119
Commentaires

De quelques mantras foutraques

On a beau être gouvernés par des énarques, le débat français garde l'amour des mots.

Derniers commentaires

Quoi ? Vous prétendriez que nos responsables politiques naviguent à vue, et ont une conception magique de leurs décisions ?

En fait, toutes ces objurgations, ces calculs qui semblent si cohérents, ces auto déterminismes seraient des prières déguisées ? Que ce soit à Bruxelles ou à Paris ?

Quelle mauvaise langue, ça ne m'étonne pas de vous ! Toujours à persifler, à faire des réflexions... Pas possible.

C'est pour cela qu'on vous lit
Daniel à l'honneur dans la revue de presse du matin d'Inter ! Chapeau bas grand chef ! Là, on se découvre, on met un genou en terre et on se confond en admiration pantoise ! Merci Inter !
Citation de ce billet dans la revue de presse d'Inter, à l'instant.
Intéressant : le Billet politique d'Hubert Huertas (durée 2mn 53s), diffusé ce matin sur France Musique et France Culture.
Alors un qui a sans doute eu des mantras foutraques c'est celui qui vient de battre le record du monde de chute de la stratrosphère le dénommé Félix Baumgartner qui dit que la dictature c'est bien mieux que la démocratie .

..Mantras foutraques de Félix Baumgartner en plein ciel

Sans doute le choc comme l'a eu un des astronautes qui ont foulé le sol de la Lune ....Son bon mot pour que vienne une dictature a fait le tour du monde ..Voilà ce qui arrive dans un esprit sain et un corps sain apperemment et qu'on saute dans le vide ...Nobody perfect
Lénine disait : « Le capitalisme est tellement cupide qu’il nous vendra la corde pour le pendre». Bien cordialement.
Bon, un peu d'agacement.

Les 3% : "ça a traversé les époques, ça fait penser à la Trinité". Elle est trop belle cette, histoire, pour ne pas être reprise, hein ? L'idée que la personne qui a dit ça ait répondu ironiquement, voire, soyons méchant, procédé à un léger foutage de gue*** envers le journaliste qu'il avait devant lui, voir s'il allait mordre l'hameçon.

Pour faire 3%, vous comptez, bon an mal an, 1,5% de croissance auxquels vous ajoutez environ 1,5 d'inflation, et zou, vous les avez, vos 3%, pour avoir votre déficit constant. Après, vous pouvez broder sur la trinité tant que vous voulez pour raconter une histoire à un journaliste qui sera incapable d'en évaluer la crédibilité, et le laisser imaginer qu'un odieux riche complotiste à la solde du grand capital n'aurait jamais pu faire ce calcul de coin de table, aidé par quelques milliers de pages pondues par quelques figures bruxelloises technoratiques.

Mais 1,5+1,5, c'est un peu triste et la trinité, c'est tellement plus tentant.
Pour 2013, je me suis fixé une règle d'or : pas plus de 4 % d'augmentation de mon taux de cholestérol.
Pourquoi 4 ? Parce que 4 comme les saisons, les points cardinaux, les petits cochons, etc. Et puis c'est mon chiffre fétiche.
J'aime bien le 18 aussi. Mais je tiens à ma santé.
Et si on essayait ça:
la fameuse "corde-laide"

Avec une traduction approximative, mais il ne faut pas compter sur moi pour traduire!
"qu'on ferme les maternités dans les sous-préfectures"

On ferme les maternités dans les sous-préfectures parce qu'elles sont si peu sures et qu'elles ont tellement mauvaise réputation que les femmes qui habitent dans lesdites sous-préfectures vont acoucher dans la grande ville d'à côté....
"L'inventeur des 3%, un très sérieux haut fonctionnaire français, que Le Parisien avait retrouvé il y a quelques semaines"
C'est pas pour pinailler, mais Guy Abeille avait été retrouvé par Olivier Berruyer en février 2012 après l'avoir été par La Tribune en 2010. Si on veut s'informer sur l'économie, ces 2 sources me paraissent meilleures que Le Parisien.
Par ailleurs, ce n'était pas un haut fonctionnaire, mais - selon ses propres termes - un mercenaire.
Merci pour ce nouveau billet Daniel.
Ça y est, on laisse tomber définitivement le people ?
Une très bonne décision :)
Les allègements, le patronnat les pratique déjà : la fraude patronale est estimée pour les plus modérés à 7 milliards par an quand d'autres la chiffrent à 15 milliards.
C'est compté ou pas dans la shopping-liste à deux fois 30 milliards qu'ils viennent de déposer au petit papa Noël ?
ha la guerre des classes.....y a pas à dire les riches sont bien meilleurs que nous.
Mais pourquoi ne vont-ils pas s'enrichir ailleurs puisque c'est si bien ailleurs?

bien sur je rappelle que tout ça c'est du blabla et de la com puisque en vérité les jours du CDI sont comptés. Seule la gauche est capable de pratiquer l'anesthésie nécessaire aux grandes amputations.

anesthésiés nous le sommes incontestablement, et la disparition du CDI sera bien une grande amputation.

Quel que soit le gouvernement en place, il n'écoute jamais les syndicats de salariés et il écoute toujours le MEDEF et il a raison puisque le peuple vote toujours pour l'un des "candidats" du MEDEF.

L'humanité ne sera heureuse que le jour où le dernier UMP aura été pendu avec les tripes du dernier PS.
Attention, c'est 30 milliards en deux fois que proposent les patrons, c'est-à-dire 60 milliards et non les 40 du rapport Gallois.

Le problème je trouve est l'exposition médiatique. Jamais du temps de Sarko, les grands patrons ne se seraient permis de se répandre dans la presse à donner des conseils à l'exécutif ! Laurence Parisot n'a jamais été reçue à Matignon en cinq ans de fillonnisme aigüe pour être associée en amont aux dossiers des grandes entreprises par exemple.

