183
Commentaires

Déversoir

Derniers commentaires

juin 2017 : la même, qualifiée cette fois d' " économiste" par DS dans ce 9:15.
Les forums d'@si font partie des rares sur le net montrant habituellement une bonne tenue et une haute qualité intellectuelle, alors merci à @si de préserver la tenue des forums, à DS de rappeler les quelques règles de courtoisie élémentaires et aux @sinautes de faire en sorte qu'@asi conserve sa bonne réputation de site d'informations de qualité avec des forums tenant le haut du pavé sur le net.
C'est vrai Daniel, que le forum ne doit pas se transformer en déversoir à insultes.

Mais...

A vrai dire, c'est un peu AVM qui a commencé, elle que je considère comme une véritable insulte à mon intelligence...
Pour dire ce qu'on pense d' Agnès Verdier-Molinié c'est ICI
Je n'ai pas encore vu l'émission d'ASI sur les RGPP, mais mes oreilles ont déjà été confrontées à Agnès invitée sur France Inter dans un débat surréaliste à propos de la sortie de son bouquin.

Pour les chanceux qui n'étaient pas au courant, son livre nous explique simplement qui est le plus puissant des lobbys en France et qui empêche l'Etat français de fonctionner correctement (oui, parce que 'assurer sa mission de service public' c'est pas très Montaigne-style ) : Les fonctionnaires.

Ces ordures surpayées à ne rien foutre sont la cause de tous vos maux.

Brillant. Sans nul doute. Je ne l'insulterai pas. Par contre, je n'ai aucun remors à dire que son travail est merdique et les thèses qu'elle avance, stupides et dangereuses.
les temps sont difficiles pour nous tous . cette personne était en effet une insulte à nos valeurs et à ce qui nous aide à tenir ensemble les services publics et la gratuité .
je me réjouie ,moi qu'elle est fait les frais de notre langue rabelaisienne .Vous n'êtes pas responsables de vos abonnés,mais notre impuissance se traduit par un déferlement de colère .
Il serait bon qu'elle mesure l'écart qu'il existe entre ses propos et notre réalité qu'elle dédaigne manifestement et qui lui procure de surcroit des revenus par ce livre .
L'insulte gangrène le débat qui pourrait être mené, ici, sur le sort du service public et le bien fondé ou non de la RGPP. Voir cette insulte dirigée contre un de nos invités est une circonstance aggravante. Si nous invitons quelqu'un, c'est que nous pré-supposons que sa parole est digne d'être écoutée, même si c'est pour qu'elle soit, fortement, contredite.

En l’occurrence vous avez surtout très mal pré-supposé...
Je viens de regarder « Ce soir ou jamais ». Madame Agnès Verdier-Molinié était l’une des invités. J’avoue avoir été quelque peu inquiet à son endroit, lors de la présentation. Je craignais en effet, qu’ après sa prestation dans @si, elle eu la mauvaise idée de lire les commentaires dans le forum et que celui lui eu porter un coup au point d’amoindrir sa force de conviction dans son juste combat pour un redressement des finances nationales.
Mais j’ai été vite rassuré, avec le même sourire franc et épanoui qui ajoute tant de séduction à son éloquence naturelle, elle a su défendre sans mollir la création de richesse et ceux qui la produisent, les riches, sans s’interdire de dire tout le mal qu’elle pense de l’assistanat démobilisateur (le RSA), de l’injustice qu’il représente à l’égard de ceux qui travaillent et du poids qu’il fait peser sur la société entière.
Une bien belle, intelligente et nécessaire présence sur une chaîne publique qu’il me tarde d’avoir le bonheur d’apprécier à nouveau le plus vite possible.
Je n'ai pas regardé l'emission de ASI, mais après quelques minutes de Taddei ce soir, j'aurai plutot tendance à traiter moi aussi Mme AVM de "TETE A CLAQUES" qui a surement une bonne position et beaucoup d'entregent, et très peu d'arguments.
Ce qui me frappe, c'est que l'article de DS qui s'indigne contre les insultes déversées sur le forum produit en réalité l'effet inverse de son propos officiel. En effet, en citant précisément chacune des insultes, au lieu de les supprimer, il les entérine, même si elles ont disparu du forum elles n'en sont que plus pérennes dans un article... L'article entier est une prétérition, non ? Cette figure qui consiste à dire : et je ne parlerai pas de ...., ...... ni de .... qui ... .
Je n'ai pas participé au forum, mais j'ai vu cette émission avec plaisir, exception faite des interventions de cette dame, au début acceptée comme simple invitée, au même titre que les autres, et avec même une attente reposant sur elle, ses argumentaires.
Et là, ses sourires affligeants, sa tenue méprisante, ses réponses dignes d'un bar où on est content de mettre de la tête de l'autre une réplique qu'on est tout heureux d'avoir trouvé...
Mépris de personne nées avec une cuillère en or dans la bouche ? D'une personne qui pourrait parler de l'assistanat alors même qu'elle n'a pas conscience de ce qu'est la sueur du travail, le travail pour manger ? D'une personne qui profite de la société sans en avoir intégré les rouages (née là, elle mange, dort sans doute dans de doux draps sans avoir à se préoccuper de comment pragmatiquement son assiette se remplit) ?
Je me demandais, en entendant Daniel Schneidermann parler de la réinviter, comment Pascal Pavageau avait pu tenir toute l'émission, sans être ne serait-ce désagréable.

