122
Commentaires

Homosexualité et déportation : le député Vanneste condamné par l'UMP

Christian Vanneste a-t-il encore dérapé à propos de l'homosexualité? Dans une vidéo publiée sur le site catholique libertepolitique.com, le député du Nord (UMP) remet en cause la déportation d'homosexuels en France, parlant de "légende". Il a été suspendu le 15 février de l'investiture UMP pour les législatives, et les instances du parti devraient se prononcer la semaine prochaine sur son exclusion. Serge Klarsfeld a pris sa défense, affirmant lui aussi qu'aucun homosexuel n'a été déporté en France. Selon l'historien Mickaël Bertrand, auteur d'une étude sur le sujet, s'il n'y a pas eu de déportation massive, on estime à 62 le nombre d'homosexuels français déportés notamment en raison de leur orientation sexuelle.

Derniers commentaires

"L'un des fondements du judaïsme, c'est le refus de l'autre. Ce qui attire le juif, c'est l'autre juif, c'est lui-même. Par conséquent quand on s'aime beaucoup entre soi, il n'est pas illogique que l'on se retrouve dans les mêmes domaines. Ce n'est pas un hasard si vous en avez beaucoup dans le monde de la culture, dans le monde des médias et dans le domaine de la communication. Ils sont donc au pouvoir dans une société entièrement dirigée par les médias, alors qu'ils sont marginaux au sein de la population. Vous avez beaucoup de mal à rencontrer des gens dans le monde des médias qui ne soient pas favorables aux juifs. Et avec cette influence, il y a bien évidemment des légendes qui sont répandues. La fameuse légende de la déportation des juifs. Certes il y en a eu 6 millions déportés en Europe. Mais aucun juif japonais n'a été déporté pendant la seconde guerre mondiale. Peut-être que quelques juifs de Harbin ont été déportés mais le territoire mandchou était administré à part depuis 1932. Mais vous comprenez ils ont une telle influence qu'ils peuvent vous faire prendre des vessies pour des lanternes."
Euh, j'avoue, la technique du parallèle n'est pas juste... mais elle permet d'identifier les glissements rhétoriques :
fondement = refus de l'autre = amour du même = soi-même = amour propre = son image = culture, médias, communication = influence = pouvoir = invention d'une histoire fictive, etc.

Je ne sais pas vous mais pour moin, aucune équivalence textuelle établie par Vanneste ne me paraît tenir la route et chaque phrase me choque !
...dans une émission de Daniel Mermet á retrouver sur labas.org
Une émission qui m'avait fait pleurer
Après Klarsfeld fils, Klarsfeld père...

Au fait, et "l'étoile rose"... ?
Si ça peut vous consoler sur d'autres pays:
http://tempsreel.nouvelobs.com/les-internets-vous-parlent/20120207.OBS0784/la-grande-bretagne-refuse-de-pardonner-son-homosexualite-a-alan-turing.html

La contorsion juridique est osée: non gracié car à l'époque c'était un déli.
Guess what, devinez quel site défend comme de juste cet homme admirable qu'est Vanneste ?
Ce bon vieux site Causeur.
Qui s'y connait bien en matière de xénophobie et autres attaques Eva Jolyennes.. et curieusement, par le même auteur..

L'UMP est une clique d'enfoirés coupables de méfaits historiques avérés, et jusque-là, ce brave Vanneste, auteur du calembour désopilant 'Gestapette", en fait partie intégrante.
Homophobe ? Un petit coup d'oeil aux perles enfilées patiemment, qui montrent au moins à quel point il est obsessionnel sur le sujet:

"le lien et même la confusion qui règnent entre l'homosexualité et l'éphébophilie est patent".
"l'attirance des hommes pour les adolescents pubères mais ambigus de traits, ne commence ni ne s'arrête à 15 ans".
"Que l'homosexualité soit liée au narcissisme et à l'individualisme rutilant de notre société, ça c'est évident"
"L'homosexualité est une "menace pour la survie de l'humanité"
"Je n'ai pas dit qu'elle était dangereuse, j'ai dit qu'elle était inférieure à l'hétérosexualité. Si on la poussait à l'universel, ce serait dangereux pour l'humanité."
"Les homosexuels "sont nuisibles à l'intérêt général"
"L'homosexualité est "un apartheid entre les sexes"

Et puis, regarder ici >> et notamment, la vidéo en bas de page <<, afin de contempler la solution qu'il préconise face aux homosexuels: une "thérapeutique".. un "traitement", un "accompagnement" pour la bonne évolution de l'enfant "dès son plus jeune âge";
puisqu'en fin de compte, tout cela n'est, toujours selon le même, qu'une affaire de "comportement".

