118
Commentaires

Darmanin, même pas peur !

Commentaires préférés des abonnés

Je me tiens éloignée des media depuis vendredi dernier... néanmoins, ce matin, je pensais à Darmanin et me demandais quel nouvel acte délétère il allait commettre... bon, il est comme on pouvait le redouter, voire pire ! 

Et qui assistera aux fun(...)

Pauvre Nicolas Cadène, qui malgré ses efforts à passer la brosse à reluire au gouvernement et son projet sur le séparatisme, est jugé insuffisamment raciste pour rester à son poste. 

On a strictement rien appris en 5 ans. Il y a toutes les lois n(...)

Je suis comme vous choqué par cette communication totalement démagogique. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire, mais il y a une façon d'en parler, et là c'est consternant. Même sur une émission pourtant habituellement bienveillante pour le pouvoir (...)

Derniers commentaires

en tout cas il est pas halal Darmanin !


Passé vite fait,  et déjà,  le « temps de l’émotion », voila que mon matinaute préféré  - qui risque de ne plus l’être très vite sur cette pente là - ose établir une sorte de parallèle juste odieux entre l’assassinat abject d’un professeur par un fanatique,  terroriste islamique,  et « la politique » de Gérald Darmanin » qui n’est certes pas ma « tasse de thé », mais qui fait « son métier de ministre de droite ».

Allons – nous avoir maintenant les aventures quotidiennes de Darmanin, après les aventures quotidiennes de zemour... ?

Ah, les méchants !

Le criminel, c’est le fanatique « qui se prend pour dieu ».  C’est l’ennemi. ! Le politique c’est Darmanin. C’est l’adversaire.

« Une horreur succède à l'autre »  Vraiment ?  ...Oh ! Daniel Schneidermann, qu’est-ce qui vous arrive ?

ET NOUS ? Et la Gauche ? Les gauches ? A part feuilletonner  en Tartuffe sur les aventures des droites et extrêmes droites, on fait quoi ? On propose quoi ? On se prépare comment à appliquer une autre politique ? Il faudra manifester encore combien de fois avant d’arrêter les feuilletons et prendre la mesure du mal qui nous ronge et proposer enfin une autre politique et surtout  les mesures concrètes qui pourraient commencer à nous sortir vraiment, réellement  de cette monstruosité ?

« Gérald Darmanin pourrait se contenter de faire son métier de ministre, de superviser sans faille et sans faiblesse l'enquête de police, de rechercher qui a participé à la campagne de harcèlement contre Samuel Paty, qui a relayé, liké, re-tweeté. Mais ça ne suffit manifestement pas. » D.S.

NON ! ça ne suffit pas ! ça ne suffit plus ! 

(Et d’ailleurs pas besoin des conseils du matinaute c’est ce qu’il fait !)

Alors quand est –ce  qu’ASI arrête les feuilletons et travaillent à sa place et à sa mesure à proposer un autre chemin ?

JPL

"Nitroglycérine" ? Ah bon il y a un risque d'explosion ? De guerre civile ? Pourquoi donc ? "L'islam est une religion d'amour et de paix", comme tous les journalistes et manuels scolaires nous l'apprennent depuis Qu'est-ce qui se passe Daniel, ce n'est pas Jean-Marie Le Pen qui disait la même chose il y a 30 ou 40 ans ?  Vous avez enfin compris ? Un peu tard, dommage. Etre une souris dans un bocal avec un serpent est un sentiment spécial pas vrai ?

« La peur va changer de camp », a promis le président de la République,  

Quand le président de la république parle comme un despote, il n'y a plus grand-chose à espérer de lui. Nous sommes tous des terroristes potentiel.les

Les terroristes ne doivent pas avoir peur. Ils doivent être arrêtés et jugés.

Seul un régime totalitaire espère faire peur.

Sarkozy doit bénir ce Tchétchène: "grâce" à lui sa mise en examen (de plus) est passée aux oubliettes de l'information !

Question : est ce que montrer les caricatures de Charlie sont le seul exemple à donner pour expliquer l'humour, le 2nd degré et la tolérance à des enfants ? .....j'dis ça j'dis rien ...."Le C.V. de Dieu" de J.L. Fournier, ça ne marcherait pas ? ou un bon sketch de Pierre Desproges ?

