217
Commentaires

Coming out : et maintenant, les journalistes !

Le "coming-out" est-il un devoir militant pour faire avancer la cause homosexuelle? Plusieurs tribunes et annonces officielles de l'homosexualité de personnalités publiques ont récemment fait rebondir le débat. Fin juin, Le Monde publiait une tribune co-signée par plusieurs journalistes (dont Alice Coffin de 20 minutes, que nous avions invitée) qui affirment publiquement leur homosexualité, et appellent journalistes et politiques gays et lesbiens à faire de même. Quelque jours plus tard, c'est une star de CNN qui se déclarait "heureux" et "fier" d'être gay. Après les responsables politiques ou les artistes, ce sont maintenant des journalistes, qui se font commentateurs et acteurs du débat.

Derniers commentaires

Ils feront tout pour prendre du pouvoir sur les êtres humains. Ils nous font c.......r ces eunuques enfin du moins ceux qui restent chastes mais se permettent de violer les gosses qu'on leur confie ..des gros hypocrites le Pape le 1er l'ancien Waffen ss .... !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Albert, c'est l'heure de ta tisane ! un supo et hop au lit !
Tellement futiles ces échanges ... Comme d'hab.
Bon, j'imagine qu'un jour, la science trouvera un moyen de les faire reproduire ...
Ce qui arrangera surement Mona, et beaucoup d'autres ...
Ce que je connais de l'Histoire de l'Humanité, (qui manifestement n'a pas été intégré par certains...), c'est que, si j'existe, il a été nécessaire qu'un homme et une femme s'accouplent un jour, et vous, si vous êtes Mona, cela s'est également passé de la même maniere !

Maintenant, je ne connais pas d'autre Histoire pour l'Humanité, et vous n'en connaissez pas d'avantage, puisque vous êtes incapable de discuter sur le fond de ce "problème" ...
C'est bien ce que je pensais ... Tout le monde à son avis sur la forme, mais personne n'est capable, ici, d'expliquer, philosophiquement, l'homosexualité !
Je vous laisse à vos petits mots vides de reflexion ...
Je repose la question, qui est capable d'expliquer la "normalité" de l'homosexualité (et donc de la justifier)
Dans un monde uniquement peuplé d'homos, c'est tout de même la fin de l'humanité ! Puisque il n'y a plus de reproduction ...
Sue le plan philosophique qui oserait expliquer l'homosexualité ?...
C'est sûr, plus on a de connaissances (contrairement aux "bêtes" ), plus on doit être "ouvert" ...
lol
Pourquoi n'y a-t-il pas d'homosexuel dans le monde animal ?
A méditer...
Pour compléter le vite-dit tardif de Lord O'Sea sur le coming-out de Frank Ocean, la video du gars chez Jimmy Fallon singing Bad Religion et une des perles de son album, Pink Matter, attention à l"éjaculation, c'est un coup à en mettre partout.
Et pas un mot pour les onanistes?
Madonna, elle, elle est bi, mais comme l'écrit crûment bysonne, "chacun fait ce qu'il veut avec son cul".
Mais cette croix gammée associée à La Pen dans son spectacle, sous prétexte que la présidente du FN flirte un peu avec les néo-nazis, qu'elle ne dédaigne pas guincher avec les héritiers autrichiens d'Adolf... Ça vous parait pas un peu outrancier ?... Non ?... Si vous le dites.
Homo ou hétéro, Quatremer ? Aucune idée, et on s'en branle. Mais con, ça ne fait aucun doute.
Il s'insurge contre la nomination d'Audrey Pulvar à la tête des Inrocks.
Bah voyons. Sous prétexte que Pulvar est la compagne de Montebourg, elle ne devrait plus être engagée nulle part. Même pas dans le privé.
Le blaireau s'inquiète aussi d'une possible reprise de Libé par Pigasse. Il ne devrait pas. S'il quitte Demorand, il existe nombre de directeurs de quotidiens ou d'hebdos de droite prêts à l'accueillir.
[quote=Bysonne]N'oublions pas que dans quelques Pays, être homo mérite la peine de mort. Un peu de décence, avant d'exhiber ses préférences sexuelles par rapport à tous ceux et celles qui doivent encore se cacher.

