120
Commentaires

Effondrement : "il y a une volonté d'abrutir la population"

Un gouvernement élu par le peuple, tirant sa légitimité de son élection par le peuple, pour rechercher l'intérêt général, relié au peuple par des corps intermédiaires puissants, que ce soient les syndicats ou les médias. Ce modèle de la démocratie idéale s'effrite de partout. Des Etats-Unis à l'Italie, en passant par la France, de plus en plus de dirigeants par exemple cherchent leur légitimité dans un rapport direct avec le peuple, par-dessus la tête de ces fameux corps intermédiaires. Et simultanément apparaissent de nouvelles formes de démocratie. Assiste-t-on à l'effondrement ou à la régénération de notre démocratie ? Questions que nous posons à Isabelle Attard, ancienne députée du Calvados ; Loïc Blondiaux, politologue ; et Sandra Laugier, co-autrice d' "Antidémocratie" (2007, La Découverte)

Commentaires préférés des abonnés

Petites précisions sur des points évoqués dans l'émission:
- La baisse du QI n'est pas à proprement parler un phénomène scientifique avéré. S'il y a bien une étude qui va dans ce sens, ses conclusions sont très contestées. On observe effectivement une(...)

Les débats sur les politiques qui abrutissent les gens c'est pas très fin, et ça reflète un peu le niveau de l'émission, qui reste approximative. C'est quand même DS qui rappellera le rôle du PC dans le développement de l'égalité après guerre, et pas(...)

Approuvé 7 fois

Je voudrais juste rectifier une chose : 

J'ai vécu dans la circonscription d'Isabelle Attard et je peux vous dire qu'il n'y a rien de surprenant à ce qu'elle n'ait pas été pas réélue étant donné les habitudes de votes des gens de la région. En 20(...)

Derniers commentaires

Avant de parler de "faits scientifiques avérés", il faudrait aller un peu plus loin qu'une bande annonce de reportage. J'avais vu cette affaire et j'étais allée voir un peu sur quoi cela reposait. C'est tout sauf avéré et en fait extrêmement peu solide. De toutes façons parler de baisse moyenne du QI, c'est un peu absurde. par définition, le QI moyen est toujours à 100 puisque qu'il est rééchelonné régulièrement que la base 100 représente... la moyenne! Et, à ma connaissance, l'utilisation d'un test obsolète mène encore aujorud'hui à une surévaluation du QI ce qui implique que les compétences moyennes mesurées par le QI auraient plutôt tendance à encore augmenter. Mais je ne suis pas spécialiste, il faudrait vérifier auprès de sources solides.

Jacques Toubon défend des éléments juridiques inclus dans la Constitution et du bloc de constitutionnalité. Ces éléments juridiques sont hiérarchiquement supérieurs à l'Assemblée Nationale parce qu'ils sont mis en place par une assemblée qui est elle-même supérieure à Jacques Toubon et au Conseil Constitutionnel : le Parlement réuni en congrès pour modifier la Constitution ou le référendum constitutionnel. Jacques Toubon ne transgresse ainsi par l'organisation juridique du pouvoir et donc s'oppose en parole à un représentant de l'Assemblée Nationale parce que Jacque Toubon défend les droits fondamentaux qui ont été mis en place par une autorité hiérarchiquement supérieure à l'Assemblée Nationale : la procédure de modification constitutionnelle.

J'avoue ne pas avoir tout lu, pas le temps. ce qui m'horripile de plus en plus: la "musique" dans les grandes et moyennes surfaces; je me suis mise à brailler à l'accueil la même chose que ce que j'étais obligée de subir; du coup ils ont un peu baissé le son et choisi autre chose; quand on dit à l'accueil qu'il est pénible de devoir subir ces bruits informes que certains appellent musique, il vous est répondu que vous êtes la seule à vous plaindre. Je sais, les employés n'y sont pour rien. Et ils ont à  subir ce vacarme toute la journée, toute l'année.


Sans doute des histoires de fric derrière cette "ambiance" sonore.

Pour ceux qui ne l'ont pas vu/lu, je ne saurai trop recommander Requiem for The American Dream de N.Chomsky qui rejoint beaucoup des thématiques abordées ici.


