64
Commentaires

Coucou, revoilà le "pari de Macron" !

Commentaires préférés des abonnés

L'Allemagne a investi 500000 millions dans des systèmes de purificateur d'air.

L'Italie un plan de 7 milliards pour dédoubler 5000 classes en recrutant 84000 personnes.

Et la France...Elle a ouvert des numéros verts.

TROP FORTS.

Ce qui nous permet de con(...)

Not' Bon Président ( que Dieu l' autorise à toucher les écrouelles )  s'en fout, il a eu la Covid  :  il a donc une certaine immunité....


En matière pénale, il a également une certaine immunité....


Mais en matière électorale,  son i(...)

Approuvé 23 fois

Le risque de contamination en extérieur paraît faible. Une politique qui rendrait plus stricte les mesures concernant les lieux fermés et plus souples les mesures concernant les lieux ouverts serait tout à la fois justifiée scientifiquement et accept(...)

Derniers commentaires

https://www.youtube.com/watch?v=R4qwA309NTA  


FAUT IL FAIRE CONFIANCE AU PERE LA TENAILLE POUR COINCER LE VIRUS ??

Le Président a peut-être choisi fin janvier d'accepter le risque d'un nombre de cas élevé et une possible troisième vague avec le nombre de morts qui va avec afin de préserver le moral des Français, l'économique et indirectement le social...

Je trouve que ce choix, bien que discutable, peut aussi être légitime.


Mais, pour cela, il aurait fallu à l'époque que ce choix soit clairement énoncé, expliqué et assumé et cela n'a pas été fait.

A défaut, il faudrait l'assumer maintenant, alors que les conséquences négatives de ce choix apparaissent au grand jour.

Mais j'ai l'impression que le mornachépidémiologiste en chef s'y refuse...

Qui sont ces « proches » qui relatent ces qualificatifs élogieux ?

McKinsey ? Accenture ? BCG ? Brizitte ?

Je ne suis pas abonnée au Monde, par conséquent je ne peux relever qu’une petite partie :


« Il consulte toutes les études, dès qu’elles sont publiées. Au point que, parfois, le président peut en évoquer une que les experts en face de lui n’ont même pas lue », raconte un participant. D’après son entourage, M. Macron suit notamment de près le compte Twitter de Guillaume Rozier, fondateur du site CovidTracker, qui fait référence concernant le suivi de l’épidémie.


Si ses lectures sont le compte twitter de Guillaume Rozier, c’est à dire des données publiques, ça vole vraiment très bas...

Guillaume Rozier « qui fait référence », selon le Monde, est salarié du groupe Accenture, je vous le rappelle...

Je soupçonne depuis le début que celui que Véran qualifie de « malin » et a eu un accès privilégié aux données, Guillaume Rozier, fait partie de la campagne de propagande.

un "consensus inavoué, selon lequel la France, comme d’autres pays, tolère un « plateau haut » de malades, et un nombre de morts qui aurait paru inacceptable il y a peu". 


ça c'est l'évidence depuis des mois; la question posée est est-ce qu'il accepte une flambée catastrophique avec pour effet un triage sévère des malades critiques; et donc pour les soignants le choix de qui laisser vivre (en dehors des critères appliquées habituellement sur l'accès à la réanimation); l'hopital sous l'eau; et probablement un pic de mortalité costaud avec des images de rungis transformés en morgue. La réponse semble être oui; en tout cas pour le triage. Même si la vaccination très partielle va limiter la mortalité; ce sera pas suffisant.

Ce qui m'a toujours gêné chez lui, c'est son côté autiste

totalement déconnecté des autres

uniquement intéressé par l'action qui n'a d'objectif que de l'avancer sur l'échiquier sans que l'effleure le moindre sentiment d'empathie

si tant est que l'empathie a un sens quand l'autre n'existe pas


Mais là, depuis quelques temps, j'en viens à me dire que c'est aussi son côté gosse qui me gêne

son côté pubère, cette espèce d'inconscience typique de ceux qui ont fendu la vie avec une prétention incroyable de tout savoir


ben la chose est claire, ce qui le guide c'est uniquement la volonté de ne pas entraver l'économie

et donc le confinement total viendra en mai, période où l'air est aux vacances

Il parait que meurt en premier les classes populaires , du coup c'est un sacré pari , encore un peu et il ne restera que ses électeurs ...

même s'il reconfine toute la France, c'est peine perdue...

voyez plutôt : (playlist YouTube) la France veut danser encore

Tiens, un ami qui ne l'est plus me fait remarquer que la chronique du jour est réservée aux abonnés. Est-ce normal ?

