57
Commentaires

Guérilla graphique contre 388 députés

Le 27 novembre, 31 dessinateurs et dessinatrices ont publié sur les réseaux sociaux les portraits des 388 députés qui ont voté en faveur de la loi Sécurité globale. Les dessins ont également été brandis pendant la manifestation de samedi 28 novembre contre la proposition de loi. L'initiative a déplu aux modèles, qui tentent depuis de se réapproprier le dessin.

Commentaires préférés des abonnés

Le plus grave là dedans, c'est quand même ce refus d'assumer son vote, alors que les députés ne votent pas en leur nom propre, mais en notre nom ! Ils ne veulent pas rendre de compte aux citoyens !


On pourrait difficilement souligner mieux que l'assem(...)

François Cormier-Bouligeon: "les trotskards de Mediapart n’auront pas raison de ma liberté de vote" 

Donc pour ce pauvre type, ceux qui critiquent des mesures dignes de l'extrême droite sont maintenant des trotskistes? Et dans 2-3 ans, ce sera qu(...)

Ils cumulent :


1) Ils n'assument pas leur vote ni les décisions qu'ils prennent


2) Ils ne connaissent pas la loi (qu'ils votent) et n'ont aucune idée de ses conséquences


3) Ils revendiquent les privilèges et l'inégalité politique : au peuple le respect (...)

Derniers commentaires

Quand à ceux qui se sont élevées contre "des méthodes du Ku Klux Klan et de l'extrême droite" ils doivent être rassurés car tous les élus LR (dont certains se démarquent peu de l'extrême droite) ont votés pour sauf quatre abstentions. 

De même dans les non inscrits les députés RN ( Sébastien Chenu, Marine Le Pen, Nicolas Meizonnet,  Ludovic Pajot,  Catherine Pujol) ont votés pour.

Voter  ce texte de loi, n'est-ce pas une méthode d'extrême droite.

C'est surprenant que ces élus, planqués derrière leur groupe à l'assemblée, assument mal d'avoir voté une loi qui "protège nos libertés ", comme on dit en novlangue ...

C'est une bonne idée que de faire ces dessins, cela donne un peu plus de corps à l'analyse du scrutin en question disponible sur le site de l'Assemblée Nationale :

http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/3254edu scrutin 

On remarque sur cet intéressant document que bizarrement les noms des député.es ne sont pas cliquables alors que chaque député.e possède bien une fiche d'identité sur le site...


Il n'empêche, ils feront comme ils voudront mais cette initiative aura permis de signaler mieux que toute autre information que 388 députés ont voté cette loi et que chacun d'entre eux fait parti de ce groupe. Un vote qu ils ont bien du mal à assumer quoiqu'ils en disent et ce n'est pas l'argument débile d'Apathie qui peut le justifier : en d'autres temps, en d'autres lieu on défile bien parfois avec des portraits soit pour valoriser la personne en question ou pour la critiquer. Là c'est incontestablement factuel même si ceux qui l'exposent le font dans un but critique. A moins qu'on pense que la critique est interdite. 

Ils et elles sont à jamais ce qui ont voté cette loi. 

Nous avons certainement les plus mauvais et ignorants politiques au monde. Ils ne connaissent même pas les droits donnés aux citoyens.

-les votes sont publics.

-la liste des votants et leurs votes paraissent dans la presse avec leurs appartenances à un groupe.

Bien sur c'est bien plus discret que des dessins ou des photos montrés sur la place publique. J'approuve cette excellente initiative qui à le mérite de mettre ces député(e)s en face de leur bêtise et leur totale incompétence.

Bravo également aux dessinateurs (trices) pour l'éducation au Droit qu'ils (elles) font à ces ignares. S'ils/elles le peuvent il faut trainer ces bafoueurs de la Propriété Intellectuelle devant les tribunaux.

Si on veut éviter, comme le demande Apathie, la "dénonciation publique dans la rue, stigmatisation publique", il va falloir arrêter de scander le nom des politiques dans les manifs. Adieu les "XXX t'es foutu, les Français sont dans la rue ! " ou bien "XXX si tu savais, ta réfoooorme, ta réfooorme, XXX si tu savais, ta réforme où on s'la met, aucu- aucu- aucune hésitation !" (un peu vulgaire, mais tellement festif). Finies aussi les réunions électorales publiques ou l'on stigmatise nommément les sortants . À moins que M. Apathie ne réserve la critique des politiques aux autres politiques ou aux journalistes.

