86
Commentaires

Ecocide aux antipodes

Commentaires préférés des abonnés

Certains jours, dans certaines villes françaises, les habitants doivent également porter des masques, et l'activité de plein air est fortement déconseillée. Il s'agit d'un réchauffement  social .... que certains nient, ce sont des paupérisa-scep(...)

Sur la question du vocabulaire, on lit également de plus en plus le terme de climatonégationniste (plutôt que climatosceptique). Je trouve que ça a effectivement du sens.

L'idée de crime contre le climat est complètement absurde. Le climat n'est pas une personne, on ne peut lui faire ni bien ni du tord. La "terre" non plus d'ailleurs.


Les victimes du changement climatique ce seront les millions de personnes qui vont en(...)

Derniers commentaires

"Vous ne le saviez pas ? Vous ne l'avez lu nulle part ? Normal. "


Si, dans Ouest-France.

Le changement climatique n'est malheureusement pas la seule cause de destruction massive de la vie sur terre.

Ce soir, flânant en centre-ville, je découvris derrière la vitrine embuée du Bar des Amis, le spectacle inattendu d'une dizaine de consommateurs cramponnés au comptoir.

J'éliminai d'emblée l'hypothèse d'une biture collective, étant rare que dix pochetrons se mettent minables de concert.

Celle des effets d'un séisme ne me parut pas plus plausible, puisque me situant à quelques mètres du bar, je ne ressentais aucune secousse.

Puis me souvenant d'un seul coup que ce jeudi était celui de l'arrivée du beaujolais nouveau, je compris que sa dégustation obligée était la cause de cette scène étonnante.


"La crise ? Quelle crise ?" Y. Montand

Vous ne le saviez pas ? Vous ne l'avez lu nulle part ? Normal.


Si. Il me semble que les partisans de l'écologie bidule-je-ne-sais-plus-comment-ça-s'appelle catholique (par ex. Bastié, je crois) en parlent souvent.

(Ça se voit que je ne suis pas bien les infos cathos, là. :))


C'est logique, le catholicisme n'aime pas que l'on atteinte à la Vie.

Je propose à Fanfan de commencer par faire appliquer un des péchés capitaux (Capital !) :

L’avarice (avaritia en latin) : au sens dominant de cupidité, soit accumulation des richesses recherchées pour elles-mêmes.


(Au fait, Fanfan, question bilan carbone, il est à quel niveau ? ^^)

Bien sûr il-y-a l'auto-proclamée infaillibilité, mais pourquoi s'intéresser aux déclarations de cet obscur ecclésiastique argentin quand, un non moins obscur ecclésiastique polonais, annonçait, urbi et orbi que l'abstinence était le meilleur moyen de lutter contre les M.S.T. ?

Pape François : "a estimé nécessaire "d'introduire dans le catéchisme de l’Église catholique le péché contre l’écologie, contre la Maison commune, parce que c’est un devoir" "


Trump : "FAKE SIN" *



*opus DJT Tweet 450668

"Ce  qui,  à  notre  époque,  frappe  tout  d'abord  le  regard,  ce  n'est  pas  seulement  la concentration des richesses, mais encore l'accumulation d'une énorme puissance, d'un pouvoir économique discrétionnaire, aux mains d'un petit nombre d'hommes qui d'ordinaire ne sont pas les propriétaires, mais les simples dépositaires et gérants du capital qu'ils administrent à leur gré. 


Ce pouvoir est surtout considérable chez ceux qui, détenteurs et maîtres absolus de l'argent, gouvernent le crédit et le dispensent selon leur bon plaisir. Par là, ils distribuent en quelque sorte le sang de l'organisme économique dont ils tiennent la vie entre leurs mains, si bien que sans leur consentement nul ne peut plus respirer.


Cette  concentration  du  pouvoir  et  des  ressources,  qui  est  comme  le  trait  distinctif  de l'économie contemporaine, est le fruit naturel d'une concurrence dont la liberté ne connaît pas de limites ; ceux-là seuls restent debout qui sont les plus forts, ce qui souvent revient à dire, qui luttent avec le plus de violence, qui sont le moins gênés par les scrupules de conscience."


(Encyclique Quadragesimo anno, 1931)


Ça n'a pas pris une ride. Vive la calotte ! 