Sortir du placard, c'est de l'exhibition et un homo "décent", c'est un homo planqué... C'est quoi cet appel à la décence lorsqu'on parle des homos ? Pensez vous qu'un hétéro doive faire preuve de décence avant d'exhiber qu'il est hétéro ? Avant d'exhiber sa liberté amoureuse et sexuelle par rapport à tous ceux et celles qui n'ont pas accès à cette liberté ? Pensez-vous qu'ils fassent preuve de décence ? C'est pas vous les hétéros qui devriez faire profil bas s'il existe des pays où on tue les gens parce que leur orientation amoureuse/sexuelle s'écarte de l'hétéronorme ?
http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1788

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1830

Ces deux liens pour se souvenir que ce Monsieur n'avait pas fait de confidence, c'était il y a trois ans, qui s'en souvient ? Que se passerait-il aujourd'hui pour lui dans les mêmes circonstances ?

J'aime à croire que les homos hommes ou femmes ne seront plus discriminés ou moins qu'il y a quelques années, je pense cependant qu'ils seraient prudents les uns, unes et les autres de rester discrets. Toutes ces confessions parce que le mariage homosexuel va être légal .... en France. Ceux que ça intéressent feraient bien de s'occuper de leurs ****. N'oublions pas que dans quelques Pays, être homo mérite la peine de mort. Un peu de décence, avant d'exhiber ses préférences sexuelles par rapport à tous ceux et celles qui doivent encore se cacher.
et Laurence PIAU,elle est quoi?
Pourquoi faudrait-il que les homos se sentent obligés de faire leur "coming-out" ? Et s'ils ne se sentent rien de commun, mis à part leurs préférences sexuelles, avec les autres homos? Du moins avec ceux qui prétendent les représenter ? Sans compter que, comme l'a dit un autre intervenant, ce ne sera pas facilement accepté dans tous les milieux.
Tant qu'on y est, pourquoi ne pas pousser au coming-out aussi les sado-masochistes, échangistes, j'allais ajouter les zoophiles, mais j'en resterai à ce qui se pratique entre adultes consentants.
Eh bien, moi qui ai évolué pendant une bonne trentaine d'années dans des rédactions de l'audiovisuel privé, puis public, je peux vous dire que les homosexuels faisaient la risée de quelques "gros machos de service", de mon temps ! Au même titre que les femmes "mettables, pas baisables, girondes, bonnes, trop grosse, trop maigre, trop con" ... mais ces commentaires visaient le monde des "assistants et secrétaires", beaucoup moins leurs confrères ou consoeurs (sauf celles ou ceux qui avaient eu de la "promotion canapé"). Quand vous refusiez les avances de qqs uns de ces messieurs et qu'on vous voyait trop souvent avec des femmes, vous étiez forcément "goudou"... Z'aviez une copine homosexuelle qui s'assumait et vous sortiez avec elle, bien sûr, vous "en étiez" !
Toujours plus facile de ne voir que le statut sexuel chez les grouillots... Moins évident chez les confrères ou consoeurs... Et toujours cette sempiternelle de rabaisser l'autre au niveau de la sexualité... car un homosexuel, ça n'a pas de sentiment, ça baise... Pareil avec les noirs et leurs "gros engins"...

