27
Commentaires

Crise Presstalis : "un Crédit Lyonnais de la presse !"

Le pluralisme de la presse papier est-il aujourd'hui menacé ? C'est ce que laisse craindre la crise de société de distribution de presse Presstalis, qui a ponctionné les recettes des journaux qu'elle distribue pour rester à flot, et menace encore de le faire pendant cinq années supplémentaires. Presstalis en crise, pourquoi ? La baisse des ventes des journaux, une mauvaise gestion de la société, est-ce que sont en cause des salaires trop élevés ? Et quelles sont les solutions pour préserver le pluralisme ? Questions à nos invités : Ivan Gaudé, directeur de publication de "Canard PC" ; Claire Dupont-Sorlot, éditrice de magazines ("Gazette des armes", "Modèle Réduit Avion", "Toyota Land Cruiser Magazine") et porte-parole du syndicat de l'association des éditeurs de presse (SAEP) ; José Ferreira, président des Messageries Lyonnaises de Presse (MLP) et éditeur de presse ("Maniak!", "Chasseurs de Monstres") ; Samir Lebcher, kiosquier à Paris depuis dix ans.

Commentaires préférés des abonnés

Le choc : des la premiere seconde  un punk a crête apparait à l image.

Pourquoi cette précipitation à vouloir absolument que... que l'émission s'arrête à toute force... que la fin de l'émission se passe caméras éteintes ? Y'a un format ou y'a pas de format ? Bizarre tout de même... 

Approuvé 13 fois

Il prépare l'émission de la semaine prochaine sétout




(...)

Derniers commentaires

Super ta nouvelle coupe Daniel !! Bises

Très bonne émission avec une belle pluralité dans les invités ! Par contre dommage de ne pas avoir eu plus d'informations sur qui gagne et/ou coûte combien dans la chaîne de distribution de la presse.

Une émission étonnamment bonne sur un sujet qui à priori ne passionne pas les foules. PS pour DS : David Lynch aimerai récupérer ses cheveux !

Sur le coup, dans les aides à la presse,  il manque une partie du maillon c'est La Poste et l'ÉTat. Il ne faut pas oublier que La Poste participe à la distribution de la presse dans cette histoire avec une mission de service public soi-disant compenser par l'État. Dans cette histoire elle laisse depuis environ 5 ans une ardoise d'un millard et demi d'euros à La Poste (un peu plus de 300 millions d'euros à la charge de La Poste chaque année). Bref cela risque de coincer bientôt de ce côté là aussi. 

Bonne emission. J'ai un peu l'impression quand même que le naufrage de presstalis est issu d'un aveuglement collectif.... et que personne ne semble vouloir assumer quoi que ce soit. C'est pratique les coopératives pour se renvoyer la balle....


Mauvaise gestion ok mais il ne semble pas qu'on soit vraiment rentré dans les détails. le terme comptabilité analytique apparaît dans la discussion très brièvement .... on peut se poser la question : que révèle t elle ? quel est le coût complet de la distribution d'un quotidien chez prestalis  ? quel est le coût complet d'un quotidien d'un grand editeur vs petit editeur ?  


Sinon ca fait plaisir de revoir Ivan le fou sur le plateau,  vraiment dommage que ce soit dans ces conditions presque funeste pour canard PC.  "ca n'est pas qu'un jeu" était une émission remarquable.  pourquoi l'avoir arrêtée ? 



très intéressant  et instructif .merci

Bon, je sais bien qu'ASI est 100% en ligne, mais Daniel doit savoir que le chiffre d'une boite ne part pas 100% dans les salaires. L'optimisation logistique qu'évoque le président des MLP c'est bien du concret. Surtout si par exemple cette règle de la remise à 0 n'est pas bien appliquée chez Presstalis. S'il faut un camion supplémentaire pour récupérer les invendus bah ça coute du pognon, pas juste parcequ'un type conduit le camion...


Sinon faut pas oublier qu'il y a quelques autres éléphants dans la pièce, celui cité par un autre asinaute et le kiosquier du pognon qu'on a mettre dans la presse. Si en plus on sucre 50, 100, 150 balles avec la CSG à la catégorie de la population qui achète encore du quotidien papier c'est clair que ça ira pas mieux.