(En souvenir d'un prêtre croisé dans une manif et qui chantait : Prenez garde ! Prenez garde !   Vous les sabreurs, les bourgeois, les gavés, et les curés ! )

totalement hors sujet, mais je ne résiste pas :


Un Toulousain a été verbalisé jeudi par la police ferroviaire pour "sollicitation de toute nature" alors qu’il venait de donner quelques pièces à une mendiante. "Je lui ai dit que je n'avais pas d'argent à lui donner, explique Jérémy. J'étais d'ailleurs en train de retirer de l'argent. Elle a insisté en me montrant, avec quelques mots de français, les lieux de restauration, demandant à manger. Je me suis donc décidé à voir s'il me restait quelques pièces dans mon portefeuille". C'est au moment où il allait donner cette petite monnaie (70 centimes d'euros au total) que surgit une équipe de la police ferroviaire, qui lui inflige une amende de 100 euros. Plus d'informations sur France 3 Occitanie.

C'est Corinne Morel Darleux qui m'avait déjà fait m'intéresser aux propos du pape il y 3 ans de ça. Dans son Laudato si, le pape évoquait déjà l'urgence sociale et climatique.

Voir cet article de la Croix : https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/France/Laudato-Si-petit-seisme-dans-rangs-Parti-gauche-2016-11-23-1200805286

Et une vidéo de Corinne Morel Darleux où elle commente l'encyclique papale à l'occasion d'une conférence  : https://www.youtube.com/watch?v=vcauFcTKBHo&feature=emb_title

On ne peut pas commenter L'ENORME TWEET qui barre la page d'accueil, donc je passe par ici. Est-ce nécessaire de nous faire partager ce qui m'apparait (comme non utilisateur de ce réseau social si addictif....) absolument inintéressant et superficiel. Mais quel intérêt y a-t-il pour moi de lire les altercations et insultes de personnes qui ne m'intéressent pas ?!?! Que vous, DS, soyez choqué qu'on ose insulter votre amie, je l'admets ; mais personnellement moi cela ne m'intéresse pas ! 

Je trouve que ce genre de partage dénature un peu beaucoup la vocation du site :-(

L'idée de crime contre le climat est complètement absurde. Le climat n'est pas une personne, on ne peut lui faire ni bien ni du tord. La "terre" non plus d'ailleurs.


Les victimes du changement climatique ce seront les millions de personnes qui vont en mourir dans des conditions atroces.


C'est un crime contre l'humanité.

Dire que nous n'étions qu'aux prémices d'une société a l'américaine et le climat vient tout chambouler , y'aurait de l'intervention divine que ça m'étonnerait pas ,après ,ça va encore être le bordel pour l'interprétation de cette intervention . Il fait bien de se mettre sur les rangs le Pape. Prochain best seller" Dieu a envoyé le réchauffement climatique pour punir l'humanité " mais de quoi ? 

Erreur de traduction qui change un peu l'interprétation : "Year twelve education" ce n'est pas l'équivalent de BAC+12, c'est plutôt être allé en terminale. https://en.wikipedia.org/wiki/Year_Twelve


Bon, sur le fond, ça reste un irresponsable avec des responsabilités.

Le pape est plus avisé. Crime contre le climat, ça ne veut rien dire. Le climat c'est la description d'un état. Avec 10 fois plus de CO2, pas de CO2 ou les mêmes conditions que sur uranus ou mercure, c'est toujours un climat.

Par contre, si écocide signifie "atteinte grave aux conditions dans lesquelles la vie dans sa forme actuelle est à l'équilibre", ça convient.

puisque c'est le sujet, je profite pour mettre le lien de la conférence d'un ami :


http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr/ressource/transition-energetique-Bouchet.xml


"Littleproud" qu'on pourrait traduire par "pas très fier": ça me paraît justifié, il y a des noms prédestinés...

Certains jours, dans certaines villes françaises, les habitants doivent également porter des masques, et l'activité de plein air est fortement déconseillée. Il s'agit d'un réchauffement  social .... que certains nient, ce sont des paupérisa-sceptiques .

Ils nient  cette paupérisation, et pensent  que les plus riches doivent continuer à émettre des gaz à effet de serre, et à s'enrichir.

Pour eux, le " refroidissement " de  ce réchauffement devrait être obtenu par  le " ruissellement ".