Le documentaire qui en a été tiré : https://www.youtube.com/watch?v=kpTnYwv-qIE 

l'abrutissement du peuple , personne n'a besoin de faire ça , le peuple le fait très bien tout seul . Par exemple en ce moment le gouvernement est en train d'appauvrir une bonne partie de la population et le fameux peuple ira comme un seul homme vers sa servitude volontaire en contractant des crédits a tout va pour la télé dernier modèle ....

Serait-ce possible d'incorporer captain fact histoire de fact checker en groupe et facilement ?


https://captainfact.io/videos

Le pdg d'air France sur les syndicaliste et le travail des mineurs : https://www.youtube.com/watch?v=X8l6hXCnuyk

Le test du QI, "scientifique" ? Je me marre !


J'ai passé ce test en 1966, à 11 ans pour mon orientation scolaire.


Je me souviens particulièrement d'une question

"Une personne décède à la maison, qui appelez-vous ?"

a) Le curé

b) Le docteur

c) Les pompes funèbres


Epatant, non ? Bon, j'ai répondu b) Le docteur. 

De toutes les façons, le curé était exclu par sa propre religion ;-))

Mais en 1966, choisir le docteur, c'était faire preuve intelligence ou pas ?


Bref, je me suis retrouvé avec "l’Élite" en Classique (Latin-Math, Latin-Sciences)

Cela me correspondait comme un coup de poing dans la gueule ...


QI : Très "scientifique" et prouvé of course !



J'ai trouvé cette émission particulièrement passionnante. Et je partage l'avis d'Isabelle Attard sur le pouvoir des consommateurs, pouvoir dont ils n'ont pas suffisamment consciences, hélas. Merci

Le fait d'être plus con qu'avant entraine une mauvaise lecture des tests de QI.

Et en réalité nous serions moins cons que l'on en a l'air.

Merci pour cette émission et pour cette série passionnantes. Le choix d'intervenants qui n'ont pas toujours la parole ailleurs est aussi à souligner. C'est bien souvent trop court, on aimerait vraiment que ça se poursuive un peu plus. 

Sur le pdg d'air France de l'époque Alexandre de Juniac et le travail des enfants voir l'extrait vidéo sur france info : https://www.francetvinfo.fr/france/travail-des-enfants-35-heures-droit-de-greve-l-intervention-cash-du-pdg-d-air-france_852497.html

Il a pas l'air particulièrement beurré. Si l'on écoute tout son discours (sur Youtube un délice) c'est surtout qu'il a pas été assez pédagogue si ses employés ont fait grève.

Alors il a imposé un referendum et il l'a perdu et a démissionné. Ces imbéciles n'ont rien compris. Ça va peut-être en échauder d'autres.

Je n'ai pas trouvé cette émission super.

Autant les invité.e.s avaient des idées et parlaient en connaissance de cause, j'ai trouvé leur niveau de réflexion très approximatif. 

Par exemple, l'idée que la meilleure solution, c'était de "Cultiver son jardin" d'après  cette note parai^t-il d'optimisme de la fin, me paraît une erreur manifeste.

Si les révolutionnaires de 89 s'étaient contentés de faire ce que préconisait le "Candide" de Voltaire, on n'en serait pas là aujourd'hui, à discuter de démocratie.

Pour moi, la politique, c'est combattre la puissance et les pouvoirs, pas vivre dans ses interstices.

Même si j'avoue qu'à l'heure actuelle, je n'ai aucune solution.

Il me semble tout de même que discuter de ce que c'est vraiment la politique et la démocratie, ça aiderait....

Sur le QI, il me semble que c'est @si qui a publié une critique de ce reportage diffusé par arte. Par ailleurs cette approche est assez scientiste et zim dit des choses justes. Sans parler de baisse de l'intelligence, la culture du divertissement pose problème en ce sens qu'elle prend toute la place. Elle ne fabrique pas des idiots mais des ignorants.

L'une des conclusions fe l'émission a retenu mon attention : "Les élus n'aiment pas la démocratie". Je me suis souvenu alors des difficultés rencontrées auprès des élus (mais aussi des journalistes) pour nous aider dans la mise en œuvre correcte des conseils citoyenx. Ce petit film, diffusé en février 2018, explique comment Darmanin a traduit sur Tourcoing la loi du 27/02/14 : https://youtu.be/VXMmtSHwrHk 
Hollande n'a pas fait grand chose de son quinquennat : l'une des rares lois positives n'est malheureusement pas appliquée en France. Elle est mal connue et tous les acteurs semblent s'en désintéresser.