Peut-être n'y a t-il pas de choix dans la soumission à la contradiction, et peut-être que c'est "çà" et seulement "çà" l'opposition offrable par ces gens qui se sentent supérieurs, voire éclairés.
Après, ce n'est pas cette contradiction qui fait grandir et évite de se sentir au théâtre (ce qui n'est pas très respectueux pour les invités sérieux). Néanmoins, si cette dame est représentative, si ce sont des gens comme çà qui impulsent des lois, c'est triste mais vaut le coup d'être vu*. Que faire individuellement de ce "débat contradictoire", puisqu'il faut l'appeler ainsi, est par contre très flou.

Merci néanmoins de nous avoir donné l'occasion de voir ce genre de personnes, et merci paradoxalement à elle d'être venue.

----------
*a fortiori d'autres débats que vous avez pu nous préparer, comme celui entre Emmanuel Todd et Jean-Luc Mélenchon.
Vous avez enlevé "petite frappe de l'IFRAP" où je détaillais les résultats concrets de la RGPP à Châlons et Charleville, notamment en terme d'aménagement des bassins hydrogarphiques mais vous avez laissé passer "Ayatollah du marché" et "Agnès Ben Vergner-Laden". C'est curieux.
Les forums d'Orange...........Déversoir aussi.A propos du concert de La Bastille,des messages anti-gauche à la pelle,souvent outranciers et pas censurés,ceux-là ! Orange participe à la campagne,ou je rêve.?
Merci à Daniel pour cette nouvelle intervention. Personnellement, je ne regarde pas ASI pour voir systématiquement des gens qui pense comme moi. Je ne demande qu'à voir d'autres opinions, d'autres arguments, nourrir ma réflexion et pourquoi pas être convaincu. La société est faite de gens qui ne partagent pas nos opinions, et il faut au moins avoir connaissance de cela.
Je pense qu'objectivement pas un intervenant n'a été plus convaincant qu'un autre. C'était assez moyen dans l'ensemble, voire, pire. Simplement, quand on est d'accord avec quelqu'un, c'est plus facile de lui trouver des qualités d'argumentation...
Toujours choqué par cet usage immodéré de la cisaille. Une mise au point ok, mais de là à s'autoriser à trancher dans le lard pour faire plaisir à la dame, je ne comprends pas, je trouve votre décision disproportionnée, et pour tout dire d'un arbitraire assez inquiétant, par rapport à la teneur des messages incriminés.

Cela dit, toujours navré aussi par les attaques en meute des "clébards" du forum... L'effet de groupe sans doute, comme à la récré; c'est pas très beau à voir.

Enfin, la sauvegarde des services publics mérite d'autres émissions, c'est apparemment prévu, tant mieux, bravo.
Ah la la il est vrai que parfois les @sinautes sont parfois un tantinet maladroits quand il s'agit de manifester leur tendresse, il ne faut pas leur en vouloir, capitaine, vous savez.

Cela dit, vu que les éléments colorés cités dans la chronique sont invérifiables, et au cas où des poursuites seraient engagées entre @si et Agnès Verdier-Molinié, je me fais donc un devoir de mettre à disposition les liens qui prouvent que les susdits qualificatifs divers ont bien été supprimés afin que l'on oublie tous et toutes cette vilaine histoire.

