25
Commentaires

Et Donna Strickland entra dans Wikipedia

Commentaires préférés des abonnés

" Il y a davantage de femmes que d'hommes sur terre. En revanche, il y a davantage de cons que de connes "( F.Ddard )

Comme souvent, face à ces questions de représentation des femmes, je trouve la rhétorique bizarre. La seule manière valable d'argumenter une injustice et de prouver un biais, est justement de mettre de côté la féminité du personnage - de montrer que (...)

Pour la discussion sur la présence de Donna Strickland dans wikipedia, voir la page de discussion de la wiki anglaise.


Sinon, cette histoire montre que lorsque le verdict du Nobel tombe,  les journalistes se précipitent dur wikipedia pour faire l(...)

Derniers commentaires

Je viens de contribuer à l'article Donna Strickland en codant correctement 10 puissance -15 seconde et 10 puissance 15 watts ... un travail d'homme !

tiens a chaque femme qui finie par etre connue, mais  a qui les medias, le patriarcat a dénié la reconnaissance , les zintellos s emeuvent , tout en continuant a mepriser les femmes, par leur etonnement deja, comme si le medias collaboratif masculin wikipedia (combien de femmes ont le temps de collaborer a cette experience ? ), pouvaient etre different de la societe dans laquelle il a ete creer. Les femmes intelligentes, surtout en sciences, font honte aux males, ils ne supportent pas   d etre plus con qu une femmes, assez affligeant, y a autant de genie feminins que masculins, imaginez leur peine de ne pas etre reconnues.. Quand on voit comment les scientifiques males font les paons , on peut quand meme comprendre que qq soie notre niveau d intelligence et notre genre , tout les humains doivent etre reconnue et pour leur inventivite pas pour leur corps, sinon ils s étiolent, alors au lieu de vous prendre pour des Jupiter les mecs, regardez autours de vous et dénoncez les  injustices, et agissez en laissant vos places aux femmes, a wikipedia se sont des mecs qui participent, les femmes elles travaillent, créent et élèvent la prochaines generation sans aide, mais avec bcp d abnégation et de denie .

Il est vrai que après 85 Donna Strickland n'a pas fait de contribution scientifique majeur après 85, elle semble avoir privilégié les tâches administratives/politiques à la seule recherche académique. Elle a notament été présidente de l'optical society, plus ancienne societé savante dans le domaine de l'optique et ayant 20000 membre. Et oh surprise! tout ses anciens présidents ont une fiche wiki!
De plus, Gérard mourou n'a pas non plus eut de contributions scientifique de même importance que la technique CPA (je vous l'accorde c'est pas facile non plus). Si il a contribué au domaine de la diffraction d'electron ultrarapide et de la filamentation ce sont des domaines de bien moindre importances que les laser de haute intensité (à vrai dire ce sont des applications des laser de haute intensité). Et lui aussi s'est impliqué dans les tâches administratives/politiques à la fin des années 90 notament avec les projets eli et apollon. 

Il est donc anormal qu'il ait recu autant de prix et non Strickland. Je précise que les prix qu'il a recu sont pour le developpement de la technique CPA.
Enfin pour ceux qui diront qu'il a dirigé les recherches et donc que Strickland n'a été que l'exécutante je tiens à préciser que l'idée d'étirer les impulsions avant de les recomprimer à été inventé dans les années 50 pour les ondes radio et que l'étireur d'impulsion laser avait été inventé un an avant par un autre groupe. Donc conceptuellement il suffisait de combiner les deux et la difficulté résidait principalement dans l'implémentation.

Donc non seulement elle a mérité son prix et aurait dû en avoir auparavant, mais le monde aurait aussi mérité la connaitre avant.

Hélas, Wikipedia ne peut pas refléter une société qui serait plus équilibrée qu'elle ne l'est en réalité


Par exemple, on aura beaucoup de mal à trouver une bonne proportion de Présidents de la République Française femmes dans Wikipedia. On ne peut pas pour autant jeter la pierre à Wiki.

Cette statistique distingue-t-elle selon la date de naissance des mis sous notice ?


Il y a d'une part la question de la répartition des rôles sociaux au long de l'histoire qui ont eu pour effet de différencier l'accès à la notoriété selon le critère homme-femme ; la persistance ou pas de cette disparité, tout au long de la disparition progressive du statut juridique de la femme la plaçant sous tutelle, conduit à mon sens à affiner les statistiques selon la date de naissance des mis sous notice entre les nés avant 1900, nés après 1900 mais avant 1950, nés avant 1970, nés avant 1980, nés avant 1990 par exemple.  


Et il y a d'autre part la question de l’invisibilisation des femmes qui, nonobstant les obstacles, ont accompli des actes dont on peut objectivement considérer qu'ils auraient conduit leur auteur à la notoriété s'ils n'avaient été des femmes.


La chronique de l'historienne titrée d'@si s'est arrêtée à trois me semble-t-il.


On peut alors ouvrir un autre volet : la répartition homme-femme est-elle similaire que la notoriété ait été acquise pour des œuvres de l'esprit ou acquise pour des actions concrètes et dans cette dernière catégorie quelle est la proportion des mis sous notice connus pour des faits de guerre ou de la criminalité.  


Et même, on pourrait se demander qui est chargé de collecter les données pour en permettre un traitement automatisé.