L'autre éléphant c'est celui de la presse quotidienne en crise qui ne s'est jamais vraiment remise en question. Ils croyaient être sauvés avec le numérique et en se gavant de subventions et continuant à bombarder les lecteurs de pubs digitales du cloud (c'est quand tu fou ton doigt dans un nuage)

Eh bien, il semble que oui parceque finalement ils font payer leurs erreurs aux plus petits, qui font tourner leur truc et qui ont plutot l'air de s'en sortir. On voit toujours naitre des titres en tous genre à des rythmes de parutions divers malgré tout. C'est bien qu'il y a encore un marché potentiel à exploiter intelligemment, si on se débarrassait de ces pompiers pyromanes que semblent être les patrons du Figaro par exemple, d’après leur quelques speech au fil des crises.


Sinon le simple fait de pas vraiment connaitre la raison de la crise malgré les audits de hauts fonctionnaires de relations du président de la world company... c'est peut être déjà une raison de la crise. J'me suis cru un moment chez les Shadoks. Enfin, si malgré une gestion chaotique millénaire ça représente qu'un trou de quelques millions d'euros on a qu'a repartir de 0 et refaire ça bien en prenant quelques sous au hasard ... hmm je sais pas ... pourquoi pas aux grands patrons de presse champions en titre de fraude fiscale ?

Bon , comme d'habitude on est resté dans le vague: personne de prestalys de disponible?

Pour être en conformité avec les MMS ,on a tapé sur la CGT et pas sur la CFDT, les ouvriers sont trop payés bien sûr, pas les cadres ...

On n'a rien su sur l'échelle de salaire des deux entités, ni sur le nombre d'incompétents de Prestalys, peut-être aussi bien payés que les cadres de la SNCF qui sont passés au gouvernement..

Emission confuse et non , monsieur le Kiosquier, vous n'êtes pas le dernier maillon! C'est le client qui l'est et on n'en saura rien si ce n'est que ses revenus n'augmentent pas: ah bon moi qui croyait qu'avec notre société l'argent ruisselait...

Il est certain que la dépense journaux diminue car la majorité de la population a de moins en moins de moyens et qu'effectivement, sur le Net on trouve beaucoup d'informations gratuites.

Il eut fallu avoir un visuel clair de la chaîne de gouvernance de Prestalys pour comprendre la situation et ses aboutissants.

Bref décryptage raté.

Prenez des vacances  monsieur le directeur, l'air de la montagne vous fera du bien!

Pourquoi cette précipitation à vouloir absolument que... que l'émission s'arrête à toute force... que la fin de l'émission se passe caméras éteintes ? Y'a un format ou y'a pas de format ? Bizarre tout de même... 

Bon rétablissement !

Coucou, c'est moi Prépré ! [Insérer image de bandit de grand chemin]


On va vous prendre 25% de vos meilleures ventes de l(a fin d)'année (on a fait ça au hasard, promis), parce qu'on vient de se rendre compte qu'il nous manque 300 millions de sesterces, puis pendant 5 ans, on gardera 2.5% de vos ventes, en plus des à peu près 50% qu'on garde déjà pour la distribution.


Mais on vous remboursera, promis (comme la dernière fois, AHA). Ça va faire augmenter les prix de 5% au numéro, forcer à vendre pour sauver les titres, des abonnements qui font disparaitre les points de vente-qui-vendront-encore-moins parce que les 5% à l'instant mentionnés.
Puis comme on est tous sur le même bateau, on va demander à l’État de donner encore des sous. [Insérer image de pirate d'Astérix sabordant son navire].

[Insérer citation hors sujet du genre Voltaire, ou vive la liberté de la presse]

Conseil video : " ne tournez jamais une émission au saut du lit "

Pour ne plus jamais revoir ces images, vous aussi donnez, donnez pour que Daniel Schneidermann se paye un nouveau réveil matin ...

Merci.

Erreur ! 


A en croire plusieurs tweets d'Ivan Gaudé et de Samir Lebcher, l'émission était enregistrée a 12h15 (il y a 8 heures).

Soit que Daniel est un lève tard pendant que ses collègues bossent dur (comme tous les méchants patrons).

Soit une grippe carabinée, comme en témoigne l'enrouement caractéristique, dont l'épidémie n'est aps terminée à l'en croire le site Sentinelles : https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/ et que tel un guerrier, il a bravé le froid (enfin le soleil) et la maladie pour enregistrer cette émission, tel un MAcron ne dormant plus quand Johnny meurt.


Soit il a trop traîné hier au pot de départ de Pipo de Canard PC et de Boulap de Gamekult (les vrais savent)


Quoi qu'il en soit, bon rétablissement !

Le rapport prévu pour "début décembre 2107" ? (du coup c'est normal de pas pouvoir le lire)

Le choc : des la premiere seconde  un punk a crête apparait à l image.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.