N'oublions pas que dans le domaine du cache, Google peut être notre ami, ne soyons pas avare de preuves-liens en cas de litige !
Et merci pour vos mots-clefs, Daniel, ils m'ont bien aidé dans ma recherche.

cache guougueule avec "petite frappe"

Cache guougueule avec "teigneuse"

Cache gougueule avec "chimiquement pure"

Cache gougueule avec "pauvre conne"

... etc etc etc.


Évidemment, c'est cadeau bibi, pas de rémunération, on est entre nous, dites é-ho.
Quand il s'agit de faire plaisir c'est bien simple, j' suis pas regardant à la dépense.

Faites-en bon usage ! (tant que les liens sont bons, faute de quoi, no problem, mon système de sauvegarde de pages est infaillible).

' Mériterait presque une émission à lui seul, d'ailleurs, le cache google. Entre Morano et Lefevre, il n'y a que l'embarras du choix quant à l'invitation de spécialistes pointus en la matière. Déjà un asinaute (toujours effectif ?) de choix à inviter: Nicolas Princen.

J'en salive d'avance.


Toujours à votre service et cordialement,


FdC, aspirateur à baffes à ses heures
Cher @si,

Je n'ai pas regardé l'émission il est vrai. Lorsque j'ai vu que la Madame Molinié était au programme, j'ai été contraint d'éteindre mon ordinateur. Il en allait d'une question de santé mentale.

Je suis surpris que vous n'ayez toujours pas compris ce qu'a tenté de vous expliquer Pierre Bourdieu il y a 15 ans sur la soi-disante "nécessité" d'inviter un contradicteur...bah y en a pas, d'ailleurs il y a déjà eu des émissions sans contradicteurs et ce n'étaient pas forcément les plus mauvaises. Pour plus d'information, msieur @si, vous pouvez toujours achetez ce petit livre qui est très bien.

Vous parlez d'insultes, mais n'est ce pas une insulte à notre intelligence que d’inviter la dite Madame? Le deversoir en question n'est il pas un juste rappel à l'ordre de vos chers asinautes? Seriez vous assez naïfs au point d'ignorer par avance les réactions que cette invitée susciterai dans les forums? Je n'en crois pas un mot, admettons qu'il s'agisse d'une posture de façade destinée à tous les crétins, invités potentiels d'@si pour ne pas les faire fuir.... Mais encore une fois: sont ils nécessaires?

j'avais vu cette [s]courge[/s] dame chez Taddeï sur le sujet fort à propos "faut il payer plus d'impots?", il y avait aussi Pascal Salin -qui devrait donner son cerveau à la science, tant ce qui s'y passe est parmi les plus grands mystères de l'humanité-, eh bien ce ne sont pas les insultes qui sont venus à mon esprit, non, non... juste une irrépressible envie de rétablir la guillotine en place publique...

Non mais vous vous rendez compte? Pour un farouche opposant à la peine de mort, qui ne peut retenir une larme lorsqu'il réecoute le discours de Badinter en septembre 81? Qui, si il était encore adolescent punaiserai partout dans sa chambre des posters dudit Robert (sans sa femme, faut pas déconner non plus). 'tain, la dissonance cognitive de la mort, dur, dur!

Nan sérieux, Msieur @si, promettez nous que c'est la dernière fois, hein ?

Récapitulons:
- [s]benjamin Lancar[/s]
- [s]Elisabeth Levy[/s]
- [s]La Madame Molinié[/s]
--- (yen a d'autres)
J'avais été assez horrifié en parcourant justement le forum ce week-end... je ne suis pas plus rassuré en parcourant celui-ci. Répondre par la vulgarité, la grossièreté, la bassesse à ce qu'on ressent comme du mépris ne peut pas tenir lieu d'argument... je ne sais pas (en revanche) si la censure est la réponse la pus adaptée... c'est à Daniel de l'envisager et effectivement, c'est manifestement ce qu'il a fait.

A ceux qui s'indignent d'avoir vu couper leurs propos orduriers à l'endroit de cette Dame, je propose de relire "Hamlet"... ce passage de l'acte deux où le Prince du Danemark reçoit ses amis les comédiens qu'il aime tant, et avec qui il joue un extrait de tragédie. Puis, il les confie à Polonius en lui demandant de bien les traiter. Polonius répond ceci : "Je les traiterai selon leur mérite". Hamlet se fâche et lui demande alors de les traiter, non selon LEUR mérite, mais selon son propre honneur, et ainsi, moins ils mériteront ses égards, plus son mérite à lui sera grand. Et avec Shakespeare, nul besoin de détailler : quelques mots et tout est dit.
C'est quand même le comble de critiquer les insultes et de les reproduire sur une chronique sous un format concentré. Est-ce vraiment nécessaire ?
Hélas! impossible de capter cette émission, même pas en téléchargeant, 28 minutes, rien de plus, ça arrive de plus en plus souvent..... quelle fidélité à ce Dalymotion!
Et bien moi, je remercie tous les forumeurs d'avoir posté leurs messages.

