155
Commentaires

Grenoble : « Et nous sommes partis ensemble, un week-end dans le Vercors ».

Et Arrêt sur images s’arrêta à Grenoble. Pourquoi Grenoble ? Tandis que toute la machine médiatique avait les yeux rivés sur Hénin-Beaumont, Avignon, Béziers et sur le score du Front National, c’esl le résultat de Grenoble qui nous a frappés, qui place face-à-face une liste EELV-Parti de Gauche, arrivée en tête, et une liste Parti socialiste-Parti Communiste arrivée juste derrière. Un face-à-face inédit entre deux gauches, observé à la loupe par Anne-Sophie Jacques présente toute la semaine sur place, et mis en débat sur notre plateau avec quatre invités : Eric Piolle, tête de la liste arrivée en tête et membre d’Europe Ecologie Les Verts, Elisa Martin, deuxième de liste et membre du Parti de gauche, Jérôme Safar, premier adjoint de la municipalité sortante et tête de liste PS-PC et Monique Vuaillat, adjointe au logement, colistière et ancienne secrétaire générale du Snes (Syndicat national des enseignements de second degré).

Derniers commentaires

Un petit hors-sujet intéressant: L'avocate de Mélenchon, Raquel Garrido, pose la question de l'éligibilité de la Pen, pour le cas où sa condamnation dans l'affaire des faux tracts d'Hénin-Beaumont serait confirmée en appel.
Et hop là! Partenariat Public Privé! Pim Pam Poum! a écouter sur le sujet le là-bas si j'y suis de Daniel Mermet... Merci @si pour cette émission!
Réflexion a posteriori sur l'intitulé :

Il ne me semble pas que grenoble soit située dans le vercors, ni que vendredi soit synonyme de week end, nonobstant les 35 heures.

Quant au "nous", et au "ensemble", je laisse le soin à l'envoyée spéciale dépêchée depuis lundi d'apprécier à sa juste valeur.

Peut être mon inculture livresque, artistique ou politique m'empêche de le voir comme une évocation d'une citation célèbre ?
Tiens, ça fait penser à France Inter et ses tournées en province mais bonne initiative car il est indispensable de sortir du milieu parisien pour comprendre ce qui se passe ailleurs. @si a eu le nez creux de choisir Grenoble puisque les verts, après Montreuil gèrent une ville de plus de 100.000 habitants. Pour le reste on sent que Daniel et Anne-sophie rament un peu pour comprendre le contexte local, c'est la rançon du journaliste parisien en province. On perçoit un PS peu different de ce qu'il est au plan national. Un parti de gestion finalemement peu éloigné de ce que ferait une municipalité de droite. Collomb a Lyon en est l'llustration parfaite avec profusion de PPP pour les grands travaux et vision distanciée du social.
Bonjour
Je ne suis pas du genre à m'enthousiasmer mais Monsieur Eric Piolle ...

J'ai lu que JL Mélenchon veut faire de Grenoble un labo ou une vitrine pour un renouveau à gauche, j'ai comme l'impression qu'il aura vite un train de retard

Ministre des élections perdues, M. Valls a été nommé premier ministre. C'est la prime à l'incompétence.
F. Hollande il n'a pas pensé à Eric Piolle?
Prendre le sujet du débat local de fond entre 2 courants de la gauche est un véritable bol d'air au milieu des torrents de publireportage de la "bonne presse" sur le FN.
En choisissant ce point de vue subjectif sur les élections municipales vous pointez on ne peut mieux les errances de la sphère médiatique. Votre conduite du débat a permis, au passage, que les candidats montrent leurs idées dans le respect de l'autre et sans petites phrases assassines dépolitisantes. Là encore, ça fait plaisir pour qui souhaite l'élévation du débat public.

Toutefois, je formulerais et soumets au débat quelques remarques qui pourraient être utiles à l'avenir si @si se remet à traiter de ce genre de sujet.

Pour commencer, je pense qu'il aurait fallu laisser les 2 listes exposées leur démarche globale afin de cadrer au préalable leurs intentions politiques. Nous aurions pu obtenir la grille de lecture des 2 propositions en débat.