Nous avons eu un PDG qui assumait la sienne, d'homosexualité, puisqu'il allait partout, même en représentation, avec son ami.Black out total... Un PDG, ça ne se malmène pas ;o)). Il est vrai qu'il ne la "ramenait" pas et qu'il m'est apparu extrêmement "finaud" lorsque je l'écoutais en Comité d'Entreprise.
Bof,de toute manière il est plus facile d'avoir des enfants avec Eve ,qu'avec Roger et Adam. Pour la gay pride je verrais bien Luka Rocco Magneta faire un barbecue histoire de mettre de l'ambiance.
En tout cas, Adam n'a pas eu le choix. C'était Eve et personne d'autre. Qu'elle lui plaise ou non.
Eve qui n'a peut-être pas été créée, comme on l'imaginait tous, à partir d'une côte de son keum, mais de son os pénien !
Yes! Les beaufs sont de sortie sur le forum! Encore!

Sinon, cher @si, le coming-out le plus le plus cool du moment est quand même celui de Frank Ocean, gros espoir du rap US qui vient de sortir son premier album, numero 1 sur Itunes.
" j'comprends pas pourquoi on classe les gens par le cul"

Romain Gary . La vie devant soi
La case homo-sexuel ne me plait pas : définition de soit par la sexualité et acceptation de l'idée qu'il existe une différence avec les avec "hétéros". (Franchement : ça change quoi ??)
Je préfère ne rien dire (ça ne regarde que mes partenaires) sauf quand il est utile et opportun d'en parler et j'utilise alors l'expression HSH, homme ayant des relation sexuelle avec des hommes. L'expression est plus factuelle, moins "holiste" sans mauvais jeux de mot lol

Faites l'amour pas la guerre !
Fier d'être homo. Aussi idiot que fier d'être hétéro, mais vive les slogans !
On est ce qu'on est, c'est tout. Et je m'en fiche !
A quand des défilés de journalistes clamant haut et fort : "je suis critique des médias et j'en suis fier" ?
Et quand on est pas gay, que faut-il faire ou dire pour avoir la petite minute de "célébrité" ?
Les nounous d'enfants, ont-elles (ils) le droit de l'être et de le dire ?
Je ne sais pas s'ils sont très nombreux les @sinautes qui n'ont pas lu ce papier de Laure Daussy en espérant y "trouver des noms"...
Allez! Avouez!
Certains affirment: "Je ne veux pas le savoir", "ça ne m'intéresse pas", "c'est leur vie privée". Ils sont peut-être sincères.
Moi, ça m'intéresse.
Voilà. C'était mon aveu. Mon comming-out, en quelque sorte. :o)
Bonjour,neanmoins il est plus facile d'etre"pede" journaliste ou "puissant" qu'ouvrier !
Le chemin est encore long ...
J'aimerais pouvoir dire : on s'en fout !!
Maintenant il y a des "fiertés" hétéro qui s'organisent...

c'est effectivement sans fin.
Allez encore un petit effort pour que le sujet devienne pleinement anecdotique (du moins en France...) : égalité pour le mariage, le don du sang. Qu'on soit pas les seuls à trimer...

;-)
Oui on s'en fout, mais l'orientation sexuelle est un problème lorsqu'elle devient un moyen de pression communautaire et instrument du renversement des traditionnels rapports de force homo/hétéro dans la société, alors que ce devrait être un processus égalitariste, ni plus ni moins. Les "défilés-fiertés" homosexuels existent et sont acceptés par la plupart des hétéros, mais les "défilés-fiertés" hétéros seront interdits pour soupçon d'homophobie. On peut être fier d'être homo, mais on ne peut pas être fier d'être hétéro. On arrivera à une situation où l'on aura le droit de revendiquer son homosexualité mais pas de revendiquer son hétérosexualité, considérée comme de l'homophobie. On arrivera à de la discrimination renversée, et c'est tout le but du communautarisme. Cette société est gangrenée par les intérêts communautaires.
Alexandre le Grand aurait de gros problèmes de nos jours.
Fier d'être homo ? C'est pas au moins aussi con que d'être fier d'être hétéro ?
C'est comme tirer fierté d'être né quelque part, et plus généralement de situations, de conditions dont on n'est pas responsable.
Cela dit, la gay pride est l'occasion d'affirmer sa différence, de clamer qu'on existe face à la discrimination et au rejet.
L'argument est éculé et a été démonté depuis au minimum 30 ans. Il ne fait donc plus sens. Cela dit, on va essayer d'y répondre