J'avais commencé à regarder l'émission, mais au bout de 10 minutes de visionnage, je n'en pouvais plus de voir son air suffisant, méprisant ses interlocuteurs, assénant encore et encore les mêmes mensonges en boucle, niant la réalité des faits, diminuant chaque argument en invoquant des bienfaits bidons et jamais vérifiés, rabachant les même clichés branlants, ceux là même qui ne nécessitent plus d'arguments tellement ils leur paraissent évidents à force d'avoir été rabachés à longueur de journées sur toutes les antennes et tous les médias.
Cette Agnès V.M. est une insulte à @SI.

Lire les commentaires des forumeurs m'a donné une bouffée d'air frais, lire que beaucoup de mes concitoyens ne se laissent pas balader si facilement par ces tordeurs de cerveaux, lire que finalement Pascal Pavageau a maîtrisé ce débat de bout en bout, lire que Agnès V.M. s'est ridiculisée à en mourrir. Tout ça m'a fait reprendre l'émission qui s'est au final révélée très intéressante.

Je dis donc merci aux forumeurs d'@SI !

S'il n'y avait qu'une seule image à retenir pour illustrer le débat avec Agnès V.M., ce serait ce magnifique facepalm de la part de Pascal Pavageau.
> http://pix.toile-libre.org/?img=1305028551.jpg
Merci à lui, ça m'a fait mourrir de rire.
De toute façon, ça ne servait à rien de s'énerver contre elle, pour deux raisons:
Déjà, on a l'air aussi con que la personne qu'on insulte quand on l'insulte, aussi conne soit-elle.
Ensuite, la technique de com' du jedi des politiques est en train de mourir et de se décrédibiliser d'elle-même, laissons-là crever sans donner du grain à moudre à ses derniers utilisateurs.
Moi j'ai évité l'émission,ce qui m'arrive rarement ,pour ne même pas entrevoir la dame....Ce qui m'étonne de vous ,Daniel,c'est que vous soyez surpris des réactions que ses propos et son comportement ont suscitées.Nous ne vivons pas tous à Paris...Voir à quel point l'hôpital,l'école,la poste etc vont se dégradant dans nos contrées justifie l'indigestion pénible éprouvée et la colère qui s'en est suivie .
Mince, je voulais réagir à la précédente émission dès samedi et j'ai oublié. Je le fais ici. Non, Agnès Verdier-Molinié n'est pas une carricature ultra-libérale. Ses opinions politiques sont défendables et utiles au débat public. Et je suis peut-être aveugle, mais contrairement à Daniel, je n'ai pas senti que le débat validait la thèse de départ de l'émission, à savoir que la RGPP était responsable des récentes difficultés des administrations nationales et locales ; que @SI mettait "dans le mille". Agnès Verdier-Molinié a eu beaucoup de mérite à essayer de déminer les questions retorses et piégeuses de Daniel, comme celle sur la surveillance des digues le matin et le soir par les fonctionnaires se rendant sur leur lieu de travail.

Que reprocher à Agnès Verdier-Molini ? Un sourire en coin à chaque fois que Pascal Pavageau parlait. Elle affichait une trop grande confiance en elle et manquait de respect à son interlocuteur (imperturbable).
Dommage, j'étais un peu occupée, j'ai raté un (semble-t-il) fort bel épisode. Impossible, désormais, de juger de la pertinence ou impertinence du coup de gomme. Je comprends très bien la colère face au mépris de cette dame, très bon chic bon genre, lisse comme une couverture de magazine, péremptoire et redisant sans cesse qu'il faut laisser un peu (bocou bocou bocou) de place au privé pour qu'il se fasse un peu (bis) de fric. Que l'État devait se recentrer sur ses fonctions "régaliennes" (en gros, la police et l'armée, où il paraît que "nous" sommes tellement bons que nous pourrions donner des leçons aux dictatures argentine (c'est fait, avec le succès que l'on sait) et tunisienne (loupé, mais de justesse, et c'est peut-être que partie remise).