Discussion intéressante, mais pourquoi partir de cette merde d'idiocratie ?

Un film qui, suivant les critères les plus réacs des USA, donne à croire que l'intelligence est purement génétique (souvenez-vous c'est parce que les gens intelligents n'ont plus fait d'enfants que l'humanité s'est abrutie !). Du malthusianisme du XXIe siècle en quelque sorte : à laisser les pauvres se reproduire, il ne faut pas s'étonner d'obtenir des pauvres d'esprit. Sans parler d'un humour qui fait passer les grimaces de de Funès pour un sommet de subtilité.


Et puis, il y a encore des gens pour accorder un quelconque sens au QI ? Mais on sait depuis toujours que le QI ne determine pas un niveau d'intelligence mais un niveau d'adaptation à la société qui a produit ces critères. Si on fait confiance à gogole pour s'orienter, on perd nécessairement la capacité de lecture d'une carte. Est-ce une perte d'intelligence pour autant ? non ! d'autonomie certainement, mais aucunement d'intelligence ! Si dans le test on me présente un marteau et que je dois choisir la meilleur façon de m'en servir, si je n'en ai jamais croisé, est-ce que le test a un sens ?


Par ailleurs, je rejoins zim ci-dessous, si l'avenir de la démocratie est le vote du consommateur pour tel ou tel produit répondant à des  critères "ethiques" définis par un algorithme, dont je ne maîtrise rien, c'est au mieux un suffrage censitaire. Il faut être sacrément tordu pour y voir un progrès démocatique !

L'intelligence n'est pas la mesure du Q.I. qui en soit ne veut pas dire grand chose. 

Les débats sur les politiques qui abrutissent les gens c'est pas très fin, et ça reflète un peu le niveau de l'émission, qui reste approximative. C'est quand même DS qui rappellera le rôle du PC dans le développement de l'égalité après guerre, et pas le politologue... heureusement qu'il est là. Ca aurait été bien d'avoir Mathilde Larrère aussi pour éviter les approximations hazardeuses sur la révolution et la commune.


Enfin, les gens sont juste distraits par d'autres gens qui font des affaires pendant que les politiques ben ça les arrangent bien, et tout ça tourne comme une horloge suisse, surtout à l'heure de la mondialisation ou un minimum d'effort créatif et d'investissement suffit à distraire des milliards d'individus, avec des concepts exportables, stupides ou consensuels, ou les deux, c'est selon.


Et ils se distraient jusqu'à l'abrutissement parce que l'écran plat ou le dernier stupid phone c'est moins cher qu'une semaine à Chamonix et ça dure plus longtemps, n'en déplaise à Wauquiez. Et là on ne parle que de divertissement à proprement parler, mais l'art et la "culture"en général, c'est pareil, et d'ailleurs, le traitement du sujet comme symptôme aurait toute sa place dans cette série.


Personne sur le plateau ne remet en cause l'étude sur le QI ni ne donne de précisions sur les résultats ou sur la façon dont elle a été menée. Et si tout le monde entérine ces résultats, personne ne fait le lien avec l'intrusion des écrans dans le quotidien, qui est je pense un facteur déterminant.


Ca m'intéresserait par exemple de savoir si les gens lisent moins, et le niveau des lectures. Parce qu'on dira ce qu'on voudra sur les technologies numériques, ça ne peut jouer qu'un rôle complémentaire à la lecture. On ne se construit et on apprend vraiment que seul devant un livre. Comme apprendre à jouer d'un instrument de musique, la leçon régulière c'est bien, mais si vous ne passez pas des heures à bosser seul ça sert à rien.


Sur le thème de la consommation, c'est sûr que le vrai pouvoir en ce moment c'est le carnet de chèques plutôt que le bulletin de vote. La consommation dans toutes ses déclinaisons est un acte politique, allumer sa télé et choisir sa chaîne, faire ses courses, acheter sa bagnole, la remplir, etc. Et il faut toujours en avoir plus, ou au moins avoir l'impression d'en avoir plus pour son argent, l'assouvissement des besoins et désirs de consommation de la population est la condition du maintien du système, comme une fuite en avant.