On va virer le directeur de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, pour le remplacer par "un vrai laïque", un vrai de vrai, à la Valls.


C'est pas le Catalan formidable, alors premier ministre, qui s'est précipité au Vatican pour assister à une double canonnade (oui, je sais) ?

Un pouvoir impopulaire, confronté à une hausse massive du chômage, qui annonce qu'une minorité ethnique constitue en tant que telle "une menace existentielle" (sic). 

Je ne vois vraiment comment cela pourrait mal tourner.

Le film "un jour san fin" faisait revivre au protagoniste, la même journée qui repassait les mêmes séquences  déjà vécues sans qu'aucune amélioration ne se produise dans sa vie.. Cela fait presque 3 décennies que nous revivons le même scénario sans que rien ne vienne en contrarier le cours :  le temps suspendu, un disque rayé, les mêmes acteurs briefés, les mêmes propos, les mêmes résultats.. sans qu'un "Guignol",  un  peu  plus malin,  ne vienne avec son gourdin balayer les marionnettes clonées  s'agitant dans le vide, ce qui aiderait peut être les citoyens à remettre eux mêmes  les aiguilles en marche. ! Ils font le poids !!!

Ayant fermé nombre de bureaux de poste dans les zones sinistrées , Darmanin livre le courrier lui même !

Les volontaires presents sur ce forum pour aider les profs a faire respecter la minute de silence dans les classes le jour de la rentrée sont priés  de se faire connaitre nominativement auprès de D. S.

Aucun doute: les sachant faire seront nombreux !

en trois jours on est passé d'un hommage national à l'acceptation du fascisme. On purge les derniers contre-pouvoirs indépendants (après Toubon; Cadène qui a passé son temps à rappeler le vrai sens de la laïcité pendant des années); on fait de véritables rafles assumées contre "les ennemis de la république"; on menace d'interdire des associations qui luttent contre le racisme. Tout discours qui n'appelle pas quasi ouvertement à l'épuration ethnique est vu comme suspect de soutien au terrorisme. bref on a encore franchi un gros cap depuis les attentats de Charlie. Evidemment le résultat ne se fait pas attendre.

Soutenez le CCIF si vous le pouvez; ils font une énorme boulot de soutien juridique pour défendre entre autres les femmes qui portent le voile de discrimination et d'agressions.



à propos de la peur va changer de camp

"Constatant « des trous dans la raquette », Eric Dupond-Moretti demande une « mobilisation totale » de la justice face à la menace terroriste. Une réforme de la loi sur la liberté de la presse n’est pas exclue. " indique Le Monde


Comme quoi, Naomi Klein a encore raison : la théorie du choc s'applique

et chaque fois, ce sont les libertés qui volent en éclats

Vis à vis du CCIF la dépêche dit principalement ce que "une source proche du gouvernement a dit...", il n'y a pas de version "corrigée" cette source n'ayant pas dit autre chose. Ce qu'il y a c'est une version développée, "une source proche du gouvernement a dit... mais le CCIF a répondu que..., et Laurent Nunez reconnait que...".


Dans toute affaire où quelqu'un ou un groupe est accusé de trucs, formellement ou pas, la défense donne à un certain stade sa version, et il peut y avoir plusieurs sources donnant divers avis quant à ses torts éventuels, ça ne veut pas dire que ce qu'a dit l'accusation a été "corrigé". L'AFP a eu la correction d'éditer sa première dépêche plutôt que d'en faire faire deux ou trois, pour ces réactions successives (et certains titres l'absence d'élégance de ne pas en tenir en compte), ça ne change pas le propos initial de quelque officiel devant se baser sur quelque dossier. Qu'on le voie comme un signe d'un biais malveillant contre cette organisation ou pas, d'ailleurs.


La correction ce serait si le CCIF porte plainte et que "la source proche du gouvernement" ou ceux ayant repris ses on-dit comme des faits sans enquête soient condamnés pour diffamation. En attendant tout dépend du dossier que les renseignements ont ou pas sur cette organisation et ses liens avec d'autres plus directement impliquées ou pas dans le relai de propagande ayant abouti à cet attentat ou d'autres.