Difficile je trouve de conclure à un biais des wikipédiens en particulier, wikipedia me semble ici un symptôme plus qu'autre chose.


Wikipedia est surtout un reflet de la presse qui accorde ou pas de la notoriété aux gens, et de l'intérêt du public wikipédien pour leur œuvre. Tout article devant se baser sur des sources médiatiques, il y en a rarement pour lesquels elles sont rares, et aussi globalement peu sur des personnalités dont les travaux/la vie ne passionnent pas (ce qui est un facteur très aléatoire, et je ne pense pas trop basé sur le sexe).


Après il y a parfois des mystères, il est par exemple assez facile de trouver des personnes ayant eu droit à bien plus de mentions médiatiques mais n'ayant pas de page que d'autres qui en ont. Mais ce n'est pas nécessairement des femmes, ça semble plus liés aux sources et à la persistance de cette notoriété, et à avoir été ou nom dans l'ombre de quelqu'un pour des chercheurs (ce qui par contre peut être un phénomène de société pour les chercheuses, apparaissant souvent comme "sous l'aîle" ou simples continuatrices d'un prédécesseur homme, dans des branches scientifiques jadis en quasi totalité masculines). 


Pour la discussion sur la présence de Donna Strickland dans wikipedia, voir la page de discussion de la wiki anglaise.


Sinon, cette histoire montre que lorsque le verdict du Nobel tombe,  les journalistes se précipitent dur wikipedia pour faire leurs papiers qui serviront de ensuite de source à wikipedia. Il y a là un processus circulaire qui pose évidemment problème, mais qui serait bien pire si les sources internet étaient autorisées; Mais que Daniel se rassure, ces sources internet sont abondamment utilisées - hélas . Bon nombre de wikipédiens considèrent qu'il est déloyal de sourcer avec un livre, car la source n'est pas vérifiable, le livre étant un objet inconnu de la plupart des geeks.


Bon nombre d'universitaires ne laissent pas au hasard de la notoriété le soin de créer une notice wikipédia. Ils font comme Mathilde Larrère, ils se la créent eux-même. il est bien possible - mais à vérifier - que les hommes soient plus nombreux à le faire.

Comme souvent, face à ces questions de représentation des femmes, je trouve la rhétorique bizarre. La seule manière valable d'argumenter une injustice et de prouver un biais, est justement de mettre de côté la féminité du personnage - de montrer que l'absence est illogique sur d'autres plans. En l’occurrence, ici, il faudrait se demander si un universitaire non professeur, et n'ayant pas eu d'article de presse, devrait avoir sa place sur wikipedia. Et il me semble que la réponse est non. Ça me semble être un mauvais procès fait à l'encyclopédie, surtout de la part de la presse qui ignorait tout de cette dame avant qu'elle reçoive son prix.

C'est la même chose pour les festivals : la seule manières de démontrer que Cannes est un maillon du problème, et pas son symptôme, c'est de lister les films qui auraient le niveau de la sélection officielle du plus grand festival du cinéma du monde. Et d'ensuite exclure toutes les raisons qui pourraient expliquer leur absence, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une raison, aveugle et implicite, c'est-à-dire le sexe de sa réalisatrice. Certes, c'est subjectif (comment jauger le niveau d'un film - on pourrait s'appuyer sur l'accueil critique, sans doute), mais toute autre démarche me semble compliquée, au sens où elle part du principe que la présence de ces femmes va de soi.

Pour les sciences, je n'irais pas trop vite supposer un biais chez Wikipedia. Car malheureusement, à la louche ça doit correspondre assez bien à la proportion de femmes chercheuses. P. ex. on apprend au détour d'un scandale provoqué par un orateur sexiste qu'il y en a 20% au CERN.

"pour forcer le mammouth Wikipedia à crever le plafond des quelque 18% de femmes qui ont droit à une notice (contre 82% d'hommes)."


Non, non et non. Pas plus 18% des femmes que 82% des hommes n'ont de notice.

Par contre, on pourrait dire que 18% des notices biographiques sont consacrées à des femmes, contre 82% à des hommes.

Sinon, on peut aussi dire que 50% des hommes sont humains. Et vous Daniel?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

" Il y a davantage de femmes que d'hommes sur terre. En revanche, il y a davantage de cons que de connes "( F.Ddard )

une belle lapalissade !

ce genre de phrase est aussi bete que son contraire, ca donne encore une rupture d etre entre les humains. Si les femmes sont moins connes, c est qu on a  plus d experience adulte, meme si le capitalisme nous infantilise, il ne nous tiens pas la mains,  d ou notre plus grande comprehension de la societe, des mecanismes de pouvoir, on y est soumise tout le temps. Notre experience moins assistees que celles des males, nous fait grandir, mais l invisibilisation et le manque de reconnaisance de nos qualités, et creativites,  autres que sexuelle, rendent les femmes vielles aigries, le manque de solidarite entre femme , nous rendent seule. Si les mecs etaient assujetit aux meme contrainte que nous, la revolution serait la , on seraient plus nombreuse.x a subir trop de ciolence, de manque, pour le moment ce sont les f mmes et les enfts les plus pauvres l vivement que les males y sois qu ils ouvrent les yeux, comment soigner nos enfants sans hopitaux public, comment les former avc une ecole pour les enfants de profs et de bourgeois ? ca les mecs s en fichent eux leur responsabilite , faire les paons .

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.