Certains essaient de faire émerger des contre-modèles mais ça restera marginal, n'en déplaise à DS qui voulait finir sur une note positive. La promotion de la vertu face à l'incitation au vice, on sait qui gagne à la fin. Penser qu'on peut sortir de là sans une véritable révolution, c'est qu'on a trop regardé les teletubbies. La dépolitisation des gens est d'ailleurs abordée mais pas illustrée par l'évolution de l'abstention, ni débattue.


Je suis effondré. Heureusement, c'est les vacances. Je vais pouvoir monter dans ma berline allemande pour rouler sur des autoroutes privées, faire le plein de diesel et bouffer dans un mcdo sur une aire, puis rejoindre un logement airbnb pour visiter des châteaux retapés grâce à Stéphane Bern. Je finirai par une visite de la fondation Vuitton et du jardin d'acclimatation, en remerciant Bernard Arnault de promouvoir le luxe, la culture et le divertissement. La nouvelle sainte trinité.


Fuck.

Une petite correction :

Idiocracy n’est pas sorti que dans deux salles aux États-Unis. C’est 130. Ce qui est très peu.
Il a même failli ne pas sortir du tout.

Oui, je ne vois qu'une solution urgente : organiser la décroissance, arrêter de consommer n'importe comment et n'importe quoi. En plus d'épargner la Terre de son effondrement à venir, on bloquera le système économique capitaliste, et ce sera top ! Les monstres qui nous gouvernent si mal n'auront plus qu'à se réfugier sur Mars, ah ah ah

cHUTT !!! "Ils suffirais juste que les gens ne consomme plus ou beaucoup moins pour que tout s'effondre !" Attention ne le dite pas trop fort après les gens vont croire qu'ils peuvent faire quelque chose.

La question que je me pose: a-ton déjà été en démocratie ?


Je veux dire par là, dans l'histoire humaine, la "démocratie", du moins son socle, est quand même récent. Quand on y regarde bien, le christianisme ne s'est pas construit non plus du jour au lendemain. A l'âge de la démocratie d'aujourd'hui, le christianisme était encore primitif et limité à l'état-cité du vatican (pour faire court).


Ce qui ne veut pas dire que nous ne n'y dirigeons pas, i que cela na vaille pas la peine.


Nous sommes simplement dans une "démocratie embryonnaire", qui se cherche, avec des flux (la sécurité sociale, le mariage homo, le vote des femmes) qui se fait souvent malgré les réactionnaires et des reflux (le néolibéralisme dit "du monde moderne" où la société doit se mettre au service de quelques-uns "pour ne pas les faire fuir", et qui veut réduire la représentation populaire - faut dire que les oligarques s'en foutent du parlement, ils peuvent parler directement avec les hommes politiques.)

Petites précisions sur des points évoqués dans l'émission:
- La baisse du QI n'est pas à proprement parler un phénomène scientifique avéré. S'il y a bien une étude qui va dans ce sens, ses conclusions sont très contestées. On observe effectivement une baisse de la moyenne des QI mesurés, mais l'explication la plus crédible actuellement est la démocratisation des tests de QI (càd qu'avant on testait majoritairement des gens plus intelligents que la moyenne et maintenant non).
- La question de l'abrutissement des masses n'est pas une théorie de la conspiration mais une position qui a été avancée et défendue par Lippmann dans les années 1920 sous le nom de "manufacture du consentement". En quelques mots l'idée est de renverser le paradigme où les dirigeants cherchent à refléter ce que veut le peuple et à au lieu de ça utiliser les médias pour modeler l'opinion publique et la faire correspondre aux positions des dirigeants.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je voudrais juste rectifier une chose : 

J'ai vécu dans la circonscription d'Isabelle Attard et je peux vous dire qu'il n'y a rien de surprenant à ce qu'elle n'ait pas été pas réélue étant donné les habitudes de votes des gens de la région. En 2012 elle avait bénéficié du fait que le PS (fort à l'époque) n'avait pas mis de candidat en face d'elle (du fait des accords avec EELV), et qu'en plus l'UMP avait un candidat dissident, ce qui avait divisé les voix de droite. Bref, un petit miracle qui n'avait aucune chance de se reproduire dans une circo très rurale invariablement de centre droit.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Comme quoi les partis de gauche ne font pas que des conneries. (Bien que je ne vote plus!)

J'ai bien aimé ta réponse, Isabelle,  sur le seul moment de démocratie en France: la Commune.


