Glyphosate : combat militant entre Envoyé Spécial et des journalistes
article

Glyphosate : combat militant entre Envoyé Spécial et des journalistes

Réservé à nos abonné.e.s
Une avalanche de tweets échangés en quelques jours (et pour beaucoup retirés ensuite), contre une émission de télévision affirmant a posteriori qu'elle ne souhaitait pas trancher de la cancérogénéité du glyphosate. La bataille de mauvaise foi, déclenchée après une émission d'Envoyé Spécial, n'aura pas éclairé le débat.

La polémique a commencé avant même la diffusion d'Envoyé Spécial. Ce 17 janvier, l'émission de France 2 consacrait presque deux heures au glyphosate. A la clé, plusieurs sujets : un reportage sur deux agriculteurs qui utilisent ou non le glyphosate ; un "glyphotest" effectué sur plusieurs personnalités pour mesurer le taux de glyphosate dans les urines ; un sujet sur les "Monsanto Papers" (dont nous avons largement parlé ici ou ) ; un sujet sur l'interdiction du glyphosate en France ; et enfin un reportage sur l'interdiction de l'herbicide au Sri Lanka. Le glyphosate fait débat. Il est soupçonné, sans que les preuves soient absolues, d'être dangereux pour la santé comme pour l'environnement - notre émission sur la bataille sans merci entr...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.