Le CCIF défend à part ça ouvertement l'ensemble des personnes ayant fait l'objet d'une enquête dans le cadre de la lutte anti-terroriste, parlant par exemple dans un autre texte des 4000 familles de "bons musulmans" "humiliées" en 2015 sans autre raison que "l'islamophobie d'état", ou prenant la défense de l'ensemble des perquisitionnés pour l'affaire en cours (en particulier les associations dont la source s'exprimant dans la dépêche l'accuse d'être proche). 

Je dirais que l'appréciation finale de cette organisation devrait logiquement dépendre du nombre de pommes pourries entrant éventuellement dans la recette de sa tarte à la crème victimisatrice.


Par rapport aux bonnes résolutions de la précédente chronique, n'est ce pas céder à certains biais historiques de certaines tendances de la gauche de donner a priori raison à cette organisation (jusqu'à reprendre son type de discours sur des perquisitions relevant forcement d'une gesticulation gratuite)  quand on ignore totalement si une partie des enquêtes précédentes qu'elle condamne régulièrement n'ont pas permis de découvrir des trucs permettant de prévenir de réels attentats ?  


Ne serait ce qu'écarter des suspects éventuels, ou se renseigner sur les réseaux où de simples salafistes pouvaient côtoyer des djihadistes peut tout à fait justifier une partie des enquêtes que le CCIF présente à longueur de temps comme n'étant que de l'oppression gratuite, et pour tenir des propos qui peuvent expliquer ce qu'en dit la mystérieuse source, qui semblait l'accuser d'une responsabilité morale plus qu'autre chose, tout en ne parlant que "d'éventuelle implication"  (et d'une conjonction de mouvements) pour ce qui est de ce qui a conduit à l'attentat lui même.


Après qu'elle ne mérite pas d'être dissoute si elle ne fait qu'exprimer son opinion je suis d'accord. Mais que cette opinion soit forcemment juste et dénuée d'arrières pensées me semble pouvoir éventuellement faire débat.

Et l'usage nouveau du mot "fatwa" pour désigner une demande de suspension.

Les mots tuent, et aussi ceux des ministres, nous dit le camarade Schneidermann, lanceur d'alerte à juste titre sur les dérives bien calculées de Darmanin. J'observe que depuis un certain, il y a un mot, “manifestement”, qui est vraiment récurrent dans sa bouche. A soumettre à la linguiste de service à ASI !

En France il y a une extrême-droite décomplexée et une extrême droite complexée... Jusqu'à quand ?


Il faudra aussi parler de Mélenchon et les Tchétchénes à un moment. D'où sortent ces propos pas vraiment "conventionnels"...

Je pense que cette affaire a foutu un sacré bordel dans la gauche. Moi aussi, son intervention sur la communauté tchétchène (en tant que communauté!) Qui pose problème me donne des nausées. Je ne jette pas bébé avec l'eau du bain, je défend toujours les idées du programme qu'il représente, mais je n'ai pas du tout souscrit à cette intervention. Pas plus qu'à celle de tatiana ventose, qui dit en gros que c'est à cause de la gauche s'il y a des extrémistes qui passent à l'acte d'ailleurs.


Ventose ça fait un bail qu'elle est d'extreme-droite.

Ça, on est bien d'accord. Elle ne fait plus illusion.

Je vous recommande l'émission du bouseux sur Ventôse, ça a aidé à me désintoxiquer.


Concernant les mots de Mélenchon, je crois qu'il s'est excuser de l'utilisation du mot communauté. Mais ce qui me pose quesyion, c'est davantage le pourquoi mettre en avant les Tchétchénes. Venant de Mélenchon, je pense que c'est pensé et choisi. Du coup, quitte à passer pour un complotiste, j'ai envisagé ces raisons :

- Cela permet de braquer les projecteurs sur autre chose que le Maghreb, pour montrer que le danger ne vient pas nécessairement de cet endroit, et apaiser les relations avec les personnes qui en sont issues de plus ou moins loin

- Cela permet peut-être de développer une critique du gouvernement quant à ses relations diplomatiques avec la Russie, et d'illustrer ce que l'on peut appeler un vrai séparatisme, en regard duquel celui qu'on essaie de nous vendre en ce moment semble être une farce.


