113
Commentaires

Convention climat : "Je ne m'attendais pas à des réactions si violentes"

150 citoyen.nes tiré.es au sort ont donc accouché de 146 propositions visant à réduire le bilan carbone de la France. Les réactions politiques et médiatiques ont été conformes à ce qu'on pouvait en attendre, certains trouvant que les 150 n'étaient pas allés assez loin, les autres criant déjà à la "dictature verte". Retour sur ces réactions, et tentative de bilan de cet exercice de démocratie inédit, avec Cyril Dion, garant de la convention citoyenne pour le climat, Hugues-Olivier Brillouin, photographe, citoyen de la convention et Marine Rogovitz, étudiante, citoyenne de la convention.

Commentaires préférés des abonnés

c'est étonnant cette peur du " qu'est-ce qu'on va penser de nous si on réduit le temps de travail " !!


comme quoi, 30 ans de discours néo-libéral sur le français fainéant qui travaille moins que les autres ça s'est bien ancré dans les petites têtes de(...)

Trop de choses à commenter.


Déjà trop balaise Le Monde. Y’a 150 citoyens qui ont taffé pendant un an et demi et le journaliste en 5mn de google il va « vérifier si c’est bien sérieux tout ça ». La totale quoi, déni de démocratie (même s’il y a eu des (...)

Un grand merci à Juliette pour ces années à ASI ... une journaliste rigoureuse et impliquée. Bonne continuation à elle.


Bof cette émission... où Dion essaie désespérément de croire que sous Macron un progrès écologique et social sera possible.  

R(...)

Derniers commentaires

Sujet important et émission intéressante

Une vitesse s'exprime en kilomètre PAR heure, PAR traduisant le slash. Une vitesse se calcule en faisant le quotient d'une distance PAR une durée. Soyez rigoureux, Les météorologues de la TV et de la radio ne font plus l'erreur !

Quand à l'écriture, pas de majuscule : K majuscule est une unité de température, M majuscule veut dire méga et H majuscule est le henry , unité d'inductance

Ce que je dis est dicté par les normes AFNOR 

Merci aux journalistes de ne pas casser l'apprentissage de la rigueur  fait à nos élèves  par nous les professeurs de sciences

Bravo aux citoyens de la convention.

Je pense qu'ils ont fait un excellent travail (on peut toujours ergoter sur certaines mesures mais globalement, c'est assez complet).

Je ne suis pas très optimiste sur ce qui va en rester après le passage à la moulinette politique.


Mais j'espère que ce sera mieux que rien (il faut sûrement pour ça une pression citoyenne).


En tout cas, sur l'accueil par les médias,  c'était effectivement catastrophique avec la polarisation sur les 110km/h. Certes, cela fait polémique et cela fait vendre sûrement. Mais quelle paresse... Alors qu'il y aurait tant à dire sur plei nd'autres mesures.


Attention, ne pas oublier que les grands médias sont souvent propriété de grands industriels pour qui toutes ces mesures ne sont pas forcément très bonnes.

Et puis, parler des 110km/h, cela évite de parler des limitations sur la publicité... qui gêneraient sûrement beaucoup de médias (pas ASI en tout cas)/


Dion, toujours aussi content de lui même,  il est le meilleur allié de Macron dans ce domaine, il ne faut donc s'attendre à ce qu'il critique le système, très étonné qu'il ne soit pas encore au gouvernement d'ailleurs , sans doute que l'expérience de son pote Hulot l'a refroidi !!

plein de bonne choses Juliette

Dion est en service commandé pour corriger les propos un peu trop subversifs à son goût de Marine Rogovitz? il est là pour nous dire que ce qui a été obtenu est déjà pas si mal, qu'il faudra s'en contenter, Marine ne te laisse pas faire, la bifurcation écologique a besoin de radicalité, c'est de politique qu'il nous faut! pour chaque projet destructeur de l'environnement on nous oppose l'emploi capitaliste, il faut sortir de cette logique.

Juliette... vous partez : quel dommage ...   pour nous ;( 

Nous vous souhaitons bon vent et une belle continuation. Merci à vous ! 

Merci pour cette émission. L'ami Dion semble bien fatigué... bravo pour son engagement et courage face à tous ces coups reçus.

Juste une remarque pour exprimer mon désaccord avec lui (et donc avec Eloi Laurent) qu'il cite concernant la Décroissance qui nous aurait fait perdre du temps. Je me porte en faux, c'est justement l'incapacité à débattre en profondeur tout en refusant d'accepter la réalité qui nous fait du temps en inventant année après année des concepts creux pour ne pas faire peur.
Retrouver notre analyse ici : Un spectre hante notre société : celui de la décroissance
Un débat avec Eloi Laurent sur cette question de la Décroissance se rait des plus passionnant (qui pour rappel n'a rien à voir avec l'opposé de la croissance ;) ) :

"Le terme de décroissance n’est pas le contraire mathématique à la croissance. Il n’a rien à voir avec le recul du PIB, qui a un nom en économie, la récession. Tous ceux qui attaquent la décroissance le savent bien. Ils savent bien que la décroissance est autre chose, et bien plus que cela. Elle invite à regarder la réalité en face sans négocier avec la réalité à coup d’oxymores (croissance verte, soutenable, smart, inclusive, humaniste, etc …), elle saisit les enjeux réels. C’est pour cela qu’elle crée ce terrible malaise."

