86
Commentaires

et si la Joconde était un Jocond  ?

La nouvelle fut publiée ces jours derniers dans de nombreux supports de presse : la Joconde serait un homme ! Damnaide.

Derniers commentaires

Tiens puisque c'est remonté dans le forum, l'autre jour je me suis aperçue que Desproges y avait pensé http://www.youtube.com/watch?v=utoLkS6wXv0
Si la Joconde était un Jocond ? encore une accroche inintéressante pour évoquer l'homosexualité de Léonard de Vinci ... Ca me rappelle la théorie fumante de Freud sur le milan caché dans le tableau de Ste Anne et la Vierge.

Et si simplement on se laissait porter par la sérénité du tableau que je trouve amplifiée par ce vernis qui a obscurci le tableau et l'a rendu si énigmatique ...

Ca me rappelle une visite au Louvre avec des touristes devant la Vierge aux Rochers : tous ces gens massés devant juste parce que le tableau fait partie de l'intrigue du Da Vinci Code !!!
Et si on regardait non pas avec les yeux mais avec le coeur et qu'on arrêtait de vouloir trouver un sens à tout ? et puis mettre à nu cette femme ou cet homme aux rayons X, ne serait-ce pas comme indécent ...
Bon, ben j'me suis réabonné...

Le passage sur le logiciel néerlandais me fait penser à l'effet Koulechov (trois montages différents avec, à chaque fois, un plan montrant un acteur au visage inexpressif, et le spectateur l'associe au plan précédent). C'est expliqué ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Koulechov.
Bon retour Alain... je me réjouis et je sais n'être pas le seul...

Une petite question : vous écrivez : "Monna Lisa del Giocondo, autrement dit Lisa Gherardini. Et c'est ainsi que l'hypothèse de Vasari se vit confirmée, environ 450 ans après avoir été formulée. Cette « Madame Lisa » – Monna est une contraction de madonna, madame – naquit le 15 juin 1479 à Florence. À l’âge de seize ans, elle y épousa un marchand de soieries nommé Francesco del Giocondo et c’est ainsi qu’on l’appela la Gioconda."

Pourquoi, si l'on savait :
- qu'un des ami de Vinci s'appelait del Giocondo...
- qu'il avait une épouse prénommée Lisa
- qu'elle était surnommée Le Gioconda
- que (même si la preuve n'était pas établie) son ami lui avait (peut-être) commandé un portrait de sa femme Lisa..

... pourquoi a-t-on attendu cinq siècles avant d'avancer comme une hypothèse plus que probable que ce portrait titré "Le Joconde - Mona Lisa" était le portrait de la femme de Monsieur Joconde, Mona (c'est à dire Madame) Lisa quoi....

Je sais pas mais, la découverte de 2008 corrobore une hypothèse qui semblait tellement vraisemblable et évidente au regard des multiples incongruités proférées au fil des siècles ! Non ? Bizarre... comme mystère historique, vous avouerez qu'on a vu plus impénétrable !
Ha ben ! Et il y a quelques temps, on nous assurait qu'elle était enceinte ! Ca semble difficile non ? Pffff... difficile...
ah quel bonheur de retrouver ma chronique de décryptage d'images du samedi matin....
et quelle chronique !
pfffouillouillouillle....perdu les 3 neurones qu'il me restait pffff
à mon avis, pour résoudre, l'enquête il ne nous manque que la vitesse du vent et l'âge du capitaine non ? :)

bon ben si j'ai bien compris on sait aujourd'hui qui était Mona Lisa ? alors on peut dire aux Japonais qu'il est inutile de continuer à la photographier non ? l'enquête est finie c'est ça ?!

en tous les cas je ne sais pas si un autre tableau à été autant scruté, épluché, ausculté, radiographié, scanné, etc... c'est aussi ça la vraie magie de l'art De Vinci : susciter à travers les siècles autant de curiosité, tant sur la forme que sur le fond....et tout ça pour une simple peinturlure.. bigre !
:)

bon retour dans la maison du décryptage d'images m'sieur Korkos, chronique absolutely fabulous, ou fabulosse c'est selon !!
Merci Alain

Commençer son week end avec comme première lecture votre kronike fait du bien , je crois que nous sommes tous ici très heureux de votre retour .
Restons groupés....

Un petit tour quai de Conti ? j'ai quelques invits.
Son sourire n'est que l'expression de sa certitude d'obtenir en avant première un casque à compensation de bruits extérieurs compatible avec son I-Pad synchronisé avec @si qui viens de balancer sa dernière émission sur le Sarkozistan.

