78
Commentaires

Glyphosate : combat militant entre Envoyé Spécial et des journalistes

Une avalanche de tweets échangés en quelques jours (et pour beaucoup retirés ensuite), contre une émission de télévision affirmant a posteriori qu'elle ne souhaitait pas trancher de la cancérogénéité du glyphosate. La bataille de mauvaise foi, déclenchée après une émission d'Envoyé Spécial, n'aura pas éclairé le débat.

Commentaires préférés des abonnés

L'article résume les échanges de tweets entre journalistes, Waleckx d'un côté (on pourrait citer Stephane Foucart également même s'il n'est pas impliqué dans le documentaire) et les Woessner/Ducros de l'autre. Cependant, pour avoir suivi cette polémi(...)

Approuvé 13 fois

Je pense que c'est plus une réaction face au parti pris anti-scientifique de l'émission. 


Le problème, c'est que certains sont persuadés a priori de la nocivité du glyphosate et ne veulent pas entendre la science quand celle-ci conclut à l'absenc(...)

L'utilisation du glyphosate en agriculture n'est pas utile aux agriculteurs, ni aux consommateurs. Entre le champagne pour certains et l'eau sans glyphosate pour tous, Macron et l'EU ont choisi contre tous! Honte à eux! Le capitalisme nous écrasera j(...)

Derniers commentaires

Je me souviens que lors de mes études de sciences naturelles, dans son amphithéâtre, notre professeur de biochimie affirmait que le glyphosate était un produit "sans risque" pour la santé humaine, une véritable substance magique.

Mieux encore, une fois appliqué, il se décomposait rapidement et disparaissait totalement de l'environnement.


Ce professeur avait par ailleurs ajouté que s'il buvait un verre de glyphosate, il n'y aurait alors aucun risque pour sa santé. Les étudiants naïfs que nous étions l'avions alors mis au défi d'en faire la démonstration devant nous. Demande qui n'eût pas de suite.

C'était en 1996...

De là à dire qu'un lobbying était déjà à l’œuvre, il n'y a qu'un pas.

Outre le sujet "Le glyphosate nous cache la forêt des autres poisons" on aurait pu évoquer celui-ci: "Monsanto rédige les brouillons de "nos" lois" et Monsanto bricole les conclusions de "ses" experts. Rappelons quand même que, concernant le Round Up, il a clairement été condamné pour publicité mensongère. 


Enfin, le sujet principal: un produit qui ferait du mal à toute la flore et la faune et ne respecterait que les seuls humains ou même seulement les mammifères... est-ce vraiment l'avenir que nous voulons pour nos enfants?


Genre "Georges le tueur" de Wolinski, tout seul sur sa falaise après avoir tué tout le monde et qui s'emmèèèèèrde.

Un reportage devrait être fait sur la suppression du catalogue officiel de légumes anciens qui se passaient très bien du glyphosate. Les espèces nouvelles étant conçues pour être rapidement productives avec le glyphosate, la mainmise par une firme sur l'alimentation mondiale fait froid dans le dos. 


Le refuge dans l'excuse du trolling est juste minable et pitoyable.


Je pensais sincèrement que, plus que d'autres, votre rédaction respecterai a minima la méthode scientifique. Je me suis visiblement trompée. Car pardon de vous le rappeler, plus qu'un combat pour le Glyphosate, ces journalistes "trolls" comme vous aimez les appeler, se battent avant tout pour la méthode scientifique.


C'est ce genre de comportement qui dégoûtent beaucoup de personne de certains journalistes (et d'un certain journalisme). Cette incapacité à reconnaitre vos erreurs, jamais de remise en cause, appeler au complotisme et a la manipulation en cas de critique.


Hélas pour vous, le niveau de connaissance scientifique chez une grande majorité de journaliste est tout bonnement dramatique : Incapacité à lire une étude, à analyser des statistiques ou même juste de comprendre les grands principes de la méthode scientifique. Plutôt que prendre le temps d'écouter, d'apprendre, et de comprendre, vous préférez vous réfugier dans le complotisme. 


Malheureusement, comme nous tous, beaucoup de vos raisonnement et jugements sont biaisés, il n'y aucun mal a le reconnaitre, c'est même plutôt le signe d'un cerveau en bonne santé. Heureusement, il reste quelque bons journalistes qui, eux, conscient d'être faillible, savent reconnaitre leurs erreurs lorsqu'on leur fait remarquer. Je garderai donc espoir en cette belle profession plus que jamais importante de journaliste, mais  à laquelle vous ne faites vraiment pas honneur dans votre rédaction.


J'ai résilié mon abonnement. 


Adieu Arrêt-sur-images !