Merci pour cette émission et de suivre le travail de la Convention citoyenne.
Il est triste et dramatique de voir se confirmer que Macron va encore mener tout le monde en bateau.
Il restera cet excellent travail démocratique et la preuve qu'il est réalisable de consulter les citoyens directement, en leur apportant - et c'est le plus important - les connaissances nécessaires et indispensables pour pouvoir comprendre et ensujite prendre une décision. Et cela bien en dehors des relais médiatiques dominants qui ne remplissent jamais cette fonction.
Non Cyril Dion n'est pas un naïf, il cherche et propose des solutions. C'est tout à son honneur. Fallait-il encore croire à des promesses politiques ?

Dommage qu'on n'ait pas plus de détails sur la manière dont les experts ont guidé et accompagné les groupes. Pour avoir vécu une convention citoyenne au niveau local, leur rôle est primordial et explique en grande partie les divergences surprenantes entre les sondages d'opinion sur le grqnd public et ce qui ressort d'une assemblée qui pourtant est censée être représentative. Pour le meilleur ou pour le pire, les experts agissent comme un déclencheur de conscience - un peu comme si on demandait à des Français de prendre des décisions après avoir vu un épisode de Cash Investigation.


Il est tout à fait possible, à travers la sélection des sujets, des buts à atteindre et des "sachants" qui interviennent, d'orienter un groupe de citoyens dans un sens ou dans l'autre et je trouve que l'émission est passée un peu vite sur les risques que cela comporte.

Si je comprends bien, l'on formule un nombre invraisemblable de propositions en espérant que celles qui vont être retenues (les plus fades) vont contribuer à faire de l'Héxagone un monde plus vert ? Pourquoi ne pas avoir simplement établi des orientations, d'où procède cette manie de faire des listes longues comme le bras dès lors que l'on peut délibérer ? On est pas en train de jouer aux petits soldats! Résultat, une "caution verte" qui rejoindra le lot des fausses bonnes idées vite reléguées par un pouvoir qui n'entend point se faire voler la vedette, pas plus par la droite dite républicaine que par EELV, l'on boira la coupe tendue par les Marcheurs visant à déréglementer à tout crin jusqu'à la lie hélas. Il aurait fallu se concentrer sur les sujets qui fâchent, les pesticides, les éoliennes, les autres centrales à fermer après celle de Fessenheim. Dites voir les "conventionnalistes", vous avez deja emprunté l'autoroute dans votre existence ? ça rime à quoi de vouloir imposer une limitation à 110 km / h ? Autant inviter les vacanciers à emprunter des rosalies au lieu de véhicules motorisés... Pour info, l'ex limitation à 80 km / h était basée sur une observation de baisse des accidents sur ces routes départementales, probablement la seule mesure pronée par le précédent Premier Collaborateur qui partit d'une bonne intention. Une autoroute n'est pas soumise aux mêmes contraintes qu'une départementale, éclairage parfois défaillant, séparation insuffisante entre les deux sens de circulation pour ces dernières etc.  Comparaison n'est pas raison.

Je suis effaré d'entendre tous ces gens qui parlent et qui parlent, sans dénoncer clairement le système économique capitaliste. 


Système qui est justement basé sur la concurrence, les profits et qui ce moque complètement de l'écologie du moment que ça rapporte à court-terme, (voir pour exemple, le clic de souris à la bourse, où il faut gagner des micro-secondes)


Les gouvernements depuis de nombreuses années leur servent la soupe appuyés par les lobbyistes de tout poils !


Tous ces débatteurs écolos souhaitent des réformes sans sortir du système, ils rêvent !!!


C'est le capitalisme qu'il faut abattre et permettre à la population de choisir elle même ce qui est bon pour elle. Effectivement : éducation, santé, social, science et techniques en vue d'améliorer la vie de chacun et pas d'augmenter les profits.


La croissance et la décroissance n'ont rien à voir la dedans, dans un système équilibré ont fait en fonction des besoins et non des profits comme c'est le cas aujourd'hui.


Alors continuer à parler comme ça n'apportera rien sinon de continuer à aller "dans le mur"

Dommage que les 2 intervenants de la convention citoyenne choisis étaient un peu trop proches dans leur positionnement, cela aurait été bien d'avoir quelqu'un ayant voté pour les 110 km/h (qui a eu la majorité des voix) et/ou les 28h afin d'avoir un autre point de vue.


Autre chose : vous êtes (au moins) quatre dans un petit studio et sans masque, autant dire des conditions idéales pour un virus à la mode qui aime se balader dans l'air, j'espère pour vous que c'est bien aéré !

 Juliette  , quel dommage que vous partiez . Merci pour  vos articles et pour la manière dont vous participiez aux émissions .  Bon vent pour la suite.

Une émission tout à fait intéressante.   Le débat citoyen fait plaisir à voir . A mon avis , Macron a raison d'être prudent sur la modification de la Constitution.  On peut espérer qu'un certain nombre de propositions seront suivies d'effet.

Merci pour votre travail, Juliette. Vous êtes formidable et je vous souhaite le meilleur pour la suite de votre carrière. On a besoin de journalistes comme vous.


Pour le reste je suis assez navré par cette convention. D'une part que tant de gens aient pu croire une seconde que le "contrat" puisse être respecté après tous les "grands débats", les "Grenelle", les "Ségur" et tous les autres gros enfumages. D'autre part par la légèreté qui transparait lors des restitutions qui nous sont faites. Pas plus la sympathique Marine à la mémoire qui flanche, que le jeune réac à chevalière qui pense que la réduction du temps de travail n'est pas une bonne idée parce que Air France va licencier pour cause d'excès de main d’œuvre, ou Cyril Dion qui s'est fait piéger à cautionner et donc à devoir défendre une convention potiche ne corrigent pas l'impression. En voyant tou·tes ces ravi·es de la crèche je ne peux m'empêcher de revoir Jean Jouzel roupiller en arrière plan de Macron pérorant pendant son "grand débat".