Personnellement, j'évite les insultes, pas seulement par correction: pour la satisfaction moins intense mais plus subtile de me dire à moi-même "Ah qu'en termes galants ces choses-là sont dites!". Seulement, des fois vraiment... j'en ai gros sur la patate, et ya plus que l'insulte pour dire avec suffisamment de force ce que j'ai sur le coeur.
Bonjour
Vous avez un problème Daniel.
Vous voyez un coté de la violence mais pas l'autre.
Parce que cette dame est une caricature de la violence des oligarches.
Sourire, chiffres, coupeur de parole tout ça pour dire la même chose que ce que vous ont dit sur elle plus crument les forumeurs d'@si : "je vais vous mater les gars" (pour rester poli).
Dans ce cas pourquoi ne pas censurer également ses propos.
Ah DSK a de beaux jours devant lui avec des "médiateurs" comme vous.
En 1789 les nobles n'appréciaient pas la réaction de la populace. On sait ce qu'il est advenu après.
J'apprécie particulièrement la remarque concernant les insultes...
J'interviens tres rarement dans les forums et chaque fois que je l'ai fait j'ai été surpris par l'agressivité fréquentes des propos .
Probablement l'anonymat autorise la brusquerie .
encore un coup des Melencho-segoliste ( de tous poils).

je trouve que cette illustration eût mieux convenu à votre Chronique, Daniel.
Daniel,
très bien de vouloir en finir avec l'attaque ad hominem qui n'a pour seul but que de disqualifier le fond sans avoir de contre-argument.
Mais, quid de la récidive? Combien de points sur le permis à points?...

Donnez-nous les règles que nous fassions preuve de plus de respect sans plus nous cacher derrière l'indiscutable liberté de penser (et la soi-disant tout aussi indiscutable liberté d'insulter).
Pis sinon, z'avez remarqué ?

Ici, on peut se lâcher sans problème sur tous les pingouins qui nous gouvernent, le mètre et talon(nettes), Carlita et Pépito, Herr Teufeux... etc... A une condition : qu'ils ne lisent pas les forums. On ne sait jamais...

Voté pour Ulysse.
Quelques conseils pour la dame au sourire qui fait peur, "comment réagir aux insultes" en six points : http://evolution-101.com/INSULTE__Comment_reagir_aux_insultes.htm
« Les insultes sont une occasion de démontrer notre discipline personnelle et notre sagesse. »
C'est supersympa d'avoir créé un fil "déversoir" sur lequel on peut se défouler, se lâcher librement.

Ecrire, par exemple, que Wauquiez qui dénonce "l'assistanat", est un vrai gros connard gerbant et que les membres de son club, "la droite sociale"... répétez après moi : droite... sociale... droite...sociale... et arrêtez de rire bêtement. C'est de votre gueule qu'ils se foutent.... que cette "droite sociale", donc, est un ramassis de bourges puants arcboutés sur leurs privilèges exorbitants, se demandant quelles nouvelles mesures ils pourraient bien prendre, les empaffés, qui enfonceraient encore un peu plus dans la misère ceux qui subissent déjà de plein fouet les effets de leur politique de merde.
Il y a bien une solution de rechange à la "droite sociale" de ces sales cons : c'est la "gauche capitaliste" de ce furoncle de DSK. On est bien barrés.
Un dernier pour la route : Ordures !

Aaaah ! Je me sens déjà mieux. Soulagé. Merci DS.
Attention, sourire violent

Comme ça, on supportera mieux.

Plus de sous, plus de service public, pourtant l'Etat veut avoir la main sur tout, en faisant faire les autres. Les services de l'Etat se regroupent, d'une année à l'autre, les ingénieurs se succèdent 2 ans à droite, 3 ans à gauche. Coté représentants de l'Etat, sur certains dossiers remontant à 2005-2006, plus personne n'a l'historique. En COPIL (il n'y a plus que des COPIL à cette heure ci, COmité de PILotage), on échange sur la signification de la dernière circulaire ministérielle qui n'est pas claire. Manque de vision long terme des politiques mises en place. ça vous fait sourire?

