115
Commentaires

Gratuité pour le climat ?

Commentaires préférés des abonnés

"rendre gratuits les articles  de presse sur le changement climatique"


Y compris ceux qui nous expliquent que c'est même pas vrai, qui nous proposent des solutions de verdissement bidon, ou qui nous font la pub des SUV hybrides? 


Je préfère m(...)

La pétition est mal formulée: il s'agit d'un accès libre et non gratuit. Wikipédia est libre et sans publicité, Reporterre aussi, le MediaTV aussi. C'est un autre modèle économique dont il s'agit, basé sur l'engagement volontaire des lecteu(...)

Approuvé 10 fois

un lieu commun qui me fout en pelote. moi, et tous les bénévoles de tout poil qui se dépensent, gratuitement, pour le bien commun. Ce "ne vaut rien" m'évoque tout à fait le "ne sont rien" de Macron. 


mais il me semble que ce n'est pas tout à fait(...)

Derniers commentaires

"Sur ce site, nous avons adopté un autre système, dont nos abonnés s'emparent chaque semaine, en votant pour deux contenus, qu'ils souhaitent voir portés à la connaissance de tous. "

peut être baisser à 1 par semaine mais mettre systématiquement en accès libre les articles sur l'écologie ?

bah alors ?  vous vous dégonflez déjà au premier effort qui vous est suggéré pour essayer  de résoudre un problème qui vous tient  apparemment a cœur ? pourquoi ne pas passer en accès libre tout ce qui touche a l'urgence climatique ? 

je vous trouve bien frileux pour quelqu'un qui affirme avoir métabolisé.


vous illustrez le problème actuel, pour dénoncer y a du monde , pour mettre la main a la patte  y a moins de monde. 

Si vraiment on est dans l'urgence et que chaque action compte , pourquoi refuser celle ci , ca ne me semble pas déraisonnable deslors que ca ne met pas en peril le journal (soyons réalistes le petit manque a gagner me changera pas grand chose , fort a parier meme que l'initiative solidifiera votre "fan base").


Cela n’enlève rien a votre initiative personnelle et a votre très bon bouquin sur ADP qui d'ailleurs  pourrait être un peu moins cher voir gratuit après quelques mois (ou deslors qu'il paye vos 3 mois de travail) pour toucher le plus grand nombre. 



ASI soumet au vote des lecteurs ses articles et videos et met en libre accès celui choisi par ses abonnés. C'est une idée géniale ! Ces articles sont ils de moins bonne qualité que les autres ? Grâce à leur diffusion, ne vous rapportent-ils pas de nouveaux abonnés ? Ne font-ils pas rayonner votre projets au-delà du cercle fermé de vos fidèles abonnés ?


Pourquoi ne pas essayer d'en mettre plus en libre accès pour voir si cela affecte vos finances ? Cela diminuerait ou augmenterait le nombre d'abonnés ? Pourquoi ne pas tenter l'expérience ? Pourquoi ne pas être un laboratoire économique de l'information ?

Luc Bronner. "Le débat est si difficile, troublant, déstabilisant, [...]. Jusqu’où la remise en question du système économique ira-t-elle ? Jusqu’où le système démocratique lui-même sera-t-il remis en cause ? Jusqu’à réclamer des régimes plus autoritaires au nom de la survie de l’humanité ?[...]  Et devront-elles abandonner en grande partie le rêve de la voiture, de la maison individuelle et du voyage?" 


Attention, le mec est pas loin de découvrir Murray Bookchin...

JE NE SUIS PAS UN PRODUIT, JE SUIS UN HOMME LIBRE mais peut-être pas libéré !


"Ce qui est gratuit ne vaut rien"

ou 

"Ce qui est gratuit ne vaurien" 

ou

"Ce qui est gratuit ne veau rien" 


Mais tout dépend du "produit / labeur" et de la GRCPVC.


A N.Y-C, hiver 1979, d'accortes jeunes femmes distribuaient des paquets de cigarettes. Un par personne.

Elles étaient placées à chaque Block le long de la 5Th Av., de Grand Central au Guggenheim.

J'ai effectué quelques aller-retour* et j'ai récolté assez de clopes pour deux semaines de tabagisme effréné.

Comme les accortes jeunes femmes étaient remplacées ou me reconnaissaient, mon french accent souriant ...

* un aller-retour = 8 km


Puis, j'aimais bien les Spilotinpif distribués sur la côte pendant les vacances d'été.


Bref, je commence radicalement à être fatigué des leçons de bonne conduite !


A GAUCHE TOUTE !



et si on reparlait du revenu universel et de la fin du salariat ?