SCAPIN : Ce sont des gens qui n'entendent point de raison.

GÉRONTE : Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?

SCAPIN : Il est vrai. Mais quoi ? on ne prévoyait pas les choses.


Pardon Molière de ce détournement de sens, je n'ai pas pu résister.


Le débat montre que Macron se moque encore une fois du monde. Il fait bosser 150 personnes et s'assoit dessus au mépris de ses engagements. Marie : " On nous prend des idiots, des andouilles, ... " (à propos de la 5G). Et oui, hélas, encore, ... 


Quant au flingage en règle des propositions de la convention par la presse, quelle bande de larbins... A rapprocher des " producteurs " de la télévision publique. Les éditocrates aiment aussi les patates, apparemment. Voir Joffrin également que soutient ... Hollande. Un vrai duo de gagnants.


J'ai lu les 38 commentaires à cet instant et pas un, pour dire que cette convention citoyenne a fait du bon travail.

Je dois dire que j'ai fait pensé, comme beaucoup, au départ et durant, que ce "truc" était encore un coup de Com gouvernemental et qu'il n'en sortirait que du vent.

J'ai révisé mon "jugement".

Non seulement ces citoyens ont fait du bon travail, mais le résultat de leurs travaux est tel qu'il fait s'envoyer en l'air la bonne conscience pharisienne et oblige chacun à se positionner.

Quitte à nier...

Bonne chose! 

Même quand on nie, c'est qu'on intègre le sujet dans sa réflexion et du coup on ne peut agir sans en tenir compte... :-)

" The times they are a changin' "

Des tas de trucs m'étonnent dans cette convention. Mais au moins la façon dont sont formulés les objectifs : on se croirait dans un stage d'entreprise avec ce côté boy scout : favoriser, limiter, réguler, renforcer. Des mots pour paver la route des bonnes intentions.

Ensuite je suis étonné qu'au final la convention recourt au vote. J'aurais pensé qu'une proposition ne serait adoptée que si elle faisait l'unanimité, ou presque (de même je pense qu'une élection devrait être invalidée au dessus d'un certain seuil d'abstention ou de votes blancs, lisez "La lucidité" de José Saramago).

Et aussi des propositions faites par la convention ont déjà été faites à l'assemblée (ou dans ses commissions) et ont été rejetées au moins (l'interdiction des vols intérieurs il me semble). Il aurait pu en être question dans l'émission

Tout le monde sait ou devrait savoir ce qu'est une "Private Joke"


Toujours plus loin et toujours plus fort, McRamé lui, avec la convention, a inventé la "National Joke"


Éliminations des propositions par dictats ; tous comme des rats grignotant en douce le fromage des citoyens. 


Le vide béant et béât d'un président sans vista : terrifiant !

Arf... je me doutais que Juliette allait partir...

Bonne continuation et merci pour votre travail. :)


Pas grand chose à dire, autrement. Dépitée.

Si : il serait bien que la limitation à 130 sur autoroute soit respectée, ce serait déjà un grand progrès.

Un grand merci à Juliette pour ces années à ASI ... une journaliste rigoureuse et impliquée. Bonne continuation à elle.


Bof cette émission... où Dion essaie désespérément de croire que sous Macron un progrès écologique et social sera possible.  

Regarder plutôt le débat sur les propositions de la  convention citoyenne sur Le media , autrement plus intéressant et plus collectif que les l'émotion de Dion et son satisfecit non feint.


Dire "biais idéologique" pour des journalistes parlant de "khmers verts" et de "dictature verte", ou pour un patron fillonniste qui compare une liste modérée d'union de gauche au nazisme, c'est encore gentil.

On pourrait plutôt parler d' "anathème", de "mauvaise foi profondément haineuse", "d'apologie parfaitement consciente de la mort prématurée de millions de gens chaque année", en plus des destructions écologiques démesurées.

Toutes les propositions, connues par moi, au départ, me semblaient intéressantes ( dont les 28h, interdiction des pubs, des insecticides et pire etc... ) mais une proposition n'a pas été faite et c'est la seule qui pourrait faire avancer toutes les autres mais c'est trop top, donc trop tard ( Gaia comme disait quelqu'un dans les commentaires n'attendra pas ) : c'est la fin du capitalisme qui ne raisonne que par dividendes, croissance, intérets pécuniers, destruction des réformes du CNR. Les capitalistes ne pensent pas ils sont dans leur bulle, ne voient pas le monde tel qu'il est, vont nous faire mourir dans des affres et eux par la meme occasion!

Il me reste un mystère en écoutant ces citoyens qui ont participé à cette convention. Que ce passe t il dans leurs têtes pour accepter de participer à cette convention dont tout le monde sait que l'instrumentalisation est une évidence. Illusion de penser qu'ils peuvent changer le cours des choses? Petite  aventure jouissive qui donne un léger goût de toute puissance? opportunité à saisir qui donne le sentiment d'exister dans un monde sans repaire (je passe à la télé donc j'existe). Et pendant ce temps ont évite les vraies questions, le déni demeure...

Trop de choses à commenter.