Ensuite, je pense que vous auriez du faire le lien entre le local et le national. Certes, vous avez beaucoup ramené les candidat-e-s à une réalité importante : ceux qui vous écoutent ne sont majoritairement pas grenoblois. Vous auriez du aller plus loin. En effet, les grands partis et la grande majorité de la sphère médiatique ont insisté pour faire de cette élection une somme de débats localo-localistes sans idéologie. Or, il s'avère que les grandes oppositions s'appuyaient sur des divergences profondes qui dépassent largement le cadre municipal : municipalisation de la production énergétique (eau, électricité comme bien commun), conditionnement des aides aux entreprises (en plein "pacte de responsabilité"), politique du logement social (compte-tenu du grand nombre de mal logés...), ... Je suis même convaincu qu'il y avait encore de la matière notamment sur le mode de fonctionnement démocratique.

Enfin, mais là je sèche d'exemples concrets, peut-être aurait-il fallu trouver un différent dans la manière de communiquer des 2 listes. Après toi, @si s'occupe de média. ;) J'ai entendu cela lorsque la co-listière de Safar évoquait l'utilisation du terme "citoyenne" dans l'intitulé de la liste Piolle. Rien que sur ce point, il y avait matière à débat.

En tout cas, à la relecture de mon propos, je constate que votre émission a permis d'aborder des sujets majeurs et profondément politique. Un véritable bol d'air disais-je. Je le confirme !!!

Merci
la sequence "piege-a-con" terminé, on va enfin pouvoir passer a autre chose....
On a oublié de préciser un truc, et @si aurait pu le faire : Médiapart fait une émission live gratuite en ce moment. J'ai commencé avec beaucoup de grincements de dents, mais là c'est plutôt très bon. Et c'est là que j'ai eu l'info
Cette fois c'est fait et confirmé : basculement du ps-pc vers le eelv-pg
YEEEES !!!

La liste Piolle a gagné !!! :-)))
nous habitons tous une commune et nous sommes tous partie prenante des thémes suivants:
logement
eau
électricité
transport
et j'aurais aimé qu'une table ronde + générique c.a.d. avec des intervenants de communes différentes
et des partis ou des visions différents ( la droite n'était pas présente dans la table ronde);
remarque:
pour le logement, l'eau, l'environnement etc "la métropolisation" des grandes villes va changer la donne ( à voir dans une prochaine
émission )
le logement:
pourquoi le prix du m2 est élevé à Grenoble ?
je ne suis pas comme Monique Vuaillat pour l'accession à la proprité de logements sociaux;
je ne suis pas pour les projets ficelés dans les ZAC qu'on jette en pature aux citoyen(ne)s
j'habite la commune d'Issy les moulineaux où les ZAC se multiplient et où se construisent des ghettos où les
gens sont entassés car, parait-il, on manque de logements alors que le nombre d'emplois dépassent le nombre
d'actifs dans cette commune d'Issy; où, dans une nouvelle ZAC des centaines de logements sociaux sont détruits au nom
de la rénovation et de la densification et où l'on ne sait pas quelle sera l'augmentation NETTE de logements soacaux dans
cette nouelle ZAC ... (en fait, il semblerait que les municipalités toucheraient sous la table des pepettes par logement)
l'eau:
je suis pour la municipalisation de l'eau, en tous les cas pour l'eau, bien public; cela ne devrait même pas faire l'ombre d'un
doute; en France on s'est fait manger la laine sur le dos la dessus; certainement que beaucoup de citoyens seraient OK
pour payer des investissements pour contrôler "leur" eau en le faisant bien public !
le PS fait 1 compromis état/ privé à Grenoble: dommage;
l'électricité et le chauffage:
avant l'EDF était une boîte publique, elle a été privatisée avec l'accord des français et on voit ce que cela donne:
des prix incontrôlable; l'électricité devrait être aussi bien public !
le chauffage pareil;
l'idée c'est que les citoyens se responsabilisent et contrôlent leur environnement;
or maintenant avec les privatisations, ils paient pour des actionnaires !
incroyable, pourtant être responsable et contrôler son environnement devrait quand même être mieux , non ?
pourquoi les citoyen(ne)s se laissent-ils enfumés si facilement contre leur intérêt ?
Le PC contre le Front de Mélenchon.... amusant de clarté !!
Inaudible.
Merci pour cette émission ,

