Gratuité pour le climat ?
chronique

Gratuité pour le climat ?

Tiens, nous voici, sur les réseaux sociaux, interpellés par une pétition déposée sur Change.org: il faudrait rendre gratuits les articles  de presse sur le changement climatique. La pétition est lancée par Gaël Giraud, jésuite et économiste (nous le recevions voici quelques années pour un débat sur la fiscalité, avec Thomas Piketty). L'idée est à première vue séduisante : à péril exceptionnel, réponses exceptionnelles, hors normes. Citoyens, gouvernants, patrons, actionnaires, mais aussi journalistes, devraient apprendre à penser, à agir comme s'ils étaient "jetés hors de toutes les séries", comme disait quelqu'un à propos d'autre chose.  

A situation sans précédent, réponses sans précédent : c'est aussi l'idée qu'explorait la semaine dernière, dans un édito passé un peu inaperçu, et à l'abri de la forme interrogative, le directeur de la rédaction du Monde, Luc Bronner. "Le débat est si difficile, troublant, déstabilisant, dans une salle de conférence de rédaction d’un journal comme autour d’une table familiale. Jusqu’où la remise en question du système économique ira-t-elle ? Jusqu’où le système démocratique lui-même sera-t-il remis en cause ? Jusqu’à réclamer des régimes plus autoritaires au nom de la survie de l’humanité ? Les générations qui nous suivront pourront-elles faire des enfants, autant d’enfants qu’elles le souhaitent, comme nous l’avons fait ? Et devront-elles abandonner en grande partie le rêve de la voiture, de la maison individuelle et du voyage?"

La presse, donc, au premier rang. Alors qu'aujourd'hui l'espèce tout entière est menacée, vous vous retranchez derrière vos paywalls, vos modèles économiques d'apothicaires ? Inacceptable ! En ce qui nous concerne, ici, à Arrêt sur images, nous qui nous torturons jour et nuit sur les modes de narration les plus efficaces pour dire l'urgence climatique, le sujet est...interpellant. Mais plus largement, la proposition se heurte toujours au même obstacle : si le travail des journalistes doit être gratuit, qui financera les medias qui produiront ces enquêtes et ces vidéos ? La pub ? La pub pour les SUV ? La pub pour le dernier smartphone, à acheter d'urgence pour remplacer celui, obsolète, de l'an dernier ? Je manque peut-être d'imagination, mais je reste prisonnier de l'antique rappel : si c'est gratuit, c'est vous le produit.

Sur ce site, nous avons adopté un autre système, dont nos abonnés s'emparent chaque semaine, en votant pour deux contenus, qu'ils souhaitent voir portés à la connaissance de tous. Sans parler des contenus que la rédaction elle-même souhaite laisser en accès libre. Rien qu'aujourd'hui sont en accès libre, par exemple, cette enquête récente sur l'incendie de la station d'épuration d'Achères escamoté par les 20 Heures en juillet dernier, cette émission avec Cyril Dion et Hervé Kempf sur la convention "tirée au sort" pour le climat, cette chronique d'Emmanuelle Walter sur le vrai rôle des arbres, et un nombre appréciable de chroniques du matinaute sur le sujet. Dont celle-ci ! A chacun.e de faire le reste du travail, et de les faire connaître dans tout l'écosystème...

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.