Zabou29 : "Taubira (...), auteur[e] de lois liberticides".


J'ai cherché en quoi Taubira aurait pu être l'auteur d'une loi restrictive de liberté, genre assignation à résidence, genre aggravation de la répression, genre augmentation des pouvoirs contraignants de la police et des magistrats... Je n'ai rien trouvé.


Alors j'ai cherché "Taubira, liberticide" dans Google et j'ai trouvé plein de sites fachos qui disent, en gros, que Taubira a fait voté une loi (le mariage pour tous) contraire à leurs opinions et donc que ceux qui seront en charge d'appliquer la loi n'auront plus la liberté de faire l'inverse. 

A ce compte là toutes les lois sont liberticides : les lois qui fixent les programmes scolaires sont autant de privation de liberté des professeurs, les lois qui fixent la majorité à 18 ans sont des entraves aux fonctionnaires municipaux qui voudraient refuser d'inscrire un jeune sur les listes électorales, les lois qui interdisent de refuser de louer son appart à des noirs ou des arabes sont des entraves à la liberté d'être raciste...


Non mais sérieux les fachos, au lieu de vous ridiculiser en étalant ainsi vos complexes de supériorité contrariés, prenez des cours de droit ou, plus simplement, allumez votre cerveau : si un argumentaire contre une loi est applicable à toutes les lois, ce n'est alors pas un argumentaire mais du caca.

"n'est alors pas un argumentaire mais du caca."


Quelle drôle d'idée d'insulter le caca, production quotidienne et naturelle de nombreux organismes vivants, matière première possible d'un compost parfaitement respectable (à laisser par précaution reposer un an pour élimination d'éventuels germes pathogènes) en le comparant à la production argumentaire de malfaisants acharnés?  

                   

       


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

A mettre en regard avec l'état d'urgence permanent...

Pourquoi vous contentez de citez un machin sans aller plus loin. 

En quoi cette polémique, il n'y a pas "d'affaire" puisque les plaintes ont été retirées, laisserait entendre qu'il y aurait des "lois liberticides", au pluriel, Taubira ?


Un universitaire qui confond la définition de génocide et de crime contre l'humanité dans une déclaration pour dire que la traite négrière ne serait pas un crime contre l'humanité parce que ce n'est pas un génocide, une association qui porte plainte car il existe une loi (loi Taubira) qui reconnait la traite négrière comme crime contre l'humanité, une polémique sur la liberté des historiens (alors qu'il ne s'agissait que d'ouvrir un dictionnaire), un retrait de la plainte parce que l'association déclare que sa position n'est pas comprise par les historiens et la presse.


Qu'en déduisez-vous ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce qui n'a rien à voir avec une quelconque mort des libertés. Vous aviez pourtant dit liberti-cide ; liberti pour liberté, cide pour mort.


Tout ce que vous avez c'est un ouin-ouin sur le racisme anti blanc


Au final, le fil conducteur de votre pensée, c'est du Taubira-bashing, pas du tout une inquiétude pour les libertés, ce prétexte n'a même pas réussi à survivre au delà d'un seul message ; remarque que l'affaire Grenuoilleau n'a pas non plus survécu au delà d'un message. Un conseil : quand on utilise la technique rhétorique de la multitude d'arguments , ça marche beaucoup mieux quand on les donne en même temps, ça donne l'illusion d'avoir beaucoup de chose à dire.  




Sinon, vous prétendez que Taubira aurait déclaré "cyniquement" avoir écrit cette loi pour draguer le vote Arabe. Vous avez une source ? Parce que bon, des hommes ou des femmes politiques qui déclarent publiquement avoir voté telle ou telle loi dans un pur élan électoraliste, ça court pas les rues mais en plus, vous rajoutez une hypothèse qui ressemble à un pur délire raciste (les Antillais qui complotent avec les Arabes et les Africains pour faire croire que les blancs sont méchants).




"À cette critique, Christiane Taubira répond qu’il ne fallait pas évoquer la traite négrière arabo-musulmane afin que les « jeunes Arabes (…) ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes »"


Wikipedia. Source: L’Express, 4 mai 2006.

Ah ouais. J'aurais appris un truc. 


M'enfin, "cynique" ...




