62
Commentaires

Exil fiscal d'Arthur : malaise à table chez les Lapix-Cohen

Quand l'exil fiscal se glisse dans la promo, comme un grumeau dans la bechamel. Lundi 24 novembre, Frédéric Lopez était l'invité de C à vous (France 5) pour faire la promo de son émission "Rendez-vous en terre inconnue" dont l'animateur Arthur est le dernier invité (diffusion prévue sur France 2 le 2 décembre). Et qui dit Arthur, dit évasion fiscale. Un sujet sur lequel Lopez souhaitait manifestement aussi peu s'étendre que Patrick Cohen ne souhaitait lui poser de questions précises. Retour sur un festival d'esquives.

Derniers commentaires

Lu dans Politis n° 1329 du 27/11/2014.

"La coupe de l'évasion fiscale.
Branle-bas de combat à France Télévisions, le week-end dernier, pour la finale de la Coupe Davis, opposant la France à la Suisse.
Comme l'ensemble de la presse, le groupe public n'a pas lésiné sur les moyens ni les vivats pour encourager ses Bleus à grands coups de cocorico.
Et puis les joueurs suisses, Fédérer et Wawrinka, sont rentrés chez eux, victorieux, en Suisse.
Les Bleus aussi, largement battus, sont rentrés chez eux... en Suisse.
Car cette finale, jouée à Lille, avait la particularité de réunir exclusivement des résidents suisses ! En effet, Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils vivent dans la paisible campagne de Nyon, Richard Gasquet et Gilles Simon demeurent à Neuchâtel et Julien Benetteau à Genève.
En termes d'évasion fiscale, la coupe était pleine. Mais de ça, France Télé n'a dit mot."

Et qui étaient dans la tribune officielle ? Hollande et Aubry...
Pourquoi attaquer Lopez pour avoir inviter Arthur.
Attaquons aussi le service des sport qui retrasmet la coupe Davis, tous les joueurs français paient leur impôts en suisse.
Lapix et Cohen ont le bon rôle combien de gens qui ne paient pas leurs impôts en France ont ils invités.
J'ai échappé à cette émission, comme la plupart, tant ce salon où l'on cause de tout et de rien m'indiffère. Je n'ai pas la détestation facile, mais Arthur, je ne peux pas ; sa tête, sa voix, rien. Je me souviens mal, il y a trop longtemps, Artuhr s'était grave frité, avec je ne sais plus qui ? Dans je ne sais plus quelle émission de radio, sur sa façon de gagner de l'argent, il était super riche déjà ...... En plus d'être moche, con, il mentait déjà comme il respire .... Il avait aussi une émission avec des enfants .... Ecoeurant. Pardon pour mon imprécision, j'aurais du googlouter avant d'écrire.
L'information de l'article, c'est qu'ASI s'occupe aussi de ce sujet là. Pour le reste, rien de nouveau, la "télé" c'est la foire aux milliardaires. 10000 euros par mois pour simplement "chroniquer", alors le moindre journaliste vedette touche combien? et les artistes qu'ils recoivent sur le plateau, les plus payés au monde pour les films qui se vendent le moins...et s'il est là depuis 20 ans, l'animateur possède combien de maisons de production? Quand j'entends tel commentateur qui parle des 300 euros d'impots de plus par an qui grève le budget des français, j'entends son inconscient qui proteste de ce qu'on lui fait dire. 300 euros, c'est même pas dans sa calculette de budget, elle démarre aux milliers d'euros. Bon, c'est la jalousie qui me fait parler et ils ont du talent, puisqu'on les regarde 6 heures par jour en moyenne...Bien payés, personne ne peut les corrompre, c'est déjà çà.
"Je ne pose pas de questions aux gens sur leur vie privée." Venant de l'animateur de "la parenthèse inattendue" c'est plutôt savoureux.
J'ai décidé depuis longtemps de boycotter "Rendez-vous en terre inconnue".

Je regarderai cette émission le jour ou l'invité sera également inconnu.

Tant de gens aux moyens modestes et qui ne peuvent voyager seraient je pense très heureux de bénéficier de ce genre d'aventure...