Voilà, j'aimerais que des journalistes, au lieu de faire remarquer avec hébétude qu'une personne de LR ou de RN aurait pu dire ces mots, tout en ne critiquant pas plus loin, apportent des éléments réponses sensées. 


En tout cas, j'espère qu'on est pas encore reparti pour une campagne sur les rouge-bruns...

Assez d'accord avec votre premier point, c'est celui qui m'est venu à l'esprit spontanément aussi. Ça permet aussi de donner des gages au "parti de l'ordre" dans l'opinion qui a en mémoire les événements survenus à Dijon cet été.


J'espère honnêtement que ce n'est pas ça.

Il ne faut absolument pas que Mélenchon se laisse aller à ce genre de raccourcis pour dévier quoi que ce soit, même pour la bonne cause. Espérer pouvoir détourner le racisme anti-arabe et/ou anti-musulman en le rabattant sur les Tchétchènes ou les Roms seraient, en plus d'une honte, une véritable faute de sa part pour son mouvement et toute la gauche !

Je vois déjà d'ici tous les petits malins accuser LFI de clientélisme et ça me fatigue rien que d'y penser...  :-/

"Mélenchon avait déclaré dimanche qu'il y avait «un problème avec la communauté tchétchène» dont est issu l'auteur de l'attaque à Conflans-Sainte-Honorine. "

Ah oui, là, c'est foutu :/


"Cela permet peut-être de développer une critique du gouvernement quant à ses relations diplomatiques avec la Russie"


Oui, il a clairement accusé macron d'avoir offert l'asile aux Tchétchènes pour faire la leçon à Poutine.

Oui mais alors c'est très maladroit de sa part. Mieux vaut donner clairement son positionnement plutôt que de jouer avec les mots et les sous-entendus pour le moins méandreux...

Tatiana Ventose, c'est pour celles et ceux qui ont raté le moment précis où Caroline Fourest est passée du côté obscur. C'est un reboot.

Ces deux journalistes ont eu de grandes qualités à leur début (le boulot de Fourest sur l'antisémitisme d'une -infime, mais quand-même- partie de l’extrême gauche) avant d'aller à la marmite pour la première, de céder à ses emportements pour la seconde (qui est la plus dangereuse des deux).

Pour préciser mon propos. Tatiana Ventose joue sur deux tableaux. Dans son travail "long", les vidéos, elle le fait, son travail. La journaliste démonte méticuleusement la faillite morale de l’état à travers l’éducation Nationale, ses lâchetés, cet homme lâché face à son bourreau. Elle n'oublie pas non plus la récupération des militant fondamentalistes musulmans, le tableau est complet, détaille.

 Mais sur ce qui est le plus voyant d'elle,  sur ce que l'on va retenir et qui la définir pour beaucoup, twitter, facebook, elle se vautre dans des joutes de cours d'école, justement :/ qui ne dépasse le niveau Darmanin. Pas conne, elle sait qu'elle ne risque rien.

Si tu veux connaitre une personne publique, écoute là sur l'islam, surtout maintenant.

 Où est-elle, la vraie Ventose ? Ses vidéos sérieuses représenteront-elles bientôt son passé ? Ses éructations sur twitter son futur bien au chaud, en haut ?

 On connait le truc. Charlie joue sur ces deux tableaux depuis des années. Un journal engagé, à travers ses articles, contre la mondialisation et la dérive violente de d’Etat. Non, sérieux, lisez-le, je ne rigole pas ; des papiers sur la liberté de presse de lapart du média qui conchie Snowden.

Une schizophrénie savamment dosée à un tel point que si on ne faisait que le lire, Charlie, on n’imaginerait pas qu'il entraîne politiques, médias et société civile dans son obsession islamophobe. Alors, depuis le massacre de Samuel Paty, je ne vous raconte pas. Pourtant, il faut interroger les buts de Charlie Hebdo.   