Grenoble est en effet, quoiqu'en dise les uns et les autres, un espoir pour la gauche écolo de voir une ville importante administrée selon un programme qui place et l'écologie et le social comme matrices.
Les échanges ont bien montrés en quoi les courants divergent, et pourquoi la fusion n'a pas eu lieu. Le parti socialiste accompagne le libéralisme et n'a pas de vision économique différente.
Pour ma part, j'aimerais qu'il y ait plus de regards portés vers Grenoble de la part des médias nationaux.

C N
J'ai bien aimé le débat municipal. C'était sympathique.
M'ont tous l'air d'assez bonne volonté. C'est rafraîchissant.
y a un "vite dit"..chais pas si c'est le mot..
et l agression de Piole hier soir ça n'interresse toujours personne???
Ma fille habite Grenoble mais cependant je n'ai trouvé aucun intérêt à cette émission. Je pensais avoir une émission sur l'absence de commentaires des médias nationaux sur le résultat de cette élection et donc sur l'ostracisation du Front de Gauche On aurait pu ainsi mettre en exergue les mensonges liés à l'éxagération faite autour des résultats du FN. J'aurais aimé entendre une comparaison objective chiffrée entre les résultas des listes autonomes FG/EELV/PC et celles du FN. Trés décevant, je viens de me réabonner j'espère retrouver l'ASI que j'aime...
Cette émission m'a beaucoup intéressé, au contraire de ceux qui l'ont trouvé trop technocratique. J'ai trouvé que s'appuyer sur des problèmes précis justement permet de mieux comprendre ce qui différencie la position des uns et des autres. C'était un bon débat où chacun, au lieu de se lancer des invectives, exposait clairement son point de vue.
Ce qui m'a absolument scandalisé, c'est d'apprendre de la bouche d'Eric Piolle qu'on pouvait donner des subventions publiques à une entreprise privée qui ne les demandait même pas mais qui, bien sûr, les prenait quand même sans en avoir besoin!
Les 2 camps sont sérieux. Alors, si j'habitais Grenoble, quel camp choisirais-je?
D'abord j'aurais aimé savoir, et l'émission n'en parle pas, ce qui les a empêché de s'entendre pour le 2° tour. Probablement la lutte des places au lieu de la lutte des classes, comme dit le NPA.
Mon choix, je le crains, serait plus partisan que vraiment intelligent.
1- J'ai choisi de soutenir le pg et je trouve que les écolos avaient, pour les présidentielles, un aussi beau programme que lui. Ils auraient dû s'allier à ce moment là, mais certains avaient envie de devenir ministre!
2-Je rejette totalement la politique nationale du ps.
3-J'ai toujours entendu dire du mal du ppp que soutient le candidat ps bien que je n'aie pas entendu l'autre camp s'exprimer là-dessus.
4-Et puis il y a le fameux "plan de performance"! Quel cynisme!
5-Je suis pour les régies publiques.

Bon, maintenant, vous savez tout et vous pouvez aller me dénoncer aux autorités!
Pas trop compris le pourquoi ni l’intérêt de cette émission... Effectivement sur TV Grenoble ça aurait eut un sens, mais ici ?
Pas mal, mais Monique que je connaissais que de nom est un peu beaucoup langue-de-bois pas- de-contradiction pénible...et le candidat pS un peu aussi super cool challenge perf... mais bon que c'est quand meme du débat instructif !
Après avoir réussi à réunir un plateau de cette qualité, essayez, même si cela vous est difficile, de laisser le temps à chacun de développer ses arguments.
Nous sommes capables (je le crois) de comprendre en quoi ils divergent, de voir qu'en réalité il y aurait pu avoir des terrains d'entente et qu' il n'y avait peut-être pas de quoi présenter deux listes concurrentes avec le risque que cela fait courir à Grenoble.
Une précision, je ne suis pas grenoblois.
C'est super inutile au débat mais...eric piolle ressemble vachement à guy birenbaum non ?
Une leçon d'animation pour DS qui s'est fait recadrer régulièrement !!
Sinon une question soulevée : est-ce qu'en abaissant le prix de l'énergie payée par le consommateur : (mise en régie de l'eau, gaz, électricité) on augmente son utilisation au point de contribuer à réduire les ressources et à polluer la planête ? (et inversement est-ce qu'en privatisant ces énergies, on contribue à réduire la consommation à sauver la planête ?) Autrement le capitalisme est-il l'allier de l'écologie ?
L'histoire tourne mal !