C'est raciste de la part de Mme Taubira pour le coup, car ça présuppose que les jeunes arabes sont fragiles et que les jeunes blancs sont forts et seuls peuvent supporter cet héritage.

Bonjour,


Pas nécessairement. Pour ma part je pense même que ce n'est pas le cas. Il ne faut pas confondre toute distinction dans un comportement vis à vis d'un groupe quelconque de personnes comme de la discrimination ou du racisme. C'est une rhétorique que j'ai souvent entendue mais elle ne prend pas en compte les réalités de la société dans laquelle nous vivons. 

Et quand en plus on considère l'esclavage et plus tard la colonisation c'est même très flagrant. Nous sommes dans des sociétés post-coloniales dont l'histoire explique pour une grande part l'état du monde aujourd'hui. Donc oui, les jeunes blancs et les jeunes arabes ne sont pas à égalité dans notre société. Ce n'est pas une différence de nature, ce qui serait raciste, mais c'est une différence sociale de fait qu'il serait spécieux de ne pas considérer en refusant de voir que le racisme existe. Ceci posé, parlons du fond car je ne crois pas que c'était le sens de la remarque de Taubira.


Il peut être légitime a une nation qui a pris part activement au commerce triangulaire et au peuplement de ses colonies par des esclaves africains de reconnaitre, en fonction de nos critères d'aujourd'hui, la nature de ce commerce comme criminelle. Légitimité qui trouve encore plus de force dans ce que j'écrivais au-dessus, ce passé a encore des échos dans le présent. Que ce soit dans les rapports économiques et politiques entre les anciennes puissances coloniales et leurs vassaux qu'entre les anciens pays colonisés entre eux, différence de langue, de développement, d'accès à l'indépendance, etc.

Il est donc curieux de comparer l'esclavage des société pré-arabes et arabes, qui était le fait de nations qui n'existent plus avec l'esclavage nègre des sociétés européennes et surtout américaines où les discriminations ont perduré jusque dans les années 60. Le comprenez-vous ? 


L'esclavage, par nature, est un crime contre l'humanité proscrit par la déclaration des droits de l'homme. Pas de soucis sur ce point. 

Mais que signifierait la demande de reconnaissance d'un crime auquel notre nation n'a pas pris part et qui implique des civilisations qui ne sont plus, civilisations qui n'ont aucun lien, sinon dans votre esprit, avec de jeunes arabes vivant en France ? La reconnaissance des actes d'une nation dans sa continuité à un sens, elle ne pèse pas sur les jeunes blancs, elle pèse sur la nation et son histoire. C'est tout. C'est vous qui opposez de jeunes blancs à de jeunes arabes alors que ce n'est pas le message de Taubira. Elle anticipe justement la récupération d'une dénonciation, qui viendrait à coup sûr de la part de quelques personnes mal intentionnées, et qui ne désignerait pas des nations responsables mais des groupes assez mal définis comme les Arabes, pour s'en prendre a des personnes en raison de leur origine.

Sa remarque n'est donc absolument pas raciste, au contraire. Pour la votre je me pose la question mais votre interprétation qui donne lieu à l'introduction de "jeunes blancs" pour créer une opposition fictive tend à m'orienter dans cette direction.

Je n'introduis rien : en parlant de jeunesse arabe, Mme Taubira pose de fait une séparation entre les jeunes, qui selon moi est contreproductive en plus d'être illégitime.
S'il était juste question de nation et de limite de compétence, sa phrase serait hors sujet et par ailleurs la reconnaissance d'un crime ne se limite pas forcement à sa propre nation (ex: la reconnaissance du génocide arménien).

Je savais en écrivant le message précédent que vous alliez citer le génocide arménien bien qu'il soit hors sujet. Il condamne l’État turc de l'époque et indirectement le gouvernement turc actuel qui refuse sa reconnaissance. C'est encore une histoire de nation comme avec le commerce triangulaire. Cela ne concerne en rien les jeunes français d'origine turque.


Quant à l'histoire d'opposer des jeunes entre eux vous êtes d'une grande mauvaise foi. On l'interroge sur la reconnaissance par l’État français de l'esclavagisme arabe comme crime contre l'humanité, donc elle répond au sujet quand elle parle de la jeunesse française d'origine arabe. C'est la personne qui lui pose la question qui vient opposer un esclavagisme européen et un esclavagisme arabe et c'est vous qui introduisez de jeunes blancs qui ne sont pas concernés par la question. En tant que Français blanc je ne me sens absolument pas responsable du commerce triangulaire, mais je n'en nie pas les conséquences non plus. Quelle interprétation donner à la réaction de personnes qui viennent demander à une femme politique française sur une loi française qui parle d'un crime auquel a participé l’État français : "Et les Arabes ?".