 

Qui osera dans la presse, même timidement, mettre les trois dernier mois en contexte ? Charlie ressort les caricatures, entraîne à nouveau médias et politiques dans son sillage, un bon buzz, mais établit quand-même la liste des médias qui ne les font pas paraître (sans que cela émeuve, mais bon, Charlie à tout le monde d'en haut en rang derrière lui), les quelques salopard gauchiste du fond.
Al Qaida menace ( l'adversaire vient de se connecter) ben oui, ya à manger pour tout le monde, c'est le principe.
Et deux journalistes sont poignardés...   Content d'avoir fait parti du plan de comm, les gars ? Heureux d'être les victimes de l’obscurantisme ? Répondez-fort, à Charlie, on ne vous entend pas à cause d'isolation du bunker. Au tour des autres de morfler, merde.  


 Je ne veux pas croire que Riss ignorait qu'il participerait à armer des fous, qu'il exposerait des innocents avec sa republication.

Il y toujours un ennemi prompt à jouer avec vous quand on agite le chiffon rouge. Pourtant, le silence est total, le soutien est total. Gare à celui qui va parler autrement, surtout maintenant.

 

 Rien de ce qui nous a mené à cette décapitation d'un enseignant parce qu'il avait montré des caricatures de Mahomet n'est questionné, remis en cause. Mais qui osera, en même temps, dans ce climat de chasse aux "collabos de l'islam".

Rien sur la colonisation des pays musulmans, rien sur l'occupation des pays musulmans, Afghanistan, Irak 1; Irak 2 et le démantèlement de l'Etat, Abou Grahib qui mène à Daesh, les famines organisées, le million de morts musulmans. Rien sur cette idée que le passé c'est le passé et qu'il faut aller de l'vant. Oui, mais rien non plus la France et son ostracisme vis a vis des concitoyen.nes musulman.es.

Rien sur la France touchée, depuis 1980, par le terrorisme arabe et islamiste quand elle s'implique militairement dans des conflits lointains. Rien sur l'obsession de Charlie à caricaturer Mahomet, et encore et encore, rien à foutre, Sarkozy avec nous ! Rien à foutre, Mahomet la bombe ! Mahomet le porc ! Les voilées, ces connasses ! encore et encore. Les locaux incendiés ? On s'en fout, Hollande avec nous ! Mahomet la bombe... Mahomet le porc !  La rédaction massacrée ?  

C'était vraiment utile de remettre ça ?  

 En 2003, la France aurait du éviter le terrorisme, merci Chirac, mais y'avait Charlie et son patron atlantiste... Et nous tous entraînés dans cette histoire.

 

 Ah oui, Tatiana Ventose...

Et ben, elle a les grandes lignes, là, de comment rentrer dans l'histoire de la faillite démocratique de la France ; un look degauche, une parole à l'inverse (regarde la couv de Libé, "Terrorisme, l'heure de la riposte", Tatiana, pour t'inspirer. Quand tu veux dévoyer ta conscience, il faut toujours lire Libé).

Après, il faut qu'elle trouve son style, la Tatiana. Libé, c'est la compromission avec des jeux de mots. Ventose, c'est la grande gueule.

Ah, ça me fatigue, tiens.

Et si tu te reprenais, Tatiana ? Contiens ta colère. La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance, c'est Maitre Yoda qui dit ça. Mais qui a envie d'être Yoda, il n'y a que des coups à prendre.

 Je viens de comprendre. Si je racontais tous ça en public, sous mon vrai patronyme, ce gros paquet que je viens de vous pondre, je ne serais pas loin de la garde à vue. Et oui, quand-même... C'est pas simple quand on est une grande gueule de s'empêcher de gueuler. C'est peut-être pour cela que les grandes gueules gueulent avec les loups. 

 

 J'avais écrit ici que la gauche parlementaire pourrait bien ne pas participer aux élections de 2022 pour cause de harcèlements judiciaire et autres plaintes qui mèneraient a une inéligibilité. Quand on voit la cabale contre le CCIF, ça se rapproche non ?

Alors si c'est encore, 2022 donnons à notre pays une majorité très très à gauche, sociale, égalitaire, anti-capitaliste, fraternelle, inclusive, laïque.

  

Merci pour votre sincérité. Concernant Charlie, je vous suis. Il y a quelque chose de l'ordre du puéril bête et méchant dans ce journal qui est devenu l'égérie (terme à la mode, même les magasins de bricolage ont des égéries) de la liberté d'expression. 


Les mots d'ordre essentialisants du type "je suis Charlie" me dégoûtent personnellement au plus haut point. L'injonction, c'est la mort de la liberté d'expression, et les dénonciations de ceux qui ne s'y plient pas dans les règles ont l'odeur de la putréfaction. 