*gros soupir las*

Or donc, par "fierté", il faut simplement entendre "ne pas avoir honte". Ni plus, ni moins. Je vous l'accorde, "fierté", c'est un peu maladroit, mais on n'a pas trouvé mieux. Donc, et définitivement, "fierté homo", ça veut juste dire "ne pas avoir honte d'être homo". On va dire que vous au moins, vous ne ressortirez plus l'argument (je déconne, je parie que vous le ressortirez à la première occasion).

Au passage, on va aussi répondre vite fait à la prétendue "hétérophobie" rampante qui finirait par transformer les pauvres hétéros en victimes de discriminations horribles. En vérité, ça ne se peut pas, ça ne se pourra jamais. Les homos sont minoritaires depuis la nuit des temps et à moins de considérer que c'est une maladie qui s'attrape, ça ne risque pas de bouger beaucoup avant longtemps. Et rarement une minorité représentant moins de 5% de la population (mettons 10% comme l'avance certaines études farfelues ; ça ne change rien de toute façon) n'a réussi à dominer et imposer ses règles à 95% de la population.
Jusqu'à preuve du contraire, les dominants, les discriminants, ce sont les hétéros. Alors m'est avis que l'hétérophobie c'est pas pour demain. Vous pouvez donc dormir tranquillement ; on viendra pas vous piquer votre bière (cela dit, j'en bois aussi. Comme quoi, c'est peut être bien moi qui devient hétéro !).

Enfin, et quand même, ça m'épate toujours de voir des deux arguments (et quelques autres ; on n'a pas encore eu droit au "contre nature" ou à la pédophilie, mais ça devrait pas tarder. M'en fout, je reviendrai pas vous lire !) revenir encore et encore depuis des décennies, voir des siècles. A croire qu'il existe encore des gens qui s'imagine découvrir l'argument ultime, celui qu'ils s'imaginent être les seuls à connaître, celui qui pourrait révolutionner la problématique de l'homosexualité... Ça m'épate quand même, vraiment et sincèrement. Genre : "Ah ! bientôt les hétéros vont devoir faire leur marche des fiertés tellement ils sont brimés ! Ah ! Tu y avais pas pensé à celle-là, hein ! Ah ah ! Je suis le premier ! Personne l'avait encore sortie ! Je suis vraiment trop fort !". Bref.

Soit c'est de la mauvaise foi (fort probable et dans ce cas là je sais même pas pourquoi je me fais chier à répondre... La fameuse "fierté" peut être...), soit de l'inculture (mais on n'est pas sur le Parisien pourtant !). Enfin bref, toute façon, je reviendrai pas voir ce qui se dit ici, c'est trop décourageant (et je ne reviens jamais sur les lieux de mon forfait, toute façon).
Peu importe que vous repassiez ou non. Je n'ai rien à répondre à votre accumulation de poncifs sur la manière dont les hétéros sont censés juger les homos, me sentant tout à fait étranger à ces considérations.
On vous dit (en gros) gay-pride/cage aux folles même combat, et vous répondez comme si on disait "c'est génétique".
Qu'est-ce qui encourage les gens à se gausser de l'homosexualité? Les remarques qui remettent chaque chose à sa place (suggérant de ne pas obligatoirement afficher ses choix sexuels avec ostentation) ou les défilés exubérants?