C'est hors sujet : mais pouvez-vous corriger la petite coquille (accord du participe passé avec le COD placé devant "comme on dit").

"Le glyphosate a joué, au début, un rôle de lanceur d'alerte. Il est devenu l'arbre qui nous cache la forêt."


Sauf un, tous les commentaires parlent du glyphosate et de lui seul. 


Quand on sait la quantité de substances diverses qui accablent l'eau de nos rivières et nos nappes phréatiques, essentiellement des perturbateurs endocriniens qui modifient le développement sexuel des poissons et des batraciens et peut être celle de nos enfants (pubertés précoces, malformations péniennes), et beaucoup d'antibiotiques qui aggravent le problème crucial de l'antibio-résistance, sans compter les effets cocktail dont on ne sait rien ou pas grand chose, c'est comique de s'empailler sur le seul glyphosate. 


Certains se demandent pourtant pourquoi tant de haine contre cette émission. Pour entretenir la flamme, et la fumée qu'elle produit?

Moi ce qui m'étonne c'est l'empressement de Woessner et Ducros à s'en prendre à tous ceux qui dénoncent le glyphosate et Monsanto. Chacun ses indignations !

Pour commencer je précise que je suis un scientifique.

Deuxièmement je n'ai vu qu'une partie du reportage d'envoyé spécial mais j'avais vu d'autres émissions sur le sujet.

Ce qui importerait avant tout c'est de disposer des potentiels conflits d'interet des études scientifiques citées.

Pour faire partie de ce milieu c'est le principe de base.

Toute étude émanant d'un scientifique ayant été financé par Monsanto ( ou Bayer en plus maintenant) ou tout autre lobby de la chimie est à déclarer nulle et non avenue pour cette affaire.

Ensuite on étudie le reste des travaux.

Je suggère donc aux journalistes de demander ce travail à des scientifiques remplissant la condition première ci dessus.


Mon autre avis de scientifique est que ce travail de désherbage serait mieux effectué pour notre santé et les champs  par les outils mécaniques montrés dans le reportage et pour nos jardins par la main humaine (ce que je fais depuis des dizaines d'années), c'est dur, chiant et long mais bon pour moi et les autres humains sur la planète.

Mais là on touche à la société car il faut plus de temps, plus de personnes et donc au final c'est moins "rentable". 

Quel prix la vie humaine ne serait ce point la question au final?




voila les jouranleux manipulat.eur.rices, le titre de l'article est   '

'Plusieurs substances controversées sont contenues dans le pain, selon « 60 millions de consommateurs » et des la premiere ligne 'La revue précise toutefois que les quantités d’additifs, de résidus de pesticides ou de mycotoxines respectent les limites réglementaires.' 

Donc du putaclic, qui accentue des peurs, notre esperance de vie n'a jamais ete aussi haute en Europe, vous delirez total, dans le monde paysans et dure physiquement,  avant les medicaments, les vaccins, les machines (travailler tue) mouraient a 40 ans, les maladies affaiblissent, les activités physique aussi, et ne reforcent personnes, et les chasseur ceuilleuses,  c'est 70 ans l'esprance de vie, apres le passage de l'enfance, mais en etant tres peu nombreux.ses .. Maintenant on nourit 7,5 millird (qu'on trouve ca bien ou pas, n'est pas le prb), qui vivent vieux, et  les bobos qui ne supportent pas de viellir , en veulent a ce monde qu'ils detruisent par leur conneries .. et leur politique predatrice de menteu.rs.ses

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/01/24/plusieurs-substances-indesirables-sont-contenues-dans-le-pain-selon-60-millions-de-consommateurs_5413764_3244.html

Ce débat autour de cette émission discrédite surtout les journalistes. 


Elle n'apporte aucuns éléments, si ce n'est de la colère. La colère contre quelqu'un qui la contredit (même si parfois elle a inventé des faits). 

Le glyphosate dangereux ou pas, je sais pas, mais il semble que la réponse est complexe. Il semble que cette journaliste, ne peu pas dire je sais pas, c'est compliqué, voilà ce qui est dit. Elle a choisi et elle a raison coûte que coûte c'est comme ça, gare à ceux qui dise autre choses!!!