PatriceNoDRM

P.-S. : Arthur est probablement l'individu le plus détestable du PAF. Comment peut-on avoir l'idée sugrenue de l'inviter à une telle émission ?
Aucunes subventions publiques ne devraient être versées à un exilé fiscal..Un "salaire" a un sportif de l'équipe de France exilé..et ainsi de suite..
Début de l'extrait : Lopez " Dans mon équipe à moi, ils me l'ont caché".
90 secondes plus "tard" Je le savais pas avant, je l'ai appris pendant"

Pour un mec qui fait de la télé, il ne tient pas le mensonge longtemps ...
Le plus drôle, c'est qu'aucun d'eux, dans leurs emplois respectif et au quotidien, ne trouvent l'exil fiscal spécialement choquant, vu les couleuvres gouvernementales qu'ils sont chargés de passer quels que soient les régimes qui se succèdent et leur torpillage des solutions qui pourraient être mises en œuvre très facilement pour remédier à cela.
Le théâtre de guignol évolue, mais ne s'arrête jamais.
Pierre Lescure qui essaie de changer de sujet... Y aurait-il un rapport avec ça : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pierre-lescure-soupconne-de-fraude-fiscale-denonce-une-non-affaire-7771857346 ?
Je n'ai pas compris depuis quand l'exil fiscal d'Arthur est de notoriété publique. Si c'est avant le départ pour le tournage, c'est très gênant pour F. Lopez. Si c'est pendant, on voit bien le problème fric pour la chaîne télé, mais assez mal Paris incapable de joindre Lopez. Faut vraiment qu'on nous prenne pour des demeurés... je signale que ça se voit. Ah tiens, ça me rappelle justement un vague sentiment parfois éprouvé lorsqu'il est question de télé...
Pendant toute la vidéo, y’en a une qui mange tranquillou pépère. Elle a raison, c’est au moins ça qui n’ira pas en Belgique.
Et dire que justement, Lopez avait hésité entre emmener Arthur découvrir le Pérou ou le Luxembourg ! C'est ballot.

Quant à Arthur, à la fin de ses quelques jours avec ces gens "simples et bons", il a hésité entre les faire jouer au jeu des boîtes ("Mince, 0 euro, pas d'bol !") ou simplement en toute simplicité se montrer tel qu'en lui-même, tellement plein de pudeur mais, c'est humain, incapable de retenir une larme voire plusieurs à l'idée de quitter pour toujours ces êtres simples et bons qu'il n'oubliera jamais et auxquels c'est juré il repensera souvent du fond de sa Belgique [s]natale[/s].
Lopez et Arthur sont dans le même panier .Et leurs émissions sont du même tonneau. Pas étonnant qu'ils partent en vacances ensemble. Aucun intérêt.
Vengeons-nous des Belges : faisons une loi pour obliger Arthur à leur montrer son émission et à rapatrier ses gains et donc ses impôts en France.

(Les Belges : pitié, on préfère encore vous refiler Jean-Claude [s]Dusse[/s] Vandamme !)
Lemoine en grande inquisitrice, franchement, c'était pathétique...
Pareil pour Cohen...
On se plait à imaginer leurs questions face à tous les exilés fiscaux qu'ils ont interviewés dans leurs vies télévisuelles précédentes...
"Festival d'esquives"... je vous trouve un peu raide. De Lopez, oui, manifestement. Mais les 3 animateurs font le job, il me semble. Et c'est là d'ailleurs qu'on voit le limite de l'exercice dans ces conditions spécifique de la "mode des chroniqueurs... qui peu à peu sont devenus des co-animateurs : aller plus avant dans la vivacité des questions, c'est ipso facto constituer un tribunal. Lopez est seul, ils sont 4 ! Lapix, Cohen, Lemoine et papy canal... totalement inquisitorial ! Alors ils y vont l'un après l'autre, mais je ne vois pas l'esquive, ni le questionnement mou du genou. Il va aussi loin qu'il peut aller dans la configuration de cette émission... je pense.
Juste un truc : la seule question qui vaille est elle aussi posée d'ailleurs : "On apprend ça pendant le tournage, on annule tout ?" - Réponse, oui, bien sûr il faut tout annuler. TF1 ou M6 n'aurait pas à le faire. France 2, si. Bien sûr. Faire financer les vacances d'Arthur par le service public, c'est à dire par les spectateurs conviés à mater le film de vacances alors même que ledit Arthur a décidé de s'extraire de la communauté nationale sur le plan fiscal... oui, faut annuler et remballer les gaules. Et la question a été posée. Et Lopez a répondu, en creux : "Non, pas question d'arrêter : ça coûte un bras !". Donc, esquive de Lopez, oui. De l'équipe... pas vraiment.

Un détail croustillant : bon, le chef de cette émission c'est Lopez. AUteur du concept, il la produit, il l'anime... le boss, c'est lui. Paris l'aurait "protégé" (quel terme bizarre) en ne lui disant rien pendant le tournage... d'accord. J'en crois rien mais bon, admettons. Seulement un peu plus tard, il récapitule les faits et dit "j'apprends l'affaire PENDANT le tournage"... héhéhé... bah voilàààà...
Pas d'accord avec vous, Arnaud. L'embarras de Patrick Cohen me semble plus frappant -plus surprenant, en tout cas- que les esquives attendues de Lopez. Au point que Lopez retourne même le dispositif, acculant Cohen à préciser ces questions, alors que ce devrait être le contraire...