Et tout cela, c'était bien avant sa sortie récente, et aux dernières nouvelles, ce sympathique garçon faisait fort curieusement toujours partie des adorateurs de Sarkozy. - donc de l'extrême-droite.

Alors, si ce type n'est pas homophobe, j'aimerais bien savoir à quel degré on le devient, car pour certains ici et comme ailleurs, elle ne semble avérée que si on surprend un type en train de castagner un homosexuel à coup de barre de fer. Oué oué c'est bien pratique, les distinguos rhétoriques qui ne servent à rien d'autre.

@ Laure Daussy:
J'espère avoir répondu à votre première question qui commence l'article. C'était facile aussi, j'avoue: la réponse était contenue dans la question.
Ce que je trouve le plus ahurissant dans ce énième esclandre "Vanneste contre les homosexuels", c'est la focalisation de l'UMP sur le seul point de son discours homophobe qui est véridique (ou tout du moins qui est assez bien tourné et proche de la vérité pour qu'on puisse le considérer comme tel).

Quand il fait un amalgame ridicule : homosexuels = narcissisme = média, personne pour le dénoncer.

A croire qu'il suffit de dire que quelque chose ne s'est pas passé pendant la seconde guerre mondiale pour voir toute la classe politique monter au créneau, étonnant qu'aucun politique n'ai pas encore rapproché les propos de Vanneste avec le "détail", ils sont plus en forme que ça d'habitude.

Pourquoi le virer maintenant pour des propos certes gerbants mais bien moins violents, à mon sens, que l'infériorité de l'homosexualité, l'abérration anthropologique et j'en passe.

Serait-ce une manipulation à but éléctoraliste de l'UMP ? Non, je me refuse à y penser venant d'un parti au dessus de tout soupçon et aussi intègre.
C'est là qu'on remercie la liberté d'expression : un homophobe notoire dit finalement quelque chose d'instructif. Qui mériterait d'être dit sans homophobie (malheureusement faut être passionné). Quand quelqu'un au détour d'un laïus dit qu'alors qu'il y a eu déportation de dizaines de milliers d'homo en Allemagne il n'y en a pas eu en France occupée et qu'on crie au scandale en en sortant 62 sur motifs flous et pas exclusivement homosexualité, j'appelle pas ça une contradiction c'est plutôt une confirmation qu'il n'y a pas eu de politique de déportation d'homosexuels en France.

Donc la bonne foi est là, l'homophobie latente aussi mais ça n'empêche. Je ne savais pas cela, et l'approximation est moins erronée car la croyance commune.

Ca me choque qu'on tombe sur un "troll" notoire comme Vanneste le jour où il est plutôt factuel. Ce qui me choque le plus* c'est Duflo qui suggère du pénal pour négationnisme : j'espère que c'est parce qu'elle n'a pas regardé le contenu. Ca serait un gravissime effet cliquet du discours sur la déportation : la réponse par les données étant "62 connus" on aurait le droit de se planter en disant "63 connus" mais pas "des milliers en Allemagne et pas en France". Bonjour la marge de manoeuvre dans le discours de bonne foi...

*l'UMP est consternante -vu ce qu'elle laisse passer à côté- mais on est habitués
Eh bien, la liberté d'expression est de plus en plus limité en France. Ca fait peur...
J'ai regardé la video. Je me suis bien marré de ce monceau de connerie mais bon je ne vois rien de répréhensible.
Il a bien le droit de trouver les homosexuels narcissiques (comme si les politiciens ne l'étaient pas encore plus).

Et puis on va quand meme pas faire (encore) une loi contre la négation du génocite de 62 personnes !
Madame Daussy, je viens juste de me ré-abonné (notamment) pour vous signaler le honteux plagiat de votre article sur lemonde.fr.