Déjà trop balaise Le Monde. Y’a 150 citoyens qui ont taffé pendant un an et demi et le journaliste en 5mn de google il va « vérifier si c’est bien sérieux tout ça ». La totale quoi, déni de démocratie (même s’il y a eu des erreurs, le principle de la démocratie c’est que ce sont les citoyens qui décident, pas « les experts »), et puis évidemment cette prétention du fact-checkeur en mousse qui n’a probablement aucune connaissance des sujets qu’il « fact-checke ». Bref, ne changez rien Le Monde.


Ensuite c’est rigolo de voir quelques coulisses, genre en fait ils se sont pas mal censurés en mode « les gens ne sont pas prêts », et au final il y’a quand même quelques mesures pas piquées de hannetons. Ça devrait en faire réfléchir quelques uns. Je note également les 35% qui ont compris que dans le capitalisme, hors reduction du temps de travail, point de salut.


Mais surtout, et ça malheureusement on le sait depuis le début, et non je ne parle pas du fait que tout ceci va partir dans une poubelle de l’assemblée nationale, mais tout simplement du fait qu’on sait très bien ce qu’il faut faire. Il faut qu’on divise nos emissions de CO2 par 4, ou par 3 si on accepte de subir des cataclysmes importants. Et ça, y’a pas de solution miracle, faut produire 4 fois moins. Y’a pas à tortiller du cul pour chier droit, on n’a pas de technologie magique qui va nous permettre de continuer à polluer comme des porcs. Faut qu’on arrête, point barre. « On n’est pas prêt ? » Merci je suis au courant, c’est pour ça que notre espèce est condamnée. Merci au revoir. Gaïa elle s’en bat les roustons de Macron, de Trump et des tous les autres, quand elle en aura marre de nous, elle imposera sa « dictature verte », et là ça sera game over, pour paraphraser un certain président amerlocain.


Sans déconner, quand même un mou du genou comme Cyril Dion passe pour un dangereux extremiste, on se rencontre du niveau d’endoctrinement de la « sphère médiatique ».


Bref, je m’arrête là, j’ai un quota de CO2 à rejeter.

La croissance est in-dis-pen-sable...
Pourquoi ?

Pour garantir le paiement des dividendes.

Un truc qui ressort aussi : la mauvaise qualité des chaines d'informations et de l'info à la TV en général. On est LOOOOOIIN de l'objectivité de l'info. On est QUE sur de l'opinion. Et la qualité des gens qui parlent est vraiment MEDIOCRE. C'est vraiment un vrai problème démocratique ! FOX a donné Trump aux USA… Que va donner BFM/LCI/CNews en France ?


Je voudrais être milliardaire et créer une chaine d'info continue qui fasse concurence a toutes ces chaines de merde !!

c'est étonnant cette peur du " qu'est-ce qu'on va penser de nous si on réduit le temps de travail " !!


comme quoi, 30 ans de discours néo-libéral sur le français fainéant qui travaille moins que les autres ça s'est bien ancré dans les petites têtes de chacun ( y compris, et c'est le plus désolant, des jeunes !!! )


Une mesure qui aurait certainement fait l'objet d'un joker elle aussi, mais qui aurait eu le mérite de mettre un coup de pied dans la fourmilière, et poser la question de la pénibilité et de la souffrance au travail.


 Car si on veut améliorer la société, faut bien en passer par là aussi.

Je vais regarder religieusement l'émission mais je sais pas par avance que la question qui n'y sera pas posé : pourquoi les écolos se battent CONTRE le nucléaire (qui est zero carbone) pour le remplacer par une des éoliennes (qui est zero carbonne) ? ça n'a AUCUN sens pour le climat et ça nous a fait déjà dépenser 120 MILLIARDS pour RIEN ?


Tant que ça sera comme ça je pourrais pas voter écolo ni soutenir toutes ces organisations gouvernementales type Greenpeace ou autre (pour citer la pire).

Parce que le nucléaire c est DANGEREUX chère éminence grise.

D'abord le sujet est trop sérieux pour être flou : donc disons que nous investissons dans le éoliennes pour des raisons de SECURITE et pas d'ECOLOGIE dans ce cas. M'est avis que les français ne sont pas au courant !


Deuxio bien-sur que c'est dangereux, comme toutes les sources de production d'énergies. Le nucléaire on commence a avoir pas de recul pour faire des calculs et en nombre de morts c'est parmi ce qui tue le moins, vous pouvez vérifier :


https://external-content.duckduckgo.com/iu/?u=https%3A%2F%2Fwww.valuewalk.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F05%2FSafest-Source-Of-Energy.png&f=1&nofb=1


https://ourworldindata.org/safest-sources-of-energy


Tout ça n'a aucun sens : le réchauffement climatique a le potentiel pour tuer des centaines de millions de morts (peut être des milliards). Et on va se passer de la seule énergie carbonée PILOTABLE ? Je vous rappelle que les éoliennes sont fabriquées en chine, pollue à la fabrication, ne sont pas recyclables, prenne une place au sol monumentale (c'est un iceberg : la partie qui se voit c'est la plus petite partie) mais surtout pour chaque KW produit il vous faudra l'équivalent en GAZ fossile pour quand il n'y a pas de vent…


être écologiste et contre le nucléaire c'est être obscurantiste et ANTI-SCIENCE et anti FAITS.





Et les tas de déchets nucléaires dont on ne sait que faire, ils sont recyclables ?

Je suis d'accord avec lex, j'ai été très longtemps écolo anti-nucléaire mais après avoir vu plusieurs interventions de Jean-Marc Jancovici ou le fil Twitter de Tristan Kamin, j'ai révisé mon jugement. Je ne suis pas devenu pro-nucléaire parce qu'il a des soucis (genre la gestion des déchets), mais au moins je suis plus anti-nucléaire.