Ruissellement , mon cul  ( comme disait  Zazie )

 il avait déjà une déclaration similaire grosso modo il y a 3 ans.

https://www.theguardian.com/world/2016/sep/01/pope-francis-calls-on-christians-to-embrace-green-agenda 

"Pope Francis says destroying the environment is a sin"







Rendons un chouilloum d'humilité au ministre australien. Je ne crois pas que "Year 12" se traduise en "Bac + 12". Ce doit plutôt être l'équivalent de la Terminale.

À Daniel Schneidermann.

Bonjour !  Comme vous, je suis sensibilisé aux problèmes écologiques (depuis près de 50 ans et les pages centrales de Charlie Hebdo rédigées par le regretté Pierre Fournier, ainsi que sa revue La gueule ouverte). Je viens de finir la lecture de l'ouvrage de Yves Cochet, Devant l'effondrement - Traité de collapsologie. Je trouve étonnant que vous n'en fassiez jamais mention, ne serait-ce que, si vous êtes en désaccord, pour argumenter contre. Un débat avec ce « catastrophiste » — c'est ainsi qu'il se définit — et un contradicteur serait des plus éclairants. Pour beaucoup ici (je pense à kusto, que je viens de lire et qui me fait sourire).

Bien cordialement.

"qu'il n'y a pas de preuve sérieuse qu'une réduction des émissions de CO2 australiennes réduirait la sévérité des incendies", l'Australie ne représentant, explique-t-il, "que 1,3% des émissions mondiales". Ce climatoscepticisme est d'ailleurs partagé au gouvernement australien


En quoi est-ce climatosceptique? C'est stupide et autocentré, mais c'est factuellement vrai: Si l'Australie s'arrêtait dès demain d'émettre du CO2, cela n'aurait qu'une très faible incidence. Et même pire, si la planète entière arrêtait demain, cela ne réduirait pas la sévérité des incendies, vu que le réchauffement continuerait (mais augmenterait moins).


Si on souhaite réduire le réchauffement, il ne faut pas réduire nos émissions, mais capturer le CO2 et le remettre sous terre, au niveau mondial.

ps: pas réduire le réchauffement, mais obtenir un refroidissement,

Ce n'est pas climatosceptique, mais c'est un des dernier refuges des climatosceptiques. 

Il y a plusieur phases dans le déni climatosceptique:

1) La terre ne se réchauffe pas.

2) La terre se réchauffe mais ce n'est pas l'homme.

3) La terre se réchauffe et l'homme est en parti la cause (note ca n'est pas complètement faux en soi, c'est juste que les autres causes sont soit négligeables soit cycliques).
4) Le rechauffement climatique c'est bon pour les activité humaines.

5) On ne peut rien y faire.

6) Greta est une autiste (encore une fois c'et factuellement vrai, juste hors de propos).


Note: les 4 derniers points peuvent s'échanger en fonction des personnes et des évènements.

Ceux sont les étapes du deuil 

déni /   Marchandage /  Dépression / Acceptation / Reconstruction


Tout le monde n'est pas au même stade du deuil des énergies fossiles...


La capture du CO2 ne marche pas. Les reservoirs potentiels ne sont pas etanches. Ce ne serait de toute facon possible que pour des sources fixes (centrales electriques thermiques en gros) car l'extraction du CO2 de l'atmosphere est completement science-fictionesque (a part avec des arbres ou des algues).

Capturer le C02 fait l'objet de recherches. Différentes autres options sont envisageables (captage chimique direct, réactions inorganiques...). Il existe une base scientifique, le souci étant effectivement de l'appliquer à l'échelle industrielle pour que l'effet soit significatif. Ca pose des problèmes de surface et d'énergie nécessaire.
Cela dit, en regardant froidement les choses, ça ne me parait pas plus "science-fictionesque" que d'espérer se passer simultanément des combustibles fossiles et du nucléaire.

Il suffit de regarder l'évolution de la copnsommation de gaz/charbon/pétrole ces dix dernières années au niveau mondial pour comprendre que ce n'est pas gagné...

Le succes des energies fossiles repose sur leur faible cout et l'enorme densite d'energie qu'elles offrent. La capture/stockage si elle etait un jour faisable (ce que les recherches ne montrent pas vraiment) aboutirai a annuler totalement les avantages des energies fossiles.