Du coup, je me pose la question, certains journalistes nous parle de la réalité ou de leurs fantasmes? 


cette phrase pose probleme 'la science a été manipulée et se poser la question de comment sortir du glyphosate.' si envoyé speciale veut juste montrer la manipulation de la science , pourquoi les derniers mots ? ils prouvent que l'emission se voulait a charge sur le produit .. et je me mefis autant maintenant des ecolo, y'a pleins d'info qui sont de la bel intox, y'a pas de polenisation en Chine a cause d=u manque d'abeille , c'est des conneries . celle la on nous l'a bien balencé . donc mefiance . 

d'accord pour que l'on enferme les fichés S , mais monsanto il est gentil , d'ailleurs ces deux dames ne mangent pas bio ... et d'ailleurs en focalisant glyphosate , que tout le monde sait écrire maintenant , on passe sous silence une liste ................... sans fin de produits tout aussi sympathique

quotidien L'Opinion ; Emmanuelle Ducros.

https://www.mediapart.fr/journal/economie/210119/l-opinion-le-journal-des-milliardaires?onglet=full

est-ce complotiste ?

Bonjour @arretsurimages, juste pour vous prévenir d'une coquille non-négligeable dans cet article au demeurant intéressant : jusqu'à preuve du contraire, le Pr Séralini se prénomme Gilles-Eric et non Jean-Marc comme indiqué deux fois dans l'article.


Bonne journée!

Ce que je ne comprends pas, c'est de continuer à considérer que le débat central sur le glyphosate, c'est sa cancérogénéité. Or, si une chose a bien été prouvée, c'est qu'il est génotoxique.


Au hasard :

- les bébés sans bras.

- la proportion de naissances avec malformations génétiques, 3 fois supérieures dans les zones agricoles argentines que dans le reste de l'Argentine.

- la proportion hyper importante d'animaux malformés dans les élevages de porcs nourris au soja transgénique.


Bref, l'étude Séralini n'est pas la seule dans le domaine...

L'utilisation du glyphosate en agriculture n'est pas utile aux agriculteurs, ni aux consommateurs. Entre le champagne pour certains et l'eau sans glyphosate pour tous, Macron et l'EU ont choisi contre tous! Honte à eux! Le capitalisme nous écrasera jusqu'à ce qu'un vent se lève!

Un tel déchainement de haine envers cette émission me surprend... Est-ce les lobbys de Monsanto ne seraient pas derrière tout ça ?  

Finalement, le déclenchement du compteur Geiger quand je pisse est anodin et je ne dois pas en tenir compte

L'urine transporte bien d'autres éléments dont la cancérogénéité n'est pas prouvée

Alors continuons à épancher du glyphosate et à en épancher à notre tour

Le glyphosate a joué, au début, un rôle de lanceur d'alerte. Il est devenu l'arbre qui nous cache la forêt. Il est temps de se pencher sur les broussailles. Inextricables.

"À vous de juger." En ce qui me concerne c'est vite fait. J'ai largement préféré votre émission, je n'ai rien appris du tout dans celle de France 2.

Dommage, mais on ne peut pas toujours être au top !

J'avais en son temps posté ceci :

Un article Allemand dit ceci (je vous mets la traduction du début) :

"Le glyphosate modifie la flore intestinale
Le glyphosate est présent dans de nombreux aliments. Les chercheurs ont maintenant découvert que le glyphosate dans les aliments modifiait la composition de la flore intestinale. Un problème de santé auparavant sous-estimé?
"


L'article résume les échanges de tweets entre journalistes, Waleckx d'un côté (on pourrait citer Stephane Foucart également même s'il n'est pas impliqué dans le documentaire) et les Woessner/Ducros de l'autre. Cependant, pour avoir suivi cette polémique sur Twitter il me semble important de considérer les avis des scientifiques, blogueurs et youtubeurs qui ont pris part à ces échanges avec des avis beaucoup plus étayés il me semble :

- Matadon (https://twitter.com/Matadon_?lang=fr)
- Bunker D (https://twitter.com/Bunker_D_?lang=fr)

- Un monde Riant (https://twitter.com/UnMondeRiant)


Pour ce qui est "Débats" :

-Le débat scientifique sur la dangerosité du glyphosate en France dans les conditions d'agriculture actuel semble clos (C'est pas dangereux)

-Le débats sur son utilisation est plus intéressant ( est-ce que c'est mieux pour l'environnement/ pour le rendement /pour l'agriculteur etc...)


Il est à noter que la réponse sur FranceTVinfo commence par un discrédit de toute personne souhaitant faire la critique du documentaire : "Nous nous y attendions, les "Monsanto papers" révèlent d’ailleurs l'existence par le passé d'un programme baptisé "Let nothing go" ("ne rien laisser passer"), mis en place par la firme agrochimique, et destiné à attaquer les enquêtes journalistiques sérieuses à l’aide de trolls actifs sur les réseaux sociaux. "

Donc pour eux soit on est d'accord, soit on est payé par Monsanto, et à vrai dire il semble que ça ait mis le feu aux poudres...


Bref, si vous souhaitez approfondir le point de vue scientifiques, les comptes twitter cités ci-dessus me semble être un bon point de départ.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.