Pour creuser le sujet, je conseille cette vidéo de Jancovici (attention il est un peu piquant) :

https://www.youtube.com/watch?v=lBox1k1bFxs


Et pour une présentation plus posée et plus complète de sa position (pas que sur le nucléaire), il a fait une bonne interview chez Thinkerview :

https://www.youtube.com/watch?v=Fp6aJZQldFs


Quant à la question des déchets, y a Le Réveilleur (oui, le nom de la chaîne est un peu tout nul et pédant) qui a fait une suite de vidéos très complètes sur le sujet :

https://www.youtube.com/watch?v=p0zX8eUW_jQ&list=PLhgpBc0hGjSvCZ4Uo9mE1XTc7aSa4NRLE


Et plus généralement, il a fait une très grosse série sur l'énergie :

https://www.youtube.com/watch?v=eruVCRrIkCY&list=PLhgpBc0hGjSu5ZuZC6pqQq8L7H_udR-Ql


Ça fait longtemps que j'attend un débat entre Jancovici et les anti-nucléaires.

Moi aussi je suis anti-nucléaire mais Jancovici me fait douter et force à réfléchir un peu plus loin.


Evidemment que le nucléaire est très dangereux en cas d'avarie grave et à cause des déchets à perpétuité. 


Les pro-nucléaires disent que c'est une énergie sûre. 

Je réponds "jusque là tout va bien...". 

Mais a-t-on le droit de risquer la vie de millions de gens sur ce qui ressemble à un coup de poker. Allumons des cierges et faisons des processions à Ste Madone du Nucléaire...


Jancovici dit que les énergies renouvelables ne suffiront pas pour remplacer le nucléaire. Qu'en est-il exactement???


J'ai (nous?) besoin de débats là-dessus , et pas que chacun donne son avis dans son coin. Même un genre de convention citoyenne sur ce sujet serait la bienvenue pour essayer de trancher.


Arrêts sur Image devrait pouvoir nous organiser ça.

En fait, je crois qu'une discussion d'une heure ne suffira sûrement pas tant la question de l'energie est complexe. Le sujet de l'energie est un sujet hautement complexe qui necessite de dépasser le non au nucleaire/oui à l'eolien. 


Jancovici défend le nucléaire mais surtout une réduction drastique de la consommation d'energie et le nucléaire ne serait qu'une energie d'amortissement pour stopper les emissions de co2. Contrairement à beaucoup d'ecolos, il est pour la decroissance dure. Et je crois qu'une fois qu'on a vu ses diagrammes d'energie, on voit le programme politique se dessiner et on est bien loin du bavardage de classe politique actuel. Mais plutôt que de soigner des utopies romantiques on se tourne vers énormement de transformations radicales




"Evidemment que le nucléaire est très dangereux en cas d'avarie grave et à cause des déchets à perpétuité. "

Je n'ai pas d'objection concernant les accidents qui peuvent survenir aux centrales nucléaires (encore qu'on surestime beaucoup leur importance ; par exemple, pour Fukushima, c'est le raz-de-marée et non l'accident nucléaire qui a provoqué la très grande majorité des dégâts et des morts).


En revanche la question  des déchets pose nettement moins de risques.  D'abord ils  ne sont pas perpétuels. Leur radioactivité décroit toute seule avec le temps. Au bout de 100.000 ans, ils redescendent au niveau de la radioactivité naturelle. C'est très long à notre échelle, mais c'est plutôt court à l'échelle de la planète (à titre de comparaison, la formation des hydrocarbures met 600 fois plus de temps).
Ensuite, ces déchets ne présentent pas de risque si on ne les approche pas. Ils ne risquent pas de déclencher de réaction en chaîne.
Enfin, comme on en a déjà produit, il faut de toute façon s'en occuper. Sortir totalement du nucléaire n'y changerait rien, si ce n'est qu'on ne pourrait pas faire d'économies d'échelles qui permettraient d'opter pour la solution la plus fiable à long terme.

Je conseille les vidéos de la chaîne Youtube "Le Réveilleur" (également cité par Lex) qui a fait un long travail d'enquête et de synthèse sur les dangers du nucléaire.

Si on sait .... mais Greenpeace est contre.

Donc c'est greenpeace qui empêche l'industrie du nucléaire de recycler ses déchets. ?!? Mais oui bien sûr...

Effectivement il ne l'ont pas posée, pas plus que savoir pourquoi Dieu et pourquoi la fin dans le monde: vous avez déjà raison sans avoir vu l'émission c'est un déni de réalité ! Pour bien d'autres cette absence répétée à chaque émission devient insupportable: désabonnez-vous vite !

Pourquoi contre ? pour de multiples raison en réalité : 


D'abord, on peut distinguer 2 grandes catégories d'écologistes : 

- ceux qui se focalisent sur le réchauffement climatique

- ceux qui sont intrinsèquement écologistes à tous les niveaux. Pour ces derniers, il faut donc regarder au delà de juste l'émission de CO2, mais aussi le problème de l'extraction, et du traitement des déchets. Ainsi que le rapport bénéfice/risque.


Ensuite, même en étant dans la 1ère catégorie, il y a de nombreuses raisons de vouloir diminuer le nucléaire.