http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/29/municipales-2014-grenoble-agression-eric-piolle_n_5054106.html?1396086101

PG
Bonjour
Allez, encore une bonne petite baffe au FdG et au PG de la part d'@si :
Les articles traitant de l'élection municipale de Grenoble sont classés dans le dossier "Nouvelle Donne". Un classement à la Valls !!!!
J'avais développé des remarques qui auraient pu vous interesser sur ce qui nouveau pour moi et sur ce qui ne l'est pas, mais un clic malencontreux a tout supprimé...

N'étant pas un foudre en matière de frappe (sur le clavier), je reviens sur le forum en allant droit à ma conclusion :
- émission qui n'apporte rien de fondamental de plus que les billets du reporter délicieusement "candide" ;
- débat inintéressant car il ne peut pas dépasser une certaine "surface" vu le temps imparti,
- positionnement "pédagogique" pour le capitaine à contre-courant des habitudes de certaines "bêtes" politiques.

Pourquoi ne pas faire en complément des reportages préalables une émission d'interviews séparés et approfondis avec montage pour l'émission... sans plateau pour une fois, ni femmes mises "à l'écart" malgré leur connaissance des dossiers, ni langue de bois ni fleurés mouchetés qui sont finalement stériles ?????
Le même Daniel, à Élisa Martin (acte 3, 14mn50) "J'ai toujours pas compris"
On va simplifier pour toi, Daniel: Élisa Martin propose de s'attaquer d'abord à la vacance, c'est à dire de répertorier les logements vides, et même les immeubles de bureaux inoccupés. Et aussi de travailler plus intensément avec les propriétaires sur le conventionnement des loyers.
Hé, mais, on nous avait caché que DS lui aussi, s'est fait tacler sévèrement par la colistière de Safar (acte 3, 9mn) qui lui avait déjà fait observer précédemment qu'elle n'avait pas abusé de la parole:
"Les gens sont intelligents" (tiens, elle a de l'estime pour nous, elle!)
"Vous me laissez parler?"
"Mais deux secondes!"
"Mais c'est insupportable!"

Variante par rapport à l'épisode précédent, Daniel n'a pas eu droit, bien sûr, au coup d'oeil définitif d'Anne Sophie pour le rappeler à l'ordre.
Une bien bonne émission, de part et d'autres - et ce n'est pas peu de le dire compte tenu de ma subjectivité.
Merci pour cette émission, même si je ne m'attarderai pas sur les sempiternelles coupures intempestives de Daniel qui coupe non seulement les invités en plein raisonnement (des deux côtés, là aussi), mais aussi Anne-Sophie à un moment donné.
J'aurais bien aimé, par ailleurs, l'entendre répondre sur l'accusation furtive de parti pris de la part de Safar. Peut-être dans une future chronique ?
Émission trop courte, donc bonne. Dommage qu'il ait fallu rendre les studios aussi rapidement.
En attendant la prochaine.
En rappelant aussi l'agression subie par Piolle comme le rappelle pierre-olivier garcia un peu plus haut, une sacrée tentative d'intimidation s'il en est et qui démontre surtout qu'il est dans le juste, et jugé suffisamment dangereux pour lui envoyer des hommes de main.
Acte 3, 2mn57 "je vous demanderais d'être assez neutre" et vlan...