Il me semble qu'il y a un réflexe très petit bourgeois à réclamer passivement et gratuitement des productions issues d'un travail actif. Si on veut s'engager pour le climat, il y a plein de manières et on a alors sans problème accès à ces infos supposées inaccessibles. Non pas tant par petites magouilles (ça existe bien sûr) mais parce que ce qui est décisif finit toujours par circuler. Donc la solution est de bouger le cul de son canapé, rejoindre des réseaux ou des assos, pas de pétitionner pour que le taf des autres tombe tout cru dans la 1/2 seconde son fil twitter. Faut quand même être un gros bouffon pour perdre du temps a faire une telle pétition de ouin-ouin plutôt qu'à le consacrer à agir. 

Je signais sans me poser tant de questions... mais les questions posées sur ASI sont pertinentes ! 


il s'agit de sortir du discours pathétique sur fond de "La guerre de Troie n'aura pas lieu".. .et de multiplier par ...10 000? 1 000 000 ? les contenus utiles. 


en résumant beaucoup, la pétition propose ceci :

"C’est pourquoi nous demandons que l’ensemble des articles liés de près ou de loin à la question environnementale soient en accès libre, qu’ils soient gratuits. Il est essentiel que les barrières à l’information tombent pour permettre un élargissement de la mobilisation citoyenne. L'information sur l’urgence écologique concerne notre avenir commun. Elle est donc un bien commun, une ressource dont nous pouvons tous partager les fruits à des fins de mobilisation collective. "


Je suis d'accord.

Ne s'agit-il pas, au fond, d'instaurer un différentiel entre ce qui inonde le temps et l'espace médiatiques - beaucoup de bla bla, même sur la question du climat- , et ce qui permet vraiment la réflexion de chacun, la prise de décision, la prise de conscience de ce qui est en cours d'expérimentation, de ce qui pourrait être changé...? bref il s'agit de consacrer à la transition écologique l'essentiel de "l'information" afin de construire un consensus vers un débouché politique. 


Nous sommes sûrs que cela n'est pas arrivé, depuis 30 ans, et quasi sûrs que cela ne va pas arriver avec le système médiatique actuel. 

Quand on patauge dans les mêmes impasses, il faut changer de point de vue, faire un virage de la pensée à 180° ( Voir l'Ecole de Palo Alto...) Comment pourrait-on inverser la proposition de cette pétition ?

Pour rendre plus "attractifs" les contenus utiles à la transition écologique... on pourrait peut-être réfléchir au moyen de rendre payants (beaucoup plus cher que les abonnements actuels, la redevance, et la PUB)  tous les autres contenus ?  


Plutôt que de taxer l'essence, taxons l'écoute des âneries  qui entretiennent l'illusion d'une solution dans le "rien faire", encouragent l'apathie...

ça ne devrait pas être plus difficile que de trier les contenus pornographiques.......mais...nous manquons de lois anti-âneries : le monde médiatique fait ce qu'il veut, sans avoir à rendre de comptes, pourquoi alors se soucierait-il d'un "bien commun" , si cela ne lui coûte rien de l'ignorer ? et tant que cela le fait vivre.

Bonjour à  ASI, 

Je viens de visiter le site d'ASI en mode non abonné pour voir à quoi un visiteur lambda à droit :  les contenus gratuits ne semblent pas se détacher des payants, peut-être les mettre en avant permettrait au badaud de mieux évaluer le site. 

Juste une piste.  

"Jusqu’où la remise en question du système économique ira-t-elle ? Jusqu’où le système démocratique lui-même sera-t-il remis en cause ? Jusqu’à réclamer des régimes plus autoritaires au nom de la survie de l’humanité ?"


Décidément, ils ne changent pas, au Monde: le changement du système économique est mis sur le même plan que la renonciation au système démocratique.


Mon sentiment est pourtant que les réflexes autoritaires, antidémocratiques sont du côté de ceux qui voudraient que le système économique ne change pas. Mais cela est impensable au Monde, pour qui capitalisme libéral = démocratie.


Il suffit d'ailleurs de lire les paragraphes situés juste avant et juste après celui que cite Daniel, pour se convaincre que cette équation se trouve encore et toujours maintenue chez Luc Bronner et Cie: 

Juste avant: "Là où les enfants de 1968 avaient à se battre pour leurs libertés individuelles quelle chance ! , les générations qui suivent, cinquante ans plus tard, vont sans doute devoir se battre avec la perspective d'une restriction des libertés individuelles face aux menaces du réchauffement climatique."

Juste après: "La liste des questions est infinie mais toutes ramènent à une problématique extraordinairement délicate, que nous préférons éviter : il va nous falloir apprendre à considérer autrement le champ des libertés, en premier lieu de la liberté de consommer".


Et si la démocratie était autre chose que la liberté individuelle? Ni identique, ni opposée, juste autre chose... Allez, encore un effort de remise en question, Luc Bronner!

