23
Commentaires

Déconfinement : vers le tracking à la française

Les cartes de suivi du confinement publiées le 4 avril dans le JDD proviennent d'une start-up française, Geo4cast, spécialisée dans la géolocalisation. Un avant-goût de la stratégie gouvernementale ?

Commentaires préférés des abonnés

J'ai pas compris, il y a un problème à laisser son téléphone à la maison quand on va faire un balade en forêt?

Hier, Macron est allé déambuler à Pantin, où il a pris un "bain de foule". 

Ni lui, ni les membres de sa garde rapprochée ne portaient de masque.

S'il voulait fournir un nouvel exemple de son inconsistance et de son irresponsabilité, c'est parfait(...)

Je me demande comment cette bande de spin Docteurs Folamour vont me gérer, moi qui ne possède pas de téléphone portable ? Ils vont m'en offrir un avec l'abonnement inclus, vous croyez ?

Derniers commentaires

Super article.

Ce qui me désole, c'est que pendant qu'on ne pense algorithmes et big data que pour tracer les individus, on ne se préoccupe pas des innombrables moyens d'utiliser l'IA et les données massives sans aucunement pister les gens. Petits exemples : 

- Remonter des auto-déclarations anonymes mais finement localisée de symptômes (bien plus justes pour évaluer l'incidence de l'épidémie que les hospitalisations)

- identifier les savoir-faire et les bonnes volontés et sources de connaissances de toutes natures utiles à la lutte contre l'épidémie ou à la facilitation de sur le territoire et les "matcher" avec les besoins locaux. Pour l’instant ce sont toutes sortes d'initiatives bénévoles, dans lesquelles on se noie. Où courir, où ne pas courir pour se rendre utile ? c'est un job en soi que de trouver cela. L'intérêt de la centralisation et du traitement IA est justement de mobiliser plsu efficacement.

La Quadrature du Net oublie encore le rôle du Conseil Constitutionnel.

En effet, si une disposition législatif prévoit les modalités décrites, des députés ou des sénateurs peuvent saisir le Conseil Constitutionnel avant la promulgation du texte pour qu'il se prononce sur sa constitutionnalité.

A défaut, si le texte ne fait pas l'objet d'un tel recours et qu'il entre en vigueur rapidement, alors le citoyen contrôlé et verbalisé, pourra saisir le Conseil Constitutionnel dans le cadre d'une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) pour qu'il se prononce sur la constitutionnalité du texte adopté. Cette QPC fera l'objet d'un mémoire distinct dans le cadre de l'instance en cours.

Les conditions de recevabilité sont les suivantes :

 - Le texte ne doit pas déjà avoir été déclaré constitutionnel à la Constitution ;


 - Il doit être applicable à l'instance en cours ;

 - La question doit être sérieuse.

Une bonne raison de se réjouir d'être en zone blanche ... et de méditer sur les crânes d'oeuf politiques et médiatiques qui n'y pensent même pas. Entre ça, le taux d'équipement en smartphone et le mauvais esprit des Français, je prédis à cette idée digne des shadoks qui excite le tout Paris-technophile, un avenir singapour-rien.

Je vois qu'ici, l'empoignade polémique n'est pas de mise. Pourtant, en ce 8 avril, il apparait que ce truc de pistage généralisé a un potentiel politique explosif.


L’État policier, arbitraire en place et totalitaire en devenir fait monter une colère qu'aucun "tracking" ne pourra contenir.

Ce qui est terrifiant, c'est l'absolu inéluctabilité de la séquence des évènements.

Tentatives de pistage généralisé

Création d'un corps de Police Politique

Arrestation/élimination/disparition de figures de proue - s'il s'en trouve

Violence physique contre les Dirigeants

Tout ceci - nous n'en sommes plus très loin - avant la fin de l'année


Ceux qui pense que tout pourrait rentrer dans l'ordre, qu'il soit contraint - Genre Régime  Totalitaire genre 1989 - ou retour au calme par un changement de Régime Politique de type "humaniste" se trompent. Les structure économiques qui le permettrait sont en train de disparaitre.

Chaque jour qui passe rend plus difficile le retour au calme. Chaque jour qui passe augmente l'exaspération et la colère.

Je veux dire que chaque jour, nombre de gens montent d'un cran dans la séquence: irritation, exaspération, colère, rage, désespoir.

Et pour que colère, rage et désespoir rendent ce pays infernal il ne suffit que de 10% de la population.

Je vous demande : 

à quel stade êtes vous?

à quel stade sont ceux avec qui vous avez encore contact?

Que ferez vous si le confinement est levé?

Je dis SI parce que en l'état actuel des choses, je ne vois pas comment le Pouvoir pourrait lever le confinement sans faire s'embraser le Pays.

Que ferez vous si le confinement perdure - État d'urgence permanent - et que le pays devient un immense ghetto?


Quand on voit des hélicos de Gendarmerie pourchasser des petites vieilles prenant l'air sur la plage devant chez elles en raison de l'ordre de "confinement", il faut s’interroger sur son propre comportement dans ce merdier.

Il n'est pas trop tôt pour laisser son cerveau fonctionner dans le sens de sa propre survie et du bien commun.


Il faut reconnaître que ce gouvernement a une ligne directrice très clair pour ce qui est de la communication. Sur chaque sujet, dire tout et son contraire..

De toutes manières il y a la bonne vieille délation à la française. Pas besoin d'appli. Suffit de zieuter le numéro minéralogique de la bagnole garée devant chez soi. Pas du coin ! Hop une bonne petite lettre anonyme déposée dans la boite de la gendarmerie par un citoyen qui veut du bien et y a pu qu'à attendre...Ah ! L'heureux temps.

Ouai!!! on y arrive, on y arrive... et même plus vite que prévu "nécessité fait loi".

Je suis retourné voir à wikipédia : Fenêtre D' Overtone (prenez 5 mns) l'exemple que donne wiki  comment habituer une population et à faire trouver normal l'inacceptable, par exemple le cannibalisme.

A tous les zélés opportunistes de Géo 4 cast je dis merci de votre précieuse collaboration mortifère. Je vous accorde dans ma grande mansuétude " responsable mais pas coupable"

Merci d'avoir appelé les choses par leur nom : pistage

Hier, Macron est allé déambuler à Pantin, où il a pris un "bain de foule". 

Ni lui, ni les membres de sa garde rapprochée ne portaient de masque.

S'il voulait fournir un nouvel exemple de son inconsistance et de son irresponsabilité, c'est parfaitement réussi.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je me demande comment cette bande de spin Docteurs Folamour vont me gérer, moi qui ne possède pas de téléphone portable ? Ils vont m'en offrir un avec l'abonnement inclus, vous croyez ?

le pistage "n'est pas la culture française" , le fichage si !

de l'état d'urgence terroriste à l'état d'urgence sanitaire, il n'y a qu'un pas. 


évidemment ! qui osera s'offusquer du flicage généralisé pour lutter efficacement contre les terroristes (déjà fait) et/ou la propagation d'un virus potentiellement mortel ,

 Personne de censé  ! s'il ne veut pas être lynché par la foule médiatico politique

La ville de Nice et celle de Seaux ont déjà pris les devants en la matière

Je remarque quand même que c'est la Corse qui, quelque soit la période, a le plus faible taux de déplacement.

Je dis ça, je dis rien.

J'ai pas compris, il y a un problème à laisser son téléphone à la maison quand on va faire un balade en forêt?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.