Alors oui, certains dossiers sont suivis en double, en triple, en quintuple par différents échelons territoriaux qui ont leur vision propre, et heureusement. Sur la politique agricole par exemple, les départements, l'état, les régions, l'agence de l'Eau n'ont pas les mêmes orientations, ne veulent pas financer la même chose. Certains veulent continuer à financer l'agriculture sur des changements light de pratiques (saupoudrer sur tout le monde), d'autres veulent financer les agriculteurs pour changer en profondeur leurs pratiques (financer ceux dont l'engagement nécessite vraiment une remise en cause du système de production). Je ne vous fais pas de dessin de quel coté est l'Etat. Les COPIL sur le sujet entre toutes les structures sont extrêmement tendus. Et heureusement que plusieurs structures travaillent sur le même sujet. ça vous fait sourire?

Ben quand j'entends dire que c'est une déperdition que plusieurs structures travaillent sur un même sujet, moi ça me donne envie de pleurer.

La dérision est la pire des insultes.
Bonjour,

je me decide a ecrire mon premier message sur les forums ASI, en plus de 3 ans, pour quelques remarques rapides:

- je souscris entierement a votre mise au point, comme je l'espere beaucoup d'asinautes silencieux.

- certains asinautes justifient l'insulte ou des propos non respectueux comme la juste recompense des idees ou attitude non respectueuses de votre invitee. C'est dommage car ca ne sert certainement pas a faire reflechir cette personne sur certains de ses travers. Et cela concourt a insuffler un esprit de caste a ces forums. Ce qui nuit a la diversite, car certaines personnes considerent qu'il est vain d'essayer de se faire entendre dans ces conditions.

- Il serait utile de reflechir a la formation de vos moderateurs, car la frontiere entre moderation et censure est une ligne jaune franchie bien trop facilement.
J'ai failli ne pas regarder l'émission en entier sur les avis qui étaient postés.
Au bout du compte, pas de quoi fouetter un chat. Ce genre de personne est connue pour pavoiser dans bien des ministères en quête d'adoubement. J'ai regretté que cela ne soit pas plus viril et que le côté perroquet savant de la dame ne soit pas plus fermement contré.

Je me souviens, entre autres, d'une rencontre à l'Arche de la Défense où une réunion houleuse en pleine action syndicale nous avait amené une réflexion à une personne présente, je cite :
"Vous, le petit, cela fait une heure que vous vous foutez de notre gueule. Vous comptez continuer comme cela longtemps !!!! ".
Le petit, au sortir de la réunion, venait nous présenter ses excuses et devenait 2 mois plus tard Directeur de la boîte.

Nous avons négocié un protocole avantageux avec lui et le petit en question devenait ensuite le directeur de la plus grande compagnie aérienne française.

En France, le public (au sens noble) est un peu sensible !!!
La réalité de terrain est bien plus hard et la sérénité du représentant FO en montrait la valeur de l'enseignement.

Aujourd'hui, ce qui manque à cette nation, ce sont de vrais représentants capables d'aller au clash avec le plus haut niveau de l'état sur des dossiers argumentés imparables. C'est devenu une denrée rare.
le forum sans les gros mots c'est encore pire pour la dame...
Les insultes, non, nous sommes d'accord. Mais enfin, cette dame pourrait, elle aussi, apprendre la politesse ! Que penser du regard plein de morgue et de dédain qu'elle a servi au syndicaliste pendant toute l'émission ? Si on veut être gentil, on pourra dire qu'il a été noble de lui répondre uniquement par des faits établis et des arguments étayés. Si on veut l'être moins, on pourrait lui conseiller de ne pas se faire prendre pour un idiot comme cela à l'avenir. (Je ne suis pas responsable pour ceux qui pense à professeur Méluche en la matière). Lors de cette émission, le respect n'était pas partagé par les deux protagonistes !

Et puis, Daniel, essayer de visionner cette émission; c'est extrêmement pénible à regarder (sincèrement). On vient ici tranquillement, pour un bon débat d'idées. Vous choisissez un formidable sujet, très emblématique car volontairement obscur : ou comment appliquer une politique sans que personne ne le sache. On a là un type qui maîtrise son sujet sur le bout des doigts. Chapeau l'artiste. Belle leçon donnée à nos politiques, notamment un certain maire de la plus petite préfecture de France. Et paf, voilà qu'on se mange ça pendant 140 minutes. A la limite ... Nous serions même en droit que vous critiquer, vous, autorité suprême de la critique audio-visuelle (blague à ne pas prendre mal). Et bien oui, pourquoi n'avez-vous pas fait remarquer à cette charmante dame bien élevée des beaux quartiers, que sur votre plateau et devant vos @sinautes si intelligents, on se doit de respecter son interlocuteur. Tout difficile à faire, cela n'aurait pas été hors propos, franchement. Le jeu auquel se livre Agnès V.-M. s'apparente aussi à une forme d'insulte, plus pernicieuse car non verbale.
Essai de censure (Mireille, vous me direz si j'ai bon) :

-Bande de tarlouzes endimanchées.

