42
Commentaires

Dans la famille Le Pen, L'Obs demande Jean-Marie

C'est une enquête politique ordinaire

Derniers commentaires

Billet magistral d'Henri Maler et d'Olivier Poche, sur Acrimed, sur le facholand et son prétendu décryptage du système et des médias:
http://www.acrimed.org/article4576.html
Le plus gros et l'essentiel s'y trouvent: imparable.
Voici l'article de Renaud Dély en question.
Je crois.
Rendre le FN plus humain pour participer à sa dédiabolisation, lui accorder une tribune, voilà une mission accomplie.
Bravo Dély, bravo l'OBS.
"Il a un "sourire farceur", il est "d'humeur badine""
Comme au bon vieux temps où il était para en Algérie.

Et même que pour égayer ses petits enfants, il joue au billes avec eux, avec son oeil de verre.
Ach, le bon grand père...
L'interessé réplique en disant que D.Schneidermann "défend Philipot" !

https://twitter.com/RenaudDely/status/566198313515765760
R Dely est un peu simplet, il pense combattre le FN en discréditant Philippot et en vantant Le Pen, lequel est caricatural de l'extrême droite qu'on adore détester. Et puis sur un plan économique, Philippot est nettement moins libéral, tout au moins dans ce qu'il affiche, que Le Pen et aussi que l'Observateur qui emploie Dely. L'explication est peut-être à chercher de ce côté ? Mais je redoute que ce soit avant tout la c....e la grande fautive.
Plusieurs hypothèses, mais toujours la même qui est écartée : la plus évidente, celle qui consisterait à dire que Dély est frontiste et défend son parti.
C'est toujours l'angle mort de la réflexion de Daniel : ce relent de corporatisme qui lui empêche de pense qu'il y ait des journalistes frontistes.
Tout comme Biamonti, qui pouvait exposer son documentaire sans jamais être soupçonné de connivence, la même semaine où Daniel s'acharnait sur Bricmont.
Tout comme Bacquet qui pouvait dire, sans que ça ne choque personne, qu'il n'y avait pas un seul frontiste dans les journalistes du monde (une aberration statistique).

Sans vouloir remettre en cause l'incompétence de certains journalistes, non, tous les papiers complaisants sur les Le Pen ne sont pas des papiers à charge ratés.
Au moins, Retraité volontaire sait où il va pouvoir s'abonner à son départ d'@si.
Et plus ça va, entre l'Express, Le Point, le JDD...
... ça va finir par lui revenir cher.
Heureusement qu'il gagne bien sa vie.
Hypothèse psychologico-bazardesque...

Le politiquement correct auquel le monde médiatique français est majoritairement attaché favorise le manichéisme; quel que soit le sujet, il y a une bonne opinion et une mauvaise, et les rares analyses plus subtiles sont accusées "d'être avec les méchants" (bon, ce n'est jamais dit comme ça mais ça revient au même).

Le FN a de toute évidence été longtemps rangé dans le camp des méchants. Par définition, le politiquement correct dépend de l'opinion de la majorité (ou d'une majorité, selon la subtile nuance de couleur politique du média). Les progrès réels du FN en termes de popularité et surtout de popularité des idées (ça remonte aux "mauvaises réponses à de bonnes questions") rendent donc ces idées de plus en plus acceptables, et comme il n'y a pas de place pour la subtilité le FN est devenu complètement politiquement correct ces dernières années. C'est ainsi que, inconsciemment influencé par ce processus, on découvre avec surprise que les adhérents, sympathisants et chefs du FN ne sont pas des monstres mais des êtres humains comme les autres, ce qui n'était évidemment pas envisageable tant qu'ils étaient dans le camp des méchants. Et voilà comment on aboutit à un article énamouré où l'on découvre que derrière le monstre se cachait un être humain avec une sensibilité et tout et tout.

Evidemment, on ne va pas remettre en cause la matrice de pensée pour autant : il y a beaucoup d'autres gens labellisés méchants, mais ça ferait bien trop mal à la tête de tenter de comprendre en quoi eux aussi sont peut-être des être humains pourvus de sensibilité. Plus exactement ça risquerait de faire mal à l'ego : imaginez qu'on finisse par découvrir qu'on n'est pas soi-même le parfait gentil qu'on croyait être ! Insupportable... non vraiment rien ne vaut le confort de la pensée binaire.
Je ne connais pas Dely, mais arrivé à sa position, je l'imagine facilement d'un certain âge. Du coup, ne serais-ce pas de la nostalgie, tout simplement? D'un temps où le FN, c'était plus facile. Y'avait le méchant papy, il sortait une phrase dégueulasse sur les bougnoules, les pédés, on pouvait s'indigner, on en rigolait un peu aussi parce que "ah qu'il est con ce Jean-Marie" "mais tu sais qu'en privé, il est charmant"?
Maintenant le FN c'est compliqué, parait qu'ils seraient respectables, parait qu'ils seraient de gauche, ou en tout cas plus d'extrème droite, Marine veut plus qu'on le dise. C'est con à dire, mais les Philippot et autre, ils ont tout cassé le FN, maintenant c'est un parti chiant comme le PS et l'UMP, on va bientôt en être réduit à commenter leurs affaires judiciaires, c'est dire.
Finalement, l'article de Dely, c'est peut être simplement que le racisme, c'était mieux avant.