Remarquable article...la grande oubliée par les temps qui courrent : la vérité factuelle.
merci @si pour le fichier image. je l'ai nommé "les outrés de l'ump" et l'est placé à coté de celle des "journaliste en charrette".
Je vais sans doute me faire conspuer, mais pour moi il ne dit rien d'homophobe ni de négationniste dans la vidéo quand il parle de la "légende" de la déportation des homosexuels en France.

62 personnes déportées depuis la France et qui étaient homosexuelles, ce n'est pas une déportation des homosexuels en France ; car quand on dit qu'il y a eu une déportation des tsiganes par exemple, cela signifie que tous les tsiganes que ces sous-hommes de nazis ont pu trouver ont été déportés. La pitié, la mansuétude ou l'inefficacité n'étaient pas trop leur truc, aux nazis.

Si j'ai bien compris l'article de Laure Daussy, il y a bien eu un massacre des homosexuels en territoire occupé, et Vaneste l'évoque explicitement, y compris les trois départements occupés.
Mais une déportation ce n'est pas juste 62 personnes qui ont apparemment en forte majorité eu une autre raison de déportation, comme l'indique M. Bertrand :
Ces 62 déportés l'étaient "pour des motifs à chaque fois particuliers: pédophilie, prostitution, relations avec des officiers nazis dans le cadre de leur mission en France.'
(suis-je le seul à tiquer fortement sur le lien qui est fait là entre homosexualité et pédophilie ?!??)

Ce qui est arrivé à ces 62 personnes est horrible, mais ce n'est pas leur homosexualité qui en a été le prétexte (j'espère qu'on notera que je ne dis pas "la cause") et leur très petit nombre montre qu'il n'y a pas eu de déportation organisée en France des homosexuels (car je permets de rappeler que dans l'organisation de l'horreur suprême, les Nazis étaient extrêmement rigoureux et efficaces).

Donc je trouve extrêmement louche la réaction de l'UMP.
Car ce qui est par contre sûr et certain, c'est le caractère homophobe (donc abject) de ce que ce M. Vanneste a dit dans le passé, même s'il a pu finir par ne pas être condamné par la justice, et de ce qu'il dit par ailleurs dans la vidéo (notamment avec sa conspiration médiatico-homosexuelle). Pourtant il était investi jusqu'à aujourd'hui pour les élections sour la bannière UMP.
Je partage donc l'analyse que c'est juste pour des raisons électoralistes que l'UMP fait le tollé explicitement sur ce point de la déportation des homosexuels, qui n'est pas pour moi problématique.

L'UMP a apparemment trouvé là le moyen de (croire pouvoir) ratisser les voix perdues des homosexuels de droite du fait de l'histoire du mariage-homosexuel-qui-n'en-était-pas-un-et-qui-n'est-plus-du-tout-amen. Et tant qu'à faire, de (croire pouvoir) ratisser quelques voix de juifs dont les parents ou grands-parents ont été déportés, par l'illusion donné que l'UMP serait super sensible à la déportation.

Une telle manipulation de l'UMP est abjecte ; s'il y a bien des gens qui méritent un tollé, ce sont donc ces faux indignés de l'UMP, qui ici instrumentalisent et, en les instrumentalisant, foulent au pied la mémoire des déportés et des homosexuels persécutés (pour leur sexualité), bien plus que Vanneste dans sa vidéo.
(oups, me suis planté : réponse à Flecktarn)


Les paris sont ouverts pour la semaine prochaine…
Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas :

- Il y a 2 semaines polémique sur "les [s]races[/s] civilisations supérieures"
- La semaine dernière polémique sur "les chômeurs, les drogués et les putes doit on les mettre au bagne / hôpital général / détention préventive"
- Aujourd'hui encore plus fort un mixe sur le thème "nazis et pédés"

Je pense qu'ils font appel à Bernard de la Villardière pour leurs thèmes de polémique-qui-occupe-lémédia-et-fait-causer-dans-les-chaumières.
L'éphébophilie des homos est un classique du genre. Mais il va plus loin car il joue sur l'implicite. Ce cliché sous-tend en fait que le "pédéraste" est forcément un pédophile potentiel en puissance. Bref, un triple danger pour la société : atteinte aux valeurs et aux bonnes moeurs, atteinte à la continuité de la société, atteinte à la jeunesse => de l'extrême-droite mêlée d'intégrisme catholique.
bah !
Ce Vanneste, qu'est ce qui lui prend ?
Il lance une polémique juste le jour avant celui où Sarko se présente.

