20
Commentaires

Concentration des médias : reprise minimum pour un livre d'enquête

On a connu promo média plus agressive. Depuis sa parution le 15 avril dernier, le livre d'enquête Médias, les nouveaux empires ne croule pas sous les reprises de presse. Cet ouvrage qui décrit la stratégie d'influence des patrons de presse milliardaires, n'a pas retenu l'attention des médias des groupes Lagardère, LVMH, Dassault ou Bolloré.

Derniers commentaires

Faut vraiment croire aux bisounours pour croire qu'ils auraient une couverture médiatique.
Que le Monde et Libé aient fait un article, c'est un miracle !
Un peu hors sujet (traite de l'opinion publique, et au R.U.) et en anglais, mais intéressant néanmoins :

Graeber - Voters as investors
En gros, toute la presse en parle. Il n'y a pas d'engouement pour le livre. Peut-être est-il simplement mauvais?

Je suis certain que la main-mise des patrons sur les médias est un fantasme des partisans minoritaires de gauche et de droite qui trouvent une réponse toute trouvée pour justifier leurs insuccès electoraux. Un journaliste fait son job, un rédacteur en chef aussi. Il n'est pas la voix de son actionnaire. L'actionnariat ne donne pas accès aux cerveaux et aux plumes des journalistes. Il n'y a que des esprits simples, simplistes et chagrins pour croire cela.

La limite, et vous la soulignez, c'est le moment où votre actionnaire est directement mis en cause. Il faut peser les arguments j'imagine avant de se risquer à publier. Plus que pour tout autre article. Car un pas de travers, une erreur dans l'information et la tête risque de tomber. Mais la pluralité fonctionne à ce moment-là : les autres journaux sont là pour critiquer Niel, Drahi, etc.
Trois petits tours de-ci de-là et puis s'en iront.

Et on continuera avec une presse/radio/tv massivement aux ordres de l'oligarchie qui manipule une bonne moitié de la population et on s'etonnera que l'immense majoritée, ne votera plus, ou votera par dépit.

J'ose imaginer que les scores du FN et de la FI serait bien plus élevé si ils avaient le soutien qu'ils devraient à la TV surtout.

C'est à dire plus ou moins 20% chacun du temps d'antenne avec des journalistes qui leurs sont plutôt favorable. On en est très loin et pourtant les lois du marché aurait dû aboutir à ce résultat.
La démocratie ne pourra fonctionner que lorsque le discrédit de ces médias sera total.

Et on y arrive petit à petit.

Dans cette vidéo prise à Londres, voir la réaction des gens lorsque cet homme parle des médias (à partir de 7 minutes).
Ça pourrait être un super invité pour une émission d'@si ?
+1
Si le livre est bon et bien sourcé, alors ce serait probablement un bon invité pour @si dont c'est la thématique principale. :)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.