Il faut quand meme regarder le truc globalement : extraire le CO2 de l'atmosphere pour pouvoir continuer a profiter de la facilite d'en balancer dans l'atmosphere des quantites de plus en plus astronomiques est du pur Shadokisme !

Et oui, vous avez raison, l'evolution des consommations est absolument demente : j'ai lu recement que la chine avait produit pendant les deux dernieres annees plus d'acier que le Royaume-Uni depuis le debut de l'ere industrielle (sachant qu'il a domine le business de l'acier pendant pres d'un siecle), et plus de ciment que les USA pendant tout le 20ieme siecle.

Cette orgie de ressources naturelles pose tout de meme une question importante : pour quel resultat ? pour quel benefice ?

Je pense que vous avez mal compris l'intervention de un_et_un_font_trois. Il ne s'agit pas de dire que ce serait une «solution» à notre système actuel, mais que cela pourrait constituer un élément d'un monde soutenable. Tout en sachant qu'aucune solution (capture, renouvelable) ne peut soutenir notre consommation actuelle.


Face aux défis collossauc que l'on doit résoudre, toute solution est science-fictionesque. Ce n'est pas avec des «ou» que l'on peut affronter l'enjeu, mais avec des «et».

Sauf qu'il y a de bonnes et de moins bonnes solutions : Enfouir des giga-tonnes de CO2 dans des reservoirs qui fuient est une bombe a retardement. D'autres propositions consistent a balancer dans la haute atmosphere des oxydes de souffre afin de rafraichir le climat par effet d'albedo en creant des nuages de haute altitude. Ce me semble un peu dangereux aussi.

Certaines recherches semblent indiquer que l'injection de CO2 dans des roches basaltique de la croute oceanique serait prometteur... peut-etre. Mais pour le moment, rien de concret.

Donc on est finalement renvoye a la sobriete energetique.

Notez, qu'il y a d'autres solutions que l'utilisation d'energies fossiles, le nucleaire ou le renouvelable. La meilleure energie est celle qu'on ne produit pas : le Negawatt.

Isolation massive des habitations (en plus, ca cree de l'emploi non-delocalisable), reorganisation des infrastructures (fin de l'etalement urbain, encouragement a travailler pres de chez soi - via l'utilisation d'internet pour la communication, plutot qu'obliger les travailleurs a un commute couteux et polluant), consommation locale, circuits courts, reduction du transport aerien (en favorisant les conges plus longs) etc....

La course en avant, que ce soit par le nucleaire, la fusion thermonucleaire, la sequestration de CO2 et meme le renouvelable a outrance (on va pas couvrir la planete d'eoliennes) me semblent finalement beaucoup mois accessibles et realistes que l'arret du gaspillage.

"Cette orgie de ressources naturelles pose tout de meme une question importante : pour quel resultat ? pour quel benefice ? "


éviter les guerres ( civil ou entre états )   immédiates


Je pense plutot que ca a servit a alimenter une enorme bulle immobiliere en Chine (des millions d'appartements vides) et la fabrication d'une quantite totalement inutile de gadgets envoyes en occident par porte-containers geants pour finir dans une poubelle quelques mois plus tard.

Je suis d'accord, du coup la phrase «il n'y a pas de preuve sérieuse qu'une réduction des émissions de CO2 australiennes réduirait la sévérité des incendies» est plutôt factuelle. Par contre elle volontairement réductrice: Il est certain qu'on ne va pas réduire la sévérité des incendies, elle va augmenter. La question est de savoir si elle va augmenter un peu ou beaucoup.


C'est le drame de notre situation, quoi qu'on fasse (en dehors des solutions science-fictionesque), le réchauffement va se poursuivre.

L'énergie énorme que nous utilisons sert en grande partie à rien...

Ce n'est pas un problème de science fiction, mais un problème de social fiction.

La solution n'est pas dans la technique, mais dans l'organisation  et la philosophie de nos sociétés.


j'espère que RT ne va pas reprendre cette déclaration , pauvre Pape...

J’avoue, quand on en est à censurer le pape, c’est que ça doit micher des chocottes dans les plus hautes sphères de nos élites éclairées et bienveillantes.

Sur la question du vocabulaire, on lit également de plus en plus le terme de climatonégationniste (plutôt que climatosceptique). Je trouve que ça a effectivement du sens.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.