Les polémiques avec des stupidités de droite, c'est pour occuper le terrain et cacher des choses défavorables à l'UMP, du genre de celle dite -de la civilisation- pour masquer la mise en examen de l'ami Woerth.

Vous imaginez ? Une discussion avec soixante-deux homos qui ont été déportés, grosse bronca, et pour finir, Vanneste aurait eu tort.

Vite, se débarrasser de lui. Que notre champion Sarko soit le héros et le héraut de cette journée et des suivantes.
Pas d'interférence pirate !!!!!

Ah là, là, ces mecs de droite dure, ils ne comprennent rien... Leur haine et leur mépris les aveuglent.
Il faut aussi rendre hommage à Pierre Selz , homosexuel alsacien déporté au camp du struthof.Daniel Mermet dans "là bas si j' y suis" et un reportage de france 3 Alsace lui avaient rendu hommage. Un film avec Guy Marchand ( "l'arbre et la forêt" a été tiré de ce témoignage;)M. Vanneste n'a pas formellement tort (encore que ,si l'on vous lit, 62 homosexuels ont été déportés de France). Ce qui me choque , ce sont ces insinuations homophobes .De plus ,Vanneste dit que Himmler avait un compte personnel à régler avec les homosexuels. C'est fortement minimiser l'idéologie nazie. il y a dans le nazisme ,toute une politique de "sélection raciale" ,d'eugénisme ,dont les homosexuels ont été les victimes.
Ils condamnent ce mec mais défendent Guéant tout aussi condamnable ..dans un autre domaine puisqu'il discrimine aussi. .ça sent l'entourloupe....Pas de" bon sens" ici,monsieur le président sortant ?
Bravo pour cet article : très bien documenté et d'une grande variété des points de vue.

A la marge, on pourrait ajouter le délibéré du 11 février 2012 de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris que voici :

«dans le cadre de la polémique politique (...), une grande liberté de ton peut être admise, encore faut-il que la personne qui s'exprime dispose d'une base factuelle lui permettant de le faire».

Or concernant les propos homophobes, le tribunal a estimé que Jean-Vincent Placé «disposait d'une base factuelle suffisante» car, rappelle-t-il, M. Vanneste a tenu à ce sujet en 2005 «des propos qui avaient choqué de nombreuses personnes» («l'homosexualité est une menace pour la survie de l'humanité», etc, NDLR).

En clair, dans le cadre d'une interview politique télévisée en tout cas, on peut dire que Christian Vanneste est homophobe
.

Source :Têtu.com, "De bonne foi, on peut dire que (...)", 11/02/2012
Haha le complot homosexuel ! Ces bonnes vieilles théories folles d’extrême droite ! Là Christian Vanneste ouvre une nouvelle perspective bien délirante et marque un point dans la compétition de nauséabond : la pieuvre judéo-bolchévique est-t-elle, en plus, homosexuelle ?
Secondairement, annexer Oscar Wilde pour sa démonstration sur la psychologie de l'homosexuel (univoque, comme chacun sait)... pauvre Wilde.

Quant à l'aspect influence orchestrée des homosexuels dans les média, tout ça, on touche le fond.
Et bien même si on ne parlait que de 62 personnes c'est important. A combien de cadavres prend t on conscience des choses ? Il ferait mieux de se bouger le Q pour créer des emplois et regarder l'avenir plutot que remuer la merde comme cela !
Bonjour à tous



Je travaille comme correspondant de presse à Tourcoing, et j'y rencontre régulièrement Christian Vanneste. Le personnage ne m'est pas spécialement sympathique, et je suis souvent en désaccord avec ce qu'il dit. Je tiens cependant à prôner une certaine tempérance, quand je lis les réactions qui fusent de toutes parts contre lui.