Qu'il est simple de faire un tel pari (et de s'y accrocher contre toute évidence)... lorsqu'on ne mise pas sa propre existence mais celles des autres.

Et si on augmentait un peu les enjeux pour lui ? A 100.000 morts, destitution immédiate... et à partir de là, si malgré les efforts de son ou ses successeurs la situation se détériore toujours, à 125.000, 5 and de prison fermes, à 150.000 10 ans ... et à 200.000 la Veuve.

On verra s'il continue à faire le kéké avec la vie des autres.

Au bout d'un moment il faut arrêter avec l'impunité totale dont jouissent nos représentant-e-s.

Il et elles se disent toujours responsables mais s'arrangent toujours pour ne l'être jamais de rien.

La responsabilité implique des conséquences si on fait n'importe quoi. Et des conséquences à la hauteur des enjeux.

Ici on parle de vies humaines. Ce qui place les choses vers les sommets en termes d'enjeux, de responsabilités et donc de conséquences.

Emmanuel Macron a visionné l'intégralité de la série "Il était une fois la vie" la semaine dernière.


Il est chaud patate pour challenger les scientifiques là !

Ohh ça va! que celui qui n'a pas déjà provoqué la mort de dizaine de milliers de personnes par des choix hasardeux lui jettent la première pierre.


PS: Je crois que j'ai une carrière pas loin de chez moi... au besoin quoi...

Le pari de Macron, c'est toujours: pile, il gagne, face, on perd.


Avant le dicton disait: "gouverner, c'est prévoir". Maintenant: "gouverner, c'est jouer avec la vie des citoyens. Puis se féliciter d'avoir "eu raison contre les scientifiques" même quand on a eu tort et qu'on est responsable de 100 000 morts. Merci Patron, heu Macron !

Sa vraie problématique en réalité c’est comment entrer en campagne. Les décisions des prochains mois seront toujours à analyser sous cet angle.

Il attend son carrosse mais c'est toujours Brigitte et le funèbre calcul ...




 

"qui n'a pas fait le deuil d'une parole à laquelle elle pourrait enfin se raccrocher"

Peut etre que le probleme n'est pas de se raccrocher a une parole quelconque, mais bien que le president possede un pouvoir (de nuisance) exhorbitant et que c'est quand meme lui qui prend les decisions sur les restrictions.

Ce que la France attend, c'est pas une parole, mais des actes concrets pour proteger la population. Et ca, c'est difficile d'en faire le deuil.

L'Allemagne a investi 500000 millions dans des systèmes de purificateur d'air.

L'Italie un plan de 7 milliards pour dédoubler 5000 classes en recrutant 84000 personnes.

Et la France...Elle a ouvert des numéros verts.

TROP FORTS.

Ce qui nous permet de continuer à fermer des lits en pleine pandémie et à supprimer des postes d'enseignants dans le secondaire à la prochaine rentrée scolaire.

TROP FORTS. 

Ça n'a rien d'un "pari", c'est juste qu'il force jusqu'à ce que ça craque. Rien à voir.


Pour l'instant il veut "sauver" le capitalisme français. Donc il repousse autant que possible le confinement. Et à un moment, si ça craque (comprendre si des Gilets Jaunes 2.0 viennent lui chauffer le cul), il reconfinera. En attendant, il y a

""Il attend quoi ?" : à lui seul, ce titre interrogatif résume l'impatience confuse d'une opinion sursaturée de statistiques, de proclamations et d'hypothèses, et qui n'a pas fait le deuil d'une parole à laquelle elle pourrait enfin se raccrocher" : Désolé, mais là, vous confondez les attentes journalistiques avec les attentes de l'opinion...

Scientisme oppositionnel (autant conservateur qu'écolo-gauchiste) versus anti-knockisme présidentiel.