Loi  Surveillance globale = extension du domaine de la matraque.




Hormis le cas des votes portant sur des nominations personnelles (élection du Président de l’Assemblée nationale en début de législature, par exemple), tous les scrutins sont publics. Ils se déroulent soit à main levée, soit par scrutin public ordinaire, soit par scrutin à la tribune ou dans les salles voisines de la salle des séances. Les députés ont le choix entre trois positions de vote : « pour », « contre », « abstention ».



Ces 388 députés voudraient agir incognito dans le secret de leur âme

et ne rendre que les comptes dont ils peuvent se vanter


Ils croient se dédouaner par l'ironie et pensent qu'en affichant les portraits qu'on a fait d'eux, ils esquivent leur responsabilité et allègent leur conscience


On devrait donner la légion d'honneur à Michel Zecler car son agression par des policiers a permis peut-être d'éviter cet article 24 voté dans le déshonneur par tous ces députés


Honte à la bande des 388

On a l'impression que ces valeureux parlementaires ne veulent  que peu de  publicité à leur remarquable mission : les godillots ont honte de voter en grandes pompes !


Ils devraient pourtant être fiers de leur texte : la preuve,  c'est qu'il doit être réécrit.


Ils sont pour la transparence, mais pas pour eux.


( quant au journaliste chauve, au bel accent, lui, a contrario, est très fier d'exposer sa belle tête de cul, dans toutes les étranges lucarnes )

merci pour ce nouvel excellent article et merci aux dessinateurs pour cette initiative d'utilité publique.


Si je fais un T Shirt avec cette caricature de mon député et que je le porte la prochaine fois que je vais voter; suis-je un contrevenant à une loi quelconque ?


;-)


Ils cumulent :


1) Ils n'assument pas leur vote ni les décisions qu'ils prennent


2) Ils ne connaissent pas la loi (qu'ils votent) et n'ont aucune idée de ses conséquences


3) Ils revendiquent les privilèges et l'inégalité politique : au peuple le respect de la loi, à eux l'exemption


4) Ils sont idéologiquement contradictoires : les caricatures de Charlie, mais pas de dessin d'eux


5) Ils sont limités intellectuellement ou fermés d'esprit quand on observe la dissonance cognitive (ou sont cyniques et manipulateurs)


6) Ils sont d'une mauvaise foi éhontée ("difficile de faire rentrer un rectangle dans un carré" pour expliquer le recadrage)


7) Ils ne se rendent pas compte de ce qui se passe et de la gravité de leurs choix d'un point de vue culturele et historique


8) Ils sont mûs par leur intérêt personnel plus que par l'intérêt général


9) Ils sont très sensibles à leur image personnelle, à la fois esthétique et à la fois "morale"

J'ai envoyé un lien accompagné d'un petit mot à ma députée, une pure Macronidolâtre, parfait spécimen d'élue Playmobil dont j'examine tous les votes, sans jamais être déçu du résultat.

Ces portraits sont l'occasion d'ecrire à votre depute  de la majorité et d'exprimer avec fermeté mais toujours poliment ( on n 'est pas des sauvages) votre "déception" quant à  leur vote pour la loi sécuritaire globale. Croyez moi ils seront sensibles à  votre message comme ils sont sensibles à leur e-réputation.  Ils ont tous une page fesse bouc ou twiitteur. 

"Le plus grave là dedans, c'est quand même ce refus d'assumer son vote, alors que les députés ne votent pas en leur nom propre, mais en notre nom ! Ils ne veulent pas rendre de compte aux citoyens !"


Bah c'est à dire que la situation politique du Parlement, c'est que les députés n'ont globalement pas le choix de leur vote et du contenu des lois. Tout est géré par le gouvernement et ses technocrates. Ils ne votent certainement pas pour le compte des citoyens qui les ont élu mais pour leur formation politique qui les a investi.

Sinon c'est exclusion du parti, du groupe parlementaire, aucune réélection possible, placardisation, en gros mort politique dans -a la louche- 95% des cas.


Ça explique que des députés n'aiment pas qu'on publie leur votes publics, quand ils ne sont pas à 100% en accord avec celui-ci. Ou qu'ils n'ont fait aucun travail de recherche dessus.