J'ai hâte d'aller voir "Laurence anyway". La bande annonce ne fait pas tellement envie, mais l'article oui: http://www.lemonde.fr/festival-de-cannes/article/2012/05/10/laurence-anyways_1698914_766360.html
Je trouve le message de fredless très sensé... Il a le soutien plein et entier de lhetero que je suis...
Je trouve le discours de frère pow wow insultant...
Ulysse dit une chose vraie en fin de message
"Cela dit, la gay pride est l'occasion d'affirmer sa différence, de clamer qu'on existe face à la discrimination et au rejet."
Il est évident que ce constat est la cause de tout ce qui suit... Réaliser une critique de la fierté de certains homos sans partir de ce constat confine à la bêtise....
Ça me fait penser aux moranos et consort qui pensent qu'on ne peut plus justifier l'immigration par les facteurs historiques ( colonisation)...
I
Oui je sais, chaque mot que je prononce vous déplaît, comme Loran. Si je dis "tomate-mozzarella" vous allez me dire que c'est insultant. Si je dis "cocotte-minute" vous allez dire que vous vous sentez agressé. Si je dis "potiron" vous allez dire que mon discours est dérangeant. Si je dis "passementerie" vous allez dire que je vous mets mal à l'aise.

Je me suis sans doute mal exprimé mais Ulysse résume bien le truc, c'est aussi con d'être fier d'être homo que d'être fier d'être hétéro. Des défilés multicolores avec des trompettes dans le cul d'un côté comme de l'autre ne résoudront rien. Oui je sais, j'ai dit "des trompettes dans le cul" juste pour vous mettre mal à l'aise et que vous vous sentiez agressé. C'est mon côté vilain garnement.

Bon, je reconnais que c'est de ma faute, et je vous demande pardon de vous agresser violemment et sournoisement dès que je soulève une paupière le matin, dès que je pose un pied par terre ou que je tartine de beurre une tranche de pain. Ces agressions sont inqualifiables et je jure de rester au lit dès demain pour soulager vos indispositions de jeune fille précieuse et les hauts-le-coeur justifiés que provoque ma présence à moins de 600 000 000 de kilomètres de votre auguste personne. Lorsque vous croiserez ma vilaine personne à l'avenir sur le forum, vaporisez un peu de déodorant à chiottes autour de vous pour annihiler mes effluves nauséabonds, je pense que ça fera l'affaire. Lavande c'est très bien. Brise du soir aussi, ou jasmin d'été. Personnellement, malgré mes traits grossiers, mon allure pataude, mon bec-de-lièvre et mes morpions, j'aime bien le jasmin d'été. Je suis un délicat au fond, peut-être un homo refoulé.

Vous dites que je vous fais penser à Morano, c'est sympa comme tout, pour ma part je ne dirai pas à qui vous me faites penser, vous vous sentiriez agressé.

Ce commentaire s'adresse plus généralement à tous ceux que j'indispose, et j'espère qu'ils sont nombreux. C'est mon côté rassembleur.
Tiens si vous avez envie de vous pincer le nez, venez visiter mon blog, vous verrez c'est horrible et choquant.