Et quand il se tend, le sarko -zi fait marrer les monas dans leur chaumières.
Ben Ouais c'est drôlement chouette comme retour, et si c'était pas Léonard le peintre? et si c'était lui qui prouve que c'était pas un travesti? il est pas net Léonard avec ses peintures flou!

Mais n'oublions pas que la Joconde fit de la politique à une période trouble ou la France tenté de séduire les États Unis d'Amerloques. Comme quoi le mystère de la Joconde vaut bien les diamants de Bokassa...
http://www.charles-de-gaulle.org/pages/l-homme/dossiers-thematiques/1958-1970-la-ve-republique/de-gaulle-et-la-culture/analyses/la-joconde-aux-etats-unis.php

T'chô.
Vision fabuleuse, au petit matin (ce matin, pas tout de suite, mais mon ordi n'a pas voulu envoyer mon message, rrh).

Pas foutu les pieds sur @si depuis 10 jours : au réveil, je jette un oeil aux vite-dits.... et me fait écarquiller les yeux par une page surréaliste de cerveaux complètement démusclés !
Je clique fébrilement sur "Chez Alain"... et, oh ! stupeur... une chronique, toute fraîche de la veille.

et sur le tableau le plus célèbre du monde, et sans doute le plus mal exposé.
c'est pô grave, on le garde quand même, ça fait venir les touristes

wail keum bak !!!!
Très bon comme d'habitude.
Ayest les vidéos sont accessibles, et c'était pas de ma faute !
J'ai dû réveiller Slobodan à11h30, vous vous rendez compte ?
Vous lui devez un panier de croissants (demandez-moi l'adresse en MP).


Pensez à recharger votre page si vous ne voyez toujours rien.
OBLIVION & ALAIN B. : Arg ! je vois les vidéos sous Firefox, mais pas sous Safari. Alors ya un problème et je vais illico en référer à qui de droit.
Gn'arrive pas à lire les vidéos euuuuuhhhh…
GUILLAUME A. : Ça aurait pu être un jeu de mots, en effet, ce n'est qu'une coquille !

TOTORUGO : Quoi ? Je me serais emmêlé les crayons avec toutes ces initiales ? La faute à qui, hein, je vous le demande… :-)

GALANGA : Ah ouiche le S et le L… j'avions point fait le rapprochement. Entre toutes ces craquelures !
Une citation de Zazie à la toute fin, oui, vu que Queneau fait partie de mon accordépanthéon.

BERNARD G. : L'expo Rodin et Freud, oui, j'y fus ! Et j'en garde un assez beau souvenir.
Quant à l'appellation "Vinci" comme les parquignes, je sais bien qu'elle est fausse. Mais d'un autre côté, j'attribue le surnom de "môme Mona" à Lisa Gherardini, ce qui est également assez fantaisiste !
Je n'étais pas au courant, pour la facture acquittée par François Ier. Auriez-vous des infos supplémentaires ?


Et merci aux ceusses qui se satisfont de mon retour.
Tudieu décidément, c'est un retour dans les brancards que tu réalises, Alain !
Bien content de te revoir, tout comme la multitude qui te l'ont déjà dit avant moi.

Un peu déçu, quand même, que dans l'historique tu n'aies pas retrouvé trace de la toile originale de Mona Lisa, avant que la censure de l'époque n'oblige de Vinci à quelques retouches de rigueur.

Sans oublier que tu oublié de préciser que pow wow avait déjà retrouvé depuis belle lurette le sujet original véritable, peint pour la circonstance dans une vraie toile de sequoia, et qui représentait indubitablement ceci.

Nul n'est parfait.
Bravo et merci pour ce retour, Alain !

Permettez-moi cette familiarité de vous appeler par votre prénom : pour vous avoir lu tant de fois avec délectation et pour vous avoir aperçu à une exposition du Musée Rodin (si je ne me trompe, l'exposition "La passion à l’œuvre, Rodin et Freud collectionneurs" en février 2009), je m'y crois autorisé. Et puis n'appelle-t-on pas notre héros du jour "Léonard" ? (Une conservatrice en chef du département de Peintures nous rappelait récemment qu'il ne faut pas dire "Vinci" car ce n'est que sa ville d'origine, mais bien Léonard ou Leonardo comme les Italiens, les Anglais et les États-Uniens, si l'on ne le nomme pas par son patronyme complet Léonard de Vinci ou Leonardo di ser Piero da Vinci)

Cette même Conservatrice en chef nous informait également que le musée du Louvre a étudié la facture, récemment retrouvée, d'achat, en 1518, du tableau, par François Ier, qui identifie exactement le modèle comme étant Lisa Gherardini.