J'ai l'impression confuse que j'ai piqué ma phrase de conclusion à Strumph mais sans retrouver la source.
À propos, Renaud Dély écrivit pour Charlie Hebdo sous le pseudonyme d'Alain Royer.
(sous Val, bien sûr)
Il est plus que temps de soutenir l'aile gauche du FN contre un canal historique devenu vraiment trop ringard. Pour avoir de l'avenir, le racisme doit rompre définitivement avec ses vieilles lunes et accepter, comme Chomski nous y invite, la saine concurrence du marché des idées. ( qu'est-ce qu'il ne faut pas écrire pour exister sur ce putain de forum)
Étrange fascination, en effet. Serge Moati, lui aussi, en a été victime. Qui d'autre? Une sorte de syndrôme de Stockholm?
Le problème avec Renaud Dély, c'est qu'il dit un tout et son contraire sur le FN :

12 décembre 2014
"L'outing de Philippot, une atteinte à la démocratie
EDITO. "Closer" a révélé l'homosexualité du vice-président du FN. Cette nouvelle transgression de l'intimité menace un peu plus le débat républicain"


9 Janvier 2015

""Charlie Hebdo" : la République, pas le FN !
Marine Le Pen sera reçue ce matin à 10h30 à l'Elysée. Mais convier le parti d’extrême droite à la "marche républicaine" de dimanche, ce serait salir les idéaux républicains"

Résumons : en décembre, un coup bas contre le FN est une atteinte au débat républicain, mais en janvier, le FN n'a rien à faire dans une manif républicaine. Comprenne qui pourra.
Exclure le racisme du débat démocratique constitue un danger majeur pour l'ordre médiatique établi. Les médias sont viscéralement chomskiens: Seule la concurrence libre et non faussée des idées peut éliminer les plus pernicieuses. Comme on l'a vu avec Godwin dans les années trente.
Encore un coup de main à la famille Pénible, et de la part de l'Obs ? On n'y comprend plus rien. Quel intérêt ont les médias à nous entretenir de ces gens en permanence ? Pourquoi faut-il jour après jour tomber sur eux. Il a raison Poisson :Y'en a marre.
Dely, la gauche délayée, la gauche homéopathique. Omniprésent médiatiquement, mais rien de rien de mémorisable. Une omni-absence.
Delly, n'est ce pas un des auteurs de "romans de gare" à l'écriture fluviale...?

Dely, notre Renaud, se spécialise-t-il dans l'écriture des sagas familiales?

Nous pouvons lui proposer l'écriture d'un long article croustillant sur les Sarkozy avec le fils le plus toc, plein de tics, conférencier itinérant de marché en marché, de yacht en yacht, de gare en gare, de train en train, d'aventure en aventure, le Lama des îles...

Vivement le nouveau Roman: "Un rateau 2017" dans tous les bons urinoirs.
Hors-sujet par rapport à cette chronique mais pas par rapport à la vocation d’ASI :
Couverture des attentats : « Que fait-on ? On met un écran noir ? »

C’est dommage de devoir aller chercher des informations et des questionnements sur ce sujet ailleurs que sur ASI, non ?
Suspecter un collègue de présenter les personnes comme il l'entend, c'est pas très esprit-du-onze-janvier ça.
Vivement a même avec la présentation par mediapart du monstre Poutine...
Ce 9:15 aurait certainement pu être l'occasion de rappeler des histoires comme celles-ci, également oubliée par l'Obs...

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/03/16/le-grand-blond-au-poignard_1669337_3212.html
Dans tous leurs prénoms, il y a "mar". Et effectivement marre.
Bien vu, cher Daniel… On attend la suite (de la part du Dély).
Le dély est une infraction d'une gravité intermédiaire entre la contravention et le crime.
C'est d'ailleurs pour ça que l'on dit " trop dély pour être honnête "
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.