Anne Sophie, vous n'êtes tout simplement pas assez sournoise. Commencez par prendre une posture de journaliste importantE: "Exusez-moi, plan de performance, nos auditeurs ne connaissent probablement ce nouveau vocable, pouvez-vous nous l'expliquer?" Vous le laissez bien expliquer, puis vous prenez un air ingénu: "Quelle est la différence, autre que de vocabulaire, avec "Plan social?" Et vous glissez dans la foulée, toujours innocemment, ce terme bien oublié de "plan de licenciement" autrement appelé "charette" par ceux qui sont invités (amicalement) à y grimper. Vous êtes alors autorisée à faire remarquer que c'est, quand même, des emplois en moins que les jeunes n'auront pas.
Et vlan!
Ce qui serait vraiment amusant, c'est que la liste de Piolle gagne et que les socialos essuient la débâcle retentissante qui s'annonce.

Bon, le fait que Grenoble ait eu un énorme pic de pollution récemment n'est pas étranger au succès du premier tour.

Si on doit attendre de grandes catastrophes écologiques pour que les écolos aient quelque crédit, (et alors que Fukushima n'a pas fait changer d'un iota le point de vue français sur le nucléaire), on sera tous morts avant, mais cela fait son chemin....

Intéressant pour la gauche de la gauche de suivre leur stratégie. Voir si elle va payer...
comment peut-on avoir envie de choisir entre un bureaucrate spécialiste de la finance et un manager doré sur tranche?
L'émission était intéressante car elle montrait que EELV est un parti tout aussi bourgeois que le PS ; et le parti de gauche n'est que la gauche de la bourgeoisie. Les travailleurs ne sont pour eux que de la matière à administrer.
Je suis plus que sceptique sur la pertinence du plan de l'émission que DS a choisi. Piolle le fait d’ailleurs remarquer : "c'est vous qui choisissez les sujets".
On se retrouve à changer de sujet quand le précédent n'est pas encore terminé. Ça laisse le champs libre à la langue de bois et aux non-réponses.
Un débat de campagne électorale comme les autres.

Anne Sophie, chte kiffe trop!!!
apparemment la campagne a continué de façon bien particulière hier soir... Eric Piolle s'est fait frappé dans la rue...
ce sont les 2 femmes:m vuaillat et e martin qui sont les plus intéressantes.m vuaillat pour la franchise de son bilan en matière de logement,et e martin pour sa clarté dialectique.les 2 têtes de liste ont avant tout le phrasé arbitral des décideurs:le "style du pouvoir".
mettre un vert à la mairie d'une grande ville, subissant des pics de polution importants, c'est logique.son bilan à la fin de sa mandature,servira surement de laboratoire...
Honnêtement, si on ne m'avait pas dit en début d'émission que Safar était du PS je ne l'aurai pas deviné...

Ah mince je confond encore PS et gauche, j'arrive pas à m'habituer.
Et le plus drôle est de voir les cocos alliés à cet UMP multicartes
Cette liste EELV-PG grenobloise sent bon l'humain. Eric Piolle et Elisa Martin donnent envie d'être grenoblois.
Bon débat d'@si et belle démonstration qu'un média peut être autre chose qu'une machine à abrutir.
Dommage que le front de gauche parisien, avec les cocos, ne soient pas aller camper un week-end avec les verts, en forêt de Fontainebleau: ils auraient tout plier la capitale...

Bonne idée pour lutter contre les zacs déjà mal prêtes qui prennent du retard : la co-construction.

Sympathique émission !
J'apprécie assez ce "concept local".
J'ai trouvé les débats compréhensibles.
Merci !
pouvez vous m'expliquez les raisons de l'absence d'un candidat communiste (présent sur la (ou les ) liste de gauche) parmi les invitées pour ce débat ?
"Pour anticiper les remarques de certains d’entre vous, je l’admets volontiers: pour une fois, dans cette émission, nous ne parlerons pas de medias. Mais plutôt, de ce dont ils ne parlent pas. Ou pas assez. Et qui peut donner des raisons d’espérer."........................
Effectivement daniel vous etes a mon avis hors sujet et ce n'est pas la premiere fois
Si animer un debat politique avant election vous passionne, vous pouvez rejoindre des tas de television qui font la meme chose .
Ou encore inventer un autre site payant pour ce genre ...
Mais a mon avis il faudrait etre plus original .