Ca ne veut pourtant pas dire qu'on ne peut pas se retrouver dans une défense unitaire de la liberté d'expression. Alors oui, je défendrai la liberté d'expression de Charlie, mais à ma manière, sans associer mon être entier à leur nom. Je ne le ferai d'ailleurs pour rien ni personne.

Apres c'est la jupe qui est trop courte, maintenant on a c'est la faute de la nana a cote avec sa jupe trop courte qui a excite les mecs mais qui etait inviolable car elle etait avec son copain bodybuilder.


CLAPCLAP

Je n'ai rien compris. Moins d'affect, plus de faits ?

Rien sur la France touchée, depuis 1980, par le terrorisme arabe et islamiste quand elle s'implique militairement dans des conflits lointains. 


C'est bête vous approchiez la lucidité, avant d'en revenir à accorder une importance démesurée à Charlie, jusqu'à sombrer dans le délire complet (la France aurait du éviter le terrorisme, merci Chirac, mais y'avait Charlie et son patron atlantiste). 


Il n'y a eu aucun attentat islamiste sur le territoire quand Charlie a publié la première fois les caricatures danoises en 2006, ni en 2007, 2008, ni quand ils les ont publié la première maison en 2009, ni en 2010, ni en 2011 (à part un petit molotov contre Charlie justement, qui n'a que 50% de chance d'être islamiste).


Par contre en 2011 la France s'implique en Lybie et en 2012 une guerre entre AQMI et un protégé de la France, le Mali, commence.


En 2012 Mohamed Merah.


En 2013 la France intervient directement dans la guerre malienne. Première tentative de décapitation islamiste en métropole, contre un soldat en faction à La Défense.


En aout 2014 la France rejoint la coalition contre Daesh en Irak. 


On connait la suite.

Je vais vous dire, on dit la même chose. Si si.

Vous ne le voyez peut-être pas, parce que vous écrivez des choses rabaissantes comme : "C'est bête vous approchiez la lucidité ". 

Mais relisez bien...

Non mais je sais que nos analyses ne sont pas si opposés au fond.


C'est l'importance démesurée que vous semblez accorder à leur influence dans cette envolée que je trouve un brin délirante, quand ils sont au pire des néo-cons parmi d'autres, et que le terrorisme a avant tout des causes géopolitiques, ou s'il faut lui chercher un second lieu résulte d'oppositions idéologiques très loin de se limiter à celle entre Charlie et ses critiques, relatives au volet politique de l'islam en général et ses frictions avec l'approche française (théoriquement) anti-communautariste.


Charlie c'est un sujet qui obsède quelques gauchistes bien plus que ceux qui ont une réelle influence sur les attentats (enfin sauf à croire les Tatiana Ventose qui confondent les deux).

Charlie, c'est le journal qui a entraîné le pouvoir, les médias et une bonne partie de la société civile dans l'aventure des caricatures de Mahomet.

Après le procès où toute la classe politique a défilé pour légitimer Charlie, Charlie, est devenu la France. Et l'islamophobie de Charlie est devenue celle de la France.

C'est pour cela que Charlie a été la cible d'un attentat.


Il convient donc de blâmer plutôt BHL. :)

Algérie, Tunisie,Maroc,  Égypte, Mali, Nigeria, Inde, Pakistan, Tanzanie, Kenya, Yémen  Indonésie , Irak, Somalie....pays de la caricature et de l'impérialisme atlantiste   





"Je viens de comprendre. Si je racontais tous ça en public, sous mon vrai patronyme, ce gros paquet que je viens de vous pondre, je ne serais pas loin de la garde à vue. "


 l’anonymat n'existant pas vous allez bientôt vous faire arrêter

Je ne veux pas croire que Riss ignorait qu'il participerait à armer des fous, qu'il exposerait des innocents avec sa republication.

Il y toujours un ennemi prompt à jouer avec vous quand on agite le chiffon rouge. Pourtant, le silence est total, le soutien est total. Gare à celui qui va parler autrement, surtout maintenant.