Mais bon, il paraît que Ayrault est satisfait de lui et de sa méthode de travail. Dont acte. On peut continuer à désacraliser la représentation présidentielle dans ce pays.
Et ça rejoint ce que dit Anne-Sophie sur la division des activités bancaires.La provocation des gros qui profitent,la résistance des banques qui les aident à profiter tout en profitant,le colossal mépris de la foule des opprimés qui les engraisse.Le capitalisme quoi.
"« La petite graine est devenue un champ, mais c’était peut-être un champ d’OGM », "
Guy ABEILLE pour justifier le pavé des 3% dans la marre de la novlangue capitaliste !
...et depuis 1981 les citoyens subissent le lavage de cerveau économico-politico-médiatico-polluant..... à quoi ça tient l'évolution de l'humanité !!.....
"« A l’époque, c’était quelque chose d’anodin. Mais la bête est sortie de sa boîte et ça nous a échappé. »
Guy Abeille
sauf que ça n'a pas échappé à tout le monde et que les épigones de Milton Friedman se frottent les mains encore aujourd'hui de cette trouvaille attrape-nigauds que nous sommes pour les avoir crus si longtemps !...
Moscovici réagit mollement au chantage.
"Je pense pour ma part que nous allons d'abord agir sur ce qui n'est pas le coût du travail", mais "nous allons aussi agir sur le coût du travail, mais pas comme le demande l'AFEP, par une augmentation de la CSG ou de la TVA de manière massive, parce que nous pensons au pouvoir d'achat".
Faire notamment comprendre au DG de Pernod Ricard, qui fait partie des 98 insurgés, que grever le budget des ménages, c'est s'exposer à vendre moins de petits jaunes.
Vite une quête pour ces malheureux.
"Les capitalistes nous vendront la corde avec laquelle nous les pendrons."
Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine - 1870-1924
Source ?
Vox populi + Jean Luc Mélenchon + Daniel Schneidermann

En fait, la véritable citation serait plutôt:

"??????????? ???????? ??? ???????, ?? ??????? ?? ??????? ??"
(source Google traducts)

Lénine savait aussi être très actuel. A preuve cette autre citation:

"????????? ???????? ???????? ??????????????????? Ayraultports"

c'est à dire (traduit librement):

"Le socialisme c'est les Ayraultports plus la compétitivité"
On veut pouvoir citer en caractères Cyrilliques ... !
"Camarades ! L'humanité ne sera heureuse que le jour où le dernier bureaucrate aura été pendu avec les tripes du dernier capitaliste".
Inscription murale écrite sous forme de phylactère sur les murs de la Sorbonne par le situationniste Réné Viénet, qui détournait ainsi la phrase de Voltaire citant le curé Meslier ("L'humanité ne sera heureuse que le jour où le dernier des tyrans aura été pendu avec les tripes du dernier prêtre").
"la phrase de Voltaire citant le curé Meslier ("L'humanité ne sera heureuse que le jour où le dernier des tyrans aura été pendu avec les tripes du dernier prêtre")."

Là aussi, c'est louche : difficile de trouver des références, que ce soit aux propos de Meslier ou à la prétendue reprise par Voltaire.

Et on aimerait savoir comment l'auteur présumé d'un grafiti (fût-il situationniste) a été identifié.

Amusant, sur un site d'"analyse critique des médias", toutes ces citations-bidon.
« À la fin du règne de Louis XIV, le curé Meslier laisse à sa mort, trois copies manuscrites d’un testament où il fustige la monarchie, l’Eglise catholique, les riches et les grands de la terre. Lorsque Voltaire apprend l’existence d’un tel texte, en 1735, il se le procure et bien des années plus tard, il en produit une édition tronquée puisqu’il passe sous silence la philosophie matérialiste de Meslier. Voltaire publie son texte sous le titre d’Extrait des Sentiments de Jean Meslier au début de 1762. La troisième édition parue en 1768, qui ne provient sans doute pas de la fabrique voltairienne, publie un Avant-Propos où l’on trouve reproduite pour la première fois la célèbre formule de Meslier :

Je souhaiterais que tous les tyrans fussent pendus et étranglés avec des boyaux de prêtres.

http://rde.revues.org/pdf/176 »
"Et on aimerait savoir comment l'auteur présumé d'un grafiti (fût-il situationniste) a été identifié".

Je veux bien croire que cet expert en détournements soit l'auteur de la phrase en question. Mais peu importe, les slogans sur les murs n'étaient pas signés... et on ne prête qu'aux riches.
Naomi Klein écrivait son bouquin « la stratégie du choc » en 2008, c'est pas vieux. Ca ne fait que continuer.
Un petit Sébastien Fontenelle, pour la route ? http://www.politis.fr/L-Ultimatum-Aux-Grands-Patrons,19854.html
Quelqu'un sait-il combien représentent 3% de déficit en % du budget de la France pour 2012 ?
"Le capitaliste ira jusqu'à vendre la corde avec laquelle il sera pendu."

(répété à l'envi vers 2010-2011 par Jean-Luc Mélenchon - précisant citer Lénine, et notamment sur votre plateau Daniel, et depuis ça fait une musique dans ma tête)
Selon WikiQuote, Lénine n'a sans doute jamais prononcé le truc de la corde :

"According to the book, "They Never Said It", p. 64, there is no evidence Lenin ever said this. Lenin was supposed to have made his observation to one of his close associates, Grigori Zinoviev, not long after a meeting of the Politburo in the early 1920s, but there is no evidence that he ever did. Experts on the Soviet Union reject the rope quote as spurious."

Tant pis pour la bise.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.