On ne vit pas dans une démocratie parlementaire. Ceux qui disent : oh ils n'ont qu'à être courageux, ne pas être des traitres au peuple... Non ça ne marche pas comme ça.

1) Combien de personnes vont mettre en danger leur avenir pro qu'ils ont mis des années à construire? Pour quelque-chose qui n'aura sans doute aucune conséquence pour eux ou leurs proches ?

2) Vu qu'ils ont été investi par un parti pour être élu, c'est qu'ils ont déjà démontré qu'ils étaient fidèles à la hiérarchie du parti, et dans la majorité des cas, ils vont le rester.

3) Les députés, par leurs privilèges divers et leur entre-soi, sont maintenus dans une bulle qui fait que leurs intérêts divergent complètement avec celui du peuple dans son ensemble. Donc ils ne vont pas défendre les intérêts du plus grand nombre. Ce n'est pas un bug mais une feature (caractéristique).


C'est ce système politique pourri et qu'il faut changer. C'est futile et contre-productif ama d'en appeler à la morale des gens, ça n'a jamais fonctionné tant que les règles du système actuel le décourage.

Il ne faudrait pas non plus qu'on demande à nos cher.e.s politiques qu'elles/ils assument leurs votes... 

Et le parallèle entre vote parlementaire et liberté d'expression me fait bien rire. On n'est pas loin de la 'liberté de penser' de Florent Pagny ?

Le plus grave là dedans, c'est quand même ce refus d'assumer son vote, alors que les députés ne votent pas en leur nom propre, mais en notre nom ! Ils ne veulent pas rendre de compte aux citoyens !


On pourrait difficilement souligner mieux que l'assemblée nationale vote des lois contre la volonté du peuple !

Le tweet ridicule de Natalia Pouzyreff...


"et comment le savoir si ce n'est pas signé?"


Ces gens-là font la loi, mais ne la connaissent absolument pas, c'est ridicule !


Les droits d'auteur, c'est un domaine que je connais plutôt bien. Et la loi n'a aucune ambiguïté : Si vous ne savez pas avec certitude, parce que vous en avez eu l'autorisation expresse de l'auteur, que vous avez le droit d'utiliser (publier, modifier ou quoi que ce soit) une oeuvre de l'esprit, alors c'est que vous n'en avez pas le droit. C'est très simple. Limpide, en fait.

On avait dit pas de dérision. :-D

Pour celles et ceux qui n'ont ni twitter, ni fesse bouc, voici le lien qui me permet de les visualiser et même de les télécharger sur un ordinateur ou un téléphone, les fichiers sont assez lourds, comme ces députés, d'ailleurs (merci au blog de Médiapart)

Ils ne devraient pas protester,

1) ces portraits ne sont même pas des caricatures (qui ne sont pas interdites, jurisprudence Charlie)

2) ils sont les représentants du peuple (en principe) et devraient être fiers d'avoir voté une loi aussi utile pour notre sécurité.

3) S'ils se représentent pour un autre mandant, proposons leur de faire campagne avec ces dessins puisqu'ils ont voté, ne me dites pas qu'ils seraient lâches?

https://drive.google.com/drive/folders/1g_hzPpUZUyQBIif39I5tCsJPL4kc15sb

Faut il alors flouter les députés également ?

Ils n'ont pas honte. Ils sont fier. Ils devront être jugés et pas que dans les urnes.

François Cormier-Bouligeon: "les trotskards de Mediapart n’auront pas raison de ma liberté de vote" 

Donc pour ce pauvre type, ceux qui critiquent des mesures dignes de l'extrême droite sont maintenant des trotskistes? Et dans 2-3 ans, ce sera quoi? Une critique de la remise enplace de la peine de mort sera vu comme digne d'un anarchiste? Et sa "liberté de vote"... Mais ce député en carton serait le premier à dire amen si son vote représentait une quelconque menace pour son intégrité physique ou même ne serait-ce que pour ses émoluments. Qu'il arrête de se croire courageux. Ce n'est qu'un veau.

Pouvez-vous éviter de nous renvoyer sur Facebook ou Twitter avec vos liens ? Ce serait sympa d'épargner à vos lecteurs le risque d'avoir à activer Javascript en plus de l'ineptie de ces trucs.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.