Mais l'essentiel, comme notre guide Conservatrice nous l'a recommandé, est de tout oublier (ce qui est très difficile) histoire, énigmes et chef d'oeuvre, pour regarder, en prenant tout le temps nécessaire, la peinture comme si nous la voyions pour la première fois. Ce que je fis, récemment, deux fois dans la journée, pour le plus grand plaisir des yeux. Conseil : vers midi en semaine ou en nocturne, mercredi et vendredi, vers 21h.

Enfin, une analyse très intéressante ("à la loupe") sur le site du Louvre :

http://www.louvre.fr/llv/dossiers/detail_oal.jsp?CONTENT%3C%3Ecnt_id=10134198673229908&CURRENT_LLV_OAL%3C%3Ecnt_id=10134198673229908&FOLDER%3C%3Efolder_id=1408474395181066
Et, sur le même site, une photo HD, et sans le cadre:
http://musee.louvre.fr/zoom/index.html (C'est l'oeuvre N°9 sur 19)
Ahhh ça fait du bien par où les yeux regardent.

Welcome back, sir Korkos.

(Et tant que la Joconde, ou le Jocond, n'est pas un Cojón... ça me va. La dernière fois que je l'ai vue, le Louvre était sur le point de fermer, et j'ai pu miraculeusement m'en approcher, les attroupements habituels ayant disparu. Je lui ai fait un salut en coup de vent, son petit sourire produit toujours son petit effet apaisant.)
George Isarlo a publié autrefois dans le supplément "arts" du journal "Combat" une remarquable étude sur cet aspect de "la Joconde" (26 mai 1952). Il est revenu sur la question (et sur plusieurs autres) dans "Les indépendants dans la peinture ancienne" (La Bibliothèque des Arts, 1956). Et un grand nombre d'extravagances iconographiques suscitées par Mona Lisa ont été savamment répertoriées dans le numéro spécial que lui consacra la revue "Bizarre" (publiée par Jean-Jacques Pauvert).
K.
C'est moi ou bien Smeralda Brandini et (encore plus) Maddalena Doni étaient vraiment super suuuuper moches ? (car en plus les peintres avaient toujours l'habitude d'embellir, vu que c'est quand même la madame ou le monsieur de la madame qui paye...)

--------------
Pour les vidéos, moi j'ai "Publication en cours", zévous ?

--------------
Magic Korkos a écrit: selon Silvano Vincenti ou Vinceti, « le modèle de la Joconde était Salai, Gian Giacomo Caprotti de son vrai nom. Ce jeune assistant de Léonard de Vinci aurait également été son amant. » On nous dit également que ses lettres initiales seraient dissimulées dans les yeux de l'ex-Mona : un L dans l'oeil droit et un S dans l'oeil gauche (on se demande, au passage, de quel nom le S est l’initiale, mais passons).

Ben non, je ne me demande pas : S comme Salai (et L comme Léonardo, sans Caprio, SVP). Faut lire ce que vous écrivez m'sieu Korkos !

--------------
Magic Korkos a écrit: Tonton, on prend le métro ?

Oui, ma petite Zazie, on prend le tromé.

--------------
Ben moi je sais qui est la Joconde : c'est l'arrière-arrière-arrière-etc.-arrière grand-mère d'un certain Alain Korkos. (ben ouais, vous avez vu comment m'sieu Korkos il insiste sur le fait que la madame est enceinte ?). Le secret est transmis dans la famille depuis des siècles. Et c'est pour cela qu'il est si calé en peintulures.

Eééééhhhh ouaip.
La Joconde et la Vierge à l’Enfant

La Joconde, ayant posé tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Lorsque la crise du marché de l’art fut venue.
Pas la moindre séance de pose
Aux Beaux-Arts ou même des photos.
Elle alla crier famine
Chez la Vierge à l’Enfant sa voisine.
La priant de lui prêter
Quelque pain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’Out, foi de modèle,
Intérêt et principal.
La Vierge à l’enfant n’est pas prêteuse.
C’est là son moindre défaut.
- que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Je posais, ne vous déplaise.
- Vous posiez ?
J’en suis fort aise.
Et bien, peignez maintenant.