Ben non : Riss est le parfait clone de Philippe Val ou de n'importe quel émule du regretté  "je suis partout" : juste ré-pu-gnant ! Et je n'ai pas besoin de le lire régulièrement pour avoir constaté que c'est juste un vulgaire torchon raciste. Désolée pour tous ceux qui n'ont pas su s'en éloigner à temps.

(le boulot de Fourest sur l'antisémitisme d'une -infime, mais quand-même- partie de l’extrême gauche) 


je vous lis avec intérêt en général, mais nous ressortir "l'antisémitisme" qui n''en est pas un (tout simplement parce qu'un euro-causasien ne peut en même temps être "sémite" à la seule raison de sa religion, comme le rappelle régulièrement Shlomo Sand) tout ça pour "justifier"  l'islamophobie actuelle - idem pour les "féministes" comme Fourrest qui sont d'abord de vulgaires racistes : franchement je ne gobe pas !

En laissant de côté les ignobles propos de notre Chef de l'État Français, repris ad nauseam avec gourmandise par ceux qu'on ose encore appeler journalistes !

Alors, répétons en choeur : c'est la faute à Mélenchon, c'est la faute aux "islamo-gauchistes" et autres "rouge-bruns". Comme si le problème n'était pas d'abord la propagande des ultra-libéraux-fascistes ..

Moi ça me fait gerber !

Je n'ai pas été clair dans mon commentaire. Dans les années 90, Fourest a pointé du doigt l'antisémitisme dans une partie infime de la gauche, notamment à la conférence de Durban. Ça a été son seul fait d'arme, parce que c'était vrai, même si ultra minoritaire.
Depuis ce temps, elle a totalement vrillé et se fait la porte parole des campagnes de diffamations (c'est la faute à Mélenchon, c'est la faute aux "islamo-gauchistes" et autres "rouge-bruns".  ) que vous évoquez dans votre commentaire. 


"son intervention sur la communauté tchétchène"


Pas trop aimé, moi non plus. Le ton surtout, guerrier. Même s'il a cru devoir ajouter qu'il y a "sûrement de bonnes personnes parmi eux".

Ca augure mal pour la suite, pour une alternance à Macron. J'ai découvert ça ce soir. Ma première réaction a été de me dire , flûte, à sa place, y'aurait pas moyen que je dise un truc pareil, même debout devant le précipice. 

Cochonou me fait penser au lapin Duracell.....

En route pour 2022 ! Ce jeune tchétchéne est une bénédiction !

Et Macron faisait il y a peu la leçon à Poutine : "ça suffit d'opprimer les minorités tchétchénes" grondait notre beau Jupiter à l'attention du méchant et facétieux Vladimir qui fait qu'embêter ses minorités. 

On l'avait vu avec les GJ, le seul but est une grossière manipulation des bas instincts des uns et des autres, et ça marche.

Vous soulignez que l' AFP  a  accusé  à tort le Ccif d'avoir appelé à la violence .Mais dans votre chronique d'hier  , que j'ai relue, vous laissez entendre que Samuel Paty aurait été rappelé à l'ordre par sa hiérarchie . Un article de France Info de ce matin nous apprend que c'était une rumeur diffusée par l' extrême- droite  et qu'en fait les référents laïcité  venus au collège ont expliqué au parent d'élève supposé offensé ( sa fille n'assistait pas  au cours)  la démarche de Samuel  Paty.

Il y a ceux qui entassent des milliers de tonnes de nitrate d'ammonium dans une ville, ceux qui y foutent le feu (accidentellement?). Et ceux qui, ravis que tout ait sauté, recommencent à installer ailleurs du nitrate d'ammonium. Au suivant? 

Pauvre Nicolas Cadène, qui malgré ses efforts à passer la brosse à reluire au gouvernement et son projet sur le séparatisme, est jugé insuffisamment raciste pour rester à son poste. 

On a strictement rien appris en 5 ans. Il y a toutes les lois nécessaires pour agir sur la situation ayant conduit à ce drame, l'auteur du meurtre avait été signalé sur Pharos plusieurs semaines avant, mais non, c'est la faute de la France Insoumise, d'Edwy Plenel, du CCIF et des profs de sociologie, qui comme chacun le sait, ont tous les pouvoirs en France depuis 15 ans ans.

