait d'une vraie direction artistique et éditoriale. Ce n'était, effectivement, qu'une juxtaposition d'éditos. Ça ne fait pas un journal.
Pour avoir soutenu Siné, je regrette d'avoir à souligner que, finalement, on a eu tort de confondre Charlie-Hebdo avec le type au menton mussolinien (oui, je sais, pas le physique) qui le dirigeait. Charlie-Hebdo est capable de faire des enquêtes, ce qui n'était pas le cas de Siné-Hebdo.

Au passage, il reste encore CQFD à soutenir. C'est un canard vraiment engagé, qui propose de belles enquêtes sociales, et qui est toujours, malheureusement, sur la corde raide, à deux doigts de fermer.


* ça m'a fait marrer d'entendre DS appeler Siné : "Bob Siné". D'habitude, c'est ses amis qui appelle ainsi, de manière affectueuse, Maurice Sinet. Et quand on se rappelle ce que DS avait écrit au moment où Bob s'était fait virer par Val...
je m'en lèche d'avance les babines ! j'ai hate de regarder (faut que je trouve un moment dans le week end).
J'ai un retard-monstre en termes d'émissions (je me contente des condensés depuis mon passage en 512k), mais là je vais être patient et attendre le chargement de l'émission puis la récupérer dans le cache de mon navigateur afin de récupérer la vidéo et la convertir en avi.
Un téléchargement légal, quoi.
Je suis impatient de voir et d'entendre ces deux lascars sur le plateau.
Je suis tellement en phase avec ce que dit Didier Porte dans ses chroniques que j'ai bien une petite idée du taux d'énervement qui doit être le sien pour prendre le temps d'être aussi précis dans le décochage de traits d'une précision chirurgicale dont il est devenu depuis longtemps un expert dans ses chroniques.
Bon, je ferme ma gueule et m'occupe de la vidéo.
Juste le temps de transmettre mes amitiés virtuelles à ces deux résistants de premier ordre, dont l'étanchéité face à la connerie n'est plus à démontrer.
- Une bise à Arthur de ma part
- Tagueule
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.