Tout d'abord, le débat est souvent biaisé à cause de "fausses vérités" : 

- le nucléaire serait source d'indépendance énergétique

- le nucléaire serait peu coûteux


Ces deux fausses affirmations aboutissent généralement à la conclusion que "y'a pas photo, c'est génial comparativement aux autres technologies".


Sauf que non.


D'abord, les gisements de matière première ne se trouvent pas en France, donc on pourrait se retrouver du jour au lendemain coupé de tout approvisionnement. On aurait l'air malin tiens avec notre prédominance du nucléaire.

D'autant qu'avec la montée en puissance de la Chine et l'apparent déclin des USA et en plus de ça les problèmes de ressources naturelles à cause du changement climatique, on s'expose à des conflits. Un monde dans lequel il ne me semble pas bon d'être "tout nucléaire".


Ensuite, le nucléaire est fortement subventionné donc on ne paie pas son coût réel. Et enfin le coût actuel du nucléaire ne tient pas compte des investissements nécessaires pour rénover le parc.


Du coup, la question qui se pose est juste : 

- est-ce que ça vaut le coup ? est-ce que les milliards dépensés dans la rénovation du parc en valent la chandelle ?


Chacun se fera son idée. Mais selon moi le nucléaire n'est pas "si" bien que ça vis à vis d'une vraie diversification de la production d'énergie.


Une autre question qu'on doit se poser : est-ce que nos centrales sont viables dans une France qui connaîtra fréquemment des pics de chaleur à 50° ? à priori non, on va devoir de plus en plus arrêter des centrales par cause de trop forte chaleur comme ce fut le cas en 2019.


D'autant que je trouve le débat doublement biaisé car on compare une technologie éprouvée (fission nucléaire) ayant un potentiel de progression limité, avec une technologie "naissante" ou du moins à fort potentiel de progression/amélioration (géothermie, solaire, éolien, offshore, ...).

Le rapport au nucléaire en France me rappelle un peu le jusque-boutisme vis à vis du diesel pour les voitures. La R&D sur le diesel était tellement important qu'on a négligé l'essence. Sauf que depuis quelques années, on a réalisé que le diesel n'était pas vraiment adapté pour des voitures de particuliers, et que le comparatif essence/diesel en faveur du diesel était bidon, car on comparait une technologie sur laquelle on avait énormément investi avec une technologie pas encore au niveau mais qui était en forte progression.


Au delà de ça, je trouve qu'il y a aussi une vraie question de modèle de production énergétique. Est-ce que le modèle à suivre est encore celui de grosses centrales ? ou est-ce qu'au contraire, il est plutôt sur le modèle "internet" à savoir l'extrême décentralisation des moyens de production ?

On voit à quel point il est difficile de changer l'outil de production quand il est trop centralisé. Je vois d'autres bonnes raisons pour ne plus suivre ce modèle, comme une meilleure résilience des infrastructures en cas de conflits ou d'accidents.


Bref, l'intérêt du nucléaire dans le panel des solutions 0 carbone ne me parait pas évident. Mais c'est un sujet de crispation idéologique donc on va probablement perdre quelques décennies à poursuivre des chimères.


Petit aparté sur la "sécurité" du nucléaire. Oubliez un instant la théorie, regardez concrètement le désastre quant à l'état des hôpitaux ou des commissariats à cause du manque de moyens.
Est-ce que partant de là, vous avez confiance en l'Etat pour garantir la sécurité du nucléaire ? pas moi. Progressivement, le souci économique va primer sur la sécurité (si ce n'est pas déjà le cas).

Dire que le nucléaire c'est cher par ce que subventionné… Pardon mais les éoliennes c'est pas subventionnées ? Pour moi le débat c'est pas est-ce que c'est cher mais est ce que c'est utile. SI c'est utile alors quelle que soit le prix ça sera toujours bien.


Deuxio les gens qui disent que la matiere premiere se trouve en afrique, bein pas seulement il y en a au Groenland, en Australie, en Russie, au Canada, au Bresil… et on continue a en decouvrir… Donc ya quand meme le choix et on peut en stocker facilement. 


De tout façon pour avoir des éoliennes il faut avoir du gaz pour compenser donc c'est encore moins autonome.


Pour le rechauffement des centrales plus compliquées avec le rechauffement j'ai envie de dire : raison de plus pour avoir assez de central au niveau mondial pour ralentir ce rechauffement…  

Ben oui la première raison pour l'arrêt du nucléaire c'est bien parce que c'est dangereux. Un coup comme Fukushima dans la vallée du Rhône, ou ailleurs c'est une grande partie du pays qui devient inhabitable. La question n'est pas de savoir s'il y aura un accident, mais quand. les petites bébêtes pourront revevenir sautiller dans tous ces espaces, alors oui peut-être que c'est écolo aussi.

three miles island, tchernobyl,  fukushima pour ne citer que ce qui est connu et sans parler des cancers en hausse dans les environs des centrales


et il n' y a pas que les éoliennes, l' homme a la capacité de trouver d' autres solutions

Je ne sais ce qu'il faut faire mais ce que je sais c'est que la fabrication des éoliennes est ,elle aussi, polluante.

D'abord je vous conseille de vous renseigner : si vous prenez des sources d'infos sérieuse vous ne trouverez aucun mort du à la radioactivité sur Fukushima (entre zero et un mort). De tout façon les chiffres que j'ai donné précédemment que même en prenant en compte tous les accidents passés, l’énergie nucléaire est parmis les énergies les moins dangereuse pour l'homme : c'est contre intuitif mais ce sont des FAITS. Regardez les chiffres.