Je n'en peux plus de revoir les mêmes imbéciles défiler sur plateaux télé pour réclamer l'intensification de recettes qui n'ont jamais fonctionné, sans compter le petit nouveau, agresseur sexuel en puissance qui va aller fracasser les portes de toute personne un peu trop musulmane pour donner satisfaction aux racistes.

Bonjour et merci pour la chronique. La conclusion est désarmante. "Les mots des ministres et des journaliste tuent". Wokay... mais ici, cette éventualité un peu générale (oui, la parole de gens de pouvoir peut avoir un effet sur des vies, bon...), est énoncée au prix d'un nivellement étrange avec un assassinant bien réel. Quelle parole de ministre ou de journaliste, a, dans la circonstance présente, jusqu'à présent, tué ? (Je n'imagine pas une réponse du genre : "attendez, on va voir", parce qu'avec cette logique, on attend toujours Godot et tout peut toujours arriver).

Il semble que certaines réactions reflexes reviennent vite, et que l'introspection a ses limites ici. Et pourtant, je partage avec vous l'idée que les gesticulations de G. Darmanin sont au mieux grotesques, au pire inquiétantes. 

Est-ce que ce n'est pas une tradition, pour un ministre de l'Intérieur, de court-circuiter instruction et jugement afin de livrer tout chaud, à l'opinion, un joli paquet bien ficelé ?


Les plus anciens se rappelleront, peut-être, la conférence de presse de Poniatowski, en 1976, après l'assassinat de Jean de Broglie.

Après Castaner en guerre contre les Gilets Jaunes

Après Macron en guerre contre la Covid

voici le nouveau tarzan, 

le Darmanin de Tarascon

en guerre contre le croissant


Couvre feu et coup de pied dans la fourmilière

Action... Réaction

https://youtu.be/XNg-jwrhoGs

Je suis comme vous choqué par cette communication totalement démagogique. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire, mais il y a une façon d'en parler, et là c'est consternant. Même sur une émission pourtant habituellement bienveillante pour le pouvoir j'ai eu l'occasion d'entre C. Barbier et A. Bauer réprouver (en douceur je vous rassure) cette communication dangereuse, c'est dire...


Cela laisse donc craindre le pire pour le volet "sécurisation des établissements scolaires". Il faut savoir que depuis quelques années, la sécurisation, notamment dans les régions gérées par la droite LR ça revient à installer de "portiques de sécurité" (traduisez des tourniquets améliorés qui marchent avec un badge). Tout ça à grands renforts de caméras de surveillance dans les établissements et aux abords de ceux-ci.


Pour info à Nice et Marseille ils ne sont pas passés loin de portiques de sécurités fonctionnant à la reconnaissance faciale : Reconnaissance faciale établissements scolaires...


Tout cela en diminuant : les heures de cours dispensées aux élèves (réforme du Lycée), la suppression des contrats aidés qui permettaient de faire vivre dans certains établissement des espaces de convivialité, la réduction des effectifs (de profs, d'AED/Surveillants etc...)


Qu'est-ce que ça a réglé en termes de sécurité ? Rien. Mais ça coûte moins cher que du personnel et ça permet de faire des effets de manche comme le ministre Darmanin.

Rodomontade :


-  vantardise,

- crânerie

- galéjade

- forfanterie

- ostentation

- esbrouffe

- bluff

- fanfaronnade

- jactance

- hâblerie

- bravade.


On sait que  cela a bien marché avec  les prédécesseurs : Sarkozy, Valls..


D'ailleurs, ils ont réussi : la preuve , Conflans.

Et hop nous y voilà déjà oui

 "une horreur succède à l'autre"

ignoble kif kif entre la barbarie islamiste et les minis tracas administratifs infligés  à de pôvs islamistes par un hypocrite .

Je me tiens éloignée des media depuis vendredi dernier... néanmoins, ce matin, je pensais à Darmanin et me demandais quel nouvel acte délétère il allait commettre... bon, il est comme on pouvait le redouter, voire pire ! 

Et qui assistera aux funérailles (j'ai écouté 5mn du 7h30 de F.Inter) ? Macron, Hollande, Sarkozy.... tous ces fossoyeurs de libertés sous prétexte de laïcité. 

Je vais m'enterrer dans ma grotte !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.