Pourtant il y aurait tant a dire et reflechir sur comment les medias interviennent dans les debats politiques .
Par exemple l'analyse du travail de Fogiel au milieu des 2 combattantes parisiennes ...
Ou encore ce, que vous avez noté dans un article : pourquoi l'election des élus corrompus quand les francais affirment " Tous pourris"....

..... Non franchement ce debat était aussi ennuyeux que le decor du plateau

Et ca ne me donne vraiment aucune raison d'esperer......

Bonne nuit
"Safar m’a remise à ma place en me demandant justement de rester à ma place d’enquêtrice."
Et DS aussi. Dommage de gâcher cet élan du cri du cœur (ou ce cri de l'élan du cœur?), j'étais curieux de connaître votre réponse !

"Ah l’impartialité ! Je sais, on se doit d’être sur les faits sans prendre position."
non non
" Le reportage terminé, j’avoue : j’ai lutté toute la semaine pour ne pas me laisser séduire par l’équipe des Verts et du Parti de Gauche."
Ca s'est pas vu du tout ;-)

" Et je ne peux m’empêcher de penser que cette alliance improbable…"
Pourquoi improbable ? Pareil pour DS, avec son mariage de la carpe et du lapin. Rouge et vert sont incompatibles ??? Je ne comprends pas ça.

"… donne un sacré coup de vieux aux concurrents-adversaires, dans leurs costumes de notables. J’avoue que dans ma bulle grenobloise j’ai pris un bol d’air frais. En toute partialité."
Et nous avec !
les debats locaux sont souvent tres chiant, mais en plus, quand on est pas du coin...
Woaow ca c'est du débat!!!
Je serais curieux de savoir ce que disent les communistes dans tout ça.
(s'ils disent quelque chose)
insupportable Daniel Schneiderman qui coupe la parole sans arrêt...
que c'est pénible !
Safar illustre bien les compromitions du P(S) : le coup du plan de "performance", en est une très bonne illustration.
Piolle démonte habilement le concept en parlant de novlang libérale. Je le trouve plutôt bon ce Piolle. Il renouvelle un peu la politique au moins au niveau du style, faudra voire la suite...

Bonne émission.
Quel ennui cette émission!. Je vais la regarder jusqu'au bout et bien dormir...
Aucun souffle, technocratie des deux côtés, arrogance. Pffff.
Bon, pas envie d'aller habiter à Grenoble.
Je ne sais pas du tout pour qui je voterais si j'habitais Grenoble.
J'abjure les abonnés grenoblois : par pitié, ne votez pas à droite après cette émission!
Même si la gauche française, à Grenoble comme ailleurs, est assez consternante.
Salut,

J'entame juste l'émission et une chose me saute aux yeux. Trois "camps", chacun représenté par deux individus, soit 6 personnes en plateau. Les trois hommes sont les chefs, les trois femmes les supplétives. Ce sont évidemment les hommes qui prennent la parole en premier dans chaque camp.

...

C'est beau la parité! ;)
Il faut absolument que Slobodan reste faire un stage à Télé Grenoble pour vous fabriquer la même table!
"Appeler plan de performance un plan qui va déboucher sur des suppressions d’emplois, je trouve ça abject, et je ne m’y ferai jamais. Et puis on avait déjà le plan de sauvegarde des emplois. Qui sauvegarde les emplois des uns mais pas ceux des autres"

Madame Anne-Sophie, vous êtes bien trop engagée pour avoir sur le monde tel qu'il est un regard tel qu'il devrait être
Madame Anne-Sophie, vous êtes bien trop naive pour comprendre ce qu'est la vie réelle des entrepreneurs qui entreprennent.
Madame Anne-Sophie, vous êtes bien trop normale pour survivre dans ce monde de brutes;

Madame Anne-Sophie, vous êtes bien trop indispensable.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.