Si vous avez une source je suis intéressé. 

J'ai cliqué lien après lien et je ne trouve que l'article de l'express (qui apparait d'ailleurs dans la discussion sur wikipédia) mais rien d'autre... cette phrase est reprise intégralement (et avec citation du journaliste de l'express) des centaines de fois mais je n'ai pas trouvé l'origine. On dirait finalement que c'est le journaliste qu'on cite et pas Taubira. Bref ça sent pas bon.

Je me suis dit que l'intéressée devait être fort au fait de ce qu'on écrit sur elle, et que l'absence de réaction de sa part validait la citation. Je n'ai pas d'autre source.

Si Taubira devait réagir à tout ce qu'on a dit qu'elle était, qu'elle avait dit, etc... 

A-t-elle officiellement démenti être une guenon?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Grenouilleau a échappé à la plainte, et j'en suis heureux car les lois mémorielles me chagrinent pour d'autres raisons que leur sujet. Mais ce qu'il a dit était stupide. Il s'agissait d'une confusion des termes qui niait un crime contre l'humanité. Il était donc hors la loi sans même une bonne raison pour cela puisqu'il n'arrivait même pas avec un travail d'historien mais avec une rhétorique de comptoir. Il s'est fait défendre par principe, comme je l'aurais défendu moi-même, mais pas parce qu'il avait raison, juste parce que nous préférons qu'il ait le droit de parler même pour dire n'importe quoi.

Il ne s'agissait pas d'un combat pour réécrire l'histoire mais d'un historien qui, sortant de sa discipline à un instant précis s'est lancé dans un pseudo débat politique dans lequel il s'est fait logiquement étrillé. Que l'on s'oppose a une loi douteuse, encore une fois par sa nature et pas par son sujet, c'est une chose, mais que l'on nie un crime contre l'humanité sous le prétexte de combattre cette loi, c'est beaucoup moins pertinent.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Non, l'esclavage n'était pas un crime contre l'humanité"


Celle là on devrait demander à Orwell de la poser juste en dessous de "Freedom is slavery"


"Constitue également un crime contre l'humanité et est puni de la réclusion criminelle à perpétuité l'un des actes ci-après commis en exécution d'un plan concerté à l'encontre d'un groupe de population civile dans le cadre d'une attaque généralisée ou systématique :

1° L'atteinte volontaire à la vie ;

2° L'extermination ;

La réduction en esclavage ;

4° La déportation ou le transfert forcé de population ;

5° L'emprisonnement ou toute autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ;

6° La torture ;

7° Le viol, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;

8° La persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d'ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste ou en fonction d'autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international ;

9° L'arrestation, la détention ou l'enlèvement de personnes, suivis de leur disparition et accompagnés du déni de la reconnaissance de la privation de liberté ou de la dissimulation du sort qui leur est réservé ou de l'endroit où elles se trouvent dans l'intention de les soustraire à la protection de la loi pendant une période prolongée ;

10° Les actes de ségrégation commis dans le cadre d'un régime institutionnalisé d'oppression systématique et de domination d'un groupe racial sur tout autre groupe racial ou tous autres groupes raciaux et dans l'intention de maintenir ce régime ;

11° Les autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l'intégrité physique ou psychique.

Les deux premiers alinéas de l'article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables aux crimes prévus par le présent article."


https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000022686341&dateTexte=20130725


Ervé, pour moi maintenant c'est l'invective permanente, rien à foutre. Et pareil à tous les fâcheux qui viendront me le faire remarquer. Voyez avec la modération, ce sera plus utile me concernant.

Le minitru ne mérite rien d'autre, sinon une action en justice.

Vous faites la même confusion que Grenouilleau Zabou29. Le génocide d'un peuple est un crime contre l'humanité mais tous les crimes contre l'humanité ne sont pas des génocides. Ainsi le fait qu'il y ait des survivants ne signifie pas qu'il n'y a pas crime contre l'humanité. Tout crime qui ravale l'homme au rang d'une chose ou d'un animal en lui refusant sa nature d'homme est un crime contre l'humanité. c'est ça le principe. Vous ne pouvez pas tordre un concept pour vouloir démontrer on ne sait trop quoi.