-Suceurs d'anchois avariés.

-Sodomiseurs de mamans à serre-tête.

-Ramassis d'australopithèques glabres.
Daniel, vous vous sentez vraiment obligé d'offrir un abonnement à TOUS les invités ?

Je demande parce que, voyez-vous, si on n'est pas abonné, on n'accède pas au forum...
DS, pour ce que je lis de vos forums, les insultes ne sont pas l'outil habituel des @sinautes.

Que ceux qui ont vu et entendu la dame y aient recouru n'est il pas révélateur, plutôt que d'un inaptitude à l'écoute, de l’exaspération qui mont qui monte qui monte ?

Et, plutôt que de vous excuser auprès de la dame, ne devriez-vous pas plutôt lui expliquer que ce qui lui est arrivé n'est qu'un symbole de ce qui devait l'attendre si les gens cessaient de regarder TF1 et d'écouter Dominique Sylvestre ?
Il n'y a que les imbéciles qui ne supportent pas l'insulte. Tout mon soutien aux victimes d'Anastasie.
Merci Daniel pour cette mise au point.
C'est sur que si les invités plutôt à droite d'@si se font insulter on n'aura bientôt plus de volontaires
et l'on pourra avoir des débats pépères avec des intervenants @siment corrects...
Ce sera beaucoup plus enrichissant car on ne sera pas pollués par les idées de tous ces [s]cons[/s] propagandistes
de droite.
Un peu pareil, sans trop d'insultes tout de même, du coté de d@ns le texte, et l'on se plaint
qu"il n'y ait plus d'émissions car les auteurs annulent leur participation.
Nous engueulez pas tous !

La plupart d'entre nous ne s'abaisserait pas à insulter, même s'il m'arrive de traiter certains de cons sur le forum. Mais les cons doivent savoir qu'ils sont des cons, sinon comment s'amélioreraient-ils ?

Je suis dubitative quant à cette [s]courge[/s] citrouille en illustration !
Doit-elle se transformer en carrosse d'or ? Comme la parole est d'argent ! Hummfff !

Si c'est ça, ça va chercher loin.
Ouf ! Je n'ai pas été censuré. Pourtant j'y ai fait plusieurs grosses fautes de conjugaison et d'accord, ce qui est une grave injure à Madame la langue Française.

Promis, mon capitaine, je le fera plus.
Grâce aux précisions de ce papier, je tiens peut-être enfin l'explication concernant les performances d'Agnès VM à l'émission "Ce Soir Ou Jamais" : là-bas aussi ils doivent sûrement l'inviter la veille.
Tout à fait d'accord !

Cette émission aura été un vrai déversoir pour Mme Verdier-Molinié et les "idées" ultra-libérales de son char à penser.
C'est donc une décision sage, courageuse, probablement douloureuse mais nécessaire, que d'avoir ainsi coupé au montage chacune de ses interventions dépassant les limites de la décence intellectuelle ou tout simplement humaine.
Bravo pour votre courage.
[Mode La remarque du professeur casse-couille ON]
Le verbe convenir, au sens de décider, se conjugue à avec l'auxiliaire "être". En conséquence, on dit : "Nous sommes convenus de consacrer plusieurs émissions à...", et pas "Nous avons convenus".
[Mode La remarque du professeur casse-couille OFF]
Vous avez raison Daniel,
j'aurai aimé que Ben Laden soit encore vivant pour assister à son procès,
mais...
Un conseil, si vous voulez éviter les insultes sur le forum et les menaces de procès :
NE DONNEZ PAS DE TRIBUNE AUX LOBBYISTES !


Appelons un chat un chat ! Un "Think-Tank" ou "laboratoire d'idées" ce n'est rien d'autre qu'un lobby. Des petites plumes aux services de gros portefeuilles.