Joconde jusqu'à 100 : 99 (+1) points de vue sur Mona Lisa Hervé Le Tellier (Auteur), Philippe Meyer (Préface)
Bravo Alain et merci !

On ne pouvait rêver meilleur retour, ni plus pertinent...

L'hypothèse de l'homme (ce serait alors un jocrisse) vient-elle des facéties de Marcel Duchamp en 1905 ?

Ou de notre ami Dali, bien connu sous le nom d'Avida Dollars ?

Mystère et boule de gomme !
Merci merci !

PS : Ce n'est pas C2MRF, mais C2RMF, non ?
Ça va, on s'est bien reposé pendant ces 4 ou 5 mois ? ;)
Sinon je veux pas dire mais moi j'ai tout de suite compris que ça pouvait pas être son assistant à Léonard, c'est franchement pas ressemblant.
"Catégotiques" ? Avec votre manie de torturer l'orthographe et les tournures, on ne sait plus quand c'est de la coquille ou du calembour !
Merci pour ce retour au goût de mistral gagnant, M.K. C'est drôlement sympa toutes ces nanas hyper maquillées (quoi c'est de la peinture pas du maquillage ? c'est quoi la différence en fait ?). Et puis toutes très souriantes avec ça. Super !

Bon dimanche à tous, heureux de la reviendure du Maître de peinture.


:-)
Belle chronique!
Bon retour sur @si !

Merci pour ces chroniques (passées, futures,...), je rêve toujours de vous voir les présenter en vidéo ;) Mais n'en demandons pas trop, votre absence fut douloureuse !

Vous le voyez, le chiffre 72 inscrit sous la dernière arche à droite ?


Farpaitement. Mon caramade André, lui, il le voit pas. Mais c'est parce qu'il fait aucun effort. Et pis il a commencé l'apéro après nous.
Qu'est-ce qu'y a d'autre à boire, M'sieur Korkos ? Euh, j'veux dire à Voir.
Je suis content de vous revoir Alain.

Merci pour cet article fort intéressant.

Mais je dois avouer que j'aurais beaucoup apprécié que cette Joconde ait été un garçon :D
On se lève tous pour le sourire de signor K.


" et si la Joconde était un Jocond ? " : ça s'appelle aussi un marronnier ,pour lémédias , ça permet de ne pas parler de ces &é"'(-è%$ de citoyens qui veulent récupèrer leur démocratie non mais

... avec Alain Korkos qui nous transforme cela en chronique jubilatoire .
Chapeau bas , monsieur .
C'est chouette de vous relire enfin. J'ai le sourire en lisant vos chronique!
Contente de vous re-lire !
Bonjour M. Korkos,

Vous nous revenez avec vos belles images histoire de muscler un peu plus notre imaginaire et je vous en remercie.

C’est l’illustrateur que je préfère en vous.
Merci pour cette chronique, mon samedi matin commence bien! Bon d'accord c'est plus le matin, et alors?

C'est le café @SI qui vous a fait revenir mon cher Alain? :)
Ahhhhhhhhhh ! Enfin !
Glop glop !
Alain sourit-il en ce samedi matin ?

Je laisse le soin à pow wow d'alimenter les thèses sur cette épineuse question.

;) yG
Ouf Maître K est reviendu pour du vrai, et avec une chouette kro, comme d'hab.
Le samedi matin va de nouveau servir à me culturifier :-)
Rebonjour, M. Korkos, vous nous avez manqué !

Dans la liste des théories sur la Joconde, je crois me souvenir qu'il y a quelques années de cela, un chercheur (canadien ? ou peut-être une ?) avait expliqué que le sourire de la Joconde cachait en fait un buste vu de dos, et en tirait une théorie (dont tout ce qu'il me souvient est que je l'avais trouvé plutôt fumeuse, enfin, sfumato). Je crois même qu'il y en avait eu une expo.
Et comment que ça se fait que son Saint Jean-Baptiste il a la même tête que sa Joconde, hein? Tu trouves ça normal toi?
Quelle belle toile, quand même…
Bonjour monsieur Krokros, vous êtes nouveau ici?

Alors là vous avez la machine à café, là vous avez les toilettes nan j'vous montre, ici c'est le bureau du patron, interdit de s'affaler dans son fauteuil en cuir de journaliste hein c'est un trophée, on touche pas ses cigares non plus hein, c'est pour ses stagiaires les cigares, bon ben au travail, hop hop hop hop hop !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.