DE PLUS, personne ne sait que les éoliennes à la fabrication en chine sont désastreuse pour la santé (mais on s'en fout c'est des chinois). Regardez cette vidéo : 

https://www.youtube.com/watch?v=2lHTHINmNVk&list=PLHX4j8sPihRdUBv2r7mGdyXcRKD6N23pA&index=14&t=3375s


ET aujourd'hui en énergie 'verte' c'est bien les éoliennes qu'on pousse via l'europe et la France et pas une autre technologie. De tout façon vous pouvez chercher vous ne trouverez rien de mieux que le nucélaire pour le C02. A part la Fusion nucléaire mais c'est pour dans 30 ans au mieux donc trop tard. Tout le reste (hydrogène etc. c'est de l'enfumage marketing).

J'allais vous faire une longue réponse, "sérieuse". 


Puis j'ai relu: "si vous prenez des sources d'infos sérieuse vous ne trouverez aucun mort du à la radioactivité sur Fukushima (entre zero et un mort)."


Et je me suis dit que si vous considériez comme "sérieuses" les infos données par le gouvernement japonais et la centrale elle même... bah... comment dire... 


Dans une autre occasion, très différente, le gouvernement et la police de chez nous avait parlé de "deux morts" dans ce qui s'est révélé plus tard être le massacre du 17 octobre 1961.

Très bien. Sauf que ma source c'est la presse française et international basé sur un consensus scientifique. 


Un exemple, dans Libé, un journal de gauche plutot écolo plutot pas pro nucélaire… s'ils admettent ça aussi c'est que ça doit etre vrai : https://www.liberation.fr/checknews/2019/04/20/est-il-vrai-que-l-accident-nucleaire-de-fukushima-n-a-cause-aucun-mort_1720075


la réduction du nucléaire ne fait pas partis des proposition du conseil citoyen, ils en parlent pas du tout

Oui la question à été écartée. Sans doute trop polémique. Ce qui en fait une question parfaite a poser pour ASI : pourquoi avoir écarter cette question majeure ? C'est un peu 'The elephant in the room'…

Est-ce que la problématique écologique contemporaine la plus importante et la plus majeure ça ne serait pas l'extinction de la biodiversité? ça c'est en train de se produire, et pour une bonne part, c'est déjà derrière nous. Je suis à chaque fois choqué qu'on puisse se prétendre écologiste sans regarder ce problème, qui questionne encore plus que l'énergie notre manière d'habiter un territoire (et de n'y cohabiter qu'avec les animaux d'élevage + les rats et les pigeons pour aller vite). Poser le problème sous cet angle conduit à remettre en cause les systèmes de production d'énergie, mais s'il n'y avait que cela ! Que l'on mette des panneaux solaires, des éoliennes, des usines marémotrices ou des centrales nucléaires n'y changera rien. Changer notre système de production, c'est bien plus compliqué que la seule énergie. 


Mais voilà, le débat énergétique passionne beaucoup (et j'ai le "malheur" de traîner essentiellement avec des ingénieurs, chez eux, c'est presque pathologique), il résonne avec notre appétence collective (construite) pour les sciences dures, la technique industrielle qui écarte toute perspective du qualitatif, du vivant. On est pas sorti des ronces ! En vérité, l'effondrement écologique (au sens de l'effondrement des milieux et du vivant), c'est maintenant, l'effondrement énergétique et le réchauffement climatique, on en est encore à faire de la prospective sur 2050, 2100. ça commence à bouger un peu...

Le mandat e la convention était de faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la France.

Ils n'ont donc pas proposé de réduire la part du nucléaire ce qui irait contre cet objectif.

Ils n'ont pas non plus proposé d'augmenter la part du nucléaire dans la production d'électricité car, en France, cette part est déjà forte. Et l'électricité, en France, est fortement décarbonée.

Donc ils ont préféré se concentrer sur d'autres mesures plus efficaces pour l'objectif de réduction des émissions.

Je ne vois pas ou est le problème.

Justement, la convention n'a pas proposé de mesures contre le nucléaire donc ce commentaire est un peu hors sujet.

Parce que ce qui est à l'origine de la destruction de l'environnement, c'est la prétention de l'homme à le dominer. Le nucléaire, comme les OGM ou les pesticides participent de cette même illusion, fantasme, arrogance de toute puissance.

Je suis d'accord avec ça mais ça c'est de l'idéologie. On a pas le temps de convaincre la planète entière de changer d’idéologie (si jamais ça pouvait être fait !). La chose qu'on peut faire c'est adapter le système existant au mieux pour ne pas provoquer une apocalypse qui provoquera la fin de la race humaine.


Donc : baisser notre consommation OUI et garder assez d'électricité pour ne pas totalement revenir à l'age de pierre avec de l'énergie zéro émission pilotable : nucléaire et hydraulique qui nous permettra juste de VIVRE.


C'est la voix de la raison. Pour le reste on n'a les outils ni le temps.


Il y a déjà 20% de risque d'avoir un réchauffement climatique de 1,5° dans CINQ ans.


C I N Q  A N S ! ! ! 


Je sais pas si les gens se rendent compte…


Oui c'est de l'idéologie, mais :

1 - l'idéologie c'est pas caca bouilla. Si l'humanité veux avancer il faut qu'elle cesse d'avoir la tête dans le guidon et se pose des questions, qu'elle se regarde dans une glace et regarde ce qu'elle ne veut pas voir.

2 - Il ne faut pas compter sur les idées qui ont créé les problèmes pour les résoudre.