Vos abonnés ne s'y trompent pas et réagissent en conséquence.
Je me demande, Daniel, si l'image qui illustre votre article est bien adaptée au message. Cette courge qui ponctue vos excuses à la délicieuse Agnès Verdier-Molinié pourrait être regardée comme une sorte de lapsus visuel.
D'un coté, le cynisme et la suffisance affichés par une personne payée pour venir mentir dans une émission durant plus d'une heure et coupant la parole à 2 personnes ayant réellement quelque chose à dire ne peut qu'amener à ce genre de réactions de la part de ceux qui vivent au quotidien les conséquences néfastes des politiques mises en places par ce type d'individu peu scrupuleux et carriériste. Bref, pourquoi en avoir pitié? En affichent-ils quand ils annoncent avec un sourire colgate que la vie des dizaines de milliers de personnes tournera au cauchemar sous prétexte d'économies douteuses? Bien sur que non.

Oui au débat contradictoire, terreau de démocratie. Non à la manipulation par le mensonge et la mauvaise foi.

Dommage, je n'avais pas pensé à aller voir le forum après l'émission et j'ai vraisemblablement raté un beau moment d'anthologie d'@si vu la qualité des vannes. Merci de nous en faire profiter après coup !
Toutes menaces, agressions... sont à bannir !
Néanmoins, la forme policée de cette dame n'enlève pas la violence de ses idées.
Il ne faut pas non plus oublier que c'est une personne qui passe souvent sur d'autres médias, donc "s'exprime",
travaille dans un "laboratoire"... et le forum équilibre (un peu!) entre le débat et la parole citoyenne de chacun et la grande visibilité d'un petit groupe.
Douche froide du soir.

J'ai parlé d'un sourire que je ne saurais voir c'est tout et ceci en trois lignes pas plus, je ne peux même plus vérifier. Mon message n'existe plus.
Mais j'avais écrit autre chose, c'était beaucoup plus long et c'était mon avis. Il a été effacé avec le sourire.

Je suis très très déçue, je me faisais un plaisir de lire votre livre que je viens de recevoir, je suis tellement déçue, (un truc au fond de l'estomac qui ne passe pas du tout) que je vais remettre à ultérieurement cette lecture, elle serait gâchée.

J'aurais accepté qu'on efface uniquement le sourire.
Je pense que le souhait que j'ai émis que cette charmante dame mette un peu ses blanches mains dans le cambouis, en l'occurrence qu'elle utilise un seau et une serpillière pour faire le ménage dans les ministères n'était pas une insulte !

De manière à ce qu'elle sache de quoi elle parle, qu'elle veuille bien accepter de descendre de son piédestal, et songer trente secondes à la vie réelle, celle des salauds de pauvres, des pue-la-sueur, celle de la France d'en bas.

Florence Aubenas l'a fait, pendant six mois. D'autres le font, quotidiennement. Dans les circonstances que j'évoquais. Au SMIC, en CDD, à temps partiel, tôt le matin et tard le soir. Et ces femmes rentrent chez elles en banlieue, en transports en commun, quand il y en a encore, elles ne peuvent pas vraiment faire autrement. Elles n'ont pas de chauffeur.

"Femme de ménage", pour vous, c'est une insulte, donc. Elles apprécieront.
Femmes de ménages, chez ASI, vous faites donc partie des louseurs.
En fait, j'aurais du dire "technicienne de surface."

Le discours de cette dame était à lui tout seul une insulte à notre intelligence.
c'est amusant de voir les insultes effacées dans le forum apparaitre dans votre chronique...
Je suis tranquille car je n'ai pas eu de ces regrettables propos pour cette dame.
Toutefois, ce que vous qualifiez comme un manque de puissance dans l'argumentation m'est apparu comme un mépris pour nous, pour ce que nous sommes, pour ce que nous vivons, pour ce que nous pensons, pour ce que nous comprenons et pour ce que nous pouvons comprendre.

Elle illustrait, par son attitude et ses propos, parfaitement ce que je déteste dans l'oligarchie au pouvoir, ( comme Benjamin Lancar autrefois ) et je pense que la détestation et les insultes qu'elle a subie s'adressaient au delà d'elle, au clan qu'elle défend, qu'elle avait le tort de si bien incarner.

Une fois digérées les invectives, elle devrait s'interroger sur l'origine d'une si grande exaspération et d'un si grand rejet chez la populace et devrait en faire part à ces copains de la majorité.

La volonté d'en découdre et de chambouler cette république qui exclut les plus fragiles et renchérit les nantis, est bien plus forte que ce qu'ils s'imaginent.
L'insurrection qui vient s'exprime ici violemment dans les mots, pour le moment.
Un nettoyage bien nécessaire.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.