Il faut rappeler, par exemple, qu'il a déjà été condamné par le passé, quand il soutenait que l'homosexualité était un danger pour l'humanité et la civilisation. A cette époque, l'UMP a également fini par lui retirer son soutien. Mais ce n'a été que temporaire. Et je crains que cela soit également emporaire cette fois-ci. Du coup, les réactions outrées des mêmes dirigeants politiques qui soutiennent les propos de Claude Guéant, ça me semble être une jolie mascarade électorale.


En ce qui concerne ses propos, je ne le connais pas suffisamment pour prétendre connaître ses pensées les plus intimes. Je tiens cependant à souligner qu'il est passionné par l'histoire, et qu'il s'est sans doute cru mieux informé qu'il ne l'était effectivement sur la question. Est-il homophobe? Je n'en sais rien. Mais relativement à ses propos passés, ce qu'il dit me semble tout de même moins grave (il n'a pas affirmé qu'aucun homosexuel n'a été déporté sous le IIIe Reich) que ses propos précédents, qui me semblaient - et me semblent toujours - tout à fait révoltants. Je crois que nous avons affaire à un nouvel enfumage de l'UMP, plutôt qu'à une véritable provocation. Une provocation entendrait obtenir des réactions. Je ne suis pas sûr que ce qu'il affirme ici vise véritablement des réactions.


Cela n'est, bien entendu, que mon opinion, et le fait que je l'ai rencontré ne constitue pas un argument qui devrait donner plus de poids à mon propos. Je souhaiterais surtout insister sur la stratégie de l'Elysée, et non sur ce que pense Christian Vanneste (qu'est-ce que j'en sais? Je préfère être dans ma tête que dans la sienne ^^)
Je ne pêche jamais par excès de sensiblerie, mais ce genre d'affaires a le don de me plonger dans un état gerbatoire extrême.

D'abord parce que je me demande combien de temps nous devrons encore accepter les saillies immondes de ces Vanneste, Ciotti, Guéant, etc. Ensuite parce que l'UMP fait semblant de découvrir ce problème dans leurs rangs à quelques semaines d'une échéance électorale majeure. Alors qu'au fond, ils laissent passer toutes les crasses abjectes de la bonne vieille droite extrême qui se fait appeller aujourd'hui "populaire". Du moins pourvu qu'elles ne froissent pas le CRIF.

Dans le coup d'éclat de Vanneste, je suis presque étonné de ne pas trouver le terme de "détail", tant cet épisode moisi m'en rappelle un autre (qui lui, pour le coup, est constamment remis sur la table depuis plus de 20 ans...).

J'en viens à envisager d'écrire à Nicolas Sarkosy pour lui demander s'il ne lui resterait pas quelques crocs de boucher...
La référence à la seconde guerre mondiale est en effet... tout à fait dans la digne lignée des plus belles saillies lepénistes.

Jeter le doute, la confusion à partir du cas français pour mieux nier les 15 000 déportés pour homosexualité (source : Center for Holocaust Research - Yad Vashem). Si vous voulez les noms...

En plus, il n'y a pas de martyrologie gay sur ce sujet - en tout cas, ça ne domine pas l'air du temps, c'est vraiment du foutage de gueule.

Quand au refus de l'autre, on se demande à qui cela s'applique vraiment...

Racolage actif des homophobes donc...
"Quand au refus de l'autre, on se demande à qui cela s'applique vraiment... "

Vous avez tout dit.
Le plus grave n'est pas tant qu'un élu tienne ces propos mais que tant de gens puissent être d'accord et voter pour lui.

Cependant interdire à quiconque de dire des choses mêmes fausses, instituer un délit d'opinion est plus contreproductif qu'autre chose. Cela permet aux délictueux de se faire passer pour des victimes de censure et de se conforter dans leur idée de lobbys influents.
Trois problèmes :

- Factuellement, il a presque raison

- Politiquement, l'UMP la joue vierge outragée pour essayer de compenser le coup à droite de Foutriquet sur le mariage homosexuel. Et ne fait que jouer : chiche que s'il est exclu, ce qui n'est pas fait, il n'aura aucun candidat contre lui à toute élection.

- Psychologiquement, il a un truc, lui. Ce serait un homo refoulé qu'on ne m’étonnerait pas. Chaque fois qu'on coince un type qui fait "la chasse aux pédés", au besoin avec une barre de fer; l’enquête met à jour chez lui des tendances qu'il refuse d'assumer...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.