claude lamy

suivi

Mélenchon et la "petite cervelle" des journalistes

claude lamy
il y a 10 ans

>.
Surement pas cher F. Lemaitre : à mon humble avis ce serait une fois de plus faire du «zapping » ordinaire de la presse et renforcerait l'idée, bien sûr fausse, que la presse après tout c'est, et ce sera toujours, de la merde... Or ce n'est pas du tout ce que Mélenchon, en dehors du coup de sang médiatique dont il est coutumier, a voulu faire passer comme message à l'évidence ! Pour lui, dont l'exigence intellectuelle et l'éthique ont toujours été primordiales et cela quelle que soit l'appréciation qu'on a de son credo politique, cet « happening » doit servir une fois de plus de révélateur de l'avachissement intellectuel éditorial de bon nombre de publications qui ne font pas malheureusement toutes parties de la ferme « Closer, Gala, Voici, Match... » : vieux lecteur du Nouvel Observateur, de Libération, du Monde, de Telerama, de Prescrire, de Que choisir,... Bref tous les défauts du "bo-bo" d'après certains !...je constate hélas que beaucoup de "grandes publications" sont devenues des tam-tams pour people et bling-bling ( L'Express, le Point...), des annuaires publicitaires pour les marques de luxe (le Nouvel Observateur...), des godillots de droite-ancien régime (le Figaro...), des tambours de la bien-pensance de «gôche » (Libération...), avec un point commun pour tous : la messe quotidienne pour la publicité, la banque, le CAC 40 et le commerce libre-échangiste qu'on a toujours trouvé, et c'est bien naturel, dans Challenges, les Échos, la Tribune... Si vous saviez avec quel bonheur je lis tous les jours le petit billet-web de Daniel Schneidermann, toutes les semaines son excellent Arrêt sur Image, tous les jours aussi les chroniques de Mediapart, les blogs de Marianne : il y a quelques semaines ou quelques mois sur @SI on débattait, une fois de plus, du rôle, de l'éthique du journaliste : ce problème ne sera jamais réglé il est vieux comme la démocratie. On sera toujours le "vendu" d'un autre, concurrent de préférence... Peu importe qu'il n'y ait ou non un résultat à ces discussions, l'important est qu'elles aient lieu!!! En focalisant son interview sur le problème urgentissime de la réouverture des maisons closes, ce jeune journaliste a fait comme FOG ou Barbier ou Elkabbach ou Calvi ou Aphatie ou Cymes (liste non limitative...) Il a, comment on le lui a, hélas sans doute appris dans certaines écoles de journalisme, « pissé de la copie » et il est sans doute très heureux et fier d'avoir déclenché ce buzz médiatique (qui est comme chacun le sait l'alpha et l'oméga du journalisme moderne, le Graal...) stupide mais ô combien rentable pour messieurs Bouygues, Lagardère, Bolloré, Dassault (liste là aussi non limitative...). Paradoxalement moi qui suis pour l'information avec un i majuscule, je juge particulièrement indispensable qu'il y ait des querelles du type Peillon-Chabot, Besson-Guillon ou Zemmour-Bilger-Ardisson ou Jean-François Khan-le "reste de la presse", etc...car elles servent de déclencheurs à de nombreuses discussions, certes pas toujours passionnantes ni d'un niveau très élevé, qui ont avant tout un grand mérite, celui d'exister et par là d'obliger chacun à préciser sa ou ses positions et surtout d'argumenter !!! Gabin disait, ou peut-être était-ce Audiard, qu'un bon film c'est avant tout une bonne histoire-une bonne histoire et une bonne histoire... Le bon journalisme d'investigation, c'est celui qui sait bien faire une enquête et qui sait en rendre compte à charge et à décharge en précisant la nature de ses sources et en précisant surtout ses conflits d'intérêts !!!
Dr Claude Lamy, 85.(...)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.