http://fmr-ides.blogspot.com
C dingue un melon pareil... Il est vrai qu'une fois par le passé je me suis opposé à un de vos posts... De là à parler de haine ou je ne sais quoi...
Vous pouvez parlez de trompette tant que vous voulez, là n'est pas le problème.
Mais dire qu'il est aussi con d'être fier de son homosexualité que de son hétérosexualité, c'est bêtes et méchant pour les homos... Ce n'est pas contre vous que je dis ça, c'est un fait...
Les homos sont jugés meprisés... C ce regard porté sur eux qui les pousse un jour à vouloir s'affirmer haut et fort...
Cela n'est pas le cas des heteros... Vos propos sont donc simplistes et blessant... Je n'ai rien contre vous, mais si c pour me servir les mêmes inepties que le message précédent, je n'y repondrai pas.
Oui c'est vrai qu'il y a peu de temps, en quelques messages vous avez trouvé que ce que je dis est exaspérant, puis irritant, puis dégradant, puis que je réponds n'importe quoi, etc. Aujourd'hui vous me trouvez insultant, simpliste et blessant. C'est assez clair il me semble que ce que je dis ne vous plaît guère. Comme c'est parti, demain vous allez me trouver gerbant. Ne vous donnez donc plus la peine de me lire, merci. Je n'ai que faire de la liste d'adjectifs que vous inspire ce que je dis, c'est assez répétitif et inutile.
Libre a vous de réduire mon propos à votre petite personne... Je sais j'avais dit que je ne répondrais plus à vos bêtises, mais c apparement plus fort que moi... Je dois être plus optimiste que je ne le croyais....
En tout cas, je vous trouve clairement paranoïaque sur un forum dont le but est semble t'il de confronter des opinions... Vous utilisez un ton vif et provocateur, mais quand je répond sur la même ligne vous vous mettez à pleurnicher comme une victime...
Étant donné que selon certains grand courrant de pensée, seule la verité blesse, vous devez donc être homophobe
Pow wow n'aime pas les juifs ni les pédés, c'est comme ça, on l'aime bien quand même.
C'est surtout les cons que je n'aime pas. Mais c'est vrai que je n'aime ni les juifs ni les homos, à tel point que je ne sais plus où les enterrer. Ça commence à se voir sous les massifs de fleurs, c'est embêtant, d'autant que mon Terre-Neuve adore gratter les massifs. Je cherche un terrain calme de quelques hactares à louer où je pourrai m'adonner sans retenue à ma passion. Faire offre. Pas sérieux s'abstenir.
Pourquoi se faire chier à creuser ?
Des ballades nocturnes en barque sur un étang isolé, les cadavres lestés d'une grosse pierre jetés par dessus bord. Ni vu, ni connu. Croyez-en mon expérience. Et au moins, votre Terre-Neuve n'ira pas les repêcher.
Je voulais dire des balades, pas des ballades.
Mais pour le reste, je maintiens.
Oui mais non, le Terre-Neuve c'est un chien d'eau qui fait la bombe dès qu'on lance une balle dans l'eau, alors un juif...il va tous me les ramener, et j'ai déjà mon sous-sol encombré de cartons.

Pow wow n'aime pas les juifs ni les pédés, c'est comme ça, on l'aime bien quand même.


Je ne trouve plus ses vidéos sur youtube où il étouffe des chatons...
Moi j'ai une petite parcelle sympa, j'y enterre les arabes et les noirs que je croise sur ma route. Et les roumains aussi, parce que franchement ça pullule.
"c'est aussi con d'être fier d'être homo que d'être fier d'être hetero"

Vous semblez trouver que j'attaque frère pow wow injustement... Devant une telle unanimité, j'aimerais savoir pourquoi la citation ci dessus ne vous choque pas plus que le fait que je me fasse traiter de con?
Je croyais que c'était moi la victime pleurnicharde, mais non.
J'ajoute que de nous deux, cette fois-ci comme la fois précédente, ce n'est pas moi qui vous ai agressé le premier, alors ne venez pas jouer les petites victimes, un peu de tenue s'il vous plaît.

Et ce n'est pas vous que mon "con" visait, faudrait suivre un peu la chronologie.
Se faire traiter de con sur un forum c presque normal, je ne suis pas vexé. Vous pensez que je vous ai agressé en disant que vos propos étaient insultants? C possible.... Mais si ils l'etaient vraiment , alors ma réaction pouvait se justifier...
Je ne suis intéresse que par vos idées, vous n'êtes qu'un pseudo pour moi.
Est t'il bien, normal, approprié, ..., de défiler dans la rue pour se recaler de lhomosexualisme, je ne le crois pas... Est ce justifier dans le contexte? Je le crois.
Je n'ai pas senti dans votre message que le contexte justifiait la chose... Si g mal compris, je m'excuse... Si g bien compris...
En tous les cas, on ne défile pas dans la rue lorsqu'on est une omoplate.
on va les marier ces deux-là...
C'est parce que je n'étouffe plus de chatons, tout le monde le fait sur Youtube, maintenant j'étouffe des bébés dans des sacs plastiques.
Une chose est claire: Il y a des bannissements qui se perdent.
Non il était bisexuel Le Grand Alexandre en fait ! Il avait aussi bien des femmes celle de Cyrus et des hommes dans la tradition grecque ?