À chacun de choisir son hypothèse. Ainsi conclut le billet de ce matin. Ne jamais conclure au contraire - fût-ce "hypothétiquement "- et suivre toujours  le conseil de Flaubert. Cela aurait en l'occurrence  évité de demeurer  participant-spectateur du match Knock contre Ubu qui nous est médiatiquement proposé depuis le 29 janvier. 



Abonné Germain Rital: 80 ans, 7 mois, 13 jours

Merci pour la chronique


Je trouve que l'article du Monde est plus balancé que ce que vous en dites. D'ailleurs, le titre en ligne vient de changer sur la page d'accueil, on est passé de "Emmanuel Macron, le président épidémiologiste" à "comment l'entourage de Macron met en scène un président qui serait devenu épidémiologiste"


L'affirmation selon laquelle "Macron lit toutes les études" (c'est grotesque, il y en a des dizaines de milliers !), est contrebalancée par une citation d'une scientifique qui répète que c'est impossible. Mais, pour aller dans votre sens, cela est mis alors sur le compte d'une forme d'aigreur de cette dernière...


Bref, le Monde...


Je suis toujours étonné de voir le nombre de gens (y compris apparemment not'Président) qui n'ont toujours pas compris qu'il est dangereux de jouer à la roulette russe, surtout que le virus triche, et qu'on ne sait pas combien il y en a dans le barillet

Commentaire (ironique) de Jean-Loup Fourquet sur Twitter :


En fait peut-être que Macron se sert de la crise sanitaire pour montrer au monde entier ce qu'il ne faut surtout pas faire avec la crise climatique ?  C-à-d : agir si tard que l'action nécessaire est immense, ce qui rend d'autant + difficile l'acceptation sociale. 


Dans les deux cas, il montre surtout son impuissance à agir.

Je n'aime pas ce vocabulaire "impuissance" pour désigner les politiques car ils ont tous les pouvoirs nécessaires. Ils ne savent juste pas s'en servir.

Je vote pour "incapables" car leurs priorités sont ailleurs  que dans leurs engagements vis-à-vis des citoyens .

Je dirais qu'ils ne veulent pas, surtous.

Au vu de l’évolution du ratio de fiers-à-bras qui divaguent masque baissé dans Paris (dans mon quartier en une semaine, ça passe de 1 sur 10 à 1 sur 6), peut-on conjecturer que Macron attend sans doute juste le retour du mauvais temps pour le samedimanche de Pâques pour endosser la claustration machinale qui s’ensuivra? Filouterie assez logique, finalement.

" Les paris stupides : un certain Emmanuel Macron .. etc, etc ...  "   ( d'après J. Prévert )

Not' Bon Président ( que Dieu l' autorise à toucher les écrouelles )  s'en fout, il a eu la Covid  :  il a donc une certaine immunité....


En matière pénale, il a également une certaine immunité....


Mais en matière électorale,  son immunité va être mise à dure épreuve, il risque d'être mis en respiration artificielle. Pourtant, il ne manque pas d air.

Et si on avait finalement opté pour l'immunité collective, accompagnée de quelques vaccinations par-ci par-là, au gré des stocks et des contacts qu'on pourrait avoir dans le milieu médical pour faire "avancer son dossier "  ?


Avec les risques que ça coûte et le prix à payer !


En tout cas, à la vue du nombre de gens dans les parcs, les jardins et sur les quais qui profitent des premiers rayons de soleil; la population lui en sait gré . 


Et la population ce sont des gens qui votent !... comme la communauté scientifique mais qui est proportionnellement moins nombreuse

Finie la Start-Up Nation : on est revenu à l'Entreprise A Papa, où il faut souffler les idées (évidentes) au patron, jusqu'à ce qu'il pense que c'est lui qui a eu l'idée et qu'il est vraiment génial ! Ce serait drôle s'il n'y avait pas des milliers de morts pendant ce temps et un confinement à la clé...

Et si on l'ignorait jusqu'en 2022 ? mais que nenni.....

 que cette année va être longue ! et difficilement supportable !

Et grâce aux journalistes carpettes il s'en tirera lors de ses multiples communications post covid (et même celles à venir).

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.