PS - Pour ce qui est de la dead line, non c'est pas 2025, c'était 2015.


Je réponds pour les autres, mais je ne suis pas sûr qu'une personne qui utilise le poncif de "l'âge de pierre" soit disposée à entendre autre chose que ce qui la rassure.

"Je réponds pour les autres, mais je ne suis pas sûr qu'une personne qui utilise le poncif de "l'âge de pierre" soit disposée à entendre autre chose que ce qui la rassure."


Euh franchement je ne comprend même pas cette phrase.


Je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas utiliser l'expression l'age de pierre : si vous trouvez ça déplacé c'est simplement que vous n'êtes pas bien informé sur les conséquence de la fin du pétrole couplé au réchauffement climatique. Reportez vous à la conference de Jancovici, merci. ça dure deux heures (oui ça demande un effort) https://www.youtube.com/watch?v=2JH6TwaDYW4 Et revenez m'en parler.


Et pour la partie ou je ne serais pas apte entendre autre chose qui ce qui me rassure c'est une  attaque ad hominem ridicule. A la limite je viens bien qu'on m’accuse du contraire !

"pourquoi il ne faudrait pas utiliser l'expression l'age de pierre"


Parce qu'il s'agit d'une manipulation... idéologique? Ça me semble une bonne raison. Nous ne "reviendrons" certes pas à l'âge de pierre, ce qui nous attend est tout autre chose, que nous peinons à imaginer tant il y a d'options.

Génial.


Je vois que pendant que le monde s'écroule il y en a qui on temps de chipoter sur les termes. C'est une IMAGE. ça veut dire un RETOUR EN ARRIERE technologiquement.


Visiblement vous n'avez pas eu le temps de regarder la conférence que je vous ai proposé. Vous sauriez sinon qu'un monde sans pétrole c'est un effet un monde sans tracteur et un retours au chevaux. Sans doute pas l'age de pierre mais un gros retours en arrière c'est certain. SI en plus vous remplacez le nucléaire par des éoliennes vous aurrez de l'électricité oui… Quand il y aura du vent !

"c'est un effet un monde sans tracteur et un retours au chevaux"


Savez-vous qu'il y a actuellement en effet un "retour aux chevaux"? Pour débarder dans les montagnes où les engins ne passent, s'ils passent, qu'en faisant de gros dégats. Pour labourer entre les vignes sans éroder. Pour cultiver sans tasser la terre. Pour ramasser les poubelles. Pour plein d'autres usages où ils se révèlent supérieurs aux tracteurs. 


Sans compter que si un tracteur est plus "productif", le cheval se révèle meilleur pour la compagnie. 


Vous avez raison: "ça veut dire un RETOUR EN ARRIERE technologiquement." Or, il peut arriver qu'un pas en arrière soit plus avisé qu'un grand bond en avant... quand on est au bord du gouffre.

Oui je le sais.


Il reste a prouver qu'avec ce mode d'agriculture on peut nourrir la planète : d’après les chiffres que j'ai vu, sans pétrole, il faudrait que 70% des français soient des agriculteurs. C'est très sérieux.

A part une dictature, qui peut imposer ça ?

"Il reste a prouver qu'avec ce mode d'agriculture on peut nourrir la planète"


Il me semble que "la question a déjà été répondue" par l'OMS. Pas sur l'agriculture à cheval, qui restera je pense marginale (je voulais juste faire remarquer qu'elle n'est pas si "horrible" que vous le pensez et qu'elle peut être très bien adaptée à certaines circonstances). Mais sur une agriculture biologique, locale, familiale, en tout cas autre que l'agro-industrie. 


Le malentendu vient de ce que pour les agro-industriels, c'est le rendement par rapport au  "coût" de la main d'oeuvre qui compte. Alors que pour ceux qui vivent directement de leur travail, c'est le rendement par rapport à la surface cultivée. Les agricultures moins mécanisées et plus diversifiées utilisent mieux le sol. Et ont moins besoin d'intrants coûteux et parfois toxiques.

Je crois que vous venez d'admettre sans le vouloir que sans pétrole ou ne pourra pas nourrir toute la planete. Ni même la France en fait.

Je viens de regarder Jancovici, il peut impressionner les nouveaux qui découvrent le sujet, personnellement il ne m'a pas appris grand chose ; ça fait 50 ans (15 ans pour ma part) que les écologistes disent et répètent que ça va secouer .... dans le vide.

Jancovici est sans doute un très bon énergéticien, mais il se contente de parler d'énergie, de technique et coupe trop souvent les cheveux en 4  sur des sujets qu'il ne maîtrise pas.

Il élude systématiquement les questions liées à nos comportements alors que c'est le fond du problème. Mais le scientisme a précisément pour objectif que de se focaliser sur la technique pour ne pas voir le reste. Et c'est sans doute par ce que nous croyons religieusement au scientisme,  parce que nous sommes profondément certains de notre supériorité et de notre légitimiter à dominer (le jardin à la française) que nous courons à notre perte.

"c'est de l'idéologie"


Vous ne devriez pas participer au dénigrement de l'idéologie: c'est comme les étoiles, ça guide (ça guidait...) le marin. Aucun marin n'a jamais voulu atteindre les étoiles, mais aucun ne pouvait s'en passer. 


Et n'oubliez pas: ceux qui nous gouvernent ont aussi une "idéologie". Mais tentent de nous le faire oublier. Et réussissent parfois.

Sans compter que le fond du sujet c'est "comment on réduit notre consommation" et que le nucléaire reste dans une logique du toujours plus.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.