Vous pourriez ajouter chaque semaine avec les deux articles gratuits un article sur l'urgence climatique gratuit, et cela passerait très bien. En plus d'offrir une bonne pub sur la qualité de vos articles en plus. :p

D'abord en ce qui concerne l'environnement comme la retraite ou la lutte des Gilets Jaunes, il y a un moyen gratuit (en apparence) et toujours disponible (sauf catastrophe environnementale de Rouen)

un moyen imparable

qui rend inutile les articles de presse

qui ne compte pas son temps

ni notre argent (puisqu'au bout du compte nous finançons sa campagne perpétuelle)

qui a réponse à tout

et des longues réponses

sur tous les problèmes

posez lui une question simple, il vous répondra simplement pendant des heures

et sa parole est écologique puisqu'il est tout en une seule personne (socialiste, libéral, extrême droite, ...)


La gratuité avec MACRON


Participez au débat sur l'environnement en l'écoutant s'ébattre

"rendre gratuits les articles  de presse sur le changement climatique"


Y compris ceux qui nous expliquent que c'est même pas vrai, qui nous proposent des solutions de verdissement bidon, ou qui nous font la pub des SUV hybrides? 


Je préfère m'en tenir à ma première façon: payer un abonnement quand c'est vraiment utile, faire un don régulier, comme pour Reporterre ou Basta, voter pour "accès gratuit", passer le lien d'un article particulièrement intéressant. Et faire, sans excès, profiter mon entourage de ce que j'apprends ainsi.


C'est comme pour les info bidons: laissez moi trier moi même!

euh... désolé d'être à côté de l'essentiel (mais j'approuve sans réserves DS pour ce coup), qu'est-ce qu'un PAYWALL ? si quelqu'un.e pouvait me renseigner... merci !

" Si on payait mieux les bénévoles, ça donnerait peut-être plus envie, à plus de gens, de travailler gratuitement ".

La pétition est mal formulée: il s'agit d'un accès libre et non gratuit. Wikipédia est libre et sans publicité, Reporterre aussi, le MediaTV aussi. C'est un autre modèle économique dont il s'agit, basé sur l'engagement volontaire des lecteurs et non sur la contrainte par le paywall ou sur la gratuité par le financement publicitaire.


A quand une émission sur le sujet ?



Je ne pense pas vraiment que ce soit intelligent de paniquer à ce point. La réalité et les effets du réchauffement climatique d’origine humaine sont connus depuis plusieurs dizaines d’années. Dans les cours que j’ai eu au milieu des années 1990, tout ce que nous entendons aujourd’hui était déjà connu. On le sait simplement aujourd’hui avec plus de certitude et de précision. Ça c’est le volet scientifique.


Quant aux conséquences, elles sont plus difficiles à évaluer. La réaction de la société humaine à un changement climatique, ce n’est pas une science exacte. Donc, on ne sait pas très bien comment nos sociétés vont réagir. Depuis Yves Cochet jusqu’aux plus optimistes, il y a beaucoup d’opinions. Décréter que « l'espèce [humaine] tout entière est menacée » c’est se positionner dans le camp Cochet.


Dès lors, il me semble aberrant de penser à des solutions et donc forcément à des régimes autoritaires pour résoudre ce problème. De l’instant où ce pouvoir sera octroyé, il sera détourné.


Il faut se rappeler que l’humanité est passée par des crises très dures et que le recours aux solutions autoritaires en est plutôt la cause que le remède. L’état du monde à la fin de la première guerre mondiale (en enchainant avec la grippe espagnole au passage) et à la fin de la seconde guerre mondiale n’était quand même pas très glorieux. L’humanité s’en est relevée.


Le danger est là, réel et grave et c’est bien pour ça qu’il ne faut pas commencer à courir comme une poule sans tête. Il faut plutôt consacrer son énergie aux solutions utiles et qui rassemblent plutôt qu’à celles qui divisent et réaffirmer sa foi dans l’être humain qui a pour bonne habitude de trouver des solutions aux problèmes qui lui sont posés.

On peut très bien faire du gratuit avec un bouton pour faire un don libre à coté.


La gratuité n'enlève pas la valeur des choses et ne fait pas de vous le produit. Il existe des modèles différents, et d'autres à inventer.

Entièrement d'accord : l'information "gratuite", ça ressemble fort à de la propagande.

"C’est pourquoi nous demandons que l’ensemble des articles liés de près ou de loin à la question environnementale soient en accès libre, qu’ils soient gratuits."


hum. Est-ce qu'il y a aujourd'hui un seul article qui ne soit pas lié de près ou de loin à la question environnementale ???

J'ai un principe qui va dans le sens de l'édito de DS : CE QUI EST GRATUIT NE VAUT RIEN !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.