"Vous faites la même confusion"

On appelle toujours ça une "confusion" quand elle est volontaire et destinée à semer la... confusion chez le lecteur rapide?

Je suis un lecteur lent et plutôt bienveillant.

Bien sûr, vous avez tout à fait raison de souligner que tous les crimes contre l'humanité ne sont pas des génocides, même si tous les génocides sont des crimes contre l'humanité. 

De bizarres polémiques se sont appuyées sur cette "confusion", qui a pour résultat (voulu ou pas) de semer la "confusion" dans les esprits, en laissant entendre que certains crimes, si on parvient à les classer génocides, seraient plus graves que d'autres. 

Le seul fait de nommer comme ceci ou comme cela certains massacres plutôt que d'autres introduit quelque chose de pervers. 

Pour ma part, je suis d'accord avec cette idée que celui qui tue un homme tue l'humanité.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bon, vous n'avez plus de jus, c'est net. Je vous ai bien précisé pourtant que je ne souhaitais pas que l'on fasse taire Grenouilleau. Il n'y a donc pas de volonté de censure de ma part. 

Et pourquoi la Charia ? Pendant que j'y suis je pourrais vouloir faire taire Galilée ou Bruno, non ? 


En plus c'est vous qui avez cité Grenouilleau comme une victime de loi liberticide alors qu'il n'a subit au final qu'un feu de critiques bien méritées pour avoir impudiquement révélé sa grande confusion interne. Souffrez que la liberté d'expression soit autorisée à ses contradicteurs. Pour moi cela suffit et il est très bien que l'association n'ait pas poursuivi car Grenouilleau aurait pris la même volée de bois vert si cette loi n'existait pas. On ne peut donc pas en faire une victime de cette loi.


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Il y a les tolérants comme moi"

Je vais la ranger à côté de "je suis le seul mec de gauche de ce forum".


"Et Grenouilleau ne méritait pas cette basse attaque de ceux qui à défaut d'arguments valables préfèrent passer par la case judiciaire, où "La question ne sera pas posée....""


Vous vautrant dans exactement la même erreur, faisant fi des définitions légales des choses (qui ne seraient pas des arguments valables, pas plus que les dictionnaires concernant la définition des mots, arf) qui relèvent de la loi, m'étonne pas que vous vous croyiez filé par des "commissaires politiques auto-promus". Sinon vos "Staline", "islamisation de l'intellect", "halal et le haram transposé au travail des idées", ça vise à faire réfléchir vos interlocuteurs, où bien à les figer dans un état de peur, pour qu'enfin ils puissent ressentir ce qui vous travaille les tripes depuis trop lontemps?


"Le spectre de l'autoritarisme est toujours vaillant malgré les vaines leçons du passé."


Les vieilles leçons du passé devraient vous avoir appris que rendre une groupe religieux responsable de tout ce qui va mal dans la société peut tourner aigre assez vite. Comme vous en fait.

islamisation de l'intellect


à l’époque, on parlait de "France juive"



Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

les juifs ne sont pas prosélytes, les musulmans le  sont .


comme ces deux assertions ne sont pas démontrables...


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Historiquement non 

https://mobile.lemonde.fr/livres/article/2010/02/11/comment-le-peuple-juif-fut-invente-de-la-bible-au-sionisme-de-shlomo-sand_1304138_3260.html

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Monsieur William et sauf votre respect, je vous trouve plein, trop plein de mansuétude envers Zabou29.


Vous faites appel à son sens de l'observation du monde qui l'entoure. 


Mais hélas, le monde qui l’entoure se résume au petit pré carré des quelques hectares qu'il possède ici ou là et dont il nous livre parfois des photos.


Hélas, le monde qui l'entoure se résume aussi apparemment aux clients du bar où il a ses habitudes et dont les piliers ne seraient rien sans son soutien. 


Hélas encore, le monde qui l'entoure réunit quelques obligés qui ne se hasarderont pas à risquer les foudres de ce petit, tout petit maître.


Dommage que l'on ne puisse approuver qu'une fois.

Je viens alors de mutualiser nos efforts ;)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.