50
Commentaires

Ceci n'est pas un intermittent nu

Aurélie Filippetti et un intermittent se font face

Derniers commentaires

Les 3 dernieres lignes du "billet" de D.S. invalide tout ce qu'il écrit avant......Curieux papier....Nouvel objet....?

Personnellement en tant qu'intermittent j'avoue être un peu gêner devant des commentaires de confrères que je trouve excessifs.Ce statut a été inventé par le P.S. et , a vraiment changer ma vie.

Bien-sur , il a transformer chaque artiste en entrepreneur et donc ne favorise pas le travail de groupe mais quel changement au niveau du quotidien , il permet , dans le même temps , de vivre plus dignement qu'avant .

Je suis donc assez tiède sur cette lutte qui , sans être entièrement négative , mérite un effort de par et d'autre.

Oui , je sais , ce n'est pas le débat...Parlons plutot quéquètte ! Pas vrai D.S.....?
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA PPPPPPOOOOOOOOOOOOOOOOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL!
Le jour où Aurélie Filippetti s'exhibera nue pour protester contre les restrictions budgétaires de son Ministère, je la soutiendrai sans réserve.
Il aura donc fallu que certains se mettent concrètement à poil (quitte à l'être déjà symboliquement) pour qu'il soit discuté des intermittents sur @si, (avec grand débat et enquête sur "jean ou pas jean ?") - après qu'il aura fallu que d'autres s'invitent au 20h de Pujadas il y a un mois.

Ou comment démontrer, à l'insu de son plein gré, comment fonctionnent les médias, accrochés au spectaculaire, et comment cela se répercute sur les luttes sociales.
Les prochaines protestations contre le traité transatlantique, à poil chez Pujadas ?
Je suis salarié en CDI à la Comédie de Béthune, Centre Dramatique National. Aujourd'hui, comme plusieurs de mes collègues, je fais grève contre la signature de la convention UNEDIC.
Pour être tout à fait juste, de par mes responsabilités dans la structure, je n'ai pas d'influences sur l'annulation du spectacle de ce soir. Certains collègues grévistes, eux, ont eux un impact (techniciens, responsable de l'accueil du public) : sans eux, le spectacle ne peut pas jouer. Ce soir, ce sont eux les plus courageux, ils sont en première ligne et je les soutiens en faisant grève moi aussi avec eux.

Aujourd'hui, je fais grève parce que la politique française est malade. Avec cet accord qui s'apprête à être signer par Rebsamen, ce sont les conditions de vie des plus précaires, les intérimaires, les CDD et les intermittents les plus fragilisés, qui vont être durcies.
Aujourd'hui, je fais grève alors que je suis salarié en CDI parce que je n'assume pas, je refuse de voir les plus précaires se battre sous prétexte qu'ils sont directement concerné aujourd'hui alors qu'on sera tous concerné demain.
Le système de protection social français est en danger à partir du moment où le principe de redistribution des cotisations est remis en cause. Pas de protection sociale pour tous et certainement pas pour les plus "faibles", c'est vers ça que nous nous dirigeons.
Pourtant, pour les annexe 8 et 10 que je connais un peu mieux, 10 ans de travail avec des chercheurs comme Matthieu Grégoire ont permis de construire plusieurs propositions économiquement viables qui n'oublie pas les plus précaires. C'est donc possible. Encore faut il qu'elles soit écoutées.

Ce qui luttent depuis plusieurs mois ne sont pas de la chair à canon. Et, si je ne me réveille pas aujourd'hui, demain, ce sera moi la chair à canon.
Faire grève est une décision individuelle mais l'impact est collectif. Alors, je vous interroge : voulez-vous d'une société incapable de protéger ceux qui ont les conditions de vie les plus fragiles d'entre nous?
Quand on sait écrire du porno comme notre ministre de la culture, ce ne sont pas quelques quéquettes à l'air qui vont la troubler ... Voyons mon cher Daniel :-))
Peut-être tout simplement qu'elle discute avec un intermittent parce que la question relève de son ministère, et pas avec les salariés du CG parce qu'elle n'est pas en charge de ce dossier...
Dans la série culture:
" Aurélie a la découverte des intermittents nus."

- T'as de beaux yeux, tu sais.
- Je sais, j'emploie le mascara de Hollande Light qui fait prendre les vessies pour des lanternes...en fonction de la hauteur filmée.
- La gendarmette est droit dans ses bottes quand elle ne met pas sa jupette...

Mise en images, scène, décor, costumes (réduits) du ministère du redressement.
C'est amusant aussi de discuter de la faillite d'un système social dans un lieu qui incarne la démonstration par l'exemple de la faillite des entreprises possédées et gérées par leurs employés :)

PF
pipi caca il montrent leurs zizi. Olala
En fait, son interlocuteur est trose nu - il porte un jean, ce que l'on peut voir sur les photos sur le site de l'union http://www.lunion.presse.fr/accueil/videos-mise-a-nue-pour-la-visite-d-aurelie-filippetti-ia0b0n361113. D'où l'impassibilité de la ministre !
euh, avec mes yeux que j'ai beaux j'ai vu le monsieur torse nu effectivement mais aussi avec un jean !
Elle fait se barrer Netflix et elle discute du statut des intermittents dans des situations cocasses. Cette femme a réellement compris les enjeux du ministère de la culture français.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.