FL : Donc vous me demandez, à partir du moment où vous j'invite quelqu'un dans une émission, et vous allez faire la même chose j'espère, de lui demander sa feuille d'impôts ?

Pas de réponse.

FL : Non, Patrick pour de vrai, c'est ça qu'on doit faire ? A partir du moment où vous invitez quelqu'un sur un plateau, vous lui demandez sa feuille d'impôts ? C'est ce que j'aurais dû faire ? Mais répondez, on est en direct !

PC : Non non.. je... je... la façon dont vous évitez la question m'amuse, mais...

FL : Mais c'est quoi la question ?

PC : Ah, ne ne faites pas semblant. Ne faites pas semblant...

FL : Mais c'est quoi la question ? Je ne comprends pas. Pour de vrai.

PC : Bon ben écoutez...

Capitulation de Patrick Cohen.
Il ne serait pas claqué, Cohen ? La sieste de 14h n'a pas dû être aussi réparatrice que prévu...
Ça n'excuse rien, mais ça doit être usant de répéter ce genre de questions pour une polémique somme toute insignifiante.
Sans doute Valentin mais daniel a raison là !...mais être payé pour manger voilà un boulot que j'aimerais bien faire quand même et si il y a une petite sieste comprise alors là c'est Byzance ...pour eux pas de grosse polémique mais pour le public ???
Et oui. D'où se soulèvent deux problèmes (éternels) :

1. celui des cumulards médiatiques (Cohen aurait-il tort de refuser C à vous, moyennant un complément de revenu non négligeable), qui ne peuvent pas retravailler sérieusement les fiches de leurs stagiaires, faute de temps et d'énergie.
2. et celui, plus large, d'une absence de fiscalité européenne, qui permet à Arthur de développer une boîte de prod en France, subventionnée directement et indirectement par l'État (CNC et UNEDIC, merci l'intermittence du spectacle), d'être racheté par des fonds néerlandais sans taxation frontalière, et de profiter après coup de l'absence de fiscalité sur le capital en Belgique francophone.

Quant au public, est-il suffisamment critique ? Les audiences de Lopez sont les meilleures de France 2, et celles de Lapix ne cessent d'augmenter.
"Quant au public, est-il suffisamment critique ? Les audiences de Lopez sont les meilleures de France 2, et celles de Lapix ne cessent d'augmenter."

Interessant ce que vous dites là ..mais je me pose la question : comment les téléspectateurs peuvent ils être passionnés à ce point par ces émissions bidons (pour moi !) avec cette fatuité, venalité, futilité (pour moi encore mais mon avis ne compte pas ) qui n'a rien a voir avec la vie des gens du commun ??? Certains donc s'enrichissent avec et c'est tout bénef pour eux Maazel Tov !.

Comme le loft-story et tous ces "shows machins" concepts venus tout droit de la sphère anglo-saxonne le plus souvent ?? Je suis plus dans le coup c'est pas possible autrement...mais en tout cas c'est vraiment du pain et des jeux !
Et oui. D'où l'inutilité, à mon sens, de ce type de débat.

On esquive les questions qui touchent au bien commun et au bon sens démocratique, en provoquant des débats sur l'écume des phénomènes réels.

C'est le même problème qui se pose, à mon sens, lorsqu'on s'échine à interviewer des politiques dans les matinales du matin (d'où mon passage à Culture, qui n'en interviewe qu'une fois par semaine), et lorsqu'on confond actualité et politique (cf. le grand/petit journal, mais aussi la quasi totalité des quotidiens/hebdos papier). C'est pourquoi je n'y touche plus.

Et je vous rassure, les audiences sont importantes, mais au sens publicitaire : en réalité, l'auditorat vieillit (l'abonné moyen à Canal a vieilli de 15 ans depuis 20 ans, il n'y a donc pas de renouvellement des générations), et la consommation des médias traditionnels baisse vraiment (cf. les dernières audiences radio).
Seulement, pour le chiffre d'affaires des médias, c'est encore valable, puisqu'elles concernent les cibles qui conservent un pouvoir d'achat élevé (les vieux, les cadres et les "ménagères de moins de 50 ans", i.e. celles qui achètent pour leurs enfants). Les 15-34 ans n'ont pas à être ciblés, puisqu'ils n'ont plus de sous.
@ daniel schneidermann
"capitulation de patrick cohen"
dans cette même émission face à taddei,il n'avait pas capitulé,il a été ensuite traité petit inquisiteur par p bilger,dans un article,avec un parti pris risible et incohérent...en votre faveur.

le vocabulaire guerrier entre égo journalistique relève de la cour de récréation!
Eh voilà...On nous l'avait bien dit, ils s'en vont...Et ce sont les meilleurs qui partent les premiers.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.