A l'époque je crois pas que c'était un problème c'est devenu un problème à cause de l'Eglise Catholique et les autres monothéismes.

Islam, Chrétienté, Judaisme, et même le "dalai Lama" pourtant connu pour sa "prétendue zénitude" est contre !

Donc les religions sont contre la liberté des moeurs mais la pédophilie fut longtemps "acceptée" comme un pis aller.
Lutter contre/Dénoncer une inégalité ne signifie par réclamer une inégalité en sens inverse. C'est aussi ridicule que les discours sur le racisme ou le sexisme inversé(s) de Zemmour et tous les petits mâles blancs hétéros qui n'arrivent pas à admettre que leurs privilèges soient remis en cause.

Ce n'est pas que j'ai envie de défendre la Gay pride telle qu'elle est à l'heure actuelle, mais le mot "fierté" ou "pride" pour les gay pride, c'est juste pour s'affirmer et dire qu'il n'y a aucune honte à avoir en raison de son orientation sexuelle, ça ne signifie pas qu'être homo (ou bi, ou pansexuel, etc.) c'est mieux qu'être hétéro. Il y a une différence entre refuser de plier face aux pressions discriminatoires et postuler une supériorité.
C'est comme si les blanc(he)s dénonçaient le racisme anti-blanc des émeutes de Los Angeles de 1992 ou du mouvement débutée à la mort de trayvon Martin (et des autres cas mis en lumière à cette occasion)

ça serait pas mal aussi d'arrêter de prétendre qu'être homo (ou bi, etc.), c'est comme être hétéro, que ça ne change rien, que tout le monde s'en moque et que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes alors que les discriminations sont toujours une réalité. Parce que oui, être homo, être une femme, être noir(e), ce sont toujours de causes de discriminations. Prétendre que l'orientation sexuelle n'a aucune importance c'est juste nier la réalité des discriminations subies par les groupes minoritaires, et ça permet d'éviter le sujet de l'hétérosexisme et de s'en prendre aux groupes qui défendent les droits des minorités.
C'est exactement le même débat que pour ce que les anglo-saxons appellent le "color-blindness" qui prétend que nous sommes déjà dans une société post-raciale et que, de ce fait, la couleur de peau n'a aucune importance, ce qui permet aux blanc(he)s d'éviter le sujet du racisme et l'accusation de discrimination raciale, sert à attaquer les groupes de défense des droits des minorités, et, par le refus de s'intéresser à la construction raciale, renforce la position privilégiée des blanc(he)s et maintient le blanc comme la norme, le standard, et le noir comme le marginal, le différent.
C'est exactement la même chose pour l'orientation sexuelle (ou pour le sexisme, cf le mythe de l'égalité déjà là expliquée par C. Delphy). Les seul(e)s pour qui ça n'a effectivement aucune importance, ce sont ceux et celles qui ne subissent aucune discrimination.
Vous êtes vraiment de mauvaise foi. La Marche des Fiertés n'existe que pour qu'une partie de la population qui a été et est toujours fortement discriminée en raison uniquement de sa sexualité puisse rassembler les individus qui la constitue afin qu'ils dénoncent publiquement cet état de fait. Ensemble, ils peuvent affirmer haut et fort qu'il n'y a rien de mal à être homosexuel, ce que beaucoup ne peuvent pas faire en tant qu'individu face aux diverses insultes ou agressions ou discriminations quils doivent subir quotidiennement pour la plupart.
De manière générale, on en refuse pas d'employer quelqu'un, on ne l'agresse pas dans la rue du simple fait qu'il soit hétéro. Donc, ceux qui organisent des Marche des Fiertés hétéros n'ont pas à se réclamer d'une injustice qui n'existe que dans leur tête. Comparer les deux, alors même qu'il y a une différence inititutionnelle au niveau des droits de chacun des deux groupes différenciés par leur préférence sexuelle, c'est au mieux ne rien avoir compris et nier la situation, au pire, oui, être homophobe. Il n'y a aucunement de discrimination inversée.
Et il y a une différence entre le sentiment d'appartenance et la création d'une communauté et le communautarisme, et je crains fort que vous ne confondiez les deux. Dans une communaité, on se soutiens, on s'entraide, parce qu'on a connu les mêmes expériences, parce que qu'on a subit la même chose en raison d'un point commun qui nous rapproche. Dans un communautarisme, on exclue totalement les autres, on rejette, on combat, et on cherche à anéantir leurs valeurs. Je ne vois pas en France les homosexuels faire une chose pareille. Ni ailleurs dans le monde.

Dans le sujet initial, aux Etats-Unis, il y a eu de nombreux débats où l'homosexualité a été publiquement invoquée, de politiciens qui menaient de véritables croisades contre les gays pour plaire à leurs électeurs alors qu'ils l'étaient eux-même, à tous les sujets attenant aux soldats. Vous n'êtes pas sans savoir que les etats-Unis sont en guerre depuis plusieurs années, et que certains soldats n'ont pas reçus les mêmes traitements, n'ont pas eu les mêmes droits, n'ont parfois pas pu être enrolés du fait de leur homosexualité. Ce qu'indique très clairement Anderson Cooper, qui a été reporter de guerre. Et beaucoup d'Américains voulaient depuis des années qu'il fasse son coming-out, car c'était un secret de polichinelle, parce qu'il est populaire, et que ça montre à tous publiquement qu'on peut être homosexuel et normal, compétent, présentable, ce dont les plus enragés ou les plus bigots là-bas nient fortement. Mais ces bigots connaissent Anderson Cooper, ont respecté son travail, lui ont fait de l'audience. On peut croire que plus les homosexuels feront leur coming-out, plus on les percevra comme appartenant tout entiers à la communauté dans le sens plus large du terme au lieu de les rejeter, car il y aura forcément quelqu'un qui aura fait comprendre qu'il n'y avait aucune différence fondamentale d'avec les hétérosexuels. Aujourd'hui, être connu et faire son coming-out revient souvent à ne plus avoir de carrière. Mais si les gens apprenaient que nombreuses de leurs stars préférées, des gens qu'ils ont aimé et dont ils ont suivi les faits et gestes de près et à qui ils s'identifiaient ou qu'ils trouvaient géniales, étaient gays, peut-être seraient-ils plus indulgents.

Pour ma part, je crois que ça devrait relever de la vie privée, qu'on ne devrait surtout pas forcer les gens à admettre une chose qui peut leur causer une discrimination très forte. Mais de plus en plus souvent, cette question est amenée sur la scène publique, surtout concernant des question de droits individuels. Les gens osent et ont enfin les moyens de se rebeller publiquement de cet état de fait. Mais ces mises en questions sur la scène publiques, vous le remarquerez, n'est que rarement initiée par les homosexuels eux-mêmes, mais par ceux qui continuent à les traiter comme des citoyens de seconde classe, et que quand les homosexuels décident de s'organiser pour une réponse, c'est toujours pour une question de droit ou pour répondre à une grave provocation. Rassurez-vous, je pense que personne ne viendra vous chercher chez vous pour vous forcer à l'homosexualité.
Il y a une différence, c'est l'oppression.
Affirmer sa fierté d'être du côté de la minorité qui se prend des coups (les gays, les lesbiennes et les tras (eh oui, les pédés se font encore tabasser, eh oui, les gouines se prennent des coups en France)), ce n'est pas la même chose qu'affirmer sa gloire d'être du côté de la majorité.
Après, si vous ne saisissez pas la nuance, je ne peux rien pour vous.
Incroyable, les journalistes également peuvent être homosexuels ! ! !
Bientôt on va apprendre que certains boulangers le sont également, c'est sans fin...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.